Manœuvres diagnostiques et thérapeutiques des vertiges positionnels paroxystiques bénins (VPPB) – B3 - Manoeuvre de repositionnement d’Epley
• Bernard COHEN (réal. cons. scient.) — service d’ORL du professeur Bernard Meyer, hôpital Saint-Antoine, Paris
• Antoine STOULS (réal.)

Durée : 0:02:20  Langue : français  (VF)  Public : public éclairé
Genre : entretien
Domaine : médecine
Mots clefs : VPPB, manoeuvre de repositionnement d’Epley
Catégorie : perception
Présentation : Le diagnostic est fait grâce à la manœuvre de Dix et Hallpike. Le sujet est allongé sur la table, la tête tournée vers la droite, pendante vers le bas en dehors du lit. La manœuvre d'EPLEY consiste à réaliser une rotation de la tête vers la gauche. L'opérateur se met à la tête du patient. Il fait tourner progressivement la tête toujours pendante en dehors du lit, vers la gauche, par rotation de 45°, amenant la tête en position médiane. On pourra suivre la progression des cristaux en observant le vertige et le nystagmus déclenchés par le mouvement. On attend quelque secondes puis on continue à tourner la tête vers la gauche de 45° puis tête immobile, le corps tourne aussi vers la gauche pour se mettre en décubitus latéral gauche. Puis la tête est à nouveau tournée vers la gauche de 90°, pour se retrouver dans la direction du sol. On attend encore la fin du vertige et du nystagmus, le sujet commence à se relever avec une pause à mi-chemin, en s'appuyant sur son coude gauche, tête toujours pendante vers le sol. On attend encore la fin du vertige et le sujet est relevé en position assise, tête légèrement fléchie, dos maintenu fermement pour prévenir une attraction violente vers l'arrière qui peut survenir.
Cette vidéo est consultable depuis son site d'origine :
Cliquez ici pour la consulter  logo