logo delicious         Le partage d'événements est un service expérimental  

Les messages de la liste echos du Risc

[these] Soutenance : Florence Lespiau, Logique sans peine ? Comment nous sommes plus performants et motivés pour raisonner logiquement à propos des connaissances primaires, Toulouse, 04 dec. 2017, 14h
(13/11/2017)

Thèse Florence Lespiau

Lundi 4 décembre à 14h - Salle D29 (Maison de la Recherche)

Logique sans peine ? Comment nous sommes plus performants et motivés pour raisonner logiquement à propos des connaissances primaires

Jury
Aurélia Bugaiska, CNRS - Université de Bourgogne (rapporteur)
Wim De Neys, - CNRS Université Paris Descartes (rapporteur),
Jean-François Bonnefon, Directeur de Recherche CNRS - TSE (examinateur),
Philippe Dessus, Professeur - Université Grenoble Alpes (examinateur)
André Tricot , Professeur - Université Toulouse Jean Jaurès (Directeur de thèse)

Résumé
L’apprentissage donne souvent l’impression d’être un processus long et difficile, notamment quand il fait penser à l’école et à la difficulté que tout le monde a déjà ressentie pour maintenir sa motivation pour telle ou telle matière. Pourtant, il y a des choses que l’on apprend sans enseignement. Par exemple, apprendre à parler sa langue maternelle se fait naturellement sans effort conscient. Les connaissances primaires et secondaires sont une façon de distinguer ce qui est facile ou difficile à apprendre. Les connaissances primaires sont celles pour lesquelles nos mécanismes cognitifs auraient évolué, permettant une acquisition sans effort, intuitive et rapide alors que les connaissances secondaires sont apparues récemment : ce sont celles pour lesquelles nous n’aurions pas eu le temps d’évoluer et dont l’acquisition serait longue et coûteuse. Les écoles se focalisent essentiellement sur ce deuxième type de connaissances. Leur défi est d!
e permettre ces apprentissages longs et coûteux, et, pour cela, de maintenir la motivation des apprenants. Une piste de recherche s’appuie sur le fait que les connaissances secondaires sont construites sur la base des connaissances primaires. En effet, personne n’est capable d’enseigner « initialement » une langue maternelle alors que l’apprentissage des langues étrangères s’appuie sur cette première langue. Le présent travail explore le caractère motivant et peu coûteux des connaissances primaires pour faciliter l’apprentissage de la logique en tant que connaissance secondaire. En modifiant la présentation de problèmes logiques avec des habillages liés aux connaissances primaires (e.g., nourriture et caractéristiques d’animaux) ou secondaires (e.g., règles de grammaire, mathématiques), huit premières expériences ont permis de mettre en avant les effets positifs des connaissances primaires que le contenu soit familier ou non. Les résultats mo!
ntrent que les connaissances primaires favorisent la performance, l’investissement émotionnel, la confiance dans les réponses et diminuent la charge cognitive perçue. Quant aux connaissances secondaires, elles semblent miner la motivation des participants et générer une sensation de conflit parasite. De plus, présenter des problèmes avec un habillage de connaissances primaires en premier permettrait de réduire les effets délétères des connaissances secondaires présentées ensuite et aurait un impact positif global. Trois autres expériences ont alors mis ces résultats à l’épreuve de tâches d’apprentissage afin de proposer une approche qui favorise l’engagement des apprenants et leur apprentissage. Ces découvertes tendent à montrer que les recherches sur l’apprentissage bénéficieraient à prendre en considération les connaissances primaires plutôt que de les négliger car elles sont « déjà apprises ».

Mots-clés: connaissances primaires/secondaires, charge cognitive, engagement émotionnel et cognitif, type 1/2.


http://clle.univ-tlse2.fr/accueil/theses-et-hdr/equipe-ltc/these-florence-lespiau-529543.kjsp?RH=1453286261893


------
Message redirigé par le relais d'information sur les sciences de la cognition (RISC) sans virus
http://www.risc.cnrs.fr. Pour des raisons de sécurité, cette liste ne transmet pas les pièces jointes.

Cette liste est modérée. Pour envoyer un message à la liste, écrire à : Pourinfos [ chez ] risc.cnrs.fr

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression de la liste de diffusion. Pour l'exercer adressez vous à : Pourinfos [ chez ] risc.cnrs.fr