Rôle de la prosodie dans la segmentation en mots


Thèse
Auteur(s) : CHRISTOPHE, Anne
Directeur(s) : Jacques Mehler
Date de soutenance : 1993
Intitulé de la formation :
Cote : T 0196
Résumé : Le but de cette thèse est d'étudier la segmentation du signal acoustique en mots, une étape nécessaire du traitement de la parole. Le problème logique de l'initialisation pour l'acquisition du lexique nous amène à adopter l'hypothèse de segmentation prosodique, qui repose sur l'existence d'unités prosodiques marquées dans la parole continue (par opposition à une stratégie de segmentation lexicale, qui repose sur l'identification des mots). Pour appuyer cette hypothèse, il faut montrer que l'information relative aux frontières prosodiques est disponible, exploitable par le système, et si possible, effectivement exploitée. Dans le chapitre II, une revue de la littérature montre qu'il existe des indices prosodiques mesurables de frontières (durée, intensité, hauteur). Dans le chapitre III, nous montrons que les indices prosodiques de frontières sont perceptibles par des nouveau-nés. Dans les chapitres IV et V, nous développons et exploitons une technique d'investigation en temps réel : l'hypothèse que les indices prosodiques de frontières sont exploités en temps réel par les adultes est supportée par les données. Le dernier chapitre réexamine la problématique de la mise en place et de l'utilisation d'une procédure de segmentation prosodique : cette hypothèse permet de considérer les systèmes permettant l'acquisition du lexique par l'enfant, et l'accès aux représentations lexicales chez l'adulte, comme étant fortement liés.
Mots clés :