Robert Aunger, Darwizining culture. The status of memetics as a science, Oxford University Press, 2000

  • Post author:
  • Post category:Risc

cote : BIO AUN 1716

La publication en 1998 du best-seller de Susan Blackmore, « The meme machine », a relancé le débat sur le domaine très controversé de la mémétique. Ces dernières années, on a assisté à une explosion de l’intérêt pour les « mèmes ». La seule chose qui manque notablement, cependant, est un débat approprié sur la validité d’un concept considéré par beaucoup comme scientifiquement suspect. Darwinisation de la culture : le statut de la mèmetique en tant que science oppose les intellectuels de premier plan (tant les partisans que les opposants de la théorie des mèmes) les uns aux autres pour qu’ils s’affrontent et fassent valoir leur point de vue. Avec un avant-propos de Daniel Dennett, et des contributions de Dan Sperber, David Hull, Robert Boyd, Susan Blackmore, Henry Plotkin, et d’autres, le résultat est un débat passionnant et stimulant qui marquera peut-être un tournant pour le domaine, et pour la recherche future. Superbement édité par Robert Aunger, Darwinizing culture est un livre qui suscite la réflexion, qui fascinera, stimulera (et parfois même rendra furieux) un large éventail de lecteurs, notamment des psychologues, des biologistes, des philosophes, des linguistes et des anthropologues.

Reservation