Agenda des séances (séminaires, ateliers, journées)
le RISC vous envoie une fois par semaine le programme des évènements (séminaires, ateliers, journées) répertoriés. Abonnez vous ici. Si vous voulez annoncer un évènement, c’est ici.
Une fois annoncées dans les échos du Risc, les séances sont répertoriées ci-dessous.

– Abonnement au programme hebdomadaire (compris dans l’abonnement aux échos du Risc)
Chaque jeudi après-midi, nous envoyons dans votre boîte de messagerie, le programme hebdomadaire des réunions (séminaires, ateliers, journées) en sciences cognitives répertoriées en France et hors de France.
Faites votre demande sur le formulaire de contact
– Diffusion
Pour que votre séminaire, atelier ou journée apparaisse dans le programme, complétez le formulaire d’annonces

**********************

semaine du 1er au 7 mars 2021

**********************

•  1/03/2021 – 14h-16h

 – Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Séminaire : Epistémologie des sciences du langage (séminaire de MoDyCo, UMR 7114, Université Paris Ouest Nanterre)

– Louis de Saussure, Université de Neuchâtel, Suisse

Temps verbaux et inférence pragmatique

Cette année le séminaire portera sur la notion d’implicite.

Il s’agira de réfléchir sur un exemple typique de pré-conceptualisation d’une notion théorique, considérée au vu de sa fréquence d’emploi comme opératoire, bien qu’elle n’ait jamais été l’objet d’un contenu définitionnel qui fasse consensus au sein de la communauté des linguistes, des psycholinguistes, des formalistes et des linguistes-informaticiens. En effet, cette notion possède des frontières floues (notamment avec le non-dit), différentes typologies (qui sont rares mais non concordantes), une formalisation non exhaustive (et parfois non-aboutie) des inférences qui sous-tendent les différentes formes d’implicite et, par voie de conséquence, un système d’annotations pour les corpus encore balbutiant.

Chaque intervenant apportera un éclairage à cette problématique qui soulève non seulement la question du mode de construction des concepts, mais également celle du rapport de leur contenu définitionnel et de leur caractère opératoire.

Informations : En ligne. Lien Zoom en suivant cette page : https://www.modyco.fr/fr/evenements/s%C3%A9minaire-epist%C3%A9mologie-des-sciences-du-langage/detailevenement/145/-/claire-beyssade-professeure-%C3%A0-l-universit%C3%A9-de-paris-8-pr%C3%A9suppositions,-antipr%C3%A9suppositions-et-coh%C3%A9rence-discursive.html- –

https://www.modyco.fr/fr/evenements/s%C3%A9minaire-epist%C3%A9mologie-des-sciences-du-langage.html

– Université Paris Ouest Nanterre La Défense – 200 avenue de la République – 92001 – Nanterre – Bât. René Rémond (A) – 4e étage – salle 405 

Arrêt : RER A : Nanterre université

url : http://www.u-paris10.fr/

—————————–

•  1/03/2021 – 14h-16h

 – Université Paul Valéry Montpellier 3

Séminaire : Praxiling (séminaire de l’UMR 5267 CNRS – Université Paul-Valéry Montpellier 3)

– Domitille Caillat, Université Paul Valery, Montpellier, Praxiling

Une analyse du discours en interaction : les débats télévisés au prisme de l’étude du discours rapporté

https://praxiling.cnrs.fr/seminaire2020-2021/

– Université Paul Valéry Montpellier 3 – Route de Mende – 34199 – Montpellier – bât. Marc Bloch – salle Jourda

url : http://www.univ-montp3.fr/

—————————–

•  1/03/2021 – 14h30-17h

Centre Biomédical des Saints-Pères – Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC)

Séminaire : Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC Seminar Series, UMR 8002 CNRS, Université Paris Descartes)

– Claude Meunier, INCC-UMR 8002 CNRS/Université de Paris

The strange developmental trajectory of embryonic Renshaw cells

It is classically admitted that neurons are barely excitable when they reach their final location in the CNS, become later capable of firing tonically action potentials and eventually acquire their mature discharge pattern when they enrich their repertoire of membrane conductances. Combining electrophysiological experiments and theoretical analysis, we show that embryonic Renshaw cells do not follow this pattern of development. They are already excitable when they reach their final position in the spinal cord and participate to spontaneous network activity. They loose then their ability to fire actions potentials that they recover later when locomotor-like activity emerges. This unusual evolution of the firing properties is controlled by a persistent current sodium current and a delayed rectifier potassium current, calcium and calcium-dependent conductances being not expressed at this age. These results show that the classical dogma on the development of embryonic neurons must be reconsidered and that neuronal development is closely linked to the activity pattern and function of the network in which they are embedded.

https://incc-paris.fr/events-and-news/

Centre Biomédical des Saints-Pères – Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC) – 45 rue des Saints-Pères – 75006 – Paris – 4e étage – Conference room R229 

Arrêt : St Germain des Prés (L4), Sèvres Babylone (L10 & L12), Mabillon (L10)

—————————–

•  2/03/2021 – 10h-11h30

Laboratoire Dynamique du Langage (DDL) – Institut des Sciences de l’Homme

Séminaire : Dynamique du langage (séminaire du DDL, UMR 5596, CNRS – Université Lumière Lyon 2)

– Denis Bertet, Laboratoire dynamique du langage (DDL), UMR 5596 CNRS,  Université Lyon 2

Morphosyntax and semantics of the “spatial” derivational suffixes of the Tikuna verb root

Informations : Atelier Typologie sémantique – Séminaire de recherche DiLiS- –

http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

Laboratoire Dynamique du Langage (DDL) – Institut des Sciences de l’Homme – 14 avenue Berthelot – 69007 – Lyon – salle Elise Rivet  

Arrêt : T2 : Centre Berthelot

url : http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

—————————–

•  2/03/2021 – 10h-12h

Site Cardinal Lemoine – Collège de France

Séminaire : Sémiotique et ontologie : repères historiques et perspectives contemporaines (cours au Collège de France)

Claudine Tiercelin, Chaire “Métaphysique et philosophie de la connaissance”, Colllège de France, Paris

Le cours de Claudine Tiercelin poursuivra l’examen des liens entre ontologie et sémiotique. Le parcours historique déjà entrepris a montré qu’une réflexion sur les liens que tissent les signes avec l’esprit et le monde n’est pas nécessairement nominaliste. Elle exposera les grands traits d’une ontologie sémiotique et réaliste, ancrée dans la perception et dans l’action, à même de sortir des impasses auxquelles ont conduit, au XXe siècle, différents « tournants ». Le séminaire présentera les recherches récentes (métaphysique, épistémologie, philosophie des sciences) qui éclairent d’un jour nouveau le questionnement auquel invitait déjà Platon dans le Phèdre. Plusieurs ateliers et colloques seront organisés au cours de l’année.

https://www.college-de-france.fr/site/claudine-tiercelin/course-2020-2021.htm

Site Cardinal Lemoine – Collège de France – 52 rue du Cardinal Lemoine – 75005 – Paris – Amphithéâtre Maurice Halbwachs

Arrêt : Cardinal Lemoine

url : http://www.college-de-france.fr/site/general/index.htm

—————————–

•  2/03/2021 – 10h-12h

 – Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Séminaire : Modèles, dynamiques, corpus (séminaire du laboratoire MoDyCo, UMR 7114 CNRS, Université Paris Ouest Nanterre)

Marion Tellier, Laboratoire Parole et Langage, UMR 7309 CNRS, Aix-Marseille Université

– Chiara Manno

Titre non précisé

Informations : Lien par zoom : https://www.modyco.fr/fr/evenements/detailevenement/146/-/sophie-anquetil-ceres-ea-3648,-universit%C3%A9-de-limoges-parcours-de-l%E2%80%99implicitation-au-sein-des-co-illocutions.html- –

https://www.modyco.fr/fr/

– Université Paris Ouest Nanterre La Défense – 200 avenue de la République – 92001 – Nanterre – Bât. René Rémond – 3e étage

Arrêt : RER A : Nanterre université

url : http://www.u-paris10.fr/

—————————–

•  2/03/2021 – 11h30

 – Collège de France

Séminaire : Biologie (séminaires du Centre interdisciplinaire de recherche en- (CIRB) UMR 7241 CNRS, Collège de France, Paris)

– Anne Cécile Boulay, CIRB, Collège de France, Paris

Insights into the role of astrocytes at the brain vascular interface

Informations : En visio : https://zoom.us/j/92296370401?pwd=RGZnVjN2dGkyS05seTlYR0VkbGxkZz09

http://www.college-de-france.fr/site/en-cirb/seminars.htm

– Collège de France – 11 place Marcelin-Berthelot – 75005 – Paris –  

Arrêt : Odéon ou Cluny-Sorbonne

url : http://www.college-de-france.fr/site/general/index.htm

—————————–

•  2/03/2021 – 11h30-12h30

Département d’Etudes Cognitives – ENS

Séminaire : Etudes cognitives (colloquium du DEC, ENS Paris)

Catherine Hobaiter, University of St Andrews, School of Psychology & Neuroscience, St Mary’s College, St Andrews, Ecosse

Great ape gesture: tracing the origins of language from the ape perspective

https://cognition.ens.fr/en/agenda

Département d’Etudes Cognitives – ENS – 24 rue Lhomond – 75005 – Paris – Bât. Jaurès – sous-sol – salle Jean Jaurès 

Arrêt : Censier Daubenton (L7) ; RER B : Luxembourg

url : http://www.cognition.ens.fr/

—————————–

•  2/03/2021 – 13h

 – En ligne

Séminaire : Psychologie et NeuroCognition (séminaire du LPNC, UMR 5105 CNRS, Université Grenoble Alpes)

Valérie Goffaux, Faculty of Psychology and Educational Sciences, Université Catholique de Louvain, Belgium

Faces are made of this… Contribution of Orientation and Spatial frequency when processing faces

Human visual perception results from a complex chain of processes, starting with the spatial frequency- and orientation-selective encoding of luminance in the primary visual cortex (V1). As the visual signals proceed in the visual system, increasingly more complex shape properties are coded, with several high-level regions specializing for selective categories such as faces, words, natural scenes. We know very little about how such high-level specialization builds upon primary encoding stages in V1.
Our work combines multiple investigation techniques : psychophysics, electrophysiology (scalp EEG, ERP and steady-state), as well as neuroimaging (of V1 and high-level visual regions) and suggests that the specialization of face processing, though emerging at high-level stages of visual processing, roots into the processing of selective ranges of the primary orientation and SF information. These findings encourage the adoption of more integrative approaches to face perception, and vision in general, encompassing both low- and high-level visual mechanisms.

Les séminaires du Pôle Grenoble Cognition ont vocation à flécher des séminaires organisés par les équipes du Pôle sur des thèmes en sciences cognitives et pouvant intéresser la communauté ; ils sont aussi proposés comme temps forts de la formation des étudiants du Master Sciences Cognitives. Les étudiants seront invités à échanger avec l’intervenant(e) à la fin de chaque séminaire.

Informations : Salle virtuelle Zoom du laboratoire (mot de passe : cognition) https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/94294861881?pwd=dkN2MzMvYXpZMnYwYjZPWS9GVUV4Zz09

https://lpnc.univ-grenoble-alpes.fr/Seminaires-LPNC-96

 – En ligne – salle A006  (ou sur en ligne)

—————————–

•  2/03/2021 – 14h30-16h30

 – Collège de France

Séminaire : Neuromathématiques (séminaire du Centre d’analyse et de mathématique sociales (CAMS), UMR 8557 CNRS, EHESS Paris)

– Mathilde Marcoli, Caltech, Pasadena

Conférence à confirmer

• Giovanna Citti, professeur à l’Université de Bologne (UNIBO), Italie ( Hors EHESS )

• Jean-Pierre Nadal, directeur d’études de l’EHESS, directeur de recherche au CNRS (TH) ( CAMS )
• Jean Petitot, directeur d’études de l’EHESS (*) ( CAMS )
• Alessandro Sarti, directeur de recherche au CNRS (TH) ( CAMS )

Alain Destexhe (directeur de recherche au CNRS), Olivier Faugeras (directeur de recherche à l’INRIA, Sophia-Antipolis), Yves Fregnac (directeur de recherche émérite au CNRS), Gabriel Peyre (directeur de recherche au CNRS) et Jérôme Ribot (chargé de recherche au Collège de France) participent également à l’organisation de ce séminaire.

Les récents développements des neurosciences de la perception permettent de renouveler la modélisation mathématique des mécanismes neuronaux de la perception et, en particulier, de la vision, ouvrant de nouvelles perspectives sur la genèse de la perception visuelle. Un aspect essentiel de cette problématique concerne les liens mathématiques entre l’analyse du signal sensoriel et la structuration géométrique des représentations perceptives. En s’appuyant sur un vaste ensemble de données expérimentales, la neuromathématique de la vision développe des modèles mathématiques du cortex visuel, et notamment des modèles géométriques de son architecture fonctionnelle, c’est à  dire de l’organisation de ses connexions neurales. Son propos est d’expliciter la neuro-mathématique immanente à  la perception visuelle.

Dans la mesure où l’origine des représentations spatiales constitue un problème majeur non seulement scientifique mais aussi philosophique, la recherche d’architectures fonctionnelles possède une forte dimension épistémologique. La recherche des architectures fonctionnelles immanentes à  la vision concerne en définitive la codification neuronale des représentations spatiales. On ne parle pas ici d’une origine stricto sensu neuronale des représentations, mais de comment les organisations neuronales sont elles-mêmes générées, dans l’interaction entre le sujet et le monde, par des processus de sélection au cours de l’évolution naturelle, d’adaptation au cours du développement épigénétique, et d’apprentissage et d’adaptation tout au long de la vie du sujet. Dans cette perspective, il est essentiel de clarifier les relations entre les structures mathématiques de la neuro-géométrie (différentielles, métrique, de groupe) et les pratiques vécues des sujets vivants. Le problème de l’origine de l’espace est renvoyé dans la boucle des processus concurrents d’objectivation et de subjectivation.

Techniquement, pour aborder le problème fondamental de la constitution des unités perceptives, on privilégiera une approche mettant en œuvre des équations de populations neurales définies sur la structure de connectivité corticale. Ces équations expriment, au travers de leurs équivariances, les rapports profonds qui les relient à la géométrie. L’évolution dynamique des populations, et notamment les bifurcations des solutions des équations qui les régissent, agit comme une opération d’individuation des structures saillantes, qui correspondent notamment aux unités gestaltiques. Ces phénomènes émergents peuvent aussi apparaitre dans des modélisations qui relient les descriptions microscopiques des phénomènes (le niveau des neurones individuels) au niveau macroscopique (les populations de neurones des aires corticales de la vision). Ces approches, dites de champ moyen, ont prouvé leur efficacité en physique et sont très prometteuses en neurosciences où elles fournissent à  la fois des descriptions parcimonieuses de vastes ensembles neuronaux tout en rendant compte de phénomènes émergents.

Ce séminaire régulier est organisé par un groupe de scientifiques qui unissent leurs efforts pour explorer cette approche mathématique de la cognition visuelle. Le séminaire sera également ouvert à des contributions de chercheurs en sciences cognitives qui travaillent sur la perception visuelle dans ses rapports avec la géométrie. Des cycles de conférences s’adressant à un public plus large viendront compléter le séminaire.

Informations : En ligne. Inscription obligatoire au lien https://listsem.ehess.fr/- – accès libre

http://cams.ehess.fr/accueil/neuromathematiques/

– Collège de France – 11 place Marcelin-Berthelot – 75005 – Paris – salle D2.2 

Arrêt : Odéon ou Cluny-Sorbonne

url : http://www.college-de-france.fr/site/general/index.htm

—————————–

•  2/03/2021 – 17h15-19h15

 – En ligne

Séminaire : Psychologie des catastrophes (Séminaire du Lapsco, université de Clermont Ferrand-CNRS)

– Julie Morin, University of Cambridge

Titre non précisé

The aim of this seminar is to bring awareness on the human and psychological dimensions of disasters. We will focus on how concepts, tools and methods from the human sciences in general (and from psychology and cognitive sciences in particular) have been (and can be) used to understand how human communities react to situations of extreme danger. This seminar will consist of 10 sessions of 2 hours, with one hour devoted to the intervention of a specialist and another hour with critical reading and discussion of fundamental texts of the field. The seminar is organized by Guillaume Dezecache (guillaume.dezecache@uca.fr), hosted by the Université Clermont Auvergne, UFR Psychologie, Sciences Sociales et Sciences de l’Éducation, Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (LAPSCO UMR 6024), and supported by CAP2025.
 – En ligne –  

—————————–

•  2/03/2021 – 17h30

 – Sorbonne Université

Séminaire : Biologie Paris-Seine (séminaire de l’IBPS – FR3631)

– Goncalo Fernandes, Dostatni Lab

Club Drosoph’île de France

http://www.ibps.upmc.fr/fr/actus/evenements

– Sorbonne Université – 2-4 place Jussieu – 75005 – Paris – bât. C – 7e étage – Auditorium du LBD 

Arrêt : Jussieu

url : http://www.jussieu.fr/

—————————–

• 3/03/2021 – 14h-16h

Domaine universitaire – Maison des Langues et des Cultures

Séminaire : DEscriptions LInguistiques, COrpus, TAL (séminaire DéLiCorTal, Axe 1 du LIDILEM – EA 609, Université Grenoble Alpes)

– Sébastien Yergeau, enseignant, formateur et conseiller pédagogique pour l’implantation de la philosophie pour enfants et adolescents

Développer les habiletés de pensée en dialogue philosophique pour bien penser
Qu’est-ce que bien penser ? Qu’est-ce qu’une habileté de pensée ? Quel(s) rôle(s) jouent les habiletés pour bien penser ? Comment la pratique du dialogue philosophique contribue au bien penser et à la mobilisation des habiletés de pensée ? Voilà autant de questions qui animent Sébastien Yergeau et auxquelles il vous convie. Par le présent séminaire, il vous propose de réfléchir sur les habiletés de pensée et le bien penser afin d’en établir des conceptions opérationnelles et d’établir les liens qui les unient. De plus, il vous invite à dégager les dimensions intrinsèques du dialogue philosophique (le dialogue, la recherche, la philosophie) qui contribuent à mobiliser et à développer les habiletés de pensée nécessaires au bien penser. Enfin, il vous propose de poser un regard didactique sur les pratiques d’animation favorisant l’émergence du bien penser et la maîtrise des habiletés de pensée.  Pour ce faire, il vous accompagne dans une démarche qui intègre dialogue philosophique, réflexion théorique et partage collaboratif.

Sébastien Yergeau, anime des formation aux intervenant.e.s. désirant débuter ou parfaire l’intégration de la communauté de recherche philosophique dans leurs pratiques éducatives avec différentes universités, institutions et organismes, au Québec et en Europe. Impliqué en recherche, il participe à plusieurs études et publications sur la pratique de la philosophie avec les adolescents. Il est co-auteur du livre La pratique du dialogue philosophique au secondaire : pour une dialogique entre théories et pratiques (PUL). Il organise, depuis plusieurs années, l’événement international Colloque philo pour ados où participent plus de 600 adolescents issus de différentes régions de la Francophonie.

Le séminaire DéLiCorTal (DEscriptions LInguistiques, COrpus, TAL) de l’axe 1 du LIDILEM, auquel participent des étudiants en Master, des doctorants et des enseignants chercheurs, organise des séances mensuelles autour des deux lignes directrices de l’Axe 1 : les recherches en descriptions linguistiques (syntaxe, sémantique, pragmatique) sur corpus et en traitement automatique des langues. Les séances sont ouvertes à tous les membres du LIDILEM, ainsi qu’à des participants extérieurs. 

Le séminaire accueille des chercheurs invités de France ou de l’étranger, spécialistes des différents domaines des Sciences du langage. Il a également pour objectif de faire mieux connaître les travaux en cours de tous les membres de l’équipe.

Informations : Séminaire Phileduc-

https://lidilem.univ-grenoble-alpes.fr/

Domaine universitaire – Maison des Langues et des Cultures  – 1141 avenue Centrale – 38400 – Saint-Martin-d’Hères –  

Arrêt : Tram B ou C : Bibliothèques Universitaires

url :

—————————–

•  4/03/2021 – 10h

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Kostia Chardonnet,

Titre non précisé

Informations : https://bbb.lipn.univ-paris13.fr/b/sei-eer-t24 (code d’accès: 749983)

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – 99 avenue Jean-Baptiste Clément  – 93430 – Villetaneuse – bât. B – salle B107 

Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université

url : http://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

•  4/03/2021 – 14h

Université de Montpellier – Centre EuroMov

Séminaire : EuroMov (séminaire du Centre européen de recherche sur le mouvement humain, Université Montpellier)

– Pierre Slangen, EuroMov DHM, Univ Montpellier, IMT Mines Ales, Montpellier, France

Imagerie numérique et mouvement

http://euromov.eu/actualites/#seminaires

Université de Montpellier – Centre EuroMov – 700 avenue du Pic Saint Loup – 34090 – Montpellier – salle Marey 

url : http://euromov.eu/accueil/

—————————–

• Horaires à confirmer 4/03/2021 – 9h-18h

 – En ligne

Séminaire : Philosophie, Pratiques et Langages (séminaire du PPL, EA 3699, Université Grenoble-Alpes)

– Jean-Gabriel Ganascia, Professeur d’informatique à la faculté des sciences de Sorbonne Université, Président du Comité d’éthique du CNRS
http://www-poleia.lip6.fr/~ganascia

Ethique de l’éthique de l’IA – pourquoi avons-nous besoin d’une éthique et pas seulement d’une réglementation en matière d’IA ?

L’IA contribue à la réalisation de bien des technologies au rang desquelles on trouve les voitures et les armes autonomes, les interfaces cerveau-ordinateur, la reconnaissance faciale, les systèmes de recommandation, la génération d’infox, etc. Certains de leurs usages nous inquiètent ; on doit les anticiper et s’en prémunir. Il faut aussi faire face à de nombreux dangers consécutifs à l’acquisition, à la gestion et au traitement d’énormes quantités d’informations qui sont, pour une grande part, constituées de données personnelles, mais pas seulement ; on doit également traiter de la censure des données diffusées par les réseaux sociaux et de bien d’autres choses encore. Toutefois, comme nous le montrerons à l’aide d’exemples concrets, on ne peut, pour ce faire, s’appuyer sur des lois et des principes juridiques existants qui ont été écrits à des époques antérieures, où le monde et les problèmes étaient très éloignés de ceux que nous connaissons aujourd’hui. La réflexion éthique, nourrie de références philosophiques, prend alors toute sa place pour aborder ces réalités inédites.
Informations : Workshop en ligne

http://ppl.upmf-grenoble.fr/fr/manifestations-scientifiques/seminaire-international/

– En ligne – salle B1 

—————————–

•  5/03/2021 – 10h-12h

 – En ligne

Séminaire : Transferts culturels (séminaire des Archives Husserl de Paris, UMR 8547 CNRS-ENS)

Titre non précisé

Le fil directeur est la question des vecteurs par lesquels s’opèrent les déplacements de contenus intellectuels et culturels dans l’espace ou dans le temps. Les resémantisations qui accompagnent nécessairement ces déplacements sont au cœur. Les thèmes abordés sont délibérément variés, de manière à favoriser les contacts entre les disciplines et les discussions méthodologiques. Un accent sera cependant mis sur les questions de spatialisation dans les constructions historiographiques, concernant par exemple l’histoire transnationale de l’Empire ottoman vers 1900, l’histoire de la présence diplomatique chinoise dans l’Europe de la fin du XIXe siècle, l’interculturalité dans l’histoire grecque ou encore l’histoire du livre dans une perspective transnationale.

http://www.umr8547.ens.fr/spip.php?article701

– En ligne –  

—————————–

•  5/03/2021 – 11h

IBCG – Université Paul Sabatier – Toulouse 3

Séminaire : Centre de recherches sur la cognition animale (Séminaire du)

Titre non précisé

https://cbi-toulouse.fr/fr/seminaire

IBCG – Université Paul Sabatier – Toulouse 3 – 118 route de Narbonne – 31062 – Toulouse   – salle de l’IBCG 

Arrêt : Université Paul Sabatier

—————————–

•  5/03/2021 – 11h-12h30

 – Maison des Sciences Economiques

Séminaire : Economie et Psychologie (séminaire de l’Ecole d’économie de Paris)

– Christian Zehnder, HEC Lausanne

Titre non précisé

The Economics and Psychology Seminar is dedicated to research in behavioral and experimental economics. It is open to specialists in various fields such as economics, psychology, sociology, philosophy, and neuroscience.

http://www.parisschoolofeconomics.eu/fr/recherche-academique/seminaires/economie-et-psychologie/

– Maison des Sciences Economiques – 112 boulevard de l’Hôpital – 75647 – Paris – niveau bleu –  6e étage –

Arrêt : Campo Formio (L5)

url : http://mse.univ-paris1.fr/

—————————–

•  5/03/2021 – 14h

Université Jean Jaurès – Toulouse II  – Maison de la recherche – Toulouse

Séminaire : Octogone-Lordat (séminaire de l’Unité de recherche interdisciplinaire, EA 4156, Université de Toulouse Jean Jaurès)

Focus sur des travaux de recherche à l’Institut Supérieur d’Orthophonie, Beyrouth, Liban

L’URI Octogone-Lordat collabore avec l’Institut Supérieur d’Orthophonie de l’Université Saint-Joseph à Beyrouth dans le cadre d’une convention recherche sur l’aphasie chez le bilingue. Ce séminaire est consacré à la présentation de recherches en cours à l’ISO.

14h-14h30 : Selma Saad Merouwe (ISO, Université Saint Joseph et Department of psychology and speech-language pathology, Turku University) : Les dysfluences verbales des enfants bilingues

14h30-15h : Rachel Fiani (ISO, Université Saint Joseph): La narration au Liban : Compréhension et Production d’un récit chez les enfants bilingues Libanais-Français

15h-15h30 : Maria Zakaria (ISO, Université Saint Joseph : Adaptation et standardisation du « Bilingual Aphasia Test » libanais

Informations : Séminaire par visio, inscrivez-vous auprès de bkopke@univ-tlse2.fr- –

https://octogone.univ-tlse2.fr/

Université Jean Jaurès – Toulouse II  – Maison de la recherche – Toulouse – 5 allées Antonio Machado – 31058 – Toulouse – salle D31

Arrêt : ligne A : Mirail-Université

url : http://univ-toulouse.fr/

—————————–

•  5/03/2021 – 14h-15h30

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP)

Séminaire : Phonétique et phonologie (séminaire du LPP, UMR 7018 CNRS, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)

– Tamara Rathcke, University of Konstanz

Is language rhythm in the ear of the beholder? A sensorimotor synchronisation approach to the cross-linguistic study of rhythm

Rhythmic properties of speech and language have been controversially debated since 1980s (Dauer, 1983; Roach, 1982), and the quest for a rhythmic typology is sometimes viewed as Quixotic (Cummins, 2012:32). The main aim of the present study is to use a novel movement-based paradigm and provide evidence as to what extent rhythm perception is bottom-up (i.e. guided by the acoustic signal) or top-down (i.e. shaped by the native prosodic system of the listener). A series of sensorimotor synchronisation experiments (Aschersleben, 2002; Repp, 2005) has been run with French and English listeners. Thirty participants of each language were asked to tap in synchrony with the subjectively perceived beat of 20 sentences in their native and non-native language. The sentences varied in length and syntactic complexity, and were presented in a loop consisting of 20 repetitions. If rhythm perception arose bottom-up, the SMS data were expected to show evidence for some stable, acoustically defined events that would serve as synchronisation anchors in both groups of listeners. If rhythm perception was a top-down experience, the SMS data were expected to differ in a language-specific way.
The results of the experiments first highlight that beat tracking across languages is locked onto vowels. The cyclical production of vowel gestures in connected speech has been previously suggested as one of the main reasons why spoken language might be rhythmic in nature (Fowler & Tassinary, 1981). Our findings further indicate that linguistic rhythm may indeed be in the ear of the beholder, and the attempts to base a rhythmic typology entirely on acoustic properties of speech signals are likely to remain ill-advised (Cummins, 2012) whereas typological approaches that involve phonological features of prosodic systems (e.g. Jun, 2014) appear promising.

S-RPP est un forum pour les présentations et les discussions des travaux de recherche actuels en phonétique et en phonologie.

https://lpp.in2p3.fr/lagenda/

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP) – 19 rue des Bernardins – 75005 – Paris – 1er étage – salle Rousselot 

Arrêt : Maubert-Mutualité

url : http://lpp.univ-paris3.fr/

—————————–

•  5/03/2021 – 14h-16h

 – Université Paris Diderot-Paris7

Séminaire : Typologie et comparabilité des catégories morphosyntaxiques : La question du relativisme et ses fondements empiriques (séminaire du laboratoire d’Histoire des Théories Linguistiques (HTL Labex EFL), UMR 7597, Université Paris Diderot Paris 7)

– Bernard Colombat, Laboratoire d’Histoire des Théories Linguistiques,  UMR 7597 CNRS, Université Paris Diderot – Paris 7

http://htl-test.linguist.univ-paris-diderot.fr/colombat

La règle dans la tradition grammaticale latine

J’étudierai  la présence et le fonctionnement de la règle dans la grammaire latine sur la longue durée. L’objectif est de montrer que la règle est moins le produit d’une activité normative que celui de la recherche des régularités de la langue, avant tout sur le plan de la morphologie. Ainsi la règle est plus au départ une composante interne de la langue que le grammairien révèle. Ce n’est que dans un deuxième temps que la règle devient un artefact développé par le grammairien servant à décrire et codifier le fonctionnement de la langue. La règle n’est donc pas forcément liée, comme on l’a cru et répété souvent, à une activité de type normatif.

Le séminaire Labex EFL-HTL se propose d’aborder comment se sont historiquement constitués les concepts métalinguistiques qui ont permis la typologie et la comparaison des langues, et le débat sur la nature des universaux. Sauf à souscrire aux positions (ou, plus vraisemblablement, aux postures) extrêmes rappelées en préambule, la nécessité pour le linguiste de disposer d’un métalangage suffisamment puissant pour rendre intertraductibles des systèmes hétérogènes est une évidence. Et ceci vaut tout autant pour le traducteur, le terminologue, ou l’historien des sciences.

S’agissant des langues, la question récurrente depuis la grammaire générale a plutôt porté sur la nature de ces métalangages. S’il ne s’agit pas simples modèles conventionnels, faut-il, et dans quelle mesure, admettre l’existence d’universaux de substance, c’est-à-dire de propriétés formelles réellement partagées par toutes les langues ? Pour y répondre, la dichotomie classique entre l’universalité des idées et les réalisations plus ou moins aléatoires qu’en produiraient les « grammaires particulières » apparaît désormais clairement insuffisante. Il s’agit moins aujourd’hui de débattre sur la grammaire universelle que de délimiter la stratification des diverses catégories descriptives utilisées dans la pratique, et, comme on l’a rappelé plus haut (§ 1 et 2), cette stratification n’est de toute façon pas réductible à une binarité. Ces questions techniques étaient et restent en revanche présentes à l’arrière-plan de tout transfert de modèles grammaticaux. À ce titre, le séminaire Typologie et comparabilité des catégories morphosyntaxiques intéresse l’ensemble de la communauté des linguistes.

Informations : Lien de connexion : Participer à la réunion Zoom
https://u-paris.zoom.us/j/84460360739?pwd=dUQzZjEzRERMbVpRcnMyVEdUOUo2Zz09

https://carnetshtl.hypotheses.org/4366

– Université Paris Diderot-Paris7 – 8 place Paul-Ricoeur – 75013 – Paris – Halle aux farine

Arrêt : Chevaleret (ligne 6) ; Bus 89 (Raymond Aron) –  27 (Clisson)

url : http://www.univ-paris-diderot.fr/sc/site.php?bc=implantations&np=OLYMPE

—————————–

• voir le site pour connaître son maintien et les modalités 5/03/2021 – 14h30

Campus Santé – Institut de Neurosciences de la Timone (INT)

Séminaire : Neurosciences de la Timone (séminaire de l’Institut de- (INT), Marseille)

– Michel Thiebaut de Schotten, GIN Institut des Maladies Neurodégénératives, France

https://icm-institute.org/en/member/?user=1069

The Disconnectome

The Disconnectome. We commonly call gray matter the outer layer of the brain (or cerebral cortex) devoted to the most integrated cerebral functions, such as visuospatial, language or memory skills. The cerebral cortex is composed of the cell bodies of neurons, giving it its eponymous colour. Just as good communication between individuals is essential for the functioning of a society, good communication between cortical regions is essential for brain function. In the brain, communication is enabled by tract-like extensions of neurons# — axons — which group together in bundles to connect the different brain regions together, some of which reaching a length over 20 cm. True communication channels, in connecting the functions of several brain regions, these white matter bundles allow the creation of new, more complex functions similarly to a group of letters that makes a full word with a specific meaning.For a long time, research in human neuroscience has focused on the study of brain functions associated with cortical regions. Brain imaging techniques developed in the early 2000s, such as functional MRI for example, have made it possible to map brain functions (language, logic, memory, etc.) on the surface of the cortex. But we can clearly see the limits of this approach, which does not allow us to understand the relationships between different cortical regions involved in the same function. With the advent of new imaging techniques making it possible to model white matter tracts (for the past ten years or so), neuroscience is entering a new era where the anatomical support of brain functions is no longer considered only as a collection of regions on the surface of the brain, but as a network of interconnected nodes communicating with each other. Based on one of the largest collection of brain damaged by stroke (1333 patients) combined with the most comprehensive meta-analysis database in neuroimaging (Neurosynth) and the best current white matter mapping derived from the « Human Connectome 7T ”, we produced the first-ever functional white matter atlas, which alone maps more than 500 different functions in the brain. This atlas constitutes a conceptual and epistemological advance in human neuroscience since cerebral functions are no longer defined a priori and sought only in the cerebral cortex, but they now emerge from the in-depth analysis of white matter networks conceived as functional territories defined by their connectivity. By placing itself at the interface of basic research and medical research, this atlas promises to be an essential tool for exploring new brain functions and their circuits as well as for identifying typical stroke lesions which interrupt the circuits of the brain.

Informations : Invité par Olivier Coulon- voir le site pour connaître son maintien et les modalités-

http://www.int.univ-amu.fr/seminaires

Campus Santé – Institut de Neurosciences de la Timone (INT) – 27 boulevard Jean Moulin  – 13005 – Marseille – RdC – salle de conférence 

Arrêt : Ligne 1 direction « La Fourragère », arrêt « La Timone » sortie « Hopital de la Timone »

url : http://www.int.univ-amu.fr

**********************

semaine du 15 au 28 février 2021

**********************

•  15/02/2021 – 13h30 – Campus St Charles

Séminaire : Neurosciences cognitives (séminaire du LNC, UMR 7291 CNRS, Fédération de Recherche 3C – Comportement Cerveau Cognition, Aix-Marseille Université)

Simon Moré, Laboratoire de neurosciences cognitives, Aix-Marseille Université

Introduction à la Science ouverte

De l’OpenAccess maintenant HALegrement maîtrisé jusqu’à vos demandes de financements en passant par la Gestion de données, l »intégrité scientifique ou le systeme de peer-reviewing, la Science Ouverte est desormais partout.

https://lnc.univ-amu.fr/fr/archives-seminaires

– Campus St Charles – 3 place Victor-Hugo – 13003 – Marseille

Arrêt : St Charles, Gare SNCF

—————————–

•  15/02/2021 – 14h-16h – Université Paris Ouest Nanterre La Défense – En ligne

Séminaire : Epistémologie des sciences du langage (séminaire de MoDyCo, UMR 7114, Université Paris Ouest Nanterre)

Nausicaa Pouscoulous, University College de Londres

Inférences pragmatiques et développement

Nombre d’études développementales suggèrent que les inférences pragmatiques sont essentielles au développement des facultés communicatives et à l’apprentissage du langage par les jeunes enfants. Néanmoins, les inférences pragmatiques linguistiques, telles que les métaphores et les implicatures, semblent se développer plus tardivement que d’autres aptitudes linguistiques. Cela pourrait laisser penser qu’il y a deux types de capacités pragmatiques (correspondant aux deux types de systèmes de théorie de l’esprit proposés par Apperly & Butterfill, 2009). Je montrerai qu’il n’est pas nécessaire de faire l’hypothèse d’une division au sein des facultés pragmatiques pour rendre compte de l’écart entre les capacités pragmatiques inférentielles des tout-petits (12-24-mois) et les difficultés observées chez les jeunes enfants (4-6 ans) dans la compréhension de certains phénomènes pragmatiques. Je présenterai des expériences qui attestent, à l’aide de nouveaux paradigmes expérimentaux, que les enfants comprennent (et dans certains cas produisent) les implicatures scalaires, la métaphore et les présuppositions bien plus tôt que ce que laissait entendre la littérature antérieure et qui suggèrent plusieurs facteurs permettant de rendre compte de l’apparente difficulté des enfants à faire des inférences pragmatiques.

Cette année le séminaire portera sur la notion d’implicite.

Il s’agira de réfléchir sur un exemple typique de pré-conceptualisation d’une notion théorique, considérée au vu de sa fréquence d’emploi comme opératoire, bien qu’elle n’ait jamais été l’objet d’un contenu définitionnel qui fasse consensus au sein de la communauté des linguistes, des psycholinguistes, des formalistes et des linguistes-informaticiens. En effet, cette notion possède des frontières floues (notamment avec le non-dit), différentes typologies (qui sont rares mais non concordantes), une formalisation non exhaustive (et parfois non-aboutie) des inférences qui sous-tendent les différentes formes d’implicite et, par voie de conséquence, un système d’annotations pour les corpus encore balbutiant.

Chaque intervenant apportera un éclairage à cette problématique qui soulève non seulement la question du mode de construction des concepts, mais également celle du rapport de leur contenu définitionnel et de leur caractère opératoire.

Informations : En ligne. Lien Zoom en suivant cette page : https://www.modyco.fr/fr/evenements/s%C3%A9minaire-epist%C3%A9mologie-des-sciences-du-langage/detailevenement/145/-/claire-beyssade-professeure-%C3%A0-l-universit%C3%A9-de-paris-8-pr%C3%A9suppositions,-antipr%C3%A9suppositions-et-coh%C3%A9rence-discursive.html

https://www.modyco.fr/fr/evenements/s%C3%A9minaire-epist%C3%A9mologie-des-sciences-du-langage.html

– Université Paris Ouest Nanterre La Défense – 200 avenue de la République – 92001 – Nanterre – Bât. René Rémond (A) – 4e étage – salle 405

Arrêt : RER A : Nanterre université

url : http://www.u-paris10.fr/

—————————–

•  16/02/2021 – 14h-17h – Laboratoire de Psychologie Sociale – Aix-Marseille Université

Séminaire : Psychologie sociale (séminaire du LPS, EA 849, Aix-Marseille Université)

Sandra Jovchelovitch, Institute of Social Psychology at the London School of Economics

Titre non précisé

Les séminaires du LPS ont pour objectif de : 

– Diffuser et partager une information sur les thèmes et les travaux propres au LPS contribuant à la réflexion critique sur les orientations des projets de recherche en cours ou en phase préparatoire au sein du laboratoire.

– Promouvoir des échanges autour de travaux scientifiques extérieurs abordant des thématiques proches ou voisines de celles traitées par le LPS.

http://lps-aix.fr/

Laboratoire de Psychologie Sociale – Aix-Marseille Université – 29 avenue Robert Schuman – 13621 – Aix-en-Provence

url : http://www.lps-aix.com/

—————————–

•  17/02/2021 – 09h15-17h10 – En ligne

Journée : Journée d’études internationale « Langues pluricentriques ». Description, apprentissage, traduction

Cette journée d’études internationale, organisée par l’équipe de recherche PLIDAM (Inalco), donnera la parole à des chercheurs, enseignants, didacticiens, sociolinguistes et traducteurs représentant des aires culturelles variées.

http://www.inalco.fr/actualite/journee-etudes-internationale-langues-pluricentriques-17-18-fevrier-visioconference

– En ligne

—————————–

•  17/02/2021 – 18h-20h – Université de Strasbourg

Séminaire : Grandes conférences des Archives Poincaré (Laboratoire d’Histoire des Sciences et de Philosophie, UMR 7117, Université de Lorraine)

Gregory Bochner, Institut d’Etudes Avancées (IEA), Paris

L’internalisme pragmatique

Dans cet exposé de philosophie de l’esprit, je présenterai une nouvelle version de l’internalisme. L’internalisme et l’externalisme sont ici deux thèses sémantiques opposées portant sur le contenu mental. Contrairement à l’internalisme, l’externalisme devenu dominant aujourd’hui dit que les contenus de pensée ne dépendent pas que de l’état interne du penseur, mais varient aussi en fonction de son environnement externe. La nouvelle version que je proposerai de l’internalisme est pragmatique et indexicale. Les indexicaux sont des mots comme « je », « ici », « maintenant », dont la référence (ce qu’ils désignent) varie en fonction du contexte de parole. La philosophie de l’esprit contemporaine montre que l’indexicalité est bien plus qu’un trait éliminable des mots et des phrases (indexicalité linguistique) : il s’agit plus profondément d’une caractéristique essentielle de certaines pensées, qui représentent le monde depuis un point de vue situé (indexicalité mentale). Je montrerai qu’en partant d’une nouvelle approche de l’indexicalité mentale, il devient possible de développer un nouvel internalisme, de nature pragmatique. Un tel internalisme pragmatique (i) échappe aux objections externalistes classiques contre les internalismes sémantiques, (ii) préserve ainsi les vertus épistémiques générales de l’internalisme, et (iii) offre les mêmes bénéfices sémantiques que l’externalisme sémantique.

http://poincare.univ-lorraine.fr/grandes-conferences-des-archives-henri-poincare

– Université de Strasbourg – 22 rue René Descartes – 67084 – Strasbourg – 3e étage – salle 324 

url : http://www-umb.u-strasbg.fr/

—————————–

•  18/02/2021 – 09h30-12h30 – En ligne

Journée : Journée d’études internationale « Langues pluricentriques ». Description, apprentissage, traduction

Cette journée d’études internationale, organisée par l’équipe de recherche PLIDAM (Inalco), donnera la parole à des chercheurs, enseignants, didacticiens, sociolinguistes et traducteurs représentant des aires culturelles variées.

http://www.inalco.fr/actualite/journee-etudes-internationale-langues-pluricentriques-17-18-fevrier-visioconference

– En ligne

—————————–

•  18/02/2021 – 10h – Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – En ligne

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

Mercedes Pelegrin

Enriched concurrent games: witnesses for proofs and resource analysis

Informations : https://bbb.lipn.univ-paris13.fr/b/sei-eer-t24 (code d’accès: 749983)

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – 99 avenue Jean-Baptiste Clément  – 93430 – Villetaneuse – bât. B – salle B107 

Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université

url : http://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

•  18/02/2021 – 14h – Université de Montpellier – Centre EuroMov

Séminaire : EuroMov (séminaire du Centre européen de recherche sur le mouvement humain, Université Montpellier)

Alexandre  Legros, Bioelectromagnetics and Human Threshold Research Group, Imaging Program,Lawson Health Research Institute, London (ON), Canada; School of Kinesiology, Western University, London (ON), Canada

Andres Carvallo-Pecci

Titre non précisé

http://euromov.eu/actualites/#seminaires

Université de Montpellier – Centre EuroMov – 700 avenue du Pic Saint Loup – 34090 – Montpellier – salle Marey 

url : http://euromov.eu/accueil/

—————————–

•  18/02/2021 – 16h-17h – Ecole normale supérieure – ENS Lhomond

Séminaire : Modèles et sciences des données (ENS-Data Science colloquium)

Josh McDermott, MIT

New Models of Human Hearing via Machine Learning

Humans derive an enormous amount of information about the world from sound. This talk will describe our recent efforts to leverage contemporary machine learning to build neural network models of our auditory abilities and their instantiation in the brain. Such models have enabled a qualitative step forward in our ability to account for real-world auditory behavior and illuminate function within auditory cortex. But they also exhibit substantial discrepancies with human perceptual systems that we are currently trying to understand and eliminate.

his colloquium is organized around data sciences in a broad sense with the goal of bringing together researchers with diverse backgrounds (including for instance mathematics, computer science, physics, chemistry and neuroscience) but a common interest in dealing with large scale or high dimensional data.

Informations : en visioconference : https://data-ens.github.io/seminar/

https://data-ens.github.io/seminar/

– Ecole normale supérieure – ENS Lhomond – 24 rue Lhomond – 75005 – Paris – physic dpt – room CONF IV

Arrêt : Censier Daubenton ; RER B : Luxembourg

url : http://www.ens.fr/

—————————–

•  18/02/2021 – 18h – Hôpital de La Salpêtrière – Institut du Cerveau et de la Moëlle Epinière (ICM) – En ligne

Séminaire : Cerveau et Moelle Epinière (Les conférences de l’ICM, CNRS UMR 7225 –  Inserm U 1127 – UPMC-P6 UMR S  1127, Hôpital Pitié Salpêtrière)

Bruno Abraham KREMER

A propos de Romain Gary ! « Le talent, l’humour et le cerveau »

Informations : Visioconférence

http://icm-institute.org/fr/actualites/

Hôpital de La Salpêtrière – Institut du Cerveau et de la Moëlle Epinière (ICM) – 47 boulevard de l’Hôpital – 75013 – Paris – ICM – RdC – Auditorium 

Arrêt : Saint Marcel (L10) ou Chevaleret (L6)

url : http://research.icm-institute.org/

—————————–

•  18/02/2021 – 18h15-20h – En ligne

Conférence :

Ergonomie et Émotions. Quelle place pour les émotions dans la conception IHM et l’analyse des situations de travail ?

Les étudiants du Master 2 ECIT-FH (Ergonomie Cognitive, Innovation Technologique – Facteur Humain) et du Master 2 Ergonomie de l’Université de Toulouse Jean-Jaurès ont le plaisir de vous inviter à leur conférence.

Les intervenants réaliseront des présentations et une table ronde autour des sujets suivants :

 • La persuasion technologique, avec Célia Hodent, spécialiste de l’UX design dans les jeux vidéo (Fortnite), et Dimitri Naczaj, psychologue travaillant sur les leviers cognitifs capables de persuader les individus d’adopter des comportements vertueux.

 • Les relations homme-robot, avec Dominique Duhaut, docteur en informatique et professeur à l’université Bretagne-Sud.

 • Les émotions dans l’activité de travail, avec Corinne Van de Weerdt, psychologue et ergonome à l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS)
Informations : Les inscriptions sont recommandées et gratuites au lien suivant : https://forms.gle/PY2rvDW4DWityT7U7. Au vu des conditions sanitaires actuelles, la conférence se déroulera à distance via Youtube sur la chaîne suivante  https://youtu.be/cyyShyjN7Ag.

– En ligne

—————————–

•  19/02/2021 – 10h30 – Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Séminaire : Ethologie Cognition Développement (séminaire du LECD, EA 3456, Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

Léo Nishibayashi, LECD, Université Paris Ouest Nanterre

Titre non précisé

Le laboratoire d’Ethologie, Cognition, Développement est la suite logique de l’évolution d’une équipe d’éthologie et communication acoustique créée en 1989. Cette équipe constituée alors de trois titulaires (Michel Kreutzer, Gérard Leboucher et Eric Vallet) et de doctorants était alors uniquement orientée vers l’étude du chant lors des choix de partenaires chez les oiseaux chanteurs. La sélection sexuelle constituait son cadre théorique.

Informations : présentation sur teams. Contacter le laboratoire pour la connexion.

http://lecd.u-paris10.fr/actualites/

– Université Paris Ouest Nanterre La Défense – 200 avenue de la République – 92001 – Nanterre – Bât. BSL – 1er étage – salle de réunion 

Arrêt : RER A : Nanterre université

url : http://www.u-paris10.fr/

—————————–

•  19/02/2021 – 10h30-11h30

Aix-Marseille Université – Laboratoire Parole et Langage (LPL)

Séminaire : Parole et langage (séminaire du LPL, UMR 7309 CNRS, Aix-Marseille Université)

Simona Pekarek-Doehler, Centre de linguistique appliquée, Université de Neuchâtel, Suisse

Routinisation d’une grammaire-pour-l’interaction : Les trajectoires développementales de ‘je sais pas’ et ‘comment en dit’ en langue seconde

Informations : équipe Interactions- – Entrée libre –

http://www.lpl-aix.fr/lagenda/

Aix-Marseille Université – Laboratoire Parole et Langage (LPL) – 5 avenue Pasteur – 13100 – Aix-en-Provence – salle de conférences B011

url : http://www.lpl.univ-aix.fr/

—————————–

•  19/02/2021 – 11h30-12h – En ligne

Séminaire : Parole et langage (séminaire du LPL, UMR 7309 CNRS, Aix-Marseille Université), Equipe Interactions
Marco Cappellini, Laboratoire Parole et langage
Alignement des procédés d’étayage dans un télétandem

Afficher le résumé : http://www.lpl-aix.fr/evenement/seminaire-de-lequipe-interactions/

url : www.lpl.univ-aix.fr/

—————————–

•  19/02/2021 – 13h30 – Campus Santé – Institut de Neurosciences de la Timone (INT) – En ligne

Séminaire : Neurosciences de la Timone (séminaire de l’Institut de- (INT), Marseille)

Part 2 : Intracellular electrophysiological recordings

Informations : Second Technical Lecture Serie – part 2 -contacter le Risc pour la connexion : risc@risc.cnrs.fr

http://www.int.univ-amu.fr/seminaires

Campus Santé – Institut de Neurosciences de la Timone (INT) – 27 boulevard Jean Moulin  – 13005 – Marseille – RdC – salle de conférence

Arrêt : Ligne 1 direction « La Fourragère », arrêt « La Timone » sortie « Hopital de la Timone »

url : http://www.int.univ-amu.fr

—————————–

•  19/02/2021 – 14h – Université Jean Jaurès – Toulouse II  – Maison de la recherche – Toulouse

Séminaire : Octogone-Lordat (séminaire de l’Unité de recherche interdisciplinaire, EA 4156, Université de Toulouse Jean Jaurès)

Lucie Judkins, Octogone-Lordat, université de Toulouse Jean Jaurès

Sangho Kim, Octogone-Lordat, université de Toulouse Jean Jaurès

Titre non précisé

Informations : Séminaire par visio, inscrivez-vous auprès de bkopke@univ-tlse2.fr

https://octogone.univ-tlse2.fr/

Université Jean Jaurès – Toulouse II  – Maison de la recherche – Toulouse – 5 allées Antonio Machado – 31058 – Toulouse – salle D31 

Arrêt : ligne A : Mirail-Université

url : http://univ-toulouse.fr/

—————————–

•  19/02/2021 – 14h-15h30 – Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP)

Séminaire : Phonétique et phonologie (séminaire du LPP, UMR 7018 CNRS, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)

Claire Pillot-Loiseau, Laboratoire de Phonétique et Phonologie, UMR 7018, CNRS/Sorbonne-Nouvelle, Paris

Titre non précisé

S-RPP est un forum pour les présentations et les discussions des travaux de recherche actuels en phonétique et en phonologie.

https://lpp.in2p3.fr/lagenda/

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP) – 19 rue des Bernardins – 75005 – Paris – 1er étage – salle Rousselot 

Arrêt : Maubert-Mutualité

url : http://lpp.univ-paris3.fr/

—————————–

•  19/02/2021 – 14h-17h – En ligne

Séminaire : Métrique générale (séminaire de l’équipe Sens Texte Informatique Histoire (STIH), EA 4509, Lettres Sorbonne Université)

Anne Carlier, STL UMR 8163 – UFR Lettres modernes

Delphine Pasques, Sorbonne Université

Histoire dupartitif: étude comparative de l’ancien français et de l’ancien allemand

Ce séminaire est l’héritier de celui organisé par Jean-Louis Aroui (Paris 8-CNRS, 2011-2015). La métrique générale cherche à élaborer un système aussi restrictif que possible de notions et de principes qui puissent servir à décrire les traditions métriques à travers le monde. Elle étudie en particulier les fondements linguistiques des structures métriques. La perspective adoptée sera celle de la métrique générative, pour laquelle les catégories qui servent à décrire les formes versifiées sont étroitement apparentées à celles qui servent à décrire le langage ordinaire. On a donc recours aux mêmes dispositifs formels que ceux qui sont employés en linguistique pour la description des langues naturelles : arbres, grilles, gabarits, contraintes.

Chaque séance sera consacrée à la discussion d’un ou plusieurs articles que les participants auront lus à l’avance. Certaines séances seront couplées : la première des deux séances sera consacrée à une question de phonologie, et la seconde à sa contrepartie métrique.

Informations : Participer à la réunion Zoom : https://us02web.zoom.us/j/86834943381?pwd=MjlrWHFnZzhSdkhuZEdXRzc3WStzZz09 – ID de réunion : 868 3494 3381 – Code secret : 350QEe

http://stih-sorbonne-universite.fr/

– En ligne

—————————–

•  19/02/2021 – 14h-17h – En ligne

Séminaire : Métrique générale (séminaire de l’équipe Sens Texte Informatique Histoire (STIH), EA 4509, Lettres Sorbonne Université)

Mathieu Avanzi, Sorbonne université

Documenter   la   variation   et   le changement linguistique : le cas de la prononciation des consonnes finales en français

Ce séminaire est l’héritier de celui organisé par Jean-Louis Aroui (Paris 8-CNRS, 2011-2015). La métrique générale cherche à élaborer un système aussi restrictif que possible de notions et de principes qui puissent servir à décrire les traditions métriques à travers le monde. Elle étudie en particulier les fondements linguistiques des structures métriques. La perspective adoptée sera celle de la métrique générative, pour laquelle les catégories qui servent à décrire les formes versifiées sont étroitement apparentées à celles qui servent à décrire le langage ordinaire. On a donc recours aux mêmes dispositifs formels que ceux qui sont employés en linguistique pour la description des langues naturelles : arbres, grilles, gabarits, contraintes.

Chaque séance sera consacrée à la discussion d’un ou plusieurs articles que les participants auront lus à l’avance. Certaines séances seront couplées : la première des deux séances sera consacrée à une question de phonologie, et la seconde à sa contrepartie métrique.

Informations : Participer à la réunion Zoom : https://us02web.zoom.us/j/86834943381?pwd=MjlrWHFnZzhSdkhuZEdXRzc3WStzZz09 – ID de réunion : 868 3494 3381 – Code secret : 350QEe

http://stih-sorbonne-universite.fr/

– En ligne

—————————–

•  19/02/2021 – 15h – EHESS – En ligne

Séminaire : Systèmes complexes en sciences sociales (séminaire du CAMS, UMR 8557, CNRS-EHESS)

Gaël Giraud, CNRS – Georgetown University

Economic impacts of a glacial period: a thought experiment to assess the disconnect between econometrics and climate sciences

De nombreux phénomènes socio-économiques résultent d’effets de groupes, de phénomènes de diffusion et de contagion sociale : leur compréhension théorique repose sur une modélisation des interactions sociales.

Dans le cadre général de l’étude des « systèmes complexes », des travaux récents sur la modélisation des interactions sociales se développent à l’interface entre la théorie microéconomique standard, où l’interaction se fait via le système des prix, la théorie des jeux, qui modélise les interactions de nature stratégiques, et la physique statistique qui donne des outils pour décrire un comportement collectif à partir d’une description des comportements individuels.

L’objectif de ce séminaire est de présenter des travaux récents, leurs fondements méthodologiques et outils théoriques, et d’explorer de nouvelles pistes de recherche dans ce domaine, notamment celles qui s’appuient sur l’analyse de grandes bases de données. On privilégiera les approches prenant en compte l’hétérogénéité des préférences et comportements individuels, et la spatialité des interactions (prise en compte de la structure du réseau d’interaction). Les outils que nous rencontrerons seront-ils souvent ceux de la physique statistique des systèmes désordonnés, des équations aux dérivées partielles (EDP) en milieu hétérogène, de la théorie des jeux, de la théorie des graphes et de l’analyse de réseaux, ainsi que ceux de la simulation numérique dite « multi-agents ».

Informations : Pour participer au séminaire, merci de vous inscrire sur Listsem https://listsem.ehess.fr/. Le code d’accès sera envoyé à tous les inscrits. -accès libre

http://cams.ehess.fr/systemes-complexes-en-sciences-sociales/

– EHESS  – 105 boulevard Raspail – 75006 – Paris – 4e étage – salle A4-47 

Arrêt : Rennes (L12) ou St Placide (L12)

url : http://www.ehess.fr/fr/

—————————–

•  22/02/2021 – 09h-17h – En ligne – horaire à confirmer

Atelier : Dreaming and memory

An online conference on the theme of Dreaming and Memory will take place on Monday 22 and Tuesday 23 February 2021, co-hosted by the Philosophy of Neuroscience research group at the University of Tübingen and the Centre for Philosophy of Memory at the University of Grenoble Alps.

http://phil-mem.org/events/2021-dreaming.php

– En ligne

—————————–

•  22/02/2021 – 13h-14h – Université de Tours – En ligne

Séminaire : Imagerie et cerveau (U1253)

Edor Kabashi, Institut du cerveau et de la Moëlle épinière

Developing Zebrafish models dor als genetics and physiopathology

Informations : Réunion Zoom
https://us02web.zoom.us/j/82210466651?pwd=Tm1mQ1RlNGFzK1pCVjFCODdFSEFXZz09 – ID de réunion – 822 1046 6651 – Code secret : 954687

https://ibrain.univ-tours.fr/version-francaise/actualites/conferences/webinar-professor-matt-odonnell-%C2%AB-light-and-sound-integrating-photonics-with-ultrasonics-%C2%BB

 – Université Paris II – 12 place du Panthéon – 75005 – Paris

url : http://www.univ-paris3.fr/

—————————–

•  22/02/2021 – 14h-15h30 – Laboratoire Dynamique du Langage (DDL) – Institut des Sciences de l’Homme – En ligne

Séminaire : Dynamique du langage (séminaire du DDL, UMR 5596, CNRS – Université Lumière Lyon 2)

Natalja Ulrich

Linguistic and speakerspecific information in Russian Fricatives

The Russian phonetic inventory is particularly interesting due to its complex phonetics and rich fricative inventory: there are at least 12 fricatives, at four places of articulation /f, s, S, x/, with voicing /v, z, Z/ and palatalization /f’, v’, s’, S’ z’/ contrasts, offering thus a wide range of possibilities for the investigation of fricatives. Even though, a full typological documentation of Russian fricatives is absent in the literature. Furthermore, it is in general not clear yet, how fricatives can be characterized and distinguished, while for example vowels and stop consonant could be described according to their formants and voice onset time, distinct properties if fricatives are highly debated. Based on an own collected database on Russian fricatives in 2018 in St. Petersburg, we will present three studies: i) Identifying Russian voiceless fricatives /f, s, S/ using Machine Learning, ii) Description on Russian fricative contrast of place of articulation, voicing and palatalization, and iii) within- and inter-individual differences in fricatives.

Informations : En ligne, lien à suivre  – Atelier « Origines de la diversité linguistique »

http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

Laboratoire Dynamique du Langage (DDL) – Institut des Sciences de l’Homme – 14 avenue Berthelot – 69007 – Lyon

Arrêt : T2 : Centre Berthelot

url : http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

—————————–

•  22/02/2021 – 14h-16h – Université Paul Valéry Montpellier 3

Séminaire : Praxiling (séminaire de l’UMR 5267 CNRS – Université Paul-Valéry Montpellier 3)

Olivier Kraif, Lidilem, Université Grenoble-Alpes

Motifs séquentiels, motifs hiérarchiques : comment repérer les récurrences qui structurent et caractérisent le discours

https://praxiling.cnrs.fr/seminaire2020-2021/

– Université Paul Valéry Montpellier 3 – Route de Mende – 34199 – Montpellier – bât. Marc Bloch – salle Jourda 

url : http://www.univ-montp3.fr/

—————————–

•  22/02/2021 – 14h-17h – En ligne

Séminaire : Grammaires créoles (réunion de travail du GRGC, laboratoire Structures Formelles du Langage (SFL), UMR 7023 CNRS, Université Paris 8)

Ulrike Albers, Université de La Réunion
Le lien entre pluriel exclusif, General Number & lecture spécifique (Bann en réunionnais)


Paul Moles, Université d’Etat d’Haïti

Les modalités du futur en créole haïtien

Informations : visioconférence – https://rdv4.rendez-vous.renater.fr/grammaires-creoles-zribi-jean-louis-18-jan

http://www.umr7023.cnrs.fr/seminaire-grammaires-creoles

– En ligne

—————————–

•  23/02/2021 – 09h-17h

Atelier : Dreaming and memory

An online conference on the theme of Dreaming and Memory will take place on Monday 22 and Tuesday 23 February 2021, co-hosted by the Philosophy of Neuroscience research group at the University of Tübingen and the Centre for Philosophy of Memory at the University of Grenoble Alps.

http://phil-mem.org/events/2021-dreaming.php

– En ligne

—————————–

•  23/02/2021 – 10h-12h – Laboratoire Dynamique du Langage (DDL) – Institut des Sciences de l’Homme

Séminaire : Dynamique du langage (séminaire du DDL, UMR 5596, CNRS – Université Lumière Lyon 2)

Françoise Rose, Laboratoire de Dynamique du langage, CNRS UMR 5596, Lyon

Fillers and placeholders: an introduction

Informations : En ligne, lien à suivre  – Atelier Morphosyntaxe

http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

Laboratoire Dynamique du Langage (DDL) – Institut des Sciences de l’Homme – 14 avenue Berthelot – 69007 – Lyon – salle Elise Rivet

Arrêt : T2 : Centre Berthelot

url : http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

—————————–

•  23/02/2021 – 13h – En ligne

Séminaire : Psychologie et NeuroCognition (séminaire du LPNC, UMR 5105 CNRS, Université Grenoble Alpes)

Anne Kavounoudias, Laboratoire de Neurosciences Intégratives et Adaptatives, UMR 7260 CNRS, Aix-Marseille Université, Marseille

Perception multimodale du corps : avantages et bases neurales des interactions multisensorielles chez les adultes jeunes et âgés

La perception de notre corps, de ses mouvements et interactions avec l’environnement, est issue des nombreux messages sensoriels émanant de tous nos sens : vision, toucher, proprioception musculaire, audition… Cela soulève de nombreuses questions quant aux règles par lesquelles le cerveau combine les différentes sources sensorielles pour parvenir à une estimation optimale, ainsi que les bases neurales de cette intégration d’informations très distribuées, ou bien encore la modulation de ces processus intégratifs. Je rapporterai comment nous avons tenté de répondre à ces questions à partir d’illusions de mouvement induites en manipulant sélectivement différentes entrées sensorielles de manière isolée ou combinée par des approches psychophysiques et en imagerie cérébrale fonctionnelle (IRMf). De plus, tous les sens se détériorant progressivement avec l’âge, depuis la périphérie jusqu’aux centres nerveux, nous avons examiné les conséquences du vieillissement normal sur les processus intégratifs et les possibles réorganisations cérébrales associées. En testant les capacités discriminatives des personnes âgées dans des tâches de perception de mouvements de leur main ou de discrimination de textures, nous avons notamment constaté une repondération des informations sensorielles et une facilitation générale des processus intégratifs dès 65 ans. Au niveau cérébral, l’effondrement des processus inhibiteurs avec l’âge expliquerait les troubles perceptifs et la perte de sélectivité des activités cérébrales. Néanmoins, nous discuterons l’idée que les personnes âgées pourraient bénéficier de ce phénomène de dédifférenciation pour surmonter au moins partiellement les déclins sensoriels.

Les séminaires du Pôle Grenoble Cognition ont vocation à flécher des séminaires organisés par les équipes du Pôle sur des thèmes en sciences cognitives et pouvant intéresser la communauté ; ils sont aussi proposés comme temps forts de la formation des étudiants du Master Sciences Cognitives. Les étudiants seront invités à échanger avec l’intervenant(e) à la fin de chaque séminaire.

https://lpnc.univ-grenoble-alpes.fr/Seminaires-LPNC-96

– En ligne

—————————–

•  23/02/2021 – 17h15-19h15 – En ligne

Séminaire : Psychologie des catastrophes (Séminaire du Lapsco, université de Clermont Ferrand-CNRS)

Victor Stéphane, Université Jean Monnet

Titre non précisé

The aim of this seminar is to bring awareness on the human and psychological dimensions of disasters. We will focus on how concepts, tools and methods from the human sciences in general (and from psychology and cognitive sciences in particular) have been (and can be) used to understand how human communities react to situations of extreme danger. This seminar will consist of 10 sessions of 2 hours, with one hour devoted to the intervention of a specialist and another hour with critical reading and discussion of fundamental texts of the field. The seminar is organized by Guillaume Dezecache (guillaume.dezecache@uca.fr), hosted by the Université Clermont Auvergne, UFR Psychologie, Sciences Sociales et Sciences de l’Éducation, Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (LAPSCO UMR 6024), and supported by CAP2025.

– En ligne

—————————–

•  24/02/2021 – 17h – En ligne

Séminaire : NeuRise – neuroscience at the intersection of experiement and theory

Arseny Finkelstein, Svodoba Lab, Janella HHMI

WWNeuRise wants to give Neuroscience PhD students and PostDocs an opportunity to present their work to a wide expert audience, thus providing first-hand research results. The talks will take place every other week on Wednesdays at 5 pm (CET), featuring 2 presentations of 30 minutes, followed by a “meet the speaker” session. Talks will be streamed on Crowdcast.

https://neurise.github.io/

– En ligne

—————————–

•  25/02/2021 – 14h-15h – Faculté de Médecine Campus Timone – Institut de Neurosciences des Systèmes (INS)

Séminaire : Neurosciences des Systèmes (INS Seminar, Institut de-, Inserm UMR 1106, Aix-Marseille Université)

Larissa Albantakis, Department of Psychiatry, University of Wisconsin

Causation in neural networks

https://ins-amu.fr/

Faculté de Médecine Campus Timone – Institut de Neurosciences des Systèmes (INS) – 27 boulevard Jean Moulin  – 13005 – Marseille – 5e étage – INS seminar room

Arrêt : La Timone

url : http://ins.univ-amu.fr/

—————————–

•  25/02/2021 – 16h-18h

 – Université Victor Segalen-Bordeaux 2

Séminaire : Philosophy and Biology (PhilInBioMed, séminaire d’IImmunoConcEpT, UMR 5164 CNRS, Université de Bordeaux)

Eva Jablonka, Cohn Institute for the History of Philosophy of Science and Ideas, Tel-Aviv

Neural Transitions in Learning and Cognition

A focus on learning as a marker of a cognitive system provides a unifying framework for experimental and theoretical studies of cognition in the living world. Focusing on neural learning, Simona Ginsburg and I identified five major neural transitions, the first two of which involve animals at the base of the phylogenetic tree: (i) the evolutionary transition from learning in non-neural animals to learning in the first neural animals; (ii) the transition to animals showing limited, elemental associative learning, entailing neural centralization and primary brain differentiation; (iii) the transition to animals capable of unlimited associative learning (UAL), which, on our account, constitutes sentience and entails hierarchical brain organization and dedicated memory and value networks, and (iv) the transition to imaginative animals that can plan and learn through selection among virtual events; (v) the transition to human, symbol-based cognition and cultural learning.

Ceci est le blog du groupe de travail interdisciplinaire « Philosophie et Biologie », mis en place en janvier 2015 par Thomas Pradeu et Cédric Brun et proposant de faire dialoguer la philosophie et la biologie. Le groupe se réunit à l’Université Bordeaux 2 Segalen, près de l’hôpital Pellegrin, une fois par mois.

Informations : Organizer Thomas Pradeu. Séminaire sur Zoom. Se reporter au site Web pour se connecter : https://www.philinbiomed.org/event/eva-jablonka-the-cohn-institute-for-the-history-and-philosophy-of-science-and-ideas-tel-aviv-university-neural-transitions-in-learning-and-cognition/- –  –

https://www.philinbiomed.org/philobio-seminar/

– Université Victor Segalen-Bordeaux 2 – 146 rue Léo Saignat – 33076 – Bordeaux  – 12e étage

url : http://www.inb.u-bordeaux2.fr/siteneuro2/pages/geoPlan/plansgeo.htm

—————————–
• 25/02/2021 – 17h-19h – En ligne

Séminaire Surf cosmose : vers un corps océanique / Surf cosmosis: surfing towards an oceanic body

Julien Weisbein, LaSSP, MCF Sciences Po – Toulouse

Vagues artificielles et économie morale du surf

https://i3sp.recherche.parisdescartes.fr/seminaire-surf-cosmose/

Qu’est-ce que le surf a à nous révéler sur les perceptions corporelles au cœur de la nature ? Nous pouvons aujourd’hui dépasser la vision du surf en tant que simple sport de glisse. En effet, grâce à de multiples travaux s’étant emparés de cet objet depuis une quinzaine d ’années, s’est établie à présent une conception plus globale de ce dernier. En choisissant de lier tous nos intervenants au fil conducteur corps-nature nous découvrirons au cours de ces neuf webinaires à venir que le surf est un révélateur de cultures corporelles variées. À travers une série de webinaires, nous croiserons les regards scientifiques, associatifs, médicaux ou encore de pratiquants pour explorer cette pratique corporelle dans toutes ses dimensions.

Lien Zoom : https://u-paris.zoom.us/j/84432344837?pwd=cU9pMENBNm1MMkZBSXB6b2UzdVp6dz09#successID
réunion 844 3234 4837
Code secret 247254

Institut des Sciences du Sport-Santé de Paris (URP3625 – I3SP) https://i3sp.recherche.parisdescartes.fr/

—————————–

•  26/02/2021 – 13h:14h

 – En ligne

Séminaire : Corps et prothèses : Nouvelles recherches, nouvelles perspectives

Louise Kirsch, Sorbonne Université

Multisensorialité et plasticités des représentations corporelles

En ces temps compliqués de crise sanitaire liée au COVID-19, le collectif « Corps et prothèses » souhaite garder sa dynamique de recherche et faire perdurer les liens tissés au fil des années entre les différent.e.s chercheur.e.s, professionnel.le.s et personnes concernées par la thématique des prothèses. Dans cette optique et dans l’attente de futures journée d’études et colloques en présentiel, le collectif « Corps et prothèses » organise, lors du premier semestre 2021, le webinaire intitulé « Nouvelles recherches, nouvelles perspectives ».

Fidèle à la démarche qui anime le collectif de questionner les prothèses aux prismes de la diversité et de la pluridisciplinarité, ce webinaire a pour objectif de permettre, tout autant à de jeunes chercheur.e.s qu’à des chercheur.e.s plus confirmé.e.s, d’exposer leurs travaux de recherche sur les technologies prothétiques et les expériences singulières qui en découlent.

http://new.corps-protheses.org/nouvelles-recherches-nouvelles-perspectives/

 – En ligne

—————————–

•  26/02/2021 – 14h-15h30 – Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP)

Séminaire : Phonétique et phonologie (séminaire du LPP, UMR 7018 CNRS, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)

– Hannah King, CLILLAC-ARP, Université de Paris

Titre non précisé

S-RPP est un forum pour les présentations et les discussions des travaux de recherche actuels en phonétique et en phonologie.

https://lpp.in2p3.fr/lagenda/

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP) – 19 rue des Bernardins –  75005 – Paris – 1er étage – salle Rousselot 

Arrêt : Maubert-Mutualité

url : http://lpp.univ-paris3.fr/

—————————–

•  26/02/2021 – 14h30 – Campus Santé – Institut de Neurosciences de la Timone (INT)

Séminaire : Neurosciences de la Timone (séminaire de l’Institut de- (INT), Marseille)

Raquel Bertoldo, Centre of Social Sciences for Sciences (C3S) at the Université d’Aix-Marseille, Laboratoire de psychologie sociale, Aix-en-Provence

Titre non précisé

Informations : Contacter le Risc pour la connexion : risc@risc.cnrs.fr

http://www.int.univ-amu.fr/seminaires

Campus Santé – Institut de Neurosciences de la Timone (INT) – 27 boulevard Jean Moulin  – 13005 – Marseille –  RdC – salle de conférence 

Arrêt : Ligne 1 direction « La Fourragère », arrêt « La Timone » sortie « Hopital de la Timone »

url : http://www.int.univ-amu.fr

**********************

semaine du 8 au 14 février 2021

**********************

• 8/02/21 – 13h-15h – En ligne

Séminaire : The Sublime and Aesthetic Experiences (séminaire SublimÆ de l’Institut Jean-Nicod, UMR 8129 CNRS-EHESS-ENS, Paris)

Filippo  Contesi, Universitat de Barcelona

Shareability in Art Appreciation

Funded by IRIS (Initiative de Recherches Interdisciplinaires et Stratégiques), « Création, cognition, société » (CCS), Paris Sciences et Lettres (PSL).

http://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/seminaires/sublimae-1484/

 – En ligne

—————————–

•  8/02/21 – 14h-16 – Université Paul Valéry Montpellier 3

Séminaire : Praxiling (séminaire de l’UMR 5267 CNRS – Université Paul-Valéry Montpellier 3)

Gilles Siouffi, STIH, Université Paris Sorbonne

Histoire de la phrase française

présentation de son livre paru aux éditions Actes Sud

https://praxiling.cnrs.fr/seminaire2020-2021/

– Université Paul Valéry Montpellier 3 – Route de Mende – 34199 – Montpellier – bât. Marc Bloch –  salle Jourda 

url : http://www.univ-montp3.fr/

—————————–

•  9/02/21 – 10h – Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

Carlos Olarte

Symbolic Verification Techniques for Multiparty Interaction

Informations : https://bbb.lipn.univ-paris13.fr/b/sei-eer-t24 (code d’accès: 749983)

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – 99 avenue Jean-Baptiste Clément  –  – 93430 – Villetaneuse – bât. B –  salle B107

Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université

url : http://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

•  9/02/21 – 10h30-12h – Ecole normale supérieure

Séminaire : Langues, Textes, Traitements Informatiques, Cognition (conférence du labex TransferS, Lattice, UMR 8094 CNRS-ENS-Univ. Sorbonne Nouvelle)

Michel Aurnague, Cognition, Langues, Langages, Ergonomie (CLLE), CNRS & Université Toulouse Le Mirail

Quelques balises pour l’étude de l’expression du déplacement : le programme de recherche « Description, expérimentation et formalisation du déplacement (dans la langue) » (Defdép (l))

Au cours de ce séminaire, je présenterai le programme de recherche Defdép (l) que je développe depuis le début des années 2010 autour de l’étude sémantique de l’expression du déplacement et, plus généralement, du mouvement. Après avoir mis en évidence quelques-uns des questionnements auxquels devrait être confronté tout cadre d’analyse de l’expression de l’espace dynamique, je passerai en revue un certain nombre de phénomènes et applications qui devraient recevoir des réponses dans le cadre envisagé tout en servant de mise à l’épreuve de celui-ci. Les problématiques couvertes par ce programme de recherche tiennent aussi bien à la nature de l’espace dans la langue et à l’ontologie qu’au contenu lexical des verbes et adpositions, aux constructions et à la typologie.

Informations : Diffusion en visio : https://www.gotomeet.me/visio-lattice- –  –

https://www.lattice.cnrs.fr/recherche/seminaires-du-lattice/

– ENS – 45 rue d’Ulm – 75005 – Paris –  salle Weil

Arrêt : Censier Daubenton ; RER B : Luxembourg

url : http://www.ens.fr/

—————————–

•  9/02/21 – 10h30-12h – En ligne

Atelier : Philosophie, Pratiques et Langages (séminaire du PPL, EA 3699, Université Grenoble-Alpes)

Pierre-Antoine Chardel, Institut Mines-Télécom Business School et Laboratoire Sens et Compréhension du Monde Contemporain

La société des écrans : entre illusions et opportunités

Face à l’ordre du calcul et de l’automatisation qui investit de plus en plus nos interactions sociales, nous pouvons encore renforcer notre capacité d’agir et affirmer les conditions d’un avenir souhaitable pour nos sociétés technologiquement de plus en plus complexes. Pour cela, il est particulièrement inspirant de revenir sur ce qui se joue d’un point de vue éthique et herméneutique dans l’expérience de l’écriture puis, dans le passage de l’écrit aux écrans. La société des écrans gagne à s’enrichir de moyens conceptuels que la culture de l’écrit et les théories du texte ont su créer. Si l’omniprésence des écrans vient progressivement instaurer un empire du signal en appauvrissant le champ du signe qui constitue un élément fondamental de notre humanité, cette logique n’a rien d’inéluctable.

Informations : En visioconférence
Pour participer à la réunion Zoom : https://grenoble-inp.zoom.us/j/98024788330
ID de réunion : 980 2478 8330
Code secret : 779370

http://ppl.upmf-grenoble.fr/fr/manifestations-scientifiques/seminaire-international/

– En ligne

—————————–

•  9/02/21 – 11h – Université Joseph Fourier – Site Santé – Grenoble Institut des Neurosciences (GIN)

Séminaire : Neurosciences de Grenoble (conférences de l’Institut- (Gin), INSERMU – UJF – CEA – CHU de Grenoble)

Xavier Waintal, Université Grenoble Alpes, CEA

What Limits the Simulation of Quantum Computers?

https://neurosciences.univ-grenoble-alpes.fr/

Université Joseph Fourier – Site Santé – Grenoble Institut des Neurosciences (GIN) – Chemin Fortuné Ferrini – 38706 – La Tronche – Amphithéâtre Serge Kampf 

url : https://neurosciences.univ-grenoble-alpes.fr/

—————————–

•  9/02/21 – 13h – Campus Jules Horowitz – GIP Cyceron

Séminaire : Neuropsychologie (séminaires du GIP Cyceron, Inserm, CEA, CNRS, Université de Caen Normandie)

Philippe Trochet

Imagerie Photoacoustique en recherche préclinique pour la détection des agents de contrastes exogènes et endogènes dans le cerveau

http://www.cyceron.fr/index.php/fr/accueil-fr/actualites

Campus Jules Horowitz – GIP Cyceron – Boulevard Henri Becquerel –  – 14000 – Caen – Salle Horowitz 

url : http://www.cyceron.fr/

—————————–

•  9/02/21 – 14h-16h – Faculté des Sciences d’Orsay – Université Paris Sud

Séminaire : Qu’est-ce qu’un fait établi ? Comment se trompe-t-on ? (séminaire du Centre d’Alembert, Université Paris-Sud)

Jean-François Ternay, Université de Paris. Master Sciences et Médias

QUI parle dans le documentaire scientifique ?

es films qui traitent de science, diffusés par la télévision, se proposent pour la plupart d’être les intercesseurs entre une production de savoirs scientifiques et un public plus ou moins profane. Il ne s’agit pas toujours de savoirs établis ; ceux-ci peuvent être en cours de construction, parfois controversés dans la communauté scientifique ou encore être des savoirs dont certaines applications peuvent être remises en cause par la société.

Le champ est vaste et les manières de traiter ces films relèvent de différentes factures : documentaires de création et films d’investigation, reportages, films militants, spectacles divertissants, films pédagogiques…

Ce faisant, afin de mieux comprendre les volontés effectives de transmission d’un savoir dans ces films, il est intéressant de se poser la question des locuteurs : qui parle ? Les auteurs scientifiques ? Les réalisateurs ? Les journalistes ? Et parlent-ils en leurs noms ? Au nom de leurs institutions ? De leurs entreprises ? Voire de leurs producteurs ? Et quand ils parlent « en leurs noms », leur regard est-il « scientifique » ou à celui-ci se mêle-t-il d’autres éclairages : leurs combats pour une cause, leurs croyances, leurs idéologies, et leurs intérêts : scientifiques, mais aussi politiques, économiques ?

D’autant plus que ces locuteurs fonctionnent souvent en cascades plus ou moins repérables  : « ON », qui caractérise une voix off qui prend le point de vue de « Dieu », peut-être repris par la voix d’un journaliste, qui invite un scientifique, qui lui-même cite d’autres scientifiques, d’autres experts… produisant parfois un enchevêtrement de locuteurs qui fait que le spectateur se trouve dans l’incapacité de situer la parole qui lui est proposée et par là même d’appréhender le « quoi » et le « pourquoi » de ce qu’on lui dit.

De là à brouiller les citoyens dans leur relation au savoir et à la science, et à brouiller les élèves avec leurs enseignants en science, il n’y a qu’un pas, comme je voudrais le montrer dans quelques exemples de films de sciences diffusés en télévision.

La sélection semble partout, dans la nature comme dans la société. Elle est souvent présentée comme l’outil idéal pour obtenir la meilleure adéquation entre souhaits et possibilités, besoins et ressources. C’est par la sélection qu’émergerait l’excellence. Est-ce le mode de fonctionnement optimisé de toutes les organisations ou un mode de gestion en situation de pénurie ? S’agit-il d’un processus rationnel pour obtenir des résultats interprétables ou d’une contingence ayant modelé l’évolution des espèces ? Comment fonctionne la sélection et existe-t-il des alternatives ? Nous réfléchirons sur les critères et les méthodes, qu’ils soient automatisés ou non, et au-delà nous interrogerons l’impact de la sélection sur le fonctionnement de nos disciplines scientifiques, sur l’établissement des normes, et sur l’organisation de nos sociétés. Pour cela, le Centre d’Alembert fera intervenir des collègues de différents domaines dans le cadre de ce séminaire : science de l’éducation, sciences de la vie, sciences et techniques des activités physiques et sportives, économie, informatique, physique…

Informations : Séance 6 :
Entre amplification et disqualification de la parole scientifique. Les médias font-ils écran ou sont-ils un écran pour la science ?- –  –

http://www.centre-dalembert.u-psud.fr/seminaire-2019-2020-quest-ce-quun-fait-comment-se-trompe-t-on/

Faculté des Sciences d’Orsay – Université Paris Sud – Rue du Doyen André Guinier – 91405 – Orsay

Arrêt : RER B

url : http://www.sciences.u-psud.fr/fr/plan_du_campus.html

—————————–

•  9/02/21 – 14h-16h – Faculté des Sciences d’Orsay – Université Paris Sud

Séminaire : Qu’est-ce qu’un fait établi ? Comment se trompe-t-on ? (séminaire du Centre d’Alembert, Université Paris-Sud)

Sylvestre Huet, journaliste scientifique

Delfraissy 39 000 résultats Google, Raoult 4 000 000

Actualité oblige, les aventures des médecins et microbiologistes en temps de Covid-19 (et les responsabilités des directions d’institutions scientifiques comme des chefs de rédactions). La déjà longue et instructive histoire des sciences du climat et de leurs négationnistes sortis de quelques laboratoires avec le soutien de responsables politiques et de directeurs de rédactions. Dans un domaine très différent : comment oser écrire que la philosophie (du moins celle utilisée comme appât commercial éditorial) de la star mondiale Stephen Hawking ne vaut pas tripette. L’irruption brutale des réseaux des plateformes numériques dans les rapports entre science et citoyens. Ma conclusion portera sur l’enjeu médiatique du défi démocratique majeur du 21ème siècle relatif à l’usage des technologies.

La sélection semble partout, dans la nature comme dans la société. Elle est souvent présentée comme l’outil idéal pour obtenir la meilleure adéquation entre souhaits et possibilités, besoins et ressources. C’est par la sélection qu’émergerait l’excellence. Est-ce le mode de fonctionnement optimisé de toutes les organisations ou un mode de gestion en situation de pénurie ? S’agit-il d’un processus rationnel pour obtenir des résultats interprétables ou d’une contingence ayant modelé l’évolution des espèces ? Comment fonctionne la sélection et existe-t-il des alternatives ? Nous réfléchirons sur les critères et les méthodes, qu’ils soient automatisés ou non, et au-delà nous interrogerons l’impact de la sélection sur le fonctionnement de nos disciplines scientifiques, sur l’établissement des normes, et sur l’organisation de nos sociétés. Pour cela, le Centre d’Alembert fera intervenir des collègues de différents domaines dans le cadre de ce séminaire : science de l’éducation, sciences de la vie, sciences et techniques des activités physiques et sportives, économie, informatique, physique…

Informations : Séance 6 :
Entre amplification et disqualification de la parole scientifique. Les médias font-ils écran ou sont-ils un écran pour la science ?- –  –

http://www.centre-dalembert.u-psud.fr/seminaire-2019-2020-quest-ce-quun-fait-comment-se-trompe-t-on/

Faculté des Sciences d’Orsay – Université Paris Sud – Rue du Doyen André Guinier – 91405 – Orsay

Arrêt : RER B

url : http://www.sciences.u-psud.fr/fr/plan_du_campus.html

—————————–

•  9/02/21 – 17h15-19h15 – En ligne

Séminaire : Psychologie des catastrophes (Séminaire du Lapsco, université de Clermont Ferrand-CNRS)

Maëlle Calandra, UCA & LAPSCO CNRS

Titre non précisé

The aim of this seminar is to bring awareness on the human and psychological dimensions of disasters. We will focus on how concepts, tools and methods from the human sciences in general (and from psychology and cognitive sciences in particular) have been (and can be) used to understand how human communities react to situations of extreme danger. This seminar will consist of 10 sessions of 2 hours, with one hour devoted to the intervention of a specialist and another hour with critical reading and discussion of fundamental texts of the field. The seminar is organized by Guillaume Dezecache (guillaume.dezecache@uca.fr), hosted by the Université Clermont Auvergne, UFR Psychologie, Sciences Sociales et Sciences de l’Éducation, Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (LAPSCO UMR 6024), and supported by CAP2025.

 – En ligne

—————————–

•  10/02/21 – 09h30-12h30 – En ligne

Séminaire : Approches historiques, philosophiques et anthropologiques des nombres, de la mesure et de la mesurabilité (séminaire du laboratoire SPHERE (sciences, philosophie, histoire), UMR 7219 CNRS, Université Paris-Diderot)

Edgar Lejeune, CNRS, SPHERE

Marie Lacomme, Sphere, CNRS

Maël Pegny, IHPST, CNRS

Un problème, plusieurs mesures possibles

Les thématiques autour des nombres et de la mesure ont été travaillées depuis au moins 2001 dans le laboratoire REHSEIS, puis SPHERE, notamment au sein des axes « histoire et philosophie des mathématiques » et « histoire et philosophie de la physique ». Des problèmes de nature éthique ou philosophiques liés à la mesurabilité en sciences humaines et sociales ou en médecine ont été abordés dans les autres axes de SPHERE. Dans le cours de ces recherches, ont émergé des problématiques plus larges qui nous ont paru mériter d’être abordées sous un angle interdisciplinaire.

http://www.sphere.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article2054

– En ligne – Bât. Condorcet –  salle 454A-Valentin

—————————–

•  10/02/21 – 13h – Campus Jules Horowitz – GIP Cyceron

Séminaire : Neuropsychologie (séminaires du GIP Cyceron, Inserm, CEA, CNRS, Université de Caen Normandie)

Nicolas Renier, The Rockefeller University, NY

Maxime Gauberti

ICM-BB@C

http://www.cyceron.fr/index.php/fr/accueil-fr/actualites

Campus Jules Horowitz – GIP Cyceron – Boulevard Henri Becquerel – 14000 – Caen – Salle Horowitz 

url : http://www.cyceron.fr/

—————————–

•  10/02/21 – 17h – En ligne

Séminaire : NeuRise – neuroscience at the intersection of experiement and theory

Zoe Ashwood, Pillow Lab, Princeton University

WWNeuRise wants to give Neuroscience PhD students and PostDocs an opportunity to present their work to a wide expert audience, thus providing first-hand research results. The talks will take place every other week on Wednesdays at 5 pm (CET), featuring 2 presentations of 30 minutes, followed by a “meet the speaker” session. Talks will be streamed on Crowdcast.

https://neurise.github.io/

– En ligne

—————————–

•  10/02/21 – 17h-20h – Institut des Systèmes Complexes Paris Île-de-France (ISC-PIF)

Séminaire : ISC-PIF (seminaire de l’ISC-PIF, Institut des Systèmes Complexes de Paris Ile-de-France, UPS 3611 CNRS)

Autisme : identité et métacognition Séance 4

Lorsque deux personnes autistes se rencontrent, elle témoignent fréquemment d’une fluidité relationnelle et d’une impression de reconnaissance mutuelle. Un tel sentiment est-il le fruit de coïncidences et de biais cognitifs ou bien résulte-t-il d’éléments objectifs perçus par les protagonistes ?

L’objectif de ce séminaire est d’explorer ce phénomène et de discuter la notion d’identité autiste.

Nous posons comme hypothèse de travail que l’impression de familiarité entre personnes autistes est ancrée sur des faits réels, qui ne sont peut-être pas perçus consciemment mais n’en demeurent pas moins descriptibles et mesurables. Cette proposition est corroborée par les études en cognition sociale, qui suggèrent l’existence d’une discrimination intuitive entre personnes autistes et personnes non autistes.

Afin de pouvoir décrire et objectiver ce phénomène, nous nous appuierons sur la littérature autant que sur l’expérience des personnes concernées. Un accent particulier sera mis sur la métacognition. En effet, les personnes autistes adultes ont pour beaucoup une grande pratique de l’entrainement métacognitif car il leur a fallu s’adapter à un environnement pensé par et pour des gens qui sont très différents d’elles. Nous nous appuierons sur cette expertise pour évaluer la pertinence d’un éventuel modèle de l’identité autiste.

Education is going through major changes, thanks to the inputs of open science and cognitive science. This seminar aims at articulating and describing such changes by providing attendees with a combined understanding of open science and cognitive science.

Cognitive science will be described through its philosophy, history and methods, with bits of clinics, endocrinology and neuroanatomy (and, following students’ choice, we can also discuss parasitology, gut ecosystem, evolutionary psychology, ethnology, artificial intelligence…). 

Open Science will be described through its philosophy and various modalities of citizens’ involvement in the scientific research process. From the conception of the project to the diffusion of its results, how people could contribute to this project? What are the bases of open license, the use of open file formats to exchange or diffuse knowledge, and finally, open used and produced data? Citizens can be involved as observers, as funders, by identifying images or/and analyzing data, or by providing data themselves. This allows for the democratization of science, and it is also linked to stakeholders’ engagement and public participation.

Informations : Le nombre de participants est limité à 12, sur inscription motivée auprès de <fabienne (point) cazalis (arobase) ehess (point) fr>. Les participants s’engagent à l’assiduité. Chaque séance fera l’objet d’un compte-rendu collectif.

Ce séminaire s’inscrit dans le cadre du programme de recherche MACA (http://cams.ehess.fr/) mené au CAMS (http://cams.ehess.fr/) et hébergé par l’Institut des Systèmes Complexes (https://iscpif.fr/).

https://iscpif.fr/upcoming-events/

– Institut des Systèmes Complexes Paris Île-de-France (ISC-PIF) – 113 rue Nationale  – 75013 – Paris – salle de Réunion

Arrêt :

url : http://www.iscpif.fr/

—————————–

•  11/02/21 – 10h – Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

Enguerrand Prebet

Titre non précisé

Informations : https://bbb.lipn.univ-paris13.fr/b/sei-eer-t24 (code d’accès: 749983)

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – 99 avenue Jean-Baptiste Clément  –  – 93430 – Villetaneuse – bât. B –  – salle B107

Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université

url : http://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

•  11/02/21 – 10h30-12h – En ligne

Conférence :

Christophe Gauker, Université de Salzburg, Autriche

Perceptions as 3D models

Visual perceptual representations have both a perspectival aspect, which represents the visible portions of the scene perceived, and a deep aspect, which represents the three-dimensional structure of the scene.  Likewise, mental images have a perspectival and a deep aspect.  This thesis has antecedents in cognitive science from the 1970’s through the present day.  Several phenomena familiar from everyday experience, such as the fact that we can often imagine what a novel object will look like from another angle, indicate that the representation of three-dimensional structure is an aspect of perceptual representations themselves.  The accuracy of such dual-aspect perceptions can be defined as the existence of a certain isomorphism between the structure of the perception and the three-dimensional structure of the scene represented.  Further, this conception of perception can explain the phenomenon of amodal completion more satisfactorily than the theory according to which amodal completion consists in mental imagery associated with the perception.

Informations : Zoom link: https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/97646063605?pwd=QjE0akV6dytITXBiNUVySlg3RWhWUT09
Meeting ID: 976 4606 3605
Password: 726375

– En ligne

—————————–

• 11/02/21 – 12h-14h – Campus St Charles

Séminaire : Brain & Language Research (séminaire de l’Institut – (BLRI,) ILCB, LPL – UMR 7309 CNRS, Fédération de Recherche 3C – Comportement Cerveau Cognition, Aix-Marseille Université)

Etienne Thoret, ILCB, PRISM, LIS, Aix Marseille Université

Philippe Blache, ILCB – CNRS & Universite d’Aix-Marseille, Brain & Language Research Institute

Interpreting machine learning in hearing, communication and language sciences: why, how, and the current challenges

Machine learning and deep neural networks have been raised as compelling models to simulate complex tasks in language, communication and brain sciences. But what do we really understand about these model and how they process information? As users, we often use them as tools without precisely understanding their mechanistic and representational underpinnings. It is now crucial to go through the interpretation of machine learning but interpreting might have different meaning: while perceptual researchers might aim to understand how a convolutional networks can be interpreted in terms of nonlinear filtering or brain activations like patterns, a language researcher might try to decipher the role and meaning of the recursive computations made by transformer networks.

The ILCB bridges research in language, communication and brain sciences all of which are susceptible of benefiting from the use of machine learning, with research in informatics and mathematics, directly concerned with machine learning as a topic in its own right.

Short talks :

1)  Etienne Thoret – Deciphering the neuroacoutical bases of hearing by interpreting biomimetic deep-neural-networks
2) Philippe Blache – Is language processing incremental? A comparison between Transformer and RNN-based language models and their ability to model human language processing.

If you are interested to participate to this round table and talk about your research and your view about interpretability in Machine Learning during 5/10 minutes max before a discussion, please send us a title and a short abstract (5 lignes) before the 29 of january 2021 at etienne.thoret@univ-amu.fr

Le Labex BLRI regroupe des compétences pluridisciplinaires en linguistique, informatique, psychologie, neurosciences en même temps que médicales couvrant l’ensemble des compétences nécessaires à l’étude du traitement du langage et de ses bases cérébrales. L’objectif est d’élaborer un modèle générique et intégré du langage qui puisse être simulé numériquement.

Informations : ILCB Lunchtalk

https://www.ilcb.fr/events/

– Campus St Charles – 3 place Victor-Hugo – 13003 – Marseille – salle de conférence B011

Arrêt : St Charles, Gare SNCF

—————————–

•  11/02/21 – 14h – Université de Lille – Maison de la Recherche

Séminaire : Sciences Cognitives et Sciences Affectives (séminaire SCALab, UMR 9193 CNRS, Université de Lille)

Tatjana Nazir, Laboratoire Scalab, CNRS – université de Lille

Titre non précisé

http://www.scalab.cnrs.fr/index.php/fr/seminaires

Université de Lille – Maison de la Recherche  – Domaine universitaire du Pont de Bois –  – 59653 – Villeneuve d’Ascq – salle de réunion

Arrêt : Pont de Bois (ligne 1)

url : http://ureca.recherche.univ-lille3.fr/

—————————–

•  12/02/21 – 11h – Institut des Neurosciences Paris-Saclay

Séminaire : Neuro-PSI (conférences de l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay, UMR 9197 CNRS, Université Paris-Sud

Anton Sirota, Ludwig-Maximilians Universität München, Germany

Breathing modulates cortico-hippocampal interaction during offline state in mice

Le cycle de conférences « Vendredis de Neuro-PSI » a comme but d’assurer une animation scientifique de qualité au sein de l’Institut Neuro-PSI et de permettre un échange scientifique et humain accru entre les membres des différentes Unités qui composent l’Institut ainsi qu’avec nos collègues d’autres laboratoires des campus de Gif-Orsay et plus largement de la région Ile-de-France.

Toutes les conférences sont libres d’accès. Nous vous invitons dès maintenant à réserver les vendredis entre onze heures et midi pour participer à ces rencontres scientifiques d’intérêt général.

Informations : invité par Alain Destexhe

http://neuro-psi.cnrs.fr/spip.php?article89

– Institut des Neurosciences Paris-Saclay – 1 avenue de la Terrasse – b^t. 32 – 91198 – Gif-sur-Yvette – Bât. 32 – salle de conférences Alfred Fessard  

url : https://neuropsi.cnrs.fr/fr/contact/

—————————–

•  12/02/21 – 11h-12h30 – Maison des Sciences Economiques

Séminaire : Economie et Psychologie (séminaire de l’Ecole d’économie de Paris)

Maël Lebreton, University of Geneva

Titre non précisé

The Economics and Psychology Seminar is dedicated to research in behavioral and experimental economics. It is open to specialists in various fields such as economics, psychology, sociology, philosophy, and neuroscience.

http://www.parisschoolofeconomics.eu/fr/recherche-academique/seminaires/economie-et-psychologie/

– Maison des Sciences Economiques – 112 boulevard de l’Hôpital –  – 75647 – Paris – niveau bleu –

Arrêt : Campo Formio (L5)

url : http://mse.univ-paris1.fr/

—————————–

• 12/02/21 – 13h30 – Campus Santé – Institut de Neurosciences de la Timone (INT)

Séminaire : Neurosciences de la Timone (séminaire de l’Institut de- (INT), Marseille)

Guillermina Lopez Bendito, Insituto de Neurosciencias, Spain

Part 1 : Extracellular electrophysiological recordings

Informations : Second Technical Lecture Serie – part 1 – Contacter le Risc pour la connexion –

http://www.int.univ-amu.fr/seminaires

Campus Santé – Institut de Neurosciences de la Timone (INT) – 27 boulevard Jean Moulin  – 13005 – Marseille – RdC – salle de conférence

Arrêt : Ligne 1 direction « La Fourragère », arrêt « La Timone » sortie « Hopital de la Timone »

url : http://www.int.univ-amu.fr

—————————–

• 12/02/21 – 13h30 – Domaine universitaire – Maison des Langues et des Cultures

Séminaire : DEscriptions LInguistiques, COrpus, TAL (séminaire DéLiCorTal, Axe 1 du LIDILEM – EA 609, Université Grenoble Alpes)

Delphine Anne Rousseau, Université Lyon 2 – CeRLA

Terminologie historique : aspects théoriques et perspectives d’avenir

Cette intervention présentera différents aspects théoriques de la terminologie historique, tout en ouvrant une fenêtre sur les perspectives pour l’avenir de ce domaine de recherche. Qu’entend-on au juste par « diachronie » et par « synchronie » dans le cadre de la terminologie ? Cette question nous semble être le point de départ obligé d’une présentation théorique du domaine de recherche de la terminologie historique, et les réponses que nous y apportons ouvrent la voie à notre proposition d’une structuration de ce domaine de recherche. Nous aborderons ensuite les aspects fondamentaux de la taille des fenêtres temporelles et des rythmes d’évolution des terminologies, avant de présenter notre typologie de l’évolution diachronique en terminologie, en nous penchant sur le phénomène de la résurgence terminologique en particulier, puis d’explorer les nombreuses causes et raisons possibles de l’évolution diachronique des termes et des concepts. Enfin, nous terminerons notre intervention en réaffirmant l’importance des travaux en terminologie historique (que ce soit dans un contexte de terminologie descriptive ou prescriptive), tout en présentant quelques perspectives d’avenir pour ce domaine de recherche.

Le séminaire DéLiCorTal (DEscriptions LInguistiques, COrpus, TAL) de l’axe 1 du LIDILEM, auquel participent des étudiants en Master, des doctorants et des enseignants chercheurs, organise des séances mensuelles autour des deux lignes directrices de l’Axe 1 : les recherches en descriptions linguistiques (syntaxe, sémantique, pragmatique) sur corpus et en traitement automatique des langues. Les séances sont ouvertes à tous les membres du LIDILEM, ainsi qu’à des participants extérieurs. 

Le séminaire accueille des chercheurs invités de France ou de l’étranger, spécialistes des différents domaines des Sciences du langage. Il a également pour objectif de faire mieux connaître les travaux en cours de tous les membres de l’équipe.

Informations : Phileduc- Attention horaire modifié !

https://lidilem.univ-grenoble-alpes.fr/

Domaine universitaire – Maison des Langues et des Cultures  – 1141 avenue Centrale – 38400 – Saint-Martin-d’Hères

Arrêt : Tram B ou C : Bibliothèques Universitaires

—————————–

•  12/02/21 – 14h-15h30 – Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP)

Séminaire : Phonétique et phonologie (séminaire du LPP, UMR 7018 CNRS, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)

Serge Pinto, Laboratoire Parole et Langage, UMR 7309 CNRS, Aix Marseille Universit

Titre non précisé

S-RPP est un forum pour les présentations et les discussions des travaux de recherche actuels en phonétique et en phonologie.

https://lpp.in2p3.fr/lagenda/

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP) – 19 rue des Bernardins – 75005 – Paris – 1er étage – salle Rousselot

Arrêt : Maubert-Mutualité

url : http://lpp.univ-paris3.fr/

—————————–

•  12/02/21 – 15h – Ecole des hautes études en sciences sociales – EHESS

Séminaire : Systèmes complexes en sciences sociales (séminaire du CAMS, UMR 8557, CNRS-EHESS)

Pedro Ramaciotti Morales, Medialab, IEP

Analyse des préférences politiques à partir de données issues de réseaux sociaux

De nombreux phénomènes socio-économiques résultent d’effets de groupes, de phénomènes de diffusion et de contagion sociale : leur compréhension théorique repose sur une modélisation des interactions sociales.

Dans le cadre général de l’étude des « systèmes complexes », des travaux récents sur la modélisation des interactions sociales se développent à l’interface entre la théorie microéconomique standard, où l’interaction se fait via le système des prix, la théorie des jeux, qui modélise les interactions de nature stratégiques, et la physique statistique qui donne des outils pour décrire un comportement collectif à partir d’une description des comportements individuels.

L’objectif de ce séminaire est de présenter des travaux récents, leurs fondements méthodologiques et outils théoriques, et d’explorer de nouvelles pistes de recherche dans ce domaine, notamment celles qui s’appuient sur l’analyse de grandes bases de données. On privilégiera les approches prenant en compte l’hétérogénéité des préférences et comportements individuels, et la spatialité des interactions (prise en compte de la structure du réseau d’interaction). Les outils que nous rencontrerons seront-ils souvent ceux de la physique statistique des systèmes désordonnés, des équations aux dérivées partielles (EDP) en milieu hétérogène, de la théorie des jeux, de la théorie des graphes et de l’analyse de réseaux, ainsi que ceux de la simulation numérique dite « multi-agents ».

Informations : Pour participer au séminaire, merci de vous inscrire sur Listsem https://listsem.ehess.fr/. Le code d’accès sera envoyé à tous les inscrits.

http://cams.ehess.fr/systemes-complexes-en-sciences-sociales/

– EHESS  – 105 boulevard Raspail –  – 75006 – Paris – 4e étage – salle A4-47

Arrêt : Rennes (L12) ou St Placide (L12)

url : http://www.ehess.fr/fr/

—————————–

•  12/02/21 – 16h-19h – En ligne

Séminaire : L’évidence (séminaire du Centre Gilles Gaston Granger (CGGG), UMR 7304 CNRS, Aix-Marseille Université)

Lecture commentée du §21 /Discussion

Ce séminaire de phénoménologie s’adresse à tous les chercheurs et étudiants avancés intéressés par la pensée husserlienne, et à ceux qui considèrent qu’il est vital de maintenir vivant le lien entre réflexion philosophique et la construction symbolique formelle. Les leçons sur les Synthèses passives fournissent à cet égard un échantillon significatif du type de recherches logiques auxquelles Logique formelle et logique transcendantale (§60) voulaient introduire.
L’an dernier, nous avons traité de la première section « Modalisation » et pu comprendre quels pouvaient être les « fruits logiques » de l’investigation phénoménologiques des synthèses passives de modalisation.
Nous poursuivons cette année avec la section II intitulée « L’évidence », qui porte plus loin la clarification des relations fondamentales entre intention et remplissement qui représentent, selon Logique formelle et logique transcendantale (note au § 60), l’une des contributions essentielles de la phénoménologie.

Informations : section II « L’évidence » du texte De la synthèse passive de Husserl-

http://centregranger.cnrs.fr/spip.php?article173

– En ligne – Bibliothèque du Centre Granger – 2e étage – salle 2.09 

—————————–

•  12/02/21 – 19h – Ecole normale supérieure – ENS Lhomond

 : Jean-Nicod (colloquium de l’Institut-, UMR 8129 CNRS-EHESS-ENS, Paris)

Ian Philips, Johns Hopkins University

Are We All Animals

Animalism is standardly articulated as the thesis that we are animals. So understood, cases of dicephalus conjoined twins are widely regarded as posing a serious challenge to the view. For such twins would appear to be numerically distinct individuals associated with a single animal (e.g., Campbell and McMahan 2016). In reply, animalists have claimed either that such twins are two animals (e.g., Liao 2006, Snowdon 2014), or that they are not numerically distinct (e.g., Olson 2014, Boyle 2020). Both approaches face serious objections. This motivates a neglected response on which whilst “we” (in a sense to be made precise) are animals, dicephalus conjoined twins are not. Supposing that each twin is instead a distinct proper part of an animal, this proposal quickly encounters an especially severe version of the “thinking parts” objection to animalism. For if the twins are thinking parts of animals, what prevents “our” having proper parts which think in their own right (Olson 2014). By combining Madden’s (2016) reply to the traditional “thinking parts” objection with a more sophisticated, pluralist account of function, I show how this objection can be defused. What emerges is a principled basis for holding that, quite consistent with animalism, dicephalus conjoined twins are a real-world example of non- animal persons. Time allowing, I’ll draw one striking consequence of this view, and explore whether it applies in any other clinical cases.

Informations : Nous aurons un nombre limité d’emplacements pour les participants externes. Si vous souhaitez assister à cette session, merci d’envoyer un mail environ une semaine avant la session à denis.buehler@ens.fr

http://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/colloquium-de-l-ijn/

– Ecole normale supérieure – ENS Lhomond – 24 rue Lhomond – 75005 – Paris – Pavillon Jardin – RdC – salle de réunion

Arrêt : Censier Daubenton ; RER B : Luxembourg

url : http://www.ens.fr/

**********************

semaine du 1er au 7 février 2021

**********************

•  1/02/2021 – 14h

Université Paris Descartes – Institut de Psychologie – Centre Henri Piéron

Séminaire : Psychologie sociale : menaces et société (séminaire du LPS, EA 4471, UFR de Psychologie – Université Paris Descartes)

Olivier Corneille, Psychologue social, Université catholique de Louvain, Belgique

https://socorlab.webnode.fr/a-propos/

Attitudes, mesures, et biais implicites : Des notions trompeuses et inutiles

Au cours des deux dernières décennies, un nombre croissant de recherches ont été menées sur les attitudes implicites, les évaluations implicites, les mesures implicites et, plus généralement, sur la cognition sociale implicite. Ces recherches ont reçu une attention considérable dans de nombreux domaines de la psychologie et inspirent diverses interventions. L’importance de ces contributions ne doit pas être sous-estimée, ni l’importance de l’étude des processus implicites dans la recherche en psychologie. Cependant, cette recherche repose sur des définitions problématiques et divergentes du terme « implicite ». Nous identifions ici trois grandes approches conceptuelles : (i) l’approche procédurale : implicite-comme-indirecte, (ii) l’approche fonctionnelle : implicite-comme-automatique, et (iii) l’approche de la théorie mentale : implicite-comme-associative. Nous expliquons que chacune de ces approches souffre de limitations importantes et nous illustrons les problèmes qui découlent des ambiguïtés conceptuelles dans la définition et l’opérationnalisation de cette notion. Nous recommandons de cesser d’utiliser la notion d’ »implicite » dans les recherches sur les attitudes et les recherches qui s’en inspirent. Nous proposons des alternatives terminologiques visant à accroître à la fois la précision de la théorisation et la valeur pratique des recherches futures.

Mots clés: attitudes, implicit, dual-process models, automaticity, processing tree models

Les recherches menées par notre laboratoire se centrent sur les réactions aux situations menaçantes, c’est-à-dire les situations dont les conséquences sont évaluées négativement et le potentiel (individuel et/ou collectif) pour leur faire face est jugé insuffisant.

Informations : Lien Zoom

http://lps.recherche.parisdescartes.fr/category/seminaires/

Université Paris Descartes – Institut de Psychologie – Centre Henri Piéron – 71 avenue Edouard Vaillant – 92774 – Boulogne-Billancourt – salle 5028

Arrêt : Marcel Sembat (L9) ; RER C: Issy-Val de Seine ; Bus 123, 126, 175

url : http://www.psychologie.parisdescartes.fr/

—————————–

•  1/02/2021 – 14h-16h

 – ESPE de Haute-Normandie

Séminaire : Dynamique du langage In Situ (conférences du DYLIS, EA7474, Université de Rouen Normandie)

Julien Longhi, Laboratoire AGORA – Université de Cergy-Pontoise

La linguistique appliquée, une linguistique « fondamentale » ? : terrains, corpus, observables

Il arrive que la linguistique dite « appliquée » soit opposée à la linguistique « fondamentale ». L’objectif de cette conférence est de mettre en valeur, à partir une diversité de terrains (sport, gastronomie, sécurité, politique), la valeur-ajoutée d’une démarche qui fait varier les corpus et les observables, à des fins réflexives, théoriques, et méthodologiques. Il s’agira donc de décrire et d’illustrer comment les corpus, considérés comme terrains par l’analyste du discours, peuvent garantir une démarche basée sur la variation, avec une prise en compte fine de la matérialité des discours et des spécificités sémiotiques, sociolinguistiques, et linguistiques des données.

Informations : En visionconférence : https://webtv.univ-rouen.fr/permalink/l1261887edf16bdkupz2/- –  –

http://dylis.univ-rouen.fr/

– ESPE de Haute-Normandie – 2 rue du Tronquet – BP 18 – 76131 – Mont-Saint-Aignan – bât. 3 – Amphi Axelrad

url : http://www.rouen.iufm.fr

—————————–

•  2/02/2021 – 14h30-16h30

 – Collège de France

Séminaire : Neuromathématiques (séminaire du Centre d’analyse et de mathématique sociales (CAMS), UMR 8557 CNRS, EHESS Paris)

Marcelo Bertalmio, Universitat Pompeu Fabra

Evidence for the intrinsically nonlinear nature of receptive fields in vision

The responses of visual neurons, as well as visual perception phenomena in general, are highly nonlinear functions of the visual input, while most vision models are grounded on the notion of a linear receptive field (RF). The linear RF has a number of inherent problems: it changes with the input, it presupposes a set of basis functions for the visual system, and it conflicts with recent studies on dendritic computations. In this talk we propose to model the RF in a nonlinear manner, introducing the intrinsically nonlinear receptive field (INRF). Apart from being more physiologically plausible and embodying the efficient representation principle, the INRF has a key property of wide-ranging implications: for several vision science phenomena where a linear RF must vary with the input in order to predict responses, the INRF can remain constant under different stimuli. We also prove that Artificial Neural Networks with INRF modules instead of linear filters have a remarkably improved performance and better emulate basic human perception. Our results suggest a change of paradigm for vision science as well as for artificial intelligence.

Responsables du séminaire :

• Giovanna Citti, professeur à l’Université de Bologne (UNIBO), Italie ( Hors EHESS )
• Jean-Pierre Nadal, directeur d’études de l’EHESS, directeur de recherche au CNRS (TH) ( CAMS )
• Jean Petitot, directeur d’études de l’EHESS (*) ( CAMS )
• Alessandro Sarti, directeur de recherche au CNRS (TH) ( CAMS )

Informations : En ligne. Inscription obligatoire au lien https://listsem.ehess.fr/- – accès libre –

http://cams.ehess.fr/accueil/neuromathematiques/

– Collège de France – 11 place Marcelin-Berthelot – 75005 – Paris – salle D2.2

Arrêt : Odéon ou Cluny-Sorbonne

url : http://www.college-de-france.fr/site/general/index.htm

—————————–

•  2/02/2021 – 17h15-19h15

 – En ligne

Séminaire : Psychologie des catastrophes (Séminaire du Lapsco, université de Clermont Ferrand-CNRS)

Nicole Stephens, Management & Organizations at Northwestern University – Psychology, Weinberg College of Arts & Sciences (Courtesy)

Titre non précisé

The aim of this seminar is to bring awareness on the human and psychological dimensions of disasters. We will focus on how concepts, tools and methods from the human sciences in general (and from psychology and cognitive sciences in particular) have been (and can be) used to understand how human communities react to situations of extreme danger. This seminar will consist of 10 sessions of 2 hours, with one hour devoted to the intervention of a specialist and another hour with critical reading and discussion of fundamental texts of the field. The seminar is organized by Guillaume Dezecache (guillaume.dezecache@uca.fr), hosted by the Université Clermont Auvergne, UFR Psychologie, Sciences Sociales et Sciences de l’Éducation, Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (LAPSCO UMR 6024), and supported by CAP2025.
 – En ligne

—————————–

•  2/02/2021 – 17h30

 – Sorbonne Université

Séminaire : Biologie Paris-Seine (séminaire de l’IBPS – FR3631)

Anna Segu Cristina, Spéder Lab

Club Drosoph’île de France

http://www.ibps.upmc.fr/fr/actus/evenements

– Sorbonne Université – 2-4 place Jussieu –  – 75005 – Paris – bât. C – 7e étage – Auditorium du LBD 

Arrêt : Jussieu

url : http://www.jussieu.fr/

—————————–

•  3/02/2021 – 09h-18h

 – Centre de philosophie de la mémoire

Atelier : Memory and Perception: Starting the Conversation

The intersection between the philosophy of memory and the philosophy of perception is a potentially fruitful domain of research. The question of how the content of memory differs from the content of perception, the question of whether memory and perception are representational states, and the question of whether memory involves a form of “re- experiencing” the past are, to give just a few examples, among the many important philosophical questions sitting at the intersection between these two areas. However, despite its importance and fruitfulness, research exploring the relationship between the philosophy of memory and the philosophy of perception has been scarce in the recent literature. Thus, by bringing together leading philosophers in each of these areas, the present workshop attempts to get the conversation started on topics of shared interest to philosophers of memory and philosophers of perception, with the goal of promoting future philosophical research on the subject.

https://iphig.univ-grenoble-alpes.fr/fr/actualites/workshop-memory-and-perception-starting-conversation

– Centre de philosophie de la mémoire – 7 allée de Palestine – 38400 – Gières

—————————–

•  3/02/2021 – 14h-17h

Faculté des Lettres Langues et Sciences Humaines – Université d’Orléans

Séminaire : Linguistique (séminaire Orléanais du Laboratoire Ligérien de Linguistique (LLL),  UMR 7270 CNRS, Université d’Orléans – Université de Tours – BnF)

Cristelle Cavalla, Département Didactique du Français Langue Etrangère (DFLE), Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3

Enseignement des émotions : quel lexique ?

Cette intervention aura pour objectif de réfléchir ensemble à comment aider des apprenants à énoncer leurs émotions en choisissant le lexique approprié à cela. Depuis quelques années, des travaux autour du lexique des émotions ont permis de mettre à jour différents éléments :

– L’utilisation des corpus numériques aide à l’extraction des mots des émotions.
– Le classement de ces mots, notamment sémantique, a été opéré de différentes manières.

– L’apprentissage de ces mots est facilité dès l’instant où l’on propose des outils d’aide à la mémorisation comme les cartes mentales individuelles.
– Les mots des émotions ne suffisent pas pour énoncer les émotions.
En effet, l’un des grands problèmes rencontrés dans cet enseignement/apprentissage est que les mots des émotions ne sont finalement que peu utilisés tandis que des cadres dits émotionnels sont développés autour des émotions. On le voit notamment dans les romans mais aussi dans les écrits des étudiants eux-mêmes. C’est-à-dire que les meilleurs écrits que nous avons eus de la part d’étudiants sont souvent emprunts d’émotions sans leur lexicalisation. Nous avons alors tenté de voir à l’oral et le résultat fut pire puisque mimer des émotions relève soit d’un savoir-faire d’acteur et les étudiants ne le sont pas, soit peut
impliquer la vie émotionnelle de la personne.
Nos recherches débouchent sur la nécessité de réfléchir à l’enseignement des cadres émotionnels et ouvre une nouvelle voie sur une réflexion autour des codes linguistiques et culturels afférents à ces cadres.

Informations : Lien de connexion

http://lll.cnrs.fr/lagenda/

Faculté des Lettres Langues et Sciences Humaines – Université d’Orléans – 10 rue de Tours – 45065 – Orléans

Arrêt : Tram : Université l’indien

url : http://www.univ-orleans.fr/lettres/

—————————–

•  3/02/2021 – 18h-20h

 – Université de Strasbourg

Séminaire : Grandes conférences des Archives Poincaré (Laboratoire d’Histoire des Sciences et de Philosophie, UMR 7117, Université de Lorraine)

Valérie Dufour, Département Ecologie, Physiologie et Ethologie, Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien, CNRS UMR 7178, Strasbourg

Les primates non-humains et les corvidés peuvent-ils tenir compte du temps et du risque et des autres, lorsqu’ils s’engagent dans une interaction réciproque ?

Les contextes sociaux donnent souvent lieu à de la compétition entre les membres d’un groupe, mais ils offrent aussi de nombreuses possibilités de coopération. L’avantage peut être mutuel si les individus se rendent la pareille. Cependant, se comporter d’une manière réciproque peut être très exigeant sur le plan cognitif, surtout si l’on s’attend à ce que les individus tiennent compte de ce qui a été donné et reçu. La réciprocité d’interactions peut nécessiter plusieurs capacités cognitives telles que comprendre que d’autres ont aussi des besoins (pas nécessairement semblables aux vôtres), que les faveurs ou l’aide ne sont pas toujours échangées immédiatement, et qu’il y a un risque d’échec de la coopération si des partenaires peu fiables sont impliqués. Dans cet exposé, je développerai ces trois facettes de ce que les animaux (surtout les primates et les corvidés) comprennent des interactions réciproques et les techniques expérimentales mises en œuvre. Je conclurai que, contrairement à ce que l’on observe chez l’être humain, la réciprocité dite « calculée » n’est pas à la portée des autres espèces animales.

http://poincare.univ-lorraine.fr/grandes-conferences-des-archives-henri-poincare

– Université de Strasbourg – 22 rue René Descartes – 67084 – Strasbourg – 3e étage – salle 324

url : http://www-umb.u-strasbg.fr/

—————————–

•  4/02/2021 – 09h-17h

 – En ligne

Journée :  La santé et le langage (journée AFIA-TLH/ATALA)

L’objectif de cette journée est de réunir chercheur.euse.s en Intelligence Artificielle et en Traitement Automatique des Langues travaillant sur une grande variété de thématiques liant Santé et Langage: analyse de la langue écrite, parlée et signée des patients en tant que signe pathologique mais également analyse de textes issus de la littérature, des dossiers électroniques patients ou des réseaux sociaux en tant que sources d’information sur la santé humaine. Dans ces contextes, les problématiques sont nombreuses et comportent des aspects méthodologiques de représentation des connaissances en santé exprimées en langue naturelle, des aspects méthodologiques de compréhension des informations, des aspects applicatifs en recherche clinique et santé publique. Par ailleurs, les techniques d’apprentissage profond ont récemment été mises à profit sur différentes problématiques de santé, mais peuvent également se heurter à des obstacles de disponibilité des données, de passage à l’échelle ou d’adaptation à des sous-domaines de la santé.
Cette journée sera ainsi l’occasion de confronter différentes approches, différents domaines d’application et de caractériser les éléments de contexte qui les rendent favorables. Le contexte sanitaire récent ayant fourni de nombreuses opportunités de recherche et corpus associés, la journée s’attachera à refléter les activités récentes de la communauté sur la thématique de la COVID-19.

Elle s’adresse aussi bien aux jeunes chercheur.euse.s qu’aux chercheur.euse.s plus avancés du domaine, mais également aux clinicien.ne.s désireux d’en apprendre davantage sur le domaine. Elle est ouverte à la présentation de travaux à différents stades d’avancement voire à la présentation de projets de recherche en voie d’être lancés.

Outre l’intervention de Pierre Zweigenbaum du LISN/LIMSI en tant que conférencier invité et la tenue d’une table ronde en fin d’après-midi, la journée sera rythmée par des communications orales sur différents thèmes.

https://www.irit.fr/TLH-Sante2021/

– En ligne

—————————–

•  4/02/2021 – 09h-18h

Domaine universitaire Saint-Martin d’Hères – Université Pierre Mendès France

Atelier : Memory and Perception: Starting the Conversation

The intersection between the philosophy of memory and the philosophy of perception is a potentially fruitful domain of research. The question of how the content of memory differs from the content of perception, the question of whether memory and perception are representational states, and the question of whether memory involves a form of “re- experiencing” the past are, to give just a few examples, among the many important philosophical questions sitting at the intersection between these two areas. However, despite its importance and fruitfulness, research exploring the relationship between the philosophy of memory and the philosophy of perception has been scarce in the recent literature. Thus, by bringing together leading philosophers in each of these areas, the present workshop attempts to get the conversation started on topics of shared interest to philosophers of memory and philosophers of perception, with the goal of promoting future philosophical research on the subject.

https://iphig.univ-grenoble-alpes.fr/fr/actualites/workshop-memory-and-perception-starting-conversation

Domaine universitaire Saint-Martin d’Hères – Université Pierre Mendès France – place centrale – 38000 – Grenoble

Arrêt : tramway : terminus ligne B

url : http://www.upmf-grenoble.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw?ID_FICHIER=1343217619338

—————————–

•  4/02/2021 – 10h

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

Aurore Alcolei

Enriched concurrent games: witnesses for proofs and resource analysis

Informations : https://bbb.lipn.univ-paris13.fr/b/sei-eer-t24 (code d’accès: 749983)

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – 99 avenue Jean-Baptiste Clément  –  – 93430 – Villetaneuse – bât. B –  – salle B107

Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université

url : http://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

•  4/02/2021 – 10h

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

Elaine Pimentel

A uniform framework for substructural logics with modalities

Informations : https://bbb.lipn.univ-paris13.fr/b/sei-eer-t24 (code d’accès: 749983)

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – 99 avenue Jean-Baptiste Clément  –  93430 – Villetaneuse – bât. B – salle B107

Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université

url : http://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

•  4/02/2021 – 14h

Université de Rouen  – UFR Sciences de l’Homme et de la Société

Séminaire : Action et interaction sociale (séminaire du CRFDP – EA 7475, Université de Rouen Normandie)

Bence Bago

The determinants of selfish and prosocial choices

Human interactions often involve a choice between acting selfishly (in ones’ own interest) and acting prosocially (in the interest of others). Fast-and-slow models of prosociality posit that people intuitively favour one of these choices (the selfish choice in some models, the prosocial choice in other models), and need to correct this intuition through deliberation in order to make the other choice. I will present 7 studies that force us to reconsider this longstanding “corrective” dual process view. Instead, the findings indicate that making prosocial and selfish choices does typically not rely on different types of reasoning modes (intuition vs deliberation) but rather on different types of intuitions

http://crfdp.univ-rouen.fr/crfdp-seminaires-575546.kjsp

Université de Rouen  – UFR Sciences de l’Homme et de la Société – Place Emile Blondel – 76821 – Mont-Saint-Aignan – Bât. Freinet – salle des thèses

—————————–

•  4/02/2021 – 14h-15h

Faculté de Médecine Campus Timone – Institut de Neurosciences des Systèmes (INS)

Séminaire : Neurosciences des Systèmes (INS Seminar, Institut de-, Inserm UMR 1106, Aix-Marseille Université)

Evelyn Tang, Department of Living Matter Physics, Max Planck Institute of Dynamics and Self- Organization

Currents in configuration space

https://ins-amu.fr/

Faculté de Médecine Campus Timone – Institut de Neurosciences des Systèmes (INS) – 27 boulevard Jean Moulin  – 13005 – Marseille – 5e étage – INS seminar room

Arrêt : La Timone

url : http://ins.univ-amu.fr/

—————————–

•  4/02/2021 – 14h-16h

Université de Caen Basse-Normandie – Laboratoire CRISCO

Séminaire : Inter-langue sur la Signification en COntexte (conférences du Centre de Recherche- (CRISCO), EA 4255, Université Caen Normandie)

Bridget Copley, Structures formelles du langage (SFL), UMR 7023 CNRS, Université de Paris 8, Saint-Denis

Intentions, dispositions, and the lack thereof

Intentions: How do languages represent intentional action? I argue that intentions are a kind of disposition. That is, intentions share with « ordinary » dispositions a certain formal structure even though they have interpretational differences. The evidence for this lies in the fact that intentions and dispositions are often treated the same by grammar (Copley 2018). Intentions and ordinary dispositions can thus be argued to share a conceptual structure: (i) a property p holds of an individual x in a situation s; (ii) there is a situation s’ of which q holds; (iii) there is a causal relationship between s and s’ which can represent an action and which is in some sense « about » or « because of » a relationship between p and q.

Dispositions: We would expect to see dispositional versions of this kind of structure grammaticalized, and we do, in involuntary state constructions (Rivero 2009).

The lack thereof: Many languages do not grammatically mark intentional/dispositional causes in their grammar of actions. I hypothesize that where languages do mark intentional and/or dispositional action and also mark « mere action », the latter get mirative or « suddenly » readings, since there is an implication that they are somehow « uncaused » by either intention or disposition.

http://crisco.unicaen.fr/

Université de Caen Basse-Normandie – Laboratoire CRISCO  – Esplanade de la Paix  – Bâtiment N3 – Sous-sol – 14032 – Caen – salle de documentation du CRISCO – SAS06

url : http://www.crisco.unicaen.fr/

—————————–

•  4/02/2021 – 14h-17h

 – Institut des Systèmes Complexes Paris Île-de-France (ISC-PIF)

Séminaire : ISC-PIF (seminaire de l’ISC-PIF, Institut des Systèmes Complexes de Paris Ile-de-France, UPS 3611 CNRS)

Webinaire Viabilité n°1 – Réseau Viabilité INRAE

Objectif

Ce webinaire organisé par les animateurs du réseau Viabilité de l’INRAE présente les concepts de la théorie de la viabilité à partir d’exemples. Il permet de comprendre l’approche proposée et d’apprendre à poser un problème de viabilité et le résoudre.

Présentation de la Viabilité

La théorie mathématique de la Viabilité (Aubin, 1991) s’intéresse à la possibilité de maintenir un système dynamique dans un ensemble de contraintes au cours du temps. Quoique formellement semblable à un problème d’optimisation, poser un problème de viabilité permet de ne pas se focaliser sur le choix de critères d’optimisation ou de scénario d’action prédéfini. La réflexion est décentrée sur la définition de zones de fonctionnement souhaitables et des actions possibles pour y parvenir. Ce formalisme est particulièrement bien adapté dans les domaines où le fonctionnement optimal est difficile à définir, comme dans le domaine de l’environnement ou du développement durable. Il permet d’étudier la compatibilité entre une dynamique et un ensemble de contraintes, de façon intrinsèque sans considérer de préférence pour le présent ou critère de performance.

Niveau de Complexité

Le webinaire s’adresse à un public non initié. Cependant des connaissances de base en mathématique (niveau BAC scientifique) faciliteront la compréhension des passages les plus formels des interventions (où l’on abordera la représentation de phénomènes dynamiques à l’aide d’un formalisme de type équations aux différences X(t+1)=X(t)+f(t,X(t),u(t)) ou équations différentielles dX/dt=f(t,X(t),u(t)), comme on l’utilise classiquement en physique ou en dynamique des populations).

Langue

Le webinaire est délivré en français.

Inscription

Merci de remplir le formulaire d’inscription. Vous recevrez un mail de confirmation et la veille du webinaire le lien de connexion.

Education is going through major changes, thanks to the inputs of open science and cognitive science. This seminar aims at articulating and describing such changes by providing attendees with a combined understanding of open science and cognitive science.  

Cognitive science will be described through its philosophy, history and methods, with bits of clinics, endocrinology and neuroanatomy (and, following students’ choice, we can also discuss parasitology, gut ecosystem, evolutionary psychology, ethnology, artificial intelligence…).    

Open Science will be described through its philosophy and various modalities of citizens’ involvement in the scientific research process. From the conception of the project to the diffusion of its results, how people could contribute to this project? What are the bases of open license, the use of open file formats to exchange or diffuse knowledge, and finally, open used and produced data? Citizens can be involved as observers, as funders, by identifying images or/and analyzing data, or by providing data themselves. This allows for the democratization of science, and it is also linked to stakeholders’ engagement and public participation.

https://iscpif.fr/upcoming-events/

– Institut des Systèmes Complexes Paris Île-de-France (ISC-PIF) – 113 rue Nationale  – 75013 – Paris – salle de Réunion  

url : http://www.iscpif.fr/

—————————–

•  4/02/2021 – 14h-18h

 – European Institute for Theoretical Neuroscience (EITN)

Atelier : Theoretical Neuroscience (séminaire de l’EITN (The European Institute for-), The Human Brain Project and UNIC of the CNRS)

Alain Destexhe, CNRS, Université Paris-Saclay

Frédéric Chabane, CNRS, Université Aix-Marseille

Whole-brain simulations of the monkey brain

In this workshop, we would like to discuss the modeling of large-scale activity in the macaque brain, in particular using population models.  In a first part, we will discuss the mesoscale (millimeters), were phenomena like propagating waves were recorded in high resolution and modeled at the level of an entire brain area in visual cortex.  In a second part, we would like to discuss this approach to model large-scale brain-wide phenomena, using tools such as The Virtual Brain and EBRAINS.

    Alain Destexhe – Introduction of the workshop
    Frédéric Chabane – To be announced.
    Alain Destexhe / Matteo Di Volo – Mesoscale model of macaque V1
    Viktor Jirsa – Presentation of TheVirtualBrain et EBRAINS
    Alain Destexhe / Jennifer Goldman – Presentation of TheVirtualBrain results in human
    Kelly Shen – An optimized macaque connectome for large-scale simulations in TheVirtualBrain
    General discussion
Informations : Register online: https://zoom.us/meeting/register/tJMtdeqspjwpG9UNq_g8DrcJuxdWUYu7s2SM

http://www.eitn.org/

– European Institute for Theoretical Neuroscience (EITN) – 74 rue du Faubourg Saint-Antoine – 75012 – Paris

url : http://www.eitn.eu/

—————————–

•  5/02/2021 – 10h-12h

 – En ligne

Séminaire : Transferts culturels (séminaire des Archives Husserl de Paris, UMR 8547 CNRS-ENS)

Titre non précisé

Le fil directeur est la question des vecteurs par lesquels s’opèrent les déplacements de contenus intellectuels et culturels dans l’espace ou dans le temps. Les resémantisations qui accompagnent nécessairement ces déplacements sont au cœur. Les thèmes abordés sont délibérément variés, de manière à favoriser les contacts entre les disciplines et les discussions méthodologiques. Un accent sera cependant mis sur les questions de spatialisation dans les constructions historiographiques, concernant par exemple l’histoire transnationale de l’Empire ottoman vers 1900, l’histoire de la présence diplomatique chinoise dans l’Europe de la fin du XIXe siècle, l’interculturalité dans l’histoire grecque ou encore l’histoire du livre dans une perspective transnationale.

http://www.umr8547.ens.fr/spip.php?article701

– En ligne

—————————–

•  5/02/2021 – 11h

 – Institut des Neurosciences Paris-Saclay

Séminaire : Neuro-PSI (conférences de l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay, UMR 9197 CNRS, Université Paris-Sud

David  Robbe, Neuronal dynamics and functions of the basal ganglia, Institut de Neurobiologie de la MEDiterrannee (INMED), INSERM-UMR901

Titre non précisé

Le cycle de conférences « Vendredis de Neuro-PSI » a comme but d’assurer une animation scientifique de qualité au sein de l’Institut Neuro-PSI et de permettre un échange scientifique et humain accru entre les membres des différentes Unités qui composent l’Institut ainsi qu’avec nos collègues d’autres laboratoires des campus de Gif-Orsay et plus largement de la région Ile-de-France.    

Toutes les conférences sont libres d’accès. Nous vous invitons dès maintenant à réserver les vendredis entre onze heures et midi pour participer à ces rencontres scientifiques d’intérêt général.

Informations : invitée par Julien Bouvier

http://neuro-psi.cnrs.fr/spip.php?article89

– Institut des Neurosciences Paris-Saclay – 1 avenue de la Terrasse – bât. 32 – 91198 – Gif-sur-Yvette – Bât. 32 – salle de conférences Alfred Fessard

url : https://neuropsi.cnrs.fr/fr/contact/

—————————–

•  5/02/2021 – 11h-12h30

 – Maison des Sciences Economiques

Séminaire : Economie et Psychologie (séminaire de l’Ecole d’économie de Paris)

Chloé Lecoq, Université de Paris Panthéon Assas

Titre non précisé

The Economics and Psychology Seminar is dedicated to research in behavioral and experimental economics. It is open to specialists in various fields such as economics, psychology, sociology, philosophy, and neuroscience.

http://www.parisschoolofeconomics.eu/fr/recherche-academique/seminaires/economie-et-psychologie/

– Maison des Sciences Economiques – 112 boulevard de l’Hôpital –  75647 – Paris –  niveau bleu

Arrêt : Campo Formio (L5)

url : http://mse.univ-paris1.fr/

—————————–

•  5/02/2021 – 11H30-12h30

Campus de l’Université Bordeaux – Institut François Magendie

Séminaire : Bordeaux Neurosciences (séminaire et conférence FBN, Bordeaux Neurocampus, Université Bordeaux Segalen)

Denis Le Bihan, NeuroSpin, Institut Frédéric Joliot, CEA , université Paris-Saclay

Deciphering species-specific mechanisms of human cortical development

Informations : Online. Link will be precised a few days before. Invited by Bordeaux Neurocampus and the NBA- –  –

https://www.bordeaux-neurocampus.fr/agenda/

Campus de l’Université Bordeaux – Institut François Magendie – 146 rue Léo Saignat – 33077 – Bordeaux

Arrêt : http://www.inb.u-bordeaux2.fr/siteneuro2/

url : http://www.inb.u-bordeaux2.fr/

—————————–

• 5/02/2021 – 14h

Campus Lettres et Sciences Humaines – Université Nancy 2

Séminaire : Analyse et traitement informatique de la langue française (séminaires de l’ATILF, UMR 7118, Université de Lorraine)

Jacques François, Université de Caen-Normandie, CRISCO

Pour une modélisation de la polysémie évolutive sur la base des notices historiques du TLFi

L’objectif de cette conférence est de proposer une synthèse partielle de trois articles (François 2020, à paraître 1, 2) centrés sur une même question : « Peut-on tirer parti des notices ‘Étymologie et histoire’ des articles du TLFi (disponibles en format XML, merci à Étienne Petitjean) pour
– en extraire une base de données (1ère partie du projet)
– et convertir cette dernière en une succession de graphes arborescents ‘séculaires’ destinés

• à représenter siècle par siècle l’état des fluctuations (expansions, persistances et contractions) de la polysémie évolutive d’une sélection de vocables très polysémiques en français actuel (2ème partie)

• et à associer à chacun de ces vocables un arbre dynamique (ou évolutif, 3ème partie) ? ».

La motivation du projet est d’ordre pédagogique. On connaît le pouvoir évocateur de la visualisation dynamique des états successifs des continents émergés (Gondwana, Pangée, etc.) à la suite du mouvement des plaques tectoniques, qui a largement contribué à l’intérêt du grand public pour l’histoire de notre planète. Le projet présenté vise, toutes proportions gardées, à offrir un outil comparable de visualisation de l’histoire des mots susceptible de compléter deux outils de représentation de la synonymie et polysémie lexicale accessibles sur le site du CNRTL, le Dictionnaire Électronique des Synonymes (conçu par B. Victorri et S. Ploux et que l’auteur a contribué à mettre en place au tournant du 21e siècle au CRISCO de Caen) et le projet Prox conçu par B. Gaume.

Les séminaires de l’ATILF ont pour objectif de :

– promouvoir des échanges autour des projets scientifiques de l’ATILF ou de projets extérieurs abordant une thématique voisine ;  

– diffuser et partager une information sur les thèmes et travaux propres à l’UMR contribuant à la réflexion critique sur les orientations des projets de recherche en cours ou en phase préparatoire au sein du laboratoire.  

https://www.atilf.fr/recherche/manifestations/seminaires-atilf/

Campus Lettres et Sciences Humaines – Université Nancy 2 – Boulevard Albert 1er – 54000 – Nancy – Bât. A – salle Paul Imbs

—————————–

•  5/02/2021 – 14h

Université Jean Jaurès – Toulouse II  – Maison de la recherche – Toulouse

Séminaire : Octogone-Lordat (séminaire de l’Unité de recherche interdisciplinaire, EA 4156, Université de Toulouse Jean Jaurès)

Chloé Daigmorte, UT2J – Unité de Recherche Interdisplinaire Octogone-Lordat, Univerité Jean Jaurès, Toulouse

Rôle du rythme moteur dans l’acquisition du langage et ses troubles

Ce projet de thèse fait suite à de nombreux questionnements scientifiques et cliniques autour de la place de la motricité dans le développement du langage chez l’enfant et dans sa réhabilitation.
De nombreux enfants présentent des troubles neurodéveloppementaux avec des difficultés langagières et de communication (APA, 2013). Ces difficultés langagières sont censées être isolées, mais il s’avère que ces enfants présentent aussi fréquemment des particularités dans leur développement psychomoteur, sans que le lien entre les deux soit clairement expliqué à ce jour (Hill, 2001).
En l’absence de réponses scientifiques claires se développent des pratiques s’appuyant sur la motricité et le rythme pour rééduquer le langage. Ces pratiques se prévalent généralement d’appuis théoriques scientifiques, mais les références restent à ce jour rares et parfois peu fiables. Les intuitions des praticiens ne sont cependant pas forcément infondées : de nombreux indices laissent entrevoir un lien entre le langage et la motricité, et le rythme semble pouvoir en être un dénominateur commun.

Le développement typique de l’enfant s’accompagne de la mise en place d’un accent rythmique dans la production de parole, mais aussi de la production de mouvements rythmiques (marche, applaudissements, danse…) (Blais et al., 2015). Il est intéressant de constater que chez l’adulte sain, les rythmes langagier et moteur spontanés se situent dans une même fenêtre temporelle : entre 500 et 700 ms (Handel, 1989 ; Fraisse, 1982), soit 1,4 à 2 Hz.

On peut donc imaginer que rythme moteur et rythme linguistique soient liés, et qu’il existe des interactions réciproques entre les deux. De premiers travaux sur ce sujet tendent à montrer un bénéfice de l’entraînement moteur sur la perception du langage (Cason et al., 2015 ; Falk & Dalla Bella, 2016). L’approfondissement des connaissances sur ce lien et son développement au cours de l’enfance pourrait permettre de tester de nouveaux programmes de prévention et de remédiation des troubles du langage.

Le présent projet vise donc à investiguer l’existence d’un lien entre rythme moteur et langagier chez des enfants avec et sans difficulté langagière, et l’apport du rythme moteur en rééducation orthophonique.
Au cours de cette présentation seront abordées les références du socle théorique de ce projet, ainsi que les différents axes de travail prévus.

Informations : Séminaire par visio, inscrivez-vous auprès de bkopke@univ-tlse2.fr

https://octogone.univ-tlse2.fr/

Université Jean Jaurès – Toulouse II  – Maison de la recherche – Toulouse – 5 allées Antonio Machado –  – 31058 – Toulouse – salle D31

Arrêt : ligne A : Mirail-Université

url : http://univ-toulouse.fr/

—————————–

•  5/02/2021 – 14h

Campus CNRS – Structure et Dynamique des Langues (SeDYL)

Séminaire : Pratiques langagières – terrains, méthodes, théories (séminaire doctoral du SeDYL, UMR 8202 CNRS, INALCO et IRD, Villejuif)

Philippe Blanchet, Laboratoire PREFICS, Université de Rennes 2

Glottophobie: retour sur l’élaboration, la validation et la diffusion d’un concept

Définir le concept de glottophobie a demandé de poser des critères sociolinguistiques et interdisciplinaires qui permettent de l’inclure dans le champ des études sur discriminations, car ce concept relève de la sociolinguistique, de la philosophie politique, de la sociologie et du droit. Il a fallu rassembler des observations par enquête de terrain puis analyser un corpus significatif de pratiques sociales, vérifier et argumenter l’identification de discriminations glottophobes, puis expliquer leur existence (massive) et leur banalisation dans la société française notamment. Dans la visée interventionniste de la sociolinguistique que nous pratiquons, il s’est ensuite agi de proposer des pistes et des modalités d’action. La large diffusion médiatique et politique du concept depuis quatre ans permet d’en mesurer les effets et les limites à partir de l’observation de sa réception et de son utilisation.
Compléments bibliographiques :
Blanchet, Ph., 2019, Discriminations : combattre la glottophobie, Limoges, Lambert-Lucas, 152 pages. Réédition mise à jour de l’édition de 2016.
Blanchet, Ph. et Clerc Conan, S., 2018, Je n’ai plus osé ouvrir la bouche… Témoignages de glottophobie vécue et moyens de se défendre, Limoges, Lambert-Lucas, 128 p.

L’objectif de ce séminaire est d’accompagner les doctorant.e.s travaillant sur des pratiques langagières socialement situées, intéressé.e.s par les questions de multi et plurilinguisme, variations et changements linguistiques, contacts de langues, mobilités et construction de l’identité. Une place importante est laissée aux approches méthodologiques et cadres théoriques pertinents (analyse de discours, anthropologie linguistique, linguistique du contact, théories de la variation etc.). 

Compétences mises en oeuvre : Faire appel aux cadres théoriques et méthodologiques adéquats à l’analyse de pratiques langagières situées en lien avec des problématiques linguistiques et socio-anthropologiques.

http://sedyl.cnrs.fr/recherches.php?langue=fr&type=seminaires&programme=pratiques&no_axe=3

Campus CNRS – Structure et Dynamique des Langues (SeDYL) – 7 rue Guy Môquet –  – 94800 – Villejuif – Bât. D – salle 511

Arrêt : Paul Vaillant-Couturier

—————————–

•  5/02/2021 – 14h-15h30

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP)

Séminaire : Phonétique et phonologie (séminaire du LPP, UMR 7018 CNRS, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)

Doris Mücke, IfL Phonetics, University of Cologne

Prosodic prominence in typical and atypical speech

S-RPP est un forum pour les présentations et les discussions des travaux de recherche actuels en phonétique et en phonologie.

https://lpp.in2p3.fr/lagenda/

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP) – 19 rue des Bernardins – 75005 – Paris – 1er étage – salle Rousselot

Arrêt : Maubert-Mutualité

url : http://lpp.univ-paris3.fr/

—————————–

• 5/02/2021 – 14h30

Campus Santé – Institut de Neurosciences de la Timone (INT)

Séminaire : Neurosciences de la Timone (séminaire de l’Institut de- (INT), Marseille)

Guillermina Lopez Bendito, Insituto de Neurosciencias, Spain

The thalamus that speaks to the cortex : spontaneous activity in the developing brain

Informations : Invité par Edouardo Gascon- contacter risc@risc.cnrs.fr avant le 4 février pour assister la visioconférence.

http://www.int.univ-amu.fr/seminaires

Campus Santé – Institut de Neurosciences de la Timone (INT) – 27 boulevard Jean Moulin  – 13005 – Marseille – RdC – salle de conférence

Arrêt : Ligne 1 direction « La Fourragère », arrêt « La Timone » sortie « Hopital de la Timone »

url : http://www.int.univ-amu.fr

—————————–

•  6/02/2021 – 10h-13h ; 15h-18h

Centre Pompidou – IRCAM

Séminaire : Mathématiques, Musique et Philosophie (séminaire MaMuPhi-Babel)

Mirna  Dzamonja , Université d’East Anglia

Thomas Tulinski

Forcing

http://www.entretemps.asso.fr/

Centre Pompidou – IRCAM  – 1 place Igor-Stravinsky – 75004 – Paris – Pavillon Pasteur – sous-sol – salle Shannon

Arrêt : Hôtel de Ville, Rambuteau, Châtelet, Les Halles

url : http://www.ircam.fr

—————————–

•  6/02/2021 – 10h30-19h30

 – En ligne

Journée : Journée mondiale des intelligences animales 2021

Parce que les découvertes récentes bouleversent le regard que nous portions sur les animaux et révolutionnent notre rapport avec eux, la Journée mondiale des intelligences animales met en lumière les travaux, recherches, réflexions de spécialistes sur l’intelligence des animaux, leur comportement, leurs talents, leur empathie et même leur sagesse.

Informations : Conférences sous forme numérique, diffusées en direct sur notre chaîne YouTube.

– En ligne

**********************

archive : semaine du 25 janvier au 31 janvier 2021

**********************

• 25/01/2021 – 10h

Campus Lettres et Sciences Humaines – Université Nancy 2

Séminaire : Analyse et traitement informatique de la langue française (séminaires de l’ATILF, UMR 7118, Université de Lorraine)

– Jean-Marie Pierrel, ATILF, Université de Lorraine

Orientations scientifiques et fondements de la mise en place et de la structuration de l’ATILF

https://www.atilf.fr/recherche/manifestations/seminaires-atilf/

Campus Lettres et Sciences Humaines – Université Nancy 2 – Boulevard Albert 1er –  54000 – Nancy – Bât. A – salle Paul Imbs

—————————–

•  25/01/2021 – 10h30-12h

 – Casa Consolat

Séminaire : Université populaire de Marseille – Langage

– Mary Amoyal, Laboratoire Parole et Langage

Le sourire en sciences du langage

Les sciences du langage s’interrogent : Existe-t-il plusieurs types de sourires ? Comment étudier cette expression faciale de manière systématique ? Quel rôle joue le sourire ?
Depuis les années 60, de nombreuses études se sont intéressées aux gestes, mimiques et postures qui font partie de nos interactions quotidiennes. Nous savons désormais que ces différentes modalités langagières font partie intégrante de la communication. Lors de cette présentation, nous verrons comment le sourire est décrit en linguistique, les méthodes pour l’étudier et le rôle qu’il joue dans nos interactions.
« Il ne s’agit pas de faire une opposition entre la communication verbale et la communication non verbale : la communication est un tout intégré » (Winkin, 1981 :24)

La gratuité des séances est le principe de base : cependant l’adhésion à l’association qui porte ce projet est un acte de soutien et d’engagement culturel. 

Informations : – Entrée libre

http://upop.info/

– Casa Consolat – rue Consolat — 13001 – Marseille

url : http://www.uppae.fr/wp-content/uploads/2015/04/uppae_joliot-curie_aubagne.jpg

—————————–

• 25/01/2021 – 13h-15h

 – En ligne

Séminaire : The Sublime and Aesthetic Experiences (séminaire SublimÆ de l’Institut Jean-Nicod, UMR 8129 CNRS-EHESS-ENS, Paris)

– Julien Deonna, Université de Genève, Suisse

On the Good that Moves us

In this presentation, I provide a detailed characterization of being moved, which I claim is a distinct emotion. Being moved is the experience of being struck by the goodness of some specific positive value being exemplified. I start by expounding this account. Next, I discuss three issues that have emerged in the literature regarding it. These concern respectively the valence of being moved, the scope of the values that may constitute its particular objects, and the cognitive sophistication required for experiencing it. My main contention is that when we understand that the presence of the specific positive value must be apprehended as finally, importantly, and impersonally good to trigger being moved, these issues do not arise.

Funded by IRIS (Initiative de Recherches Interdisciplinaires et Stratégiques), « Création, cognition, société » (CCS), Paris Sciences et Lettres (PSL).

http://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/seminaires/sublimae-1484/

– En ligne, salle Langevin

—————————–

•  26/01/2021 – 10h-12h

Laboratoire Dynamique du Langage (DDL) – Institut des Sciences de l’Homme

Séminaire : Dynamique du langage (séminaire du DDL, UMR 5596, CNRS – Université Lumière Lyon 2)

– Léa Mouton, DDL, Lyon

– Tessa Vermeir, Université Lumière Lyon 2

Atelier terrain – Accès aux données à distance

Pour cette deuxième session des Ateliers Terrain (LED-TDR), Léa et Tessa parleront des difficultés rencontrées pendant leurs thèses depuis le début de la pandémie Covid-19. Effectivement, Tessa a dû écourter son premier terrain de recherche, et Léa n’a pas pu partir pour sa deuxième collecte de données. Léa parlera de l’impact de l’impossibilité de recueillir des données supplémentaires sur l’orientation de sa thèse. Tessa traitera la question de comment embaucher les locuteurs à distance et tous les problèmes administratifs qui y sont liés. En fonction des mesures sanitaires en vigueur fin janvier, l’atelier sera soit complètement en visio-conférence, soit en forme hybride avec quelques personnes sur place.

http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

Laboratoire Dynamique du Langage (DDL) – Institut des Sciences de l’Homme – 14 avenue Berthelot – 69007 – Lyon – salle Ennat Léger

Arrêt : T2 : Centre Berthelot

url : http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

—————————–

•  26/01/2021 – 11h30

 – Collège de France

Séminaire : Biologie (séminaires du Centre interdisciplinaire de recherche en- (CIRB) UMR 7241 CNRS, Collège de France, Paris)

– Elena Dossi, CIRB, Collège de France, Paris

Multifaceted modulation of neuronal activity by Astrocyte networks

http://www.college-de-france.fr/site/en-cirb/seminars.htm

– Collège de France – 11 place Marcelin-Berthelot – 75005 – Paris

Arrêt : Odéon ou Cluny-Sorbonne 

url : http://www.college-de-france.fr/site/general/index.htm

—————————–

•  26/01/2021 – 17h15-19h15

 – En ligne

Séminaire : Psychologie des catastrophes (Séminaire du Lapsco, université de Clermont Ferrand-CNRS)

– John Druri, University of Sussex

Psychology vs psychologizing in public and policy responses to the Covid-19 pandemic

The aim of this seminar is to bring awareness on the human and psychological dimensions of disasters. We will focus on how concepts, tools and methods from the human sciences in general (and from psychology and cognitive sciences in particular) have been (and can be) used to understand how human communities react to situations of extreme danger. This seminar will consist of 10 sessions of 2 hours, with one hour devoted to the intervention of a specialist and another hour with critical reading and discussion of fundamental texts of the field. The seminar is organized by Guillaume Dezecache (guillaume.dezecache@uca.fr), hosted by the Université Clermont Auvergne, UFR Psychologie, Sciences Sociales et Sciences de l’Éducation, Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (LAPSCO UMR 6024), and supported by CAP2025.

The seminar is hosted on Microsoft Teams. To register, click here and fill the form (https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSf25REWlJBYZEVouMX1b_qFepcmReFUMHglWzcU3XhOivUlnA/viewform)

– En ligne

—————————–

•  27/01/2021 – 09h-12h45

 – En ligne

Journée : Dispositifs de formation à distance : savoirs et pratiques

Le contexte sanitaire des derniers mois a entraîné un bouleversement des modalités usuelles d’enseignement à l’université, marqué par une généralisation et une massification de l’enseignement en distanciel et de formes hybrides, jusqu’alors conçues pour des publics particuliers en formation initiale et continue. Pratiques familières pour certains ou nouvelles pour d’autres, innovantes ou décriées selon les points de vue, elles sont actuellement au cœur des préoccupations de la communauté éducative et scientifique. L’enseignement en distanciel est source de transformations et d’innovations technologiques souhaitées ou subies, de formation accélérée des personnels enseignants et de création de ressources pour les accompagner. Associé au confinement, il transforme nos modes de vie et de travail, ainsi que les relations interpersonnelles.Il convient aussi de poser un regard éclairé sur ces transformations pédagogiques, en interrogeant ce phénomène sur le plan scientifique. L’enseignement à distance, sous ses formes diversifiées, constitue en effet un objet de recherches en développement, sur les structures, les dispositifs de formation et leurs effets sur les acteurs, enseignant-e-s, étudiant- e-s et personnel administratif. Les pratiques des chercheur-e-s en sont elles-mêmes transformées. Quel état des lieux provisoire peut-on dresser sur les dispositifs de formation et les pratiques d’enseignement, qu’il s’agisse des contenus, des démarches pédagogiques ou de l’évaluation ? Comment les différents acteurs du système universitaire vivent-ils cette évolution ? Quelles connaissances scientifiques sont produites sur cet objet de recherche ? Cette Journée d’Étude s’intéresse aux pratiques et aux savoirs sur ces pratiques relatives à l’enseignement en distanciel, en rassemblant différents acteurs et actrices de la communauté universitaire de l’UPEC et d’autres universités ou organismes.

https://forms.office.com/Pages/ResponsePage.aspx?id=lGJLFC2VhkuHqqqL8peaR3GsvfjWJ0REhapNtpFZjJpUQk5DSzVRSklSUlYwOVZQRExNVk9VOVdXSS4u
– En ligne

—————————–

•  27/01/2021 – 17h

 – En ligne

Séminaire : NeuRise – neuroscience at the intersection of experiement and theory

– Federico Stella, Battaglia Lab, Donders Institute

WWNeuRise wants to give Neuroscience PhD students and PostDocs an opportunity to present their work to a wide expert audience, thus providing first-hand research results. The talks will take place every other week on Wednesdays at 5 pm (CET), featuring 2 presentations of 30 minutes, followed by a “meet the speaker” session. Talks will be streamed on Crowdcast. 

https://neurise.github.io/

– En ligne 

—————————–

•  28/01/2021 – 13h-17h

 – EHESS 

Séminaire : Des « arts de penser » les mathématiques :
introduction et études de cas en ethnomathématique

Eric Vandendriessche, CNRS, SPHere

Les différents courants de l’ethnomathématique, 2

Qu’a-t-on à gagner sur le plan épistémologique à élargir notre point de vue sur les mathématiques en y incluant l’ensemble des activités à caractère « arithmétique », « géométrique », ou encore « algorithmique » (tressage, divination, navigation, jeux, musique, etc.), pratiquées dans le passé et/ou de nos jours dans diverses sociétés ? Dans un premier temps, le séminaire abordera cette question centrale de l’ethnomathématique par une introduction des travaux menés depuis quelques décennies dans ce jeune champ interdisciplinaire. Dans un second temps, nous présenterons des recherches actuelles visant à étudier différentes pratiques mathématiques impliquées dans des activités procédurales/techniques (production textile, jeux de ficelle, pliage de papier), musicales, et de comptage.

http://www.sphere.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article1105

– EHESS  – 105 boulevard Raspail – 75006 – Paris – 3e étage – salle 9

Arrêt : Rennes (L12) ou St Placide (L12)

url : http://www.ehess.fr/fr/

—————————–

•  28/01/2021 – 18h30-20h

 – En ligne

Journée : Salon des métiers en sciences cognitives

– Yohan Attal, myBrain  Technologies

http://www.melomind.com/fr/

Lancer sa start-up en sciences cognitives

Pour la première fois en France, une série de webinaires mensuels permet de découvrir des métiers en sciences cognitives grâce à des conférences, des ateliers et des interviews de professionnels.

https://us02web.zoom.us/webinar/register/2016099596485/WN_3c0kRcM3RQ-r2lwqquFzJgv
https://federationfresco.fr/
 – En ligne 

—————————–

•  29/01/2021 – 10h30-12h

Aix-Marseille Université – Laboratoire Parole et Langage (LPL)

Séminaire : Parole et langage (séminaire du LPL, UMR 7309 CNRS, Aix-Marseille Université)

– Anna Marczyk

– Ben O’Brien

What is the impact of prosody and semantics on emotion processing?

Listeners use both semantic and prosodic information to infer speakers’ emotional states. Although this fact has been widely confirmed, the relative influence of prosody and semantics on emotion processing is still debated. We report the first study comparing the effects of emotional semantics, emotional prosody and their interaction on skin conductance responses (SCRs). We also explored whether women have higher sensitivity to threatening stimuli, reflected in larger SCRs than men. A corpus of 28 utterances was produced by a professional actress who rendered the emotions through semantics only, through prosody only and through the combination of semantic and prosodic cues. Seventy-seven native French listeners judged the arousal and valence of the utterances while their SCRs were collected. Angry prosody triggered the highest SCRs, while there was no effect of emotional semantics. This supports the hypothesis that prosody is ontogenetically older and more relevant for adaptative functions than semantics. These effects were limited to women, confirming that women have a lower threshold for detecting signals of danger, probably as a consequence of sex specific evolutionary pressures. We aim to expand the study by testing how listeners’ personality traits (i.e., differences in degree of empathy) modulate emotional evaluation and interact with listeners’ sex.

Informations : – – Entrée libre – 

http://www.lpl-aix.fr/lagenda/

Aix-Marseille Université – Laboratoire Parole et Langage (LPL) – 5 avenue Pasteur –  – 13100 – Aix-en-Provence –  salle de conférences B011 

url : http://www.lpl.univ-aix.fr/

—————————–

•  29/01/2021 – 11h

CNRS – Institut de Neurobiologie Alfred Fessard

Séminaire : Neuro-PSI (conférences de l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay, UMR 9197 CNRS, Université Paris-Sud

– Marie-Laure Baudet, University of Trento, Italie

Titre à venir (axonal neurobiology)

Le cycle de conférences « Vendredis de Neuro-PSI » a comme but d’assurer une animation scientifique de qualité au sein de l’Institut Neuro-PSI et de permettre un échange scientifique et humain accru entre les membres des différentes Unités qui composent l’Institut ainsi qu’avec nos collègues d’autres laboratoires des campus de Gif-Orsay et plus largement de la région Ile-de-France. Toutes les conférences sont libres d’accès. Nous vous invitons dès maintenant à réserver les vendredis entre onze heures et midi pour participer à ces rencontres scientifiques d’intérêt général. 

Informations : invitée par Muriel Perron

http://neuro-psi.cnrs.fr/spip.php?article89

CNRS – Institut de Neurobiologie Alfred Fessard – Avenue de la Terrasse – 91198 – Gif-sur-Yvette – Bât. 32 –  salle de conférences Alfred Fessard  

Arrêt : RER B: Gif-sur-Yvette 

url : http://www.inaf.cnrs-gif.fr/ned/plan_acces.html

—————————–

•  29/01/2021 – 11h

Groupement Hospitalier Lyon Est  – Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon (CRNL)

Séminaire : Neurosciences de Lyon (conférences du Centre de recherche en- (CRNL), UMR 5292 CNRS, LabEx Cortex de l’Université de Lyon – INSERM – Université Saint-Etienne)

– Jean-François Bonnefon, Toulouse School of Economics

Allocating life and death: crashes, ventilators, and vaccines

We need to program self-driving cars to make decisions about who should be saved in priority during a crash. We need to decide which covid patient will receive artificial ventilation when there are more patients than ventilators. We need to decide in which order we give people the covid vaccine, as long as we do not have enough doses for everyone. These are three examples of policies that directly or indirectly allocate life and death, and that are developed under high public scrutiny. In such cases, it is important to be aware of which priorities are the most acceptable to the public, in order to avoid loss of trust, opt-out behaviors, and policy instability. I will summarize three research programs that attempted to identify these priorities through large-scale, multinational experimental surveys. Specifically, through choice experiments, we measured in 100+ countries which road users people want self-driving cars to save in priority when a crash is unavoidable; we measured in 20 countries which covid patients people think should get a ventilator when there are not enough ventilators for all patients; and we measured in 13 countries which citizens people want to have priority access for covid vaccines when there are not enough doses to vaccinate everyone in the short-term. 

Informations : –  selon l’équipe qui organise – 

https://labex-cortex.universite-lyon.fr/labex-cortex/version-anglaise/navigation/training/cortex-conferences-/

Groupement Hospitalier Lyon Est  – Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon (CRNL) – 59 boulevard Pinel – 69677 – Bron bâtiment IDEE – Amphi

Arrêt : 

url : http://crnl.univ-lyon1.fr/index.php/fr

—————————–

•  29/01/2021 – 11h

IBCG – Université Paul Sabatier – Toulouse 3

Séminaire : Centre de recherches sur la cognition animale (Séminaire du)

– Alfonso Perez Escudero, Cajal Institute (CSIC), Madrid, Spain

– Marion Aguirrenbengoa, 

What is heterogeneity, and why should we care? 

https://crca.cbi-toulouse.fr/

IBCG – Université Paul Sabatier – Toulouse 3 – 118 route de Narbonne –  – 31062 – – rdc – Salle Conférence (Hors-COVID = 182 pers., COVID = 46 pers.)

Arrêt : Université Paul Sabatier

—————————–

•  29/01/2021 – 14h-15h

En ligne

Séminaire : Neurosciences cognitives Computationnelles (séminaire du LNC2, U960 Inserm, ENS Paris)

– Florian Bublatzky, Central Institute of Mental Health Mannheim, Medical Faculty Mannheim / Heidelberg University, Germany

Perceiving Faces – symposium – Person perception as a function of verbal threat and safety learning

During this symposium, speakers will present new insights on how context (threat / anxiety induction) and culture influence the way we process information conveyed by faces. Each presentation will last 40 minutes and will be followed by 15 minutes of questions.

To beware of a particular person or situation, we do not necessarily need to have had negative experiences with them. Aversive anticipations, as triggered by social communication, have been shown to reliably activate physiological defense mechanisms. However, very little is known about how instructional learning modulates face and person perception. This talk summarizes recent studies focusing on the mutual impact of verbal and facial information on threat and safety learning (acquisition, reversal, and extinction learning). Three main questions are addressed: (1) How effective is facial information in cueing instructed threat or safety? (2) To what degree is face processing modulated by aversive anticipation during sustained contextual threat? (3) To what extent can social factors facilitate the extinction of threat associations? As aversive anticipations can be amazingly persistent – even when the aversive outcomes are never experienced – the implications for a range of anxiety disorders are evident.

Informations : Zoom link: https://zoom.us/j/91224802566?pwd=bkE5NEpKN2dCOEVpQXRteDJabXdpdz09
ID meeting : 912 2480 2566 – Password: 000537 

https://lnc2.dec.ens.fr/fr?lang=en

—————————–

•  29/01/2021 – 14h-16h

Université Jean Jaurès – Toulouse II  – Maison de la recherche – Toulouse

Séminaire : Cognition, langues, langage, ergonomie (séminaire du CLLE, UMR 5263 CNRS, Université de Toulouse – Jean Jaurès)

– Victoria O’Callaghan, CLLE, Toulouse

Les erreurs de prononciation des locuteurs français en anglais L2 en contexte de communication scientifique : entrave ou facilitation de l’intelligibilité et de la compréhensibilité du discours ?

Tout au long de l’année, des séminaires de linguistique sont organisés par l’ERSS dans les universités de Toulouse et de Bordeaux.

https://clle.univ-tlse2.fr/accueil/navigation/agenda/manifestations-a-venir/manifestations-a-venir-433510.kjsp?RH=ACCUEIL_CLLE2

Université Jean Jaurès – Toulouse II  – Maison de la recherche – Toulouse – 5 allées Antonio Machado – 31058 – Toulouse

Arrêt : ligne A : Mirail-Université

url : http://univ-toulouse.fr/

—————————–

•  29/01/2021 – 14h-16h

Université Jean Jaurès – Toulouse II  – Maison de la recherche – Toulouse

Séminaire : Cognition, langues, langage, ergonomie (séminaire du CLLE, UMR 5263 CNRS, Université de Toulouse – Jean Jaurès)

– Dimitri Paisios, CLLE, Toulouse

Connaissances incarnées et concepts d’objets: pistes et controverses sur le rôle des actions

Tout au long de l’année, des séminaires de linguistique sont organisés par l’ERSS dans les universités de Toulouse et de Bordeaux.

https://clle.univ-tlse2.fr/accueil/navigation/agenda/manifestations-a-venir/manifestations-a-venir-433510.kjsp?RH=ACCUEIL_CLLE2

Université Jean Jaurès – Toulouse II  – Maison de la recherche – Toulouse – 5 allées Antonio Machado –  – 31058 – Toulouse 

Arrêt : ligne A : Mirail-Université

url : http://univ-toulouse.fr/

—————————–

• 29/01/2021 – 14h-17h

 – En ligne

Séminaire : Métrique générale (séminaire de l’équipe Sens Texte Informatique Histoire (STIH), EA 4509, Lettres Sorbonne Université)

– Claudia Wich-Reif, Universität Bonn

Von früh- + X bis spät- + X, vonvor- + X bis nach- + X: Conceptual Metaphor Theory und Sprachwandel

Ce séminaire est l’héritier de celui organisé par Jean-Louis Aroui (Paris 8-CNRS, 2011-2015). La métrique générale cherche à élaborer un système aussi restrictif que possible de notions et de principes qui puissent servir à décrire les traditions métriques à travers le monde. Elle étudie en particulier les fondements linguistiques des structures métriques. La perspective adoptée sera celle de la métrique générative, pour laquelle les catégories qui servent à décrire les formes versifiées sont étroitement apparentées à celles qui servent à décrire le langage ordinaire. On a donc recours aux mêmes dispositifs formels que ceux qui sont employés en linguistique pour la description des langues naturelles : arbres, grilles, gabarits, contraintes. 

Chaque séance sera consacrée à la discussion d’un ou plusieurs articles que les participants auront lus à l’avance. Certaines séances seront couplées : la première des deux séances sera consacrée à une question de phonologie, et la seconde à sa contrepartie métrique.

Informations : Participer à la réunion Zoom : https://us02web.zoom.us/j/86834943381?pwd=MjlrWHFnZzhSdkhuZEdXRzc3WStzZz09
ID de réunion : 868 3494 3381
Code secret : 350QEe- Annulé-  – 

http://stih-sorbonne-universite.fr/

– En ligne

—————————–

•  29/01/2021 – 15h-16h

Département d’Etudes Cognitives – ENS

Séminaire : Neurosciences cognitives Computationnelles (séminaire du LNC2, U960 Inserm, ENS Paris)

– Rachael  Jack, Institute of Neuroscience & Psychology, School of Psychology, University of Glasgow

Perceiving Faces – symposium – Understanding facial expression communication across cultures using data-driven methods

During this symposium, speakers will present new insights on how context (threat / anxiety induction) and culture influence the way we process information conveyed by faces. Each presentation will last 40 minutes and will be followed by 15 minutes of questions.

Understanding how facial expressions communicate social messages has remained a central question for over a century. However, this is empirically challenging due to their complexity with traditional, theory-driven approaches and Western-centric biases restricting understanding. New technologies and data-driven methods now alleviate these constraints, giving real traction and delivering novel insights. Here, I will showcase one such approach that can objectively and precisely model dynamic facial expressions within and across cultures. We show that four, not six, core expressive patterns are cross-cultural, and that facial expressions transmit information in an evolving, broad-to-specific structure over time. Our work challenges longstanding beliefs of cultural universality and forms the basis of a new theoretical framework. Finally, we show direct transference of our dynamic facial expression models to the digital economy including generative signalling models for digital agents. Such applications present new opportunities for Psychology to play a central role in designing new technologies.

Informations : Zoom link: https://zoom.us/j/91224802566?pwd=bkE5NEpKN2dCOEVpQXRteDJabXdpdz09
ID meeting : 912 2480 2566
Password: 000537- –  – 

https://lnc2.dec.ens.fr/fr?lang=en

**********************

semaine du 18 janvier au 22 janvier 2021

**********************

• 18/01/2021 – 9h30 – 17h15- En ligne
Séminaire : Penser la technique avec Bernard Stiegler, PHITECO 2021, (équipe CRED du laboratoire Costech-UTC)
Comment la technique façonne-t-elle nos façons de percevoir, de penser, d’agir et d’interagir ? Cette question est désormais l’héritage de Bernard Stiegler, disparu en août dernier. Pendant une semaine, nous chercherons à examiner les zones de vitalité de son œuvre, en revenant sur le riche outillage conceptuel qu’il a mis en place, et en parcourant les thématiques dont il s’est emparé au cours de sa carrière. 

Présentation du séminaire Phiteco : https://sites.google.com/site/mineurphiteco/seminaires-et-ateliers
Information : En raison de la situation sanitaire, le séminaire se déroulera par visioconférence.  Il sera diffusé en direct sur la chaîne Youtube « PHITECO UTC » : https://www.youtube.com/channel/UC98U3FjeMg-scD6zYa3d9Jg. Il sera possible d’interagir avec les intervenants en laissant des commentaires qui leur seront retransmis.
Suite le 19/01
—————————–
• Attention-chgt d’horaire 18/01/2021 – 13h-15h

 – En ligne

Séminaire : The Sublime and Aesthetic Experiences (séminaire SublimÆ de l’Institut Jean-Nicod, UMR 8129 CNRS-EHESS-ENS, Paris)

– Julien Deonna, Université de Genève, Suisse

Titre non communiqué

Funded by IRIS (Initiative de Recherches Interdisciplinaires et Stratégiques), « Création, cognition, société » (CCS), Paris Sciences et Lettres (PSL).

http://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/seminaires/sublimae-1484/

—————————–

•  18/01/2021 – 14h-16h30

 – En ligne

Séminaire : Grammaires créoles (réunion de travail du GRGC, laboratoire Structures Formelles du Langage (SFL), UMR 7023 CNRS, Université Paris 8)

– Anne Zribi-Hertz, Structures formelles du langage, UMR 7023 Université Paris 8, St Denis

http://www.umr7023.cnrs.fr/-Zribi-Hertz-Anne-.html

– Loïc Jean-Louis, SFL, UMR 7023 CNRS, Université Paris 8, St Denis

Séries verbales « directionnelles » en créole martiniquais

Informations : visioconférence – https://rdv4.rendez-vous.renater.fr/grammaires-creoles-zribi-jean-louis-18-jan

http://www.umr7023.cnrs.fr/seminaire-grammaires-creoles

—————————–

• 19/01/2021 – 09h30 – 17h15- En ligne
Séminaire : Penser la technique avec Bernard Stiegler, PHITECO 2021, (équipe CRED du laboratoire Costech-UTC)
Comment la technique façonne-t-elle nos façons de percevoir, de penser, d’agir et d’interagir ? Cette question est désormais l’héritage de Bernard Stiegler, disparu en août dernier. Pendant une semaine, nous chercherons à examiner les zones de vitalité de son œuvre, en revenant sur le riche outillage conceptuel qu’il a mis en place, et en parcourant les thématiques dont il s’est emparé au cours de sa carrière. 

Présentation du séminaire Phiteco : https://sites.google.com/site/mineurphiteco/seminaires-et-ateliers
Information : En raison de la situation sanitaire, le séminaire se déroulera par visioconférence.  Il sera diffusé en direct sur la chaîne Youtube « PHITECO UTC » : https://www.youtube.com/channel/UC98U3FjeMg-scD6zYa3d9Jg. Il sera possible d’interagir avec les intervenants en laissant des commentaires qui leur seront retransmis.
Suite le 20/01

—————————–

•  19/01/2021 – 11h-12h15

En ligne

Séminaire : DEC AltAc (séminaire du DEC, ENS)

– Léa Combette, Paris Brain Institute, Energie Jeunes association

– Elena Pasquinelli, La Main à la pâte et DEC, ENS, Paris

http://elena.pasquinelli.googlepages.com

Applying Cognitive Science to Education

These events are a great opportunity for the DEC members to interact with people with diverging careers and yet similar interests. Every brief presentation is followed by a discussion where all attendees are free to ask questions to the speakers on their career paths, their motivations, interests, projects, and the difficulties they encounter. Finally, this is a great way to network with individuals that you may not encounter every day at the DEC. 

https://cognition.ens.fr/fr/dec-altac-15048

—————————–

•  19/01/2021 – 10h-12h

Laboratoire Dynamique du Langage (DDL) – Institut des Sciences de l’Homme

Séminaire : Dynamique du langage (séminaire du DDL, UMR 5596, CNRS – Université Lumière Lyon 2)

– An Van Linden, University of Liège

https://collegium.universite-lyon.fr/mme-an-van-linden–160921.kjsp?RH=1593414283017

Bound nouns in Harakmbut

This paper focuses on the morphological distinction between potentially free and obligatorily bound nouns in Harakmbut, an endangered isolate language spoken in the Peruvian Amazon. Bound nouns require a noun prefix to obtain independent nominal status (wa- or e-) and refer to inalienably possessed entities, such as body parts, plant parts, and landscape parts, as well as kinship terms and basic shapes or qualities of entities. The same prefixes, wa- and e-, are also used in verb-based nominalization. The morphosyntactic behaviour of bound nouns is different from that of independent nouns in the areas of noun incorporation, N-N compounds and adnominal modification. However, obligatorily bound kinship terms seem to form exceptions, as they typically pattern similarly to independent nouns in these environments. Special attention will be devoted to adnominal possession, in which the presence versus omission of the noun prefix on the possessee noun makes for subtle semantic differences.

Informations : dans le cadre DTT : Atelier Morphosyntaxe

http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

Laboratoire Dynamique du Langage (DDL) – Institut des Sciences de l’Homme – 14 avenue Berthelot –  – 69007 – Lyon –  salle Ennat Léger

Arrêt : T2 : Centre Berthelot

url : http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

—————————–

•  19/01/2021 – 13h

En ligne

Séminaire : Psychologie et NeuroCognition (séminaire du LPNC, UMR 5105 CNRS, Université Grenoble Alpes)

– Guillaume Herbet, Institut de Génomique Fonctionnelle, université de Montpellier

Topologie, variabilité et plasticité des réseaux cognitifs distribués : apports de la cartographie intraopératoire par électrostimulation directe

La cartographie par électrostimulation directe est communément utilisée lors des chirurgies d’exérèse des gliomes de bas grade du fait de sa capacité à répondre à deux exigences cliniques, neuro-oncologiques qui semblent pourtant paradoxales : procéder à une cytoréduction majeure du néoplasme cérébral tout en préservant la fonction, et donc la qualité de vie des patients dans l’après chirurgie. D’un autre côté, étant donné sa forte résolution spatiotemporelle, la multiplication des paradigmes comportementaux auquel elle combinée pour monitorer en temps réel les fonctions durant l’acte opératoire, et le fait qu’elle constitue actuellement la seule technique permettant des inférences causales directes sur les implications fonctionnelles des connectivities anatomiques, les données qui sont issues de l’électrostimulation corticale et axonale apportent un éclairage constant sur l’implémentation cortico-sous-corticale des réseaux cognitifs distribués, leur variabilité interindividuelle et leur potentialité neuroplastique. Après avoir résumé, principalement sous forme de modélisations, les résultats obtenus ces 10 dernières années dans notre laboratoire, je m’attacherai à montrer comment la combinaison de l’électrostimulation directe avec différentes méthodes d’imagerie fonctionnelle et structurale est à même de produire, dans un avenir à court terme, des connaissances importantes sur (i) les patrons de disconnectivité cérébrale associées aux principaux syndromes neuropsychologiques, (ii) l’organisation fonctionnelle polylithique des grandes connectivités associatives et (iii) les contraintes qu’exercent les propriétés connectives des faisceaux associatifs sur la plasticité corticale postlésionnelle. 

Les séminaires du Pôle Grenoble Cognition ont vocation à flécher des séminaires organisés par les équipes du Pôle sur des thèmes en sciences cognitives et pouvant intéresser la communauté ; ils sont aussi proposés comme temps forts de la formation des étudiants du Master Sciences Cognitives. Les étudiants seront invités à échanger avec l’intervenant(e) à la fin de chaque séminaire.

Informations : Lieu : Salle virtuelle Zoom du laboratoire (mot de passe : cognition – https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/94294861881?pwd=dkN2MzMvYXpZMnYwYjZPWS9GVUV4Zz09 – 

https://lpnc.univ-grenoble-alpes.fr/Seminaires-LPNC-96)

—————————–

•  19/01/2021 – 14h

 – Université Paris Diderot – Paris 7

Séminaire : Algorithmes et complexité (séminaire de l’Institut de Recherche en Informatique Fondamentale (IRIF), UMR 8243 CNRS, Université Paris Diderot – Paris 7)

– Christian Konrad, University of Bristol

Titre non communiqué

Informations : – –  – 

https://www.irif.fr/seminaires/algocomp/index

Université Paris Diderot – Paris 7 – 8 Place Aurélie Nemours – 75013 – Paris – Bât. Sophie Germain – 1er etage – salle 1007 

Arrêt : Bibliothèque François-Mitterrand (ligne 14) ; RER C ; Bus 62, 64,  89, 132, 325 ; T3a

url : http://www.univ-paris-diderot.fr/

—————————–

• 19/01/2021 – 14h-17h

 – En ligne

Séminaire : Métrique générale (séminaire de l’équipe Sens Texte Informatique Histoire (STIH), EA 4509, Lettres Sorbonne Université)

– Timothée Premat, Université Paris 8 / UMR 7023 – Structures formelles du langage

– Sophie Chouvion

Adaptations de la mélodie aux variations de longueur du vers aux XIIe et XIIIe siècles

Ce séminaire est l’héritier de celui organisé par Jean-Louis Aroui (Paris 8-CNRS, 2011-2015). La métrique générale cherche à élaborer un système aussi restrictif que possible de notions et de principes qui puissent servir à décrire les traditions métriques à travers le monde. Elle étudie en particulier les fondements linguistiques des structures métriques. La perspective adoptée sera celle de la métrique générative, pour laquelle les catégories qui servent à décrire les formes versifiées sont étroitement apparentées à celles qui servent à décrire le langage ordinaire. On a donc recours aux mêmes dispositifs formels que ceux qui sont employés en linguistique pour la description des langues naturelles : arbres, grilles, gabarits, contraintes.

Chaque séance sera consacrée à la discussion d’un ou plusieurs articles que les participants auront lus à l’avance. Certaines séances seront couplées : la première des deux séances sera consacrée à une question de phonologie, et la seconde à sa contrepartie métrique.

Informations : Participer à la réunion Zoom : https://us02web.zoom.us/j/86834943381?pwd=MjlrWHFnZzhSdkhuZEdXRzc3WStzZz09
ID de réunion : 868 3494 3381
Code secret : 350QEe

http://stih-sorbonne-universite.fr/

—————————–

•  19/01/2021 – 16h-18h30

En ligne

Séminaire : Qu’est-ce qu’un fait établi ? Comment se trompe-t-on ? (séminaire du Centre d’Alembert, Université Paris-Sud)

– Florent Robinet, IJCLab, Laboratoire de Physique des 2 Infinis Irène Joliot-Curie, CNRS, Université Paris-Saclay

Comment établit-on un fait en physique ? Première détection des ondes gravitationnelles : validation expérimentale d’une découverte historique.

En Septembre 2015, le signal d’une onde gravitationnelle est observé pour la première fois par les détecteurs interférométriques LIGO. Ce signal est associé à un système binaire de trous noirs qui spiralent l’un autour de l’autre et qui finissent par fusionner. Les retombées scientifiques accompagnant cet événement ont été exceptionnelles et un nouveau canal d’observation sur l’Univers est désormais à disposition des scientifiques.

Il a fallu cinq mois aux collaborations LIGO et Virgo pour annoncer cette découverte publiquement. Ce délai a été nécessaire pour s’assurer de l’origine astrophysique du signal. En effet, les détecteurs d’ondes gravitationnelles sont des instruments extrêmement sensibles et sont limités par de nombreux bruits dus à l’environnement ou à l’instrument lui-même. De très nombreux tests ont été réalisés en interne tant au niveau des détecteurs que de l’analyse des données afin d’exclure un événement de bruit.

Après être revenu sur les éléments scientifiques liés à cette découverte fondamentale, je présenterai l’ensemble des études qui ont permis de valider l’authenticité du signal. Je décrirai également comment une collaboration internationale rassemblant plus de 1500 chercheurs et ingénieurs s’organise en interne pour convaincre la communauté scientifique et le grand public de la fiabilité d’une telle découverte.

La sélection semble partout, dans la nature comme dans la société. Elle est souvent présentée comme l’outil idéal pour obtenir la meilleure adéquation entre souhaits et possibilités, besoins et ressources. C’est par la sélection qu’émergerait l’excellence. Est-ce le mode de fonctionnement optimisé de toutes les organisations ou un mode de gestion en situation de pénurie ? S’agit-il d’un processus rationnel pour obtenir des résultats interprétables ou d’une contingence ayant modelé l’évolution des espèces ? Comment fonctionne la sélection et existe-t-il des alternatives ? Nous réfléchirons sur les critères et les méthodes, qu’ils soient automatisés ou non, et au-delà nous interrogerons l’impact de la sélection sur le fonctionnement de nos disciplines scientifiques, sur l’établissement des normes, et sur l’organisation de nos sociétés. Pour cela, le Centre d’Alembert fera intervenir des collègues de différents domaines dans le cadre de ce séminaire : science de l’éducation, sciences de la vie, sciences et techniques des activités physiques et sportives, économie, informatique, physique…

Informations : Lien de connexion :
https://primetime.bluejeans.com/a2m/live-event/dwdevkzf
Contact et informations :
centre.dalembert@universite-paris-saclay.fr

http://www.centre-dalembert.u-psud.fr/seminaire-2019-2020-quest-ce-quun-fait-comment-se-trompe-t-on/

—————————–

•  19/01/2021 – 16h-18h30

En ligne

Séminaire : Qu’est-ce qu’un fait établi ? Comment se trompe-t-on ? (séminaire du Centre d’Alembert, Université Paris-Sud)

– Emanuel Bertrand, ESPCI – Centre Alexandre-Koyré, CNRS-EHESS-MNHN

Comment établit-on un fait en physique ? Existe-t-il des faits bruts en physique ? Quelques éclairages par l’histoire des sciences

Qu’est-ce qu’un « fait scientifique » ? Existe-t-il des faits « bruts » dans les sciences de la nature, et en particulier en physique ? Ou bien un « fait » scientifique ne peut-il être établi comme tel qu’après l’intervention d’une médiation humaine – sociale, interprétative ou instrumentale ? On peut tenter de répondre à cette question par le recours à la philosophie, en mobilisant des réflexions sur la théorie de la connaissance, par exemple celles du philosophe allemand Ernst Cassirer. Mais je privilégierai plutôt ici une approche empirique par l’étude de cas en histoire des sciences. Je m’appuierai donc sur deux épisodes de l’histoire de la physique : la mise en évidence de la propagation des ondes électromagnétiques par Heinrich Hertz en 1888, et la détection d’ondes gravitationnelles par Joseph Weber dans les années 1960. Dans le premier cas, le phénomène étudié est fabriqué par le physicien, dans le second, il s’agit de détecter un phénomène a priori présent dans l’univers indépendamment de toute activité humaine. Pourtant, nous verrons que, dans les deux cas, on ne peut parler d’un « fait scientifique » que si un certain type de consensus est atteint dans la communauté scientifique concernée.

La sélection semble partout, dans la nature comme dans la société. Elle est souvent présentée comme l’outil idéal pour obtenir la meilleure adéquation entre souhaits et possibilités, besoins et ressources. C’est par la sélection qu’émergerait l’excellence. Est-ce le mode de fonctionnement optimisé de toutes les organisations ou un mode de gestion en situation de pénurie ? S’agit-il d’un processus rationnel pour obtenir des résultats interprétables ou d’une contingence ayant modelé l’évolution des espèces ? Comment fonctionne la sélection et existe-t-il des alternatives ? Nous réfléchirons sur les critères et les méthodes, qu’ils soient automatisés ou non, et au-delà nous interrogerons l’impact de la sélection sur le fonctionnement de nos disciplines scientifiques, sur l’établissement des normes, et sur l’organisation de nos sociétés. Pour cela, le Centre d’Alembert fera intervenir des collègues de différents domaines dans le cadre de ce séminaire : science de l’éducation, sciences de la vie, sciences et techniques des activités physiques et sportives, économie, informatique, physique…

Informations : Lien de connexion :
https://primetime.bluejeans.com/a2m/live-event/dwdevkzf
Contact et informations :
centre.dalembert@universite-paris-saclay.fr

—————————–

• 20/01/2021 – 09h30 – 15h40- En ligne
Séminaire : Penser la technique avec Bernard Stiegler, PHITECO 2021, (équipe CRED du laboratoire Costech-UTC)
Comment la technique façonne-t-elle nos façons de percevoir, de penser, d’agir et d’interagir ? Cette question est désormais l’héritage de Bernard Stiegler, disparu en août dernier. Pendant une semaine, nous chercherons à examiner les zones de vitalité de son œuvre, en revenant sur le riche outillage conceptuel qu’il a mis en place, et en parcourant les thématiques dont il s’est emparé au cours de sa carrière. 

Présentation du séminaire Phiteco : https://sites.google.com/site/mineurphiteco/seminaires-et-ateliers
Information : En raison de la situation sanitaire, le séminaire se déroulera par visioconférence.  Il sera diffusé en direct sur la chaîne Youtube « PHITECO UTC » : https://www.youtube.com/channel/UC98U3FjeMg-scD6zYa3d9Jg. Il sera possible d’interagir avec les intervenants en laissant des commentaires qui leur seront retransmis.
Suite le 21/01

—————————–

•  20/01/2021 – 12h30-13h30

En ligne

Séminaire : Evolution et cognition sociale (séminaire de l’équipe transversale de l’Institut Jean-Nicod, UMR 8129 CNRS-EHESS-ENS, Paris)

Beyond adoption dynamics: the cultural evolution of modern contraception in Ethiopia

The uptake of a fertility-reducing technology, such a modern contraception, directly challenges Darwinian notions of fitness. Evolutionary approaches have proposed numerous mechanisms for explaining the origins, spread and maintenance of low fertility through the adoption of fertility-reducing behaviour. However, the literature has not yet engaged with the reversible dynamics of contraceptive behaviour at the individual level (adopt, discontinue, re-adopt). In this talk, I will draw on social network, demographic and interview data from Ethiopia to evaluate the salience of evolutionary explanations for understanding the cultural evolution of modern contraception and its impact on the demographic transition.

Informations : Lien zoom : https://lnc2.dec.ens.fr/fr/agenda/beyond-adoption-dynamics-cultural-evolution-modern-contraception-ethiopia-15143 – In : New Ideas in Evolution and Social Cognition

http://iec-esc.ens.fr/

—————————–

• Attention horaire modifié !  20/01/2021 – 17h-19h

Domaine universitaire – Maison des Langues et des Cultures 

Séminaire : DEscriptions LInguistiques, COrpus, TAL (séminaire DéLiCorTal, Axe 1 du LIDILEM – EA 609, Université Grenoble Alpes)

– Alaric Kohler, Haute Ecole Pédagogique BEJUNE – Institut de Psychologie et Education

Approches psychologiques de situations de malentendu dans des activités de didactique des sciences

Si vous vous êtes-vous déjà demandé·e pourquoi vous n’y compreniez rien en cours de physique ? Ou alors peut-être étiez-vous étonné·e en classe de science de ce que d’autres aient des difficultés, à des exercices qui vous paraissaient faciles ? Démunis face à ces différences, la tentation est grande d’attribuer une « intelligence » aux un·e·s que les autres n’auraient pas, voire même de réactiver des préjugés comme : « ce n’est pas un truc pour les filles ».
Alaric Kohler remet en cause ces explications faciles d’accès, en abordant la complexité de la situation que constitue l’enseignement de la physique dans un collège romand. En menant l’enquête pas à pas dans le lieu même de l’activité d’apprentissage, en prenant en compte chaque point de vue et leur construction progressive, cette recherche révèle des cheminements de pensée inattendus chez les élèves, que nous serions bien empruntés de juger erronés, quand bien même ils ne répondent pas aux attentes scolaires.
Cette présentation  se fonde sur son travail de thèse de doctorat qui porte sur travers l’analyse de ces situations de malentendu, et propose une démarche pour « faire la part des choses » entre ce qui résulte de processus de communication et ce qui pourrait plus spécifiquement caractériser la pensée des étudiants, plaidant pour une psychologie intégrant les apports de plusieurs domaines de recherche : épistémologie génétique, clinique de l’activité, approche socio-cognitive de l’apprentissage, approche historico-culturelle du langage et des instruments, pragmatique de la communication, sémiotique, logique naturelle, etc. des chercheur·e.s, enseignant·e·s, psychologues, logopédistes, etc. vers de nouveaux champs d’investigation.
Kohler, A. (2020). Approches psychologiques de situations de malentendu dans des activités de didactique des sciences, Thèse de doctorat sous la direction de Prof. A.- N. Perret-Clermont, Université de Neuchâtel.

Informations : Phileduc

https://lidilem.univ-grenoble-alpes.fr/

Domaine universitaire – Maison des Langues et des Cultures  – 1141 avenue Centrale –  – 38400 – Saint-Martin-d’Hères

Arrêt : Tram B ou C : Bibliothèques Universitaires 

url : 

—————————–

•  20/01/2021 – 18h30-20h30

 – En ligne

Séminaire : Conférence (conférence du Collège International de Philosophie (CIPh), Paris

– Abbed Kanoor

Interculturalité en tant que situation vécue. Une approche phénoménologique

À l’encontre des théoriciens postcoloniaux comme Said ou Spivak, qui se préoccupent de la constitution de l’altérité à travers l’analyse du pouvoir, Homi Bhabha thématise les défis résultant d’une situation qu’il appelle « liminal », « interstitial » et « hybride ». Il se donne comme but l’investigation de l’hybridité culturelle dont l’idée fondamentale se cristallise dans l’attribution d’un rôle constitutif à la différence culturelle.
Cette démarche a deux aspects pour une enquête phénoménologique de l’interculturalité :
1) l’expérience de la situation interculturelle en tant qu’expérience limite ;
2) l’interculturalité dans son apparition en tant que situation limite.
Cependant, là où Bhabha aperçoit une problématique de l’ordre des « cultural studies » et la traite dans une perspective postcoloniale, nous voyons une problématique de l’ordre de la « Kulturphilosophie ». L’entre-deux de l’expérience interculturelle est un cas de       , à savoir un écart (Abgrund), qui revendique du même coup une prise en compte et fondation (Grund) du sens. Afin d’approfondir l’aspect susmentionné, nous nous adressons aux auteurs tels que Fanon, Césaire, Glissant et particulièrement à Daryush Shayegan.
Le présent projet rejoint aussi une constellation de philosophes de la pensée nomade. Le préfixe « inter » de l’interculturalité n’est ni spatial ni transitoire sous l’angle de la pensée nomade. Il est plutôt une situation authentique au sens d’un point de repère, qui, à l’encontre de la pensée de tabula rasa – toujours à la recherche de la « première certitude » et du « point d’origine » – reprend la « ligne interrompue » et ajoute un autre segment à la « ligne brisée » (Deleuze). Ces propos et surtout ce que Jean Borreil aborde en tant que « phénoménologie affective » de l’expérience limite, à travers laquelle il traite le champ d’apparition de l’« entre », nous fournissent un appareil pour décrire une expérience qui n’a jamais été suffisamment thématisée au cœur de la recherche philosophique.

Ce séminaire vise à souligner la valeur et la fécondité de la connaissance clinique, tout particulièrement dans le domaine des sciences de la culture (humaines/sociales). Le terme de « clinique » n’est pas défini en un sens strictement médical mais, de façon plus large, comme connaissance interprétative des singularités, et dans sa dimension de diagnostic (et non de thérapeutique). L’enquête se situe à l’intersection de la philosophie symbolique, de la linguistique et de la théorie de la connaissance, mobilisant des références issues de traditions qui s’ignorent souvent, ou se méconnaissent. 

Ce programme d’étude sera déployé selon trois axes. D’abord, je commencerai par un effort de délimitation de cette connaissance spécifique, en précisant ses modalités à la lumière des différentes disciplines où elle apparaît, de façon plus ou moins explicite. Ensuite, je chercherai à définir de façon rigoureuse la notion de symbolique, en montrant en quoi il implique nécessairement une interprétation. Enfin, je soulignerai que cette dimension interprétative de la sémantique n’est ni illusoire, ni purement psychologique, mais proprement symbolique. Cette année, je poursuivrai mon effort pour délimiter les contours de la notion en examinant certains de ses terrains de prédilection: notamment en sociologie et en informatique (le ciblage individuel). Je chercherai également à éclaircir le sens de la notion à partir de travaux de certains auteurs (Foucault et Deleuze). Je me demanderai si la connaissance clinique relève d’un simple art (accumulation d’une expérience en première personne), ou si on peut la considérer comme un savoir (justifiable, public, transmissible). Quels rôles y jouent la comparaison et le contraste, la constitution de cas, l’étude historique ? S’appuie-t-on, les concernant, sur des théories solides ou sur des généralisations mouvantes ?

Informations : Sur Zoom  https://us02web.zoom.us/j/89679877902- –  – 

http://www.ciph.org

—————————–

•  21/01/2021 – 09h-17h

Larsim  – CEA Paris-Saclay et en ligne

Journée : Les multiples dimensions de l’Homme et de la connaissance : questions épistémologiques, éducatives et culturelles

Nombre des défis que le monde contemporain doit relever nécessite la compréhension par tout citoyen de ce qui caractérise le savoir scientifique et son mode d’élaboration ainsi que celle de leurs spécificités comparativement à d’autres domaines de connaissances. Ce workshop vise à soutenir le développement de travaux sur les représentations des sciences dans l’enseignement et la formation, notamment dans le champ de recherche de la « Nature of Science ». Il se propose non seulement d’interroger les sciences mais aussi de les mettre en perspective avec deux autres domaines/pratiques. Sont explorées des questions portant sur ce qui caractérise les sciences, les distingue et les rapproche des religions et des arts en mettant au centre du questionnement la personne saisie dans toutes ses dimensions. Il présente des regards croisés d’épistémologues et philosophes, chercheurs en psychologie sociale et différentielle, en sciences de l’éducation et en didactique des sciences.

Informations : En présentien et à distance

https://msh-paris-saclay.fr/event/journees-detude/

Larsim  – CEA Paris-Saclay – Orme des merisiers –  – 2300 – Saint-Aubin

—————————–

• 21/01/2021 – 09h30 – 17h15- En ligne
Séminaire : Penser la technique avec Bernard Stiegler, PHITECO 2021, (équipe CRED du laboratoire Costech-UTC)
Comment la technique façonne-t-elle nos façons de percevoir, de penser, d’agir et d’interagir ? Cette question est désormais l’héritage de Bernard Stiegler, disparu en août dernier. Pendant une semaine, nous chercherons à examiner les zones de vitalité de son œuvre, en revenant sur le riche outillage conceptuel qu’il a mis en place, et en parcourant les thématiques dont il s’est emparé au cours de sa carrière. 

Présentation du séminaire Phiteco : https://sites.google.com/site/mineurphiteco/seminaires-et-ateliers
Information : En raison de la situation sanitaire, le séminaire se déroulera par visioconférence.  Il sera diffusé en direct sur la chaîne Youtube « PHITECO UTC » : https://www.youtube.com/channel/UC98U3FjeMg-scD6zYa3d9Jg. Il sera possible d’interagir avec les intervenants en laissant des commentaires qui leur seront retransmis.

—————————–

•  21/01/2021 – 10h

En ligne

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Giulio Geoffroy

Titre non précisé

Informations : https://bbb.lipn.univ-paris13.fr/b/sei-eer-t24 (code d’accès: 749983)

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

—————————–

•  21/01/2021 – 14h-17h

Faculté des Lettres Langues et Sciences Humaines – Université d’Orléans

Journée : Linguistique (séminaire Orléanais du Laboratoire Ligérien de Linguistique (LLL),  UMR 7270 CNRS, Université d’Orléans – Université de Tours – BnF)

Pratiques Langagières et prise en charge de la vulnérabilité dans les dispositifs de soin

Katja Ploog, Caroline Cance et Maud Verdier proposent une discussion autour des pratiques langagières qui se déploient au sein des dispositifs de soin et d’accompagnement des personnes en situation de vulnérabilité. Prenant appui sur leurs travaux empiriques, elles chercheront à caractériser les figures de la vulnérabilité dans le discours, à partir des questions suivantes : comment la personne prise en charge se catégorise-t-elle comme vulnérable ? Par quels processus et au moyen de quels formats linguistiques une personne se voit-elle qualifiée comme vulnérable par les soignants?

http://lll.cnrs.fr/lagenda/

Faculté des Lettres Langues et Sciences Humaines – Université d’Orléans – 10 rue de Tours –  – 45065 – Orléans – salle 250

Arrêt : Tram : Université l’indien

url : http://www.univ-orleans.fr/lettres/

—————————–

•  21/01/2021 – 17h-18h30

En ligne

Séminaire : Bordeaux Neurosciences (séminaire et conférence FBN, Bordeaux Neurocampus, Université Bordeaux Segalen)

– Denis Le Bihan, NeuroSpin, Institut Frédéric Joliot, CEA , université Paris-Saclay

http://www-centre-saclay.cea.fr/fr/Le-Bihan

The Iseult Project: A Brain Spacetime Odyssey

Informations : Dans le cadre de « Imaging the Future » – Pour recevoir l’adresse de la visioconférence: lise.monneraud@u-bordeaux.fr– –  – 

https://www.bordeaux-neurocampus.fr/agenda/

—————————–

•  21/01/2021 – 19h

 – Cité des sciences et de l’industrie de la Villette

Conférence : en ligne

– Stéphane Viollet, Equipe Biorobotique, UMR 7287 – Institut des Sciences du Mouvement, Marseille

http://www.ism.univ-amu.fr/viollet/

– Lauren Kamili, Laboratoire d’anthropologie sociale/EHESS/ADEME

Le désert : un robot inspiré d’une fourmi

Cet incroyable robot AntBot, inspiré de la fourmi du désert Cataglyphis, est capable de se déplacer sans GPS ni cartographie, en se guidant par rapport à la lumière polarisée du ciel. Les futurs drones, les véhicules autonomes et de façon générale la robotique de demain pourraient utiliser cette nouvelle technologie. Biorobotique et bioinspiration au programme !

Informations : Conférences sous forme numérique, diffusées en direct sur notre chaîne YouTube

—————————–

•  22/01/2021 – 09h-17h

Larsim  – CEA Paris-Saclay et en ligne

Journée : Les multiples dimensions de l’Homme et de la connaissance : questions épistémologiques, éducatives et culturelles

Nombre des défis que le monde contemporain doit relever nécessite la compréhension par tout citoyen de ce qui caractérise le savoir scientifique et son mode d’élaboration ainsi que celle de leurs spécificités comparativement à d’autres domaines de connaissances. Ce workshop vise à soutenir le développement de travaux sur les représentations des sciences dans l’enseignement et la formation, notamment dans le champ de recherche de la « Nature of Science ». Il se propose non seulement d’interroger les sciences mais aussi de les mettre en perspective avec deux autres domaines/pratiques. Sont explorées des questions portant sur ce qui caractérise les sciences, les distingue et les rapproche des religions et des arts en mettant au centre du questionnement la personne saisie dans toutes ses dimensions. Il présente des regards croisés d’épistémologues et philosophes, chercheurs en psychologie sociale et différentielle, en sciences de l’éducation et en didactique des sciences.

Informations : En présentien et à distance

https://msh-paris-saclay.fr/event/journees-detude/

Larsim  – CEA Paris-Saclay – Orme des merisiers –  – 2300 – Saint-Aubin 

—————————–

•  22/01/2021 – 10h-12h

 – En ligne

Séminaire : Transferts culturels (séminaire des Archives Husserl de Paris, UMR 8547 CNRS-ENS)

Titre non précisé

Le fil directeur est la question des vecteurs par lesquels s’opèrent les déplacements de contenus intellectuels et culturels dans l’espace ou dans le temps. Les resémantisations qui accompagnent nécessairement ces déplacements sont au cœur. Les thèmes abordés sont délibérément variés, de manière à favoriser les contacts entre les disciplines et les discussions méthodologiques. Un accent sera cependant mis sur les questions de spatialisation dans les constructions historiographiques, concernant par exemple l’histoire transnationale de l’Empire ottoman vers 1900, l’histoire de la présence diplomatique chinoise dans l’Europe de la fin du XIXe siècle, l’interculturalité dans l’histoire grecque ou encore l’histoire du livre dans une perspective transnationale.

http://www.umr8547.ens.fr/spip.php?article701

—————————–

•  22/01/2021 – 11h-12h

 – CEA – NeuroSpin

Séminaire : NeuroSpin (conférences de l’Institut d’imagerie biomédicale, DSV/I2BM/NeuroSpin/UNIACT, CEA Saclay)

– Bruno Hudry

Titre non précisé

Informations : invité par Jean-René Martin

http://neuro-psi.cnrs.fr/spip.php?article222

– CEA – NeuroSpin – bât. 32 –  – 91191 – Gif-sur-Yvette – Bât. 145 –  – Amphi NeuroSpin ;  –  – 

Arrêt : RER B : Guichet ou Massy-Palaiseau

url : http://www.unicog.org/pm/pmwiki.php/Main/HomePage

—————————–

• 22/01/2021 – 13h30-15h30

Campus Santé – Institut de Neurosciences de la Timone (INT)

Séminaire : Neurosciences de la Timone (séminaire de l’Institut de- (INT), Marseille)

– Jérôme Trouslard, INT, SpiCCI

Principles of neuronal activity and excitability : Why and how can we record neuronal electrical activity ?

Informations : Technical Seminar- voir le site pour connaître son maintien et les modalités

http://www.int.univ-amu.fr/seminaires

Campus Santé – Institut de Neurosciences de la Timone (INT) – 27 boulevard Jean Moulin  – 13005 – Marseille – RdC – salle de conférence

Arrêt : Ligne 1 direction « La Fourragère », arrêt « La Timone » sortie « Hopital de la Timone »

url : http://www.int.univ-amu.fr

—————————–

•  22/01/2021 – 14h

Campus CNRS – Structure et Dynamique des Langues (SeDYL)

Séminaire : Pratiques langagières – terrains, méthodes, théories (séminaire doctoral du SeDYL, UMR 8202 CNRS, INALCO et IRD, Villejuif)

– Suzie Telep, post-doc associée au SeDyL

Analyser les pratiques plurilingues de jeunes au Cameroun au croisement des rapports de race et de genre 

L’objectif de ce séminaire est d’accompagner les doctorant.e.s travaillant sur des pratiques langagières socialement situées, intéressé.e.s par les questions de multi et plurilinguisme, variations et changements linguistiques, contacts de langues, mobilités et construction de l’identité. Une place importante est laissée aux approches méthodologiques et cadres théoriques pertinents (analyse de discours, anthropologie linguistique, linguistique du contact, théories de la variation etc.).  

Compétences mises en oeuvre : Faire appel aux cadres théoriques et méthodologiques adéquats à l’analyse de pratiques langagières situées en lien avec des problématiques linguistiques et socio-anthropologiques.

http://sedyl.cnrs.fr/recherches.php?langue=fr&type=seminaires&programme=pratiques&no_axe=3

Campus CNRS – Structure et Dynamique des Langues (SeDYL) – 7 rue Guy Môquet –  – 94800 – Villejuif – Bât. D –  – salle 511 ;  –  – 

Arrêt : Paul Vaillant-Couturier

—————————–

•  22/01/2021 – 14h

Université Jean Jaurès – Toulouse II  – Maison de la recherche – Toulouse

Séminaire : Octogone-Lordat (séminaire de l’Unité de recherche interdisciplinaire, EA 4156, Université de Toulouse Jean Jaurès)

– Silvia Martinez-Ferreiro, projet « Aphasie et Analyse du Discours en Interaction » – AADI financement Région Occitanie et FEDER

Bilingual strategies: code-switching and code mixing in aphasia

Background: Communication deficits may affect the ability of bilingual individuals to use different linguistic codes in the appropriate contexts (Muñoz, Marquardt & Copeland, 1998). This may result in the combination of different languages in an utterance or the insertion of isolated words from another language in otherwise monolingual exchanges (Gloning & Gloning, 1965; Mosner & Pilsch, 1971).

Aim & Method: In order to characterize the use of code switching (CS) and mixing (CM) in Catalan-Spanish individuals with aphasia (IWAs), we analyzed spontaneous speech samples of 300 words in 4 participants, 1 with moderate motor aphasia and 1 with moderate mixed aphasia (predominantly motor) and 2 age-matched non-brain-damaged controls (NBDs).

Results: Different patterns were found across IWAs. While IWA01 produced more instances of CM, 45.4% of the output he produced in Catalan consisted of isolated words in otherwise Spanish utterances, IWA02 relied more on CS, 38.5% of the Catalan output consisted of full clauses. Words in isolation were restricted to lexical words, while grammatical words were only found in language appropriate contexts.

Discussion: In line with Abutalebi and Green (2007), our results seem to indicate that moderate aphasias of motor predominance can result into the disruption of the activation/inhibition mechanism at play in bilingual individuals. This may manifest in different forms. However, CM is still constrained. While lexical words in the non-target language can appear in isolation, grammatical words are restricted to appearing in language appropriate contexts. We attribute these restrictions to prominence and dependency factors (Boye & Harder, 2012), indicating the preservation of lexical-grammatical constraints.

Conclusion: Bilingual individuals with aphasia may resort to another language as a strategy to overcome difficulties in their speech output and increase their communicative effectiveness, especially in relationship to anomia. The use of CM and CS differs across individuals. However, lexical-grammatical constraints are still operative.

https://octogone.univ-tlse2.fr/

Université Jean Jaurès – Toulouse II  – Maison de la recherche – Toulouse – 5 allées Antonio Machado –  – 31058 – Toulouse – salle E323

Arrêt : ligne A : Mirail-Université

url : http://univ-toulouse.fr/

—————————–

•  22/01/2021 – 14h-15h30

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP)

Séminaire : Phonétique et phonologie (séminaire du LPP, UMR 7018 CNRS, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)

– Jiayin Gao, University of Edinburgh, Ecosse

Titre non précisé

S-RPP est un forum pour les présentations et les discussions des travaux de recherche actuels en phonétique et en phonologie.

https://lpp.in2p3.fr/lagenda/

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP) – 19 rue des Bernardins –  – 75005 – Paris –  – 1er étage – salle Rousselot

Arrêt : Maubert-Mutualité

url : http://lpp.univ-paris3.fr/

—————————–

•  22/01/2021 – 15h

 – En ligne

Séminaire : Systèmes complexes en sciences sociales (séminaire du CAMS, UMR 8557, CNRS-EHESS)

– Imke Mayer, CAMS, EHESS

inférence causale

De nombreux phénomènes socio-économiques résultent d’effets de groupes, de phénomènes de diffusion et de contagion sociale : leur compréhension théorique repose sur une modélisation des interactions sociales. 

Dans le cadre général de l’étude des « systèmes complexes », des travaux récents sur la modélisation des interactions sociales se développent à l’interface entre la théorie microéconomique standard, où l’interaction se fait via le système des prix, la théorie des jeux, qui modélise les interactions de nature stratégiques, et la physique statistique qui donne des outils pour décrire un comportement collectif à partir d’une description des comportements individuels. 

L’objectif de ce séminaire est de présenter des travaux récents, leurs fondements méthodologiques et outils théoriques, et d’explorer de nouvelles pistes de recherche dans ce domaine, notamment celles qui s’appuient sur l’analyse de grandes bases de données. On privilégiera les approches prenant en compte l’hétérogénéité des préférences et comportements individuels, et la spatialité des interactions (prise en compte de la structure du réseau d’interaction). Les outils que nous rencontrerons seront-ils souvent ceux de la physique statistique des systèmes désordonnés, des équations aux dérivées partielles (EDP) en milieu hétérogène, de la théorie des jeux, de la théorie des graphes et de l’analyse de réseaux, ainsi que ceux de la simulation numérique dite « multi-agents ».

Informations : Pour participer au séminaire, merci de vous inscrire sur Listsem https://listsem.ehess.fr/. Le code d’accès sera envoyé à tous les inscrits.

– accès libre – 

http://cams.ehess.fr/systemes-complexes-en-sciences-sociales/

—————————–

•  22/01/2021 – 16h-19h

 – En ligne

Séminaire : L’évidence (séminaire du Centre Gilles Gaston Granger (CGGG), UMR 7304 CNRS, Aix-Marseille Université)

Lecture commentée des §19-20 /Discussion

Ce séminaire de phénoménologie s’adresse à tous les chercheurs et étudiants avancés intéressés par la pensée husserlienne, et à ceux qui considèrent qu’il est vital de maintenir vivant le lien entre réflexion philosophique et la construction symbolique formelle. Les leçons sur les Synthèses passives fournissent à cet égard un échantillon significatif du type de recherches logiques auxquelles Logique formelle et logique transcendantale (§60) voulaient introduire.
L’an dernier, nous avons traité de la première section « Modalisation » et pu comprendre quels pouvaient être les « fruits logiques » de l’investigation phénoménologiques des synthèses passives de modalisation.
Nous poursuivons cette année avec la section II intitulée « L’évidence », qui porte plus loin la clarification des relations fondamentales entre intention et remplissement qui représentent, selon Logique formelle et logique transcendantale (note au § 60), l’une des contributions essentielles de la phénoménologie.

Informations : section II « L’évidence » du texte De la synthèse passive de Husserl- 

http://centregranger.cnrs.fr/spip.php?article173

**********************

semaine du 11 janvier au 17 janvier 2021

**********************

• 11/1/21 – 14h-16h

Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Séminaire : Epistémologie des sciences du langage (séminaire de MoDyCo, UMR 7114, Université Paris Ouest Nanterre)

– Sophie Anquetil, CRISCO, Université Caen Normandie 

Parcours de l’implicitation au sein des co-illocutions

Force est de constater que ce que nous offre la réalité empirique, ce ne sont pas des énoncés qui indiquent « idéalement » la présence d’un acte illocutoire déterminé, mais plutôt des énoncés sur lesquels se superposent plusieurs actes de langage, parfois en divers points de la séquence linguistique, nous développons depuis quelques années la modélisation d’un phénomène appelé co-illocutions (Anquetil 2012, 2013, 2018). Cette modélisation des co illocutions vise à expliquer la formation de blocs pragmatiques, si ce n’est par la volonté délibérée du locuteur de masquer son intention communicative, tout au moins par un principe d’implicitation naturelle consistant à taire tout ce que l’interlocuteur est en capacité d’inférer. Articulant les concepts d’acte de langage, de genre discursif, de schéma narratif et de dialogisme, le schéma narratif de Greimas (1983 ; Greimas & Courtès, 1993) y est convoqué pour structurer les mécanismes d’anticipation perlocutoire mis en place par les locuteurs. La présentation de notre modélisation s’appuiera sur un corpus d’étude issu des auditions parlementaires permettant de lier les mécanismes d’implicitation aux modes de légitimation mis en place par l’activité d’expertise.

Cette année le séminaire portera sur la notion d’implicite.

Il s’agira de réfléchir sur un exemple typique de pré-conceptualisation d’une notion théorique, considérée au vu de sa fréquence d’emploi comme opératoire, bien qu’elle n’ait jamais été l’objet d’un contenu définitionnel qui fasse consensus au sein de la communauté des linguistes, des psycholinguistes, des formalistes et des linguistes-informaticiens. En effet, cette notion possède des frontières floues (notamment avec le non-dit), différentes typologies (qui sont rares mais non concordantes), une formalisation non exhaustive (et parfois non-aboutie) des inférences qui sous-tendent les différentes formes d’implicite et, par voie de conséquence, un système d’annotations pour les corpus encore balbutiant. 

Chaque intervenant apportera un éclairage à cette problématique qui soulève non seulement la question du mode de construction des concepts, mais également celle du rapport de leur contenu définitionnel et de leur caractère opératoire.

Informations : En ligne. Lien Zoom en suivant cette page.

https://www.modyco.fr/fr/evenements/s%C3%A9minaire-epist%C3%A9mologie-des-sciences-du-langage.html

—————————–

• 12/1/21 – 10h30-12h

ENS

Séminaire : Langues, Textes, Traitements Informatiques, Cognition (conférence du labex TransferS, Lattice, UMR 8094 CNRS-ENS-Univ. Sorbonne Nouvelle)

– Pierre Le Goffic, Laboratoire Lattice, UMR 8094 CNRS, Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle

http://www.univ-paris3.fr/ed268

Les rapports entre interrogatifs et subordonnants (mots en qu-) : vue d’ensemble

L’exposé développera les points suivants :

    Les mots en qu- interrogatifs (et exclamatifs) sont des indéfinis (variables x), formant un paradigme ontologiquement structuré (entités +Hum, entités –Hum, Lieu, Temps, Qualité – manière, Quantité). Le système français présente certaines particularités, reflets de l’évolution de la langue (notamment les blocages à l’emploi du pronom –Hum, l’homonymie que pronom / que adverbe de quantité, …).

Une variable peut lier deux prédications (Ex. : Embrassez qui vous voudrez, Reste où tu es, Fais comme on t’a dit). Les interrogatifs – indéfinis forment donc une classe de subordonnants naturels (repérable dans une bonne partie des langues du monde). L’unité de cette classe, en partie occultée et amoindrie par les particularités du français, est méconnue par la tradition grammaticale, mais n’en est pas moins claire : – emplois nominaux (Embrassez qui vous voudrez, à ne pas prendre pour une relative !) / – emplois adverbiaux (‘circonstanciels’, en où, quand, comme, que). De plus les complétives (Je crois que P) constituent un emploi nominal particulier (dans lequel la variable porte sur ‘ce que P est’).
    Une variable peut être ‘captée’ par un N (antécédent) et devenir un ‘pronom relatif’. Cette évolution, par laquelle un indéfini devient une sorte d’anaphorique, est rare dans les langues du monde. Elle va de pair avec d’importantes restrictions et modifications du paradigme : le paradigme du relatif n’est pas celui de l’interrogatif-indéfini.

En conclusion, on relèvera que le système français de la subordination se caractérise, d’une part, par une organisation très structurée reposant sur l’utilisation des marqueurs de variable en qu-, et d’autre part, par l’extension d’emploi des relatives, qui viennent compléter ou concurrencer les autres types de subordination (un antécédent postiche permet de reconstituer une sorte de ‘variable de synthèse’, sans blocage à l’emploi : ce qu-   quoi).

https://www.lattice.cnrs.fr/recherche/seminaires-du-lattice/

—————————–

• 12/1/21 – 12h15

Institut de Biochimie et Génétique Cellulaires (IBGC)

Séminaire : 

– Jérémie Naude, Neuroscience Paris Seine, Sorbonne Université, Paris

Interplay between dopamine and prefrontal cortex in self-paced decisions

Daily decisions are often self-generated, motivated by our goals rather than triggered by a stimulus. The neuromodulator dopamine is classically implicated in the learning of stimulus-triggered actions leading to rewards. Dopamine also affects self-paced decisions, probably through its interaction with frontal areas of the cortex. How self-paced decisions emerge from the dynamics of this meso-cortical circuit remains unclear. We addressed this question in a sequential decision task for mice allowing a combination of multisite electrophysiological recordings, computational modeling and perturbation techniques. In this talk I will show two lines of results : how a distributed sequence of mesocortical activity may be causally linked to decisions, and how dopamine may exert an online regulation of frontal dynamics.
Informations : https://univ-tlse3fr.zoom.us/j/84194915547?pwd=c3RFZVg1b05ETDZJOVlxTUFqK0JQQT09
ID de réunion: 841 9491 5547   
Code secret: 358261

—————————–

• 12/1/21 – 14h30-17h

Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC)

Séminaire : Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC Seminar Series, UMR 8002 CNRS, Université Paris Descartes)

– David Hansel, Laboratoire de Neurophysique Physiologie et Pathologie, UMR 8119, Université Paris Descartes

Premières rencontres du Club Autisme et Vision

Les troubles du spectre de l’autisme (TSA) sont caractérisés par une dyade de symptômes : troubles des interactions sociales et de la communication, intérêts restreints et comportements stéréotypés. Outre ces symptômes, des particularités sensorielles sont très fréquemment observées. Elles concernent tous les âges ainsi que l’ensemble du spectre de l’autisme. Alors que les atypies de la perception visuelle font désormais partie des critères de diagnostic des TSA, il est nécessaire d’en établir la nature et la spécificité. La question des atypies visuelles comme marqueurs de l’autisme se pose d’autant plus que ces particularités peuvent être observées dans d’autres troubles neuro-développementaux (TND). Leur étude fait appel à de nombreuses techniques.
Le CAV (Club Autisme, troubles neuro-développementaux et Vision) est une action transversale de recherche soutenue en 2020 par le groupement d’intérêt scientifique (GIS) autisme et autres TND. Ce club a pour objectif de fédérer les étudiant.es, chercheur.euses et clinicien.nes intervenant autour de cette thématique. Il offrira un regard intégratif de la perception et de la cognition visuelle et ce, tant chez l’Homme que dans les modèles animaux ou computationnels. Le CAV permettra d’aborder la fonction visuelle dans son ensemble, depuis les traitements de bas niveau jusqu’aux niveaux plus complexes en recoupant différentes techniques d’étude (électrophysiologie, imagerie cérébrale, évaluation de la fonction visuelle, oculométrie, tests comportementaux…). Le club est également un espace de discussion sur les aspects techniques, méthodologiques ainsi que sur les implications cliniques de ces recherches.

https://incc-paris.fr/events-and-news/

—————————–

• 12/1/21 – 15h30-16h30

ENS

Séminaire : Etudes cognitives (colloquium du DEC, ENS Paris)

– Sam Mehr, Harvard Music Lab

Musical representation across cultures

Informations : En visioconférence

https://cognition.ens.fr/en/agenda

—————————–

• 14/1/21 – 10h

Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Boris Eng, 

Titre non précisé

Informations : https://bbb.lipn.univ-paris13.fr/b/sei-eer-t24 (code d’accès: 749983)

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

—————————–

• 14/1/21 – 13h-17h

EHESS 

Séminaire : Des « arts de penser » les mathématiques :
introduction et études de cas en ethnomathématique

– Sophie Desrosiers, EHESS

– Marc Chemillier, Cams, EHESS, Paris

Différents courants de l’ethnomathématique

Qu’a-t-on à gagner sur le plan épistémologique à élargir notre point de vue sur les mathématiques en y incluant l’ensemble des activités à caractère « arithmétique », « géométrique », ou encore « algorithmique » (tressage, divination, navigation, jeux, musique, etc.), pratiquées dans le passé et/ou de nos jours dans diverses sociétés ? Dans un premier temps, le séminaire abordera cette question centrale de l’ethnomathématique par une introduction des travaux menés depuis quelques décennies dans ce jeune champ interdisciplinaire. Dans un second temps, nous présenterons des recherches actuelles visant à étudier différentes pratiques mathématiques impliquées dans des activités procédurales/techniques (production textile, jeux de ficelle, pliage de papier), musicales, et de comptage.

http://www.sphere.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article1105

—————————–

• 14/1/21 – 14h

Centre EuroMov

Séminaire : EuroMov (séminaire du Centre européen de recherche sur le mouvement humain, Université Montpellier)

– Deborah Nourrit, 

Les aspects structurels, fonctionnels et dynamique de l’interdisciplinarité

Plus que jamais, le rapprochement voire la collaboration entre les disciplines scientifiques s’impose comme le moyen privilégié pour comprendre la complexité des objets questionnés. Cette orientation vers de nouvelles formes de  travail collaboratif scientifique n’est pas sans poser des questions épistémologiques et méthodologiques, voire évaluatrices, tant chacun y va de sa définition entre intuition sémantique ou définition par défaut.

Cette présentation  a pour vocation de montrer en quoi ces  collaborations du pluri-  au  trans- en passant par l’inter- l’extra-, le méta-, l’infra-…disciplinaires   ne sont pas toujours comprises de façon univoque par les chercheurs et les évaluateurs.

Clarifier la taxonomie, identifier les enjeux de ces différentes formes de collaborations apparaissent indispensables pour proposer des programmes qui pourront être bien compris et correctement évalués.

Ainsi, les caractéristiques des différents types de collaborations de recherche, c’est à dire leur dimension structurelle seront présentées tout en proposant les zones floues qui peuvent induire les chercheurs en erreur.

De même, leur dimension fonctionnelle et dispositionnelle sont importantes à considérer: quelles sont les postures du chercheur qui permettent la réalisation de véritables projets collaboratifs fructueux ?

Enfin, la dimension dynamique apparaît essentielle car la collaboration disciplinaire demande du temps dans la connaissance et la reconnaissance de l’autre.

http://euromov.eu/news/#conferences

—————————–

• 14/1/21 – 16h-17h

Ecole normale supérieure – ENS Lhomond

Séminaire : Modèles et sciences des données (ENS-Data Science colloquium)

– Eero Simoncelli, New York University

Sampling and Solving Linear Inverse Problems Using the Prior Implicit in a Denoiser

Prior probability models are a central component of many image processing problems, but density estimation is a notoriously difficult problem for high dimensional signals such as photographic images. Deep neural networks have provided impressive solutions for problems such as denoising, which implicitly rely on a prior probability model of natural images. I’ll describe our progress in understanding and using this implicit prior. We rely on a little-known statistical result due to Miyasawa (1961), who showed that the least-squares solution for removing additive Gaussian noise can be written directly in terms of the gradient of the log of the noisy signal density. We use this fact to develop a stochastic coarse-to-fine gradient ascent procedure for drawing high-probability samples from the implicit prior embedded within a CNN trained to perform blind (i.e., unknown noise level) least-squares denoising. A generalization of this algorithm to constrained sampling provides a method for using the implicit prior to solve any linear inverse problem, with no additional training. We demonstrate this general form of transfer learning in multiple applications, using the same algorithm to produce high-quality solutions for deblurring, super-resolution, inpainting, and compressive sensing. Joint work with Zahra Kadkhodaie, Sreyas Mohan, and Carlos Fernandez-Granda 

his colloquium is organized around data sciences in a broad sense with the goal of bringing together researchers with diverse backgrounds (including for instance mathematics, computer science, physics, chemistry and neuroscience) but a common interest in dealing with large scale or high dimensional data.

Informations : en visioconference : https://data-ens.github.io/seminar/

https://data-ens.github.io/seminar/

—————————–

• 14/1/21 – 19h

Cité des sciences et de l’industrie de la Villette

Conférence : 

– Frédéric Boyer, Institut Mines Télécom Atlantique, LS2N, Nantes

Venise : des robots s’entraînent dans la lagune

Certains poissons possèdent des récepteurs électriques à la surface de leur peau. Ceux-ci leur permettent d’analyser leur environnement dans des zones sous-marines sombres et mouvementées. La robotique s’inspire  de cette capacité afin de développer des robots sous-marins dotés d’un sens électrique artificiel et capables de naviguer dans des conditions complexes. Cette technologie pourrait être développée pour d’autres domaines, améliorant ainsi la navigation et la reconnaissance de formes des robots autonomes. Cette conférence sera également l’occasion d’observer de nombreux exemples où la nature inspire la robotique.

Informations : Conférences sous forme numérique, diffusées en direct sur notre chaîne YouTube

—————————–

• 15/1/21 – 11h-12h

CEA – NeuroSpin

Séminaire : NeuroSpin (conférences de l’Institut d’imagerie biomédicale, DSV/I2BM/NeuroSpin/UNIACT, CEA Saclay)

– Christophe Pallier, Unité INSERM-CEA de Neuroimagerie Cognitive, Centre Neurospin, Gif-sur-Yvette, Fr

Titre non précisé

Informations : invité par François Rouyer

http://neuro-psi.cnrs.fr/spip.php?article222

Arichves – semaine du 14 au 19 décembre 2020

**********************

• 14 December 2020 – 10h

Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord, (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Hugo Paquet, 

Titre non précisé

Informations : https://bbb.lipn.univ-paris13.fr/b/sei-eer-t24 (code d’accès: 749983)

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

—————————–

• 14 December 2020 – 11h

Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC)

Séminaire : Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC Seminar Series, UMR 8002 CNRS, Université Paris Descartes)

David Hansel, Laboratoire de Neurophysique Physiologie et Pathologie, UMR 8119, Université Paris Descartes

Theory of Orientation Selectivity in Mouse Primary Visual Cortex

The connectivity principles underlying the emergence of orientation selectivity in the primary visual cortex (V1) of mammals lacking an orientation map (such as rodents and lagomorphs) are poorly understood. We present a computational model in which random connectivity gives rise to orientation selectivity that matches experimental observations. The model predicts that mouse V1 neurons should exhibit intricate receptive fields in the two-dimensional frequency domain, causing a shift in orientation preferences with spatial frequency. We find evidence for these features in mouse V1 using calcium imaging and intracellular whole-cell recordings.

Informations : Due to the current lockdown, you can participate to this seminar by streaming on ZOOM. https://incc-paris.fr/events/seminar-by-david-hanzel/

https://incc-paris.fr/events-and-news/

—————————–

• 14 December 2020 – 14h-17h

Structure formelle du langage, UMR 7023

Séminaire : Grammaires créoles (réunion de travail du GRGC, laboratoire Structures Formelles du Langage (SFL), UMR 7023 CNRS, Université Paris 8)

– Juliette Facthum-Sainton, Université des Antilles

Lexicalisation au sein des CBLF de la Caraïbe, diachronie morphologique bantoue et française : une nouvelle approche

Informations : visioconférence

http://www.umr7023.cnrs.fr/seminaire-grammaires-creoles

—————————–

• 15 December 2020 – 10h-12h

Institut des Sciences de l’Homme

Séminaire : Dynamique du langage (séminaire du DDL, UMR 5596, CNRS – Université Lumière Lyon 2)

– Brigitte Pakendorf, DDL

– Natalia Aralova, Dynamique du langage, Lyon

The functions of the so-called suffix of alienable possession in Negidal and Even (Northern Tungusic)

We investigate the marking and semantics of possessive relations in Negidal, a Northern Tungusic language spoken in the Lower Amur region of Russia. The main means to express this relation are the person-number possessive markers. These are used in possessive head-marked constructions, e.g olo imukse-nin (fish fat-px.3sg) ‘fish fat’, but in connected speech the possessor can be understood from the context and is thus frequently omitted. In addition, like other Tungusic languages Negidal has a special marker – i, which is called a marker of alienable, or indirect, possession in descriptions of these languages (Cincius 1982: 20, Nedjalkov 1997: 144-5, Nikolaeva & Tolskaja 2001: 111, Avrorin 1959: 155). Its main function is to mark possession (in a broad sense) of non-possessible entities, e.g. with indirectly possessed body parts: imukse- i-l-nin (fat-aln-pl-px.3sg) ‘his pieces of fat (of some animal)’, with objects of nature: beja- – aj sol  ki (river-aln-prfl.pl upriver) ‘up (their) river’; or proper names: ivan- i-tin (Ivan-aln-px.3pl) ‘their Ivan (from their family)’. In this presentation, we will describe the functions of the possessive markers and discuss which noun classes require the ‘alienable’ suffix, which semantic nuances it might add, and what further extensions of the so-called alienable possession can be observed in our corpus.

Informations : dans le cadre des séminaires DDL : Atelier Morphosyntaxe

http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

—————————–

• 15 December 2020 – 10h30-12h

ENS

Séminaire : Langues, Textes, Traitements Informatiques, Cognition (conférence du labex TransferS, Lattice, UMR 8094 CNRS-ENS-Univ. Sorbonne Nouvelle)

Dominique Legallois, CRISCO, EA 4255, Université de Caen

Construction transitive, énantiosémie et labilité lexicale 

Dans cet exposé, je mets en lumière un phénomène généralement peu relevé : celui de l’énantiosémie, qui se définit grossièrement par le fait qu’un même lexème possède deux significations opposées. Je partirai d’exemples lexicaux, pour peu à peu montrer que l’énantiosémie s’appuie sur des fonctionnements généraux en langue, comme la neutralisation, le marquage lexical (que l’on retrouve dans la métaphore notamment), et la schématicité. J’étends la notion d’énantiosémie à la construction transitive : en effet, si on appréhende le schéma transitif en termes localistes, on perçoit facilement que ce schéma instancie des « sens » opposés. De façon complémentaire, le rapport entre transitivité et ergativité (au sens de Halliday, développé par Davidse), repose sur un type particulier de verbes: les verbes labiles. Or, la labilité est justement une particularité qui me semble relever de l’énantiosémie.

Informations : La séance, ouverte à tous, sera accessible sans pré-inscription, par le lien suivant : https://www.gotomeet.me/visio-lattice

https://www.lattice.cnrs.fr/recherche/seminaires-du-lattice/

—————————–

• 15 December 2020 – 14h16h

Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques (IHPST)

Séminaire : Philosophie de la biologie (séminaire Philbio de l’IHPST, UMR 8590 CNRS, Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne, ENS)

Hervé Perdry, Inserm, Saclay

Héritabilité, causalité, fatalité

Nous rappellerons la notion d’héritabilité telle qu’elle découle du modèle polygénique de Fisher. Nous discuterons ensuite de ses limites et des dangers de ses interprétations superficielles.

Le séminaire de Philosophie de la Biologie de l’IHPST a été créé en septembre 2005 par Anouk Barberousse, Michel Morange et Thomas Pradeu. Il a lieu tous les mois, dans la salle de conférence de l’IHPST. Il fait alterner exposés de doctorants et de chercheurs internationaux. Il entend être un lieu de premier plan pour la recherche en philosophie de la biologie.

Informations :https://zoom.univ-paris1.fr/j/98092373586?pwd=dE1zQkVjWHB4UlRMSHFDaWltenVoUT09

ID de réunion : 980 9237 3586

Code secret : 636606

https://www.ihpst.cnrs.fr/activites/seminaires/seminaire-philbio-2020-2021

—————————–

• 16 December 2020 – 09:30-12:30

Sciences, Philosophie, Histoire – UMR 7219, laboratoire SPHERE

Séminaire : Approches historiques, philosophiques et anthropologiques des nombres, de la mesure et de la mesurabilité (séminaire du laboratoire SPHERE (sciences, philosophie, histoire), UMR 7219 CNRS, Université Paris-Diderot)

Nadine de Courtenay, Laboratoire SPHERE, UMR 7219, Université Paris Diderot

Réflexion sur les incertitudes de mesure dans les sciences physiques et les sciences du climat

Les thématiques autour des nombres et de la mesure ont été travaillées depuis au moins 2001 dans le laboratoire REHSEIS, puis SPHERE, notamment au sein des axes « histoire et philosophie des mathématiques » et « histoire et philosophie de la physique ». Des problèmes de nature éthique ou philosophiques liés à la mesurabilité en sciences humaines et sociales ou en médecine ont été abordés dans les autres axes de SPHERE. Dans le cours de ces recherches, ont émergé des problématiques plus larges qui nous ont paru mériter d’être abordées sous un angle interdisciplinaire. 

Informations : 

http://www.sphere.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article2054

—————————–

• 17 December 2020 – 10h

Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord, (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Clovis Eberhart, 

Titre non précisé

Informations : https://bbb.lipn.univ-paris13.fr/b/sei-eer-t24 (code d’accès: 749983)

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

—————————–

• 17 December 2020 – 10h

Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord, (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Sébastien Martin, 

Combinatorial Optimization problems in telecommunication networks

Informations : #séminaireAOC

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

—————————–

• 17 December 2020 – 14h

Maison de la Recherche 

Séminaire : Sciences Cognitives et Sciences Affectives (séminaire SCALab, UMR 9193 CNRS, Université de Lille)

– Liuba Papeo, Institut des Science Cognitive Marc Jeannerod, CNRS & University CB Lyon1

Twos in human visual perception

Human vision serves the social function of detecting and discriminating with high efficiency conspecifics and other animals. The social world is made of social entities as much as of the relations between those entities. Our recent work demonstrates that human vision encodes visuo-spatial relations between bodies with the same efficiency and high specialization of face/body perception. I will present a set of behavioral, functional MRI and EEG results that illustrate how the representation of social interaction emerges from object perception, through the analysis of spatial relations between two or more bodies in visual scenes. I will discuss how a network of visual areas sensitive to spatial relations between multiple objects (i.e., bodies) may give rise to the earliest rudimentary representation of a social interaction, based on the mere physical structure of the input.

Informations : En ligne : https://univ-lille-fr.zoom.us/j/98708897474?pwd=dlRKSEFiVGd4VGJaOXRlaG9oLzhoZz09

http://www.scalab.cnrs.fr/index.php/fr/seminaires

—————————–

• 18 December 2020 – 13h-14h

Université Jean Jaurès – Toulouse II 

Séminaire : Systèmes Complexes en sciences sociales

– Adrien Barton, IRIT, CNRS, université de Toulouse

Comment articuler des données de domaines différents ? L’apport de l’ontologie appliquée

Séminaire bimensuel couplé avec le séminaire bimensuel du même nom organisé par le Centre d’Analyse et de Mathématique Sociales à Paris.

Dans le monde social, les entités même les plus « élémentaires » génèrent de la complexité et du « désordre » par l’importante diversité de leurs interactions : conflit, coévolution, coexistence, hybridation… Cela ne signifie pas que le monde social est totalement désordonné. En effet, les humains font beaucoup d’efforts pour produire de l’ordre, en adoptant ou s’imposant mutuellement des normes, en décidant de lois formelles, de sanctions, en orientant une grande partie de leur action vers le maintien des équilibres existants. 

Informations : 

https://sms.univ-tlse2.fr/accueil-sms/navigation/la-recherche/seminaires/systemes-complexes-en-sciences-sociales-645987.kjsp

—————————–

• 18 December 2020 – 13h30-15h30

Institut de Neurosciences de la Timone (INT)

Séminaire : Neurosciences de la Timone (séminaire de l’Institut de- (INT), Marseille)

Technical lecture part 2 – Functional MR Imaging : brain activity and functional connectivity

Intervenants : Jean-Luc Anton, Guillaume Auzias, Pascal Belin, Thierry Chaminade, Olivier Coulon, Bruno Giordano, Julien Lefèvre, Kep Kee Loh, David Meunier, Bruno Nazarian, Julien Sein, Sylvain Takerkart

Informations : – voir le site pour connaître son maintien et les modalités-  – 

http://www.int.univ-amu.fr/seminaires

—————————–

• 18 December 2020 – 14h-15h

Université Jean Jaurès – Toulouse II 

Séminaire : Systèmes Complexes en sciences sociales

– Benoît Chevallier, IMT Toulouse

Dimensions sensibles, dimensions intelligibles

Séminaire bimensuel couplé avec le séminaire bimensuel du même nom organisé par le Centre d’Analyse et de Mathématique Sociales à Paris.

Dans le monde social, les entités même les plus « élémentaires » génèrent de la complexité et du « désordre » par l’importante diversité de leurs interactions : conflit, coévolution, coexistence, hybridation… Cela ne signifie pas que le monde social est totalement désordonné. En effet, les humains font beaucoup d’efforts pour produire de l’ordre, en adoptant ou s’imposant mutuellement des normes, en décidant de lois formelles, de sanctions, en orientant une grande partie de leur action vers le maintien des équilibres existants. 

Informations : 

https://sms.univ-tlse2.fr/accueil-sms/navigation/la-recherche/seminaires/systemes-complexes-en-sciences-sociales-645987.kjsp

—————————–

• 18 December 2020 – 14h-15h30

Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP)

Séminaire : Phonétique et phonologie (séminaire du LPP, UMR 7018 CNRS, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)

Laura Downing, Université de Göteborgs, Suède

Recursion and the definition of universal prosodic categories

S-RPP est un forum pour les présentations et les discussions des travaux de recherche actuels en phonétique et en phonologie.

Informations : 

https://lpp.in2p3.fr/lagenda/

—————————–

• 18 December 2020 – 15h15

Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord, (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Raphaëlle Crubillé, 

Titre non précisé

Informations : https://bbb.lipn.univ-paris13.fr/b/sei-eer-t24 (access code: 749983)

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

**********************

semaine du 7 décembre au 13 décembre 2020

**********************

• 7/12/20 – 11h30-12h30

Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC)

Séminaire : Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC Seminar Series, UMR 8002 CNRS, Université Paris Descartes)

Thérèse Collins,  Integrative Neuroscience and Cognition Center, Université de Paris

Seeing a stable world

The visual input to the retina in highly variable: object positions shift with every eye movement, information is interrupted with every blink, and shadows and colors change with lighting conditions. Despite these multiple sources of variability in the proximal stimulus, we perceive distal stimuli as stable and constant objects. How the brain interprets incoming sensory information to create seamless perceptual experience is a crucial question in cognitive neuroscience and psychology. In my talk I will focus on a mechanism that may contribute to the transformation of variability into stability: spatio-temporal integration of sensory information. The immediate content of perception may be the result of an integration of information across several seconds, a process that would smooth out spurious changes in the proximal stimulus. Two studies will attempt to better describe this spatio-temporal integration as it relates to object perception.

Informations : Due to the current lockdown, you can participate to this seminar by streaming on ZOOM. https://incc-paris.fr/events/seeing-a-stable-world-seminar-by-therese-collins/– –  – 

https://incc-paris.fr/events-and-news/

—————————–

• 7/12/20 – 13h-15h

En ligne

Séminaire : The Sublime and Aesthetic Experiences (séminaire SublimÆ de l’Institut Jean-Nicod, UMR 8129 CNRS-EHESS-ENS, Paris)

Pascal Engel, Centre de recherches sur les arts et le langage (CRAL), CNRS-EHESS, Paris

Le mélo sublime : Douglas Sirk

Le mélodrame hollywoodien semble relever du kitsch. Mais Douglas Sirk l’a elevé jusqu’au sublime. Sirk est le créateur d’un genre dont il est l’un des rares représentants, par des films en apparence sentimentaux mais en réalité d’une subtile ironie, qui réussit à la fois à mimer le sublime et à le réaliser en acte.

Funded by IRIS (Initiative de Recherches Interdisciplinaires et Stratégiques), « Création, cognition, société » (CCS), Paris Sciences et Lettres (PSL).

Informations : – Attention-chgt d’horaire-  – 

http://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/seminaires/sublimae-1484/

—————————–

• 7/12/20 – 14h

En ligne

Conférence : 

– Marc Barthelemy, Institut de Physique Théorique, QuantUrb, CEA – Saclay

Modeling the growth of cities

The most fundamental problem for constructing a science of cities is to understand the hierarchical organization of city population and the statistical occurrence of megacities. This was first thought to be described by a universal principle known since almost a century as Zipf’s law. However, the validity of this model has been challenged by recent empirical studies. In addition, a theoretical model must also be able to explain the rises and falls of cities and civilizations. Despite many attempts that I will briefly review here (the Gibrat and Gabaix models), these fundamental questions have not yet been satisfactorily answered. In this talk, starting from an empirical analysis of recent datasets (for Canada, France, the UK and the USA) I will derive a stochastic equation with multiplicative noises for modeling population growth in cities. This model reveals how rare, but large, interurban migratory shocks dominate city growth and predicts a complex shape for the distribution of city population. It also shows that, owing to finite-time effects, Zipf’s law does not hold in general, implying a more complex organization of cities. It also predicts the existence of multiple temporal variations in the city hierarchy, in agreement with empirical observations. Reference: V. Verbavatz, M. Barthelemy, « The growth equation of cities », Nature 587, 397-401 (2020).

Informations : The link to attend the talk on-line is: https://bbb.ipht.fr/b/mar-x7f-nkk

—————————–

• 7/12/20 – 14h-16h

Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Séminaire : Epistémologie des sciences du langage (séminaire de MoDyCo, UMR 7114, Université Paris Ouest Nanterre)

Claire Beyssade, Institut Jean Nicod, ENS Paris

Présuppositions, antiprésuppositions et cohérence discursive

On partira du contraste entre le défini et l’indéfini, mis en évidence par Heim (1991), illustré par (1).  

(1)          (Le / # Un) père de la victime est entré.

(2)          Selon Heim, si l’indéfini y est inapproprié, c’est parce qu’il génère une inférence qui va à l’encontre de la connaissance commune selon laquelle tout être humain a un et un seul père. Hawkins (1991) soutient qu’il s’agit d’une implicature conversationnelle déclenchée par l’indéfini : un N a pour implicature qu’il existe plus d’une entité dans l’univers du discours ayant la propriété N. Ce qui est intéressant en (1), c’est que cette implicature de non-unicité déclenchée par l’indéfini bloque son emploi en (1) et oblige à utiliser le défini ; l’implicature ne conduit pas à enrichir la signification de l’énoncé, comme c’est le cas des implicatures en général, mais elle génère une malformation discursive.

On montrera que ce contraste ne concerne pas la seule opposition entre défini et indéfini. Il s’étend à d’autres déterminants (en particulier aux expressions quantifiées chaque ou tous) et plus largement à toute une série d’expressions présupposantes, dès lors qu’on trouve dans la langue un autre élément qui véhicule le même contenu asserté, mais aucune présupposition. Cela nous conduira à introduire le concept d’antiprésupposition (dû à Percus 2006, et Sauerland 2008), qui est un type particulier d’implicature, à proposer un principe discursif concernant la cohésion discursive, et à réfléchir au rôle de la redondance dans la langue. On verra que la redondance a des effets distincts selon qu’elle porte sur un contenu asserté ou présupposé. La redondance de contenus assertés génère un effet de malformation car elle va à l’encontre des principes d’informativité et d’efficience. En revanche, la redondance au niveau des contenus présupposés crée de la cohésion et peut  contribuer à la cohérence globale du discours.

Références : 

Beyssade, Claire, 2017. Sous le sens, Pour une sémantique multidimensionnelle. Presses Universitaires de Vincennes
Hawkins, John A., 1991. On (in)definite articles: implicatures and (un)grammaticality prediction, Journal of Linguistics, 27 (02), 405-442.

Heim, Irene, 1991. Artikel und Definitheit. In Arnim von Stechow & Dieter Wunderlich (eds.), Semantik: Ein internationales Handbuch der zeitgenössischen Forschung, Berlin, de Gruyter, 487-535.

Percus, Orin, 2006. Anti-presuppositions. In Ayumi Ueyama (ed.), Theoretical and Empirical Studies of Reference and Anaphora: Toward the establishment of generative grammar as an empirical science, Report of the Grant-in-Aid for Scientific Research (B), Project No. 15320052, Japan Society for the Promotion of Science, 52-73.
Sauerland, Uli, 2008. Implicated Presuppositions. In Anita Steube (ed.), Sentence and Context. Language, Context & Cognition. Mouton de Gruyter, Berlin, Germany.

Cette année le séminaire portera sur la notion d’implicite. 

Il s’agira de réfléchir sur un exemple typique de pré-conceptualisation d’une notion théorique, considérée au vu de sa fréquence d’emploi comme opératoire, bien qu’elle n’ait jamais été l’objet d’un contenu définitionnel qui fasse consensus au sein de la communauté des linguistes, des psycholinguistes, des formalistes et des linguistes-informaticiens. En effet, cette notion possède des frontières floues (notamment avec le non-dit), différentes typologies (qui sont rares mais non concordantes), une formalisation non exhaustive (et parfois non-aboutie) des inférences qui sous-tendent les différentes formes d’implicite et, par voie de conséquence, un système d’annotations pour les corpus encore balbutiant. 

Chaque intervenant apportera un éclairage à cette problématique qui soulève non seulement la question du mode de construction des concepts, mais également celle du rapport de leur contenu définitionnel et de leur caractère opératoire.

Informations : En ligne. Lien Zoom en suivant cette page : https://www.modyco.fr/fr/evenements/s%C3%A9minaire-epist%C3%A9mologie-des-sciences-du-langage/detailevenement/145/-/claire-beyssade-professeure-%C3%A0-l-universit%C3%A9-de-paris-8-pr%C3%A9suppositions,-antipr%C3%A9suppositions-et-coh%C3%A9rence-discursive.html

https://www.modyco.fr/fr/evenements/s%C3%A9minaire-epist%C3%A9mologie-des-sciences-du-langage.html

—————————–

• 7/12/20 – 18h-20h

USIC

Séminaire : Conférence (conférence du Collège International de Philosophie (CIPh), Paris

– Lin Yuan-tze, NCCU

L’expressivité de l’écriture chinoise du point de vue de Wundt et sa théorie de l’origine gestuelle de la langue

Ce séminaire vise à souligner la valeur et la fécondité de la connaissance clinique, tout particulièrement dans le domaine des sciences de la culture (humaines/sociales). Le terme de « clinique » n’est pas défini en un sens strictement médical mais, de façon plus large, comme connaissance interprétative des singularités, et dans sa dimension de diagnostic (et non de thérapeutique). L’enquête se situe à l’intersection de la philosophie symbolique, de la linguistique et de la théorie de la connaissance, mobilisant des références issues de traditions qui s’ignorent souvent, ou se méconnaissent. 

Ce programme d’étude sera déployé selon trois axes. D’abord, je commencerai par un effort de délimitation de cette connaissance spécifique, en précisant ses modalités à la lumière des différentes disciplines où elle apparaît, de façon plus ou moins explicite. Ensuite, je chercherai à définir de façon rigoureuse la notion de symbolique, en montrant en quoi il implique nécessairement une interprétation. Enfin, je soulignerai que cette dimension interprétative de la sémantique n’est ni illusoire, ni purement psychologique, mais proprement symbolique. 

Cette année, je poursuivrai mon effort pour délimiter les contours de la notion en examinant certains de ses terrains de prédilection: notamment en sociologie et en informatique (le ciblage individuel). Je chercherai également à éclaircir le sens de la notion à partir de travaux de certains auteurs (Foucault et Deleuze). Je me demanderai si la connaissance clinique relève d’un simple art (accumulation d’une expérience en première personne), ou si on peut la considérer comme un savoir (justifiable, public, transmissible). Quels rôles y jouent la comparaison et le contraste, la constitution de cas, l’étude historique ? S’appuie-t-on, les concernant, sur des théories solides ou sur des généralisations mouvantes ?

Informations : Sur Zoom (voir site web)

http://www.ciph.org

—————————–

• 8/12/20 – 08h30-17h30

Université Paris Descartes

Journée : Les Avancées majeures dans la recherche sur les Maladies Neurodégénératives

https://ibrain.univ-tours.fr/version-francaise/actualites/conferences/seminaire-maladies-neurodegeneratives

—————————–

• 8/12/20 – 10h-12h

Institut des Sciences de l’Homme

Séminaire : Dynamique du langage (séminaire du DDL, UMR 5596, CNRS – Université Lumière Lyon 2)

L’archivage en ligne et la collecte de données à distance

Ce séminaire sera l’occasion de discuter ensemble de nos pratiques en ce qui concerne l’archivage en ligne de nos données de recherche et la collecte de nouvelles données à distance. Chaque participant-e est invité-e à suivre les cours gratuits mis à disposition par AILLA par ici : https://archivingforthefuture.teachable.com/ (en anglais, 3 à 5 heures de lecture). Pour la collecte de données à distance, voici le lien vers l’enregistrement de la discussion de l’association Abralin ao vivo sur ce thème : https://aovivo.abralin.org/lives/linguistic-fieldwork/. En plus, nous avons le plaisir d’annoncer que Galla Althabégoïty sera parmi nous. Elle est actuellement doctorante à Orléans (France) et travaille sur le ngbugu, langue parlée en République Centrafricaine. Elle a l’habitude de travailler à distance avec ses locuteurs, et nous en racontera un peu plus sur ses expériences. Attention, seulement dix personnes pourront être physiquement présentes dans la salle (en raison de la pandémie Covid-19). Une heure avant le début du séminaire, un lien sera créé pour participer à distance.

http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

—————————–

• 8/12/20 – 10h-12h

Institut François Magendie

Atelier : Bordeaux Neurosciences (séminaire et conférence FBN, Bordeaux Neurocampus, Université Bordeaux Segalen)

Transmission Electron Microscopy

Everything you ever wanted to learn about Transmission Electron Microscopy and its applications will be revealed!! What is Transmission Electron Microscopy (TEM) ? Different techniques in TEM Samples that can be analysed with TEM Applications for TEM

Informations : En ligne, The registration (before the 8th of December) is free but mandatory to receive the connection link, find the registration form https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScW6_j3JiZIfUn-JbjMj6-zd56BGWjwCznoiUeRQ3zCucXJ9g/viewform.- –  – 

—————————–

• 8/12/20 – 10h-17h20

Université de Paris

Journée : Monday’s Seminar (U1253 Imagerie & Cerveau – Université de Tours)

Les Avancées majeures dans la recherche sur les Maladies Neurodégénératives

https://ibrain.univ-tours.fr/version-francaise/imagerie-et-cerveau-637601.kjsp

—————————–

• 8/12/20 – 15h-16h

ENS

Séminaire : Etudes cognitives (colloquium du DEC, ENS Paris)

– Margaret Livingstone, Harvard

What Art can tell us about the Brain

Informations : En visioconférence

https://cognition.ens.fr/en/agenda

—————————–

• 8/12/20 – 16h-17h

ENS

Séminaire : Etudes cognitives (colloquium du DEC, ENS Paris)

– Margaret Linvingstone, University of Harvard, Etats Unis

What Art can tell us about the Brain 

Artists have been doing experiments on vision longer than neurobiologists. Some major works of art have provided insights as to how we see; some of these insights are so fundamental that they can be understood in terms of the underlying neurobiology.  For example, artists have long realized that color and luminance can play independent roles in visual perception. Picasso said, « Colors are only symbols.  Reality is to be found in luminance alone. »  This observation has a parallel in the functional subdivision of our visual systems, where color and luminance are processed by the evolutionarily newer, primate-specific What system, and the older, colorblind, Where (or How) system.  Many techniques developed over the centuries by artists can be understood in terms of the parallel organization of our visual systems.  I will explore how the segregation of color and luminance processing are the basis for why some Impressionist paintings seem to shimmer, why some op art paintings seem to move, some principles of Matisse’s use of color, and how the Impressionists painted « air ».  Central and peripheral vision are distinct, and I will show how the differences in resolution across our visual field make the Mona Lisa’s smile elusive, and produce a dynamic illusion in Pointillist paintings, Chuck Close paintings, and photomosaics.  I will explore how artists have figured out important features about how our brains extract relevant information about faces and objects, and I will discuss why learning disabilities may be associated with artistic talent.

https://cognition.ens.fr/en/agenda

—————————–

• 9/12/20  – 15h

Laboratoire Lexiques Dictionnaires Informatique (LDI)

Séminaire : Corpora et disciplines (séminaire du LDI, UMR 7187 CNRS, Université Paris 13 – Sorbonne Paris Cité et Université de Cergy Pontoise)

– Ruth Amossy, Université de Tel Aviv

– Roselyne Koren, Université de Tel Aviv

Y a-t-il des rationalités alternatives?

Informations : Discutante : Luciana Radut-Gaghi

https://www.u-cergy.fr/lt2d/fr/manifestations-scientifiques/colloques-seminaires-et-journees-scientifiques.html

—————————–

• 9/12/20  – 15h45-17h45

Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation – Inspé

Séminaire : Les rendez-vous de l’éducation et de la formation

– Ali Oker, psychologie cognitive, C2S, URCA/Inspé

L’étude de la cognition et les processus d’apprentissage

L’objectif principal de cette conférence est de familiariser les acteurs de l’enseignement et de la formation à l’intérêt de l’étude de la cognition. La cognition désigne l’ensemble des processus mentaux associés à l’acquisition et la production de la connaissance et au traitement de l’information lié aux objets de notre milieu.Ainsi, il apparaît que son étude est d’une importance capitale dans les processus d’apprentissage quel que soit l’âge de l’apprenant. Après une présentation globale de ce que l’on entend par le traitement de l’information effectué par le système nerveux,nous allons étudier les processus mentaux particulièrement pertinents pour l’apprentissage, parmi lesquels la mémoire à long terme, l’attention, les interactions sociales, la motivation et le sommeil jouent un rôle primordial. Cette conférence est particulièrement destinée à un public d’étudiants préparant les concours d’enseignement et d’enseignants stagiaires du 1er et du 2nd degrés.

https://www.univ-reims.fr/recherche/cycle-de-conferences-espe-les-rdv-de-l-education-et-de-la-formation-en-champagne-ardenne,8306,32839.html?

—————————–

• 9/12/20  – 18h-20h

Maison des Sciences de l’Homme de Lorraine

Séminaire : Grandes conférences des Archives Poincaré (Laboratoire d’Histoire des Sciences et de Philosophie, UMR 7117, Université de Lorraine)

– Laurent Jaffro, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

http://www.jaffro.net/

Une approche épistémologique du goût esthétique

Le débat pour ou contre le réalisme esthétique est de nature métaphysique, ou du moins concerne la sémantique et l’ontologie des évaluations esthétiques. Plutôt que d’emprunter directement cette voie controversée, une approche prudente consiste à faire le détour par l’épistémologie des évaluations esthétiques. En prêtant attention aux modalités de la justification des préférences esthétiques, au rôle que jouent dans cette justification des raisons d’apprécier, à la gradualité de la rationalisation du goût, et en s’interrogeant sur les faits artistiques qui fournissent ces raisons des valorisations esthétiques, on peut atténuer, sinon surmonter, certaines grandes oppositions qui structurent la théorie esthétique depuis le dix-huitième siècle, comme celle du cognitivisme et du subjectivisme. L’exposé montrera comment l’enquête indissolublement historique et analytique conduite dans La Couleur du goût. Psychologie et esthétique au siècle de Hume, prétend éclairer ces questions.

http://poincare.univ-lorraine.fr/grandes-conferences-des-archives-henri-poincare

—————————–

• 10/12/20  – 09h-17h30

En ligne

Journée : Journée du GDR LIFT

Le GdR LIFT (Linguistique Informatique, Formelle et de Terrain) organise deux journées de rencontres autour des thèmes de LIFT.

Par ailleurs, deux thèmes spécifiques sont proposées pour ces journées : (i) Corpus arborés et syntaxe et (ii) Grammaire et Linguistique de terrain. L’objectif de ces journées est de favoriser les interactions entre linguistique informatique, linguistique formelle et linguistique de terrain, afin de favoriser le développement de recherches en linguistique qui tirent le meilleur parti des nouvelles technologies.

https://gdr-lift.loria.fr/#?secret=PaBLuR71R7

—————————–

• 10/12/20  – 10h

Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord, (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Zeinab Galal, 

Titre non précisé

Informations : https://bbb.lipn.univ-paris13.fr/b/sei-eer-t24 (code d’accès: 749983)

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

—————————–

• 10/12/20  – 10h30

Institut de Psychologie – Centre Henri Piéron

Séminaire : Adaptations Travail-Individu (séminaire du LaPEA, EA 4469, Université Paris Descartes)

– Raquel Bertoldo, Centre of Social Sciences for Sciences (C3S) at the Université d’Aix-Marseille, Laboratoire de psychologie sociale, Aix-en-Provence

Science-society dynamics through social representations theory lenses

Modern societies are under constant change. Social representations theory (SRT) proposes interesting theoretical tools to analyse how scientific activities changed human-environment relations. In this presentation I will illustrate through two studies how “scientific facts” are either created or create epistemological and social change. A first set of studies was interested in the notion of expert and how it might hide more diversity that what is assumed. Here risk perceptions of nanoproducts are compared across a broad variety of scientific backgrounds (Bertoldo et al., 2016). Results show that hard scientists attribute less risks to new nanoproducts, while life and social scientists tend to attribute more. The second study took these results further and tried to examine how different scientific assumptions, or models of science, influence how climate related scientific uncertainty is interpreted. Results show that more binary models of science (either/or) have difficulties in dealing with uncertainty and can be more prone to climate-sceptic arguments (Bertoldo et al., 2019). These studies consider the evolving social epistemologies within scientific – and interdisciplinary – communities mirror wider socioeconomical dynamics. The type of representations and the social processes that illustrate the modern science-society relations will be discussed.
Bio-sketch: Raquel Bertoldo is  Associate Professor at the Centre of Social Sciences for Sciences (C3S) at the Université d’Aix-Marseille and member of the Laboratoire de Psychologie Sociale (LPS, EA 849), Aix-en-Provence, France. She is interested in the psychosocial aspects that shape in science-society relations. More specifically, how a better understanding of socio-cultural dynamics influencing the knowledge exchange between expert and lay spheres can contribute to local resilience and more balanced human-environment relations. These topics have been analysed in relation to resource conservation, climate change, natural and industrial risks.

—————————–

• 10/12/20  – 14h

Centre EuroMov

Séminaire : EuroMov (séminaire du Centre européen de recherche sur le mouvement humain, Université Montpellier)

– Dominique Lafon, 

Titre non précsié

http://euromov.eu/actualites/#seminaires

—————————–

• 10/12/20  – 17h-18h30

Institut François Magendie

Séminaire : Bordeaux Neurosciences (séminaire et conférence FBN, Bordeaux Neurocampus, Université Bordeaux Segalen)

– Vincent Lebon, Biophysics & Nuclear Medicine, Univ. Paris-Saclay, Scientific Coordinator of France Life Imaging (FLI)

Quel futur pour la Bio-imagerie? Tendances et stratégies organisationnelles

Everything you ever wanted to learn about Transmission Electron Microscopy and its applications will be revealed!!

What is Transmission Electron Microscopy (TEM) ?

Different techniques in TEM

Samples that can be analysed with TEM

Applications for TEM

Informations : En ligne, Inscription par mail à/ To attend the zoom meeting, please register by email to lise.monneraud@u-bordeaux.fr– –  –

https://www.bordeaux-neurocampus.fr/agenda/

—————————–

• 11/12/20  – 09h-17h30

En ligne

Journée : Journée du GDR LIFT

Le GdR LIFT (Linguistique Informatique, Formelle et de Terrain) organise deux journées de rencontres autour des thèmes de LIFT.

Par ailleurs, deux thèmes spécifiques sont proposées pour ces journées : (i) Corpus arborés et syntaxe et (ii) Grammaire et Linguistique de terrain. L’objectif de ces journées est de favoriser les interactions entre linguistique informatique, linguistique formelle et linguistique de terrain, afin de favoriser le développement de recherches en linguistique qui tirent le meilleur parti des nouvelles technologies.

https://gdr-lift.loria.fr/

—————————–

• 11/12/20  – 10h-12h

En ligne

Séminaire : Transferts culturels (séminaire des Archives Husserl de Paris, UMR 8547 CNRS-ENS)

Le fil directeur est la question des vecteurs par lesquels s’opèrent les déplacements de contenus intellectuels et culturels dans l’espace ou dans le temps. Les resémantisations qui accompagnent nécessairement ces déplacements sont au cœur. Les thèmes abordés sont délibérément variés, de manière à favoriser les contacts entre les disciplines et les discussions méthodologiques. Un accent sera cependant mis sur les questions de spatialisation dans les constructions historiographiques, concernant par exemple l’histoire transnationale de l’Empire ottoman vers 1900, l’histoire de la présence diplomatique chinoise dans l’Europe de la fin du XIXe siècle, l’interculturalité dans l’histoire grecque ou encore l’histoire du livre dans une perspective transnationale.

http://www.umr8547.ens.fr/spip.php?article701

—————————–

• 11/12/20  – 11h

Ecole normale supérieure – ENS Lhomond

Séminaire : Jean-Nicod (colloquium de l’Institut-, UMR 8129 CNRS-EHESS-ENS, Paris)

– Pepa Toribio, Icrea, Barcelone

Biases and Vices

Beliefs formed on the basis of implicit biases pose a problem for accessibilism, since implicit biases are consciously inaccessible, yet they are relevant to epistemic justification. Recent empirical results suggest, however, that we are more aware of the content of our implicit biases than we had previously assumed. I here discuss the notion of accessibility vis-à-vis these empirical results and argue that accessibilism can meet the challenge posed by implicit biases in two different ways. The accessibilist can enrich the supervenience base for justification by including in such base facts that the subject is in a position to know. Alternatively, the accessibilist can appeal to a distinction between first- and second-order facts and argue that, while the former may be inaccessible, the latter need not. Ultimately both strategies fail, but the way in which they do, I conclude, reveals something general and important about our epistemic obligations and our epistemic vices.

Informations : Nous aurons un nombre limité d’emplacements pour les participants externes. Si vous souhaitez assister à cette session, merci d’envoyer un mail environ une semaine avant la session à denis.buehler@ens.fr

http://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/colloquium-de-l-ijn/

—————————–

• 11/12/20  – 11h-12h

CEA – NeuroSpin

Séminaire : NeuroSpin (conférences de l’Institut d’imagerie biomédicale, DSV/I2BM/NeuroSpin/UNIACT, CEA Saclay)

– Iris Salecker, Institut de Biologie de l’ENS Paris

Connections for vision

Informations : invitée par François Rouyer 

http://neuro-psi.cnrs.fr/spip.php?article222

—————————–

• 11/12/20  – 11h-12h30

Maison des Sciences Economiques

Séminaire : Economie et Psychologie (séminaire de l’Ecole d’économie de Paris)

– Charlotte Saucet, Sciences Po.

Titre non précisé

The Economics and Psychology Seminar is dedicated to research in behavioral and experimental economics. It is open to specialists in various fields such as economics, psychology, sociology, philosophy, and neuroscience.

Informations : En ligne 

http://www.parisschoolofeconomics.eu/fr/recherche-academique/seminaires/economie-et-psychologie/

—————————–

• 11/12/20  – 13h30-15h30

Institut de Neurosciences de la Timone (INT)

Séminaire : Neurosciences de la Timone (séminaire de l’Institut de- (INT), Marseille)

Technical lecture part 1 – MR Imaging of cerebral structure

Intervenants : Jean-Luc Anton, Guillaume Auzias, Pascal Belin, Thierry Chaminade, Olivier Coulon, Bruno Giordano, Julien Lefèvre, Kep Kee Loh, David Meunier, Bruno Nazarian, Julien Sein, Sylvain Takerkart

Informations : – voir le site pour connaître son maintien et les modalités

http://www.int.univ-amu.fr/seminaires

—————————–

• ANNULE – 11/12/20  – 14h-17h

En ligne

Séminaire : Métrique générale (séminaire de l’équipe Sens Texte Informatique Histoire (STIH), EA 4509, Lettres Sorbonne Université)

– Martine  Dalmas, CELISO, Université Paris Sorbonne

sujet à préciser

Ce séminaire est l’héritier de celui organisé par Jean-Louis Aroui (Paris 8-CNRS, 2011-2015). La métrique générale cherche à élaborer un système aussi restrictif que possible de notions et de principes qui puissent servir à décrire les traditions métriques à travers le monde. Elle étudie en particulier les fondements linguistiques des structures métriques. La perspective adoptée sera celle de la métrique générative, pour laquelle les catégories qui servent à décrire les formes versifiées sont étroitement apparentées à celles qui servent à décrire le langage ordinaire. On a donc recours aux mêmes dispositifs formels que ceux qui sont employés en linguistique pour la description des langues naturelles : arbres, grilles, gabarits, contraintes. 

Chaque séance sera consacrée à la discussion d’un ou plusieurs articles que les participants auront lus à l’avance. Certaines séances seront couplées : la première des deux séances sera consacrée à une question de phonologie, et la seconde à sa contrepartie métrique.

Informations : – Annulé

http://stih-sorbonne-universite.fr/

—————————–

• 12/12/20  – 14h30

Alcazar

Séminaire : Philosopher au quotidien humanimalités (séminaire du Centre Gilles Gaston Granger (CGGG), UMR 7304 CNRS, Aix-Marseille Université)

L’optimisme ou la crise

Dans le but de sortir la philosophie des sciences des murs de l’Université, le Centre Granger s’est associé à la bibliothèque de l’Alcazar à Marseille pour proposer un cycle de conférences grand public, ouvert à tous, concernant des questions ou l’épistémologie rencontre souvent les questions de société. 

Informations : Philosopher au quotidien

http://centregranger.cnrs.fr/spip.php?article587

**********************

semaine du 30 novembre au 5 décembre 2020

**********************

• 30/11/2020 – 11h

Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC)
Séminaire : Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC Seminar Series, UMR 8002 CNRS, Université Paris Descartes)

  • Jean Lorenceau, Integrative Neuroscience and Cognition Center, INCC, CNRS
    Visual motion binding: from moving contours to object motion, a “Diamond story”
    At early stages, cortical visual neurons sample the environment through receptive fields of limited size, which entails uncertainties and ambiguities, with moving objects in particular. We however perceive objects and scenes that recruit large neuronal populations, whose responses must be combined (or not) to yield coherent and reliable visual percepts. The talk will review psychophysical and imaging studies designed to uncover the, still debated, underlying “integration/segregation” mechanisms at stake, starting with elementary moving contours up to complex moving stimuli.
    Informations : En ligne. Suivre cette page pour se connecter : https://incc-paris.fr/events/seminar-by-jean-lorenceau-2/
    https://incc-paris.fr/events-and-news/

• 30/11/2020 – 14h
Institut de Psychologie – Centre Henri Piéron
Séminaire : Psychologie sociale : menaces et société (séminaire du LPS, EA 4471, UFR de Psychologie – Université Paris Descartes)

  • Clara Kulich, Université de Genève
    Who is the leader we want in times of crisis? The role of stereotypes and the potential to change
    Leadership is typically associated with behavioral and trait expectations that coincide with the male gender stereotype. However, research on the “glass cliff” suggests that women and other minority groups likely are preferred as leaders in times of crisis and that the “think manager-think male” association is mainly found for healthy organizational contexts. Research on the contextual circumstances and motivations for crisis-female or crisis-minority associations in organizations and in politics has revealed a number of potential explanations for this phenomenon. In my talk, I will focus on my labs’ recent findings on the role of stereotypes and the attribution of change potential to minority group individuals as a function of decision-taker’s ideologies and the specific crisis context. I will further present preliminary findings on the glass cliff in the COVID-19 crisis.
    Les recherches menées par notre laboratoire se centrent sur les réactions aux situations menaçantes, c’est-à-dire les situations dont les conséquences sont évaluées négativement et le potentiel (individuel et/ou collectif) pour leur faire face est jugé insuffisant.
    Informations : lien zoom : https://u-paris.zoom.us/j/87596399205?pwd=RWxSS2MrRTU5S0V3ck9FSGFIcENndz09, demander les codes de la réunion à Cristina Aelenei : maria-cristina.aelenei@u-paris.fr
    http://lps.recherche.parisdescartes.fr/category/seminaires/

• 30/11/2020 – 14h-17h30
IRCCyN
Séminaire : Sciences du numérique de Nantes (séminaire du LS2N, UMR 6004 CNRS, Université de Nantes)
l’IA pour toutes et tous, au service de la Santé et de l’Industrie : enjeux et défis
Initialement prévu à la Cité le lundi 30 novembre dans le cadre des Journées Scientifiques annulées en raison des mesures sanitaires, le colloque s’adapte au contexte particulier et propose de maintenir l’échange avec un programme allégé et digital. L’Université de Nantes vous invite à suivre en ligne son colloque interdisciplinaire dédié à « L’Intelligence Artificielle pour toutes et tous, au service de la Santé et de l’Industrie : enjeux et défis ». Un événement qui se place dans le cadre du nouveau projet AIby4 qui vise à soutenir la recherche interdisciplinaire en intelligence artificielle sur le site nantais. Il est ouvert au plus grand nombre, chercheurs, professionnels, étudiants mais aussi grand public, sur inscriptions dans la limite des places disponibles.
Informations : Gratuit sur inscription obligatoire (300 participants maximum) : https://www.ls2n.fr/event/webinaire-lia-pour-toutes-et-tous-au-service-de-la-sante-et-de-lindustrie-enjeux-et-defis/
https://ls2n.fr/


ANNULE 1/12/2020 – 10h
Université Nancy 2
Séminaire : Analyse et traitement informatique de la langue française (séminaires de l’ATILF, UMR 7118, Université de Lorraine)

  • Thomas François, Centre de traitement automatique du langage, Université Catholique de Louvain, Belgique
    Titre non précisé
    Les séminaires de l’ATILF ont pour objectif de :
  • promouvoir des échanges autour des projets scientifiques de l’ATILF ou de projets extérieurs abordant une thématique voisine ;
  • diffuser et partager une information sur les thèmes et travaux propres à l’UMR contribuant à la réflexion critique sur les orientations des projets de recherche en cours ou en phase préparatoire au sein du laboratoire.
    Informations : – Annulé- –
    https://www.atilf.fr/recherche/manifestations/seminaires-atilf/

• 1/12/2020 – 12h
Sorbonne Université
Séminaire : Biologie Paris-Seine (séminaire de l’IBPS – FR3631)


• 1/12/2020 – 14h30-16h30
Collège de France
Séminaire : Neuromathématiques (séminaire du Centre d’analyse et de mathématique sociales (CAMS), UMR 8557 CNRS, EHESS Paris)

  • Jonathan Touboul, Brandeis University et Collège de France
  • Jérôme Ribot, Brandeis University et Collège de France
    Co-organization of speed and direction in V1
    It is classically admitted that only basic and static elements of the visual scene are encoded in primary visual areas, while coding of higher-level information like movement or shape of objects are processed downstream. We will report here new data and models revealing that in fact, movement velocity has an impact in the responses of neurons in early visual cortex of higher mammals. To characterize a potential encoding of movement in cat V1, we collected an extensive dataset of responses of primary visual cortex to stimuli with various orientations, directions, spatial frequencies and temporal frequencies, providing unprecedented opportunity to decipher the inter-relationship between the representation of these visual attributes. We observed no selectivity to motion in V1 cells responses. However, contrasting with classical coding paradigms, we found that motion significantly alters direction preference. This allows showing that visual maps are sensitive to speed of the stimulus (rather than temporal frequency), and that the modification of the direction map arises continuously by a smooth movement of the direction fractures. Using a machine learning algorithm, we show that the speed of a stimulus can indeed be retrieved from the activity maps in V1 only with high accuracy, and that a trade-off in the coding of speed vs direction happens, whereby speed is best coded at preferred direction where decoding of direction is weakest. This demonstrates that motion is accurately encoded at the level of primary visual areas, therefore potentially available to any downstream area, and that this information is encoded through a new modality involving modifications of the representations of another attribute. These findings thus shed a new light on visual perception in the primary visual areas, and lift the veil from a novel encoding mechanism.
    Informations : En ligne. Inscription obligatoire au lien https://listsem.ehess.fr/- – accès libre –
    http://cams.ehess.fr/accueil/neuromathematiques/

• 2/12/2020 – 9h30-17h30
Centre INRA de Nouzilly
Journée : journée d’animation scientifique en Neurosciences, interactions entre « Stress, émotions et cognitions »
Information : En ligne : la participation est gratuite mais l’inscription est obligatoire afin de vous adresser un lien pour rejoindre la réunion. Merci de vous inscrire par retour de mail (yves.tillet@inrae.fr) et avant le lundi 30 novembre.
Le programme est sur le site : https://sfrneuroimagerie.univ-tours.fr/version-francaise/accueil/actualites/journee-dautomne-%c2%ab-stress-emotions-et-cognition-%c2%bb


• 2/12/2020 – 11h – horaire à confirmer, voir le site
ENS
Séminaire : Systèmes Perceptifs (séminaire du LSP, UMR 8248 CNRS, ENS-DEC Paris)

  • Sarah Verhulst
    Auditory models as indispensable tools to study how sensorineural hearing loss affects EEG-generators and sound perception
    https://lsp.dec.ens.fr/fr/agenda

• 2/12/2020 – 12h
Centre de Psychiatrie et Neurosciences (CPN)
Séminaire : Psychiatrie et Neurosciences (séminaire de l’IPNP, Inserm 1266, Université Paris Descartes)


• 2/12/2020 – 14h
Université Paris Diderot – Paris 7
Séminaire : Algorithmes et complexité (séminaire de l’Institut de Recherche en Informatique Fondamentale (IRIF), UMR 8243 CNRS, Université Paris Diderot – Paris 7)


• 3/12/2020 – 10h
Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)
Séminaire : Informatique de Paris Nord, (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)


• 3/12/2020 – 11h-12h15
En ligne
Séminaire : Etudes cognitives (colloquium du DEC, ENS Paris)

  • Emma Vilarem,
  • Simone Morgagni, Innovation & Research department at SNCF

    Cognitive Science in Everyday Experiences
    Emma Vilarem has a PhD in cognitive neuroscience and is specialized in the study of social behaviours. She is the director and co-founder of [S]CITY, a Paris-based team of experts in urbanism and cognitive science using behavioural and brain research to create healthier urban environments.
    Simone Morgagni is currently the Head of the Experience & Cognition Research Group – Innovation & Research department at SNCF with expertise in semiotics and cognitive sciences. He implements research programs and collaborations in order to promote a renewed and human-centered vision of mobility.
    Informations : DEC AltAc
    https://cognition.ens.fr/en/agenda

• 3/12/2020 – 13h45-18h45
European Institute for Theoretical Neuroscience (EITN)
Séminaire : Theoretical Neuroscience (séminaire de l’EITN (The European Institute for-), The Human Brain Project and UNIC of the CNRS)
• Neural Coding in High Dimensional Nonlinear Systems
13:45-14:00
Intro: Alain Destexhe, welcome to EITN
Session 1:Dimensionality regulation; a mechanism for coding? chair: Alain Destexhe
14:00-14:20 Jennifer Goldman
Coding in neural networks by dimensionality regulation
14:30-14:50 Julie Grollier
Non-linear dynamics for neuromorphic computing
14:50-15:00 Break
Session 2:Nonlinear dynamics of neural systems, chair: Viktor Jirsa
15:00-15:20 Hermann Haken
Synergetics and information of neural ensembles
15:30-15:50 David Ruelle
Asymptotic states of dynamical systems and neural coding
16:00-16:20 Leon Glass
Correlation and synchronization in visual perception
16:20-16:40 Break
Session 3: Spontaneous activity, coding capacity, chair: Wolf Singer
16:40-17:00 Rava da Silveira
Mechanisms for dimensionality regulation and how they favour coding
17:10-17:30 Alain Destexhe
Mechanisms and merits of fluctuation-driven regimes; turbulence in active brain networks
Session 4: chair: Sara Solla
17:40-17:50 Break
17:50-18:10 Wolf Singer Synchronization and resonance as mechanisms of dimensionality regulation
18:20-18:45 Discussion
Informations :
http://www.eitn.org/


• 3/12/2020 – 14h
ENS
Séminaire : Génétique et théories linguistiques (séminaire de l’équipe Linguistique, ITEM, UMR 8132 CNRS/ENS)

  • Jean-Louis Lebrave, ITEM – CNRS UMR 8132, ENS Paris
    Écriture, cognition, critique génétique
    L’axe « Génétique du texte et théories linguistiques » propose un séminaire qui a pour objectif d’actualiser la connaissance que nous avons des fonds d’archives et des manuscrits de linguistes et de développer un réseau de spécialistes intéressés à saisir, à travers l’observation et l’étude de documents, d’archives, de témoignages et de manuscrits, les processus d’écriture linguistique et la conceptualisation théorique.
    Informations : CREACOG Création et cognition : Critique génétique et neurosciences. L’inscription est obligatoire et se fait en ligne: https://hlli.univ-littoral.fr/creacog-seminaire-creation-et-cognition-100-en-ligne/
    http://www.item.ens.fr/

• 3/12/2020 – 14h-16h
Laboratoire CRISCO
Séminaire : Inter-langue sur la Signification en COntexte (conférences du Centre de Recherche- (CRISCO), EA 4255, Université Caen Normandie)

  • Corinne Weber, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3
    Oralité et pratique réflexive en didactique : pour une culture de la pluralité
    Le rapport au langage et aux savoirs constitue une organisation globale qui inclut à la fois l’interaction scolaire, les mondes individuels d’apprenants mais aussi le flux des conduites enseignantes parfois source de tension ou d’insécurité.
    L’espace social – avec la variété des langues et des langages parlés – est aujourd’hui configuré de telle manière qu’il suppose pour l’apprenant de FLE le contrôle de savoir-faire langagiers multiples, aux niveaux en langue étrangère fragiles et hétérogènes et auxquels l’enseignant doit faire face.
    Je propose dans cette intervention d’aider les étudiants de Master et les doctorants à appréhender le questionnement suivant : comment l’enseignant peut-il sans risques traverser les univers pluriels des langages en présence sans glisser dans l’incertitude qu’ils occasionnent, (on pense par exemple aux interventions agrammaticales ou inappropriées de l’interlangue des apprenants ?) et comment engager par l’accompagnement à l’ouverture à une vision plus positive de la (ou des) norme (s) et ce avec des outils didactiques plus objectivants sur les mécanismes parlés ? En essayant d’entrevoir les corrélations existantes entre contexte, situation, identités et discours, on pourra s’interroger s’il existe un (ou des) modèles qui intègrent l’ensemble des niveaux et des composantes.
    Ce rôle qui incombe au didacticien sur les moyens à mettre en œuvre pour gérer ces obstacles sera illustré par des extraits de corpus oraux en ligne.
    Informations :
    http://crisco.unicaen.fr/

• 3/12/2020 – 14h45
ENS
Séminaire : Génétique et théories linguistiques (séminaire de l’équipe Linguistique, ITEM, UMR 8132 CNRS/ENS)


• 3/12/2020 – 15h45
ENS
Séminaire : Génétique et théories linguistiques (séminaire de l’équipe Linguistique, ITEM, UMR 8132 CNRS/ENS)


• 3/12/2020 – 16h30
ENS
Séminaire : Génétique et théories linguistiques (séminaire de l’équipe Linguistique, ITEM, UMR 8132 CNRS/ENS)


• 4/12/2020 – 09h30
ENS
Séminaire : Génétique et théories linguistiques (séminaire de l’équipe Linguistique, ITEM, UMR 8132 CNRS/ENS)


• 4/12/2020 – 10h15
ENS
Séminaire : Génétique et théories linguistiques (séminaire de l’équipe Linguistique, ITEM, UMR 8132 CNRS/ENS)


• 4/12/2020 – 11h-12h
CEA – NeuroSpin
Séminaire : NeuroSpin (conférences de l’Institut d’imagerie biomédicale, DSV/I2BM/NeuroSpin/UNIACT, CEA Saclay)


• 4/12/2020 – 11h-12h30
Maison des Sciences Economiques
Séminaire : Economie et Psychologie (séminaire de l’Ecole d’économie de Paris)


• 4/12/2020 – 14h-18h30
European Institute for Theoretical Neuroscience (EITN)
Séminaire : Theoretical Neuroscience (séminaire de l’EITN (The European Institute for-), The Human Brain Project and UNIC of the CNRS)
Neural Coding in High Dimensional Nonlinear Systems
Session 1:Dimensionality reduction through resonance and harmonics, chair: Trang-Anh Nghiem
14:00-14:20 Gustavo Deco
Connectome harmonics; recovering functional modes from physical topology
14:30-14:50 Sacha van Albada
The harmonics of EEG
14:50-15:00
Session 2: Macroscopic organisation of neural codes chair: Martin Vinck
15:00-15:20 Rosalyn Moran
Neural functions minimizing free energy
15:30-15:50 Randy McIntosh
Dynamics of rest, encoding, and retrieval; towards a network theory of cognition
16:00-16:20 Viktor Jirsa
Symmetry breaking for dimensionality regulation by neural networks
16:20-16:40
Session 3: Dimensionality regulation by encoding networks chair: Jennifer Goldman
16:40-17:00 Martin Vinck From noise to harmony; neural mechanisms of coding
17:10-17:30 Sara Solla
Manifolds underlying sensory and motor population codes and dynamics
17:40-18:00 Trang-Anh Nghiem
Taking advantage of high-dimensional spontaneous dynamics for neural coding
16:10-16:40
18:10-18:30 Discussion
Informations :
http://www.eitn.org/


• 4/12/2020 – 14h30
Institut de Neurosciences de la Timone (INT)
Séminaire : Neurosciences de la Timone (séminaire de l’Institut de- (INT), Marseille)

  • Julio Martinez-Trujillo, Western University, Ontario
    Probing memory circuits in the primate brain : from single neuron to neuronal networks
    Informations : Invité par Guilhem Ibos- voir le site pour connaître son maintien et les modalités
    http://www.int.univ-amu.fr/seminaires

**********************

Agenda des séminaires et des journées en sciences de la cognition – semaine du 23 au 29 novembre 2020

**********************

• 23/11/2020 – 11h-12h

Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC)

Séminaire : Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC Seminar Series, UMR 8002 CNRS, Université Paris Descartes)

Fabienne Cazalis, CAMS, EHESS Paris

Considération méthodologiques pour l’étude de l’autisme : exemple du dispositif “Collective Science”

L’autisme est l’objet d’une intense activité scientifique. Le terme « autism » produit 972.031 entrées sur bib.cnrs.fr (InSB), et 274.094 entrées si on coche les filtres « relu par un comité de lecture » et « academic journals ». L’immense majorité de ces études suivent un paradigme qu’on peut appeler « déficitaire », c’est-à-dire que ce sont soit des études mettant en évidence les aspects où les personnes autistes sont moindres que la population contrôle (moins performants cognitivement, moins habiles socialement, etc), soit des études évaluant les méthodes pour réduire leur handicap. Par contraste, une minorité d’études, menées néanmoins par des chercheurs renommés (Simon Baron-Cohen, Laurent Mottron, Francesca Happé…), suivent un paradigme qu’on peut appeler « différentiel » et visent à mettre en évidence les aptitudes cognitives et perceptives.

Les freins au développement du paradigme différentiel sont avant tout méthodologiques. En effet, l’évaluation des aptitudes des personnes autistes implique des conditions à ce jour difficiles à remplir. Le dispositif expérimental idéal devrait (i) être écologique afin de pouvoir évaluer les compétences au plus près de leurs manifestations réelles ; (ii) être d’accès ouvert et mutualisé car le champ à explorer est immense et nécessite des efforts combinés d’équipes distinctes ; (iii) produire des résultats se prêtant facilement à la réfutation et à la reproduction ; (iv) produire des jeux de données aux normes actuelles de qualité (FAIR, DMP, open data) ; (v) mener à la production de données massives pour permettre des analyses sophistiquées ; (vi) être en conformité avec la législation (CNIL, RGPD, loi Jardé) ; (vii) être ouvert à la contribution et à la lecture critique des citoyens et notamment des personnes concernées ; (viii) être accessible à toutes les formes de handicaps associés à l’autisme. Lors de ce séminaire, nous examinerons l’exemple du dispositif Collective Science comme prototype d’outil visant à concilier ces contraintes.

Informations : Due to the current lockdown, this seminar will be organized online via a video-conference. Details to attend the conference will be posted by the end of the week

https://incc-paris.fr/events-and-news/

—————————–

• 23/11/2020 – 14h-15h30

Institut des Sciences de l’Homme

Séminaire : Dynamique du langage (séminaire du DDL, UMR 5596, CNRS – Université Lumière Lyon 2)

– Brigitte Pakendorf, DDL

Discussion de l’article: Hansen, Magnus Pharao, and Carolyn O’Meara. « Environmental adaptation in language: Spatial grammar, landscape knowledge and human survival. » Language Dynamics and Change 10.2 (2020): 230-258

Informations : Atelier « Origines de la diversité linguistique », DiLiS.

http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

—————————–

• 23/11/2020 – 14h-16h

Université Paul Valéry Montpellier 3

Séminaire : Praxiling (séminaire de l’UMR 5267 CNRS – Université Paul-Valéry Montpellier 3)

Corine Gomila, Praxiling, UMR 5267 CNRS, Université de Montpellier 3

Étude de quelques expressions formées sur ‘mot’

http://www.praxiling.fr/

—————————–

• 23/11/2020 – 14h-16h

ESPE de Haute-Normandie

Séminaire : Dynamique du langage In Situ (conférences du DYLIS, EA7474, Université de Rouen Normandie)

Diane Bedoin, laboratoire CIRNEF, Université de Rouen Normandie, INSPE Normandie Rouen Le Havre

Etude des liens entre langues, cultures et identités – apports du croisement entre surdité et migration

Mes travaux sur le monde des sourds explorent l’intrication entre langues, cultures et identités. Ils se centrent depuis plusieurs années sur la situation singulière des jeunes sourds migrants ou issus de l’immigration en France. Cette conférence vise à exposer les enjeux scientifiques identifiés et les principaux résultats obtenus du point de vue de la transmission linguistique et culturelle, du point de vue identitaire et du point de vue scolaire.

Informations : En ligne. Lien vers la visioconférence : https://webtv.univ-rouen.fr/permalink/l125f702c68e5g59zpkq/

http://dylis.univ-rouen.fr/

—————————–

• 23/11/2020 – 14h-17h

En ligne

Séminaire : Grammaires créoles (réunion de travail du GRGC, laboratoire Structures Formelles du Langage (SFL), UMR 7023 CNRS, Université Paris 8)

Muhsina Alleesaib, Université Mauritius

Les constructions quantificationnelles du type enn_X_Nom en mauricien

Informations : visioconférence – la présentation sera en français

http://www.umr7023.cnrs.fr/seminaire-grammaires-creoles

—————————–

• 23/11/2020 – 16h

Université Paris Sud

Séminaire : La sélection dans tous ses états : fonctions, processus, conséquences (séminaire du Centre d’Alembert, Université Paris-Sud)

– Emmylou Haffner, Laboratoire de Mathématiques d’Orsay

Des calculs aux résultats : éléments de genèse des treillis chez Dedekind

Lorsque Richard Dedekind introduit les notions de module en théorie des nombres algébriques en 1871, il définit également une notion de divisibilité (un module a est divisible par un module b si a est inclus dans b) et des notions arithmétiques liées, comme le PGCD et le PPCM de modules. Quelques années plus tard, il introduit des notations pour ces notions, ce qui lui permet d’établir de nouveaux théorèmes de l’arithmétique des modules. Plus important encore, ces notations lui permettent d’observer un « dualisme particulier » entre les opérations de PGCD et de PPCM, qu’il décide d’étudier plus en détail. Vingt années de recherches sur ces opérations, largement conservées dans ses archives, ont débouché sur le concept de Dualgruppe, équivalent à notre treillis moderne, dans deux publications de 1897 et 1900. Alors que Dedekind est souvent présenté comme l’un des pères des mathématiques conceptuelles, insistant sur l’importance d’éliminer les calculs en mathématiques, ses archives témoignent que son processus de recherche repose largement sur des calculs. En utilisant les archives de Dedekind, je proposerai de contraster les méthodes et outils utilisés au cours du processus de recherche, qui permettent donc d’obtenir les résultats, et ceux utilisés dans ses publications pour exposer ces résultats.

La sélection semble partout, dans la nature comme dans la société. Elle est souvent présentée comme l’outil idéal pour obtenir la meilleure adéquation entre souhaits et possibilités, besoins et ressources. C’est par la sélection qu’émergerait l’excellence. Est-ce le mode de fonctionnement optimisé de toutes les organisations ou un mode de gestion en situation de pénurie ? S’agit-il d’un processus rationnel pour obtenir des résultats interprétables ou d’une contingence ayant modelé l’évolution des espèces ? Comment fonctionne la sélection et existe-t-il des alternatives ? Nous réfléchirons sur les critères et les méthodes, qu’ils soient automatisés ou non, et au-delà nous interrogerons l’impact de la sélection sur le fonctionnement de nos disciplines scientifiques, sur l’établissement des normes, et sur l’organisation de nos sociétés. Pour cela, le Centre d’Alembert fera intervenir des collègues de différents domaines dans le cadre de ce séminaire : science de l’éducation, sciences de la vie, sciences et techniques des activités physiques et sportives, économie, informatique, physique…

http://www.centre-dalembert.u-psud.fr/seminaire-2019-2020-quest-ce-quun-fait-comment-se-trompe-t-on/

—————————–

• 23/11/2020 – 16h-18h30

Université Paris Sud

Séminaire : La sélection dans tous ses états : fonctions, processus, conséquences (séminaire du Centre d’Alembert, Université Paris-Sud)

– Caroline Ehrhardt, histoire des sciences à l’université Paris 8

Des calculs impraticables : la résolution des équations dans les travaux d’Evariste Galois

Les travaux d’Evariste Galois (1811-1832) fournissent un cas historique célèbre où se pose la question de la validation et de l’accréditation d’un résultat mathématique. En effet, alors qu’ils n’ont pas été approuvés par l’Académie des sciences du vivant de leur auteur, ils ont ensuite bénéficié d’une très importante postérité et sont à l’origine d’une théorie mathématique aujourd’hui bien établie, la théorie de Galois. En mettant en regard les pratiques de recherche et de démonstration de Galois, et notamment le rôle dévolu aux calculs, et les pratiques et attentes du milieu mathématique de son temps, nous nous proposons à travers cet exemple de réfléchir au caractère historiquement et socialement situé de ce qui « fait » preuve en mathématiques.

La sélection semble partout, dans la nature comme dans la société. Elle est souvent présentée comme l’outil idéal pour obtenir la meilleure adéquation entre souhaits et possibilités, besoins et ressources. C’est par la sélection qu’émergerait l’excellence. Est-ce le mode de fonctionnement optimisé de toutes les organisations ou un mode de gestion en situation de pénurie ? S’agit-il d’un processus rationnel pour obtenir des résultats interprétables ou d’une contingence ayant modelé l’évolution des espèces ? Comment fonctionne la sélection et existe-t-il des alternatives ? Nous réfléchirons sur les critères et les méthodes, qu’ils soient automatisés ou non, et au-delà nous interrogerons l’impact de la sélection sur le fonctionnement de nos disciplines scientifiques, sur l’établissement des normes, et sur l’organisation de nos sociétés. Pour cela, le Centre d’Alembert fera intervenir des collègues de différents domaines dans le cadre de ce séminaire : science de l’éducation, sciences de la vie, sciences et techniques des activités physiques et sportives, économie, informatique, physique…

Informations : Lien de connexion : https://primetime.bluejeans.com/a2m/live-event/jzekxcju – Contact et informations : centre.dalembert@universite-paris-saclay.fr

http://www.centre-dalembert.u-psud.fr/seminaire-2019-2020-quest-ce-quun-fait-comment-se-trompe-t-on/

—————————–

• 23/11/2020 – 17h-19h

En ligne

Séminaire : The Sublime and Aesthetic Experiences (séminaire SublimÆ de l’Institut Jean-Nicod, UMR 8129 CNRS-EHESS-ENS, Paris)

Jerrold Levinson, Université of Maryland, USA

Musical Sublimity

Funded by IRIS (Initiative de Recherches Interdisciplinaires et Stratégiques), « Création, cognition, société » (CCS), Paris Sciences et Lettres (PSL).

Informations : – Attention-chgt d’horaire

http://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/seminaires/sublimae-1484/

—————————–

• 24/11/2020 – 10h-12h

Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Séminaire : Modèles, dynamiques, corpus (séminaire du laboratoire MoDyCo, UMR 7114 CNRS, Université Paris Ouest Nanterre)

Nabil Hathout, CLLE-ERSS, CNRS, Toulouse

Morphologie paradigmatique dérivationnelle : approches théorique et computationnelle

Mon exposé présentera un ensemble de travaux sur la morphologie dérivationnelle paradigmatique, réalisés en collaboration, principalement avec Fiammetta Namer. Certains le sont avec Franck Sajous et Basilio Calderone et d’autres avec Daniele Sanacore.
L’objectif de ces recherches est double. Nous cherchons d’une part à proposer des analyses paradigmatiques des constructions morphologiques qui soient aussi simples et naturelles que celles que l’on a classiquement l’habitude de réaliser aux moyens de règles de construction de lexèmes. Nous avons dans ce but proposé un modèle ParaDis (Paradigms vs Discrepancy) qui généralise la notion de paradigme aux niveaux de représentation formel, catégoriel et sémantique afin de disposer des degrés de liberté nécessaires pour analyser toutes sortes de constructions dérivationnelles, canonique ou comportant des décalages entre forme et sens comme les conversions, les back-formations et les dérivations paradigmatiques. Sur le plan computationnel, l’objectif est de construire une ressource qui décrit les paradigmes dérivationnels de langues comme le français, l’italien ou l’anglais en partant des dictionnaires informatisés GLAWI, GLAWIT et ENGLAWI. Je présenterai une méthode permettant d’identifier les familles et les séries dérivationnelles qui permettent de structurer le lexique et qui constituent les briques de base des paradigmes dérivationnels. Je décrirai notamment comment ces structures font émerger des exposants dérivationnels linguistiquement motivés.

Informations : https://us02web.zoom.us/j/83735649399?pwd=cmUyTTNIRnJrOU93TmNhVkpXZk0ydz09

La plateforme ouvrira à 9h30 pour laisser le temps à chacun·e le temps de se connecter

https://www.modyco.fr/fr/

—————————–

• 24/11/2020 – 13h

En ligne

Séminaire : Psychologie et NeuroCognition (séminaire du LPNC, UMR 5105 CNRS, Université Grenoble Alpes)

– Luca Marchetti, Université de Milan, Italie

Depicting motion in a static image. Philosophy, psychology and the perception of pictures

This seminar focuses on whether static images can depict motion. It is natural to say that pictures depicting objects caught in the middle of a dynamic action – such as Henri Cartier-Bresson’s Behind the Gare St. Lazare – are pictures of movement, but, given that pictures themselves do not move, can we make sense of such an idea ? Drawing on results from experimental psychology and cognitive sciences I show that we can. Psychological studies on implicit motion and representational momentum indicate that motion is really perceived in some static images : our visual system is built in order to detect motion even where it is only implied and to anticipate the probable outcomes of others’ actions – even when the “others” are only pictures’ subject matters. I argue that, consequently, a range of popular depiction theories – perceptualist theories of depiction – can accommodate depicted motion.

Les séminaires du Pôle Grenoble Cognition ont vocation à flécher des séminaires organisés par les équipes du Pôle sur des thèmes en sciences cognitives et pouvant intéresser la communauté ; ils sont aussi proposés comme temps forts de la formation des étudiants du Master Sciences Cognitives. Les étudiants seront invités à échanger avec l’intervenant(e) à la fin de chaque séminaire.

Informations :

https://lpnc.univ-grenoble-alpes.fr/Seminaires-LPNC-96

—————————–

• 24/11/2020 – 14h16h

Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques (IHPST)

Séminaire : Philosophie de la biologie (séminaire Philbio de l’IHPST, UMR 8590 CNRS, Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne, ENS)

Anne-Lise Rey, UMR 8163 Savoirs, Textes, Langage, université de Lille

Titre et résumé à venir

Le séminaire de Philosophie de la Biologie de l’IHPST a été créé en septembre 2005 par Anouk Barberousse, Michel Morange et Thomas Pradeu. Il a lieu tous les mois, dans la salle de conférence de l’IHPST. Il fait alterner exposés de doctorants et de chercheurs internationaux. Il entend être un lieu de premier plan pour la recherche en philosophie de la biologie.

Informations :

https://www.ihpst.cnrs.fr/activites/seminaires/seminaire-philbio-2020-2021

—————————–

• 24/11/2020 – 20h

Museum Aquarium de Nancy

Séminaire : Recherche en informatique et ses applications (conférence du Loria, UMR 7503 CNRS, Université de Lorraine et INRIA)

– Samuel Nowakowski, Loria, Nancy

Des contre-cultures aux défis du monde moderne. Une brève histoire du numérique et bien d’autres choses

Depuis plus de trente ans, le numérique s’est progressivement installé dans toutes les dimensions de nos vies modifiant notre rapport au temps et à l’espace habité et vécu.

Ces dernières années, nous assistons à une accélération fulgurante qui impacte en profondeur nos usages quotidiens mais, surtout, le numérique s’impose comme une nouvelle culture planétaire. Pas seulement un outil formidable et par les questions qu’il pose, il change radicalement notre rapport aux autres, notre conception même du savoir, du travail et de la production des richesses, notre rapport à la santé, notre mémoire, notre « traçabilité », nos libertés.
Dans cette intervention, Samuel Nowakowski reviendra sur les origines de ces transformations et abordera en quoi les outils et les pratiques interrogent et transforment notre rapport à la culture et au monde.

Informations : Nous vous recommandons de ne pas utiliser Internet Explorer pour vous connecter, les autres navigateurs feront amplement l’affaire.
Vous pourrez poser vos questions au chercheur via le chat du salon de la conférence.

Pour s’y connecter le soir-même : https://bbb.dr6.cnrs.fr/formations/val-7ez-j37

http://www.loria.fr/fr/

—————————–

• 25/11/2020 – 17h-20h

Institut des Systèmes Complexes Paris Île-de-France (ISC-PIF)

Séminaire : ISC-PIF (seminaire de l’ISC-PIF, Institut des Systèmes Complexes de Paris Ile-de-France, UPS 3611 CNRS)

Autisme : identité et métacognition

Lorsque deux personnes autistes se rencontrent, elle témoignent fréquemment d’une fluidité relationnelle et d’une impression de reconnaissance mutuelle. Un tel sentiment est-il le fruit de coïncidences et de biais cognitifs ou bien résulte-t-il d’éléments objectifs perçus par les protagonistes ?

L’objectif de ce séminaire est d’explorer ce phénomène et de discuter la notion d’identité autiste.

Nous posons comme hypothèse de travail que l’impression de familiarité entre personnes autistes est ancrée sur des faits réels, qui ne sont peut-être pas perçus consciemment mais n’en demeurent pas moins descriptibles et mesurables. Cette proposition est corroborée par les études en cognition sociale, qui suggèrent l’existence d’une discrimination intuitive entre personnes autistes et personnes non autistes.

Afin de pouvoir décrire et objectiver ce phénomène, nous nous appuierons sur la littérature autant que sur l’expérience des personnes concernées. Un accent particulier sera mis sur la métacognition. En effet, les personnes autistes adultes ont pour beaucoup une grande pratique de l’entrainement métacognitif car il leur a fallu s’adapter à un environnement pensé par et pour des gens qui sont très différents d’elles. Nous nous appuierons sur cette expertise pour évaluer la pertinence d’un éventuel modèle de l’identité autiste.

Education is going through major changes, thanks to the inputs of open science and cognitive science. This seminar aims at articulating and describing such changes by providing attendees with a combined understanding of open science and cognitive science.   

Cognitive science will be described through its philosophy, history and methods, with bits of clinics, endocrinology and neuroanatomy (and, following students’ choice, we can also discuss parasitology, gut ecosystem, evolutionary psychology, ethnology, artificial intelligence…).

Open Science will be described through its philosophy and various modalities of citizens’ involvement in the scientific research process. From the conception of the project to the diffusion of its results, how people could contribute to this project? What are the bases of open license, the use of open file formats to exchange or diffuse knowledge, and finally, open used and produced data? Citizens can be involved as observers, as funders, by identifying images or/and analyzing data, or by providing data themselves. This allows for the democratization of science, and it is also linked to stakeholders’ engagement and public participation.

Informations : Le nombre de participants est limité à 12, sur inscription motivée à http://cams.ehess.fr/. Les participants s’engagent à l’assiduité. Chaque séance fera l’objet d’un compte-rendu collectif.

https://iscpif.fr/upcoming-events/

—————————–

• 25/11/2020 – 18h

Sorbonne Université – Campus Jussieu

Séminaire : Informatique (colloquium d’- de Sorbonne Universités, LIP6 UMR 7606 CNRS)

Patrick Haggard, Action and Body Research Group, Institute of Cognitive Neuroscience, UCL, UK

Responsibility for intelligent machines: a cognitive approach

Much is written about « responsible AI » – but what does responsibility mean in this context? This talk begins by considering the cognitive basis of human responsibility, in order to inform comparisons between human and artificial agents. Human agents make a mental link between their intended action, and the outcome of that action. I will show that this mental link underpins the everyday experiences of sense of agency and responsibility – which algorithmic systems currently lack. Human agency has two specific important features, which make (most) humans safe agents for us to interact with. First, human agents can step back from a current goal once circumstances mean that goal is no longer appropriate. Many artificial agents still rely on a human over-ride to perform this stepping-back function. Second, while human actions have low explainability (we often don’t know why we do what we do), they can have high fixability (we often change what we do, given appropriate learning signals). Discussions about the explainability of AI should be replaced by discussions of fixability. Last, I will consider the social dimension of human and machine action. The human sense of agency and responsibility are carefully trained by society, through reinforcement and cultural learning in early childhood experience that we do not generally remember. The public sphere is increasingly inhabited and shaped by artificial agents. I will consider what cognitive attributes AIs will need to have in order for us to cohabit with them, as opposed to merely use them, or avoid them.

Informations : lien pour la connexion : https://us02web.zoom.us/j/87354181409

https://www.lip6.fr/colloquium/

—————————–

• 26/11/2020 – 09h-11h

Maison de la Recherche

Séminaire : Sciences Cognitives et Sciences Affectives (séminaire SCALab, UMR 9193 CNRS, Université de Lille)

Andrea Ravignani, Max Planck Institute for Psycholinguistics, NE

Predicting, reacting or entraining? Rhythm and timing from an evolutionary, comparative perspective

Capacities for rhythm, beat perception and synchronization are key in human music, speech and action. Just in the last decade, many thoughts that humans were quite unique in their rhythmic capacities. Since 2009, however, this theoretical landscape started changing: Research in a parrot (Snowball the cockatoo) and other animals provided evidence that other species can perform predictive and flexible rhythmic synchronization. In this talk, I will take a broad comparative approach, showing the previously underestimated richness of animal rhythms. In particular I will focus on my work in non-human primates and seals. These data suggest that rhythmic abilities in other mammals are more developed than previously surmised. I will discuss how evidence for rhythm in other species can inform the evolution of rhythmic capacities in our own.

Informations : Thème : Prévoir les actes de parole, comprendre les comportements rythmiques.
Si vous souhaitez y assister, une inscription est nécessaire sur le lien suivant https://inscription-evenement.univ-lille.fr/PSAURB2020/. L’inscription est gratuite.

Si vous souhaitez plus d’informations, vous pouvez contacter les organisateurs à l’adresse suivante : angele.brunelliere@univ-lille.fr

http://www.scalab.cnrs.fr/index.php/fr/seminaires

—————————–

• 26/11/2020 – 09h-11h

Maison de la Recherche

Séminaire : Sciences Cognitives et Sciences Affectives (séminaire SCALab, UMR 9193 CNRS, Université de Lille)

Benjamin Morillon, Institut de Neurosciences des Systèmes (U1106-INS), INSERM-AMU, Marseille

Motor contribution to auditory temporal predictions

Temporal predictions are fundamental instruments for facilitating sensory selection, allowing humans to exploit regularities in the world. Recent evidence indicates that the motor system instantiates predictive timing mechanisms, helping to synchronize temporal fluctuations of attention with the timing of events in a task-relevant stream, thus facilitating sensory selection. Accordingly, in the auditory domain auditory-motor interactions are observed during perception of speech and music, two temporally structured sensory streams. I will present a behavioral and neurophysiological account for this theory and will detail the parameters governing the emergence of this auditory-motor coupling, through a set of behavioral and magnetoencephalography (MEG) experiments.
I will first review the prominence of delta (~2 Hz) oscillatory rhythms in the motor cortex and show that they constraint the interaction between motor and auditory systems. At this rate –and this rate only– overt rhythmic movements sharpen the temporal selection of auditory stimuli, thereby improving performance. I will next show that the implication of the motor system during auditory perception depends also on the temporal predictability of the sensory stream. Behaviorally, the feeling of groove induced by a melody –i.e. the wanting to move during passive listening– strongly depends on its temporal predictability. MEG results reveal that auditory and motor regions have a distinctive sensitivity to auditory temporal dynamics, with motor areas being more flexible in their ability to track temporal information. Together, these findings are compatible with active sensing theories, emphasizing the prominent role of motor areas in sensory processing, which are notably implicated in the analysis of contextual temporal information.

Informations : Thème : Prévoir les actes de parole, comprendre les comportements rythmiques.
Si vous souhaitez y assister, une inscription est nécessaire sur le lien suivant https://inscription-evenement.univ-lille.fr/PSAURB2020/. L’inscription est gratuite.

Si vous souhaitez plus d’informations, vous pouvez contacter les organisateurs à l’adresse suivante : angele.brunelliere@univ-lille.fr

http://www.scalab.cnrs.fr/index.php/fr/seminaires

—————————–

• 26/11/2020 – 10h

Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord, (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Thomas Powell,

Titre non précisé

Informations : #séminaireLove, lien pour la connexion : https://bbb.lipn.univ-paris13.fr/b/sei-eer-t24 (code d’accès: 749983)

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

—————————–

• 26/11/2020 – 10h30-12h

En ligne

Séminaire : Philosophie, Pratiques et Langages (séminaire du PPL, EA 3699, Université Grenoble-Alpes)

The is and oughts of remembering

In this paper, I will offer a view of remembering inspired by REC—the Radical Enactive/Embodied view of cognition proposed recently by Dan Hutto and myself.

According to the view I’ll defend, all memory is, ultimately, a form of knowhow. Explicit memory, though not fundamentally different from procedural memory, can be shown to be a special kind of procedural memory. Only some forms of explicit memory are subject to the special kind of normativity of being assessable for truth or falsity (or equivalent notions). But such involving of content requires the presence of special socio-culturally developed practices of truth-telling. There are other mnemonic values, constitutively enabled by a variety of sociocultural practices whose primary aim is not epistemic. All mnemonic values are pragmatic and context sensitive. I’ll show how my view leaves no room for memory skepticism,  and will detail how it construes the link between remembering and imagining.

Informations : Séminaire international : Le lien Zoom est sur la page : https://iphig.univ-grenoble-alpes.fr/fr/actualites/and-oughts-remembering

http://ppl.upmf-grenoble.fr/fr/manifestations-scientifiques/seminaire-international/

—————————–

• 26/11/2020 – 11h30-12h30

En ligne

Séminaire :

Wébinaire Présentation Horizon Europe

Sur proposition du GIS Autisme et Troubles du Neuro-Développement, ce wébinaire organisé par la cellule Europe de l’INSERM s’adresse à la communauté scientifique de recherche en neurosciences, sciences cognitives, neurologie et psychiatrie. Il a pour objectif de présenter le nouveau programme cadre Horizon Europe. Les thématiques intéressant plus particulièrement les domaines de recherche pré-cités y seront détaillées.

Ce wébinaire vous permettra d’avoir rapidement une vision globale des objectifs et des conditions de participation à chacun des instruments présentés.

Informations : Inscription gratuite mais obligatoire (limitée à 250 personnes) : https://sondage.inserm.fr/index.php/survey/index/sid/978634/newtest/Y/lang/fr

—————————–

• 26/11/2020 – 14h-16h

Laboratoire CRISCO

Séminaire : Inter-langue sur la Signification en COntexte (conférences du Centre de Recherche- (CRISCO), EA 4255, Université Caen Normandie)

Catharine Mason, Crisco – université de Caen

Langue et littérature chinook clackamas

Cette conférence présentera les complexités du corpus des récits chinook clackamas performés par Victoria Howard et recueillis par le linguiste, Melville Jacobs en 1929-30. Seront discutés la méthode ethnolinguistique à l’époque, la méthode ethnopoétique, la structure de la langue chinook clackamas et un extrait du récit historique « Wásusgani et Wa ínu » qui raconte l’arrivée des maladies infectieuses européennes chez les chinooks.

Informations : Si vous êtes sur les listes de diffusion du CRISCO, vous recevrez le lien pour vous connecter. Dans le cas contraire, contacter Thierry Ruchot Thierry.Ruchot@unicaen.fr

http://crisco.unicaen.fr/

—————————–

• 27/11/2020 – 14h30

Institut de Neurosciences de la Timone (INT)

Séminaire : Neurosciences de la Timone (séminaire de l’Institut de- (INT), Marseille)

Peter Neri, Laboratoire des Systèmes Perceptifs, UMR 8248 CNRS, ENS Paris

Computational psychophysics at the intersection of theory, data and models

Informations :

http://www.int.univ-amu.fr/seminaires

************************************************************************

semaine du lundi 16 au vendredi 20 novembre 2020

************************************************************************

• 16/11/20 – 13h-15h

En ligne

Séminaire : The Sublime and Aesthetic Experiences (séminaire SublimÆ de l’Institut Jean-Nicod, UMR 8129 CNRS-EHESS-ENS, Paris)

– Nicole A.  Hall, Philosophy, Texas A&M University

http://www.institutnicod.org/membres/post-doctorants-35/hall-nicole/

On the Cusp of the Sublime : Environmental and Artistic Sublimity

Funded by IRIS (Initiative de Recherches Interdisciplinaires et Stratégiques), « Création, cognition, société » (CCS), Paris Sciences et Lettres (PSL).

Informations : Voir si pour le maintien du séminaire et les modalités d’accès

http://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/seminaires/sublimae-1484/

—————————–

• 16/11/20 – 14h

En ligne

Séminaire : Vision Action Cognition (séminaire du VAC, EA 7326, Institut de Psychologie, Université Paris Descartes)

– Jutta Billino, Department of Experimental Psychology, Giessen University, Germany

Using perception and sensorimotor control to study complex ageing processes

Our understanding of functional changes across the adult lifespan is dominated by a focus on specific perceptual, motor, or cognitive capacities. However, there is emerging evidence that emphasizes the complexity of aging processes. Functional interactions that might critically contribute to vulnerability and stability across the lifespan are not well understood. We explore the link between cognitive processes and age-related changes in perception and sensorimotor control. We propose that core mechanisms are remarkably robust during ageing, but are subject to substantial modulation by cognitive control resources. Evidence from a variety of paradigms, covering e.g. visual and tactile perception as well as reaching control and eye movements, suggest that executive control capacities provide a higher-order link, shaping individual performance profiles and explaining functional dynamics.

Informations : Étant donné le contexte sanitaire, ce séminaire, gratuit et accessible à toutes et tous, aura lieu en distanciel. Un lien de connexion (Zoom) vous sera envoyé suite à votre inscription à l’adresse suivante: marine.vassard@parisdescartes.fr – –  –

http://recherche.parisdescartes.fr/VAC

—————————–

• 16/11/20 – 14h

En ligne

Conférence :

– Thomas Baudel,

– Manon Verbockhaven,

Addressing Cognitive Biases in Business Decision Support

Business process management organizes flows of information and decisions in large organizations. These systems now integrate algorithmic decision aids leveraging machine learning: each time a stakeholder needs to make a decision, such as a purchase, a quote, or hiring someone, the software can leverage the inputs and outcomes of similar past decisions to provide guidance, as a recommendation with a degree of confidence. If the confidence is high, the process may be automated. Otherwise, it may still help provide consistency in the decisions. Yet, we may question how these aids affect task performance. Can we measure an improvement? Can hidden biases influence decision makers negatively? What is the impact of various presentation options? To address those issues, we propose metrics of performance, automation bias and resistance. We validated those measures with an online study. Our aim is to provide appropriate instrumentation in those systems to secure their benefits. In a f!
irst experiment, we study effective collaboration. Faced with a decision, subjects alone have a success rate of 72%; Aided by a recommender that has a 75% success rate, their success rate reaches 76%. The human-system collaboration had thus a greater success rate than each taken alone. However, we noted a complacency/authority bias that degraded the quality of decisions by 5% when the recommender was wrong. This suggests that any lingering algorithmic bias may be amplified by decision aids. In a second experiment, we evaluated the effectiveness of 5 presentation variants in reducing complacency bias. We found that optional presentation increases subjects’ resistance to wrong recommendations.

In this presentation, we will present our motivation, study design and results, as well as research directions opened by this line of work.

Informations : Online Talk: https://ibm.webex.com/meet/baudelth ; http://paris.sigchi.acm.org:88/homepage/home.php?n=Main.ThomasBaudelAmpManonVerbockhaven

—————————–

• 16/11/20 – 14h-16h

Université Paul Valéry Montpellier 3

Séminaire : Praxiling (séminaire de l’UMR 5267 CNRS – Université Paul-Valéry Montpellier 3)

– Carmen Alén-Garabato, UPVM, DIPRALANG

La langue occitane et le marché. Une enquête sociolinguistique en Région Occitanie

Informations : voir le site web pour le maintien du séminaire et les modalités d’accès

http://www.praxiling.fr/

—————————–

• 17/11/20 –

Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon (CRNL)

Séminaire : Neurosciences de Lyon (conférences du Centre de recherche en- (CRNL), UMR 5292 CNRS, LabEx Cortex de l’Université de Lyon – INSERM – Université Saint-Etienne)

Réunion du GDR Sommeil

Informations : Si vous ne faites pas partie de la liste e-mail du GDR mais souhaitez être informés et éventuellement participer, contactez laurent.seugnet@inserm.fr ou luppi@sommeil.univ-lyon1.fr- – selon l’équipe qui organise –

https://labex-cortex.universite-lyon.fr/labex-cortex/version-anglaise/navigation/training/cortex-conferences-/

—————————–

• 17/11/20 – 09h-12h30

Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon (CRNL)

Journée : Neurosciences de Lyon (conférences du Centre de recherche en- (CRNL), UMR 5292 CNRS, LabEx Cortex de l’Université de Lyon – INSERM – Université Saint-Etienne)

7e journée Sommeil et conscience

Informations : Nous vous invitons dès à présent à vous inscrire en remplissant ce doodle en 3 secondes : https://framadate.org/p17Mjv49T71eGoQW- – selon l’équipe qui organise –

https://labex-cortex.universite-lyon.fr/labex-cortex/version-anglaise/navigation/training/cortex-conferences-/

—————————–

• 17/11/20 – 10h-12h

Institut des Sciences de l’Homme

Séminaire : Dynamique du langage (séminaire du DDL, UMR 5596, CNRS – Université Lumière Lyon 2)

– Iris Fabry, Université de Grenoble

Considérer la possession externe en français « familier »

Les travaux sur le sujet de la possession externe (aussi nommée possession inaliénable) au sein des langues européennes sont nombreux. Cependant, en ce qui concerne le français, il semblerait que la majorité de ces travaux aborde sa forme écrite normative. Cette présentation s’intéressera alors à des usages « familiers » de la construction, sous sa forme dative (Un chien lui a mordu la jambe), en français moderne. À l’aide d’un corpus d’occurrences authentiques et d’une enquête en ligne, je commenterai différents exemples de possédés atypiques pour la construction (?il lui a cassé la voiture) et un possible facteur géolinguistique à leurs apparitions. J’aborderai également le sujet de l’interprétation syntaxique de sa forme lexicale (Un chien a mordu la jambe de/?à Alex).

Informations : dans le cadre DTT : Atelier Morphosyntaxe- voir le site web pour le maintien du séminaire et les modalités d’accès

http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

—————————–

• 17/11/20 – 10h30-12h

ENS

Séminaire : Langues, Textes, Traitements Informatiques, Cognition (conférence du labex TransferS, Lattice, UMR 8094 CNRS-ENS-Univ. Sorbonne Nouvelle)

Catherine Fuchs, LaTTiCe CNRS UMR 8094 / ENS-Paris

De la théorie linguistique à la pratique pédagogique : le Lexique raisonné du français académique. (Catherine Fuchs et Sylvie Garnier, Ophrys, 2020)

Informations : – voir le site web pour le maintien du séminaire et les modalités d’accès

http://www.lattice.cnrs.fr/

—————————–

• 17/11/20 – 13h

BSHM

Séminaire : Psychologie et NeuroCognition (séminaire du LPNC, UMR 5105 CNRS, Université Grenoble Alpes)

– Louise Goupil, IRCAM, Paris

Communicating subjective states of confidenc

This talk will be composed of two sections. In the first section, I will present some work that suggests that core metacognitive abilities are present in development long before children become able to talk about their metarepresentations, and that even preverbal children can communicate their metacognitive states non-verbally. I will then discuss the possibility that these core abilities may play an important role for social learning, enabling young children to learn cultural and linguistic conventions more efficiently by focusing their informants’ attention on what they do not already know, and weighting socially acquired knowledge depending on the reliability of their informational source ; I will briefly show preliminary results that suggest that this may be the case. In the second section of the talk, I will present a recent project showing that speakers’ subjective confidence is truly and automatically reflected in some distinct features of speech prosody, over and beyond the influence of perception and cognition, and even in the absence of an audience. I will then present some evidence that, on the side of listeners, these prosodic signatures of confidence are shared with prosodic signatures of (dis)honesty, perceived independently from individuals’ conceptual knowledge and native language, and that they automatically impact verbal working memory. Together these findings suggest that these prosodic signatures are more akin to natural signs of unreliability than to fundamentally communicative signals, and could therefore constitute a cheap mechanism for detecting unreliability in conspecifics. I will conclude by suggesting a few ways in which I hope to bridge these two lines of research in the future.

Les séminaires du Pôle Grenoble Cognition ont vocation à flécher des séminaires organisés par les équipes du Pôle sur des thèmes en sciences cognitives et pouvant intéresser la communauté ; ils sont aussi proposés comme temps forts de la formation des étudiants du Master Sciences Cognitives. Les étudiants seront invités à échanger avec l’intervenant(e) à la fin de chaque séminaire.

Informations : En ligne- voir le site web pour les modalités d’accès

https://lpnc.univ-grenoble-alpes.fr/Seminaires-LPNC-96

—————————–

• 17/11/20 – 16h-17h

ENS

Séminaire : Etudes cognitives (colloquium du DEC, ENS Paris)

– Leon Bergen, university of California San Diego

https://linguistics.ucsd.edu/people/faculty/profiles/leon-bergen.html

Learning to ground objects

Informations : – voir le site web pour le maintien du séminaire et les modalités d’accès

https://cognition.ens.fr/en/agenda

—————————–

• 17/11/20 – 16h-17h30

Médiathèque de la Canopée la fontaine

Séminaire : Vision (séminaire de l’Institut de la-, Paris)

– Valentina Emiliani, Neurophotonique, UMR 8250 CNRS, Université Paris-Descartes

http://neurophotonics.parisdescartes.cnrs.fr

Holographic control of brain circuits

En tant qu’avocat ou membre de jury, venez participer à un procès fictif et futuriste grandeur nature autour de l’Homme augmenté !
En partenariat avec l’Inserm et l’Arbre des connaissances, la médiathèque vous propose ce procès-jeu avec Serge Picaud

The Institut de la Vision proposes a serie of seminars on advanced topics in vision research, delivered by experts in the field.

Informations : – voir le site web pour le maintien du séminaire et les modalités d’accès

http://www.institut-vision.org/fr/

—————————–

• 18/11/20 – 09:30-12:30

En ligne

Séminaire : Approches historiques, philosophiques et anthropologiques des nombres, de la mesure et de la mesurabilité (séminaire du laboratoire SPHERE (sciences, philosophie, histoire), UMR 7219 CNRS, Université Paris-Diderot)

– Loïc Petitgirard, Conservatoire national des arts et métiers / Laboratoire HT2S

Mesurer et calculer : de l’histoire des instruments « réalisant une transformée de Fourier »

L’exploration de l’histoire des instruments « réalisant une transformée de Fourier » livre une pléiade d’objets qui sont par conception des instruments de mesure doublés d’instruments de calcul. Dans les spectromètres à transformée de Fourier, dans les dispositifs pour la cristallographie par rayons X, dans l’optique de Fourier, la capacité à faire une mesure ne prend sens que parce qu’elle est combinée à une capacité de calcul (d’inversion) de transformée de Fourier. Par principe, et en pratique, ces instruments agrègent et font système de dispositifs dédiés à la mesure et d’organes de calcul. Selon que ces instruments sont analogiques ou numériques, les modalités de cette hybridation mesure / calcul sont différentes. Si on y ajoute les impératifs d’automatisation des procédures et des résultats, la capacité à livrer un résultat en temps-réel, les choix de conception et les types d’instrumentations possibles ont été encore multipliés ….au moins jusqu’à l’introduction et la diffusion massive du célèbre algorithme de FFT (Fast Fourier Transform – 1965). L’exposé vise à donner un aperçu de quelques-unes de ces hybridations, et tentera d’en dresser une typologie permettant de dépasser les catégories classiques : instrument matériel vs instrument mathématique ; instrument de mesure vs instrument de calcul.

Les thématiques autour des nombres et de la mesure ont été travaillées depuis au moins 2001 dans le laboratoire REHSEIS, puis SPHERE, notamment au sein des axes « histoire et philosophie des mathématiques » et « histoire et philosophie de la physique ». Des problèmes de nature éthique ou philosophiques liés à la mesurabilité en sciences humaines et sociales ou en médecine ont été abordés dans les autres axes de SPHERE. Dans le cours de ces recherches, ont émergé des problématiques plus larges qui nous ont paru mériter d’être abordées sous un angle interdisciplinaire.

Informations : – voir le site web pour le maintien du séminaire et les modalités d’accès

http://www.sphere.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article2054

—————————–

• 18/11/20 – 09:30-12:30

En ligne

Séminaire : Approches historiques, philosophiques et anthropologiques des nombres, de la mesure et de la mesurabilité (séminaire du laboratoire SPHERE (sciences, philosophie, histoire), UMR 7219 CNRS, Université Paris-Diderot)

Mesure ou calcul ? Enjeux historiques et philosophiques de la classification des instruments analogiques

L’histoire des instruments de calcul analogiques est décisive pour la compréhension de l’histoire des techniques computationnelles, dans la mesure où elle s’inscrit dans le temps long et joue un rôle décisif pour des domaines majeurs de la demande de calcul, comme le calcul astronomique ou la simulation de grands problèmes d’ingénierie. L’examen des sources matérielles pose cependant des problèmes redoutables de délimitation et de classification : qu’est-ce qui doit compter comme instrument de calcul par opposition à un instrument de mesure ? Qu’est-ce qu’un dispositif de calcul automatisé ? Qu’est-ce qu’une machine de calcul par opposition à un dispositif de simulation ou de visualisation ? Répondre à ces questions implique un retour philosophique sur les sens de ces classifications, et les problèmes théoriques qu’elles nous aident à résoudre.

Les thématiques autour des nombres et de la mesure ont été travaillées depuis au moins 2001 dans le laboratoire REHSEIS, puis SPHERE, notamment au sein des axes « histoire et philosophie des mathématiques » et « histoire et philosophie de la physique ». Des problèmes de nature éthique ou philosophiques liés à la mesurabilité en sciences humaines et sociales ou en médecine ont été abordés dans les autres axes de SPHERE. Dans le cours de ces recherches, ont émergé des problématiques plus larges qui nous ont paru mériter d’être abordées sous un angle interdisciplinaire.

Informations : – voir le site web pour le maintien du séminaire et les modalités d’accès

http://www.sphere.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article2054

—————————–

• 18/11/20 – 13h30-15h30

Maison des Langues et des Cultures

Séminaire : DEscriptions LInguistiques, COrpus, TAL (séminaire DéLiCorTal, Axe 1 du LIDILEM – EA 609, Université Grenoble Alpes)

– Jérôme Jacquin, Université de Lausanne

Le marquage d’une position épistémique dans l’interaction : enjeux énonciatifs, interactionnels et multimodaux

La conférence porte sur l’étude énonciative, interactionnelle et multimodale des marqueurs épistémiques (et évidentiels) du français tels qu’ils émergent dans l’interaction verbale en co-présence. Dans un premier temps, on situera cet objectif et plus généralement le projet de recherche qui le sous-tend dans le panorama des recherches passées et actuelles portant sur le champ de l’épistémique, notamment en français. Dans un second temps, on considérera quelques séquences tirées d’un corpus original de 23h d’interactions professionnelles en entreprise, en se concentrant sur des moments critiques où les jeux de positionnement épistémique respectif des participant·e·s prennent la forme d’occasions formatives. Finalement, dans un troisième temps, on tirera quelques conclusions et ouvertures générales concernant l’expression et la négociation des savoirs dans l’interaction, leur dimension multimodale, la linguistique de corpus et son dialogue avec la linguistique appliquée.

Le séminaire DéLiCorTal (DEscriptions LInguistiques, COrpus, TAL) de l’axe 1 du LIDILEM, auquel participent des étudiants en Master, des doctorants et des enseignants chercheurs, organise des séances mensuelles autour des deux lignes directrices de l’Axe 1 : les recherches en descriptions linguistiques (syntaxe, sémantique, pragmatique) sur corpus et en traitement automatique des langues. Les séances sont ouvertes à tous les membres du LIDILEM, ainsi qu’à des participants extérieurs. 

Le séminaire accueille des chercheurs invités de France ou de l’étranger, spécialistes des différents domaines des Sciences du langage. Il a également pour objectif de faire mieux connaître les travaux en cours de tous les membres de l’équipe.

Informations : Phileduc- voir le site web pour le maintien du séminaire et les modalités d’accès

https://lidilem.univ-grenoble-alpes.fr/

—————————–

• 18/11/20 – 18h-20h

En ligne

Séminaire : Grandes conférences des Archives Poincaré (Laboratoire d’Histoire des Sciences et de Philosophie, UMR 7117, Université de Lorraine)

– Jean-Jacques Kupiec, Systems Biology Group Lab / Biologie des Systèmes, l’Université La Sapienza, Rome

Et si le vivant était anarchique ?

Le déterminisme a toujours dominé en biologie. Avec la génétique et la biologie moléculaire, le vivant a été conçu comme la réalisation d’un ordre codé dans le génome, toute l’activité cellulaire étant supposée dirigée par le programme génétique. Cette vision doit être remise en cause. D’une part, la génétique oscille depuis ses origines entre une version forte (un gène détermine un caractère d’un être vivant) et une version faible, de nos jours appelée « épigénétique » (le déterminisme du gène est tempéré par d’autres facteurs dont l’environnement). Les biologistes sont pris entre ces deux versions de la génétique, dont la coexistence a pour effet de la transformer en une idéologie infaillible. D’autre part, on a trouvé du désordre partout où l’ordre (le programme) était censé régner dans le vivant, y compris dans le fonctionnement des gènes. Il est temps d’accepter la part anarchique du vivant, c’est-à-dire la variation aléatoire qui en est la propriété première et d’en tirer les conséquences. Il n’existe aucun ordre biologique intrinsèque qui déterminerait la vie. Les êtres vivants ne sont pas des sociétés centralisées de cellules obéissant aux ordres du génome ou de l’environnement, mais des communautés de cellules anarchistes actrices de leur destin, grâce au hasard qu’elles utilisent à leur profit.

Informations : La conférence se fera entièrement en ligne – inscrivez-vous ici pour recevoir les codes de connexion et y participer directement : https://forms.gle/71mf9YVaJ3ZCQKfaA
Pour l’évenement facebook – https://www.facebook.com/events/340073410316829/-

http://poincare.univ-lorraine.fr/grandes-conferences-des-archives-henri-poincare

—————————–

• 19/11/20 – 09h-17h

Nombre des défis que le monde contemporain doit relever nécessite la compréhension par tout citoyen de ce qui caractérise le savoir scientifique et son mode d’élaboration ainsi que celle de leurs spécificités comparativement à d’autres domaines de connaissances. Ce workshop vise à soutenir le développement de travaux sur les représentations des sciences dans l’enseignement et la formation, notamment dans le champ de recherche de la « Nature of Science ». Il se propose non seulement d’interroger les sciences mais aussi de les mettre en perspective avec deux autres domaines/pratiques. Sont explorées des questions portant sur ce qui caractérise les sciences, les distingue et les rapproche des religions et des arts en mettant au
centre du questionnement la personne saisie dans toutes ses dimensions. Il présente des regards croisés d’épistémologues et philosophes, chercheurs en psychologie sociale et différentielle, en
sciences de l’éducation et en didactique des sciences.

Informations : – https://msh-paris-saclay.fr/event/journees-detude/ – voir le site web pour le maintien de la journée et les modalités d’accès

—————————–

• 19/11/20 – 09h30-10h30

IRCCyN

Séminaire : Sciences du numérique de Nantes (séminaire du LS2N, UMR 6004 CNRS, Université de Nantes)

Brain & Breakfast #2 – Intelligence Artificielle : La machine est-elle plus intelligente que l’homme ?

Dans un monde où l’IA conduira nos voitures, suivra notre santé, nous aidera à apprendre, que devra-t-on comprendre ? Au menu de votre petit-déjeuner, l’équipe de la Chaire Intelligence Artificielle et Education Ouverte vous explique comment les machines vont impacter notre futur quotidien.

Informations : Ce Brain & Breakfast fait partie de la programmation de la Fête de la Science 2020 en Loire-Atlantique.- voir le site web pour le maintien du séminaire et les modalités d’accès

https://ls2n.fr/

—————————–

• 19/11/20 – 10h30

Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord, (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Samuel Fiorini,

A Tight Approximation Algorithm for the Cluster Vertex Deletion Problem

Informations : #séminaireAOC- voir le site web pour le maintien du séminaire et les modalités d’accès

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

—————————–

• 19/11/20 – 14h

Maison de la Recherche

Séminaire : Sciences Cognitives et Sciences Affectives (séminaire SCALab, UMR 9193 CNRS, Université de Lille)

– Sylvie  Granon , Equipe Neurobiologie de la Prise de Décision, Institut des Neurosciences Paris-Saclay (Neuro-PSI), Orsay

http://neuro-psi.cnrs.fr/spip.php?article133

Titre non précisé

Informations : – voir le site web pour le maintien du séminaire et les modalités d’accès

http://www.scalab.cnrs.fr/index.php/fr/seminaires

—————————–

• 19/11/20 – 14h

Centre EuroMov

Séminaire : EuroMov (séminaire du Centre européen de recherche sur le mouvement humain, Université Montpellier)

– Michel Vasquez,

– Arnaud Dupeyron, EDM

DHM Semiar

Informations : – voir le site web pour le maintien du séminaire et les modalités d’accès

http://euromov.eu/actualites/#seminaires

—————————–

• 19/11/20 – 14h-16h

Maison de la recherche – Toulouse

Séminaire : Cognition, langues, langage, ergonomie (séminaire du CLLE, UMR 5263 CNRS, Université de Toulouse – Jean Jaurès)

– Amael  Arguel, Laboratoire Cognition, Langues, Langage, Ergonomie (CLLE) UMR 5263 CNRS, Université Toulouse Jean Jaurès

Les émotions épistémiques dans les situations dynamiques d’apprentissage

Tout au long de l’année, des séminaires de linguistique sont organisés par l’ERSS dans les universités de Toulouse et de Bordeaux.

Informations : Séminaire CLLE LTC – voir le site pour le mantien du séminaire et ses modalités d’accès-

https://clle.univ-tlse2.fr/accueil/navigation/agenda/manifestations-a-venir/manifestations-a-venir-433510.kjsp?RH=ACCUEIL_CLLE2

—————————–

• 20/11/20 – 14h-17h

Structure et Dynamique des Langues (SeDYL)

Séminaire : Pratiques langagières – terrains, méthodes, théories (séminaire doctoral du SeDYL, UMR 8202 CNRS, INALCO et IRD, Villejuif)

– Anne-Sophie Bafort, Ghent University & Catholic University of Leuven

Reconciling Diversity with Eliteness: A Linguistic Ethnographic Case Study of a Belgian International School’s Language Policy and Practice

International schools have become more prominent since the 1950s as a result of globalization and an increased demand to cater to expatriate families’ needs for transnational forms of education (Heyward 2002; Hayden 2011). These schools have not, however, received much attention of sociolinguists. Those scholars who have analyzed these contexts, on the one hand point out that these schools claim to celebrate cultural and linguistic diversity (Heyward, 2002) in a spirit of egalitarianism, yet on the other hand, various studies criticize their continuing elitist and prestigious character (Sunyol & Codó, 2020). According to Sunyol & Codó (2020), these schools’ claims of egalitarianism and inclusion of mother tongues is merely perfunctory. This case study demonstrates that not all international schools can be described as such, and that the investment in mother tongue support is met with various difficulties which are not necessarily related to an elite or prestigious character. Data were collected through on-site fieldwork, and comprise multiple data types and corresponding methods of analysis. Our analysis demonstrates that teachers actively sought to attend to students’ mother tongues notably via posters and strategic translanguaging in the classroom. At the same time it appeared that this attention for mother tongues was constrained by central International Baccalaureate exams being in English, a lack of managerial trickledown effect of the language policy regarding mother tongues and the use of English as a language of inclusion. As such, this study does not only yield further insights in the under-studied concept of international schools, but also aims to add to current sociolinguistic research by further mapping the complex manner in which linguistic diversity is mediated in multilingual educational communities of practice.

References

Hayden, M. (2011). Transnational spaces of education: The growth of the international school sector. Globalisation, Societies and Education, 9(2), 211–224. https://doi.org/10.1080/14767724.2011.577203.

Heyward, M. (2002). From International to Intercultural: Redefining the International School for a Globalized World. Journal of Research in International Education, 1(1), 9–32. https://doi.org/10.1177/147524090211002.

Sunyol, A., & Codó, E. (2020). Fabricating neoliberal subjects through the International Baccalaureate Diploma Programme. In Language and Neoliberal Governmentality (pp. 135-161). Routledge/Taylor & Francis Group.

L’objectif de ce séminaire est d’accompagner les doctorant.e.s travaillant sur des pratiques langagières socialement situées, intéressé.e.s par les questions de multi et plurilinguisme, variations et changements linguistiques, contacts de langues, mobilités et construction de l’identité. Une place importante est laissée aux approches méthodologiques et cadres théoriques pertinents (analyse de discours, anthropologie linguistique, linguistique du contact, théories de la variation etc.).

Compétences mises en oeuvre : Faire appel aux cadres théoriques et méthodologiques adéquats à l’analyse de pratiques langagières situées en lien avec des problématiques linguistiques et socio-anthropologiques.

Informations : – voir le site web pour le maintien du séminaire et les modalités d’accès

https://www.vjf.cnrs.fr/sedyl/recherches.php?langue=fr&type=seminaires&programme=pratiques&no_axe=3

—————————–

• 20/11/20 – 09h-17h

Nombre des défis que le monde contemporain doit relever nécessite la compréhension par tout citoyen de ce qui caractérise le savoir scientifique et son mode d’élaboration ainsi que celle de leurs spécificités comparativement à d’autres domaines de connaissances. Ce workshop vise à soutenir le développement de travaux sur les représentations des sciences dans l’enseignement et la formation, notamment dans le champ de recherche de la « Nature of Science ». Il se propose non seulement d’interroger les sciences mais aussi de les mettre en perspective avec deux autres domaines/pratiques. Sont explorées des questions portant sur ce qui caractérise les sciences, les distingue et les rapproche des religions et des arts en mettant au
centre du questionnement la personne saisie dans toutes ses dimensions. Il présente des regards croisés d’épistémologues et philosophes, chercheurs en psychologie sociale et différentielle, en
sciences de l’éducation et en didactique des sciences.

Informations : – https://msh-paris-saclay.fr/event/journees-detude/ – voir le site web pour le maintien de la journée et les modalités d’accès

—————————–

• 20/11/20 – 10h30-12h

Laboratoire Parole et Langage (LPL)

Séminaire : Parole et langage (séminaire du LPL, UMR 7309 CNRS, Aix-Marseille Université)

– Anna Marczyk,

– Ben O’Brien,

How Spectrotemporal Modulations can be used in phonetic research?

Speech intelligibility depends on a joint action of spectral and temporal cues and is carried by energy fluctuations across different frequency bands over time, usually represented as “amplitude envelope” or “speech envelope” (Rosen, 1992). This presentation is concerned with the Modulation Power Spectrum (MPS), a speech signal representation derived from the well-known spectrogram that emphasizes—and allows to quantify—the energy corresponding to these fluctuations. Previous studies have shown that energy concentrated in selected spectral-temporal modulation zones is associated with specific speech dimensions and phonetic constructs, such as articulatory gestures corresponding to speech sounds (16 – 32 Hz rate), syllabic rhythm (4 – 8 Hz rate) or prosodic contour (1 – 2 Hz rate, Giraud & Poeppel, 2012). The instrument has been successfully used in hearing research and, more recently, in auditory cortical lateralization studies (Flinker et al, 2019; Albouy et al., 2020).

There is evidence that processes in brain areas involved in speech motor control can alter similar speech dimensions to those captured by spectral-temporal representations. In this presentation we will present our findings on MPS construct and concurrent validity in intelligibility analyses on three speech corpora a) aging speech, b) Parkinson disease and c) speech impairments due to head and neck cancer. This will allow us to discuss the theoretical underpinnings of amplitude envelope analyses and present the advantages that this method of acoustical analysis offers for phonetic research, particularly for filtering speech signals. Finally, we will discuss in some detail which phonetic fields could potentially benefit from the MPS analyses (e.g. forensic phonetics). Although necessary details about MPS computation will be provided, the seminar is designed to allow discussion from a multidisciplinary perspective and does not require technical expertise.

The seminar is a follow up to an earlier presentation by Etienne Thoret (January 2020).

Informations : – – Entrée libre – voir le site web pour le maintien de la journée et les modalités d’accès

http://www.lpl-aix.fr/lagenda/

—————————–

• 20/11/20 – 11h-12h30

Maison des Sciences Economiques

Séminaire : Economie et Psychologie (séminaire de l’Ecole d’économie de Paris)

– Florence Jusot, Université Paris-Dauphine

Titre non précisé

The Economics and Psychology Seminar is dedicated to research in behavioral and experimental economics. It is open to specialists in various fields such as economics, psychology, sociology, philosophy, and neuroscience.

Informations : – voir le site web pour le maintien de la journée et les modalités d’accès

http://www.parisschoolofeconomics.eu/fr/recherche-academique/seminaires/economie-et-psychologie/

—————————–

• 20/11/20 – 14h-17h

Université de Lille

Séminaire : Séminaire linguistique (séminaire de linguistique du STL, UMR 8163 CNRS, Université de Lille)

Phonologie et apprentissage

2 présentations suivies d’une table ronde (avec Kathleen O’Connor, Coralie Hervé, Cédric Patin, Adèle Jatteau)

1. Paolo Mairano (STL) & Fabian Santiago (Université de Paris 8): « Do vocabulary tests tell us anything about L2 pronunciation? A corpus based-study on the interaction between L2 phonology and L2 vocabulary ».

2. Leonardo Contreras Roa, Paolo Mairano, Marc Capliez, Caroline Bouzon: « Voice assimilation in the inflectional -s suffix in the L2 English of L1 French, L1 Spanish and L1 Italian learners ».

Le séminaire LillHel 2018 porte sur « Reason, intentionality and sensibility »

Informations : – voir le site web pour le maintien de la journée et les modalités d’accès

https://stl.univ-lille.fr/lagenda/

—————————–

• 20/11/20 – 14h30

Institut de Neurosciences de la Timone (INT)

Séminaire : Neurosciences de la Timone (séminaire de l’Institut de- (INT), Marseille)

– Joshua Dudman, HHMI Janelia Research Campus, Howard Hughes Medical Institute

Descending forebrain circuits for action specification

Informations : Invité par Nicolas Wanaverbecq- voir le site pour connaître son maintien et les modalités-  –

http://www.int.univ-amu.fr/seminaires

—————————–

• 20/11/20 – 16h

Campus St Charles

Séminaire : Brain & Language Research (séminaire de l’Institut – (BLRI,) ILCB, LPL – UMR 7309 CNRS, Fédération de Recherche 3C – Comportement Cerveau Cognition, Aix-Marseille Université)

– Keith  Doelling

– Luc H. Arnal, Département de neurosciences fondamentales, université de Genève – Institut de l’audition, Institut Pasteur/Inserm Paris XII

Temporal niches in auditory communication

Le Labex BLRI regroupe des compétences pluridisciplinaires en linguistique, informatique, psychologie, neurosciences en même temps que médicales couvrant l’ensemble des compétences nécessaires à l’étude du traitement du langage et de ses bases cérébrales. L’objectif est d’élaborer un modèle générique et intégré du langage qui puisse être simulé numériquement.

Informations : – – Accès libre –

https://www.ilcb.fr/events/

************************************************************************

semaine du lundi 9 novembre au vendredi 13 novembre 2020

************************************************************************

• 10/11/2020 – 14h30-16h

En ligne

Séminaire : Philosophy and Biology (PhilInBioMed, séminaire d’IImmunoConcEpT, UMR 5164 CNRS, Université de Bordeaux)

– Federico Boem, Università degli Studi di Milano, Italy

Out of our Skull, in our Skin: The Gut-Microbiota-Brain axis and the Extended Cognition Thesis

Ceci est le blog du groupe de travail interdisciplinaire « Philosophie et Biologie », mis en place en janvier 2015 par Thomas Pradeu et Cédric Brun et proposant de faire dialoguer la philosophie et la biologie. Le groupe se réunit à l’Université Bordeaux 2 Segalen, près de l’hôpital Pellegrin, une fois par mois.

Informations : Séminaire sur Zoom. Se reporter au site Web pour se connecter- https://www.philinbiomed.org/philobio-seminar/

—————————–

• 12/11/2020- 11h-12h15

En ligne

Séminaire : Etudes cognitives (colloquium du DEC, ENS Paris)

– Lisa Jacquay

Marc  Gurgand, Paris School of Economics

Improving Language Development with Cognitive Science

Lisa Jacquay is a Temporary Teaching and Research Associate at the Université Paris Nanterre and is the Co-founder of the Lab Premiers Cris at the CRI. With Marion Voillot, she created Premiers Cris, a community of individuals interested in early childhood that are engaged in a collaborative research process that uses digital technology to answer the concrete questions of those who care for toddlers.

Informations : Se connecter au site pour connaître les modalités de diffusion du séminaire.

https://cognition.ens.fr/en/agenda

—————————–

• 12/11/2020- 14h

Unicaen/INSERM

Séminaire : Mobilités : Vieillissement, Pathologies, Santé (séminaire Comète, UMR-S 1075 INSERM-Université de Caen Normandie)

– Lucile Bigot,

Mooven, solutions au service de la santé par l’activité physique

Informations : Voir site Web pour connaître le maintien de ce séminaire en visioconférence

http://comete.unicaen.fr/

—————————–

• 12/11/2020- 14h-15h30

En ligne

Séminaire : Philosophie, Pratiques et Langages (séminaire du PPL, EA 3699, Université Grenoble-Alpes)

– Kevin O’Regan, Integrative Neuroscience and Cognition Center – Université de Paris

http://nivea.psycho.univ-paris5.fr/

Comment la théorie sensorimotrice dissout le problème de la conscience phénoménale

L’approche « sensorimotrice » de la conscience phénoménale soutient que l’on peut aborder le problème épineux des « qualia », c’est-à-dire la qualité ressentie des expériences sensorielles, de façon scientifique en adoptant le point de vue selon lequel : avoir une expérience consciente ressentie consiste (1) à avoir conscience d’accès (dans le sens de Ned Block) du fait que : (2) on est engagé dans une interaction avec le monde qui est régie par des lois sensorimotrices qui constituent les qualités ressenties.
L’idée est de ne plus considérer la conscience phénoménale comme un produit engendré par le cerveau, mais comme une habileté sensorimotrice que l’on exerce, et dont les qualités constituent le « ce que ça me fait » de sentir. J’expliquerai comment cette idée permet de dissoudre le « problème dur » de la conscience et d’enjamber la « brèche explicative » qui semble exister entre phénomènes neurophysiologiques et phénomènes psychiques ressenties. L’approche permet également de faire des prédictions empiriques dans des domaines comme la vision des couleurs, la cécité aux changements, la substitution sensorielle, et la connaissance de l’espace.

Informations : Le lien Zoom sera mis en ligne prochainement – voir le site-

http://ppl.upmf-grenoble.fr/fr/manifestations-scientifiques/seminaire-international/

—————————–

• 12/11/2020- 14h-16h

Laboratoire CRISCO

Séminaire : Inter-langue sur la Signification en COntexte (conférences du Centre de Recherche- (CRISCO), EA 4255, Université Caen Normandie)

Peter Petré, Université d’Antwerp

Community meets individuals in Early Modern English. The impact of individual differences and similarities on long-term population-level syntactic change

Language change has typically been studied at the aggregate level, yet it is innovations and fluctuations in individual behaviours that bring about such change. Assuming that language is a complex adaptive system (Beckner et al. 2009), I show how macro-properties of grammaticalizing constructions can be accounted for as anunintended effect of intentional individual interactions. These dynamics are exemplified by various developments in seventeenth and eighteenth-century English as represented in 50 prolific writers (brought together in the EMMA-corpus, Petré et al. 2019), including the grammaticalization of be going to,the copularization of ‘get’, and the increasing productivity of prepositional passives. For each of these types of evidence it will be shown that individuals continue to innovate/adopt innovations beyond adolescence, but do so in different ways, depending on their age and community of practice. These differences lead to a higher degree of variation, which prepares a changing construction for its next leap. Also, leaders of change are followed by both older and younger adopters, but whereas older adopters will conservatively constrain innovative usage in agreement with pre-existing habits, younger language users may significantly elaborate usage across the lifespan (cf. Petré & Van de Velde 2018). Combined, these behaviours reinforce the well-known S-curve propagation of change. To fully understand the various developments outlined here, the specific English socio-historical context also needs to be taken into account. The writers in EMMA lived in thelong seventeenth century, which saw the Civil War, plague and Great Fire of London in rapid succession. Such upheaval appears to impact on the rate of change, with signs of changes slowing down in times of extreme stress. General demographics and social networks with many weak ties (in line with work by Milroy & Milroy 1985, Trudgill 2011, among others) also play a role, with Londoners being generally more progressive. Yet even within this complex multi-faceted reality, regularities across individuals’ cognitive representations emerge, as visible in recurrent intra-individual orderings of adoptinginterlinked innovations, or frequency correlations between similar constructions. It is precisely such recurrent behavior and constraints on its variation that ultimately guide the direction of and help explain emergent change at the macro-level. ReferencesBeckner, Clay, Rich

Informations : Voir le site Web pour connaître le maintien de ce séminaire en visioconférence.-

http://crisco.unicaen.fr/

—————————–

• 12/11/2020- 16h

En ligne

Séminaire : Informatique de Paris Nord, (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– David Sprunger,

Titre non précisé

Informations : voir le site pour la connexion à la conférence

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

—————————–

• 13/11/2020- 09h30

Ecole normale supérieure – ENS Lhomond

Séminaire : Jean-Nicod (colloquium de l’Institut-, UMR 8129 CNRS-EHESS-ENS, Paris)

– Victoria McGeer, Princeton/ANU

Empathy internalized

It is commonly accepted that empathetic contact with others can play a key role in supporting and enhancing our own moral agency by way of engaging our emotions in a fitting or appropriate way. I examine a particular instance of this commonsense view : that empathetic contact with others can be a powerful instigator of moral development by way of generating the self-castigating emotions of guilt, shame and remorse when we are brought face to face with the wrongs we have done to them. In defense of this commonsense view, I argue the self-castigating emotions can be epistemically valuable so far as they promote insight into our conduct and character that may be necessary for such development. But more problematically, these emotions can also be motivationally counterproductive for such development. To overcome this problem, I examine the conditions under which these self-castigating emotions can be managed, contained or metabolized, thereby supporting rather than defeating our self-development. My claim will be that forging an empathetic connection with our own erring self is an essential part of this developmental process

Informations : (Si vous souhaitez assister à cette session, merci d’envoyer un mail environ une semaine avant la session à denis.buehler@ens.fr)- –  –

http://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/colloquium-de-l-ijn/

—————————–

• 13/11/2020- 10h

En ligne

Séminaire : Corps et sciences sociales – Présentation critique d’ouvrages en présence de leurs auteurs

Emotions et sciences sociales : Amour et sciences sociales

Eva Illouz, La Fin de l’amour. Enquête sur un désarroi contemporain, Paris, Seuil, 2020, 416 p.
Marie Bergström, Les nouvelles lois de l’amour. Sexualité, couple et rencontres au temps du numérique, Paris, La Découverte, 2019, 220 p.

Présentation critique d’ouvrages en présence de leurs auteurs
Séminaire 2020 / 2021

Ce séminaire vise à rendre raison de la floraison saisissante depuis le milieu des années 90 en histoire, sociologie, anthropologie, science politique, d’ouvrages consacrés aux questions du corps, de la santé, de l’administration du vivant. Elle incite à inventorier, par delà singularités apparentes et spécificités disciplinaires, les pensés et impensés communs à cette humeur du temps si soucieuse du destin du corps et du biologique. Ce séminaire se tient sous l’égide conjointe de la MSH-Paris Nord et de la Fondation MSH-Paris, et a été intégré dans deux masters de l’EHESS.
Informations : voir le site Web pour connaître les modalités de diffusion.  

https://www.mshparisnord.fr/event/seminaire-corps-et-sciences-sociales-15-novembre-2019/

—————————–

• 13/11/2020- 10h-12h

En ligne

Séminaire : Transferts culturels (séminaire des Archives Husserl de Paris, UMR 8547 CNRS-ENS)

– Elke Sturm-Trigonakis, Thessalonique

Weltliteratur als Wissenskonfiguration. Versuch einer Bilanz aus postkolonialistischer Perspektive

Le fil directeur est la question des vecteurs par lesquels s’opèrent les déplacements de contenus intellectuels et culturels dans l’espace ou dans le temps. Les resémantisations qui accompagnent nécessairement ces déplacements sont au cœur. Les thèmes abordés sont délibérément variés, de manière à favoriser les contacts entre les disciplines et les discussions méthodologiques. Un accent sera cependant mis sur les questions de spatialisation dans les constructions historiographiques, concernant par exemple l’histoire transnationale de l’Empire ottoman vers 1900, l’histoire de la présence diplomatique chinoise dans l’Europe de la fin du XIXe siècle, l’interculturalité dans l’histoire grecque ou encore l’histoire du livre dans une perspective transnationale.

Informations : Voir le site Web pour connaître les modalités de diffusion.  

http://www.umr8547.ens.fr/spip.php?article701

—————————–

• 13/11/2020- 10h-12h

En ligne

Séminaire : Transferts culturels (séminaire des Archives Husserl de Paris, UMR 8547 CNRS-ENS)

– Michela Passini, Paris

La traduction en histoire et histoire de l’art

Le fil directeur est la question des vecteurs par lesquels s’opèrent les déplacements de contenus intellectuels et culturels dans l’espace ou dans le temps. Les resémantisations qui accompagnent nécessairement ces déplacements sont au cœur. Les thèmes abordés sont délibérément variés, de manière à favoriser les contacts entre les disciplines et les discussions méthodologiques. Un accent sera cependant mis sur les questions de spatialisation dans les constructions historiographiques, concernant par exemple l’histoire transnationale de l’Empire ottoman vers 1900, l’histoire de la présence diplomatique chinoise dans l’Europe de la fin du XIXe siècle, l’interculturalité dans l’histoire grecque ou encore l’histoire du livre dans une perspective transnationale.

Informations : Voir le site Web pour connaître les modalités de diffusion.

http://www.umr8547.ens.fr/spip.php?article701

—————————–

• 13/11/2020- 11h30

Centre Pierre Mendès-France

Séminaire : Statistique, Analyse et Modélisation Multidisciplinaire (séminaire du SAMM, EA 4543, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)

– Nicolas Fournier, Laboratoire de Probabilités, Statistique et Modélisation, LPSM, UMR 8001

Titre non précisé

Le séminaire SAMM (Statistique, Analyse et Modélisation Multidisciplinaire) est hebdomadaire et reprend les séminaires SAMOS-MATISSE « Probabilités, Statistiques et Réseaux de Neurones » et Marin-Mersenne-SAMOS « Mathématiques des Systèmes Complexes ».

Informations : Voir le site web pour savoir si le séminaire est maintenu en visioconférence.

http://samm.univ-paris1.fr/-Seminaire-du-SAMM-

—————————–

• 13/11/2020- 11h30-12-30

Institut François Magendie

Séminaire : Bordeaux Neurosciences (séminaire et conférence FBN, Bordeaux Neurocampus, Université Bordeaux Segalen)

Andrew Sharott, MRC Brain Network Dynamics Unit, Oxford, UK

Closing the loop: phase-dependent modulation of cortico-basal ganglia circuits

Closed-loop neuromodulation, whereby features of ongoing brain signals are used to control the timing of electrical or optical stimulation, has the potential to provide precise methods for the manipulation of functional and dysfunctional neuronal activity. Neuronal oscillations provide an attractive input signal for such closed-loop modulation, as they provide a robust signal to inform the timing of stimulation. As oscillations are a fundamental property of normal brain activity, modulating their strength and manipulating synchronization will likely influence brain function and ongoing behavior. Computational studies suggest pulsatile perturbations timed to a specific phase of an oscillation can modulate neural oscillators by shifting the relative timing of neuronal activity. Using a combination of preclinical and clinical physiology and bioengineering experiments, we have developed a viable system for utilizing such phase-dependent closed-loop stimulation to modulate pathological beta-frequency oscillations in Parkinson’s disease. In addition to providing a novel therapeutic strategy, these methods could allow the manipulation of a wide range of oscillatory activities to causally examine the role of rhythmicity in the healthy brain.

Informations : Séminaire interne – Invité par Thomas Bienvenu, Neurocentre Magendie and Nicolas Mallet, IMN

https://www.bordeaux-neurocampus.fr/agenda/

—————————–

• 13/11/2020- 13h30-15h30

En ligne

Séminaire : DEscriptions LInguistiques, COrpus, TAL (séminaire DéLiCorTal, Axe 1 du LIDILEM – EA 609, Université Grenoble Alpes)

– Anna Krzyzanowska, U. Maria Curie-Sk odowska, Lublin, Pologne

Les formules expressives de la conversation. Analyse contrastive (français – polonais)

L’objectif de cette conférence est de proposer une description pragma-sémantique des formules conversationnelles courantes en français avec leurs équivalents en polonais, en mettant en évidence aussi bien leurs valeurs pragmatiques que divers types de facteurs d’ordre sociolinguistique et culturel déterminant les modalités d’emploi des structures étudiées. Le cadre théorique adopté est celui de la phraséologie « étendue », champ d’études relativement peu exploré, en particulier dans une optique comparative.
En français comme en polonais, les formules conversationnelles étudiées ont un statut sémantico-pragmatique hétérogène. Cette catégorie englobe aussi bien les routines conversationnelles associées à des situations spécifiques que celles ayant des fonctions de communication variées. On y trouve ainsi des expressions ayant, en fonction d’un contexte, des valeurs pragmatiques différentes (contestation et approbation), ou bien celles ayant des fonctions pragmatiques voisines qui diffèrent sous certains aspects (un autre degré de force illocutoire, des registres de langues différents ; des valeurs expressives complémentaires). En revanche, elles partagent toutes la même valeur, celle de marquer l’attitude du locuteur face à son énoncé et son acte d’énonciation.
Du point de vue contrastif et traductologique, notre étude, axée sur différents degrés de correspondance au niveau de la forme et du sens vise à trouver un équivalent d’une formule française aussi proche que possible quant à sa signification et sa fonction pragmatique, sans négliger pour autant l’impact d’une contrainte sociolinguistique et culturelle.
Notre exposé a aussi pour but de présenter les résultats d’un projet de recherche franco-polonais Polonium [PHC 2018-2019] Pragmatèmes en contraste : de la modélisation linguistique au codage lexicographique, réalisé par les équipes des universités de Lublin (Marie Curie-Sk odowska), de Grenoble (Lidilem, Université Grenoble Alpes), et de Katowice (Université de Silésie).

Le séminaire DéLiCorTal (DEscriptions LInguistiques, COrpus, TAL) de l’axe 1 du LIDILEM, auquel participent des étudiants en Master, des doctorants et des enseignants chercheurs, organise des séances mensuelles autour des deux lignes directrices de l’Axe 1 : les recherches en descriptions linguistiques (syntaxe, sémantique, pragmatique) sur corpus et en traitement automatique des langues. Les séances sont ouvertes à tous les membres du LIDILEM, ainsi qu’à des participants extérieurs. 

Le séminaire accueille des chercheurs invités de France ou de l’étranger, spécialistes des différents domaines des Sciences du langage. Il a également pour objectif de faire mieux connaître les travaux en cours de tous les membres de l’équipe.

Informations : Delicortal – conférence zoom – se reporter au site Web pour demander à se connecter

https://lidilem.univ-grenoble-alpes.fr/

—————————–

• 13/11/2020- 14h-17h

En ligne

Séminaire : Métrique générale (séminaire de l’équipe Sens Texte Informatique Histoire (STIH), EA 4509, Université Paris 4-Sorbonne)

– Odile Schneider Mizony, Université de Strasbourg

Changements morphologiques  en  allemand  aujourd’hui :  fréquence,  déstandardisation  ou évolution typologique ?

Ce séminaire est l’héritier de celui organisé par Jean-Louis Aroui (Paris 8-CNRS, 2011-2015). La métrique générale cherche à élaborer un système aussi restrictif que possible de notions et de principes qui puissent servir à décrire les traditions métriques à travers le monde. Elle étudie en particulier les fondements linguistiques des structures métriques. La perspective adoptée sera celle de la métrique générative, pour laquelle les catégories qui servent à décrire les formes versifiées sont étroitement apparentées à celles qui servent à décrire le langage ordinaire. On a donc recours aux mêmes dispositifs formels que ceux qui sont employés en linguistique pour la description des langues naturelles : arbres, grilles, gabarits, contraintes.

Chaque séance sera consacrée à la discussion d’un ou plusieurs articles que les participants auront lus à l’avance. Certaines séances seront couplées : la première des deux séances sera consacrée à une question de phonologie, et la seconde à sa contrepartie métrique.

Informations : – voir le site Web pour connaître les modalités de diffusion.

http://stih-sorbonne-universite.fr/

—————————–

• 13/11/2020- 14h-17h

En ligne

Séminaire : Métrique générale (séminaire de l’équipe Sens Texte Informatique Histoire (STIH), EA 4509, Université Paris 4-Sorbonne)

– Thérèse Robin, Université Paris-Est Créteil Val de Marne

Changement linguistique et constructions verbales en allemand ancien (IXe-XVIe s.)

Ce séminaire est l’héritier de celui organisé par Jean-Louis Aroui (Paris 8-CNRS, 2011-2015). La métrique générale cherche à élaborer un système aussi restrictif que possible de notions et de principes qui puissent servir à décrire les traditions métriques à travers le monde. Elle étudie en particulier les fondements linguistiques des structures métriques. La perspective adoptée sera celle de la métrique générative, pour laquelle les catégories qui servent à décrire les formes versifiées sont étroitement apparentées à celles qui servent à décrire le langage ordinaire. On a donc recours aux mêmes dispositifs formels que ceux qui sont employés en linguistique pour la description des langues naturelles : arbres, grilles, gabarits, contraintes.

Chaque séance sera consacrée à la discussion d’un ou plusieurs articles que les participants auront lus à l’avance. Certaines séances seront couplées : la première des deux séances sera consacrée à une question de phonologie, et la seconde à sa contrepartie métrique.

Informations : Le séminaire se déroulera sur Zoom. Les personnes intéressées contacteront Delphine Pasques

http://stih-sorbonne-universite.fr/

—————————–

• 13/11/2020- 14h30

Institut de Neurosciences de la Timone (INT)

Séminaire : Neurosciences de la Timone (séminaire de l’Institut de- (INT), Marseille)

James Boaniuto, University of Southern California

Developing computational models of reach and grasp performance and observation

James Bonaiuto is an independent researcher in neuroscience at the Institut des Sciences Cognitives – Marc Jeannerod, CNRS. His research interests include motor control, action-based decision making, and cortical beta activity. He recently has obtained an ERC Consolidator Grant (ECoG-2019) to study sensorimotor beta bursts in terms of mechanisms, functional role, and development using multi-level approaches from computational modeling, neurophysiology, and M/EEG of the motor system.

Informations : invité par Nicole Malfait- voir le site pour connaître son maintien et les modalités-  –

http://www.int.univ-amu.fr/seminaires

—————————–

• 13/11/2020- 16h-18h

En ligne

Séminaire : Epistémologie de la musicologie numérique. Le statut des approches mixtes  (qualitatives/quantitatives)

Séminaire d’Études Ethnomusicologiques

L’exploration d’œuvres musicales, de représentations iconographiques ou encore de sources théoriques, dans le cadre d’une musicologie générale, ne peut faire l’impasse sur la prise en compte des contextes. Il s’agit d’une part de contextes de production et de réception et, de l’autre, de la signification contextuelle d’unités de sens au sein d’ensembles plus vastes (partitions, corpus iconographiques, écrits théoriques etc.).

Le choix méthodologique entre l’analyse contextuelle et l’analyse immanente semble a priori indépendant du problème de la nature des significations, qui peuvent être ontologiques (inscrites dans l’objet qu’elles dénotent) ou nominalistes (dépendantes de la méthode). Mais il existe des liens possibles entre ces choix méthodologiques et ces statuts de signification si l’on considère que « tout signifié résulte d’un parcours interprétatif : il n’est ni découvert, ni inventé, mais constitué dans une interaction entre le texte et l’interprète » (Rastier 1994, 1.2. b). Ces liens entre texte et interprète ont des implications fortes sur les principes épistémologiques et sur les régimes d’évidence qui sous-tendent l’appréhension des contenus.

En 1975 Jean-Jacques Nattiez proclamait la « mort de la structure » sur la base de deux constats :  1. que « ‘découvrir une structure’ consiste à faire un choix a priori et abstrait d’interprétants » et 2. que la description structurale implique un « aplatissement » des différents niveaux de pertinence stylistiques et un écrasement des contextes interprétatifs (Nattiez 1975, p. 404).  En s’appropriant la tripartition de Jean Molino, le programme sémiotique alors proposé apporte une réponse efficace à un pan important du problème contextuel en instaurant une relation dialectique entre les niveaux poïétique, neutre et esthésique. Cette réponse laisse ouverte toutefois la question de l’organisation systémique – et donc contextuelle – des signes au sein même du niveau neutre (Lidov 2005, p. 88), si l’on considère que « le sens d’une unité linguistique se définit comme sa capacité d’intégrer une unité de niveau supérieur » (Benveniste 1966,  p. 126).  Par ailleurs, plus que le concept de structure, c’est la branche spécifiquement ontologique du structuralisme qui semble exclure une prise en compte des contextes interprétatifs au profit d’un point de vue purement immanentiste (Eco 1972, Rastier 2006).

La sémantique interprétative (Rastier 1987), en ce qu’elle est axée sur l’étude globalisante du texte plutôt que sur les signes individuels, permet une contextualisation maximale. À travers l’introduction d’un niveau herméneutique, elle est sensible non seulement aux circonstances de production et de réception mais aussi aux contextes inhérents aux textes. Ce cadre théorique annihile deux dichotomies : la conception du sens comme une relation entre sujet et objet et l’opposition entre émetteur et récepteur (Rastier 1994, section II). La sémantique interprétative se concrétise à travers des outils opérationnels pour l’analyse des langues naturelles. Son application à des sources musicales, où le niveau référentiel acquiert un statut très différent, pose toutefois des questions complexes.

Ce séminaire vise à (ré-)explorer les questions suivantes (sans limitation) afin d’identifier les modèles de production de connaissances contextualisées applicables dans le cadre d’une musicologie générale qui s’approprie les méthodes des humanités numériques :

Quels sont les rapports possibles entre d’une part la nature ontologique ou nominaliste des grilles de lecture invoquées et, de l’autre, les possibilités d’une interprétation immanente ou contextuelle ?
Quels apports la discipline musicologique peut-elle fournir à une sémantique de corpus qui tire son origine de l’analyse des textes ?
Quelles sont aujourd’hui les possibilités d’articulation des contextes de production, de réception et d’interprétation situationnelle dans le cadre de la discipline ?
Quelles sont les pratiques des humanités numériques qui s’avèrent propices à la prise en compte des contextes ? Que peut-on attendre de ces pratiques sur le plan méthodologique et épistémologique ?
En quelle mesure les approches axées sur les corpus numériques et multimédia (musicaux, textuels et iconographiques), tels que les produit actuellement la recherche en musicologie, apportent-elles un regard nouveau sur l’opérativité des approches systémiques ?

Informations : les doctorantes et doctorants et les enseignants de la Faculté des Lettres de Sorbonne sont admis de droit avec leur carte; les abonnées et abonnés à la liste de diffusion seem reçoivent communication du lien pour la connexion;
les autres doivent faire une demande par mail à François Picard. Voir site web- –  –

http://www.iremus.cnrs.fr/

—————————–

• 13/11/2020- 16h-19h

En ligne

Séminaire :

Lecture commentée des §16-17 /Discussion

Pendant l’année 2020-2021, va se poursuivre le « visio-séminaire » de commentaire suivi des leçons De la synthèse passive de Husserl, initié l’an dernier.

Ce séminaire de phénoménologie s’adresse à tous les chercheurs et étudiants avancés intéressés par la pensée husserlienne, et à ceux qui considèrent qu’il est vital de maintenir vivant le lien entre réflexion philosophique et la construction symbolique formelle. Les leçons sur les Synthèses passives fournissent à cet égard un échantillon significatif du type de recherches logiques auxquelles Logique formelle et logique transcendantale (§60) voulaient introduire.

L’an dernier, nous avons traité de la première section « Modalisation » et pu comprendre quels pouvaient être les « fruits logiques » de l’investigation phénoménologiques des synthèses passives de modalisation.
Nous poursuivons cette année avec la section II intitulée « L’évidence », qui porte plus loin la clarification des relations fondamentales entre intention et remplissement qui représentent, selon Logique formelle et logique transcendantale (note au § 60), l’une des contributions essentielles de la phénoménologie.

Informations : Comme le séminaire aura lieu par visio-conférence, les modalités techniques seront précisées au moment de l’inscription.
Pour vous inscrire, merci de contacter les organisateurs (voir le site web):
Carlos Lobo,  Archives Husserl de Paris
Julien Bernard, Centre Gilles Gaston Granger

url : https://centregranger.cnrs.fr/spip.php?article173

—————————–

************************************************************************

semaine du lundi 3 au vendredi 6 novembre 2020

************************************************************************

• 3/11/2020, 09h30-11h30, Université Nancy 2, Campus Lettres et Sciences Humaines

Séminaire : Recherche en informatique et ses applications (conférence du Loria, UMR 7503 CNRS, Université de Lorraine et INRIA)

2nd study session on social networks corpora/data

Attendance is subjected to the room capacity. Please register by October 27th

http://www.loria.fr/fr/

Lieu : Université Nancy 2, Campus Lettres et Sciences Humaines, Boulevard Albert 1er, 54000 Nancy

————————-

• 3/11/2020, 10h30, Centre de mathématiques appliquées, Ecole polytechnique

Séminaire : Mathématiques appliquées (séminaire du Centre de- (CMAP), UMR 7641 CNRS, Ecole polytechnique, Université Paris-Saclay)

Liens entre réseaux de neurones et une équation fonctionnelle avec des solutions polynomiales

Les réseaux de neurones et leurs applications en calcul scientifique font apparaître des questions mathématiques, certaines intrigantes. Pour en formaliser certaines, on  passera en revue un cadre général et des résultats d’approximation numérique polynomiale adaptative (Yarotsky 2017, Daubechies-Devore et al. 2019) qui permettent d’évaluer la puissance de la profondeur à partir de la fonction de Takagi. Puis on présentera un résultat récent (Després-Ancellin) qui étend ce résultat à toute fonction polynomiale d’une variable, en construisant une équation fonctionnelle dont la solution, calculée par point fixe, converge rapidement vers le polynome cible et s’implémente sur un réseau de neurones avec une fonction d’activation de type ReLU. Le résultat de quelques simulations illustrera le propos.

https://portail.polytechnique.edu/cmap/fr/seminaires/seminaire-du-cmap

Lieu : Centre de mathématiques appliquées, Ecole polytechnique, Route de Saclay, 91128 Palaiseau

RER B : Lozère

————————-

• 3/11/2020, 14h-16h, Institut des Sciences de l’Homme, Laboratoire Dynamique du Langage (DDL)

Séminaire : Dynamique du langage (séminaire du DDL, UMR 5596, CNRS – Université Lumière Lyon 2)

Jorge Emilio Roses Labrada, University of Alberta

Alienable and inalienable possession in Piaroa (Jodï-Sáliban)

This presentation focuses on possession marking in Piaroa (Jodï-Sáliban, Colombia and Venezuela, ISO 639-3: pid). Based on first-hand fieldwork data and building on previous descriptions, I show that Piaroa has both inalienable and alienable possession and that for a subset of nouns, possession marking is accomplished via possessive classifiers, that originated in lexical items. This presentation not only contributes to the description of Piaroa, an underdocumented and underdescribed Amazonian language, but also to our understanding of possessive classifier systems and their genesis.

dans le cadre DTT : Atelier Morphosyntaxe

http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

Lieu : Institut des Sciences de l’Homme, Laboratoire Dynamique du Langage (DDL), 14 avenue Berthelot, Bât. C, salle Ennat Léger, 69007 Lyon

T2 : Centre Berthelot

————————-

• 3/11/2020, 17h30, Sorbonne Université,

Séminaire : Biologie Paris-Seine (séminaire de l’IBPS – FR3631)

Charlotte Mallart, Prêt Lab

Club Drosoph’île de France

http://www.ibps.upmc.fr/fr/actus/evenements

Lieu : Sorbonne Université, , 2-4 place Jussieu, bât. C, 7e étage, Auditorium du LBD, 75005 Paris

Jussieu

————————-

• 5/11/2020, 09h, En ligne,

Séminaire : Bordeaux Neurosciences (séminaire et conférence FBN, Bordeaux Neurocampus, Université Bordeaux Segalen)

Nicholas Ayache, INRIA, Sophia-Antipolis

http://www-sop.inria.fr/members/Nicholas.Ayache/ayache.html

Table ronde : Imagerie et l’intelligence artificielle

https://www.bordeaux-neurocampus.fr/event/imaging-the-future/

Horaire non précisé

Lieu : En ligne

————————-

• 5/11/2020, 09h-18h30, Centre Universitaire des Saints Pères, Université Paris Descartes

Journée : INC DAY 2020: The Embodied Brain

This year the INC DAY will focus on various aspects of the inter-relationship between brain and body: from nutrition and hormones to embodied cognition. Catherine Tallon-Baudry (Ecole Normale Supérieure, Paris) will give the keynote lecture on the topic Viscerally conscious, that will followed by presentations “in flesh and bones” or by video-conferencing of nine other French or foreign researchers.

https://inc.parisdescartes.fr/2020/10/inc-day-2020-the-embodied-brain/

Lieu : Centre Universitaire des Saints Pères, Université Paris Descartes, 45 rue des Saints-Pères, 2e étage, salle des conférences (R229), 75005 Paris

Saint Germain-des-Prés (L4)

————————-

• 5/11/2020, 10h30-12h, ARSH, Domaine universitaire Saint Martin d’Hères

Séminaire : Philosophie, Pratiques et Langages (séminaire du PPL, EA 3699, Université Grenoble-Alpes)

Dominique Pradelle, Archives Husserl, CNRS UMR 8547, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand

http://www.umr8547.ens.fr/spip.php?rubrique59

Phénoménologie et idéalités mathématiques : la stratification des modes d’évidence

L’objet de cette conférence réside dans la phénoménologie des objets idéaux et purement formels des mathématiques, c’est-à-dire dans la clarification de l’évidence subjective de tels objets : que signifie le fait d’avoir l’évidence (ou l’intuition) d’une idéalité mathématique ? Nous montrerons que loin d’être univoque, une telle évidence formelle s’avère polymorphe et épouse la pluralité des strates eidétiques de la logique formelle dégagés par Husserl dans Logique formelle et logique transcendantale : morphologie pure des significations, logique de la cohérence (de l’implication analytique) et logique de la vérité. Nous tâcherons alors, à partir d’exemples, d’en dégager la conséquence philosophique générale : l’évidence mathématique s’affranchit du paradigme offert par la perception sensible, celui d’une donation directe, en chair et en os, de son objet. À l’idée d’intuition catégoriale exposée par Husserl dans la Sixième des Recherches logiques, il faut substituer la notion de remplissement catégorial indéfini, qui ne transcende jamais le niveau du sens vers celui des objets, et qui désigne l’ensemble des modes possibles de clarification, d’analyse et de validation du sens.

http://ppl.upmf-grenoble.fr/fr/manifestations-scientifiques/seminaire-international/

Lieu : ARSH, Domaine universitaire Saint Martin d’Hères, 1281 avenue Centrale, salle B1, 38400 Gières

Tram B ou C : Bibliothèques Universitaires

————————-

• 5/11/2020, 13h30-15h, Université d’Orléans, Faculté des Lettres Langues et Sciences Humaines

Séminaire : Linguistique (séminaire Orléanais du Laboratoire Ligérien de Linguistique (LLL),  UMR 7270 CNRS, Université d’Orléans – Université de Tours – BnF)

Florence Lefeuvre, EA 7345 – CLESTHIA Langage, systèmes, discours, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

http://www.univ-paris3.fr/lefeuvre-florence-32164.kjsp

Le Corpus de Français Parlé Parisien : vers un corpus annoté ?

http://lll.cnrs.fr/lagenda/

Lieu : Université d’Orléans, Faculté des Lettres Langues et Sciences Humaines, 10 rue de Tours, 45065 Orléans

Tram : Université l’indien

————————-

• 5/11/2020, 14h, Centre EuroMov, Université de Montpellier

Séminaire : EuroMov (séminaire du Centre européen de recherche sur le mouvement humain, Université Montpellier)

Julie Boiché, Epsylon, Université de Montpellier 3 Paul Valéry

https://epsylon.www.univ-montp3.fr/fr/annuaire_recherche/julie-boich%C3%A9

Les habitudes, pour le meilleur … et pour le pire. Illustration sur l’activité physique et la sédentarité

http://euromov.eu/actualites/#seminaires

Lieu : Centre EuroMov, Université de Montpellier, 700 avenue du Pic Saint Loup, salle Marey, 34090 Montpellier

————————-

• 6/11/2020, , ENS, Département d’Etudes Cognitives

Séminaire : Neurosciences cognitives Computationnelles (séminaire du LNC2, U960 Inserm, ENS Paris)

Stefano Palminteri, Laboratoire de Neurosciences Cognitives et Computationnelles, INSERM – ENS, Paris

https://sites.google.com/site/stefanopalminteri/home

Titre non précisé

https://lnc2.dec.ens.fr/fr?lang=en

Lieu : ENS, Département d’Etudes Cognitives, 24 rue Lhomond, salle U203, 1er, 75005 Paris

Censier Daubenton (L7) ; RER B : Luxembourg

————————-

• 6/11/2020, 09h, En ligne,

Séminaire : Bordeaux Neurosciences (séminaire et conférence FBN, Bordeaux Neurocampus, Université Bordeaux Segalen)

Nicholas Ayache, INRIA, Sophia-Antipolis

http://www-sop.inria.fr/members/Nicholas.Ayache/ayache.html

Table ronde : Imagerie et l’intelligence artificielle

https://www.bordeaux-neurocampus.fr/event/imaging-the-future/

Horaire non précisé

Lieu : En ligne

————————-

• 6/11/2020, 10h30-12h, Laboratoire Parole et Langage (LPL), Aix-Marseille Université

Séminaire : Parole et langage (séminaire du LPL, UMR 7309 CNRS, Aix-Marseille Université)

Laurent Besacier , Laboratoire d’Informatique de Grenoble, équipe GETALP, Grenoble

http://www-clips.imag.fr/geod/User/laurent.besacier/

Une introduction à la documentation des langues assistée par la machine: illustration par le projet BULB

In this talk, I will introduce computational language documentation which is an emerging interdisciplinary field where linguistics leverage machine learning in order to help language documentation. First contributions on this topic were done during the BULB* project which addressed oral Bantu languages. I will present some insights of BULB in this talk: (1) how to ease or speed up speech data collection using mobile apps (2) how to leverage neural sequence-to-sequence models for automatic data processing and analysis.

*BULB: Breaking the Unwritten Language Barrier

Entrée libre

http://www.lpl-aix.fr/lagenda/

Lieu : Laboratoire Parole et Langage (LPL), Aix-Marseille Université, 5 avenue Pasteur, salle de conférences B011, 13100 Aix-en-Provence

————————-

• 6/11/2020, 11h-12h30, Maison des Sciences Economiques,

Séminaire : Economie et Psychologie (séminaire de l’Ecole d’économie de Paris)

Fabio Galeotti, Gate CNRS Lyon

Titre non précisé

The Economics and Psychology Seminar is dedicated to research in behavioral and experimental economics. It is open to specialists in various fields such as economics, psychology, sociology, philosophy, and neuroscience.

http://www.parisschoolofeconomics.eu/fr/recherche-academique/seminaires/economie-et-psychologie/

Lieu : Maison des Sciences Economiques, , 112 boulevard de l’Hôpital, , 6e étage, niveau bleu, 75647 Paris

Campo Formio (L5)

————————-

• 6/11/2020, 11h30, Centre Pierre Mendès-France, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Séminaire : Statistique, Analyse et Modélisation Multidisciplinaire (séminaire du SAMM, EA 4543, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)                                                                                                                                                                                                                             

Patrice Bertail, Université Paris Ouest-Nanterre

Exponential inequalities for survey sampling plans

Le séminaire SAMM (Statistique, Analyse et Modélisation Multidisciplinaire) est hebdomadaire et reprend les séminaires SAMOS-MATISSE « Probabilités, Statistiques et Réseaux de Neurones » et Marin-Mersenne-SAMOS « Mathématiques des Systèmes Complexes ».

http://samm.univ-paris1.fr/-Seminaire-du-SAMM-

Lieu : Centre Pierre Mendès-France, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 90 rue de Tolbiac, 20e étage, salle C20-13, 75013 Paris

Tolbiac (L7) ou Olympiades (L14)

————————-

• 6/11/2020, 11h30-12h30, Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC), Centre Biomédical des Saints-Pères

Séminaire : Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC Seminar Series, UMR 8002 CNRS, Université Paris Descartes)

Stéphane Dieudonné, Inhibitory Transmission Team, Laboratoire de Neurobiologie, CNRS UMR 8544

Titre non précisé

A priori the seminar will be organized at the Saints Pères location for only 35 people. Others will be able to participate via streaming. If the sanitary situation exludes the physical presence of participants, the seminar will be organized by ZOOM.

https://incc-paris.fr/events-and-news/

Lieu : Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC), Centre Biomédical des Saints-Pères, 45 rue des Saints-Pères, 4e étage, Conference room R229, 75006 Paris

St Germain des Prés (L4), Sèvres Babylone (L10 & L12), Mabillon (L10)

————————-

• 6/11/2020, 12h, Centre de Psychiatrie et Neurosciences (CPN),

Séminaire : Psychiatrie et Neurosciences (séminaire de l’IPNP, Inserm 1266, Université Paris Descartes)

Hermann Cuntz, Ernst Strüngmann Institute, Neuroscience Max Planck Society and Frankfurt, Allemagne

Quantitative analysis and modelling of dendrite growth

https://ipnp.paris5.inserm.fr//actualites/cpn/seminaires

Lieu : Centre de Psychiatrie et Neurosciences (CPN), , 102-108 rue de la Santé, salle R04-45, 75014 Paris

Glacière ou Alésia

————————-

• 6/11/2020, 14h, Maison de la recherche – Toulouse, Université Jean Jaurès – Toulouse II

Séminaire : Octogone-Lordat (séminaire de l’Unité de recherche interdisciplinaire, EA 4156, Université de Toulouse Jean Jaurès)

Aurélie Pistono, Department of Experimental Psychology, Ghent university

Toutes les disfluences ne se valent pas : apport de l’eye-tracking à l’étude du discours

Pour comprendre ce qui nous amène à être disfluents, plusieurs auteurs ont tenté de relier le pattern de disfluences produit à des niveaux spécifiques de production du langage, en utilisant des Network Tasks. Dans ce paradigme, les participants décrivent un parcours à travers un réseau d’images, ce qui permet de créer des difficultés à des étapes spécifiques (e.g. sélection lexicale) tout en maintenant les autres caractéristiques constantes (e.g. fréquence lexicale). Il existe cependant un consensus sur le fait que les disfluences sont multifactorielles, et dépendent également d’autres facteurs (Clark et Fox Tree, 2002; Engelhardt et al., 2018). Pour distinguer les disfluences causées par des difficultés de production verbale des autres disfluences, nous avons reproduit ce paradigme en eye-tracking. Après avoir décrit ce paradigme, je présenterai les effets de différentes manipulations (i.e., lexicale, grammaticale, conceptuelle). Je montrerai également que certaines disfluences sont davantage liées au monitoring du discours, ou à l’utilisation de stratégies de la part du locuteur.

entrée libre

https://octogone.univ-tlse2.fr/

Lieu : Maison de la recherche – Toulouse, Université Jean Jaurès – Toulouse II , 5 allées Antonio Machado, salle E323, 31058 Toulouse

ligne A : Mirail-Université

************************************************************************

semaine du lundi 19 au vendredi 30 octobre 2020

************************************************************************

19 octobre 2020

14h-15h30, Lyon, Institut des Sciences de l’Homme, Laboratoire Dynamique du Langage (DDL)

Séminaire : Dynamique du langage (séminaire du DDL, UMR 5596, CNRS – Université Lumière Lyon 2

Discussion de l’article « Cultural influences on word meanings revealed through large-scale semantic alignment » (Thompson et al. 2020, Nature Human Behaviour)

A noter: salle avec maximum 10 places! Pour participer à distance, envoyez un mail à Brigitte Pakendorf ou Marc Tang pour recevoir le lien Tixeo.

Lieu : salle Elise Rivet, 14 avenue Berthelot, B‚t. C, B‚t. C, 69007 Lyon

19 octobre 2020

14h-16h, Montpellier, Université Paul Valéry Montpellier 3,

Séminaire : Praxiling (séminaire de l’UMR 5267 CNRS – Université Paul-Valéry Montpellier 3

Le dialogisme 20 ans après !

Lieu : salle Jourda, Route de Mende, 34199 Montpellier

• 19 octobre 2020

14h-16h, Montpellier, Université Paul Valéry Montpellier 3

Séminaire : Praxiling (séminaire de l’UMR 5267 CNRS – Université Paul-Valéry Montpellier 3

Dans un mois, dans un an : du fonctionnement énonciatif spécifique du SP temporel dans x temps

Lieu : salle Jourda, Route de Mende, 34199 Montpellier

19 octobre 2020

14h-16h, Mont-Saint-Aignan, ESPE de Haute-Normandie,

Séminaire : Dynamique du langage In Situ (conférences du DYLIS, EA7474, Université de Rouen Normandie

Je t’invite à venir ranger les jouets ª : une recherche-action-formation sur l’acquisition du langage en établissements d’accueil du jeune enfant

Notre présentation portera sur le projet de recherche-action-formation RaProChe (Recherche-Action Professionnel-les-Chercheur-es), mené dans des établissements parisiens d’accueil du jeune enfant et qui vise à étudier et à accompagner les professionnelles dans leurs interactions avec les enfants accueillis. Nous détaillerons le projet en insistant sur le volet formation centré sur le transfert et le partage d’expertise entre linguistes et professionnelles sur l’acquisition du langage.

Projet RaProChe: http://www.univ-paris3.fr/raproche-recherche-action-professionnel-les-chercheur-es-2020-2022–628222.kjsp?RH=1505727285324

Campus Mont Saint Aignan ou à distance : https://webtv.univ-rouen.fr/permalink/l125f6a271c4ba64vq7r/

Lieu : bât. 3, Amphi Axelrad, 2 rue du Tronquet,76131 Mont-Saint-Aignan

20 octobre 2020

10h-12h, Lyon, Institut des Sciences de l’Homme, Laboratoire Dynamique du Langage (DDL)

Séminaire : Dynamique du langage (séminaire du DDL, UMR 5596, CNRS – Université Lumière Lyon 2

Possessive noun classes in MojeÒo Trinitario (Arawak, Bolivia)

dans le cadre DTT : Atelier Morphosyntaxe

Lieu : salle Ennat Léger, 14 avenue Berthelot, B‚t. C, B‚t. C, 69007 Lyon

21 octobre 2020

– Nancy, Maison des Sciences de l’Homme de Lorraine,

Séminaire : Grandes conférences des Archives Poincaré (Laboratoire d’Histoire des Sciences et de Philosophie, UMR 7117, Université de Lorraine,

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

Toutes les conférences peuvent Ítre suivies en direct sur internet. Pour plus de détails, écrire à Laurent Rollet.

->Le cycle des Grandes Conférences des Archives Henri Poincaré est conçu comme un espace de rencontre entre chercheurs et grand public. Il couvre de nombreux champs disciplinaires : philosophie, épistémologie, éthique, histoire des sciences et des techniques, histoire des institutions, sociologie des sciences et des organisations, etc. Les conférences ont lieu alternativement sur les sites nancéiens et strasbourgeois des Archives Henri Poincaré.

Le fini et l’infini : perspective occidentale, perspective japonaise

Le finitisme est la préférence pour les inférences finies effectives sur les objets concrètes (par exemple, les signes numériques) en mathématiques. Développée et défendue par Hilbert, cette préférence vise aux démonstrations finies de la consistence de théories mathématiques infinies, y compris l’arithmétique et la théorie des ensembles. Hilbert dit que ces démonstrations justifieraient notre usage des mathématiques infinies, malgré notre nature finie. Cependant, Gödel a démontré que cet espoir n’est pas possible de la maniËre envisagée par Hilbert, en prouvant qu’une théorie arithmétique ne peuvent pas démontrer sa propre consistance. Donc pour prouver la consistance de l’arithmétique, il faut utiliser des éléments et méthodes non arithmétiques. Mais il reste possible que ces extensions non arithmétiques de l’arithmétique peuvent Ítre finitistes. Cette question concerne la nature du fini et la nature finitiste de notre pensée. Dans cette conférence je me concentre sur une réponse à cette question par le logicien japonais Gaisi Takeuti, un théoricien de la démonstration du premier rang. Cette réalisation est particulièrement interessante parce qu’elle est ancrée dans ses études de Hilbert et Bernays, et donc finalement de Kant, mais aussi dans l’école de Kyoto de la philosophie japonaise. Contrairement à la conception occidentale standard, selon laquelle il existe un grand abîme entre le fini et l’infini, dans la philosophie japonaise les deux se mÍlent. Dans l’école de Kyoto, Kitaro Nishida (le philosophe japonais le plus célèbre du XXe siècle) a développé ce rapport dans les mathématiques et la logique, et ensuite plus globalement, utilisant ses lectures occidentales (y compris Kant, Dedekind et Poincaré) et ses pensées de la tradition bouddhiste de l’école de Kegon. Nous montrons que Takeuti était bien influencé par Nishida, et que cette influence donne forme au finitisme de Takeuti. Je vais montrer que le projet de Takeuti est une vraie rencontre des traditions occidentales et orientales, en mathématiques, logique, et philosophie.

Lieu : 3e étage, salle 324, 91 avenue de la Libération,54000 Nancy

22 octobre 2020

10h30, Boulogne-Billancourt, Institut de Psychologie – Centre Henri Piéron, Université Paris Descartes

Séminaire : Adaptations Travail-Individu (séminaire du LaPEA, EA 4469, Université Paris Descartes

Vagal tank theory: a functional approach to self-regulation resources via the 3Rs of cardiac vagal control ñ Resting, Reactivity, and Recovery

The vagal tank theory, building on neurophysiological, cognitive and social psychology approaches, will introduce a physiological indicator for self-regulation that has mainly been ignored from cognitive and social psychology, cardiac vagal control. Cardiac vagal control reflects the contribution of the vagus nerve, the main nerve of the parasympathetic nervous system, to cardiac regulation. Cardiac vagal control is proposed to be an indicator of how efficiently self-regulatory resources are mobilized and used. Three systematic levels of cardiac vagal control functioning are suggested, the 3 Rs: Resting,
Reactivity, and Recovery. Based on this physiological indicator is derived the metaphor of the vagal tank, which can get depleted and replenished. Overall, the vagal tank theory will enable to integrate previous findings from different disciplines and to stimulate new research questions, predictions, and designs regarding self-regulation.

Lieu : salle des conseils, 71 avenue Edouard Vaillant, 92774 Boulogne-Billancourt

22 octobre 2020

11h, Paris, Laboratoire d’Informatique de Paris 6 (LIP6), Université Pierre et Marie Curie

ComplexNetworks (séminaire d’équipe du Laboratoire d’Informatique de Paris 6 (LIP6), UMR 7606 CNRS, Sorbonne Université

Modèles et algorithmes pour les graphes dynamiques

Les problèmes de graphes ont été largement étudiés dans le cas des graphes statiques. Cependant, ces graphes ne permettent pas de prendre en compte la dimension temporelle, qui est souvent une donnée importante pour les situations à modéliser. Les graphes dynamiques viennent combler ces lacunes en permettant de modéliser des évolutions dans le temps. On peut alors s’interroger sur ces mÍmes problèmes de graphes dans un contexte dynamique. Cela passe d’abord par la définition du modèle de graphes dynamiques le plus approprié et la modélisation précise du problème sur ces graphes. Lorsque le problème ne peut pas être résolu efficacement en appliquant directement des méthodes connues sur les graphes statiques, il faut alors concevoir un algorithme de résolution spécifique aux graphes dynamiques et l’analyser théoriquement et expérimentalement.

En suivant cette démarche, l’objectif de cette thèse est de s’interroger sur l’extension aux graphes dynamiques des problèmes bien connus sur les graphes statiques. Ce travail s’intéresse à plusieurs problèmes de graphes en contexte dynamique en se focalisant sur les aspects algorithmiques et en s’abstrayant des domaines d’applications.

Nous nous intéressons d’abord aux problèmes de flot dans les graphes dynamiques et proposons en particulier pour le problème du flot de cout minimum un algorithme polynomial permettant de résoudre le problème de façon optimale pour un modèle de graphe dynamique spécifique. Des problèmes liés à la connexité des graphes dynamiques sont aussi étudiés. Les composantes connexes persistantes, extension des composantes connexes aux graphes dynamiques, traduisent la connexité d’un ensemble de noeuds pendant un certain nombre de pas de temps consécutifs. De façon analogue à la notion de maximalité des composantes connexes dans un graphe statique, une notion de dominance entre composantes connexes persistantes est définie. Un algorithme polynomial permettant d’identifier toutes les composantes connexes persistantes non dominées est proposé. Plusieurs extensions à la définition de composantes connexes persistantes sont étudiées. Nous proposons enfin des extensions possibles du problème de Steiner aux graphes dynamiques. Nous nous concentrons sur un cas particulier et montrons la NP-complétude de ce problËme.

salle 25-26/105, Tour 25-26, 4 rue Jussieu, 75005 Paris

23 octobre 2020

11h30-13h, Montbonnot-Saint-Martin, INRIA Grenoble RhÙne-Alpes , Montbonnot Saint Martin

Séminaire : Comprendre et Agir sur la reconnaissance faciale

Lieu : 655 Avenue de l’Europe,38330 Montbonnot-Saint-Martin

Grand Amphithéâtre

27 octobre 2020

10h-12h, Nanterre, Université Paris Ouest Nanterre La Défense,

Modèles, dynamiques, corpus (séminaire du laboratoire MoDyCo, UMR 7114 CNRS, Université Paris Ouest Nanterre,

Morphologie et TAL

Lieu : Bât. René Rémond, 3e étage, 200 avenue de la République,92001 Nanterre

30 octobre 2020

14h30, Marseille, Institut de Neurosciences de la Timone (INT), Campus Santé

Is seeing believing ? – building a model system to study predictive coding in the cortex

Lieu : rdc, salle de conférence, 27 boulevard Jean Moulin ,13005 Marseille

************************************************************************

semaine du lundi 5 au dimanche 11 octobre 2020

************************************************************************

• 5/10/20

13h-15h, , En ligne

Séminaire : The Sublime and Aesthetic Experiences

-> Frédérique de Vignemont, Institut Jean-Nicod, UMR 8129 CNRS, EHESS-ENS, Paris

50 shades of affective coloring of perception

 Many sensory experiences somehow involve an affective dimension in addition to their sensory dimension. The crucial question is at which level the affective dimension kicks in. According to a conservative account, sensory experiences give rise to emotions, desires, and evaluative judgments, but they themselves are not affectively loaded. However, it has been recently proposed that there may be more to sensory experiences than what the conservatives assume, including evaluative content. It may then be that some sensory experiences can be endowed with features that are normally distinctive of emotional experiences.

Here I examine what it would require for visual experiences to have an affective phenomenal character. The objective of this paper is relatively modest. It is to draw the map of the various theoretical paths that a theory of affective perception could take. I will organize it around two main issues :

  • Where is valence in perception ? In content ? In attitude ? Or in both ?
  • (ii) What is the relationship between the sensory and the affective components ?
  • We shall see that each path is filled with obstacles. Not only can one question whether visual content can represent evaluative properties, but even if it could, it is not clear that this would be sufficient for visual experiences to be affectively-loaded. Without affective mental paint, the affective phenomenology of our visual experiences might remain quite blend. The challenge then becomes almost artistic : how to blend affective and sensory mental paints ? What colour will it give rise to ?

Information pratique : Virtual BigBlueButton room

Lieu : En ligne

• 6/10/20

– Paris, Sorbonne Université

Séminaire : Biologie Paris-Seine (séminaire de l’IBPS – FR3631),

-> Louise Goupil, IRCAM, Paris

->Ana Lidia M. Dominguez Ruiz, Universidad Pedagógica Nacional, México

Club Drosoph’île de France

Information pratique :

Lieu : 2-4 place Jussieu- 75005 Paris

bât. C- 7e étage, Auditorium du LBD

• 6/10/20

09h-13h, Auvervilliers, Campus Condorcet,

Journée : TLH et Multimodalité, Journée d’étude Collège TLH de l’AFIA

Information pratique : toutes les informations sur cette journée d’étude seront
disponibles sur le site du Collège TLH

Lieu : 8, cours des Humanités- 93300 Auvervilliers

• 7/10/20

– Reims, Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation – Inspé

Séminaire : Les rendez-vous de l’éducation et de la formation,

-> Anne Glaudel, sciences de l’éducation, CEREP, URCA/Inspé

Dimensions individuelle et collective du travail des enseignants

Lieu : 23 rue Clément Ader- 51100 Reims

• 8/10/20

10h, Villetaneuse, Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN), Institut Galilée – Université Paris 13

Séminaire : Informatique de Paris Nord, (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13),

-> Gabriele Vanoni,

Titre non précisé

https://bbb.lipn.univ-paris13.fr/b/sei-eer-t24 (code d’accès: 749983)

Lieu : 99 avenue Jean-Baptiste Clément – 93430 Villetaneuse

bât. B, salle B107

• 8/10/20

14h, Paris, ENS , Département de Biologie

Séminaire : Neurosciences (séminaire de l’IBENS, section-, Ens Paris),

-> Ioana Genescu, IBENS – Équipe Sonia GAREL, Paris

Assembling layer 1 of the neocortex : Roles of Cajal-Retzius cells

Lieu : 46 rue d’Ulm- 75005 Paris

– salle Favard

• 9/10/20

10h, La Plaine Saint-Denis, Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord ,

Séminaire : “Corps” et sciences sociales

-> Jan Plamper

-> Martha Nussbaum

Émotions et sciences sociales

Information pratique : suivre la conférence en visio à partir de ce lien
https://meet.jit.si/BitterCircumstancesWhisperAnyway

Lieu : 4 rue de la croix Faron- 93210 La Plaine Saint-Denis

– en visio conférence

• 9/10/20

11h30, Paris, Centre Pierre Mendès-France, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Séminaire : Statistique, Analyse et Modélisation Multidisciplinaire (séminaire du SAMM, EA 4543, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)

-> Hemant Tyagi

titre non précisé

We consider a model of (biological) neurons in interaction.
Each neuron is characterized by its membrane potential, assumed to be of « Integrate-And-Fire’’ type : between two successive spikes, the membrane potential (V_t) solves an ODE. The neuron spikes at rate f(V_t) (it only depends on the membrane potential of this neuron). At the spiking time, the membrane potential is reset to a resting value.
At this same time, the discharge is propagated to the other neurons
of the network through a jump in the membrane potential. Altogether the finite system with N neurons is a Piecewise Deterministic Markov Process.

We are interested here in the asymptotic behavior as the number of neurons goes to infinity : a typical neuron in the limit system follows a McKean-Vlasov SDE. We study it (existence/uniqueness and invariant distributions). Furthermore, we prove that the local stability of a given invariant distribution can be characterized through the location of the roots of an explicit holomorphic function. We finally discuss the existence of periodic solutions through a Hopf bifurction. An important tool is the Volterra integral equation associated to the process.

Lieu : 90 rue de Tolbiac, 75013 Paris

– 20e étage, salle C20-13

• 9/10/20

11h30-12-30, Bordeaux, Institut François Magendie, Campus de l’Université Bordeaux

Séminaire : Bordeaux Neurosciences (séminaire et conférence FBN, Bordeaux Neurocampus, Université Bordeaux Segalen),

-> Johannes Kohl, Francis Crick Institute

Deconstructing instinctive behaviours

Lieu : 146 rue Léo Saignat- 33077 Bordeaux

• 9/10/20

14h, Toulouse, Maison de la recherche – Toulouse, Université Jean Jaurès – Toulouse II

Séminaire : Octogone-Lordat (séminaire de l’Unité de recherche interdisciplinaire, EA 4156, Université de Toulouse Jean Jaurès),

-> Yohan Gallois, CHU & Octogone-Lordat, Toulouse

Exploration non invasive du carrefour aérodigestif : Etude neurofonctionnelle et traitement automatisé du signal

Le carrefour aérodigestif est une structure complexe qui permet les fonctions de phonation, de déglutition et de protection des voies aériennes. L’exploration de la fonction de déglutition et de protection des voies aériennes se fait classiquement par 2 techniques invasives et subjectives : l’endoscopie pharyngo-laryngée et la radioscopie. Ces techniques ne renseignent que sur l’effecteur moteur de la déglutition et nécessitent un expert pour être utilisées. D’autres technologies non invasive permettent de renseigner sur le fonctionnement neurologique (EEG, fNIRS) et sur l’effecteur moteur (vibrométrie, acoustique) mais reste peu développées dans l’exploration de la fonction de déglutition. Le traitement de ces signaux par des réseaux de neurones a pu être proposé mais le couplage de ces différentes information n’est pas encore utilisé.
Ce projet vise à étudier les corrélats neurologiques mesurés en EEG et fNIRs avec l’effecteur moteur dont l’activité sera mesurée par vibrométrie et acoustique et à développer des algorithmes de détection des événements de déglutition, chez le sujet sains et le sujet pathologiques, grâce aux réseaux de neurones.  Retombées attendues : ces outils et algorithmes nous permettrons de mieux comprendre la physiologie de la déglutition et la physiopathologie de ses troubles au niveau cérébral, et d’obtenir une analyse objective de ces signaux. A plus long termes, ces signaux pourront guider la thérapeutique en dirigeant la rééducation et en proposant des protocole de neurofeedback.

Information pratique : entrée libre

Lieu : 5 allées Antonio Machado- 31058 Toulouse

-salle D31, amphithéâtre F417

• 9/10/20

14h30, Marseille

Institut de Neurosciences de la Timone (INT), Campus Santé

Séminaire : Neurosciences de la Timone (séminaire de l’Institut de- (INT), Marseille),

-> Sandrine Chemla, NeOpto, Institut des neurosciences de la Timone, Marseille

Voltage-sensitive fluorescent probes and signal modeling at the visual cortex level

Lieu : 27 boulevard Jean Moulin – 13005 Marseille
 RdC, salle de conférence

• 9/10/20

14h30, Marseille

Institut de Neurosciences de la Timone (INT), Campus Santé

Séminaire : Neurosciences de la Timone (séminaire de l’Institut de- (INT), Marseille),

-> Jyotika Bahuguna, CoMCo

Titre non précisé

LFP signals and modeling of the generation of beta oscillations in the Base Ganglia.

Lieu : 27 boulevard Jean Moulin – 13005 Marseille

RdC, salle de conférence

• 9/10/20

17h, Gières, ARSH, Domaine universitaire Saint Martin d’Hères

Séminaire : Philosophie, Pratiques et Langages (séminaire du PPL, EA 3699, Université Grenoble-Alpes),

-> César Schirmer dos Santos, Universidade Federal de Santa Maria

Memory, imagination, and conceptual ethics

Lieu : 1281 avenue Centrale- 38400 Gières, salle B1

• 9/10/20

19h-21h, Paris, Ecole normale supérieure – ENS Lhomond,

Séminaire : Jean-Nicod (colloquium de l’Institut-, UMR 8129 CNRS-EHESS-ENS, Paris),

-> Gabriel Greenberg, UCLA

The Iconic-Symbolic Spectrum

Iconic representation is exemplified by 3D models, pictures, maps, and diagrams. Symbolic representation is exemplified by words, mathematical and logical symbols, sentences, and discourses. This classification, due to C.S. Peirce, has found growing currency in linguistics and cognitive science, even while the nature of the underlying distinction remains obscure. In approaching this problem, I am guided by Ferdinand de Saussure’s famous dictum that linguistic signs bear a merely « arbitrary » relationship to the concepts they express, in contrast to any « natural » or « inner » connection. By reimagining Saussure’s opposition through the lens of contemporary formal semantics, I hope to shed light on two basic ways that representation can work. Comparative study of semantic theories for languages, diagram systems, and pictorial systems further reveals deeply divergent expressive strategies for encoding content in representational form.

(We’ll have a limited number of slots for external participants. If you’d like to attend a session, please send an email about one week before that session to denis.buehler@ens.fr)

Lieu : 24 rue Lhomond- 75005 Paris, Pavillon Jardin- RdC, salle de réunion

***********************

• Lundi 28 septembre

————————————

– 09h30-18h, Paris, Collège de France

Journée : Journée François Jacob

Paleo-biology : Ressusciter le passé pour comprendre le présent

Lieu : 11 place Marcelin-Berthelot,75005 Paris

salle Maurice Halbwachs

———————————

• Mardi 29 septembre

———————————–

– 12h15, Toulouse, Université Paul Sabatier – Toulouse 3, IBCG

Séminaire : Centre de recherches sur la cognition animale (Séminaire du)

Benjamin Paffhausen

 Honey Bee Brain Activity in the Hive, the Air and in VR; a Neuroethological Approach

 The honey bee is a marvellous model in neuroethology regarding cognition. However, some of the bees’ behavioural achievements, like their complex social interactions and dance behaviouras well as their navigational skills, have not been investigated with neurophysiological methods yet. Here, I will show how neuronal activity and social interaction correlate inside the hive. I will also show the neuronal correlates of flight trajectories of bees outside the hive. These experiments go hand in hand with the planned projectof recording single spike activity from bees learning complex memory tasks in virtual reality.

 Lieu : 118 route de Narbonne,31062 Toulouse 

salle de l’IBCG

 —————————

– 13h, Grenoble, BSHM, Université Pierre Mendès-France

Séminaire : Psychologie et NeuroCognition (séminaire du LPNC, UMR 5105 CNRS, Université Grenoble Alpes), 

 > Lionel Brunel, Dynamiques cognitives et sociocognitives émergentes, Univ. Montpellier 3

 L’incarnation : d’une propriété vers un principe explicatif

 Selon l’approche incarnée, les processus cognitifs sont profondément enracinés dans l’interaction sensorimotrice qu’entretient un individu et son environnement. Néanmoins, cette nouvelle approche a fait l’objet de plusieurs critiques (Goldinger et al., 2015 ; Dove, 2015) en raison notamment de son manque de pouvoir explicatif. Par exemple, comment les théories cognitives incarnées peuvent-elles expliquer l’abstraction (i.e., capacité à s’abstraire de certaines propriétés d’un objet pour pouvoir le catégoriser ou généraliser) ? Pour aborder ce type de question, nous devons introduire une distinction entre la cognition incarnée en tant que fait et la cognition incarnée en tant que principe explicatif. Alors que le premier aspect a été clairement documenté dans la littérature (pour une revue, voir Barsalou, 2008 ; Versace et al., 2009), le second est toujours un défi pour cette approche. En effet, si toutes les représentations cognitives sont de même nature (i.e., incarnées), comment peut-on expliquer des phénomènes cognitifs distincts, telles que par exemple la perception, la mémoire ou l’action ? L’objectif de ma présentation sera de poser les bases, au travers des exemples de travaux expérimentaux, d’un cadre explicatif du fonctionnement cognitif dans une approche incarnée de la cognition.

 Lieu : 1251 avenue centrale,38000 Grenoble

salle Annie Génovèse (ou en ligne)

——————————–

Jeudi 1er octobre

——————————–

 – 10h, Villetaneuse, Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN), Institut Galilée – Université Paris 13

Séminaire : Informatique de Paris Nord, (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13),

 > Siddhart Bhaskar

 Titre non précisé

https://bbb.lipn.univ-paris13.fr/b/sei-eer-t24 (code d’accès: 749983)

Lieu : 99 avenue Jean-Baptiste Clément ,93430 Villetaneuse

bât. B, salle B107

——————————

– 10h-18h, En ligne

Séminaire : Institut Jean Nicod (conférence)

Gloria Origgi, Institut Jean Nicod, CNRS, Paris

>Ty Branch

Social Indicators of Trust

 Lieu : En ligne

———————–

– 14h, Paris, Université Paris Diderot – Paris 7, 

Séminaire : Algorithmes et complexité (séminaire de l’Institut de Recherche en Informatique Fondamentale (IRIF), UMR 8243 CNRS, Université Paris Diderot – Paris 7), 

Vera Traub, Université de Bonn

 An improved approximation algorithm for ATSP

 Lieu : 8 Place Aurélie Nemours,75013 Paris

Bât. Sophie Germain,1er etage, salle 1007

—————————-

– 19h-20h30, Paris, Cité des sciences et de l’industrie de la Villette,

Séminaire : Vision (séminaire de l’Institut de la-, Paris), 

Francine Béhar-Cohen, Inserm Physiopathologie des maladies oculaires : innovations thérapeutiques, centre de recherche des Cordeliers

>Magalie Gréa, Association nationale des aveugles et déficients visuels (UNADEV)

Exposition aux écrans, un danger pour nos yeux ?

Quel est l’impact de la surconsommation des écrans sur la vision ? Quels en sont les risques ? Comment préserver nos yeux ?

Lieu : 30 avenue Corentin Cariou,75019 Paris

———————————-

• vendredi 2 octobre

———————————-

 – 10h-12h, Toulouse, Maison de la recherche – Toulouse, Université Jean Jaurès – Toulouse II

Séminaire : Octogone-Lordat (séminaire de l’Unité de recherche interdisciplinaire, EA 4156, Université de Toulouse Jean Jaurès), 

Annick de Hower, Universität Erfurt & HaBilNet

 Le développement harmonieux du bilinguisme : un défi important pour l’Europe d’aujourd’hui

entrée libre

Lieu : 5 allées Antonio Machado,31058 Toulouse

salle D31

—————————–

– 11h-18h, En ligne

Séminaire : Institut Jean Nicod (conférence),

Gloria Origgi, Institut Jean Nicod, CNRS, Paris

>Ty Branch

Social Indicators of Trust

Lieu : En ligne

————————-

– 11h30, Paris, Centre Pierre Mendès-France, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Séminaire : Statistique, Analyse et Modélisation Multidisciplinaire (séminaire du SAMM, EA 4543, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)                                                                                                                        

Quentin Cormier, Inria Sophia Antipolis

Long time behavior of a mean-field model of integrate and fire neurons

We consider a model of (biological) neurons in interaction. Each neuron is characterized by its membrane potential, assumed to be of « Integrate-And-Fire’’ type : between two successive spikes, the membrane potential (V_t) solves an ODE. The neuron spikes at rate f(V_t) (it only depends on the membrane potential of this neuron). At the spiking time, the membrane potential is reset to a resting value. At this same time, the discharge is propagated to the other neurons of the network through a jump in the membrane potential. Altogether the finite system with N neurons is a Piecewise Deterministic Markov Process. We are interested here in the asymptotic behavior as the number of neurons goes to infinity : a typical neuron in the limit system follows a McKean-Vlasov SDE. We study it (existence/uniqueness and invariant distributions). Furthermore, we prove that the local stability of a given invariant distribution can be characterized through the location of the roots of an explicit holomorphic function.

We finally discuss the existence of periodic solutions through a Hopf bifurction. An important tool is the Volterra integral equation associated to the process.

Lieu : 90 rue de Tolbiac,75013 Paris

20e étage, salle C20-13

——————————

– 11h30-12h30, Paris, Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC), Centre Biomédical des Saints-Pères

Séminaire : Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC Seminar Series, UMR 8002 CNRS, Université Paris Descartes)

Bassem Hassan, Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière (ICM), Paris

A priori the seminar will be organized at the Saints Pères location for only 35 people. Others will be able to participate via streaming. If the sanitary situation exludes the physical presence of participants, the seminar will be organized by ZOOM.

Lieu : 45 rue des Saints-Pères,75006 Paris

4e étage, Conference room R229 ou En ligne

—————————

– 12h, Paris, Centre de Psychiatrie et Neurosciences (CPN),

Séminaire : Psychiatrie et Neurosciences (séminaire de l’IPNP, Inserm 1266, Université Paris Descartes)

Cathryn Lewis, King’s College, London

 Polygenic risk scores in psychiatric disorders across the course of diesease

 Lieu : 102-108 rue de la Santé,75014 Paris

salle R04-45