Agenda des séances (séminaires, ateliers, journées)
le RISC vous envoie une fois par semaine le programme des évènements (séminaires, ateliers, journées) répertoriés. Abonnez vous ici. Si vous voulez annoncer un évènement, c’est ici.
Une fois annoncées dans les échos du Risc, les séances sont répertoriées ci-dessous.

– Abonnement au programme hebdomadaire (compris dans l’abonnement aux échos du Risc)
Chaque jeudi après-midi, nous envoyons dans votre boîte de messagerie, le programme hebdomadaire des réunions (séminaires, ateliers, journées) en sciences cognitives répertoriées en France et hors de France.
Faites votre demande sur le formulaire de contact
– Diffusion
Pour que votre séminaire, atelier ou journée apparaisse dans le programme, complétez le formulaire d’annonces

**********************

semaine du 3 au 9 mai 2021

**********************

•  3/05/2021 – 11h-12h – En ligne

Séminaire : NeuroSpin (conférences de l’Institut d’imagerie biomédicale, DSV/I2BM/NeuroSpin/UNIACT, CEA Saclay)

Nils Kolling, Centre for Integrative Neuroimaging, University of Oxford, UK

Planning, motivation and decision making during reward-guided choice and learning

Deciding between apples and oranges has been an age-old question not just for hungry shoppers but within the field of decision-making research. However, very rarely have researchers considered the possibility to reject either and move on to the next shelf. I have previously argued that such a sequential decision making framework is not just essential for understanding foraging in animals in the wild, but also ecological, real life, behaviour in humans [1,2]. While it is intuitive that real life decision strategies require temporally extended coherent behaviours [2] and rely on prospection, maintained motivation and sequential adaptation, those cognitive and neural processes remain poorly understand. In the first part of my talk I will present our recent cognitive model for sequential search decisions, its underlying neural dynamics [3]. In the second part I will talk about how more complex sequential behaviours could be supported by learning. Specifically, I will discuss mul!
tiple representations of changing reward environments in the anterior cingulate cortex [4,5] and how the changeability of the reward environment can affect how rare reward experiences are processed in orbitofrontal cortex.

Informations : En ligne. S’inscrire auprès de nathalie.blancho@cea.fr

url :  https://joliot.cea.fr/drf/joliot/recherche/neurospin/conferences

—————————–

•  3/05/2021 – 14h-16h – En ligne

Séminaire : Epistémologie des sciences du langage (séminaire de MoDyCo, CNRS UMR 7114, Université Paris Nanterre)

– Christophe Al-Saleh, Université de Picardie Jules Verne, Amiens

Implication et implicitation : retour sur la contribution de Grice à la théorisation de l’implicite

L’implication désigne une relation logique entre deux propositions. Typiquement P implique Q, quand de la vérité de P suit nécessairement la vérité de Q. L’implicitation désigne un processus linguistique complexe, que l’on peut caractériser approximativement et sans s’engager dans un cadre théorique précis au moyen d’exemples qui consistent souvent en des fragments de conversation: « tu n’as pas étendu le linge? – tu m’as juste dit de faire une machine! ». 
La contribution de Grice à la théorisation de l’implicite peut être conçue comme la détermination de l’implicitation comme reposant sur les capacités des locuteurs à dégager l’implicite en s’appuyant sur des processus inférentiels, en construisant l’implicitation de Q par P sur un modèle où P, dans des contextes à établir, notamment conversationnels, implique Q. Cependant, la notion d’implication était loin d’être parfaitement claire au moment où Grice intervient. Dans cet exposé, on s’attachera à donner des éléments de compréhension historique du contexte conceptuel et logique dans le cadre duquel Grice a pu constituer sa contributiuon à la théorisation de l’implicite.

Cette année le séminaire portera sur La pré-conceptualisation: le cas de l’implicite.   
Il s’agira de réfléchir sur un exemple typique de pré-conceptualisation d’une notion théorique, considérée au vu de sa fréquence d’emploi comme opératoire, bien qu’elle n’ait jamais été l’objet d’un contenu définitionnel qui fasse consensus au sein de la communauté des linguistes, des psycholinguistes, des formalistes et des linguistes-informaticiens. En effet, cette notion possède des frontières floues (notamment avec le non-dit), différentes typologies (qui sont rares mais non concordantes), une formalisation non exhaustive (et parfois non-aboutie) des inférences qui sous-tendent les différentes formes d’implicite et, par voie de conséquence, un système d’annotations pour les corpus encore balbutiant.
Chaque intervenant apportera un éclairage à cette problématique qui soulève non seulement la question du mode de construction des concepts, mais également celle du rapport de leur contenu définitionnel et de leur caractère opératoire. 

Informations : Zoom

url : https://www.modyco.fr/fr/evenements/s%C3%A9minaire-epist%C3%A9mologie-des-sciences-du-langage.html

—————————–

•  3/05/2021 – 14h-16h – Université Paul Valéry Montpellier 3

Séminaire : Praxiling (séminaire de l’UMR 5267 CNRS – Université Paul Valéry Montpellier 3)

Camille  Fauth, Linguistique, Langues, Parole (LiLPa) EA 1339, Université de Strasbourg

Détails phonétiques dans la réalisation des pauses en L1 et en L2

– Université Paul Valéry Montpellier 3 – Route de Mende -34199 – Montpellier – bât. Marc Bloch –

url : https://praxiling.cnrs.fr/seminaire2020-2021/

—————————–

•  3/05/2021 – 14h-16h30 – En ligne

Séminaire : Syntaxe et Sémantique (séminaire du laboratoire Structures formelles du langage (SFL), UMR 7023 CNRS, Université Paris 8)

– Bridget Copley, Structures formelles du langage (SFL), UMR 7023 CNRS, Université de Paris 8, Saint-Denis

http://www.sfl.cnrs.fr/-Copley-Bridget-.html

Causal models for syntacticians and semanticists

Causal modeling is a formal tool that is beginning to see uptake among formal semanticists (Kaufmann 2013, Baglini & Francez 2016, Nadathur & Lauer 2020, Bar-Asher Siegal & Boneh 2020, a.o.). A general view of the advantages to using causal modeling for language is that it links causation in a broad sense (cf. work by Leonard Talmy) with modality in a broad sense. We get thereby a simpler relationship between morphosyntax and a lean denotation, since a lot of the causal and modal complexity ends up in the causally-enriched interpretation. In this talk I give a quick introduction to causal models, an overview of what they can already do for us, and some perspectives on what they might be able to do for us once we work out the details.

Informations : Visioconférence

url : https://www.umr7023.cnrs.fr/seminaire-syntaxe-semantique

—————————–

•  3/05/2021 – 18h30 -En ligne

Séminaire : Psychologie politique : entre philosophie et passions (séminaire interdisciplinaire P4, Université de Lorraine)

– Pierre  Fasula, ISJPS – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Quelle valeur du ressentiment ?

Quelle valeur le ressentiment pourrait-il bien avoir ? Sa fréquente condamnation contemporaine, qui s’inspire souvent de Nietzsche ou de Max Scheler, masque peut-être la légitimité de certaines formes qu’il prend, ou en tout cas la nécessité de suspendre son jugement, quand il provient d’une expérience bien réelle de violence radicale, d’oppression ou de domination. Peut-on vraiment demander à une victime de ne plus être dans le ressentiment ?   
Dans cette intervention, on commencera par souligner les différentes prises par le ressentiment. Sur cette base, on pourra alors esquisser une réponse à la question de la valeur morale et sociale du ressentiment, notamment de sa justification et de sa légitimité, mais aussi à celle de sa valeur de vérité – n’est-il pas censé pousser à la mauvaise foi, voire à la paranoïa ?

a psychologie politique est une discipline qui, dès ses origines, se conçoit comme pluridisciplinaire : ce projet propose donc la mise en place d’un séminaire interdisciplinaire et exploratoire autour des questions sollicitées par ce champ de recherche qui ne fait que commencer à se développer. La philosophie sociale, approche aujourd’hui dominante en philosophie politique en France, se concentre sur des aspects systémiques de la société qui déterminent en grande partie la psychologie des individus. Cette approche qui nous paraît structurante mérite à notre avis d’être complétée par une autre, plus intéressée par la psychologie individuelle, par la compréhension de sa complexité, éclairée par diverses théories (épistémologie, morale, théories politiques enfin), et par des facteurs personnels, influençant la réception des composantes théoriques.     
Nous voudrions mettre en œuvre nos compétences croisées en philosophie, psychologie, droit et politique, pour explorer le champ – la psychologie politique – dont les évolutions contemporaines ne cessent de nous interroger.

Informations : En ligne. Pour y participer, enregistrez-vous.

url : https://seminairep4.wordpress.com/

—————————–

•  4/05/2021 – Sorbonne Université

Séminaire : Biologie Paris-Seine (séminaire de l’IBPS – FR3631)

Club Drosoph’île de France

– Sorbonne Université – 2-4 place Jussieu -75005 – Paris – bât. C –

Arrêt : Jussieu

url : https://www.ibps.sorbonne-universite.fr/fr/actus/evenements

—————————–

•  4/05/2021 – 11h – En ligne

Séminaire : Algorithmes et complexité (séminaire de l’Institut de Recherche en Informatique Fondamentale (IRIF), UMR 8243 CNRS, Université Paris Diderot – Paris 7)

– Pawe   Gawrychowski, University of Wroc aw

Distance oracles and labeling schemes for planar graphs

A fundamental question concerning graphs is that of constructing a data structure, called a distance oracle, that allows us to compute the distance between any pair of nodes. The goal is to avoid preprocessing the answer to every possible query while keeping the query time small. This is quite hard if we insist on receiving the exact answer and don’t make any assumptions about the graph. A particularly natural class of inputs in this context are planar graphs. It is only recently that we have discovered that strongly subquadratic distance oracle with polylogarithmic query time exists for such graphs. I will present the most recent developments in this and related areas. In particular, I will talk about the so-called informative labeling schemes for distances in planar graphs, which can be seen as a clean distributed version of distance oracles.

Informations : Les diffusions en direct ont lieu sur BigBlueButton ou Zoom.
Les enregistrements sont disponibles sur Youtube.

url : https://www.irif.fr/seminaires/algocomp/index

—————————–

•  4/05/2021 – 11h30-12h30 – En ligne

Séminaire : Etudes cognitives (colloquium du DEC, ENS Paris)

– Sarah-Jayne Blakemore, Institute of Cognitive Neuroscience, University College London, UK

The social brain in adolescence

Adolescence, defined as 10-24 years, is a period of life often characterised by behaviours that can appear, prima facie, irrational such as dangerous risk-taking and impulsivity. However, these behaviours can be interpreted as adaptive and rational given that a key developmental goal of this period of life is to mature into an independent adult while navigating a social world that is unstable and changing. Research over the past two decades has demonstrated that social cognitive processes involved in navigating an increasingly complex social world develop, social influence is an important determinant of decision making and areas of the social brain undergo substantial development across adolescence. The findings suggest that adolescence might be a sensitive period of social development.

Informations : En ligne – Pour assister au colloquium, merci de contacter clementine.fourrier-eyraud@ens.fr

url : https://cognition.ens.fr/en

—————————–

•  4/05/2021 – 12h15 – En ligne

Séminaire : Neurosciences (séminaire de l’axe-, Centre de Biologie Intégrative (CBI), Université Paul Sabatier, Toulouse)

– Muriel Koehl, Neurogenesis and Physiopathology Team, Neurocentre Magendie, Université de Bordeaux

Prenatal Stress and its impact on plasticity and memory

Behavioral disorders are debilitating conditions that significantly degrade the quality of life and understanding their neurobiological basis is a major issue in modern psychiatry. A strong developmental origin hypothesis has emerged, which proposes that early-life environment can set the stage for adult pathology, opening a new avenue of research on the biological substrates of psychopathologies. Among them, the dentate gyrus (DG) of the hippocampus, constitutes a very attractive candidate: 1) it is implicated in emotional and cognitive states; 2) it develops over a long period of time, hence the existence of a large window of vulnerability to environmental insults; 3) it is rich in stress-hormone receptors. In this context, one central goal of our research is to analyze the consequences of an early developmental insult, i.e. prenatal stress, on DG functioning under both an anatomical and a behavioral perspective. I will present and discuss data indicating that prenatal str!
ess alters the rate of DG neurogenesis over the entire lifespan of rodents, and that this deficit is associated with memory disturbances that are highly reminiscent of those seen in patients suffering from post-traumatic stress disorder. I will also present our latest studies using optogenetic approaches to try and incriminate altered adult neurogenesis in the pathophysiological pathway linking PS to altered stress-related memory.

Informations : séminaire PICS 9 en visioconférence – contact : claire.rampon@univ-tlse3.fr

url : https://cbi-toulouse.fr/fr/seminaire

—————————–

•  4/05/2021 – 13h – En ligne

Séminaire : Psychologie et NeuroCognition (séminaire du LPNC, UMR 5105 CNRS, Université Grenoble Alpes)

– Céline Borg, Laboratoire de Psychologie et Neurocognition (LPNC), UMR 5105 CNRS, Université Grenoble Alpes

Maladie d’Alzheimer : émotions et douleur

Le diagnostic de la maladie d’Alzheimer (MA) repose essentiellement sur des épreuves neuropsychologiques mettant en avant des déficits cognitifs notamment de la mémoire en début de la maladie en lien avec une atrophie de l’hippocampe. L’amygdale est également rapidement atrophiée, ce qui provoquerait un déficit du traitement émotionnel chez les patients Alzheimer. Pourtant, dans la littérature, les différentes recherches menées sur les émotions auprès de ces patients ne font pas consensus et donnent lieu à des résultats très divergents. L’objectif, dans un premier temps, est d’objectiver l’existence de modifications des traitements émotionnels en début de maladie, mais également de montrer comment l’émotion qui est un auxiliaire de notre perception et de notre mémoire, peut être aussi préservée et utilisée en remédiation cognitive. Par ailleurs, l’amygdale est activée lors du traitement de l’expression de la douleur, mais très pe!
u d’études s’y intéressent. Dans le système de la douleur, on peut considérer deux réseaux : le réseau informationnel permettant de définir la localisation du stimulus nocif ainsi que sa qualité. Ce réseau est étudié principalement à travers le seuil de détection du stimulus. Il permet de mesurer la sensibilité de la personne. Quand ce réseau est atteint on parle de trouble sensoriel, comme dans le cas de l’hypoesthésie. Le second réseau est affectif et motivationnel. Il donne une dimension subjective à la douleur ressentie et module la réponse au stimulus. L’intensité accordée à ce dernier et le seuil de tolérance sont deux indices permettant d’évaluer la composante émotionnelle et motivationnelle de la douleur. La dissociation entre ces deux réseaux est illustrée par la dissociation sensibilité/intensité que l’on retrouve dans certains troubles. Elle a été montrée par exemple chez les patients atteints de schizophrénie qui dét!
ectent bien les stimuli potentiellement nocifs mais qui leur attribuent une intensité moindre. Nous verrons donc dans un 2ème temps, si une telle dissociation existe dans la MA.

Les séminaires du Pôle Grenoble Cognition ont vocation à flécher des séminaires organisés par les équipes du Pôle sur des thèmes en sciences cognitives et pouvant intéresser la communauté ; ils sont aussi proposés comme temps forts de la formation des étudiants du Master Sciences Cognitives. Les étudiants seront invités à échanger avec l’intervenant(e) à la fin de chaque séminaire.

Informations : salle virtuelle Zoom

url : https://lpnc.univ-grenoble-alpes.fr/Seminaires-LPNC-96

—————————–

•  4/05/2021 – 14h – En ligne

Séminaire : Algorithmique (séminaire du laboratoire d’informatique Gaspard-Monge (LIGM), UMR 8049 CNRS, Université Paris-Est Marne-la-Vallée)

– Yann Strozecki

Comment mesurer l’efficacité des algorithmes d’énumération ?

Un problème d’énumération demande de lister un ensemble de solutions, généralement très grand. Par exemple il est facile de produire tous les arbres couvrants d’un graphe mais l’ensemble des arbres couvrants est exponentiel en la taille du graphe d’entrée.  
Il faut donc introduire des mesures de complexité adaptées pour caractériser la complexité des problèmes d’énumération. Les plus classiques sont :  
– le temps incrémental, c’est à dire le temps qu’il faut pour générer t solutions (fonction de t et de la taille de l’entrée)  
– le délai entre deux solutions (fonction de la taille de l’entrée ou d’une solution)
Nous donnerons des exemples de méthodes pour résoudre un problème d’énumération en délai polynomial (en l’entrée ou la solution) ou en délai constant, en étudiant le problème de générer les modèles d’une formule DNF. Puis nous montrerons comment on peut se passer de la notion de délai polynomial pour la remplacer par le temps incrémental linéaire, en introduisant une méthode qui garantit la régularité des solutions énumérées tout en utilisant peu d’espace.

url : http://ligm.u-pem.fr/evenements/seminaires/

—————————–

•  4/05/2021 – 14h-16h – En ligne

Séminaire : Qu’est-ce qu’un fait établi ? Comment se trompe-t-on ? (séminaire du Centre d’Alembert, Université Paris-Saclay)

Jean-Christophe Thalabard, Laboratoire MAP5, Université de Paris

Comment fait-on preuve en médecine ? Les essais cliniques entre régime de preuves et logique de soins

Dans sa représentation courante, la pratique médicale vise à répondre à une plainte d’un patient en lui proposant une démarche diagnostique débouchant sur une prise en charge thérapeutique « efficace » adaptée. Le but est d’aider le retour à un état de « bonne santé » ou, à défaut, à empêcher une majoration du désordre ayant motivé la plainte. Cette plainte initiale, qui ne se réduit pas qu’à un désordre patho- physiologique, peut même être absente lorsque nous rentrons dans le domaine de la prévention ou de la médecine de confort. Pour remplir sa fonction, le soignant va s’appuyer sur une « science médicale », domaine protéiforme qui tient autant des sciences biologiques que des sciences sociales avec ses théories et ses pré- supposés. Son objet d’étude est, certes, le vivant biologique avec toute sa large variabilité, mais surtout un vivant singulier, capable de ressentir, penser et verbaliser, avec toute la subjectivité des!
 relations humaines au sein d’une société donnée. Qui plus est, et la période actuelle l’illustre bien, la maladie, en tant qu’entité nosologique, est une notion dynamique qui peut apparaître, évoluer, disparaître en fonction des périodes et des contextes. L’approche thérapeutique, parfois tâtonnante et largement dépendante du contexte de soin, aux rationalités mouvantes, peut être source d’espoirs et de déceptions. Pour le soignant, elle s’inscrit dans un contexte de prises de décisions successives sur des horizons variables portant tant sur le diagnostic probable, que sur les choix thérapeutiques voire, dans certaines situations, sur les objectifs à atteindre. La définition de l’efficacité thérapeutique s’est progressivement affinée au cours des siècles en se focalisant sur des critères quantitatifs bien identifiés permettant de l’inscrire dans une logique de preuve expérimentale (efficacy), dont un des paradigmes est bien la médecine factuelle (Evidence Based Medicine)!
Il peut être intéressant de s’interroger sur l’évolution et la perception de cette médecine reposant sur les preuves par rapport à son dessein originel, où la question de l’efficacité en situation réelle non expérimentale (effectiveness) était clairement posée. A travers la mise en place d’un cadre réglementaire, l’imposition d’un regard social sur les pratiques de recherche thérapeutique a profondément changé, dans un sens positif, le paysage, même si des efforts pour plus de transparence restent encore à faire. Il reste, et ce n’est pas le moindre des enjeux, à maintenir si ce n’est rétablir, la confiance entre soignants, soigné et son entourage, « placebo » nécessaire à toute forme d’efficacité.

La remise en cause de « faits » établis dans le monde académique pose la question des critères de validation et des méthodes d’établissement des faits. Y a-t-il une méthode universelle pour dire ce qui est vrai ou chaque discipline a-t-elle ses propres critères spécifiques pour décider des limites des énoncés acceptables ? Est-ce que la façon d’établir les faits ou la manière de les énoncer a changé ? Nous souhaitons faire le point sur ce qu’est un fait établi dans différentes disciplines. A travers l’organisation d’une série de séminaires dans différentes disciplines, le séminaire itinérant du Centre d’Alembert permettra d’interroger la légitimité et la fécondité du doute ainsi que ses limites à l’heure des « faits alternatifs » et des manipulations de l’information sur des sujets traités dans le monde académique.

Informations : séance 8 en ligne

url : http://www.centre-dalembert.universite-paris-saclay.fr/seminaire-2019-2020-quest-ce-quun-fait-comment-se-trompe-t-on/

—————————–

•  4/05/2021 – 14h-16h – En ligne

Séminaire : Qu’est-ce qu’un fait établi ? Comment se trompe-t-on ? (séminaire du Centre d’Alembert, Université Paris-Saclay)

– Elie Azria, Epidémiologie Obstétricale, Périnatale et Pédiatrique, EPOPé, Inserm, Université de Paris

http://www.epopé-inserm.fr/membres-de-lequipe

De la preuve clinique à la clinique de la preuve ou la logique évolutive de l’Evidence Based Medicine

La connaissance médicale, un des piliers centraux de la décision médicale, est quantitativement de plus en plus difficile à délimiter, elle est de plus qualitativement extrêmement hétérogène et d’une complexité croissante avec le temps. Un des enjeux, pour le clinicien de terrain comme pour le décideur de santé publique est de pouvoir s’y orienter et choisir dans cette somme de savoirs le plus pertinent à mobiliser pour le soin. La question « Qu’est ce qui fait preuve ? » est alors cruciale et c’est autour d’elle que s’est élaboré dans les décennies 80 et 90 le paradigme de l’Evidence Based Medicine (EBM). Basée sur une approche pédagogique, conférant à l’analyse critique du fait scientifique une place centrale, le paradigme a évolué et l’EBM est devenu le nom générique d’un système producteur et prescripteur de normes, qui par le biais de standardisation des pratiques a profondément transformé la place et le rôle du clinicie!
n, ainsi que la relation de soin. Cette évolution qui a placé une ’’administration de la preuve’’ en surplomb de l’approche clinique, a contribué à rationaliser la pratique du soin. La nature conjecturale, limitée et provisoire de la connaissance sur la base de laquelle s’opère cette rationalisation amène à toutefois à questionner encore et toujours le rapport que la preuve issue de la recherche clinique entretien avec l’incertitude.

La remise en cause de « faits » établis dans le monde académique pose la question des critères de validation et des méthodes d’établissement des faits. Y a-t-il une méthode universelle pour dire ce qui est vrai ou chaque discipline a-t-elle ses propres critères spécifiques pour décider des limites des énoncés acceptables ? Est-ce que la façon d’établir les faits ou la manière de les énoncer a changé ? Nous souhaitons faire le point sur ce qu’est un fait établi dans différentes disciplines. A travers l’organisation d’une série de séminaires dans différentes disciplines, le séminaire itinérant du Centre d’Alembert permettra d’interroger la légitimité et la fécondité du doute ainsi que ses limites à l’heure des « faits alternatifs » et des manipulations de l’information sur des sujets traités dans le monde académique.

Informations : séance 8 en ligne

url : http://www.centre-dalembert.universite-paris-saclay.fr/seminaire-2019-2020-quest-ce-quun-fait-comment-se-trompe-t-on/

—————————–

•  5/05/2021 – 10h – En ligne

Séminaire : Algorithmes et complexité (séminaire de l’Institut de Recherche en Informatique Fondamentale (IRIF), UMR 8243 CNRS, Université Paris Diderot – Paris 7)

– Frédéric  Magniez, IRIF – CNRS

– Simon Perdrix

Circuits quantiques, premiers algorithmes

Troisième cours de Frédéric Magniez au Collège de France sur les Algorithmes quantiques (à 10h), suivi d’un exposé de Simon Perdrix sur « Langages graphiques pour programmer et raisonner en informatique quantique » (à 11h30).

Informations supplémentaires : https://www.college-de-france.fr/site/frederic-magniez/course-2021-05-05-10h00.htm

Informations : Les diffusions en direct ont lieu sur BigBlueButton ou Zoom.
Les enregistrements sont disponibles sur Youtube.

url : https://www.irif.fr/seminaires/algocomp/index

—————————–

•  5/05/2021 – 14h-18h – En ligne

Séminaire : Approches historiques, philosophiques et anthropologiques des nombres, de la mesure et de la mesurabilité (séminaire du laboratoire SPHERE (sciences, philosophie, histoire), UMR 7219 CNRS, Université Paris-Diderot)

– Christine  Proust, Laboratoire SPHERE, UMR 7219, Université Paris Diderot

http://www.sphere.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article131

– Eric Vandendriessche, Laboratoire SPHERE, UMR 7219, Université Paris Diderot

http://www.sphere.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article145

Une approche critique de l’opposition entre les nombres ‘concrets’ et ‘abstraits’

This session of the seminar will present some contributions to a forthcoming special issue of the Journal Historia Mathematica (C. Proust and E. Vandendriessche eds.) which goal is to critically analyze the opposition between “concrete numbers” and “abstract numbers” in history and historiography. Some historians, philosophers, and anthropologists have theorized a separation between “numbers” and the entities enumerated or counted with these numbers, and more particularly, between numbers and measurement units attached to them in the expression of measurement values. This perception gave rise to a linear history of oral and written numerations rooted in evolutionary theories and classifications (Smith, Guitel, and many others). To what extent does this separation reflect the practices carried out in societies or social groups under scrutiny by these scholars ? How has the notion of “abstract numbers”—as opposed to those described as “concrete numbers” s!
haped the history of numerations ? This issue’s goal is to confront common historiography with the great diversity of numeration and measurement systems (and their interrelations), attested to by the various textual and ethnographic sources available to us (Murdoch, Thomas, Lean, etc.).

Les thématiques autour des nombres et de la mesure ont été travaillées depuis au moins 2001 dans le laboratoire REHSEIS, puis SPHERE, notamment au sein des axes « histoire et philosophie des mathématiques » et « histoire et philosophie de la physique ». Des problèmes de nature éthique ou philosophiques liés à la mesurabilité en sciences humaines et sociales ou en médecine ont été abordés dans les autres axes de SPHERE. Dans le cours de ces recherches, ont émergé des problématiques plus larges qui nous ont paru mériter d’être abordées sous un angle interdisciplinaire.

Informations : Les personnes qui souhaitent participer à cette séance sont priées d’envoyer un message avec « mesures 5-5-2021 » pour objet à eric.vandendriessche ( at ) univ-paris-diderot.fr au plus tard le 4 mai

url : http://www.sphere.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article2054

—————————–

•  5/05/2021 – 18h-20h – En ligne

Séminaire : Grandes conférences des Archives Poincaré (Laboratoire d’Histoire des Sciences et de Philosophie, UMR 7117, Université de Lorraine)

– Stéphanie Ruphy, Centre Cavaillès, ENS – Université PSL, Paris

Les mérites de la démocratie participative sont-ils transposables à la recherche scientifique ? Apports (et risques) des sciences participatives et citoyennes

Les formes participatives de démocratie se multiplient aujourd’hui dans nos sociétés, tant aux échelles locales que nationales. La recherche scientifique ne fait pas exception à cette évolution générale vers une plus forte implication directe des citoyens dans de nombreux domaines de la vie publique et politique, comme en atteste la visibilité et le soutien institutionnel croissant dont bénéficient les « sciences participatives », les « sciences citoyennes » et autres formes d’enquête scientifique mobilisant des citoyens qui ne sont pas des chercheurs professionnels. Dans cette conférence, je discuterai des raisons principales avancées pour justifier le développement des sciences participatives et citoyennes. A quelles évolutions de la recherche scientifique et de son rôle dans la société sont-elles censées répondre ? Existent-ils de bonnes raisons (épistémologiques ou politiques) de résister à cette forme de limitation de l’autonomie de la!
 recherche ? Je dresserai pour cela une cartographie des bénéfices attendus et des risques épistémiques (en particulier en matière d’objectivité scientifique), selon les différentes formes de participation des citoyens à l’enquête scientifique.

Le cycle des Grandes Conférences des Archives Henri Poincaré est conçu comme un espace de rencontre entre chercheurs et grand public.     
Il couvre de nombreux champs disciplinaires : philosophie, épistémologie, éthique, histoire des sciences et des techniques, histoire des institutions, sociologie des sciences et des organisations, etc.     
Les conférences ont lieu alternativement sur les sites nancéiens et strasbourgeois des Archives Henri Poincaré.

Informations : En ligne : s’inscrire.

url : http://poincare.univ-lorraine.fr/grandes-conferences-des-archives-henri-poincare

—————————–

•  5/05/2021 – 18h-20h – En ligne

Séminaire : Philosophie (Séminaire & conférence du Collège International de Philosophie (CIPh), Paris

Libérer la ligne du temps. L’hypothèse du jeune Nietzsche

Le jeune Nietzsche fut de son temps par une manière d’emblée inouïe de ne pas en être, qu’il détermina lui-même conceptuellement comme “inactualité”. Son défi, formulé très tôt, fut de vouloir sortir la pensée du temps de la mesure du nombre et des schèmes de la causalité, mais surtout de la fascination métaphysique (augustinienne) pour un présent identique à soi qui ne se modifierait que progressivement. La lecture du physicien du XVIIIe siècle Boscovich devint l’opérateur d’une véritable révolution de la temporalité : “Je tiens Boscovich pour un des grands tournants, comme Copernic.” (FP 26 [432], 1884.

Ce séminaire vise à souligner la valeur et la fécondité de la connaissance clinique, tout particulièrement dans le domaine des sciences de la culture (humaines/sociales). Le terme de « clinique » n’est pas défini en un sens strictement médical mais, de façon plus large, comme connaissance interprétative des singularités, et dans sa dimension de diagnostic (et non de thérapeutique). L’enquête se situe à l’intersection de la philosophie symbolique, de la linguistique et de la théorie de la connaissance, mobilisant des références issues de traditions qui s’ignorent souvent, ou se méconnaissent.    

Ce programme d’étude sera déployé selon trois axes. D’abord, je commencerai par un effort de délimitation de cette connaissance spécifique, en précisant ses modalités à la lumière des différentes disciplines où elle apparaît, de façon plus ou moins explicite. Ensuite, je chercherai à définir de façon rigoureuse la notion de symbolique, en montrant en quoi il implique nécessairement une interprétation. Enfin, je soulignerai que cette dimension interprétative de la sémantique n’est ni illusoire, ni purement psychologique, mais proprement symbolique.      

Cette année, je poursuivrai mon effort pour délimiter les contours de la notion en examinant certains de ses terrains de prédilection: notamment en sociologie et en informatique (le ciblage individuel). Je chercherai également à éclaircir le sens de la notion à partir de travaux de certains auteurs (Foucault et Deleuze). Je me demanderai si la connaissance clinique relève d’un simple art (accumulation d’une expérience en première personne), ou si on peut la considérer comme un savoir (justifiable, public, transmissible). Quels rôles y jouent la comparaison et le contraste, la constitution de cas, l’étude historique ? S’appuie-t-on, les concernant, sur des théories solides ou sur des généralisations mouvantes ?

Informations : Sur Zoom (voir site web)

url : https://ciph.org/

—————————–

•  6/05/2021 – 10h-12h – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – Institut Galilée – Université Paris 13

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Barbara König, Universität Duisburg-Essen

Fixpoint Theory — Upside Down

Knaster-Tarski’s theorem, characterising the greatest fixpoint of a monotone function over a complete lattice as the largest post-fixpoint, naturally leads to the so-called coinduction proof principle for showing that some element is below the greatest fixpoint (e.g., for providing bisimilarity witnesses). The dual principle, used for showing that an element is above the least fixpoint, is related to inductive invariants. This talks considers proof rules which are similar in spirit but for showing that an element is above the greatest fixpoint or, dually, below the least fixpoint.  
The theory is developed for non-expansive monotone functions on suitable lattices of the form M^Y, where Y is a finite set and M an MV-algebra, and it is based on the construction of (finitary) approximations of the original functions. We show that our theory applies to a wide range of examples, including termination probabilities, behavioural distances for probabilistic automata and bisimilarity. Moreover it allows us to determine original algorithms for solving simple stochastic games.

Informations : séminaire Chocola

– Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – Institut Galilée – 99 avenue Jean-Baptiste Clément  -93430 – Villetaneuse

Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université

url : https://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

•  6/05/2021 – 12h-17h – Université d’Aix-Marseille – ILCB- CNRS

Séminaire : Language, communication and the Brain (séminaire de l’Institut of- (ILCB), Université d’Aix-Marseille)

– Birgit Rauchbauer

Neural correlates of mimicry and emotion perception across generations

Le Labex BLRI regroupe des compétences pluridisciplinaires en linguistique, informatique, psychologie, neurosciences en même temps que médicales couvrant l’ensemble des compétences nécessaires à l’étude du traitement du langage et de ses bases cérébrales. L’objectif est d’élaborer un modèle générique et intégré du langage qui puisse être simulé numériquement.

Informations : Accès libre

Université d’Aix-Marseille – ILCB- CNRS – 5 avenue Pasteur -13100 – Aix-en-Provence ;  salle des Voûtes

url : https://www.ilcb.fr/events/

—————————–

•  6/05/2021 – 14h – Université de Montpellier – Centre EuroMov

Séminaire : EuroMov (séminaire du Centre européen de recherche sur le mouvement humain, Université Montpellier)

– Patrice  Guyot

Titre non précsié

Université de Montpellier – Centre EuroMov – 700 avenue du Pic Saint Loup -34090 – Montpellier

url : http://euromov.eu/actualites/#seminaires

—————————–

•  6/05/2021 – 14h-15h – En ligne

Séminaire : Neurosciences des Systèmes (INS Seminar, Institut de-, Inserm UMR 1106, Aix-Marseille Université)

Maria Chait, UCL Ear Institute, London, UK

How the brain discovers predictable structure within rapidly unfolding sensory signals – evidence from human auditory cortex

I will present ongoing work in my lab using brain imaging (EEG, MEG and fMRI),  behavioural and eye-tracking (pupillometry) experimentation to reveal how human listeners discover patterns and statistical regularities in rapid sound sequences. Sensitivity to patterns is fundamental to sensory processing, in particular in the auditory system, and a major component of the influential ‘predictive coding’ theory of brain function.  Supported by growing experimental evidence, the ‘predictive coding’ framework suggests that perception is driven by a mechanism of inference, based on an internal model of the signal source.  However, a key element of this theory – the process through which the brain acquires this model, and its neural underpinnings – remains poorly understood.  Our experiments focus on this missing link. The research approach, based on measuring behavioural and brain responses to rapid sound sequences governed by specifically controlled rules along a variety!
 of feature dimensions enables us to address questions related to (1) how the brain discovers patterns in sound sequences, (2) which neural mechanisms are involved, (3) to what degree the process is automatic or susceptible to attentional state and behavioural goals of the listener.

Informations : Visioconférence

url : https://ins-amu.fr/

—————————–

•  7/05/2021 – 11h – ENS Lhomond

Séminaire : Jean-Nicod (colloquium de l’Institut-, UMR 8129 CNRS, EHESS-ENS, Paris)

– Nirmalangshu Mukherjee, Delhi University

Sound of Thoughts

All work on language assume a certain basic design feature of language : there is a thought part and there is a sensorimotor part. Human languages are distinguished in that these two parts are somehow put together. The task of a theory of language thus is to suggest explanatory models in which this design feature is predicted for each construction in each human language. This design feature has also motivated some researchers, such as Chomsky and Berwick (2016), to propose a ‘divide and rule’ policy : language basically concerns (structuring of) thought, sound is ‘ancillary’.
We develop some preliminary considerations to suggest that the Chomsky-Berwick proposal is radically false. We develop two related arguments. First, we show that thoughts involving singular terms are necessarily connected with sound. Hence, the description of human thought remains incomplete without sound-meaning correlation. Second, more fundamentally, we challenged the idea that there could be thought without antecedent sound/gesture. Sound/gesture gives the ‘body’ to thought ; sound/gesture enables thought to come to being, so to speak. If time permits, a range of consequences will be sketched.

Informations : Nous aurons un nombre limité d’emplacements pour les participants externes. Si vous souhaitez assister à cette session, merci d’envoyer un mail environ une semaine avant la session à denis.buehler@ens.fr

– ENS Lhomond – 24 rue Lhomond -75005 – Paris – Pavillon Jardin –

Arrêt : Censier Daubenton ; RER B : Luxembourg

url : http://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/colloquium-de-philosophie-de-jean-nicod/?lang=fr

—————————–

•  7/05/2021 – 11h – En ligne

Séminaire : Automatic language modelling and analysis & computational humanities (séminaire de l’équipe ALMAnaCH, INRIA – EPHE, Paris)

– Simon Gabay, Université de Neuchâtel

Titre non précisé

Il s’agit du séminaire de recherche organisé par l’équipe Almanach, équipe projet INRIA, spécialisée en traitement automatique des langues et humanités numériques.

url : https://files.inria.fr/almanach/seminars-fr.html

—————————–

•  7/05/2021 – 11h-12h – CEA – NeuroSpin

Séminaire : NeuroSpin (conférences de l’Institut d’imagerie biomédicale, DSV/I2BM/NeuroSpin/UNIACT, CEA Saclay)

Ehrlich Ingrid , Department of Neurobiology, University of Stuttgart, Germany

Titre à venir (Physiology of associative learning and memory)

– CEA – NeuroSpin – bât. 32 -91191 – Gif-sur-Yvette – Bât. 145 –

Arrêt : RER B : Guichet ou Massy-Palaiseau

url : https://joliot.cea.fr/drf/joliot/recherche/neurospin/conferences

—————————–

•  7/05/2021 – 11h-12h30 – En ligne

Séminaire : Cognition, langues, langage, ergonomie (séminaire du CLLE, UMR 5263 CNRS, Université de Toulouse – Jean Jaurès)

– Adolphe Béquet, Laboratoire Ergonomie pour les Transports, Bron

Variations de charge cognitive, réorientation attentionnelle et émotion : le cas de la reprise en main d’un véhicule autonome

Par Adolphe Béquet, actuellement en thèse sous la direction de Christophe Jallais.

Tout au long de l’année, des séminaires de linguistique sont organisés par l’ERSS dans les universités de Toulouse et de Bordeaux.

Informations : Visioconférence

url : https://clle.univ-tlse2.fr/accueil/navigation/agenda/manifestations-a-venir/manifestations-a-venir-433510.kjsp?RH=ACCUEIL_CLLE2

—————————–

•  7/05/2021 – 14h – En ligne

Séminaire : Biologie Paris-Seine (séminaire de l’IBPS – FR3631)

– Olivier Pourquié, Department of Genetics, Harvard Medical School and Department of Pathology, Brigham and Women’s Hospital, Boston, Massachusetts, USA

Deconstructing human somitogenesis in vitro

The spine is characterized by the periodic arrangement of vertebrae along the anterior-posterior (AP) axis. This segmental or metameric organization is established early in embryogenesis when pairs of embryonic segments called somites are rhythmically produced by the presomitic mesoderm (PSM). The tempo of somite formation is controlled by a molecular oscillator known as the segmentation clock. The segmentation clock generates a complex signaling pulse of Notch, Wnt and FGF activity involved in the rhythmic production of somites. This oscillator has been well characterized in model organisms, where it has been shown to tick with a species-specific period.   
Virtually nothing is known on human somitogenesis as it proceeds between 3- and 4-weeks post conception when embryos are extremely difficult to access. We have developed protocols to differentiate human pluripotent stem cells (ES/iPS) in vitro into PSM cells. Single cell RNA-sequencing comparison of these human cells differentiating in vitro with mouse embryo PSM reveals that they faithfully recapitulate the PSM differentiation sequence in vitro. Using our in vitro system as a proxy for human somitogenesis, we were able to demonstrate that human iPS reporter cells harboring a HES7 fluorescent reporter differentiated to PSM exhibit 5-hour oscillations, thus identifying the human segmentation clock. These novel in vitro systems provide us with powerful tools to dissect the mechanism underlying the segmentation clock and the control of the timing of its oscillations.

Informations : Visioconférence. Contactez sciences-ibps-communication@sorbonne-universite.fr si vous souhaitez y participer.

url : https://www.ibps.sorbonne-universite.fr/fr/actus/evenements

—————————–

•  7/05/2021 – 14h-15h30 – En ligne

Séminaire : Bochum-Grenoble Memory (colloquium du Centre de Philosophie de la mémoire (CPM), IPHIG, Université Grenoble Alpes)

– Lisa Libby, Ohio State University

Seeing meaning: How perspective shapes the function of imagery

Visual images are a ubiquitous tool for representing and communicating information. This is true looking at the world around us – e.g., advertisements, news, and social media. It is also true when looking at the world within: Mental imagery is a frequent, and functional, feature of human cognition. Imagery necessarily has a perspective, and when it comes to actions and events, they can be visually depicted either from the actor’s first-person perspective or observer’s third-person perspective. This talk will review a program of research exploring the social-cognitive function of visual perspective in event imagery. This work supports a novel model of imagery perspective’s function by identifying a critical mechanism by which perspective operates: by shaping cognitive processing style. First-person imagery supports a processing style in which people’s understanding of events emerge from particular sensations and low-level associations that the concrete features of t!
he pictured event evoke. Third-person imagery supports a processing style in which people’s understanding of events follows from a coherent integration of the pictured event with other high-level relevant knowledge according to the logic that governs an abstract belief system. These effects of imagery on cognitive processing style hold, regardless of whether imagery is internally generated or externally presented, and whether imagery depicts one’s own or others’ actions. This talk will review evidence supporting this model of imagery perspective’s cognitive function and demonstrating implications for judgment, emotion, and behavior. These findings distinguish the visual dimension of perspective from other dimensions on which perspective may vary and suggest connections with other theories concerning the self, memory, and event representation, as well as implications for phenomena including behavioral change, emotional coping, decision-making, and self-insight. 

The Bochum-Grenoble Memory Colloquium focusses on topics in the philosophy of memory and related philosophical areas but reaches out also to philosophically interested researchers in the cognitive and neurosciences. The colloquium is co-organized by Kourken Michaelian and Nikola Andonovski (for the Centre for Philosophy of Memory at the Université Grenoble Alpes) and by Markus Werning and Anco Peeters (for the Ruhr-Universität Bochum) and builds on the success of the virtual colloquia organized separately by the two groups in spring 2020.

url : http://phil-mem.org/events/seminar-bochum-grenoble.php

—————————–

•  7/05/2021 – 14h-15h30 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP)

Séminaire : Phonétique et phonologie (séminaire du LPP, UMR 7018 CNRS, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)

– Timo B.  Roettger, University of Oslo

Toward transparent and reproducible speech sciences 

Large-scale attempts to replicate published studies across the quantitative sciences have uncovered surprisingly low replication rates. This discovery has led to what is now referred to as the “replication crisis”. Since our understanding of human language is increasingly shaped by quantitative data, there are raising concerns that a similar state of affairs is true for quantitative linguistics because it shares with other disciplines many research practices that decrease the replicability of published findings. In this talk, I will have a closer look at quantitative linguistics in general and the speech sciences in particular. I will suggest promising ways forward to increase the transparency, reproducibility, and replicability of our work. Moreover, I will offer actionable solutions that can help us create a more robust empirical foundation of quantitative linguistics and aid us in saving time and resources.

S-RPP est un forum pour les présentations et les discussions des travaux de recherche actuels en phonétique et en phonologie.

Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP) – Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – 19 rue des Bernardins -75005 – Paris –

Arrêt : Maubert-Mutualité

url : https://lpp.in2p3.fr/lagenda/

**********************

semaine du 26 avril au 2 mai 2021

**********************

•  26/04/2021 – 11h – IBCG – Université Paul Sabatier – Toulouse 3

Séminaire : Neurosciences (séminaire de l’axe-, Centre de Biologie Intégrative (CBI), Université Paul Sabatier, Toulouse)

– Rafael Galupa, Croker Group, EMBL, Heidelberg, Developmental Biology Unit

Dissecting the topological and regulatory landscape of the X-inactivation centre

Mammalian chromosomes are partitioned into topologically-associating domains (TADs), sub-megabase domains in which genomic elements preferentially interact with each other. Such spatial organization has implications for our understanding of gene regulation during developmental processes, such as X-chromosome inactivation (XCI). I will present our research from recent years, including unpublished results, exploring the relationship between the topological organisation of the X-inactivation centre, the master locus that triggers XCI, and its transcriptional regulation.
Informations : séminaire PICS3 en visioconférence

IBCG – Université Paul Sabatier – Toulouse 3 – 118 route de Narbonne – 31062 – Toulouse 

Arrêt : Université Paul Sabatier

url : https://cbi-toulouse.fr/fr/seminaire

—————————–

•  26/04/2021 – 13h30-14h30 –  – Campus St Charles – Case D

Séminaire : Neurosciences cognitives (séminaire du LNC, UMR 7291 CNRS, Fédération de Recherche 3C – Comportement Cerveau Cognition, Aix-Marseille Université)

– Alexandre Zenon, Institut de Neurosciences Cognitives et Intégratives d’Aquitaine, CNRS & Université de Bordeaux

Formalisation of cognitive resources as information gain

A pervasive concept in the psychology and neuroscience literature is that of cognitive resources. It is used in many different fields as a way to discuss about the difficulty of cognitive tasks, the level of engagement of individuals in a task or the phenomenon of fatigue. And yet, to this day we don’t know what cognitive resources are. Here, I will detail a framework based on information theory that I think could help us tackling this question by providing us with a way to quantify the minimal amount of resources demanded by a task. I assume that the brain is designed to navigate optimally to make rational decisions, bounded by its metabolic context. This assumption leads me to propose to confront behaviour and brain physiology to information theoretic predictions on how metabolic cost and the rate of information processing should be traded off.

Informations : https://lnc.univ-amu.fr/fr/archives-seminaires

 – Campus St Charles – Case D – 3 place Victor Hugo – 13003 – Marseille 

Arrêt : St Charles, Gare SNCF

url : https://neuro-marseille.org/laboratoires/

—————————–

•  26/04/2021 – 15h15 – University College London – Institute of Cognitive Neuroscience

Séminaire : ICN seminar (Institute of Cognitive Neuroscience, UCL, London)

– Riccardo Storchi, Neuroscience and Experimental Psychology, University of Manchester

Multiplicity of motor actions in instinctive, visually driven behaviours and the impact of motor actions on visual processing

Every week during term time, the Institute of Cognitive Neuroscience invites an external speaker to present their work, discuss and mutually inspire. This series of seminars is open to all.

Informations : Host: Tamar Makin

https://www.ucl.ac.uk/icn/seminars

University College London – Institute of Cognitive Neuroscience – 17 Queen Square – WC1N  3AR – London 

url : http://www.icn.ucl.ac.uk/

—————————–

•  26/04/2021 – 18h30-20h30 –  – USIC

Séminaire : Philosophie (Séminaire & conférence du Collège International de Philosophie (CIPh), Paris

– Vittorio Morfino

Formes de la temporalité plurielle dans la pensée d’Althusser et dans l’althussérismeLe thème de la forme spécifique de temporalité et d’historicité requise par la théorie marxiste traverse toute la production théorique de l’Althusser des années soixante et du début des années soixante-dix, en se réfractant dans les développements proposés par certains de ses disciples, comme Emmanuel Terray et Michel Pecheux. Les textes principaux dont l’enjeu est une nouvelle théorie de la temporalité et de l’histoire, notamment « Contradiction et surdétermination » et « Sur la dialectique matérialiste », où est critiqué le modèle de contradiction de la vulgate hégelo-marxiste qui suppose la ligne temps unique et progressive de l’expansion des forces productives, feront l’objet d’analyse ; « Le Piccolo, Bertolazzi et Brecht, notes sur un théâtre » qui, sous la forme d’un discours sur le théâtre, avance une critique matérialiste de la temporalité dialectique ; et finalement l’« ébauche du concept de temps historique », où Althusser propose une théorie de la temporalité différentielle, la seule à la hauteur de la nouvelle conception de la causalité formulée dans Lire le Capital. Mais on prendra en considération aussi certains textes posthumes, comme « Sur La genèse », où il s’agit de la conjonction et de la prise de rythmes différents ; comme Sur la reproduction, en particulier où Althusser parle d’une stratification d’interpellations dans la constitution du sujet ; enfin, dans Machiavel et nous, qui reprend du point de vue de l’action politique la question de la temporalité différentielle, de l’entrelacs de temps de la conjoncture. Au fil du séminaire, on reparcourra autant la construction conceptuelle proposée par Althusser que le dialogue parfois explicite, comme dans le cas de celui avec l’École des Annales, souvent implicite comme dans les cas de celui avec Foucault et Derrida, mais aussi les rechutes de cette conceptualité dans d’autres domaines comme l’anthropologie ou la théorie du discours.

Ce séminaire vise à souligner la valeur et la fécondité de la connaissance clinique, tout particulièrement dans le domaine des sciences de la culture (humaines/sociales). Le terme de « clinique » n’est pas défini en un sens strictement médical mais, de façon plus large, comme connaissance interprétative des singularités, et dans sa dimension de diagnostic (et non de thérapeutique). L’enquête se situe à l’intersection de la philosophie symbolique, de la linguistique et de la théorie de la connaissance, mobilisant des références issues de traditions qui s’ignorent souvent, ou se méconnaissent.    
Ce programme d’étude sera déployé selon trois axes. D’abord, je commencerai par un effort de délimitation de cette connaissance spécifique, en précisant ses modalités à la lumière des différentes disciplines où elle apparaît, de façon plus ou moins explicite. Ensuite, je chercherai à définir de façon rigoureuse la notion de symbolique, en montrant en quoi il implique nécessairement une interprétation. Enfin, je soulignerai que cette dimension interprétative de la sémantique n’est ni illusoire, ni purement psychologique, mais proprement symbolique.      
Cette année, je poursuivrai mon effort pour délimiter les contours de la notion en examinant certains de ses terrains de prédilection: notamment en sociologie et en informatique (le ciblage individuel). Je chercherai également à éclaircir le sens de la notion à partir de travaux de certains auteurs (Foucault et Deleuze). Je me demanderai si la connaissance clinique relève d’un simple art (accumulation d’une expérience en première personne), ou si on peut la considérer comme un savoir (justifiable, public, transmissible). Quels rôles y jouent la comparaison et le contraste, la constitution de cas, l’étude historique ? S’appuie-t-on, les concernant, sur des théories solides ou sur des généralisations mouvantes ?

Informations : Inscription obligatoire (voir site web)

 – USIC – 18 rue de Varenne – 75007 – Paris – 

url : https://ciph.org/

—————————–

•  27/04/2021 – 13h – Domaine universitaire – Maison des Langues et des Cultures 

Séminaire : Psychologie et NeuroCognition (séminaire du LPNC, UMR 5105 CNRS, Université Grenoble Alpes)

Laurence Conty, Laboratoire Cognition Humaine et Artificielle (CHArt), Université de Paris Nanterre

Le regard dans la cognition humaine : de la recherche fondamentale à la recherche translationnelle

Un nombre important de données empiriques étaye aujourd’hui l’hypothèse que le regard d’autrui module automatiquement différents processus cognitifs concomitants ou subséquents au regard. Les recherches focalisent généralement leur intérêt soit sur les effets induits par regard direct (i.e. qui crée un contact visuel avec le participant) ou ceux induits par le regard dévié (i.e. détourné vers l’espace environnant). Dans un premier temps, je développerai l’argument que cette dichotomie a une valeur plus pragmatique que théorique en questionnant notamment les mécanismes cognitifs et cérébraux sous-tendant le traitement du regard. Je focaliserai ensuite mon intervention sur trois effets reproductibles : l’amélioration de l’intéroception et de la mémoire des visages induit par le regard direct, et amélioration de l’orientation attentionnelle induit par le regard dévié. Je soulignerai que ces effets sont notablement bénéfiques et présenterai les nouveaux projets de mon équipe qui cherchent à déterminer, dans une démarche translationnelle, leur potentiel thérapeutique ou diagnostic, par exemple dans la maladie d’Alzheimer ou la Négligence Spatiale Unilatérale (NSU).

Les séminaires du Pôle Grenoble Cognition ont vocation à flécher des séminaires organisés par les équipes du Pôle sur des thèmes en sciences cognitives et pouvant intéresser la communauté ; ils sont aussi proposés comme temps forts de la formation des étudiants du Master Sciences Cognitives. Les étudiants seront invités à échanger avec l’intervenant(e) à la fin de chaque séminaire.

Informations : Zoom (voir site web)

Domaine universitaire – Maison des Langues et des Cultures  – 1141 Avenue Centrale – 38400 – Saint-Martin-d’Hères –  – 38400 

Arrêt : Tram B ou C : Bibliothèques Universitaires 

url : https://lpnc.univ-grenoble-alpes.fr/Seminaires-LPNC-96

—————————–

•  27/04/2021 – 14h – En ligne

Séminaire : Algorithmique (séminaire du laboratoire d’informatique Gaspard-Monge (LIGM), UMR 8049 CNRS, Université Paris-Est Marne-la-Vallée)

– Julien  Courtiel

Analyse théorique de l’algorithme git bisect

Dans le royaume des logiciels de gestion de versions, git est sûrement celui qui est assis sur le trône. Ce logiciel libre et populaire dispose de nombreuses fonctionnalités très intéressantes dont notamment une, peut-être plus méconnue, qui s’appelle git bisect. Il s’agit d’un algorithme qui permet de débusquer l’origine d’un bug qui s’est introduit dans un projet. L’ensemble des historiques d’un projet formant naturellement un graphe (plus précisément un DAG), git bisect peut tout simplement se voir comme un algorithme de graphes résolvant un problème connu pour être NP-complet. Toutefois, il est surprenant de voir qu’aucune étude théorique de sa complexité n’a été menée. Paul Dorbec, Romain Lecoq et moi-même, tous trois de l’Université de Caen Normandie, proposons de rectifier cela et vérifier les bonnes performances théoriques (ou non) de git bisect. Il s’agit de travaux en cours. Cet exposé présentera ainsi les faiblesses et les forces de git bisect. Tout d’abord, nous donnerons la forme des graphes pour lesquels la stratégie de git bisect est totalement catastrophique.   
Ensuite, nous montrerons que pour une certaine classe de graphes qui est représentative des graphes « issus de la vie réelle », git bisect est en fait une bonne approximation de la stratégie optimale. Enfin, nous nous interrogerons sur l’existence d’un meilleur algorithme.

url : http://ligm.u-pem.fr/evenements/seminaires/

—————————–

•  28/04/2021 – 14h-16h – En ligne

Séminaire : Philéduc (séminaire du laboratoire LIDILEM, EA 609, Université Grenoble Alpes)

– Claire  Polo, Laboratoire Education, Cultures, Politiques, Université Lyon2

Accueillir le kairos : réactions émotives et régulation enseignante

Les Communautés de Recherche Philosophique (CRP) sont structurées par deux mouvements potentiellement contradictoires : 1) guider les élèves, via les processus de conceptualisation, problématisation, argumentation (Tozzi, 2012) vers des définitions ou distinctions philosophiques classiques (Polo, 2017) ; 2) prendre au sérieux toute pensée émergeante, et saisir le kairos (Delille, Markevitch, Frieden, & Jeanmart, 2017, Pana-Martin, 2015). En pleine animation, ce dernier aspect n’est pas évident : il est parfois difficile de comprendre où les élèves veulent en venir sous des formulations floues, reflétant une pensée en construction.
A partir d’enregistrements audiovisuels, a posteriori, nous nous proposons de caractériser ces épisodes de kairos, en nous focalisant sur leurs dimensions émotionnelles. En effet, les émotions manifestées dans un groupe jouent un rôle à la fois social et cognitif important dans le développement du raisonnement collectif (Polo et al., 2017). L’idée est de mettre en lumière les réactions émotives associées à un élément disruptif ou traité comme tel, et la régulation émotionnelle qui en est faite par les élèves et l’animateur ou animatrice. Cette étude exploratoire met en lumière quelques stratégies didactiques typiques associées à cette régulation émotionnelle, et leurs effets sur le développement du raisonnement dans la discussion. Notre corpus initial était constitué de 7 CRP présentant une diversité des publics, de contextes et de pratiques didactiques, et a été mis à disposition par le laboratoire LIDILEM au fil des colloques dédiés en 2015, 2017 et 2019, mais nous avons choisi d’illustrer notre propos avec quelques extraits correspondant aux stratégies décrites.     
Au-delà de la discussion de ces premiers résultats, nous espérons que le séminaire sera l’occasion de mettre à profit l’intelligence collective pour un travail d’analyse de données sur un extrait un peu plus long qui nous semble mériter une attention particulière, et ne pas pouvoir être pleinement saisi par les seules catégories analytiques déployées, à la façon des data sessions.

Informations :  lien zoom sur le site web

url : https://lidilem.univ-grenoble-alpes.fr/evenements/seminaires/seminaire-phileduc

—————————–

•  28/04/2021 – 17h-18h –  – En ligne

Séminaire : Philosophy in Biology and Medicine (PhilInBioMed, séminaire d’IImmunoConcEpT, UMR 5164 CNRS, Université de Bordeaux)

Emanuele  Ratti, Institute of Philosophy and Scientific Method, Johannes Kepler University Linz

Explainable AI and medicine

In the past few years, several scholars have been critical of the use of machine learning systems (MLS) in medicine, in particular for three reasons. First, MLSs are theory agnostic. Second, MLSs do not track any causal relationship. Finally, MLSs are black-boxes. For all these reasons, it has been claimed that MLSs should be able to provide explanations of how they work – the so-called Explainable AI (XAI). Recently, Alex John London claims that these reasons do not stand scrutiny. As long as MLSs are thoroughly validated by means of rigorous empirical testing, we do not need XAI in medicine. London’s view is based on three assumption: (1) we should treat MLSs as akin to pharmaceuticals, for which we do not need an understanding of how they work, but only that they work; (2) XAI plays one role in medicine, which is to assess reliability and safety; (3) MLSs have unlimited interoperability and little transfer-costs. In this talk, I will question London’s assumptions, and I will elaborate an account of XAI that I call ‘explanation-by-translation’. In a nutshell, XAI’s goal is to integrate MLS tools in medical practice; and in order to fulfill this integration task, XAI translates or represent MLSs findings in a way that is compatible with the conceptual and representational apparatus used in that system of practice in which MLS has to be integrated. I will illustrate ‘explanation-by-translation’ in action in medical diagnosis, and I will show how this account is helpful for understanding, in different contexts, whether we need XAI, what XAI has to explain, and how XAI has to explain it.

Ceci est le blog du groupe de travail interdisciplinaire « Philosophie et Biologie », mis en place en janvier 2015 par Thomas Pradeu et Cédric Brun et proposant de faire dialoguer la philosophie et la biologie. Le groupe se réunit à l’Université Bordeaux 2 Segalen, près de l’hôpital Pellegrin, une fois par mois.

Informations : Se reporter au site Web pour se connecter à Zoom.

url : https://www.philinbiomed.org/philobio-seminar/

—————————–

•  29/04/2021 – 11h –  – En ligne

Séminaire : Systèmes Perceptifs (séminaire du LSP, UMR 8248 CNRS, ENS-DEC Paris)

Armin G. Kohlrausch, Eindhoven University of Technology

Psychoacoustics of amplitude modulation detection and discrimination

One of the central topics in my research has been the processing of amplitude modulation in human hearing. The most prominent result of these efforts is the concept of a modulation filterbank, as it was developed in Torsten Dau’s PhD thesis and published in two influential JASA papers in 1997 by Dau, Kollmeier and myself. In this overview talk I will show how the view on AM processing has evolved since the 1980’s, which inspirations from other disciplines (neurophysiology, radar research) were instrumental and how important the role of paradigms can be in the planning and interpretation of experimental data.

Informations : Zoom

url : https://lsp.dec.ens.fr/fr/agenda

—————————–

•  29/04/2021 – 13h30-15h30 – En ligne

Séminaire : Les Interactions, cognition, action et émotion (séminaire du laboratoire sur- (LICAÉ), Université Paris Nanterre)

– Arthur Michalland, Laboratoire Epsylon/LIFAM, Montpellier

De l’interaction! (par le système haptique, avec les objets connectés, avec une pandémie)

Le système haptique (perception tactile et kinesthésique), en tant que sens du mouvement, et plus particulièrement de l’interaction avec le monde, représente, au côté des  systèmes proprioceptif  et  intéroceptif,  un  sens  auquel  se  réfère  la  cognition incarnée  dans  de  nombreux  cas.  Nous  présenterons  des  travaux  issus  de  la  thèse, sur l’anticipation des signaux haptiques comme base des activités quotidiennes à travers la mémoire du geste, la latéralisation de l’action, et le déplacement d’objets. Nous poursuivrons avec des travaux en cours qui visent à étudier les liens entre interaction  avec  les  objets  connectés,  confort  multisensoriel, et  bien-être  dans  le cadre  de  notre  travail sur les Smart homes ; puis sur l’impact de la pandémie actuelle sur les affordances à travers le BIS (behavioral immune system). Si le temps le permet, nous élargirons la question à l’impact de la pandémie sur les représentations de concepts abstraits et concrets, avant de finir sur le lien entre métacognition et concepts, en fonction des résultats des études en cours. Au plaisir d’interagir avec vous !

Informations : lien en ligne

url : https://licaenanterre.wixsite.com/licae

—————————–

•  29/04/2021 – 14h – Université de Montpellier – Centre EuroMov

Séminaire : EuroMov (séminaire du Centre européen de recherche sur le mouvement humain, Université Montpellier)

– Laura  Cif, EuroMov Digital Health in Motion, Univ Montpellier, IMT Mines Ales, Montpellier

La stimulation cérébrale profonde comme outils thérapeutique et exploratoire des mouvements anormaux hyperkinétiques

Proposé et validé dans un premier temps comme traitement symptomatiques des mouvements anormaux hypokinétiques (maladie de Parkinson) et le tremblement essentiel, les indications de la stimulation cérébrale profonde se sont étendues aux mouvements anormaux hyperkinétiques, dont le syndromes dystoniques.     
Cette présentation adressera les avancées et les limitations actuelles de la stimulation cérébrale dans le traitement et l’exploration des dystonies.

http://euromov.eu/actualites/#seminaires

Université de Montpellier – Centre EuroMov – 700 avenue du Pic Saint Loup – 34090 – Montpellier 

url : http://euromov.eu/accueil/

—————————–

•  29/04/2021 – 16h-17h –  En ligne

Séminaire : Modèles et sciences des données (Data Science colloquium of the ENS)

Giuseppe  Carleo, Laboratoire de sciences quantiques numériques, EPFL, Lausanne

Learning Solutions to the Schrödinger equation with Neural-Network Quantum States

The theoretical description of several complex quantum phenomena fundamentally relies on many-particle wave functions and our ability to represent and manipulate them. Variational methods in quantum mechanics aim at compact descriptions of many-body wave functions in terms of parameterised ansatz states, and are at present living exciting transformative developments informed by ideas developed in machine learning. In this presentation I will discuss variational representations of quantum states based on artificial neural networks [1] and their use in approximately solving the Schrödinger equation. I will further highlight the general representation properties of such states, the crucial role of physical symmetries, as well as the connection with other known representations based on tensor networks [2]. Finally, I will discuss how some classic ideas in machine learning, such as the Natural Gradient, are being used and re-purposed in quantum computing applications [3].    

[1] Carleo and Troyer, Science 365, 602 (2017)
[2] Sharir, Shashua, and Carleo, arXiv:2103.10293 (2021)
[3] Stokes, Izaac, Killoran, and Carleo, Quantum 4, 269 (2020) 

This colloquium is organized around data sciences in a broad sense with the goal of bringing together researchers with diverse backgrounds (including for instance mathematics, computer science, physics, chemistry and neuroscience) but a common interest in dealing with large scale or high dimensional data.

Informations : Visioconférence

url : https://data-ens.github.io/seminar/

—————————–

•  29/04/2021 – 18h30-20h30 –  – USIC

Séminaire : Philosophie (Séminaire & conférence du Collège International de Philosophie (CIPh), Paris

– David Wallraf,

Une esthétique du bruit : philosophie, culture digitale et expérimentation artistique (An Aesthetics of Noise: Philosophy, Digital Culture and Artistic experimentation)

Séminaire organisé avec la collaboration du King’s College London, Departement de Digital Humanities, Departement de Français, et Centre for Philosophy and the Visual Arts.  

Nous poursuivrons ce semestre notre séminaire sur l’esthétique du bruit en invitant philosophes, théoriciens et noisers à débattre, à l’intersection entre philosophie, culture digitale et pratiques artistiques, des limites traditionnelles de l’esthétique. Comment le bruit participe-t-il aux données des sens (aísth sis) et comment s’impose-t-il au sujet de l’expérience, dont les dimensions se redessinent à travers les nouvelles médiations techniques ? Comme l’a fait remarquer Fischer Black dans le cadre de la finance, le bruit rend difficile la mise à l’épreuve des théories, il brouille notre vision et nous oblige à « agir en grande partie dans l’obscurité », (1986). Loin de signifier une simple marge d’erreur, la notion de bruit est aujourd’hui un lieu privilégié de réflexions renouvelant et élargissant la dimension philosophique du champ esthétique.    

In this seminar we will ask: how does noise partake in what we call sense data (aísth sis) today and how does it impact our understanding of the subject of experience, in its technologically expanded dimension? This semester will continue our ongoing seminar on the aesthetics of noise with talks and conversations between philosophers, theoreticians and noisers, re-evaluating the traditional boundaries of aesthetics at the intersection of philosophy, digital culture and artistic practices. As Fischer Black remarked in the context of finance: noise is what makes it difficult to test theories, it clouds our vision and forces us ‘to act largely in the dark’. (Black, 1986) Far from indexing a mere margin of error or simple disturbance, the notion of noise has become a rallying point for contemporary reflection, stretching and renewing the philosophical dimension of aeshtetics. 

Ce séminaire vise à souligner la valeur et la fécondité de la connaissance clinique, tout particulièrement dans le domaine des sciences de la culture (humaines/sociales). Le terme de « clinique » n’est pas défini en un sens strictement médical mais, de façon plus large, comme connaissance interprétative des singularités, et dans sa dimension de diagnostic (et non de thérapeutique). L’enquête se situe à l’intersection de la philosophie symbolique, de la linguistique et de la théorie de la connaissance, mobilisant des références issues de traditions qui s’ignorent souvent, ou se méconnaissent.    

Ce programme d’étude sera déployé selon trois axes. D’abord, je commencerai par un effort de délimitation de cette connaissance spécifique, en précisant ses modalités à la lumière des différentes disciplines où elle apparaît, de façon plus ou moins explicite. Ensuite, je chercherai à définir de façon rigoureuse la notion de symbolique, en montrant en quoi il implique nécessairement une interprétation. Enfin, je soulignerai que cette dimension interprétative de la sémantique n’est ni illusoire, ni purement psychologique, mais proprement symbolique.      

Cette année, je poursuivrai mon effort pour délimiter les contours de la notion en examinant certains de ses terrains de prédilection: notamment en sociologie et en informatique (le ciblage individuel). Je chercherai également à éclaircir le sens de la notion à partir de travaux de certains auteurs (Foucault et Deleuze). Je me demanderai si la connaissance clinique relève d’un simple art (accumulation d’une expérience en première personne), ou si on peut la considérer comme un savoir (justifiable, public, transmissible). Quels rôles y jouent la comparaison et le contraste, la constitution de cas, l’étude historique ? S’appuie-t-on, les concernant, sur des théories solides ou sur des généralisations mouvantes ?

Informations : Le séminaire se tiendra en anglais. Inscription obligatoire (voir site web)

 – USIC – 18 rue de Varenne –  75007 – Paris

url : https://ciph.org/

—————————–

•  30/04/2021 – 10h –  En ligne

Séminaire : Informatique de Grenoble (séminaire et conférence du LIG, UMR 5217 CNRS, Grenoble INP, Université Grenoble Alpes)

– Abdelhakim Baouya, Vérimag

De la conception au déploiement des systèmes embarqués et critiques dirigés par la fiabilité à l’aide de la vérification de modèles probabilistesLa conception de systèmes embarqués et critiques est un processus complexe qui nécessite un effort important au niveau modélisation. Sa mise en oeuvre englobe les composants logiciels et matériels ainsi que ses interconnexions. Dans de tels systèmes, il est largement reconnu que la sureté et les défaillances matérielles doivent être prises en compte au stade de la conception, en particulier au niveau architectural afin d’éviter un éventuel effort de modélisation. L’Architecture Dirigée par les Modèles est une des approches promouvant la création de modèles conceptuels avec par exemple SysML ou AADL, en mettant l’accent sur les transformations automatiques et l’analyse. Cette présentation discute du rôle clef de l’architecture dirigée par des modèles pour la conception des systèmes embarqués à prépondérance logicielle incluant une représentation matérielle au niveau macroarchitecture avec des paramètres liés aux défaillances et de disponibilités. Je démontre aussi comment les techniques de vérification peuvent être appliquées avec succès à l’analyse de la sureté et de fiabilité pour le déploiement des systèmes automobiles et de contrôle du train.

Informations : Zoom 

url : https://www.liglab.fr/fr/presentation/animation-scientifique/seminaires

—————————–

•  30/04/2021 – 10h-11h30 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP) – Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

Séminaire : Phonétique et phonologie (séminaire du LPP, UMR 7018 CNRS, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)

– Shigeto  Kawahara , Keio University, Tokyo

Pokémonastics – what we are doing and why we are doing it

Sound symbolism—systematic associations between sounds and meanings—had not been a topic that was actively explored in the generative tradition. In my recent research, however, I argue that formal phonology can benefit from perspectives and insights offered by research on sound symbolism, and vice versa. In this talk, I illustrate this thesis based on a new research paradigm, dubbed “Pokémonastics” (Kawahara et al. 2018; Shih et al. 2019), in which researchers explore the nature of sound symbolism in human languages using Pokémon names. In this talk, I am going to review (1) how Pokémonastics began, (2) why it is a useful research strategy, (3) what we have found so far, and (4) what more needs to be done.

S-RPP est un forum pour les présentations et les discussions des travaux de recherche actuels en phonétique et en phonologie.

Informations :  https://lpp.in2p3.fr/lagenda/

Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP) – Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – 19 rue des Bernardins – 75005 – Paris 

Arrêt : Maubert-Mutualité

url : http://lpp.univ-paris3.fr/

—————————–

•  30/04/2021 – 13h-14h – En ligne

Séminaire : Corps et prothèses : Nouvelles recherches, nouvelles perspectives

– Helma Korzybska, Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative (CNRS, LESC), Université Paris Nanterre

Quel type de réparation par l’implantation cochléaire et rétinienne ? De la fonctionnalité aux liens affectifs

Helma Korzybska prépare, depuis 2017, un doctorat en anthropologie sous la direction d’Emmanuel Grimaud (CNRS, LESC) à l’Université Paris Nanterre, Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative (LESC, UMR 7186). Au croisement de l’anthropologie des sens, des techniques et de la perception, ses travaux portent sur les expériences de personnes qui ont perdu l’audition ou la vision et qui ont recours à des prothèses sensorielles (implants cochléaires et implants rétiniens). Elle se concentre plus particulièrement sur le (ré)apprentissage de la perception à travers ces dispositifs, ainsi que sur les représentations corporelles qu’ils incarnent.

En ces temps compliqués de crise sanitaire liée au COVID-19, le collectif « Corps et prothèses » souhaite garder sa dynamique de recherche et faire perdurer les liens tissés au fil des années entre les différent.e.s chercheur.e.s, professionnel.le.s et personnes concernées par la thématique des prothèses. Dans cette optique et dans l’attente de futures journée d’études et colloques en présentiel, le collectif « Corps et prothèses » organise, lors du premier semestre 2021, le webinaire intitulé « Nouvelles recherches, nouvelles perspectives ».    
Fidèle à la démarche qui anime le collectif de questionner les prothèses aux prismes de la diversité et de la pluridisciplinarité, ce webinaire a pour objectif de permettre, tout autant à de jeunes chercheur.e.s qu’à des chercheur.e.s plus confirmé.e.s, d’exposer leurs travaux de recherche sur les technologies prothétiques et les expériences singulières qui en découlent.  

Ce webinaire s’articulera sur six séances en visioconférence qui se dérouleront sur plusieurs vendredis entre février et juin 2021. Dans un format court et resserré d’une durée d’1h (de 13h à 14h), chaque séance proposera un focus sur une recherche (en cours ou finalisée) où un.e chercheur.e sera invité.e à présenter en visioconférence ses travaux au public connecté, puis à les discuter lors d’un temps d’échanges et de questions/réponses.

url : Informations : Visioconférence (lien fourni après inscription)

http://new.corps-protheses.org/nouvelles-recherches-nouvelles-perspectives/

**********************

semaine du 19 au 25 avril 2021

**********************

•  19/04/2021 – 13h – En ligne

Séminaire : Neurobiologie de la Méditerranée (séminaire de l’Institut de -, (Inmed), UMR1249 INSERM/AMU, Marseille) 

Attila  Losonczy, Department of Neuroscience, Columbia University, New York 

Microcircuit embedding of spatial memories in the hippocampus 

Spatially tuned receptive fields of hippocampal CA1 pyramidal cells (CA1PCs) provide a striking substrate for navigation and episodic memory. However, how feature tuning in single cells emerges through local interactions within CA1 microcircuits remains enigmatic. We developed in vivo single-cell electroporation to perform monosynaptically restricted retrograde tracing and bona fide single-cell optogenetics for functional interrogation of individual CA1PCs and their microcircuits embedding during spatial navigation. We find that feature tuning formation in single CA1PCs is not predicated on, but induces sustained suppression and enhancement in their respective inhibitory and excitatory subcircuits. Thus, single-cell feature tuning is amplified through local circuit plasticity in CA1 to promote effective multi-cell representations of behaviorally relevant environmental features. 

Informations : Zoom Meeting 

http://www.inmed.fr/evenement 

– Campus Luminy – Institut de Neurobiologie de la Méditerranée (INMED) – 163 route de Luminy –  13009 – Marseille

Arrêt : Luminy

url : https://neuro-marseille.org/laboratoires/institut-de-neurobiologie-de-la-mediterranee/

—————————–

•  19/04/2021 – 14h-16h – Université Paul Valéry Montpellier 3

Séminaire : Praxiling (séminaire de l’UMR 5267 CNRS – Université Paul-Valéry Montpellier 3) 

Catherine Schnedecker, LiLPa, Université Marc Bloch, Strasbourg 

Les chaînes de référence en français

Informations :

 – Université Paul Valéry Montpellier 3 – Route de Mende –  34199 – Montpellier – bât. Marc Bloch – salle Jourda 

url : https://praxiling.cnrs.fr/seminaire2020-2021/

—————————–

•  19/04/2021 – 14h15-15h – En ligne

Séminaire : Grammaires créoles (réunion de travail du GRGC, laboratoire Structures formelles du langage (SFL), UMR 7023 CNRS, Université Paris 8)

David Tézil, CLACS, Indiana Unersity Bloomington

The nasalization of the Haitian Creole determiner /la/ in non-nasal environments: A variationist sociolinguistic analysis 

The present study investigates the nasalization of the postposed determiner /la/ (LÃ) after an oral segment in Haitian Creole (HC), such as in chat la/lã [ atla/lã] ‘the cat’ and peyi a/an [pejija/ã] ‘the country’, a linguistic environment where nasalization is not expected to occur. It analyzes this language change extensively, using a variationist sociolinguistic approach.     
The results show that the use of LÃ in non-nasal environments has been extended to speakers of different social profiles, for example, monolingual speakers and those living in rural locations of the country. Regarding the effect of linguistic environment, LÃ is strongly conditioned by the presence of high vowels. As for the influence of Frenchified features (e.g., French front rounded vowels) that characterize bilingual speech, the results suggest a correlation between the nasalization of the determiner and the presence of Frenchified features for the monolingual speakers with average and higher level of schooling, and not for the bilingual speakers and monolingual with lower level of education. From these results, this study suggests researchers to be cautious when using Frenchified HC and education levels as criteria to distinguish bilingual speakers from monolingual speakers. 

Informations : le lien zoom sera annoncé la veille du séminaire sur 
https://www.sfl.cnrs.fr/grammaires-creoles-david-tezil-indiana-u-bloomington-stephane-terosier

url : https://www.umr7023.cnrs.fr/seminaire-grammaires-creoles

—————————–

•  19/04/2021 – 15h30-17h – En ligne

Séminaire : Grammaires créoles (réunion de travail du GRGC, laboratoire Structures formelles du langage (SFL), UMR 7023 CNRS, Université Paris 8) 

Stéphane Térosier, Un. Montréal

Les interrogatives partielles « définies » du créole martiniquais

Sur la base de la présence du déterminant « clausal », je propose de distinguer entre interrogatives partielles indéfinies (IPI) (1a) et interrogatives partielles définies (IPD) (1b).      
(1)       a.   Ki    moun          ou   wè?
                       wh  personne     2sg voir
                       ‘Qui as-tu vu?’
             b.   Ki    moun          ou   wè       a?
                   wh  personne     2sg voir     def
                  ‘Qui as-tu vu (attendu que nous savons que tu as vu quelqu’un)?’

 Outre la présence du déterminant, ces deux types d’interrogatives partielles se distinguent par la nature de la présupposition qui leur est associée. Alors que l’on peut annuler la présupposition existentielle associée aux IPI (Abusch 2010), il n’est pas possible d’en faire autant dans les IPD. De ce fait, personne est une réponse acceptable à (1a), mais pas à (1b). De plus, alors qu’une IPI n’impose pas de restrictions particulières sur le contexte d’énonciation, les IPD ne peuvent être prononcées sans un contexte préalable. Ainsi, en (1b), il est nécessaire que le locuteur et son interlocuteur tiennent pour vrai que ce dernier a vu quelqu’un.

J’attribue ces contrastes au déterminant clausal dont l’usage, comme son homologue nominal, est soumis à la Condition de Familiarité (Heim 1982). Le déterminant clausal n’est acceptable que si sa portée nucléaire correspond à une proposition « familière » dans le sens où celle-ci doit être contenue ou impliquée par le common ground, soit l’ensemble des propositions tenues pour vraies en commun par les participants au discours (Stalnaker 1973, 2002). De cette analyse découlent tous les contrastes décrits ci-dessus.

– Informations : le lien zoom sera annoncé la veille du séminaire sur https://www.sfl.cnrs.fr/grammaires-creoles-david-tezil-indiana-u-bloomington-stephane-terosier 

url : https://www.umr7023.cnrs.fr/seminaire-grammaires-creoles

—————————–

•  19/04/2021 – 14h30-16h30 – En ligne

Séminaire : Acquisition & Psycholinguistique (séminaire du laboratoire Structures formelles du langage (SFL), UMR 7023 CNRS, Université Paris 8) 

– Egle Mocciaro, Masaryk University, Brno

The development of L2 Italian morphosyntax in adult learners with limited literacy

Low literacy and schooling rates are a significant factor among adults in the recent migration towards Europe. Furthermore, migrants experience social marginalisation and spatial segregation in the new countries and, hence, they are low-exposed to the target language.     

 Research on interlanguages development in such sociolinguistic contexts is still peripheral. Within the little existing research, there is consensus that adult learners with none/limited literacy acquire L2 linguistic competence more slowly compared with educated adults, but there are divided views on the relationship between L1(s) literacy and L2 acquisition (Tarone et al. 2009; Vainikka et al. 2017; Young-Scholten and Strom 2006). Slow acquisition, in fact, may result from limited literacy or from other factors deriving from literacy, e.g. low exposure to the target language and no access to written texts. Whether and how these sociolinguistic variables influence L2 acquisition (and, if so, what their respective impact is) still need to be verified.     
 Against this background, a longitudinal study was carried out at the University of Palermo, Italy, in 2017-2019, involving 20 adult migrants from sub-Saharan Africa and Bangladesh. Half of them had little/no literacy prior to arrival. The data collected over 13 months, through interviews and narrative tasks, were analysed from a functionalist perspective inspired by the basic variety model (Klein and Perdue 1997; Giacalone Ramat 2003).      
 Data analysis, focused on the acquisition of L2 tense, aspect and modality, brought to light a general low development of the participants’ interlanguages, which barely reach the early stages of the post-basic continuum. This results from the common scenario of very low exposure to the target language, while learners’ degree of literacy does not appear to play a role, as literate and low/non-literate learners follow the same path of morphosyntax acquisition.     
However, literacy acts in a subtler way, favouring the development of specific morphosyntactic sub-patterns. This involves the analytical phase that precedes the morphological encoding of verbal categories in the transition from basic to post-basic varieties. At this stage, grammatical and lexical information are encoded separately, possibly by means of non-target constructions in which they are distributed among the diverse constituents (Benazzo 2003; Benazzo and Starren 2007; Starren 2001). Some of these have already been described for L2 Italian, e.g. auxiliary constructions (non è:be.3SG credere:INF ‘he does not believe’, Bernini 2003). Others have escaped the attention of specialists, e.g. the light verb construction (fare:INF mangiare:INF ‘I eat’). Non-target constructions are temporary grammaticalisation strategies to cover the functional space of forms (bound morphemes) not yet acquired.      
 Non-target constructions especially occur in learners with limited literacy, while literate learners use them in a more sporadic and transient way. This can be interpreted as an effect of reduced exposure to the input as a consequence of limited literacy. As learners with limited literacy are exposed exclusively to oral input, they struggle in identifying bound morphemes in the input, due to the low salience, redundancy and frequent reduction phenomena these formatives undergo in spontaneous speech. This leads them to favour and maintain “heavier” constructions, made of material more easily perceived in the input. 

– Informations : lien Zoom https://www.umr7023.cnrs.fr/egle-mocciaro

– Université Paris 8 – Structures formelles du langage (SFL) – 2 rue de la Liberté –  93200 – Saint-Denis    

Arrêt : St-Denis Université (ligne 13) ; Tram (ligne 1)

url : https://www.umr7023.cnrs.fr/seminaire-acquisition-psycholinguistique

—————————–

•  19/04/2021 – 20h – En ligne

Séminaire : Psychologie politique : entre philosophie et passions (séminaire interdisciplinaire P4, Université de Lorraine) 

– Raphaël  Künstler, Laboratoire ERRAPHIS, Université Toulouse – Jean Jaurès

Psychologie sociale et génocide : l’expérience de Stanley Milgram permet-elle de résoudre le problème des bourreaux ordinaires?

Que ce soit dans son article « Behavioral Study of Obedience », publié en 1963, ou dans Obedience to Authority, publié en 1974, Stanley Milgram motive ses recherches en psychologie sociale par le désir de comprendre comment les atrocités nazies furent possibles. Les résultats de son expérimentation permettent-il vraiment d’expliquer comment des hommes ordinaires ont pu devenir des tueurs de masse ?    
Cette question a généré deux types de désaccords :     
    Désaccord entre ceux qui acceptent la pertinence historiographique de l’expérience et ceux qui la refusent. Le cas central est ici celui de Christopher Browning et Daniel Goldhagen. Dépouillant l’un et l’autre les mêmes archives, celles du procès de membres du bataillon 101 de l’Ordnungpolizei, ils ont proposé deux explications diamétralement opposées de l’implication de citoyens ordinaires dans la mise en œuvre de l’Holocauste.      
    Désaccord entre différentes manières de concevoir la pertinence historiographique de cette expérimentation. Paul Roth, qui adhère à la position de Browning, a ainsi sévèrement critiqué l’interprétation de Milgram par Zigmund Bauman.       
J’explorerai ici une troisième voie : le dispositif expérimental de Milgram est pertinent pour le problème des bourreaux ordinaires, mais la manière dont il l’interprète rate l’essentiel du phénomène. 

La psychologie politique est une discipline qui, dès ses origines, se conçoit comme pluridisciplinaire : ce projet propose donc la mise en place d’un séminaire interdisciplinaire et exploratoire autour des questions sollicitées par ce champ de recherche qui ne fait que commencer à se développer. La philosophie sociale, approche aujourd’hui dominante en philosophie politique en France, se concentre sur des aspects systémiques de la société qui déterminent en grande partie la psychologie des individus. Cette approche qui nous paraît structurante mérite à notre avis d’être complétée par une autre, plus intéressée par la psychologie individuelle, par la compréhension de sa complexité, éclairée par diverses théories (épistémologie, morale, théories politiques enfin), et par des facteurs personnels, influençant la réception des composantes théoriques.     
Nous voudrions mettre en œuvre nos compétences croisées en philosophie, psychologie, droit et politique, pour explorer le champ – la psychologie politique – dont les évolutions contemporaines ne cessent de nous interroger.

url : https://seminairep4.wordpress.com/ 

—————————–

•  20/04/2021 – 13h30 – En ligne

Séminaire : Recherche en informatique et ses applications (conférence du Loria, UMR 7503 CNRS, Université de Lorraine et INRIA)

Colloquium présenté par l’équipe CELLO 

Informations : Visio sur Teams. Contacter le Loria

– Campus scientifique – 615 rue du Jardin botanique –  54506 – Vandoeuvre-lès-Nancy 

url : https://www.loria.fr/fr

—————————–

•  21/04/2021 – 17h – En ligne

Séminaire : NeuRise – neuroscience at the intersection of experiment and theory

– David Tingley, Buzsáki lab, NYU

A metabolic function of the hippocampal sharp wave-ripples 

The hippocampal formation has been implicated in both cognitive functions as well asthe sensing and control of endocrine states. To identify a candidate activity patternwhich may link such disparate functions, we simultaneously measuredelectrophysiological activity from the hippocampus and interstitial glucoseconcentrations in the body of freely behaving rats. We found that clusters of sharpwave-ripples (SPW-Rs) recorded from both dorsal and ventral hippocampus reliablypredicted a decrease in peripheral glucose concentrations within ~10 minutes. Thiscorrelation was less dependent on circadian, ultradian, and meal-triggered fluctuations,it could be mimicked with optogenetically induced ripples, and was attenuated bypharmacogenetically suppressing activity of the lateral septum, the major conduitbetween the hippocampus and subcortical structures. Our findings demonstrate that anovel function of the SPW-R is to modulate peripheral glucose homeostasis and offer amechanism for the link between sleep disruption and blood glucose dysregulation seenin type 2 diabetes and obesity;

WWNeuRise wants to give Neuroscience PhD students and PostDocs an opportunity to present their work to a wide expert audience, thus providing first-hand research results. The talks will take place every other week on Wednesdays at 5 pm (CET), featuring 2 presentations of 30 minutes, followed by a “meet the speaker” session. Talks will be streamed on Crowdcast. 

– Informations : https://neurise.github.io/project/inter-areal/

url : https://neurise.github.io

—————————–

•  21/04/2021 – 17h – En ligne

Séminaire : NeuRise – neuroscience at the intersection of experiment and theory 

– Javad Karimi  Abadchi, Mohajerani & McNaughton lab, University of Lethbridge 

Spatiotemporal patterns of neocortical activity around hippocampal sharp-wave ripples 

Neocortical-hippocampal interactions during off-line periods such as slow-wave sleepare implicated in memory processing. In particular, recent memory traces are replayedin hippocampus during some sharp-wave ripple (SWR) events, and these replay eventsare positively correlated with neocortical memory trace reactivation. A prevalent modelis that SWR arise ‘spontaneously’ in CA3 and propagate recent memory ‘indices’outward to the neocortex to enable memory consolidation there; however, thespatiotemporal distribution of neocortical activation relative to SWR is incompletelyunderstood. We used wide-field optical imaging to study voltage and glutamate releasetransients in dorsal neocortex in relation to CA1 multiunit activity (MUA) and SWR ofsleeping and urethane anesthetized mice. Modulation of voltage and glutamate releasesignals in relation to SWRs varied across superficial neocortical regions, and it waslargest in posteromedial regions surrounding retrosplenial cortex (RSC), which receivesstrong hippocampal output connections. Activity tended to spread sequentially frommore medial towards more lateral regions. Contrary to the unidirectional hypothesis,activation exhibited a continuum of timing relative to SWRs, varying from neocortexleading to neocortex lagging the SWRs (± ~250 msec). The timing continuum wascorrelated with the skewness of peri-SWR hippocampal MUA and with a tendency forsome SWR to occur in clusters. Thus, contrary to the model in which SWRs arisespontaneously in hippocampus, neocortical activation often precedes SWRs and maythus constitute a trigger event in which neocortical information seeds associativereactivation of hippocampal ‘indices’.

WWNeuRise wants to give Neuroscience PhD students and PostDocs an opportunity to present their work to a wide expert audience, thus providing first-hand research results. The talks will take place every other week on Wednesdays at 5 pm (CET), featuring 2 presentations of 30 minutes, followed by a “meet the speaker” session. Talks will be streamed on Crowdcast. 

– Informations : https://neurise.github.io/project/inter-areal/

url : https://neurise.github.io

—————————–

•  22/04/2021 – 10h-12h – En ligne

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Gabriele Vanoni, Università di Bologna 

The Time and Space of Interaction

Girard’s Geometry of Interaction (GOI) can be made concrete by considering it as an implementation technique for functional programs, in particular the lambda calculus. Our work is about the complexity analysis of the abstract machine based on the GOI, the interaction abstract machine (IAM). We have adapted in a non trivial way de Carvalho’s non idempotent intersection types so that type derivations completely characterize the time and space complexity of the IAM, thus providing a logical account of the IAM resource usage. Moreover, by the way of the type systems we have introduced, we are able to state some negative results about time and space cost models for the lambda calculus based on the IAM. This is joint work with Beniamino Accattoli and Ugo Dal Lago.

– Informations : Séminaire en ligne : https://chocola.ens-lyon.fr/events/online-2021-04-22/

 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – Institut Galilée – Université Paris 13 – 99 avenue Jean-Baptiste Clément  –  93430 – Villetaneuse    

Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université

url : https://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

•  22/04/2021 – 10h30 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – Institut Galilée – Université Paris 13

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

Zacharie Alès, UMA, ENSTA Paris

Extraction et partitionnement pour la recherche de régularités : application à l’analyse de dialogues 

Informations : Séminaire AOC 

– Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – Institut Galilée – Université Paris 13 – 99 avenue Jean-Baptiste Clément  –  93430 – Villetaneuse –   Salle B107

Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université 

url : https://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

•  22/04/2021 – 12h-17h – Université d’Aix-Marseille – ILCB – CNRS

Séminaire : Language, communication and the Brain (séminaire de l’Institut of- (ILCB), Université d’Aix-Marseille)

Olivier Coulon, Institut de neurosciences de la Timone, Aix-Marseille université

Comparing brains across individuals and species via cortical folding patterns 

A prominent feature of the human cerebral cortex is the presence of folds, or sulci. Even though cortical sulci look very different from one person to another, sulcal organisation is not at all random: it follows a topography that is highly conserved across human and nonhuman primates. Robust sulci-function relationships have mostly been demonstrated in the primary sulci (e.g. the central sulcus where the motor cortex is found), as these sulci tend to be more stable across individuals in terms of their shape, and relative positions on the cortex. In contrast, sulci-function links in secondary and tertiary sulci have been harder to study due to large inter-individual variabilities.      
With the advent of modern neuroimaging methods and an accumulation of MRI brain scans, it is now possible to characterize the spatial, geometric, and topological variations of cortical sulci across many individuals and species, and to study their links to brain function. This promising line of work has revealed novel relationships between sulci and functional brain areas at the individual level beyond primary sulci, that are generalised across primates. Such powerful sulci-function links provide an important means of bridging brains across individuals and species for comparisons.

Le Labex BLRI regroupe des compétences pluridisciplinaires en linguistique, informatique, psychologie, neurosciences en même temps que médicales couvrant l’ensemble des compétences nécessaires à l’étude du traitement du langage et de ses bases cérébrales. L’objectif est d’élaborer un modèle générique et intégré du langage qui puisse être simulé numériquement.

– Informations : https://www.ilcb.fr/events/

– Université d’Aix-Marseille – ILCB – CNRS – 5 avenue Pasteur –  13100 – Aix-en-Provence – salle de conférence B011 

url : https://www.ilcb.fr/

—————————–

• En ligne 22/04/2021 – 13h45-14h45 – En ligne

Séminaire : Psychologie, Cognition, Comportement, Communication (séminaire du laboratoire de -, LP3C, Université Rennes 2)

Séverine Erhel, LP3C, Université Rennes 2

CAPTOLOGI, comprendre les usages problématiques de l’Internet

Informations : séminaire Axe 3 — Performances, socio-performances et apprentissages   
Pour participer : voir modalités sur la page web du site : https://www.lp3c.fr/actualites/

– Laboratoire de Psychologie : Cognition, Comportement, Communication (LP3C) – Université de Rennes 2 – place du Recteur Henri Le Moal –  35000 – Rennes    

url : https://www.lp3c.fr/

—————————–

•  22/04/2021 – 14h – Université de Montpellier – Centre EuroMov

Séminaire : EuroMov (séminaire du Centre européen de recherche sur le mouvement humain, Université Montpellier)

– Andon Tchechmedjiev, EuroMov Digital Health in Motion, Un. Montpellier, IMT Mines Ales, Montpellier 

Sémantique et Taxonomie du Mouvement premiers travaux et perspectives 

L’étude du mouvement humain, au-delà des dimension purement mécaniques et fonctionnelles, est toujours ancré dans un contexte. Ce contexte est lié à la personne où aux personnes qui l’effectuent, leur environnement tangible, leur état cognitif et émotionnel, leur état de santé, l’expertise et le conditionnement relatifs à l’exécution de diverses activités (à but de communication ou non). Une caractérisation fondamentale du mouvement, que ce soit sa décomposition en « atomes », l’identification de signatures et d’invariants relatifs à des activités, sa complexité, ce qu’il communique ou les interactions qu’il engendre, ne peut se faire sur seule la base de ses paramètres directs, mais doit être étudiée à l’interface entre le mouvement lui-même (paramètres et marqueurs), la condition de la personne qui l’effectue et son contexte « pragmatique ». C’est à cette interface que s’intéresse l’axe transversal SemTaxM.

– Informations : http://euromov.eu/actualites/#seminaires

Université de Montpellier – Centre EuroMov – 700 avenue du Pic Saint Loup –  34090 – Montpellier – salle Marey  

url : http://euromov.eu/accueil/

—————————–

•  22/04/2021 – 22h-23h30 – En ligne

Conférence : Série de conférences sur les enjeux actuels en neuroéducation (Association pour la recherche en neuroéducation – ARN)

– Mathieu Cassotti, Laboratoire de Psychologie du Développement et de l’Education de l’Enfant (LaPsyDÉ), Sorbonne Université, Paris

Comment le Cerveau génère-t-il des idées créatives ? 

L’approche neurocognitive de la créativité a permis d’identifier des phénomènes de fixation dans la génération d’idées. Nos mécanismes cérébraux tendent effectivement à suivre « le chemin de la moindre résistance » et proposent des solutions qui sont construites sur un ensemble de connaissances aisément accessibles en mémoire. Dans cette conférence, le professeur Mathieu Cassotti exposera les résultats d’une série d’études démontrant l’existence d’un phénomène de fixation sur un nombre limité d’alternatives, alors même que des solutions différentes et en dehors du cadre sont possibles. Même si l’inhibition cognitive, et plus généralement les fonctions exécutives, ont été globalement négligées dans le domaine de la créativité, les données récentes de psychologie expérimentale et de neurosciences cognitives suggèrent un rôle clé du processus d’inhibition dans le contrôle de ces effets de fixation qui existent dans la génération d’idées créatives.

La série de conférences sur « Les enjeux actuels en neuroéducation » s’inscrit dans la continuité de l’École d’été en neuroéducation qui a eu lieu à l’UQAM en juin 2019. Les thématiques des conférences émergent des besoins et intérêts qui avaient été soulevés par les participants de cette école d’été. Cette série de conférences s’adresse directement aux professionnels de l’éducation (enseignants, orthopédagogues, psychoéducateurs, techniciens en éducation spécialisée, psychologues scolaires, etc.) de tous les ordres d’enseignement qui souhaitent approfondir leurs connaissances sur les liens entre le fonctionnement cérébral, l’apprentissage et l’enseignement. Les thématiques qui seront abordées touchent des enjeux contemporains en éducation sous l’éclairage des connaissances issues des neurosciences. 

Informations : 16h-17h30 (heure de Montréal) – 15 $ par conférence

S’inscrire: https://www.eventbrite.ca/e/billets-serie-de-conferences-2021-enjeux-actuels-en-neuroeducation-132601812591 

url : https://www.associationneuroeducation.org/serie-de-conferences-2021

—————————–

•  23/04/2021 – 15h – En ligne

Séminaire : Systèmes complexes en sciences sociales (séminaire du CAMS, UMR 8557, CNRS-EHESS)

– Quentin Feltgen, CLESTHIA, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 

Emergence de lois d’échelle au niveau des constructions langagières individuelles : loi de Zipf en diachronie et loi de Heaps-Herdan comme outil prédictif 

 Les mots d’une langue obéissent collectivement, une fois rangés par ordre de fréquence, à la loi de Zipf, une loi d’échelle qui lie leur fréquence et leur rang, connue depuis 1935 au moins. De même, il existe une relation entre la taille du lexique (en termes de nombres de mots différents) et la taille d’un texte, la loi de Heaps-Herdan, là encore une loi d’échelle entre les quantités concernées. Au cours de la dernière décade, il est également apparu que la loi de Zipf se retrouvait à des niveaux plus spécifiques de l’organisation langagière, en particulier en relation avec les constructions schématiques, c’est-à-dire présentant un paradigme de variations interne, comme par exemple l’expression « de manière ADJ » (de manière analogue, de manière certaine, etc.) ou la construction verbale « venir de Vinf » (venir de manger, venir de finir, etc.). Les arguments de ce schéma libre obéissent en effet, de par leur fréquence de collocation avec la construction, à une loi de Zipf « locale », spécifique de la construction.     
Dans cette présentation, je confirmerai cette observation et la complémenterai par une autre, à savoir que les arguments du schéma constructionnel suivent également une loi de Heaps-Herdan (le nombre d’arguments différents trouvés dans un corpus dérive du nombre d’occurrences de la construction). Je montrerai par ailleurs, sur l’exemple de la construction en anglais « way too ADJ », que la loi de Heaps-Herdan, une fois calibrée sur une fenêtre temporelle donnée, permet de prédire le nombre d’arguments à partir de la fréquence d’occurrences sur l’ensemble de la période. J’illustrerai également la manière dont la loi de Zipf vient à se stabiliser au cours de l’émergence de la construction schématique.

De nombreux phénomènes socio-économiques résultent d’effets de groupes, de phénomènes de diffusion et de contagion sociale : leur compréhension théorique repose sur une modélisation des interactions sociales.     
Dans le cadre général de l’étude des « systèmes complexes », des travaux récents sur la modélisation des interactions sociales se développent à l’interface entre la théorie microéconomique standard, où l’interaction se fait via le système des prix, la théorie des jeux, qui modélise les interactions de nature stratégiques, et la physique statistique qui donne des outils pour décrire un comportement collectif à partir d’une description des comportements individuels.     
L’objectif de ce séminaire est de présenter des travaux récents, leurs fondements méthodologiques et outils théoriques, et d’explorer de nouvelles pistes de recherche dans ce domaine, notamment celles qui s’appuient sur l’analyse de grandes bases de données. On privilégiera les approches prenant en compte l’hétérogénéité des préférences et comportements individuels, et la spatialité des interactions (prise en compte de la structure du réseau d’interaction). Les outils que nous rencontrerons seront-ils souvent ceux de la physique statistique des systèmes désordonnés, des équations aux dérivées partielles (EDP) en milieu hétérogène, de la théorie des jeux, de la théorie des graphes et de l’analyse de réseaux, ainsi que ceux de la simulation numérique dite « multi-agents ». 

– Informations : Pour participer au séminaire, merci de vous inscrire sur Listsem https://listsem.ehess.fr/. Le lien avec le code d’accès est envoyé à tous les inscrits de la séance concernée. 

– EHESS  – 105 boulevard Raspail –  75006 – Paris 

Arrêt : Rennes (L12) ou St Placide (L12) 

url : http://cams.ehess.fr/systemes-complexes-en-sciences-sociales/

**********************

semaine du 12 au 18 avril 2021

**********************

•  12/04/2021 – 13h-15h – En ligne

Séminaire : The Sublime and Aesthetic Experiences (séminaire SublimÆ de l’Institut Jean-Nicod, CNRS UMR 8129, EHESS-ENS, Paris)

Jérôme Dokic, Institut Jean-Nicod, UMR 8129 CNRS, EHESS-ENS, Paris

Les expériences auto-transcendantes et le sublime

Dans la littérature comme dans la science, les descriptions abondent d’expériences « d’auto-transcendance », qui semblent modifier les frontières entre soi-même et le reste du monde. Les sujets de ces expériences rapportent souvent qu’ils se sentent étendus, unis au monde, ou au contraire diminués, comme s’ils étaient minuscules ou insignifiants, voire entièrement coupés du monde. Parfois, ils rapportent la disparition de leur propre distinction d’avec le monde (« ego-dissolution »). L’objectif de la présentation est de rendre compte des expériences auto-transcendantes et d’identifier le niveau de conscience de soi dont elles relèvent. L’hypothèse principale défendue est que les expériences d’auto-transcendance sont des cas particuliers de sentiments métacognitifs de familiarité ou d’étrangeté. Les recherches théoriques et empiriques sur les seconds peuvent alors être exploitées pour jeter la lumière sur les premières.

SublimAE (the Sublime and Aesthetic Experiences) seminar, in connection with SublimAE ANR project, will focus on the interdisciplinary study of Aesthetic Experiences with an eye to the sublime by bringing together philosophy, psychology, and social sciences. We will explore, on the one hand, how the experience of the sublime connects to other similar or contrast experiences (the beautiful, terrible beauty, awe, wonder, the uncanny, …), and, on the other hand, the impact these experiences, and more specifically aesthetic ones, have on our representation of the self. The seminar will feature presentations by members of the project, as well as by invited speakers.

Informations : https://sublimae.wordpress.com/2019/11/26/sublimae-seminar-2019-2020/

 – En ligne 

url : https://sublimae.wordpress.com/

—————————–

•  12/04/2021 – 13h30-16h – CNRS  Site Pouchet

Séminaire : Sourds et langues des signes (séminaire de l’équipe SLS du laboratoire Structures formelles du langage (SFL), UMR 7023 CNRS, Université Paris 8)

Marie Perini, SFL, UMR 7023 CNRS, Paris 8

– Leïla  Marçot, SFL, UMR 7023 CNRS, Paris 8

Vers la création d’un diplôme de français écrit pour les Sourds

Informations : Séminaire à distance via Zoom

https://www.umr7023.cnrs.fr/seminaire-sls-11

 – CNRS  Site Pouchet – 59 rue Pouchet – 75017 – Paris

Arrêt : Brochant ou Guy Môquet (L13)

url : http://www.pouchet.cnrs.fr/

—————————–

•  12/04/2021 – 14h-16h – Université Paris Nanterre 

Séminaire : Epistémologie des sciences du langage (séminaire de MoDyCo, CNRS UMR 7114, Université Paris Nanterre)

– Marie-France Bishop, EMA (EA-4507), Université de Cergy-Paris

Lire l’implicite en classe : des questions didactiques

L’implicite est un objet récent dans l’enseignement primaire car il est lié à l’émergence d’une didactique de la littérature spécifique pour ce niveau scolaire, qui apparait à la fin des années 1980, avec comme principe de se différencier des lectures savantes ou rhétoriques, et des lectures expliquées des grandes classes de collège et de lycée.     
Mais à la fin du XXe siècle une grande partie des débats s’est centrée sur la relation entre interprétation et compréhension, cherchant à établir une rupture avec une conception traditionnelle qui considère que les deux se produisaient de manière successive.     
La compréhension étant l’accès au sens littéral but de de l’école primaire, tandis que l’interprétation, c’est-à-dire l’accès à l’implicite, se travaille avec les élèves plus grands.     
Actuellement, ce débat semble dépassé et le principe d’une relation dialectique est adopté par un grand nombre de didacticiens qui évoquent des aller-retour entre compréhension et interprétation.     
Mais on peut se demander :    
    – Comment la notion d’implicite se reconfigure-t-elle quand elle est importée dans le domaine de la didactique de la lecture ?    
    – Que gagne la didactique de la lecture à utiliser cette notion ?    
    – Que permet-elle de « didactiser » et comment ?    
    – Quels sont les usages de la notion d’implicite dans les pratiques de lecture ? Du côté des élèves, quelles compétences mobilisent-ils pour traiter l’implicite en lecture? Pour les enseignants, quels gestes professionnels permettent de traiter l’implicite ?

Cette année le séminaire portera sur La pré-conceptualisation: le cas de l’implicite.   
Il s’agira de réfléchir sur un exemple typique de pré-conceptualisation d’une notion théorique, considérée au vu de sa fréquence d’emploi comme opératoire, bien qu’elle n’ait jamais été l’objet d’un contenu définitionnel qui fasse consensus au sein de la communauté des linguistes, des psycholinguistes, des formalistes et des linguistes-informaticiens. En effet, cette notion possède des frontières floues (notamment avec le non-dit), différentes typologies (qui sont rares mais non concordantes), une formalisation non exhaustive (et parfois non-aboutie) des inférences qui sous-tendent les différentes formes d’implicite et, par voie de conséquence, un système d’annotations pour les corpus encore balbutiant.
Chaque intervenant apportera un éclairage à cette problématique qui soulève non seulement la question du mode de construction des concepts, mais également celle du rapport de leur contenu définitionnel et de leur caractère opératoire.

Informations : Lien Zoom en suivant cette page : https://www.modyco.fr/fr/evenements/s%C3%A9minaire-epist%C3%A9mologie-des-sciences-du-langage.html

– Université Paris Nanterre – 200 avenue de la République – 92001 – Nanterre

Arrêt : RER A : Nanterre université

url : http://www.u-paris10.fr/

—————————–

•  12/04/2021 – 14h30 – Parc scientifique et technologique de Luminy – Institut de Neurobiologie de la Méditerranée (INMED)

Séminaire : Neurobiologie de la Méditerranée (séminaire de l’Institut de -, (INMED) UMR 1249 INSERM/AMU, Marseille)

– Mazen Kheirbek, Weill Institute for Neurosciences, 
Department of Psychiatry and Behavioral Sciences, University of California San Francisco

Encoding of emotionally relevant stimuli in hippocampal circuits

The hippocampus contributes to both cognition and mood, however how it may perform these two functions remains an area of active investigation.  In this talk, I will discuss our recent efforts to understand the encoding properties of distinct hippocampal cell types.  First, I will present recent work aimed at understanding how granule cells in the dentate gyrus transform representations from the cortex to discriminate between olfactory stimuli.  I will show how these representations are related to subsequent fear discrimination, and how these representations change with learning.   Then, I will present our recent efforts to understand how distinct, anatomically defined, ventral hippocampal neurons may encode features of anxiety-provoking environments, and control avoidance behavior.  These studies will highlight the rich heterogeneity of hippocampal cell types and circuits and reveal novel functional roles for the hippocampus in encoding emotionally relevant stimuli and generating approach and avoidance behaviors.

Informations : Invited by Alla Solod & Robin Dard.   

Zoom-code / https://zoom.us/j/96943805189?pwd=RWFja3NGc0FsdlMxK004U2ZQdW4ydz09

ID meeting: 969 4380 5189
Code: 5giDFa- – 

http://www.inmed.fr/evenement

Parc scientifique et technologique de Luminy – Institut de Neurobiologie de la Méditerranée (INMED) – 163 avenue de Luminy – 13009 – Marseille  – salle de conférence 

Arrêt : Luminy

url : http://www.inmed.fr/

—————————–

•  13/04/2021 – 10h30-12h – ENS

Séminaire : Langues, Textes, Traitements Informatiques, Cognition (conférence du labex TransferS, Lattice, UMR 8094 CNRS-ENS-Université Sorbonne Nouvelle)

– Benjamin Fagard, Lattice, ENS UMR 8094 CNRS, Montrouge

http://www.lattice.cnrs.fr/Benjamin-Fagard,204 

Les marqueurs discursifs en français : un panorama diachronique

Informations : Diffusion en visio : https://www.gotomeet.me/visio-lattice– – 

https://www.lattice.cnrs.fr/recherche/seminaires-du-lattice/

 – ENS – 45 rue d’Ulm – 75005 – Paris 

Arrêt : Censier Daubenton ; RER B : Luxembourg

url : http://www.ens.fr/

—————————–

•  13/04/2021 – 13h – Domaine universitaire – Maison des Langues et des Cultures 

Séminaire : Psychologie et NeuroCognition (séminaire du LPNC, UMR 5105 CNRS, Université Grenoble Alpes)

– Patti Adank , University College, Londres (UCL) 

Automatic imitation of speech: mechanisms governing perception-production links

We automatically and spontaneously imitate other people’s speech and other actions in daily interaction. An extensive neuroscience literature has demonstrated that observing people speak activates neural substrates associated with speech production, thus demonstrating the tight link between speech perception and production, as also evident from neuroimaging results. We therefore automatically (and usually covertly) show an imitative response when observing other people’s speech. The link between a sensory stimulus and its associated response can be investigated using the Stimulus Response Compatibility (SRC) paradigm. It is assumed that the automatic imitative response upon action observation is due to overlapping representations between a stimulus and its associated response. This paradigm has been used in the last 20 years to study whether and how observed actions and their responses are linked to the action production system. In this talk, I will outline how we have applied the SRC paradigm to imitation of speech, with the ultimate aim of elucidating the conditions under which we imitate speech, as well as clarifying how speech production links to speech perception. I will discuss a series of behavioural studies using the SRC paradigm, both lab-based and online studies, that investigated if we in fact really ’automatically’ imitate speech stimuli, how familiarity with the speech stimulus affects automatic imitation, and whether and how perception-production links for speech can be modified using training. 

Les séminaires du Pôle Grenoble Cognition ont vocation à flécher des séminaires organisés par les équipes du Pôle sur des thèmes en sciences cognitives et pouvant intéresser la communauté ; ils sont aussi proposés comme temps forts de la formation des étudiants du Master Sciences Cognitives. Les étudiants seront invités à échanger avec l’intervenant(e) à la fin de chaque séminaire.

Informations : https://lpnc.univ-grenoble-alpes.fr/Seminaires-LPNC-96

Domaine universitaire – Maison des Langues et des Cultures  – 1141 avenue Centrale – 38400 – Saint-Martin-d’Hères – salle A006 ;  – Salle virtuelle Zoom

Arrêt : Tram B ou C : Bibliothèques Universitaires 

url : https://lpnc.univ-grenoble-alpes.fr/

—————————–

•  13/04/2021 – 14h-16h – Site Cardinal Lemoine – Collège de France

Séminaire : Sémiotique et ontologie : repères historiques et perspectives contemporaines (cours au Collège de France)

Claudine Tiercelin, Chaire “Métaphysique et philosophie de la connaissance”, Colllège de France, Paris

Conclusions : Les avantages d’une approche sémiotique réaliste pour répondre aux défis contemporains, ou comment penser le triangle : langage-esprit-monde.

Le cours de Claudine Tiercelin poursuivra l’examen des liens entre ontologie et sémiotique. Le parcours historique déjà entrepris a montré qu’une réflexion sur les liens que tissent les signes avec l’esprit et le monde n’est pas nécessairement nominaliste. Elle exposera les grands traits d’une ontologie sémiotique et réaliste, ancrée dans la perception et dans l’action, à même de sortir des impasses auxquelles ont conduit, au XXe siècle, différents « tournants ». Le séminaire présentera les recherches récentes (métaphysique, épistémologie, philosophie des sciences) qui éclairent d’un jour nouveau le questionnement auquel invitait déjà Platon dans le Phèdre. Plusieurs ateliers et colloques seront organisés au cours de l’année.

Informations : https://www.college-de-france.fr/site/claudine-tiercelin/course-2020-2021.htm

Site Cardinal Lemoine – Collège de France – 52 rue du Cardinal Lemoine – 75005 – Paris – Amphithéâtre Guillaume Budé – Marcelin Berthelot

Arrêt : Cardinal Lemoine

url : http://www.college-de-france.fr/site/general/index.htm

—————————–

•  13/04/2021 – 16h-17h – En ligne

Séminaire : CogAI Seminar (Cognitive Science / Artificial Intelligence Seminar, DEC, ENS Paris)

Kesley Allen, MIT, Computational Cognitive Science group

Titre non précisé

Inspired by the creation of new algorithms, increased computing power and the development of deep learning techniques, Artificial Intelligence has developed ever more powerful technical systems, including robots, conversational agents and brain-computer interfaces. At the same time, inspired by those same advances in Machine Learning and AI, the field of Cognitive Science has made leaps and bounds in understanding and modeling human behavior, including human motion, human language, and the human brain. It is too rare today it that the fields of AI and CogSci join in a dialogue to together develop better methodologies and produce better results, both in understanding human behavior, and in building systems that interact with humans. Example of potential synergies:    

    How can we use AI systems to better understand Human behavior through automatic and reliable measurements?    
    Can we take inspiration from Children and construct universal artificial learner of language, physics, morale?    
    What are the next steps to solve for Artificial Intelligence systems?     

This seminar aims to open that dialogue between the fields of Cognitive Science and Artificial Intelligence. Speakers may come from one field or the other, but all will use this opportunity to reflect on how a pairing between the two fields can be stronger than the sum of the parts. We hope you will join us in building a common language, and a common understanding of the grand societal challenges we face today, and that together we can conquer.

 – En ligne  

url : https://cogai-seminar.github.io/

—————————–

•  14/04/2021 – 10h – Université Paris Diderot – Paris 7

Séminaire : Algorithmes et complexité (séminaire de l’Institut de Recherche en Informatique Fondamentale (IRIF), UMR 8243 CNRS, Université Paris Diderot – Paris 7)

– Frédéric  Magniez, IRIF – CNRS

– Thomas  Vidick, IRIF – CNRS

Cryptographie et communication quantiques 

Informations : Les diffusions en direct ont lieu sur BigBlueButton ou Zoom.
Les enregistrements sont disponibles sur Youtube. 

https://www.irif.fr/seminaires/algocomp/index

 – Université Paris Diderot – Paris 7 – 8 Place Aurélie Nemours – 75013 – Paris – Bât. Sophie Germain – 1er etage – salle 1007

Arrêt : Bibliothèque François-Mitterrand (ligne 14) ; RER C ; Bus 62, 64,  89, 132, 325 ; T3a

url : http://www.univ-paris-diderot.fr/

—————————–

•  15/04/2021 – 10h – Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Giulio Guerrieri, LIPN CNRS 

Titre bientôt disponible

Informations : séminaire Love

https://lipn.univ-paris13.fr/

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – 99 avenue Jean-Baptiste Clément  – 93430 – Villetaneuse  

Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université

url : https://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

•  15/04/2021 – 18h – Hôpital de La Salpêtrière – Institut du Cerveau (ICM)

Séminaire : Cerveau et Moelle Epinière (Les conférences de l’Institu du Cerveau, CNRS UMR 7225 –  Inserm U 1127 – UPMC-P6 UMR S  1127, Hôpital Pitié Salpêtrière, Paris)

– Vincent Navarro, Unité d’Épilepsie AP-HP et Institut du Cerveau, Pitié-Salpêtrière, Paris

– Stéphane Charpier, Institut du Cerveau, Pitié-Salpêtrière, Paris

L’épilepsie vue de l’intérieur

Trouble (film de C. Diran), c’est quelques jours dans la vie d’Ana, épileptique.        
Quelques jours où rien ne va. Le film qu’elle tourne, les travaux de son appart en Espagne, son mec défaillant, et sa mère qui débarque, avec sa valise de non-dits…Or Ana, avec sa maladie n’a pas droit au stress…
Long-métrage, le film a une forme narrative particulière, à la fiction « intime » répondent des séquences où des scientifiques jouent leur propre personnage, donnant ainsi un éclairage autre à l’histoire.

Informations : Visioconférence sur inscription: https://icm-institute.zoom.us/webinar/register/WN_J_NwxTksQ9uzZmtGmlT_fQ– – 

http://icm-institute.org/fr/actualites/

Hôpital de La Salpêtrière – Institut du Cerveau (ICM) – 47 boulevard de l’Hôpital – 75013 – Paris – ICM – RdC – Auditorium 

Arrêt : Saint Marcel (L10) ou Chevaleret (L6)

url : http://research.icm-institute.org/

—————————–

•  16/04/2021 – 10h-12h – Personnalité, Cognition, Changement Social (LIP/PC2S) – Laboratoire inter-universitaire de psychologie

Séminaire : Personnalité, Cognition, Changement Social (séminaire du laboratoire inter-universitaire de psychologie (LIP/PC2S), Universités Grenoble Alpes & Savoie Mont Blanc)

Alexandre Heeren, Institut de Recherche en Sciences Psychologiques, UCLouvain, Belgique

Vers une approche systémique et dynamique des processus cognitifs et émotionnels en psychopathologie

Informations : via Zoom: https://www.lippc2s.fr/evenements/cat_ids~28/

Personnalité, Cognition, Changement Social (LIP/PC2S) – Laboratoire inter-universitaire de psychologie – Université Grenoble Alpes – 1251 Avenue Centrale – 38610 – Gières  

url : https://www.lippc2s.fr

—————————–

• En ligne 16/04/2021 – 11h-12h30 – Maison des Sciences Economiques

Séminaire : Economie et Psychologie (séminaire de l’Ecole d’Economie de Paris) 

Titre non précisé

The Economics and Psychology Seminar is dedicated to research in behavioral and experimental economics. It is open to specialists in various fields such as economics, psychology, sociology, philosophy, and neuroscience.

Informations : – En ligne

https://www.parisschoolofeconomics.eu/fr/recherche-academique/vie-academique/seminaires/economie-et-psychologie

 – Maison des Sciences Economiques – 112 boulevard de l’Hôpital – 75647 – Paris  

Arrêt : Campo Formio (L5)

url : https://centredeconomiesorbonne.cnrs.fr/

—————————–

•  16/04/2021 – 16h-19h – En ligne

Séminaire : L’évidence (séminaire du Centre Gilles Gaston Granger (CGGG), UMR 7304 CNRS, Aix-Marseille Université) 

Lecture commentée du §23 /Discussion

section II « L’évidence » du texte De la synthèse passive de Husserl

Ce séminaire de phénoménologie s’adresse à tous les chercheurs et étudiants avancés intéressés par la pensée husserlienne, et à ceux qui considèrent qu’il est vital de maintenir vivant le lien entre réflexion philosophique et la construction symbolique formelle. Les leçons sur les Synthèses passives fournissent à cet égard un échantillon significatif du type de recherches logiques auxquelles Logique formelle et logique transcendantale (§60) voulaient introduire.    
L’an dernier, nous avons traité de la première section « Modalisation » et pu comprendre quels pouvaient être les « fruits logiques » de l’investigation phénoménologiques des synthèses passives de modalisation.     
Nous poursuivons cette année avec la section II intitulée « L’évidence », qui porte plus loin la clarification des relations fondamentales entre intention et remplissement qui représentent, selon Logique formelle et logique transcendantale (note au § 60), l’une des contributions essentielles de la phénoménologie.

Informations : Comme le séminaire aura lieu par visio-conférence, les modalités techniques seront précisées au moment de l’inscription.

 – En ligne – Bibliothèque du Centre Granger 

Arrêt : 

url : http://centregranger.cnrs.fr/

**********************

semaine du 5 au 11 avril 2021

**********************

•  6/04/2021 – 10h-12h – Site Cardinal Lemoine – Collège de France

Séminaire : Sémiotique et ontologie : repères historiques et perspectives contemporaines (cours au Collège de France)

– Claudine Tiercelin, Chaire “Métaphysique et philosophie de la connaissance”, Colllège de France, Paris
http://www.college-de-france.fr/site/claudine-tiercelin/Biographie__1.htm

De quelques héritages peirciens : Mérites et limites des lectures sémiotiques naturalistes de C. Morris, R. Millikan et F. Dretske.

Le cours de Claudine Tiercelin poursuivra l’examen des liens entre ontologie et sémiotique. Le parcours historique déjà entrepris a montré qu’une réflexion sur les liens que tissent les signes avec l’esprit et le monde n’est pas nécessairement nominaliste. Elle exposera les grands traits d’une ontologie sémiotique et réaliste, ancrée dans la perception et dans l’action, à même de sortir des impasses auxquelles ont conduit, au XXe siècle, différents « tournants ». Le séminaire présentera les recherches récentes (métaphysique, épistémologie, philosophie des sciences) qui éclairent d’un jour nouveau le questionnement auquel invitait déjà Platon dans le Phèdre. Plusieurs ateliers et colloques seront organisés au cours de l’année.

Informations :

https://www.college-de-france.fr/site/claudine-tiercelin/course-2020-2021.htm

Site Cardinal Lemoine – Collège de France – 52 rue du Cardinal Lemoine -75005 – Paris – Amphithéâtre Maurice Halbwachs – Marcelin Berthelot ; 
Arrêt : Cardinal Lemoine
url : http://www.college-de-france.fr/site/general/index.htm

—————————–

•  6/04/2021 – 13h-17h -EHESS

Séminaire : Des « arts de penser » les mathématiques : introduction et études de cas en ethnomathématique

– Eric Vandendriessche, CNRS, SPHere
http://www.sphere.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article145

Etude ethnomathématique et anthropologique des jeux de ficelle

Qu’a-t-on à gagner sur le plan épistémologique à élargir notre point de vue sur les mathématiques en y incluant l’ensemble des activités à caractère « arithmétique », « géométrique », ou encore « algorithmique » (tressage, divination, navigation, jeux, musique, etc.), pratiquées dans le passé et/ou de nos jours dans diverses sociétés ? Dans un premier temps, le séminaire abordera cette question centrale de l’ethnomathématique par une introduction des travaux menés depuis quelques décennies dans ce jeune champ interdisciplinaire. Dans un second temps, nous présenterons des recherches actuelles visant à étudier différentes pratiques mathématiques impliquées dans des activités procédurales/techniques (production textile, jeux de ficelle, pliage de papier), musicales, et de comptage.  

http://www.sphere.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article1105

– EHESS  – 105 boulevard Raspail -75006 – Paris -3e étage – salle 9 ;  – salle 9
Arrêt : Rennes (L12) ou St Placide (L12)
url : http://www.ehess.fr/fr/

—————————– 

•  6/04/2021 – 14h30-16h30 -Collège de France

Séminaire : Neuromathématiques (séminaire du Centre d’analyse et de mathématique sociales (CAMS), UMR 8557 CNRS, EHESS Paris)

– Ugo Boscain, CMAP École Polytechnique, Paris

Titre non précisé

• Giovanna Citti, professeur à l’Université de Bologne (UNIBO), Italie ( Hors EHESS )
• Jean-Pierre Nadal, directeur d’études de l’EHESS, directeur de recherche au CNRS (TH) ( CAMS )
• Jean Petitot, directeur d’études de l’EHESS (*) ( CAMS )
• Alessandro Sarti, directeur de recherche au CNRS (TH) ( CAMS ) 

Alain Destexhe (directeur de recherche au CNRS), Olivier Faugeras (directeur de recherche à l’INRIA, Sophia-Antipolis), Yves Fregnac (directeur de recherche émérite au CNRS), Gabriel Peyre (directeur de recherche au CNRS) et Jérôme Ribot (chargé de recherche au Collège de France) participent également à l’organisation de ce séminaire.

Les récents développements des neurosciences de la perception permettent de renouveler la modélisation mathématique des mécanismes neuronaux de la perception et, en particulier, de la vision, ouvrant de nouvelles perspectives sur la genèse de la perception visuelle. Un aspect essentiel de cette problématique concerne les liens mathématiques entre l’analyse du signal sensoriel et la structuration géométrique des représentations perceptives. En s’appuyant sur un vaste ensemble de données expérimentales, la neuromathématique de la vision développe des modèles mathématiques du cortex visuel, et notamment des modèles géométriques de son architecture fonctionnelle, c’est à  dire de l’organisation de ses connexions neurales. Son propos est d’expliciter la neuro-mathématique immanente à  la perception visuelle.        

Dans la mesure où l’origine des représentations spatiales constitue un problème majeur non seulement scientifique mais aussi philosophique, la recherche d’architectures fonctionnelles possède une forte dimension épistémologique. La recherche des architectures fonctionnelles immanentes à  la vision concerne en définitive la codification neuronale des représentations spatiales. On ne parle pas ici d’une origine stricto sensu neuronale des représentations, mais de comment les organisations neuronales sont elles-mêmes générées, dans l’interaction entre le sujet et le monde, par des processus de sélection au cours de l’évolution naturelle, d’adaptation au cours du développement épigénétique, et d’apprentissage et d’adaptation tout au long de la vie du sujet. Dans cette perspective, il est essentiel de clarifier les relations entre les structures mathématiques de la neuro-géométrie (différentielles, métrique, de groupe) et les pratiques vécues des!
 sujets vivants. Le problème de l’origine de l’espace est renvoyé dans la boucle des processus concurrents d’objectivation et de subjectivation.       

Techniquement, pour aborder le problème fondamental de la constitution des unités perceptives, on privilégiera une approche mettant en œuvre des équations de populations neurales définies sur la structure de connectivité corticale. Ces équations expriment, au travers de leurs équivariances, les rapports profonds qui les relient à la géométrie. L’évolution dynamique des populations, et notamment les bifurcations des solutions des équations qui les régissent, agit comme une opération d’individuation des structures saillantes, qui correspondent notamment aux unités gestaltiques. Ces phénomènes émergents peuvent aussi apparaitre dans des modélisations qui relient les descriptions microscopiques des phénomènes (le niveau des neurones individuels) au niveau macroscopique (les populations de neurones des aires corticales de la vision). Ces approches, dites de champ moyen, ont prouvé leur efficacité en physique et sont très prometteuses en neurosciences o!
ù elles fournissent à  la fois des descriptions parcimonieuses de vastes ensembles neuronaux tout en rendant compte de phénomènes émergents.       

Ce séminaire régulier est organisé par un groupe de scientifiques qui unissent leurs efforts pour explorer cette approche mathématique de la cognition visuelle. Le séminaire sera également ouvert à des contributions de chercheurs en sciences cognitives qui travaillent sur la perception visuelle dans ses rapports avec la géométrie. Des cycles de conférences s’adressant à un public plus large viendront compléter le séminaire.

Informations : En ligne. Inscription obligatoire au lien https://listsem.ehess.fr/- accès libre

http://cams.ehess.fr/accueil/neuromathematiques/

– Collège de France – 11 place Marcelin-Berthelot -75005 – Paris – salle D2.2 
Arrêt : Odéon ou Cluny-Sorbonne
url : http://www.college-de-france.fr/site/general/index.htm

—————————–

•  7/04/2021 – 09h – Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Mohamed  Graiet, LIPN CNRS

Approche formelle pour la vérification formelle de la composition de logiciels

Informations : séminaire Love-

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – 99 avenue Jean-Baptiste Clément  -93430 – Villetaneuse –  
Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université
url : https://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

•  7/04/2021 – 10h -Université Paris Diderot – Paris 7

Séminaire : Algorithmes et complexité (séminaire de l’Institut de Recherche en Informatique Fondamentale (IRIF), UMR 8243 CNRS, Université Paris Diderot – Paris 7)

– Frédéric  Magniez, IRIF – CNRS

– Eleni  Diamanti, IRIF – CNRS

Information quantique, premières utilisations calculatoires

Informations : Les diffusions en direct ont lieu sur BigBlueButton ou Zoom.
Les enregistrements sont disponibles sur Youtube. –

https://www.irif.fr/seminaires/algocomp/index

– Université Paris Diderot – Paris 7 – 8 Place Aurélie Nemours -75013 – Paris – Bât. Sophie Germain – 1er etage – salle 1007
Arrêt : Bibliothèque François-Mitterrand (ligne 14) ; RER C ; Bus 62, 64,  89, 132, 325 ; T3a
url : http://www.univ-paris-diderot.fr/

—————————–

•  7/04/2021 – 14h-16h – Faculté des Lettres Langues et Sciences Humaines – Université d’Orléans

Séminaire : Linguistique (séminaire Orléanais du Laboratoire Ligérien de Linguistique (LLL),  UMR 7270 CNRS, Université d’Orléans – Université de Tours – BnF)

– Julie Rançon, Laboratoire FORELLIS (EA 3816), Sciences du langage/FLE, Université de Poitiers

Approche neurolinguistique (ANL) en Français Langue Etrangère

Notre communication aura pour objectif de présenter l’approche neurolinguistique (ANL), méthode pédagogique utilisée dans l’enseignement-apprentissage des langues secondes ou étrangères, privilégiant l’habileté à communiquer. Conçue par Germain et Netten au Canada (2011, 2012), l’ANL s’appuie sur les recherches récentes des neurosciences et notamment la théorie du bilinguisme de Michel Paradis (2004, 2009). Forte de 5 principes fondamentaux, l’ANL propose une progression pédagogique (nommée « boucle de la littératie ») au travers d’unités pédagogiques très détaillées.    
C. Germain et J. Netten, « Un nouveau paradigme pour l’apprentissage d’une langue seconde ou étrangère l’approche neurolinguis que », Neuroeduca on – version fran aise, vol. 1, no 1, 2012b, p.1-27.     
C. Germain et J. Ne en, « mpact de la concep on de l’acquisi on d’une langue seconde ou étrangère sur la concep on de la langue et de son enseignement », ynergies Chine, no,2011, p.25-36.    
M. Paradis, Declarative and Procedural Determinants of Second Languages, Amsterdam/Philadelphie, John Benjamins, 2009.    
M. Paradis, A Neurolinguistic Theory of Bilingualism, Amsterdam/Philadelphie, John Benjamins, 2004.

Informations : Conférence en ligne organisée par l’Institut de Français dirigé par Marie Skrovec (LLL)-

http://lll.cnrs.fr/lagenda/

Faculté des Lettres Langues et Sciences Humaines – Université d’Orléans – 10 rue de Tours -45065 – Orléans –  ; 
Arrêt : Tram : Université l’indien
url : http://www.univ-orleans.fr/lettres/

—————————–

•  7/04/2021 – 18h-20h -USIC

Conférence : Conférence (conférence du Collège International de Philosophie (CIPh), Paris

– Christiane Vollaire, Centre de Recherche sur le Travail et le Développement du CNAM 

Esthétique et politique au prisme d’une philosophie de terrain

On souhaite ici présenter la réalité d’un travail et tenter d’en réfléchir les perspectives. Ce travail s’est accompli depuis le tournant des années deux-mille autour d’une double postulation : celle de la constitution et de la conceptualisation d’une philosophie de terrain, et celle de la collaboration avec un photographe qui a lui-même théorisé sa pratique.    
Ce choix philosophique, articulé sur la relation entre esthétique et politique, nécessite ainsi de penser la philosophie de manière indissociable comme philosophie esthétique et comme philosophie politique. Mais il nécessite aussi de penser l’image dans l’activité réflexive qu’elle suscite.    
Il s’agira en outre de penser le rapport de la philosophie au terrain, à la fois dans ce qu’elle doit aux sciences sociales et dans ce que ces dernières peuvent en retirer, dans les hybridations et les nouvelles perspectives ouvertes par la réciprocité de ces apports.    
Du point de vue de l’expérience de terrain, cette réflexion est nourrie par le développement d’une collaboration qui, initiée en 1999 à partir d’un travail sur les femmes militantes des Balkans, s’est développée en 2008 en Pologne, puis en Égypte en 2011, au Chili en 2012, en Turquie en 2013, en Bulgarie en 2014 ; en Grèce, entre 2017 et 2020. À chaque fois, autour des revendications et des solidarités suscitées par l’affrontement aux politiques économiques et aux politiques migratoires.    
En France entre-temps, depuis 2016, ce travail s’est orienté vers les camps de la région Nord, puis vers les quartiers populaires et le mouvement des Gilets jaunes.
Chacun de ces travaux a donné lieu à des formes de publications spécifiques, dans le champ de l’art aussi bien que dans ceux de la philosophie et des sciences sociales.    
Les processus de globalisation sont ainsi l’occasion, par une politique de l’entretien, d’interroger les formes de solidarité qui s’y affrontent et d’en représenter, par le texte et par l’image, la puissance d’agir. La question de la représentation est donc ici bel et bien au cœur de ce travail, dans ses dimensions corrélativement esthétiques et politiques.

Ce séminaire vise à souligner la valeur et la fécondité de la connaissance clinique, tout particulièrement dans le domaine des sciences de la culture (humaines/sociales). Le terme de « clinique » n’est pas défini en un sens strictement médical mais, de façon plus large, comme connaissance interprétative des singularités, et dans sa dimension de diagnostic (et non de thérapeutique). L’enquête se situe à l’intersection de la philosophie symbolique, de la linguistique et de la théorie de la connaissance, mobilisant des références issues de traditions qui s’ignorent souvent, ou se méconnaissent.    

Ce programme d’étude sera déployé selon trois axes. D’abord, je commencerai par un effort de délimitation de cette connaissance spécifique, en précisant ses modalités à la lumière des différentes disciplines où elle apparaît, de façon plus ou moins explicite. Ensuite, je chercherai à définir de façon rigoureuse la notion de symbolique, en montrant en quoi il implique nécessairement une interprétation. Enfin, je soulignerai que cette dimension interprétative de la sémantique n’est ni illusoire, ni purement psychologique, mais proprement symbolique.      

Cette année, je poursuivrai mon effort pour délimiter les contours de la notion en examinant certains de ses terrains de prédilection: notamment en sociologie et en informatique (le ciblage individuel). Je chercherai également à éclaircir le sens de la notion à partir de travaux de certains auteurs (Foucault et Deleuze). Je me demanderai si la connaissance clinique relève d’un simple art (accumulation d’une expérience en première personne), ou si on peut la considérer comme un savoir (justifiable, public, transmissible). Quels rôles y jouent la comparaison et le contraste, la constitution de cas, l’étude historique ? S’appuie-t-on, les concernant, sur des théories solides ou sur des généralisations mouvantes ?

Informations : Lien Zoom : https://us02web.zoom.us/j/82394043035-

– USIC – 18 rue de Varenne -75007 – Paris
Arrêt :
url : http://www.ciph.org

—————————– 

•  8/04/2021 – 10h – Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Daniel Gratzer, LIPN CNRS

Titre bientôt disponible

Informations : séminaire Love-

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – 99 avenue Jean-Baptiste Clément  -93430 – Villetaneuse –  
Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université
url : https://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

•  8/04/2021 – 12h-13h – Université d’Aix-Marseille – ILCB – CNRS

Séminaire : Language, communication and the Brain (séminaire de l’Institut of- (ILCB), Université d’Aix-Marseille)

– Shuai Wang, ILCB and Chotiga Pattamadilok, CNRS researcher, LPL

Chotiga Pattamadilok, Laboratoire Parole et Langage, Université d’Aix-Marseille

Understanding the communication between the spoken and written language system from a network perspective

The left ventral occipitotemporal cortex, also named visual word form area, plays a key role in reading. Recent evidence suggests that it is also involved in different levels of speech processing, from phoneme analysis to sentence listening. Yet, little is known about the underlying mechanisms of this cross-modal activation and the communication between this area and the spoken language system. In this talk, we are going to introduce our on-going research that addresses these issues from a network perspective by 1) applying the Graph Theory on fMRI data, and 2) examining the temporal dynamics of the communication between areas within the spoken and written language system using an intracranial EEG protocol.

Le Labex BLRI regroupe des compétences pluridisciplinaires en linguistique, informatique, psychologie, neurosciences en même temps que médicales couvrant l’ensemble des compétences nécessaires à l’étude du traitement du langage et de ses bases cérébrales. L’objectif est d’élaborer un modèle générique et intégré du langage qui puisse être simulé numériquement.

Informations : – Accès libre

https://www.ilcb.fr/events/

Université d’Aix-Marseille – ILCB – CNRS – 5 avenue Pasteur -13100 – Aix-en-Provence – salle de conférence B011 ;  – salle des voûtes
url : https://www.ilcb.fr/

—————————–

•  8/04/2021 – 13h30-15h30 – Université Paris-Nanterre – Laboratoire sur les Interactions, Cognition, Action et Emotion (LICAE)

Séminaire : Les Interactions, Cognition, Action et Emotion (séminaire du laboratoire sur- (LICAE), Université Paris Nanterre)

– Rocco Menella, Laboratoire sur les Interactions, Cognition, Action et Emotion (LICAE), Université Paris Nanterre

Le rôle des processus dirigés vers un but dans l’évitement de la menace sociale

Plusieurs  théories proposent que les expressions faciales menaçantes  déclenchent des tendances d’évitement chez l’observateur, en raison d’associations stimulus-réponse (SR) préexistantes (Marsh et al., 2005). Ces tendances SR seraient conservées  car  elles  permettent  de réagir rapidement et efficacement  à  la  menace.  Les théories  du «double  processus»  postulent  que  des  processus  dirigés  vers  un  but (DB) peuvent intervenir afin d’affiner ou inhiber ces tendances par défaut, ce contrôle étant crucial pour interagir lors de situations sociales complexes (Kaldewaij et al., 2016). Néanmoins, la dichotomie entre les tendances SR automatiques et le comportement  DB  parait  trop simpliste.  Il  a  été  suggéré  que  les  processus  DB  pourraient agir très rapidement, permettant une anticipation implicite des conséquences de l’action, en  combinant automaticité  et  optimalité  (LeDoux  et  Daw,  2018)  et  seraient  ainsi  les  déte!
rminants  par  défaut  des  tendances  d’approche/évitement (Moors et al., 2017). Je présenterai une série d’études visant à montrer le rôle des processus DB dans la formation rapide et inconsciente de tendances d’évitement, en réponse  aux  expressions  menaçantes.  Grâce aux modèles computationnels du  comportement et aux analyses des réponses EEG lors de tâches de libre choix, j’argumenterai que les tendances d’évitement 1) sont le résultat d’une compétition rapide entre les plans d’action existants; 2) sont sensibles à l’association entre actions et conséquences; 3) peuvent être apprises implicitement, sur la base des conséquences des actions précédentes. Ces résultats suggèrent que les tendances à l’action face aux individus menaçants ne sont pas rigides, mais façonnées par nos motivations implicites, nos objectifs et attentes, ce qui explique leur flexibilité et diversité.

Université Paris-Nanterre – Laboratoire sur les Interactions, Cognition, Action et Emotion (LICAE) – 200 avenue de la République – UFR STAPS, Bâtiment Alice Milliat – 92000 – Nanterre –  

Arrêt : RER A, Station Nanterre-Université

url : https://licaenanterre.wixsite.com/licae

—————————–

•  8/04/2021 – 14h-15h30 – Faculté des Sciences d’Orsay – Université Paris Sud

Séminaire : Qu’est-ce qu’un fait établi ? Comment se trompe-t-on ? (séminaire du Centre d’Alembert, Université Paris-Sud)

– Ariane Dupont-Kieffer, Laboratoire PHARE, Université Paris 1

– Agnès  Labrousse, Centre de recherche sur l’industrie, les institutions et les systèmes économiques d’Amiens (CRIISEA), Université de Picardie – Jules Verne

Qu’est-ce que valider un fait en économie ? En quoi la théorie est-elle utile dans ce but ?

La sélection semble partout, dans la nature comme dans la société. Elle est souvent présentée comme l’outil idéal pour obtenir la meilleure adéquation entre souhaits et possibilités, besoins et ressources. C’est par la sélection qu’émergerait l’excellence. Est-ce le mode de fonctionnement optimisé de toutes les organisations ou un mode de gestion en situation de pénurie ? S’agit-il d’un processus rationnel pour obtenir des résultats interprétables ou d’une contingence ayant modelé l’évolution des espèces ? Comment fonctionne la sélection et existe-t-il des alternatives ? Nous réfléchirons sur les critères et les méthodes, qu’ils soient automatisés ou non, et au-delà nous interrogerons l’impact de la sélection sur le fonctionnement de nos disciplines scientifiques, sur l’établissement des normes, et sur l’organisation de nos sociétés. Pour cela, le Centre d’Alembert fera intervenir des collègues de différents domaines da!
ns le cadre de ce séminaire : science de l’éducation, sciences de la vie, sciences et techniques des activités physiques et sportives, économie, informatique, physique…

Informations : Séance 7 – En visioconférence
https://eu.bbcollab.com/guest/68d2350c45e44b3c82146a9cc5795b29-

http://www.centre-dalembert.u-psud.fr/seminaire-2019-2020-quest-ce-quun-fait-comment-se-trompe-t-on/

Faculté des Sciences d’Orsay – Université Paris Sud – Rue du Doyen André Guinier -91405 – Orsay – 
Arrêt : RER B
url : http://www.sciences.u-psud.fr/fr/plan_du_campus.html

—————————–

•  8/04/2021 – 14h-16h – Université de Caen Basse-Normandie – Laboratoire CRISCO

Séminaire : Inter-langues sur la Signification en COntexte (conférences du Centre de Recherches- (CRISCO), EA 4255, Université Caen Normandie)

Catherine Fuchs, LaTTiCe CNRS UMR 8094 / ENS-Paris

Une approche des collocations verbo-nominales en termes de constructions

Je présenterai le travail de recherche, mené avec ma collègue Sylvie Garnier (de l’université de Chicago à Paris), ayant conduit à l’élaboration d’un manuel de français sur objectifs universitaires (F.O.U.) destiné aux enseignants et aux apprenants de niveau avancé : le Lexique raisonné du français académique, paru en septembre 2020 aux éditions Ophrys.
Il s’agit d’un ouvrage consacré aux collocations verbo-nominales exprimant les trois principales de l’existence de quelque chose (commencement, continuation et fin) – notions très souvent convoquées dans les textes académiques : un courant artistique prend forme, une tradition se perpétue, un conflit prend fin,… Les collocations étudiées correspondent à 52 constructions, illustrées par plus de 900 exemples (tirés de l’Encyclopædia Universalis) donnant lieu à divers commentaires et gloses.
L’exposé abordera les deux questions centrales de l’ouvrage :
       Comment analyser une construction, c’est-à-dire rendre compte du filtrage mutuel entre verbe et nom : pourquoi peut-on dire, par exemple, La structure sociale se désagrège peu à peu, mais pas *La tolérance se désagrège peu à peu ? J’illustrerai les diverses étapes de l’analyse permettant, pour chaque construction, de décrire le sens du verbe et de caractériser les types de noms compatibles avec ce verbe.
       Comment comparer deux constructions quasi-synonymes, c’est-à-dire expliquer la différence de sens entre, par exemple, mettre fin à sa carrière et mettre un terme à sa carrière ? Je présenterai le mode de comparaison retenu et montrerai que le degré de synonymie entre deux constructions résulte du nombre de types de noms partagés de façon prototypique par les deux verbes.

Université de Caen Basse-Normandie – Laboratoire CRISCO  – Esplanade de la Paix  – Bâtiment N3 – Sous-sol – 14032 – Caen – salle de documentation du CRISCO –
Arrêt :
url : http://www.crisco.unicaen.fr/

—————————–

• 8/04/2021 – 14h-16h – Laboratoire de Psychologie : Cognition, Comportement, Communication (LP3C) – Université de Rennes 2

Séminaire : Psychologie, Cognition, Comportement, Communication (Laboratoire de,LP3C), Université Rennes 2

– Louis Cellier, Cellule juridique, Rennes 2

Présentation des données personnelles

• Présentation générale du règlement général à la protection des données
• Application des règles en matière de protection des données à la recherche: présentation de notices d’information, de formulaires de consentement, etc.
• Questions

Informations : Séminaire Axe 4 — Variabilités, évaluation, remédiation
Pour participer : voir modalités sur la page web du site- En ligne-

https://www.lp3c.fr/actualites/

Laboratoire de Psychologie : Cognition, Comportement, Communication (LP3C) – Université de Rennes 2 – place du Recteur Henri Le Moal -35000 – Rennes –  ; 
Arrêt :
– En ligne
url : https://www.lp3c.fr/

—————————–

•  8/04/2021 – 18h30-20h30 -USIC

Séminaire : Conférence (conférence du Collège International de Philosophie (CIPh), Paris

– Anna Longo

Technologies du temps : risque, incertitude, connaissance

Lyotard affirmait que les techno-sciences opèrent par le contrôle du temps : non seulement elles nous imposeraient une vitesse « inhumaine », mais, de plus, elles empêcheraient, par l’anticipation calculatoire des futurs possibles, l’arrivée d’un événement imprévisible. Ainsi, la seule forme de résistance envisageable consistait à attendre l’apparition soudaine de l’incalculable témoignant d’une réalité extérieure singulière excédant l’espace du possible établi a priori. Aujourd’hui cependant, plutôt qu’un régime de prévisibilité parfaite, les techno-sciences semblent nous avoir plongés dans l’incertitude : nous sommes exposés à des risques inédits dont la probabilité ne peut pas être induite à partir de la fréquence d’événements similaires dans le passé. Comme Ulrich Beck l’a remarqué, cette incertitude est l’effet du développement imprévisible de la connaissance et de ses productions historiques, étant donné q!
ue les risques sont produits par l’activité humaine. Puisqu’il sont impliqués par des conditions en évolution constante, les risques futurs sont calculés relativement à l’information disponible, ce qui force à une mise à jour continuelle de la probabilité des différents scénarios. Le résultat n’est pas une dynamique contrôlable mais une course à l’innovation des outils technologiques et des hypothèses prévisionnelles. Cette incertitude auto-engendrée est la condition de possibilité de la spéculation financière, ainsi que de toute stratégie de profit : dans les réseaux à échelle globale, il faut produire, vendre et utiliser de l’information (toujours hypothétique et toujours partielle), tout en sachant que les comportements qui l’exploitent produisent, à leur tour, de nouvelles données. La question est donc la suivante : quelle forme de critique, ou de résistance, face à un système de production d’incertitude où la connaissance e!
st réduite à une stratégie de choix entre des risques différents ?

Ce séminaire vise à souligner la valeur et la fécondité de la connaissance clinique, tout particulièrement dans le domaine des sciences de la culture (humaines/sociales). Le terme de « clinique » n’est pas défini en un sens strictement médical mais, de façon plus large, comme connaissance interprétative des singularités, et dans sa dimension de diagnostic (et non de thérapeutique). L’enquête se situe à l’intersection de la philosophie symbolique, de la linguistique et de la théorie de la connaissance, mobilisant des références issues de traditions qui s’ignorent souvent, ou se méconnaissent.    

Ce programme d’étude sera déployé selon trois axes. D’abord, je commencerai par un effort de délimitation de cette connaissance spécifique, en précisant ses modalités à la lumière des différentes disciplines où elle apparaît, de façon plus ou moins explicite. Ensuite, je chercherai à définir de façon rigoureuse la notion de symbolique, en montrant en quoi il implique nécessairement une interprétation. Enfin, je soulignerai que cette dimension interprétative de la sémantique n’est ni illusoire, ni purement psychologique, mais proprement symbolique.      

Cette année, je poursuivrai mon effort pour délimiter les contours de la notion en examinant certains de ses terrains de prédilection: notamment en sociologie et en informatique (le ciblage individuel). Je chercherai également à éclaircir le sens de la notion à partir de travaux de certains auteurs (Foucault et Deleuze). Je me demanderai si la connaissance clinique relève d’un simple art (accumulation d’une expérience en première personne), ou si on peut la considérer comme un savoir (justifiable, public, transmissible). Quels rôles y jouent la comparaison et le contraste, la constitution de cas, l’étude historique ? S’appuie-t-on, les concernant, sur des théories solides ou sur des généralisations mouvantes ?

Informations : Lien Zoom : https://us02web.zoom.us/j/87429395120-

– USIC – 18 rue de Varenne -75007 – Paris – 
Arrêt :
url : http://www.ciph.org

—————————–

•  9/04/2021 – 10h-12h -En ligne

Séminaire : Transferts culturels (séminaire des Archives Husserl de Paris, UMR 8547 CNRS-ENS)

– Marilisa Mitsou, Paris

Philhellenism and Geopolitics: Friedrich Thiersch’s De l’état actuel de la Grèce (1833) as a European Project

ust after the formation of the independent Greek state, Friedrich Thiersch proposed in his work “De l’état actuel de la Grèce et des moyens d’arriver à sa restauration” (1833) some methods of modernizing Greece, while trying to respect traditional institutions and customs and without transforming the country into a Bavarian province. His geopolitical vision of the South-East Mediterranean includes not only a compulsory extension of the Greek Kingdom towards the North and the East, “in the great interest of Europe and the peoples of the East”, but also a prudent colonization of the territories of Greece, in order to train the locals and strengthen the industry and the resources of the kingdom. The settlement plans   farming and town colonies settled by foreigners and non-native Greeks   were the only common point of Thiersch’s philhellenic approach with the imperialist policy of the Bureau of Political Economy (staatswirtschaftliches Bureau) of the Bavarian R!
egency in the third decade of the 19th century in Greece.

Le fil directeur est la question des vecteurs par lesquels s’opèrent les déplacements de contenus intellectuels et culturels dans l’espace ou dans le temps. Les resémantisations qui accompagnent nécessairement ces déplacements sont au cœur. Les thèmes abordés sont délibérément variés, de manière à favoriser les contacts entre les disciplines et les discussions méthodologiques. Un accent sera cependant mis sur les questions de spatialisation dans les constructions historiographiques, concernant par exemple l’histoire transnationale de l’Empire ottoman vers 1900, l’histoire de la présence diplomatique chinoise dans l’Europe de la fin du XIXe siècle, l’interculturalité dans l’histoire grecque ou encore l’histoire du livre dans une perspective transnationale.

Informations : Transnational Perspectives on Greek history (200th Anniversary of the Greek War of Independence)-

https://research.uni-leipzig.de/transfertsculturels/

– En ligne

—————————– 

•  9/04/2021 – 10h-12h – Personnalité, Cognition, Changement Social (LIP/PC2S) – Laboratoire inter-universitaire de psychologie

Séminaire :

– Matthias  Berking, Friedrich-Alexander – University Erlangen-Nuremberg, Department of Clinical Psychology and Psychotherapy, Erlangen, Germany 

Emotion Regulation – a Promising Target in the Treatment of Various Disorders?

Prof. Dr. Matthias Berking is a professor of clinical psychology at Friedrich-Alexander – University Erlangen-Nuremberg. He has been working on emotion regulation, mental health and cognitive behavioural therapy.

Informations : via Zoom-

Personnalité, Cognition, Changement Social (LIP/PC2S) – Laboratoire inter-universitaire de psychologie – Université Grenoble Alpes – 1251 Avenue Centrale – 38610 – Gières –  ; 
Arrêt :
url : https://www.lippc2s.fr

—————————– 

•  9/04/2021 – 10h-12h -En ligne

Séminaire : Transferts culturels (séminaire des Archives Husserl de Paris, UMR 8547 CNRS-ENS)

– George Tolias, Paris/Athènes 

Transferts de savoirs entre ingénieurs français et informateurs grecs pour la confection de la carte de la Morée

Résumé du texte qui sera l’objet de discussion dans la séance : 
Cette brève esquisse tient à signaler certains aspects clés du philhellénisme proposés par la bibliographie récente sur la question, et proposer la notion de régénération en tant que concept central des engagements philhellènes. Par ce moyen, elle propose un schéma historique du mouvement qui permet de suivre ses transformations, acceptations ou rejets en Europe occidentale et en Grèce pendant la période de 1770 à 1870.

Le fil directeur est la question des vecteurs par lesquels s’opèrent les déplacements de contenus intellectuels et culturels dans l’espace ou dans le temps. Les resémantisations qui accompagnent nécessairement ces déplacements sont au cœur. Les thèmes abordés sont délibérément variés, de manière à favoriser les contacts entre les disciplines et les discussions méthodologiques. Un accent sera cependant mis sur les questions de spatialisation dans les constructions historiographiques, concernant par exemple l’histoire transnationale de l’Empire ottoman vers 1900, l’histoire de la présence diplomatique chinoise dans l’Europe de la fin du XIXe siècle, l’interculturalité dans l’histoire grecque ou encore l’histoire du livre dans une perspective transnationale.

Informations : Transnational Perspectives on Greek history (200th Anniversary of the Greek War of Independence)-

https://research.uni-leipzig.de/transfertsculturels/

– En ligne

—————————–

• 9/04/2021 – 11h -Institut des Neurosciences Paris-Saclay

Séminaire : Neuro-PSI (conférences de l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay, UMR 9197 CNRS, Université Paris-Saclay)

Niccolo Zampieri, Development and Function of Neural Circuits, MDC Max-Delbrück-Centrum für Molekulare Medizin, Berlin

Functional organization of spinal sensorimotor circuits

Le cycle de conférences « Vendredis de Neuro-PSI » a comme but d’assurer une animation scientifique de qualité au sein de l’Institut Neuro-PSI et de permettre un échange scientifique et humain accru entre les membres des différentes Unités qui composent l’Institut ainsi qu’avec nos collègues d’autres laboratoires des campus de Gif-Orsay et plus largement de la région Ile-de-France.     

Toutes les conférences sont libres d’accès. Nous vous invitons dès maintenant à réserver les vendredis entre onze heures et midi pour participer à ces rencontres scientifiques d’intérêt général.

Informations : invité par Julien Bouvier – En visioconférence- Pour recevoir le lien de la visioconférence : contact-webmaster-

https://neuropsi.cnrs.fr/fr/institut-accueil/

– Institut des Neurosciences Paris-Saclay – 1 avenue de la Terrasse – bât. 32 – 91198 – Gif-sur-Yvette – Bât. 32 -salle de conférences Alfred Fessard  ; 
Arrêt :
url : https://neuropsi.cnrs.fr/fr/contact/

—————————– 

• En ligne 9/04/2021 – 11h-12h30 -Maison des Sciences Economiques

Séminaire : Economie et Psychologie (séminaire de l’Ecole d’Economie de Paris)

– Alice Solda, Université d’Heidelberg, Allemagne 

Titre non précisé

The Economics and Psychology Seminar is dedicated to research in behavioral and experimental economics. It is open to specialists in various fields such as economics, psychology, sociology, philosophy, and neuroscience.

Informations : – En ligne-

https://www.parisschoolofeconomics.eu/fr/recherche-academique/vie-academique/seminaires/economie-et-psychologie

– Maison des Sciences Economiques – 112 boulevard de l’Hôpital -75647 – Paris
Arrêt : Campo Formio (L5)
url : http://mse.univ-paris1.fr/

—————————– 

•  9/04/2021 – 13h-14h -En ligne

Séminaire : Corps et prothèses : Nouvelles recherches, nouvelles perspectives

– Cesca Malou, EA3478- 2l2S–Laboratoire Lorrain de sciences sociales 

Approche socio anthropologique de l’intégration des sourds porteurs d’implants cochléaires : représentation sociale de la surdité et de l’implant chez les familles et attitudes des sourds implantés. Rapport à la corporéité prothétique et émergence d’un syncrétisme social

Cesca Malou est doctorante-contractuelle en sociologie, rattachée à l’Unité de recherche EA3478- 2l2S–Laboratoire Lorrain de sciences sociales. Sa recherche de doctorat dirigée par le Professeur Jean-Marie Seca (2l2s-Nancy) s’intitule « L’intégration sociale des porteurs d’implant cochléaire : pratiques, entourage, représentation sociale de la surdité ». Dans une approche socio-anthropologique, ce travail étudie l’intégration des porteurs d’implant(s) cochléaire(s) afin de comprendre la représentation sociale de la surdité et de l’implant chez les familles ainsi que l’attitude des sourds implantés. Il analyse les conséquences socioculturelles et identitaires de l’implantation cochléaire ainsi que l’expérience de vie des personnes implantées.

La démarche de ce séminaire est de réinterroger la complexité du rapport organique/technologique au travers l’étude et l’analyse des expériences singulières liées à l’utilisation de différentes techniques  d’assistance au corps telles que les prothèses, fauteuils, assistances robotiques  et informatiques.   

L’enjeu principal de ce séminaire est d’ouvrir des fenêtres de discussions sur les diverses expériences avec ces différentes technologies à partir de la notion de terrain, de vécus subjectifs et dans une approche transdisciplinaire aux croisements de la sociologie, l’anthropologie, la philosophie, l’éthique, l’ingénierie robotique, la médecine et les sciences de la santé.    

En ces temps compliqués de crise sanitaire liée au COVID-19, le collectif « Corps et prothèses » souhaite garder sa dynamique de recherche et faire perdurer les liens tissés au fil des années entre les différent.e.s chercheur.e.s, professionnel.le.s et personnes concernées par la thématique des prothèses. Dans cette optique et dans l’attente de futures journée d’études et colloques en présentiel, le collectif « Corps et prothèses » organise, lors du premier semestre 2021, le webinaire intitulé « Nouvelles recherches, nouvelles perspectives ».    

Fidèle à la démarche qui anime le collectif de questionner les prothèses aux prismes de la diversité et de la pluridisciplinarité, ce webinaire a pour objectif de permettre, tout autant à de jeunes chercheur.e.s qu’à des chercheur.e.s plus confirmé.e.s, d’exposer leurs travaux de recherche sur les technologies prothétiques et les expériences singulières qui en découlent.

– En ligne
url : http://new.corps-protheses.org/nouvelles-recherches-nouvelles-perspectives/

—————————– 

•  9/04/2021 – 14h-16h -Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française (ATILF)

Séminaire : Analyse et traitement informatique de la langue française (séminaires de l’ATILF, UMR 7118, Université de Lorraine)

Nabil Hathout, Laboratoire Cognition, Langues, Langage, Ergonomie (CLLE), Université Toulouse – Jean Jaurès

Identifier les paradigmes morphologiques dérivationnels à partir des dictionnaires électroniques

Les dictionnaires électroniques sont une source d’information idéale pour la morphologie dérivationnelle. Ces informations se trouvent notamment au niveau de la vedette des entrées, des catégories, des descriptions étymologiques, des indicateurs, des définitions ou des entrées secondaires dans un dictionnaire comme le TLF. Elles fournissent entre autres la forme des lexèmes, leur catégorie, leur sens, les opérations qui ont permis de les construire lorsqu’ils sont complexes, les exposants de ces opérations, etc. Le problème est que ces informations sont difficiles à exploiter notamment parce que les rubriques étymologiques ne sont pas parsées, parce que les définitions présentent des variations importantes ou parce que les formes féminines ne sont pas fournies explicitement. Ceci est vrai du TLFI et dans une moindre mesure de dictionnaires similaires comme GLAWI, un dictionnaire créé à partir du Wiktionnaire. Ceci explique en partie l’absence de r!
essources morphologiques dérivationnelles fiables et à large couverture pour le français alors même que le TLFi existe depuis près de 20 ans.

Dans la première partie de mon exposé, je discuterai des freins qui empêchent l’exploitation complète des dictionnaires électroniques dans le but de produire des ressources morphologiques dérivationnelles extensives de bonne qualité. Dans la 2e partie de l’exposé, je présenterai Glawinette, une ressource morphologique construite automatiquement à partir de GLAWI et destinée à alimenter la base Demonette. Dans Glawinette, les relations morphologiques, décrites au moyen d’exposants « intuitifs », similaires à ceux qu’utilisent les morphologues, forment des familles et des séries dérivationnelles. Ces structures constituent le matériau de base à partir duquel il sera possible de créer de véritables paradigmes dérivationnels.

Les séminaires de l’ATILF ont pour objectif de :
– promouvoir des échanges autour des projets scientifiques de l’ATILF ou de projets extérieurs abordant une thématique voisine ;   
– diffuser et partager une information sur les thèmes et travaux propres à l’UMR contribuant à la réflexion critique sur les orientations des projets de recherche en cours ou en phase préparatoire au sein du laboratoire.  

Informations : Libre accès au lien de connexion-

https://www.atilf.fr/recherche/manifestations/seminaires-atilf/

– Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française (ATILF) – 44 avenue de la libération -54000 – Nancy –  ; 
Arrêt :
url : https://www.atilf.fr/

—————————– 

•  9/04/2021 – 15h -EHESS

Séminaire : Systèmes complexes en sciences sociales (séminaire du CAMS, UMR 8557, CNRS-EHESS)

David Chavalarias, Centre d’Analyses de Mathématiques Sociales, CAMS-EHESS et Institut des Systèmes Complexes de Paris Île-de-France

L’analyse de dynamiques sur réseaux sociaux

De nombreux phénomènes socio-économiques résultent d’effets de groupes, de phénomènes de diffusion et de contagion sociale : leur compréhension théorique repose sur une modélisation des interactions sociales.     

Dans le cadre général de l’étude des « systèmes complexes », des travaux récents sur la modélisation des interactions sociales se développent à l’interface entre la théorie microéconomique standard, où l’interaction se fait via le système des prix, la théorie des jeux, qui modélise les interactions de nature stratégiques, et la physique statistique qui donne des outils pour décrire un comportement collectif à partir d’une description des comportements individuels.     

L’objectif de ce séminaire est de présenter des travaux récents, leurs fondements méthodologiques et outils théoriques, et d’explorer de nouvelles pistes de recherche dans ce domaine, notamment celles qui s’appuient sur l’analyse de grandes bases de données. On privilégiera les approches prenant en compte l’hétérogénéité des préférences et comportements individuels, et la spatialité des interactions (prise en compte de la structure du réseau d’interaction). Les outils que nous rencontrerons seront-ils souvent ceux de la physique statistique des systèmes désordonnés, des équations aux dérivées partielles (EDP) en milieu hétérogène, de la théorie des jeux, de la théorie des graphes et de l’analyse de réseaux, ainsi que ceux de la simulation numérique dite « multi-agents ».

Informations : Pour participer au séminaire, merci de vous inscrire sur Listsem https://listsem.ehess.fr/. Le code d’accès sera envoyé à tous les inscrits.
– accès libre

http://cams.ehess.fr/systemes-complexes-en-sciences-sociales/

– EHESS  – 105 boulevard Raspail -75006 – Paris -4e étage – salle A4-47 ; 
Arrêt : Rennes (L12) ou St Placide (L12)
url : http://www.ehess.fr/fr/

—————————– 

•  9/04/2021 – 17h -Ecole normale supérieure – ENS Lhomond

Séminaire : Jean-Nicod (colloquium de l’Institut-, UMR 8129 CNRS-EHESS-ENS, Paris)

– Laurie  Paul, Yale 

Titre non précisé

Informations : Nous aurons un nombre limité d’emplacements pour les participants externes. Si vous souhaitez assister à cette session, merci d’envoyer un mail environ une semaine avant la session à denis.buehler@ens.fr

http://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/colloquium-de-philosophie-de-jean-nicod/?lang=fr

– Ecole normale supérieure – ENS Lhomond – 24 rue Lhomond -75005 – Paris – Pavillon Jardin – ; 
Arrêt : Censier Daubenton ; RER B : Luxembourg
url : https://www.ens.psl.eu/

**********************

semaine du 29 mars au 4 avril 2021

**********************

•  En ligne 29/3/2021 – 11h-12h – Centre Biomédical des Saints-Pères – Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC)

Séminaire : Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC Seminar Series, UMR 8002 CNRS, Université Paris Descartes)

Laurianne  Cabrera, INCC BabyLab.s, université de Paris-CNRS

Interaction between auditory and speech processing during early development

Learning a language requires to identify the acoustic properties of the speech signal that have a functional role. The signal of speech is a highly complex acoustic signal, whose spectral and temporal properties convey linguistic information: phonetic information such as consonants and vowels, and melody, like intonation and rhythm.
Despite the long maturation of the auditory structures, infants show a remarkable capacity to rapidly and efficiently learn what acoustic information is important for their native language(s). How is such an immature auditory system able to process such highly complex acoustic information in speech?
We are now fully aware that during the first year of life perceptual mechanisms for speech evolve under the influence of the environmental language. However, the nature of these mechanisms that are shaped by the exposure to a language is still undetermined. In a series of experimental studies, we explored the role of the auditory mechanisms in this perceptual attunement for the native language.
For this purpose, we used a psychoacoustic model describing how the auditory system extracts the spectral and temporal modulation components of the speech signal. Using this auditory approach, we explored how infants rely on the spectro-temporal modulations of speech to make phonetic distinctions.
We used behavioural techniques between 6 months and 10 months of age to investigate how exposure to the native language influences this processing. We also used neuroimaging techniques, combining electroencephalography and optical imaging, with neonates to explore how the brain is processing the spectro-temporal components of speech when infants have yet limited experience with the auditory world.
Investigating speech perceptual organization from an auditory perspective will add to our understanding of how the auditory system analyses and organizes the acoustic information of speech sounds during development.

https://incc-paris.fr/events/interaction-between-auditory-and-speech-processing-during-early-development-by-laurianne-cabrera/

Centre Biomédical des Saints-Pères – Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC) – 45 rue des Saints-Pères – 75006 – Paris – 4e étage – Conference room R229 

Arrêt : St Germain des Prés (L4), Sèvres Babylone (L10 & L12), Mabillon (L10)

—————————–

•  En ligne 29/3/2021 – 11h-12h30 – Institut Rhône-Alpins des Systèmes Complexes – IXXI

Séminaire : Les engagements épistémiques des théories de la complexité (Institut Rhônalpin des systèmes complexes)

– Dominique Pestre, EHESS, Paris

– Matthias Schemmel, Max-Planck-Institut für Wissenschaftsgeschichte

The history of technosciences for governing increasingly complex societies

The conference “Epistemic commitments of complexity theories” aims at gathering practitioners of the field, as well as researchers in philosophy, history, sociology, in order to address the axiological, ideological and political aspects of some of the most important complexity theories: complex systems sciences (Santa Fe Institute style), cybernetics and systemics (autopoiesis, Hayekian neoliberalism, Odum ecology, etc.)… Several social and human science works have shown how science and knowledge are not merely a world of ideas. Scientific theories are embedded in different practices, techniques, ontologies, institutions, materiality, norms, and ideologies (Hackett et al., 2008). Scientific narratives, theories, models, and even equations are – despite their often supposed neutrality – carriers of normative and political viewpoints that must be explicated and democratically debated (Granjou & Arpin, 2015; Knorr-Cetina, 1982; Jasanoff, 2015; Vieille-Blanchard, 2007).
Following such an anthropological take on complexity theories, this workshop will address the normative, ideological and political underpinnings of complexity science, including questions such as:
What kind of ontology of the social world is implicit in complexity theories?
What performative and normative effects do such ontologies have on complexity specialists’ views of politics?
• What are complexity specialists’ commitments in the academic, social, economic, and political fields?

Informations : Le séminaire aura lieu en ligne

http://www.ixxi.fr/agenda/seminaires/les-engagements-epistemiques-des-theories-de-la-complexite

 – Institut Rhône-Alpins des Systèmes Complexes – IXXI – 46 allée d’Italie – 69007 – Lyon

Arrêt : Place Jean Jaurès

url : http://www.ixxi.fr/?p=2301

—————————–

•  En ligne 29/3/2021 – 14h laboratoire de psychologie sociale, université de Paris

Séminaire : Vision Action Cognition (séminaire du VAC, EA 7326, Institut de Psychologie, Université Paris Descartes)

– Lukasz Grzeckowski

Titre non précisé

Informations : Étant donné le contexte sanitaire, ce séminaire, gratuit et accessible à toutes et tous, aura lieu en distanciel. Inscription : secretariat-vac@psychologie.parisdescartes.fr

http://recherche.parisdescartes.fr/VAC

 – En ligne – RdC – salle des Conseils 

—————————–

•  En ligne 29/3/2021 – 14h – Université de Paris – Institut de Psychologie – Centre Henri Piéron

Séminaire : Psychologie sociale : menaces et société (séminaire du LPS, EA 4471, UFR de Psychologie – Université Paris Descartes)

– Lisa Fourgassie, LPS, université de Paris

Menace du stéréotype et comportement agressif
En 1995, Steele et Aronson développaient dans leur papier le concept de menace du stéréotype. Depuis, ce phénomène a largement été étudié (1241 articles recensés sur PsycINFO entre 1995 et 2021) afin d’en comprendre les conséquences et les mécanismes sous-jacents. Toutefois, les études menées dans ce champ portent majoritairement sur l’étude des conséquences de la menace du stéréotype au niveau des performances, notamment cognitives (voir Shapiro & Neuberg, 2007). L’objectif de ce séminaire est de présenter une série d’études portant sur une autre conséquence potentielle et tout aussi délétère de la menace du stéréotype, l’agression. Dans cette présentation nous verrons donc une série d’études dont l’objectif était de tester l’hypothèse selon laquelle les individus exposés à une situation de menace du stéréotype se comporteraient de manière plus agressive. Parmi ces études, certaines se proposent de tester les mécanismes sous-jacents à cet effet. Plus précisément, le rôle potentiel de mécanismes cognitifs (i.e., accessibilité des pensées hostiles, diminution du contrôle de soi) et émotionnels (i.e., augmentation de la colère). Nous aborderons également, dans une dernière étude, l’idée que l’effet de la menace du stéréotype sur l’agression pourrait être modéré par la cible de la menace (dirigée vers le soi vs. vers le groupe). Cette présentation se terminera par une discussion sur la théorie de la menace du stéréotype au regard des résultats présentés et des éléments récents rapportés dans la littérature.

Informations : Lien zoom:
https://u-paris.zoom.us/j/81565150311?pwd=aS8zbnJicFN0RTJrUVNQYUVYM1R5dz09
ID de réunion : 815 6515 0311
Code secret : 755398

http://lps.recherche.parisdescartes.fr/category/seminaires/

Université de Paris – Institut de Psychologie – Centre Henri Piéron – 71 avenue Edouard Vaillant – 92774 – Boulogne-Billancourt – salle 5028 

Arrêt : Marcel Sembat (L9) ; RER C: Issy-Val de Seine ; Bus 123, 126, 175

url : http://www.psychologie.parisdescartes.fr/

—————————–

• En ligne 29/3/2021 – 14h-15h30 – Laboratoire Dynamique du Langage (DDL) – Institut des Sciences de l’Homme

Séminaire : Dynamique du langage (séminaire du DDL, UMR 5596, CNRS – Université Lumière Lyon 2)

– Denis Bertet, Laboratoire dynamique du langage (DDL), UMR 5596 CNRS,  Université Lyon 2

Traces of linguistic contact as a peephole into the past
What can loanwords in Tikuna tell us about the history of the Tikunas?

Tikuna, a language isolate from western Amazonia, features a relatively large number of lexical items that can be identified as loanwords, as was already noted by several authors (see in particular Montes Rodríguez 2002:68-69 and Skilton 2017:20-21). What can these loanwords tell us about the history of the Tikuna human group?
In this talk, I will first show how loans in Tikuna—at least relatively recent ones, i.e. loans possibly dating from the last four centuries—can be easily detected based on their phonological shape (number of syllables and tonal pattern in particular). So far, applying these criteria has allowed me to collect a list of ca. 300 confirmed or suspected loans in data from two varieties of the language (Cushillococha Tikuna and San Martín de Amacayacu Tikuna; data mainly from Anderson & Anderson 2016, Skilton p. c., and my own fieldwork).
I will then discuss how the immediate source languages for these lexical items can be identified. The main source languages of the ca. 200 confirmed loans (i.e. those for which I have already been able to identify a likely source) are Old Omagua, Língua Geral Amazônica, Portuguese, and Spanish, four languages with which Tikuna is known to have been—or still is to this day—in close contact. Conspicuously lacking from this list, however, are Arawakan and Quechuan languages, which are reported to have been formerly influential in the area where Tikuna is spoken.
Finally, I will attempt to make sense of the presence or absence of lexical traces of contact with these languages in Tikuna within the frame of what is said in the existing literature of the history of the Tikunas themselves and of the area they inhabit. How well does our linguistic examination fit within the historical picture? Does it suggest alternative historical scenarios from the ones described in the literature?

Informations : dans le cadre DILIS : Atelier  visioconférence : http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/Info/Index.asp?Langue=FR&Page=Agenda&Jour=29&Mois=3&Annee=2021– En ligne-

http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

Laboratoire Dynamique du Langage (DDL) – Institut des Sciences de l’Homme – 14 avenue Berthelot – 69007 – Lyon – salle Elise Rivet

Arrêt : T2 : Centre Berthelot

url : http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

—————————–

•  En ligne 29/3/2021 – 14h-16h30 – CNRS  Site Pouchet

Séminaire : Structures formelles du langage (séminaire du SFL, UMR 7023 CNRS, Université Paris 8 – Vincennes-Saint-Denis)

Relative clauses – relatives en fr. vernaculaire

Information : En ligne

https://www.umr7023.cnrs.fr/

 – CNRS  Site Pouchet – 59 rue Pouchet – 75017 – Paris

Arrêt : Brochant ou Guy Môquet (L13)

url : http://www.pouchet.cnrs.fr/

—————————–

•  En ligne 29/3/2021 – 16h – Parc scientifique et technologique de Luminy – Institut de Neurobiologie de la Méditerranée (INMED)

Séminaire : Neurobiologie de la Méditerranée (séminaire de l’Institut de -, (INMED) UMR 1249 INSERM/AMU, Marseille)

– Robert Froemke, New York University, USA

Social transmission of maternal behavior by oxytocin

Informations : Invited by Françoise Muscatelli
Participer à la réunion Zoom-code sur cette page :
http://www.inmed.fr/evenement/robert-froemke-2- –

http://www.inmed.fr/evenement

Parc scientifique et technologique de Luminy – Institut de Neurobiologie de la Méditerranée (INMED) – 163 avenue de Luminy – 13009 – Marseille  – salle de conférence 

Arrêt : Luminy

url : http://www.inmed.fr/

—————————–

•  29/3/2021 – 19h-21h – Casa Consolat

Séminaire : Université populaire de Marseille – Langage

Médéric Gasquet-Cyrus, Laboratoire Parole et Langage, UMR 7309 CNRS – Université Aix-Marseille

Le « poids » des mots

La gratuité des séances est le principe de base : cependant l’adhésion à l’association qui porte ce projet est un acte de soutien et d’engagement culturel.

Informations : Entrée libre

http://upop.info/

 – Casa Consolat – 1 rue Consolat – Haute Canebière – 13001 – Marseille – salle de conférences B011 

url : http://www.uppae.fr/wp-content/uploads/2015/04/uppae_joliot-curie_aubagne.jpg

—————————–

•  En ligne 30/3/2021 – 09h – Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Samir Ouchani

Titre bientôt disponible

Informations : séminaire Love

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – 99 avenue Jean-Baptiste Clément  – 93430 – Villetaneuse – bât. B – salle B107 

Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université

url : http://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

•  En ligne 30/3/2021 – 10h-12h – Site Cardinal Lemoine – Collège de France

Séminaire : Sémiotique et ontologie : repères historiques et perspectives contemporaines (cours au Collège de France)

– Claudine Tiercelin, Chaire “Métaphysique et philosophie de la connaissance”, Colllège de France, Paris

http://www.college-de-france.fr/site/claudine-tiercelin/Biographie__1.htm

Pour une sémiotique réaliste d’inspiration peircienne (4). Sémiotique et perception ou comment s’arrimer au monde sans le juger et sans s’y perdre : les vertus de l’approche abductive.

Le cours de Claudine Tiercelin poursuivra l’examen des liens entre ontologie et sémiotique. Le parcours historique déjà entrepris a montré qu’une réflexion sur les liens que tissent les signes avec l’esprit et le monde n’est pas nécessairement nominaliste. Elle exposera les grands traits d’une ontologie sémiotique et réaliste, ancrée dans la perception et dans l’action, à même de sortir des impasses auxquelles ont conduit, au XXe siècle, différents « tournants ». Le séminaire présentera les recherches récentes (métaphysique, épistémologie, philosophie des sciences) qui éclairent d’un jour nouveau le questionnement auquel invitait déjà Platon dans le Phèdre. Plusieurs ateliers et colloques seront organisés au cours de l’année.

En raison des consignes sanitaires, le Collège de France est fermé au public.Les cours seront enregistrés et diffusés sur le site aux dates indiquées.

https://www.college-de-france.fr/site/claudine-tiercelin/course-2020-2021.htm

Site Cardinal Lemoine – Collège de France – 52 rue du Cardinal Lemoine – 75005 – Paris – Amphithéâtre Guillaume Budé – Marcelin Berthelot 

Arrêt : Cardinal Lemoine

url : http://www.college-de-france.fr/site/general/index.htm

—————————–

•  En ligne 30/3/2021 – 11h30-12h30 – Département d’Etudes Cognitives – ENS

Séminaire : Etudes cognitives (colloquium du DEC, ENS Paris)

– Ralph  Hertwig , MPI Berlin, Germany

Deliberate ignorance: The curious choice not to know

Western history of thought abounds with claims that knowledge is valued and sought. Yet people often choose not to know. We call the conscious choice not to seek or use knowledge (or information) deliberate ignorance. Using examples from a wide range of domains, we demonstrate that deliberate ignorance has important functions. We systematize types of deliberate ignorance, describe their functions, discuss their normative desirability, and consider how they can be modeled. To date, psychologists have paid relatively little attention to the study of ignorance, let alone the deliberate kind. Yet the desire not to know is no anomaly. It is a choice to seek rather than reduce uncertainty whose reasons require nuanced cognitive and economic theories and whose consequences—for the individual and for society—require analyses of both actor and environment.

Informations : En ligne – To attend the conference, please contact clementine.fourrier-eyraud@ens.fr.

https://cognition.ens.fr/en/agenda

Département d’Etudes Cognitives – ENS – 24 rue Lhomond – 75005 – Paris – Bât. Jaurès – sous-sol – salle Jean Jaurès 

Arrêt : Censier Daubenton (L7) ; RER B : Luxembourg

url : http://www.cognition.ens.fr/

—————————–

•  En ligne 30/3/2021 – 14h – Université Paris Diderot – Paris 7

Séminaire : Algorithmes et complexité (séminaire de l’Institut de Recherche en Informatique Fondamentale (IRIF), UMR 8243 CNRS, Université Paris Diderot – Paris 7)

– David Saulpic, LIP6, Sorbonne université

A New Coreset Framework for Clustering

Given a metric space, the (k, z)-clustering problem consists of finding k centers such that the sum of the of distances raised to the power z of every point to its closest center is minimized. This encapsulates the famous k-median (z = 1) and k-means (z = 2) clustering problems. Designing small-space sketches of the data that approximately preserves the cost of the solutions, also known as coresets, has been an important research direction over the last 15 years. In this paper, we present a new, simple coreset framework that simultaneously improves upon the best known bounds for a large variety of settings, ranging from Euclidean space, doubling metric, minor-free metric, and the general metric cases. The paper is joint work with Vincent Cohen-Addad and Chris Schwiegelshohn.

Informations : Les diffusions en direct ont lieu sur BigBlueButton ou Zoom.
Les enregistrements sont disponibles sur Youtube.
https://www.irif.fr/seminaires/algocomp/index

– Université Paris Diderot – Paris 7 – 8 Place Aurélie Nemours – 75013 – Paris – Bât. Sophie Germain – 1er etage – salle 1007 

Arrêt : Bibliothèque François-Mitterrand (ligne 14) ; RER C ; Bus 62, 64,  89, 132, 325 ; T3a

url : http://www.univ-paris-diderot.fr/

•  En ligne 30/3/2021 – 17h15-19h15 – Lapsco, université de Clermont Ferrand

—————————–

Séminaire : Psychologie des catastrophes (Séminaire du Lapsco, université de Clermont Ferrand-CNRS)

General discussion

The aim of this seminar is to bring awareness on the human and psychological dimensions of disasters. We will focus on how concepts, tools and methods from the human sciences in general (and from psychology and cognitive sciences in particular) have been (and can be) used to understand how human communities react to situations of extreme danger. This seminar will consist of 10 sessions of 2 hours, with one hour devoted to the intervention of a specialist and another hour with critical reading and discussion of fundamental texts of the field. The seminar is organized by Guillaume Dezecache (guillaume.dezecache@uca.fr), hosted by the Université Clermont Auvergne, UFR Psychologie, Sciences Sociales et Sciences de l’Éducation, Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (LAPSCO UMR 6024), and supported by CAP2025.
 – En ligne

—————————–

•  En ligne 31/3/2021 – 12h-14h – ENS – Institut Jean Nicod

Séminaire : Workshop – Emotion and Prediction

Emotion permeates all mental life – it is a reflection of how we are faring in our various pursuits, it imbues our activities and our environments with meaning and purpose, and it motivates and modulates our behaviours. We are emotional creatures through and through. While there has been a tremendous amount of work done on this topic, to date an integrative account capable of unifying the various theoretical perspectives and experimental results is still lacking.
Recently, a possible unifying account of cognition (and perhaps emotion) has begun to emerge within computational neuroscience. According to the so-called predictive processing framework the brain is constantly attempting to minimize the discrepancy between its sensory expectations and its actual incoming sensory signals. This framework offers an architecture in which distinct functions can be explained at their different time-scales by the same computational principles, and where distinct theories can find a common language, which brings fruitful modelling advantages. As such it is quickly becoming an attractive way of carrying out theoretical and experimental research in cognitive science.
More recently this framework has most recently begun to serve as the architectural basis for an exciting and very promising new account of feelings, emotions and moods. This workshop will bring together philosophers and cognitive scientists working on predictive processing and emotion in order to promote an interdisciplinary dialogue about the nature of emotion in predictive system like us.
Speakers  :
Regina Fabry
Daphne Demakas
Slawa Loev
Pablo Fernández (Organisateur)
Mark Miller
Abby Tabor
José M. Araya

Information : sur inscription

http://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/colloques-et-conferences/colloques-et-workshops/article/colloques-et-workshops

ENS – Institut Jean Nicod – 24 rue Lhomond – 75005 – Paris – Pavillon Jardin – RdC – salle de réunion 

url : http://www.institutnicod.org/

—————————–

•  En ligne 1/4/2021 – 09h – Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Marie Kerjean

Titre non précisé

Informations : séminaire Love

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – 99 avenue Jean-Baptiste Clément  – 93430 – Villetaneuse – bât. B – salle B107 

Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université

url : http://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

•  En ligne 1/4/2021 – 12h-14h – ENS – Institut Jean Nicod

Séminaire : Workshop – Emotion and Prediction

Emotion permeates all mental life – it is a reflection of how we are faring in our various pursuits, it imbues our activities and our environments with meaning and purpose, and it motivates and modulates our behaviours. We are emotional creatures through and through. While there has been a tremendous amount of work done on this topic, to date an integrative account capable of unifying the various theoretical perspectives and experimental results is still lacking.
Recently, a possible unifying account of cognition (and perhaps emotion) has begun to emerge within computational neuroscience. According to the so-called predictive processing framework the brain is constantly attempting to minimize the discrepancy between its sensory expectations and its actual incoming sensory signals. This framework offers an architecture in which distinct functions can be explained at their different time-scales by the same computational principles, and where distinct theories can find a common language, which brings fruitful modelling advantages. As such it is quickly becoming an attractive way of carrying out theoretical and experimental research in cognitive science.
More recently this framework has most recently begun to serve as the architectural basis for an exciting and very promising new account of feelings, emotions and moods. This workshop will bring together philosophers and cognitive scientists working on predictive processing and emotion in order to promote an interdisciplinary dialogue about the nature of emotion in predictive system like us.
Speakers  :
Regina Fabry
Daphne Demakas
Slawa Loev
Pablo Fernández (Organisateur)
Mark Miller
Abby Tabor
José M. Araya

Information : sur inscription

http://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/colloques-et-conferences/colloques-et-workshops/article/colloques-et-workshops

ENS – Institut Jean Nicod – 24 rue Lhomond – 75005 – Paris – Pavillon Jardin – RdC – salle de réunion 

url : http://www.institutnicod.org/

—————————–

•  En ligne 1/4/2021 – 13h – Loria, Nancy

Séminaire : Recherche en informatique et ses applications (conférence du Loria, UMR 7503 CNRS, Université de Lorraine et INRIA)

– Mathieu d’Aquin, Data Science Institute et l’Insight Centre for Data Analytics de l’Université Nationale d’Irlande à Galway

Data and knowledge as commodities

While data has become increasingly available in the last few years, those data and the models used to analyse them are becoming less and less interpretable. In other words, the challenge of turning such vast amounts of data into exploitable knowledge is still present. In this presentation, I aim to describe ongoing efforts to address this challenge by combining current data mining and machine learning techniques with traditional, symbolic methods for artificial intelligence based on explicit knowledge representations and inferences. In particular, taking examples from projects in education, smart cities and the digital humanities, I show how the legacy of the semantic web, especially web-scale knowledge graphs and ontologies, can support intelligent methods for data understanding and the interpretability of machine learning models.

Informations : Le colloquium aura lieu sur Teams. Contacter le Loria

http://www.loria.fr/fr/

 – Loria – Campus Scientifique – 54506 Vandoeuvre-lès-Nancy

url : https://www.museumaquariumdenancy.eu/infos-pratiques/accessibilite-covid-19

—————————–

•  En ligne 1/4/2021 – 14h-15h – Faculté de Médecine Campus Timone – Institut de Neurosciences des Systèmes (INS)

Séminaire : Neurosciences des Systèmes (INS Seminar, Institut de-, Inserm UMR 1106, Aix-Marseille Université)

– Alessandro Torcini, Laboratoire de Physique Théorique et Modélisation, Université de Cergy-Pontoise

Exact neural mass model for synaptic-based working memory

Working Memory (WM) is the ability to temporarily store and manipulate stimuli representations that are no longer available to the senses. We have developed an innovative coarse-grained population model able to mimic several operations associated to WM. The novelty of the model consists in reproducing exactly the dynamics of spiking neural networks with realistic synaptic plasticity composed of hundreds of thousands neurons in terms of a few macroscopic variables. These variables give access to experimentally measurable quantities such as local field potentials and electroencephalografic signals. Memory operations are joined to sustained or transient oscillations emerging in different frequency bands, in accordance with experimental results for primate and humans performing WM tasks. We have designed an architecture composed of many excitatory populations and a common inhibitory pool able to store and retain several memory items. The capacity of our multi-item architecture is around 3-5 items, a value corresponding to the WM capacities measured in many experiments. Furthermore, the maximal capacity is achievable only for presentation rates within an optimal frequency range. Finally, we have defined a measure of the memory load analogous to the event-related potentials employed to test humans’ WM capacity during visual memory tasks.
Link to the preprint : https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2020.06.24.168880v2 Paper in press in PLOS Comp Biology

Informations : En ligne – contacter le risc : risc@risc.cnrs.fr pour y assister- –

https://ins-amu.fr/

Faculté de Médecine Campus Timone – Institut de Neurosciences des Systèmes (INS) – 27 boulevard Jean Moulin  – 13005 – Marseille
 – 5e étage – INS seminar room  

Arrêt : La Timone

url : http://ins.univ-amu.fr/

—————————–

•  En ligne 2/4/2021 – 09h-17h – Université de Caen Basse-Normandie – Laboratoire CRISCO

Journée : Journée d’études : Synonymie, une organisation du sens

Informations : En ligne

https://synonymie.sciencesconf.org/

Université de Caen Basse-Normandie – Laboratoire CRISCO  – Esplanade de la Paix  – Bâtiment N3 – Sous-sol – 14032 – Caen

url : http://www.crisco.unicaen.fr/

—————————–

• En ligne 2/4/2021 – 10h30 – Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Séminaire : Ethologie Cognition Développement (séminaire du LECD, EA 3456, Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

– Lucie Bonnefoy, LECD, Nanterre

Titre non précisé

Le laboratoire d’Ethologie, Cognition, Développement est la suite logique de l’évolution d’une équipe d’éthologie et communication acoustique créée en 1989. Cette équipe constituée alors de trois titulaires (Michel Kreutzer, Gérard Leboucher et Eric Vallet) et de doctorants était alors uniquement orientée vers l’étude du chant lors des choix de partenaires chez les oiseaux chanteurs. La sélection sexuelle constituait son cadre théorique.

Informations : présentation sur teams. Contacter le laboratoire pour la connexion. – En ligne-

http://lecd.u-paris10.fr/actualites/

 – Université Paris Ouest Nanterre La Défense – 200 avenue de la République – 92001 – Nanterre – Bât. BSL – 1er étage – salle de réunion 

Arrêt : RER A : Nanterre université

url : http://www.u-paris10.fr/

—————————–

• En ligne 2/4/2021 – 11h – Institut des Neurosciences Paris-Saclay

Séminaire : Neuro-PSI (conférences de l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay, UMR 9197 CNRS, Université Paris-Sud

Jean-François Mangin, Unité d’analyse et de traitement de l’information, Neurospin, CEA, Orsay

Thème – Analyse de données en imagerie cérébrale

Le cycle de conférences « Vendredis de Neuro-PSI » a comme but d’assurer une animation scientifique de qualité au sein de l’Institut Neuro-PSI et de permettre un échange scientifique et humain accru entre les membres des différentes Unités qui composent l’Institut ainsi qu’avec nos collègues d’autres laboratoires des campus de Gif-Orsay et plus largement de la région Ile-de-France.     

Toutes les conférences sont libres d’accès. Nous vous invitons dès maintenant à réserver les vendredis entre onze heures et midi pour participer à ces rencontres scientifiques d’intérêt général.

Informations : invité par François Rouyer – En visioconférence- En ligne-

http://neuro-psi.cnrs.fr/spip.php?article89

 – Institut des Neurosciences Paris-Saclay – 1 avenue de la Terrasse – bât. 32 – 91198 – Gif-sur-Yvette – Bât. 32 – salle de conférences Alfred Fessard  

url : https://neuropsi.cnrs.fr/fr/contact/

—————————–

•  2/4/2021 – 11h – IBCG – Université Paul Sabatier – Toulouse 3

Séminaire : Neurosciences (séminaire de l’axe-, Centre de Biologie Intégrative (CBI), Université Paul Sabatier, Toulouse)

Titre et intervenant non précisés

https://cbi-toulouse.fr/fr/seminaire

IBCG – Université Paul Sabatier – Toulouse 3 – 118 route de Narbonne – 31062 – Toulouse   – salle de l’IBCG 

Arrêt : Université Paul Sabatier

—————————–

• En ligne 2/4/2021 – 11h-12h30 – Maison des Sciences Economiques

Séminaire : Economie et Psychologie (séminaire de l’Ecole d’économie de Paris)

– Alice Solda, Université d’Heidelberg, Allemagne

Titre non précisé

The Economics and Psychology Seminar is dedicated to research in behavioral and experimental economics. It is open to specialists in various fields such as economics, psychology, sociology, philosophy, and neuroscience.

Informations : – En ligne-

http://www.parisschoolofeconomics.eu/fr/recherche-academique/seminaires/economie-et-psychologie/

 – Maison des Sciences Economiques – 112 boulevard de l’Hôpital – 75647 – Paris – niveau bleu –  ;  – 6e étage –

Arrêt : Campo Formio (L5)

url : http://mse.univ-paris1.fr/

—————————–

• En ligne 2/4/2021 – 11h30-12h30 – Campus de l’Université Bordeaux – Institut François Magendie

Séminaire : Bordeaux Neurosciences (séminaire et conférence FBN, Bordeaux Neurocampus, Université Bordeaux Segalen)

– Véronique  Coizet, Centre de Recherche Inserm U1216-UJF-CHU, Equipe Brain Stimulation and Systems Neuroscience, Institut des Neurosciences de Grenoble

What is the link between the subthalamic nucleus and pain ? Involvement in Parkinson’s disease

Pain is highly prevalent in Parkinson’s disease (PD) and includes central neuropathic pain assumed to originate from a dysfunction of the central nervous system. Patients describe bizarre and unexplained painful sensations such as burning, stabbing, aching, itching or tingling sensations, predominating on the more affected side (1). Interestingly, deep brain stimulation of the subthalamic nucleus (STN-DBS) in PD, a valuable and effective therapeutic technique for motor symptoms, has also been shown to reduce pain (2). This effect is surprising since the link between pain and the STN is unclear. This is why we started a series of experiment to characterize nociceptive responses in the STN and the connection of this structure with a nociceptive network (3,4).

Using a technique of extra-cellular electrophysiology in anesthetized rats, we have shown that the STN present complex tonic and phasic neuronal responses to the delivery of nociceptive stimuli. Furthermore, lesion of the STN changed the rat nociceptive responses measured behaviorally in the hot plate test. We also characterized the role of two primary nociceptive structures from the brainstem, the superior colliculus and the parabrachial nucleus to relay nociceptive information to the STN. We have shown that both structures have a direct anatomical connection to the STN. Finally, additional electrophysiological experiments allowed us to reveal that the STN presented abnormal nociceptive processing in PD rat models.

Together, those results indicate that the STN is linked to a nociceptive network and is involved in the modulation and processing of nociceptive information. This network is likely to underlie the beneficial effect of STN-DBS on pain symptoms in PD. We also suggest to link central neuropathic pain in PD to abnormal activity of this nociceptive network involving the STN. This work opens up a new axe of research to explore the role of the STN in the expression of pain symptoms in PD, and in other neurodegenerative disorders.

Informations : On Zoom. Link will be sent my email. https://www.bordeaux-neurocampus.fr/event/conference-mensuelle-phd-seminar-veronique-coizet/- En ligne-

https://www.bordeaux-neurocampus.fr/agenda/

Arrêt : http://www.inb.u-bordeaux2.fr/siteneuro2/

url : http://www.inb.u-bordeaux2.fr/

—————————–

•  En ligne 2/4/2021 – 14h – Domaine Universitaire de Saint-Martin-d’Hères – Maison Jean Kuntzmann

Séminaire : Informatique de Grenoble (séminaire et conférence du LIG, UMR 5217 CNRS, Grenoble INP, Universités de Grenoble)

Christophe Crespelle, LIP – CNRS et Université Claude Bernard Lyon 1 (UCBL)

Graph editing problems: algorithmic approaches and experimental results on real-world complex networks

In this talk, we consider the problem of modifying the adjacencies of an arbitrary input graph (adding and deleting edges) in order to obtain a graph in a given target class of graphs (i.e. satisfying some properties of interest). Ideally, one would like to be bale to do so using a minimum number of modifications. This problem is usually NP-hard, even for simple target classes. We present some algorithmic approaches to deal with this difficulty of computation, on particular classes of graphs (namely cographs, chordal graphs and ptolemaic graphs), and we highlight some of their possibilities and limitations. We apply some of the algorithms we design on real-world complex networks in order to test how far they are from satisfying some strict mathematical property.

Informations : En ligne
https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/98257717679?pwd=ZjdLV0NSSTlrQlhkRXVHT2tKWUFTdz09- –

https://www.liglab.fr/fr/presentation/toute-lactualite/actualite

Domaine Universitaire de Saint-Martin-d’Hères – Maison Jean Kuntzmann – 110 avenue de la Chimie – 38041 – Grenoble

Arrêt : Tram Ligne B, Cité Internationale / Gières Plaine des Sports

url : http://www.liglab.fr/spip.php?page=sommaire

—————————–

•  En ligne 2/4/2021 – 14h-16h – Département d’Etudes Cognitives – ENS

Séminaire : Workshop – Imagination & Memory : A Matter of Degrees ?

– Sam Clarke, York, Toronto

Mapping the Visual Icon

It is often claimed that pre-attentive vision has an ‘iconic’ (roughly : picture-like) format. This has been seen to explain pre-attentive vision’s characteristically high processing capacity and to make sense of an overlap in the mechanisms of early vision and mental imagery. But what does the iconicity of pre-attentive vision actually amount to ? This paper considers two prominent ways of characterising pre-attentive visual icons and argues that neither is entirely adequate : one approach renders the claim ‘pre-attentive vision is iconic’ empirically false while the other obscures its ability to do the explanatory work which motivates positing pre-attentive visual icons in the first place. With this noted, I introduce the (heretofore unarticulated) notion of an ‘Analog Map’ and argue that it offers a superior characterisation of the way in which pre-attentive visual representations are iconic. I then argue that this forces a reassessment of debates which have traditionally presupposed the iconicity of pre-attentive vision, emphasising the ramifications my conclusions have for debates over the viability of a format-based perception-thought border.

In line with traditional philosophical thinking, recent empirical results from psychology and neuroscience have suggested that imagination and memory are intimately related in a variety of ways. This has reinforced the idea that the intersection of the philosophy of imagination and the philosophy of memory is a potentially fruitful area for research. What is the relationship between imagination and memory ? Are they mental states of the same kind ? Do they allow us to know the world in the same way ? This workshop will discuss various questions of mutual interest to philosophers of imagination and philosophers of memory, with the goal of promoting future philosophical research at the intersection of these two domains.
Speakers :
Alma Barner (University of Antwerp)
Erica Cosentino (Ruhr University of Bochum)
Amy Kind (Claremont McKenna College)
Julia Langkau (University of Fribourg)
Peter Langland-Hassan (Cincinnati University)
Christopher McCarroll (Centre for Philosophy of Memory, Université Grenoble Alpes)
Erik Myin (University of Antwerp)
Denis Perrin (Centre for Philosophy of Memory, Université Grenoble Alpes)
André Sant’Anna (Washington University in St.Louis)

http://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/colloques-et-conferences/colloques-et-workshops/article/colloques-et-workshops

Département d’Etudes Cognitives – ENS – 24 rue Lhomond – 75005 – Paris – Pavillon Jardin – RdC – salle de réunion 

Arrêt : Censier Daubenton (L7) ; RER B : Luxembourg

url : http://www.cognition.ens.fr/

—————————–

•  En ligne 2/4/2021 – 14h-16h – Université Paris Diderot-Paris7

Séminaire : Typologie et comparabilité des catégories morphosyntaxiques : La question du relativisme et ses fondements empiriques (séminaire du laboratoire d’Histoire des Théories Linguistiques (HTL Labex EFL), UMR 7597, Université Paris Diderot Paris 7)

– Otto Zwartjes, Amsterdam University

La notion de règle dans les grammaires missionnaires de la tradition espagnole : Mexique et les Philippines
Le séminaire Labex EFL-HTL se propose d’aborder comment se sont historiquement constitués les concepts métalinguistiques qui ont permis la typologie et la comparaison des langues, et le débat sur la nature des universaux. Sauf à souscrire aux positions (ou, plus vraisemblablement, aux postures) extrêmes rappelées en préambule, la nécessité pour le linguiste de disposer d’un métalangage suffisamment puissant pour rendre intertraductibles des systèmes hétérogènes est une évidence. Et ceci vaut tout autant pour le traducteur, le terminologue, ou l’historien des sciences.     
S’agissant des langues, la question récurrente depuis la grammaire générale a plutôt porté sur la nature de ces métalangages. S’il ne s’agit pas simples modèles conventionnels, faut-il, et dans quelle mesure, admettre l’existence d’universaux de substance, c’est-à-dire de propriétés formelles réellement partagées par toutes les langues ? Pour y répondre, la dichotomie classique entre l’universalité des idées et les réalisations plus ou moins aléatoires qu’en produiraient les « grammaires particulières » apparaît désormais clairement insuffisante. Il s’agit moins aujourd’hui de débattre sur la grammaire universelle que de délimiter la stratification des diverses catégories descriptives utilisées dans la pratique, et, comme on l’a rappelé plus haut (§ 1 et 2), cette stratification n’est de toute façon pas réductible à une binarité. Ces questions techniques étaient et restent en revanche présentes à l’arrière-plan de tout transfert de modèles grammaticaux. À ce titre, le séminaire Typologie et comparabilité des catégories morphosyntaxiques intéresse l’ensemble de la communauté des linguistes.

Informations : Lien de connexion : Participer à la réunion Zoom
https://u-paris.zoom.us/j/84460360739?pwd=dUQzZjEzRERMbVpRcnMyVEdUOUo2Zz09https://carnetshtl.hypotheses.org/4366

 – Université Paris Diderot-Paris7 – 8 place Paul-Ricoeur – 75013 – Paris – Halle aux farine

Arrêt : Chevaleret (ligne 6) ; Bus 89 (Raymond Aron) –  27 (Clisson)

url : http://www.univ-paris-diderot.fr/sc/site.php?bc=implantations&np=OLYMPE

—————————–

•  2/4/2021 – 14h-17h – Laboratoire de Psychologie Sociale – Aix-Marseille Université

Séminaire : Psychologie sociale (séminaire du LPS, EA 849, Aix-Marseille Université)

– B. Bourriche

Titre non précisé

Les séminaires du LPS ont pour objectif de : 
– Diffuser et partager une information sur les thèmes et les travaux propres au LPS contribuant à la réflexion critique sur les orientations des projets de recherche en cours ou en phase préparatoire au sein du laboratoire.   
– Promouvoir des échanges autour de travaux scientifiques extérieurs abordant des thématiques proches ou voisines de celles traitées par le LPS.  
http://lps-aix.fr/

Laboratoire de Psychologie Sociale – Aix-Marseille Université – 29 avenue Robert Schuman – 13621 – Aix-en-Provence

url : http://www.lps-aix.fr

**********************

semaine du 22 au 28 mars 2021

**********************

• En ligne – Horaires exceptionnels 22/03/2021 – 09h-11h – ENS – Institut Jean Nicod

Séminaire : The Sublime and Aesthetic Experiences (séminaire SublimÆ de l’Institut Jean-Nicod, UMR 8129 CNRS-EHESS-ENS, Paris)

– Tom Cochrane, Flinders University

Aesthetic values are distal versions of practical values 

In this talk I will outline a novel general theory of aesthetic value that is supposed to apply to all the specific aesthetic values such as the beautiful, the sublime, the comic, and the dramatic. This theory balances Kantian considerations about valuing the object for its own sake with more recent theories that aesthetic values have motivational aspects that are continuous with the rest of our lives. I argue that when we value an object aesthetically, we regard it as simply good, rather than good for me or good for us (contra practical value and moral value). Yet this is made possible by psychological mechanisms that humans possess for the distal detection of something of potential practical value. Thus aesthetic values are ‘distal versions’ of practical values and both continuous with, and explicable by reference to our practical drives.

Funded by IRIS (Initiative de Recherches Interdisciplinaires et Stratégiques), « Création, cognition, société » (CCS), Paris Sciences et Lettres (PSL).

Informations : – En ligne – Horaires exceptionnels

http://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/seminaires/sublimae-1484/

ENS – Institut Jean Nicod – 24 rue Lhomond – 75005 – Paris – salle Langevin 

url : http://www.institutnicod.org/

—————————–

•  22/03/2021 – 10h-11h30 – Laboratoire Dynamique du Langage (DDL) – Institut des Sciences de l’Homme

Séminaire : Dynamique du langage (séminaire du DDL, UMR 5596, CNRS – Université Lumière Lyon 2)

– Feyza Altinkamis, Ghent University

Language abilities of Turkish-Dutch bilingual children: a sociolinguistic approach 

As a result of a paradigmatic shift in the research field of bilingualism, it is now commonly accepted that for a compact assessment of bilingual children’s language skills, both languages should be considered in the light of family factors, quality and quantity of language input. In addition, an interdisciplinary approach through the collaboration among linguists, language and speech pathologists and psychologists has enabled us to see the language profile of bilingual children from a broader perspective. In this talk, putting the results of different studies together, I would like to talk about Turkish-Dutch bilingual children’s early language abilities with a focus on a specific group in Flanders/Belgium. In addition, I would like to raise attention on language behaviours in Turkish families as an influential factor on early language trajectories. 

Informations : dans le cadre DENDY : séminaire bilinguisme- 

http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

Laboratoire Dynamique du Langage (DDL) – Institut des Sciences de l’Homme – 14 avenue Berthelot – 69007 – Lyon – salle Elise Rivet 

Arrêt : T2 : Centre Berthelot

url : http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

—————————–

•  22/03/2021 – 14h-16h – Université Paul Valéry Montpellier 3

Séminaire : Praxiling (séminaire de l’UMR 5267 CNRS – Université Paul-Valéry Montpellier 3)

– Radka Mudrochova, Université Charles, Prague, République tchèque

Les néologismes en français contemporain : étude outillée sur corpus

https://praxiling.cnrs.fr/seminaire2020-2021/

– Université Paul Valéry Montpellier 3 – Route de Mende – 34199 – Montpellier – bât. Marc Bloch – salle Jourda 

url : http://www.univ-montp3.fr/

—————————–

• En ligne 22/03/2021 – 15h15 – University College London – Institute of Cognitive Neuroscience

Séminaire : ICN seminar

– Gaia Scerif, Dept Experimental Psychology, University of Oxford 

Attentive learning: Understanding mechanisms by studying outcomes, risk and protective factors
Every week during term time, the Institute of Cognitive Neuroscience invites an external speaker to present their work, discuss and mutually inspire. This series of seminars is open to all.

Informations : Host: Sarah White – Please note that due to the current Covid-19 pandemic, all seminars will be on Microsoft Teams- En ligne

https://www.ucl.ac.uk/icn/seminars

University College London – Institute of Cognitive Neuroscience – 17 Queen Square – WC1N  3AR – London

url : http://www.icn.ucl.ac.uk/

—————————–

•  22/03/2021 – 19h-21h – Casa Consolat

Séminaire : Université populaire de Marseille – Langage

– Médéric Gasquet-Cyrus, Laboratoire Parole et Langage, UMR 7309 CNRS – Université Aix-Marseille

Discrimination à l’accent

La gratuité des séances est le principe de base : cependant l’adhésion à l’association qui porte ce projet est un acte de soutien et d’engagement culturel. 

Informations : Entrée libre

http://upop.info/

 – Casa Consolat – 1 rue Consolat – Haute Canebière – 13001 – Marseille

—————————–

• En ligne 23/03/2021 – 10h-11h30 – Laboratoire Dynamique du Langage (DDL) – Institut des Sciences de l’Homme

Séminaire : Dynamique du langage (séminaire du DDL, UMR 5596, CNRS – Université Lumière Lyon 2)

– Denis Bertet, Laboratoire dynamique du langage (DDL), UMR 5596 CNRS,  Université Lyon 2

Morphosyntax and semantics of the “spatial” derivational suffixes of the Tikuna verb root 

Tikuna (isolate, western Amazonia) verb roots feature a single slot for derivational morphology. This slot may be optionally filled by one of 19 mutually exclusive suffixes. Of these 19 suffixes, 11 appear to form a system and express notions of spatial relations between entities. These 11 suffixes typically occur on verb roots referring to spontaneous or caused posture (e.g. chi̊ ‘to stand’, g̃à ‘to tie’) or manner of motion (ñā ‘to run (sg.)’, tȕ ‘to drag’). Their function, I argue, is precisely to specify the type of spatial relation that holds (or does not hold) between a figure (subject referent of an intransitive verb or object referent of a transitive verb) and a ground (optionally-expressed participant in a locative case) at the culminating phase (i.e., often, the end) of the process that the verb root refers to.

Thus the suffix -ku̽chí (sg.)/-ku̽ (pl.) ‘in’ (which, like two other suffixes in the system under discussion, agrees in number with the figure) specifies that the relation that holds between the figure and the ground at the culminating phase is one of “containment”. By contrast, the suffix -ʼV̽chí (sg.)/-ʼü̃̀ (pl.) ‘out’ specifies the figure-ground relation as one of “non-containment”. Likewise, -V̄chì ‘at’ vs -gàchì ‘away’ encode a figure-ground relation of “propinquity” vs “non-propinquity”, respectively. The suffixes -na̽gǘ ‘on’ and -ã́chí ‘upslope’ encode a relation of “support” (with the ground being a horizontal or a slanting surface, respectively), while -ē (sg.)/-ʼü̃̀ (pl.) ‘off’ encodes a relation of “non-support” (irrespective of the configuration of the ground). I tentatively analyze the suffixes -yé ‘UNILOC’ vs -a̽ ‘PLLOC’ as encoding “unilocality” vs “plurilocality” (i.e. contiguity of the figure with a single spot vs several spots of the figure). The last two suffixes of the system are not organized in a pair: -pétǜ ‘across’ encodes “transversality” (whereby the figure gets to find itself at the opposite side of the ground) and -ègù ‘INV’ an inverted spatial relation (often implying that the figure gets back to its initial relation relative to the ground).

After describing the morphology of this system of suffixes and some of its syntactic properties, I will attempt to interpret it from a semantic perspective. Following Levinson & Wilkins’ (2006:3-4) terminology, I will determine, in particular, that these suffixes are not of an angular nature (they do not tell “in which direction from a ground we need to search to find the figure” in configurations where “figure and ground are separated in space”), but of a topological nature (telling in what subtype of contiguity relation the figure stands—or does not stand—relative to the ground in configurations where figure and ground are not separated in space).

Informations : dans le cadre DILIS : Atelier Typologique sémantique – visioconférence : http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/Info/Index.asp?Langue=FR&Page=Agenda&Jour=23&Mois=3&Annee=2021- En ligne

http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

Laboratoire Dynamique du Langage (DDL) – Institut des Sciences de l’Homme – 14 avenue Berthelot – 69007 – Lyon – salle Elise Rivet 

Arrêt : T2 : Centre Berthelot

url : http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

—————————–

• En ligne 23/03/2021 – 10h-12h – Site Cardinal Lemoine – Collège de France

Séminaire : Sémiotique et ontologie : repères historiques et perspectives contemporaines (cours au Collège de France)

– Claudine Tiercelin, Chaire “Métaphysique et philosophie de la connaissance”, Colllège de France, Paris

http://www.college-de-france.fr/site/claudine-tiercelin/Biographie__1.htm

Pour une sémiotique réaliste d’inspiration peircienne

Tenir compte de la réalité sémantique, épistémique et ontique du vague pour rester au plus près du réel.

Le cours de Claudine Tiercelin poursuivra l’examen des liens entre ontologie et sémiotique. Le parcours historique déjà entrepris a montré qu’une réflexion sur les liens que tissent les signes avec l’esprit et le monde n’est pas nécessairement nominaliste. Elle exposera les grands traits d’une ontologie sémiotique et réaliste, ancrée dans la perception et dans l’action, à même de sortir des impasses auxquelles ont conduit, au XXe siècle, différents « tournants ». Le séminaire présentera les recherches récentes (métaphysique, épistémologie, philosophie des sciences) qui éclairent d’un jour nouveau le questionnement auquel invitait déjà Platon dans le Phèdre. Plusieurs ateliers et colloques seront organisés au cours de l’année.

Informations : Les cours seront enregistrés et diffusés sur le site aux dates indiquées- En ligne

https://www.college-de-france.fr/site/claudine-tiercelin/course-2020-2021.htm

Site Cardinal Lemoine – Collège de France – 52 rue du Cardinal Lemoine – 75005 – Paris – Amphithéâtre Maurice Halbwachs – Marcelin Berthelot 

Arrêt : Cardinal Lemoine

url : http://www.college-de-france.fr/site/general/index.htm

—————————–

• En ligne 23/03/2021 – 10h-12h – Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Séminaire : Modèles, dynamiques, corpus (séminaire du laboratoire MoDyCo, UMR 7114 CNRS, Université Paris Ouest Nanterre)

– Laurent Prévot, Laboratoire Parole et Langage, Université Aix-Marseille

https://www.lpl-aix.fr/contact/laurent-prevot/

Analyses quantitatives des énoncés conversationnels

Dans cet exposé, je présenterai trois études collaboratives illustrant mon travail sur les structures linguistiques dans la conversation. Je défendrais la pertinence des méthodes automatiques faiblement supervisées pour travailler les données conversationnelles. Dans l’exposé j’aborderai la question des unités d’analyse (du niveau lexical au niveau discursif), ainsi que celle de la multimodalité au travers une étude sur les « énoncés de feedback ». Concernant les unités d’analyses, je me concentrerai d’une part sur l’identification automatique et l’analyse des « expressions multi-mots » dans la conversation, et d’autre part sur les difficultés spécifiques de la segmentation en unités de discours rencontrées dans la conversation. Je formulerai enfin ce que l’articulation de ces études suggère pour les modèles du dialogue.

Les travaux présentés seront fondés principalement sur les corpus d’anglais conversationnels « Switchboard » et « Fisher » ainsi que les corpus de français conversationnel recueillis au Laboratoire Parole et Langage ces dernières années.

Informations : Lien par zoom : https://us02web.zoom.us/j/87501906531?pwd=aXBDdUFaaHRNOEtkZ1pBUXBhWm1Tdz09
ID de réunion : 875 0190 6531
Code secret : 200042
– En ligne

https://www.modyco.fr/fr/

 – Université Paris Ouest Nanterre La Défense – 200 avenue de la République – 92001 – Nanterre – Bât. René Rémond – 3e étage

Arrêt : RER A : Nanterre université

url : http://www.u-paris10.fr/

—————————–

•  En ligne 23/03/2021 – 12h15-13h45

Conférence : 

– Daniel Mestre, Centre de Réalité Virtuelle de la Méditerranée, Institut des Sciences du Mouvement – Etienne-Jules Marey (ISM), Aix-Marseille Université

– Mylène Pardoen, archéologue en paysage sonore

Quels sont les avancées et les dangers qu’apporte le virtuel

La réalité virtuelle est une technologie encore jeune mais ses applications se multiplient dans tous les secteurs d’activité, la communication, l’enseignement, l’industrie, le commerce, mais aussi dans domaine médical ou culturel. Si la virtual reality permet de simuler des environnements complexes et improbables, d’améliorer la qualité de certaines formations (ingénieurs, chirurgiens), de réduire les coûts de certains prototypes et de faire gagner du temps, elle a aussi le potentiel de changer les perceptions et les interactions entre personnes, ce qui en fait un sujet d’étude important en sciences sociales. Quels sont les opportunités que permet la réalité virtuelle mais aussi quelles sont ses limites et ses risques ?

Informations : Inscription : https://portaildoc.univ-lyon1.fr/bibliotheques/actualites-des-bu/festival-science-et-manga-tout-est-virtuellement-possible#-

 – En ligne

—————————–

•  23/03/2021 – 14h-17h – Laboratoire de Psychologie Sociale – Aix-Marseille Université

Séminaire : Psychologie sociale (séminaire du LPS, EA 849, Aix-Marseille Université)

– A.-M. Vonthron

Titre non précisé

Les séminaires du LPS ont pour objectif de :  
– Diffuser et partager une information sur les thèmes et les travaux propres au LPS contribuant à la réflexion critique sur les orientations des projets de recherche en cours ou en phase préparatoire au sein du laboratoire.    
– Promouvoir des échanges autour de travaux scientifiques extérieurs abordant des thématiques proches ou voisines de celles traitées par le LPS.   
http://lps-aix.fr/

Laboratoire de Psychologie Sociale – Aix-Marseille Université – 29 avenue Robert Schuman – 13621 – Aix-en-Provence

url : http://lps-aix.fr/http://lps-aix.fr/

—————————–

• En ligne 23/03/2021 – 17h15-19h15 – Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive – LAPSCO

Séminaire : Psychologie des catastrophes (Séminaire du Lapsco, université de Clermont Ferrand-CNRS)

– Jean-Claude Croizet , Equipe Macs, CeRCA, Université de Poitiers

Titre non précisé

The aim of this seminar is to bring awareness on the human and psychological dimensions of disasters. We will focus on how concepts, tools and methods from the human sciences in general (and from psychology and cognitive sciences in particular) have been (and can be) used to understand how human communities react to situations of extreme danger. This seminar will consist of 10 sessions of 2 hours, with one hour devoted to the intervention of a specialist and another hour with critical reading and discussion of fundamental texts of the field. The seminar is organized by Guillaume Dezecache (guillaume.dezecache@uca.fr), hosted by the Université Clermont Auvergne, UFR Psychologie, Sciences Sociales et Sciences de l’Éducation, Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (LAPSCO UMR 6024), and supported by CAP2025.
Informations : The seminar is hosted on Microsoft Teams. To register, click here and fill the form (https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSf25REWlJBYZEVouMX1b_qFepcmReFUMHglWzcU3XhOivUlnA/viewform) – En ligne

 – Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive – LAPSCO – 34 avenue Carnot  – 63037 – Clermont-Ferrand

url : http://lapsco.univ-bpclermont.fr/spip.php?article77

—————————–

•  En ligne 24/03/2021 – 09h-18h

Journée : Journée Jean-Louis Signoret. Neuropsychologie, Pandémie et Confinement : Conséquences pour les Patients et Adaptations des Pratiques

 – En ligne

—————————–

•  24/03/2021 – 14h-16h – Domaine universitaire – Maison des Langues et des Cultures 

Séminaire : DEscriptions LInguistiques, COrpus, TAL (séminaire DéLiCorTal, Axe 1 du LIDILEM – EA 609, Université Grenoble Alpes)

– Sandra Lagrange-Lanaspre, Université Grenoble Alpes

Les métaphores verbo-gestuelles dans le raisonnement collectif 

La communication présentera l’état d’avancement d’un travail de thèse basé sur un corpus vidéo de discussions philosophiques recueilli au collège Vercors à Grenoble. Elle exposera la méthodologie retenue, ainsi que les principales analyses dégagées en s’appuyant sur le visionnage d’extraits courts du corpus. Elle sollicitera les avis critiques du public sur la démarche mise en place.
Le séminaire DéLiCorTal (DEscriptions LInguistiques, COrpus, TAL) de l’axe 1 du LIDILEM, auquel participent des étudiants en Master, des doctorants et des enseignants chercheurs, organise des séances mensuelles autour des deux lignes directrices de l’Axe 1 : les recherches en descriptions linguistiques (syntaxe, sémantique, pragmatique) sur corpus et en traitement automatique des langues. Les séances sont ouvertes à tous les membres du LIDILEM, ainsi qu’à des participants extérieurs. 

Le séminaire accueille des chercheurs invités de France ou de l’étranger, spécialistes des différents domaines des Sciences du langage. Il a également pour objectif de faire mieux connaître les travaux en cours de tous les membres de l’équipe.

Informations : Séminaire Phileduc- 

https://lidilem.univ-grenoble-alpes.fr/

Domaine universitaire – Maison des Langues et des Cultures  – 1141 avenue Centrale – 38400 – Saint-Martin-d’Hères

Arrêt : Tram B ou C : Bibliothèques Universitaires 

—————————–

• En ligne 24/03/2021 – 14h-16h – Laboratoire de Psychologie : Cognition, Comportement, Communication (LP3C) – Université de Rennes 2

Séminaire : Psychologie, Cognition, Comportement, Communication (Laboratoire de , LP3C), Université Rennes 2 

– Mylène Jaccoud, Faculté des arts et des sciences – École de criminologie, Université de Montréal

la recherche qualitative, ses enjeux épistémologiques et ses méthodologies
Ce séminaire sera articulé autour de 3 points :

1/ l’épistémologie de la recherche qualitative et sa contribution dans les sciences humaines et sociales
2/ les méthodes de collecte et d’analyse de données
3/ les critères de scientificité

Informations : Séminaire Axe 2 — Influences et comportement – visioconférence : voir modalité sur la page web du site : https://www.lp3c.fr/evenements/– En ligne

https://www.lp3c.fr/actualites/

Laboratoire de Psychologie : Cognition, Comportement, Communication (LP3C) – Université de Rennes 2 – place du Recteur Henri Le Moal – 35000 – Rennes

url : https://www.lp3c.fr/

—————————–

•  En ligne 24/03/2021 – 17h

Séminaire : NeuRise – neuroscience at the intersection of experiement and theory

– Matthew Perich, Mount Sinai

Inferring brain-wide interactions using data-constrained recurrent neural network models

WWNeuRise wants to give Neuroscience PhD students and PostDocs an opportunity to present their work to a wide expert audience, thus providing first-hand research results. The talks will take place every other week on Wednesdays at 5 pm (CET), featuring 2 presentations of 30 minutes, followed by a “meet the speaker” session. Talks will be streamed on Crowdcast. 

https://neurise.github.io/project/inter-areal/

 – En ligne

—————————–

•  En ligne 24/03/2021 – 17h

Séminaire : NeuRise – neuroscience at the intersection of experiement and theory

– Evren Gocken, Carnegie Mellon University

Titre non p récisé

WWNeuRise wants to give Neuroscience PhD students and PostDocs an opportunity to present their work to a wide expert audience, thus providing first-hand research results. The talks will take place every other week on Wednesdays at 5 pm (CET), featuring 2 presentations of 30 minutes, followed by a “meet the speaker” session. Talks will be streamed on Crowdcast. 

https://neurise.github.io/project/inter-areal/

 – En ligne

—————————–

•  25/03/2021 – 15h-17h – EHESS 

Séminaire : Des « arts de penser » les mathématiques :
introduction et études de cas en ethnomathématique

– Marc Chemillier, Cams, EHESS, Paris

– Rosalia Martinez, CNRS, CREM-LESC, & Université Paris 8

Musique, mathématiques et textiles

Qu’a-t-on à gagner sur le plan épistémologique à élargir notre point de vue sur les mathématiques en y incluant l’ensemble des activités à caractère « arithmétique », « géométrique », ou encore « algorithmique » (tressage, divination, navigation, jeux, musique, etc.), pratiquées dans le passé et/ou de nos jours dans diverses sociétés ? Dans un premier temps, le séminaire abordera cette question centrale de l’ethnomathématique par une introduction des travaux menés depuis quelques décennies dans ce jeune champ interdisciplinaire. Dans un second temps, nous présenterons des recherches actuelles visant à étudier différentes pratiques mathématiques impliquées dans des activités procédurales/techniques (production textile, jeux de ficelle, pliage de papier), musicales, et de comptage.

http://www.sphere.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article1105

 – EHESS  – 105 boulevard Raspail – 75006 – Paris – 3e étage – salle 9 ;  – salle 9

Arrêt : Rennes (L12) ou St Placide (L12)

url : http://www.ehess.fr/fr/

—————————–

•  25/03/2021 – 13h30-15h30 – Laboratoire sur les Interaction Cognition, Action et Emotion (LICAE) – Université Paris-Nanterre

Séminaire : Les Interaction Cognition, Action et Emotion (séminaire du Laboratoire sur -LICAE-Université Paris Nanterre)

– René Farcy, Laboratoire Aimé Cotton -Orsay

Cannes Blanches Electroniques de type LIDAR : du fantasme de la substitution sensorielle à la réalité du terrain

Nous venons de la physique appliquée et avons commencé à travailler sur les cannes blanches  électroniques  en  1991,  influencés  par  les  travaux  sur  la  plasticité  céré-brale,  mais  avec  la  volonté  de  fournir  aux  déficients  visuels  un  service  fonctionnel en  priorité. Actuellement  nous  avons 800 non-voyants de catégorie 4 ou 5 utilisant nos dispositifs au quotidien pour l’ensemble de leurs déplacements. Nous allons dé-crire ces presque 30 années de cheminement, l’évolution des idées, les différentes générations  d’appareils  confrontées  avec  le  réel,  les  succès  et  les  échecs.  A -ton besoin de mieux comprendre et analyser le comportement humain pour progresser ? A -t -on besoin de technologies plus performantes?  A -t on besoin de meilleures IRM,  Pet-scan  etc.?  Probablement  pas.  La  priorité  est  de  sortir ce  domaine  de  re-cherche  de  la  scolastique  moyenâgeuse.  Les  outils  pour  le  faire  sont  maîtrisés  de-puis près de 3000 ans mais étonnamment pas encore mis en œuvre…

https://185053a5-20d7-4ab4-be73-6b4f01d4f36f.filesusr.com/ugd/7f0223_809edfb7930e4df381b1abd09ac95d68.pdf

Laboratoire sur les Interaction Cognition, Action et Emotion (LICAE) – Université Paris-Nanterre – 200 avenue de la République – UFR STAPS, Bâtiment Alice Milliat – 92000 – Nanterre

Arrêt : RER A, Station Nanterre-Université

url : https://licaenanterre.wixsite.com/licae

—————————–

• En ligne 25/03/2021 – 16h-17h – Ecole normale supérieure – ENS Lhomond

Séminaire : Modèles et sciences des données (ENS-Data Science colloquium)

– Caroline Uhler, MIT, USA

Causality and Autoencoders in the Light of Drug Repurposing for COVID-19

Massive data collection holds the promise of a better understanding of complex phenomena and ultimately, of better decisions. An exciting opportunity in this regard stems from the growing availability of perturbation / intervention data (genomics, advertisement, education, etc.). In order to obtain mechanistic insights from such data, a major challenge is the integration of different data modalities (video, audio, interventional, observational, etc.). Using genomics as an example, I will first discuss our recent work on coupling autoencoders to integrate and translate between data of very different modalities such as sequencing and imaging. I will then present a framework for integrating observational and interventional data for causal structure discovery and characterize the causal relationships that are identifiable from such data. We then provide a theoretical analysis of autoencoders linking overparameterization to memorization. In particular, I will characterize the implicit bias of overparameterized autoencoders and show that such networks trained using standard optimization methods implement associative memory. We end by demonstrating how these ideas can be applied for drug repurposing in the current COVID-19 crisis. 

his colloquium is organized around data sciences in a broad sense with the goal of bringing together researchers with diverse backgrounds (including for instance mathematics, computer science, physics, chemistry and neuroscience) but a common interest in dealing with large scale or high dimensional data.

Informations : en visioconference : https://data-ens.github.io/seminar/– En ligne

https://data-ens.github.io/seminar/

 – Ecole normale supérieure – ENS Lhomond – 24 rue Lhomond – 75005 – Paris – physic dpt – room CONF IV 

Arrêt : Censier Daubenton ; RER B : Luxembourg

url : http://www.ens.fr/

—————————–

• En ligne 25/03/2021 – 16h-17h30 – Institut Rhône-Alpins des Systèmes Complexes – IXXI

Séminaire : Les engagements épistémiques des théories de la complexité (Institut Rhônalpin des systèmes complexes)

– Victor Lefèvre, IHPST, CNRS, Paris

The monetization of ecosystemic services

The conference “Epistemic commitments of complexity theories” aims at gathering practitioners of the field, as well as researchers in philosophy, history, sociology, in order to address the axiological, ideological and political aspects of some of the most important complexity theories: complex systems sciences (Santa Fe Institute style), cybernetics and systemics (autopoiesis, Hayekian neoliberalism, Odum ecology, etc.)… Several social and human science works have shown how science and knowledge are not merely a world of ideas. Scientific theories are embedded in different practices, techniques, ontologies, institutions, materiality, norms, and ideologies (Hackett et al., 2008). Scientific narratives, theories, models, and even equations are – despite their often supposed neutrality – carriers of normative and political viewpoints that must be explicated and democratically debated (Granjou & Arpin, 2015; Knorr-Cetina, 1982; Jasanoff, 2015; Vieille-Blanchard, 2007).
Following such an anthropological take on complexity theories, this workshop will address the normative, ideological and political underpinnings of complexity science, including questions such as:
    What kind of ontology of the social world is implicit in complexity theories?
    What performative and normative effects do such ontologies have on complexity specialists’ views of politics?
    • What are complexity specialists’ commitments in the academic, social, economic, and political fields? 

Informations : – En ligne

http://www.ixxi.fr/agenda/seminaires/les-engagements-epistemiques-des-theories-de-la-complexite

 – Institut Rhône-Alpins des Systèmes Complexes – IXXI – 46 allée d’Italie – 69007 – Lyon

Arrêt : Place Jean Jaurès

url : http://www.ixxi.fr/?p=2301

—————————–

• En ligne 25/03/2021 – 16h-17h30 – Institut Rhône-Alpins des Systèmes Complexes – IXXI

Séminaire : Les engagements épistémiques des théories de la complexité (Institut Rhônalpin des systèmes complexes)

– Antoine Dolez, Mesopolhis, UMR 7064, CNRS-Sciencespo-Aix-marseille université

https://www.lames.cnrs.fr/spip.php?article1675

Three visions of the futures of forests in a changing climate: the epistemic commitments of forest scientists

The conference “Epistemic commitments of complexity theories” aims at gathering practitioners of the field, as well as researchers in philosophy, history, sociology, in order to address the axiological, ideological and political aspects of some of the most important complexity theories: complex systems sciences (Santa Fe Institute style), cybernetics and systemics (autopoiesis, Hayekian neoliberalism, Odum ecology, etc.)… Several social and human science works have shown how science and knowledge are not merely a world of ideas. Scientific theories are embedded in different practices, techniques, ontologies, institutions, materiality, norms, and ideologies (Hackett et al., 2008). Scientific narratives, theories, models, and even equations are – despite their often supposed neutrality – carriers of normative and political viewpoints that must be explicated and democratically debated (Granjou & Arpin, 2015; Knorr-Cetina, 1982; Jasanoff, 2015; Vieille-Blanchard, 2007).
Following such an anthropological take on complexity theories, this workshop will address the normative, ideological and political underpinnings of complexity science, including questions such as:
What kind of ontology of the social world is implicit in complexity theories?
What performative and normative effects do such ontologies have on complexity specialists’ views of politics?
• What are complexity specialists’ commitments in the academic, social, economic, and political fields? 

Informations : – En ligne

http://www.ixxi.fr/agenda/seminaires/les-engagements-epistemiques-des-theories-de-la-complexite

 – Institut Rhône-Alpins des Systèmes Complexes – IXXI – 46 allée d’Italie – 69007 – Lyon

Arrêt : Place Jean Jaurès

url : http://www.ixxi.fr/?p=2301

—————————–

• En ligne 25/03/2021 – 16h-18h – Laboratoire de Psychologie : Cognition, Comportement, Communication (LP3C) – Université de Rennes 2

Séminaire : Psychologie, Cognition, Comportement, Communication (Laboratoire de , LP3C), Université Rennes 2 

– Louis Cellier, Cellule juridique, Rennes 2

Présentation des données personnelles – RGPD et Données de recherche

• Présentation générale du règlement général à la protection des données
• Application des règles en matière de protection des données à la recherche: présentation de notices d’information, de formulaires de consentement, etc.
• Questions

Informations : Séminaire Axe 4 — Variabilités, évaluation, remédiation
 – visioconférence : voir modalité sur la page web du site : https://www.lp3c.fr/evenements/- En ligne

https://www.lp3c.fr/actualites/

Laboratoire de Psychologie : Cognition, Comportement, Communication (LP3C) – Université de Rennes 2 – place du Recteur Henri Le Moal – 35000 – Rennes

url : https://www.lp3c.fr/

—————————–

• En ligne 26/03/2021 – 10h30 – Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Séminaire : Ethologie Cognition Développement (séminaire du LECD, EA 3456, Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

– Romain di Statsi

Titre non précisé

Le laboratoire d’Ethologie, Cognition, Développement est la suite logique de l’évolution d’une équipe d’éthologie et communication acoustique créée en 1989. Cette équipe constituée alors de trois titulaires (Michel Kreutzer, Gérard Leboucher et Eric Vallet) et de doctorants était alors uniquement orientée vers l’étude du chant lors des choix de partenaires chez les oiseaux chanteurs. La sélection sexuelle constituait son cadre théorique.

Informations : présentation sur teams. Contacter le laboratoire pour la connexion. – En ligne

http://lecd.u-paris10.fr/actualites/

 – Université Paris Ouest Nanterre La Défense – 200 avenue de la République – 92001 – Nanterre – Bât. BSL – 1er étage – salle de réunion 

Arrêt : RER A : Nanterre université

url : http://www.u-paris10.fr/

—————————–

• En ligne 26/03/2021 – 11h – Institut des Neurosciences Paris-Saclay

Séminaire : Neuro-PSI (conférences de l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay, UMR 9197 CNRS, Université Paris-Sud

– Virginie  Van Wassenhove, Cognition & Brain Dynamics, NeuroSpin, INSERM

Titre non précisé – perception/cognition temporelle

Le cycle de conférences « Vendredis de Neuro-PSI » a comme but d’assurer une animation scientifique de qualité au sein de l’Institut Neuro-PSI et de permettre un échange scientifique et humain accru entre les membres des différentes Unités qui composent l’Institut ainsi qu’avec nos collègues d’autres laboratoires des campus de Gif-Orsay et plus largement de la région Ile-de-France.     
Toutes les conférences sont libres d’accès. Nous vous invitons dès maintenant à réserver les vendredis entre onze heures et midi pour participer à ces rencontres scientifiques d’intérêt général. 

Informations : invité par François Rouyer – En visioconférence- En ligne

http://neuro-psi.cnrs.fr/spip.php?article89

 – Institut des Neurosciences Paris-Saclay – 1 avenue de la Terrasse – b^t. 32 – 91198 – Gif-sur-Yvette – Bât. 32 – salle de conférences Alfred Fessard  

url : https://neuropsi.cnrs.fr/fr/contact/

—————————–

•  26/03/2021 – 11h – IBCG – Université Paul Sabatier – Toulouse 3

Séminaire : Neurosciences (séminaire de l’axe-, Centre de Biologie Intégrative (CBI), Université Paul Sabatier, Toulouse)

Titre et intervenant non précisés

https://cbi-toulouse.fr/fr/seminaire

IBCG – Université Paul Sabatier – Toulouse 3 – 118 route de Narbonne – 31062 – Toulouse   – salle de l’IBCG 

Arrêt : Université Paul Sabatier

—————————–

• En ligne 26/03/2021 – 11h-12h30 – Maison des Sciences Economiques

Séminaire : Economie et Psychologie (séminaire de l’Ecole d’économie de Paris)

– Emmanuel Kemel, Laboratoire GREG-HEC, CNRS UMR 2959, HEC Paris

Titre non précisé

The Economics and Psychology Seminar is dedicated to research in behavioral and experimental economics. It is open to specialists in various fields such as economics, psychology, sociology, philosophy, and neuroscience.

Informations : – En ligne

http://www.parisschoolofeconomics.eu/fr/recherche-academique/seminaires/economie-et-psychologie/

 – Maison des Sciences Economiques – 112 boulevard de l’Hôpital – 75647 – Paris – niveau bleu

Arrêt : Campo Formio (L5)

url : http://mse.univ-paris1.fr/

—————————–

• En ligne 26/03/2021 – 11h30-12h30 – Campus de l’Université Bordeaux – Institut François Magendie

Séminaire : Bordeaux Neurosciences (séminaire et conférence FBN, Bordeaux Neurocampus, Université Bordeaux Segalen)

– Giuliano Pergola, Department of Basic Medical Science, Neuroscience and Sense Organs, University of Bari Aldo Moro – Italy

Polygenic risk for psychiatric disorders and postmortem co-expression provide different perspectives on the relationship between genetic variation and cognition

The talk will give a general perspective on polygenic risk and use the publication A miR-137-related biological pathway of risk for Schizophrenia is associated with human brain emotion processing as a case study. 

Genome-Wide-Association studies have involved miR-137 in schizophrenia. However, the biology underlying this statistical evidence is unclear. Statistical polygenic risk for schizophrenia is associated with working memory, while other biological evidence involves miR-137 in emotion processing. We investigated the function of miR-137 target schizophrenia risk genes in humans.
We identified a prefrontal co-expression pathway of schizophrenia-associated miR-137 targets and validated the association with miR-137 expression in neuroblastoma cells. Alleles predicting greater co-expression of this pathway were associated with greater prefrontal activation during emotion processing in two independent cohorts of healthy volunteers (N1=222; N2=136). Statistical polygenic risk for schizophrenia was instead associated with prefrontal activation during working memory.
A co-expression pathway links miR-137 and its target genes to emotion processing and risk for schizophrenia. Low prefrontal miR-137 expression may be related with SCZ risk via increased expression of target risk genes, itself associated with increased prefrontal activation during emotion processing.

Informations : On Zoom. Link will be sent my email. https://www.bordeaux-neurocampus.fr/event/webinar-giulio-pergola/ – Invited by Susanna Pietropaolo (INCIA)- En ligne

https://www.bordeaux-neurocampus.fr/agenda/

Campus de l’Université Bordeaux – Institut François Magendie – 146 rue Léo Saignat – 33077 – Bordeaux

Arrêt : http://www.inb.u-bordeaux2.fr/siteneuro2/

url : http://www.inb.u-bordeaux2.fr/

—————————–

•  26/03/2021 – 14h-15h30 – Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP)

Séminaire : Phonétique et phonologie (séminaire du LPP, UMR 7018 CNRS, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)

– Michele Gubian, IPS, LMU Munich

Titre non précisé

S-RPP est un forum pour les présentations et les discussions des travaux de recherche actuels en phonétique et en phonologie.

https://lpp.in2p3.fr/lagenda/

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP) – 19 rue des Bernardins – 75005 – Paris – 1er étage – salle Rousselot 

Arrêt : Maubert-Mutualité

url : http://lpp.univ-paris3.fr/

—————————–

•  26/03/2021 – 14h30 – Campus Santé – Institut de Neurosciences de la Timone (INT)

Séminaire : Neurosciences de la Timone (séminaire de l’Institut de- (INT), Marseille)

– Julien Bouvier, Neuro-PSI, Gif sur Yvette

Titre non précisé

Informations : Invité par Nicolas Wanaverbecq

http://www.int.univ-amu.fr/seminaires

Campus Santé – Institut de Neurosciences de la Timone (INT) – 27 boulevard Jean Moulin  – 13005 – Marseille
 – RdC – salle de conférence 

Arrêt : Ligne 1 direction « La Fourragère », arrêt « La Timone » sortie « Hopital de la Timone »

url : http://www.int.univ-amu.fr

—————————–

• En ligne 26/03/2021 – 15h – EHESS 

Séminaire : Systèmes complexes en sciences sociales (séminaire du CAMS, UMR 8557, CNRS-EHESS)

– Luc Behagel, PSE – Ecole d’économie de Paris – INRAE

Directing job search: large scale experiments

We analyze the employment effects of directing job seekers’ applications towards establishments likely to recruit, building upon an existing Internet platform developed by the French public employment service. Our two-sided randomization design, with about 1.2 million job seekers and 100,000 establishments, allows to precisely estimate supply- and demand-side effects. We find a 2% increase in job finding rates among women, while establishments advertised on the website increase their hirings on indefinite duration contracts by 3%.

De nombreux phénomènes socio-économiques résultent d’effets de groupes, de phénomènes de diffusion et de contagion sociale : leur compréhension théorique repose sur une modélisation des interactions sociales. 

Dans le cadre général de l’étude des « systèmes complexes », des travaux récents sur la modélisation des interactions sociales se développent à l’interface entre la théorie microéconomique standard, où l’interaction se fait via le système des prix, la théorie des jeux, qui modélise les interactions de nature stratégiques, et la physique statistique qui donne des outils pour décrire un comportement collectif à partir d’une description des comportements individuels. 

L’objectif de ce séminaire est de présenter des travaux récents, leurs fondements méthodologiques et outils théoriques, et d’explorer de nouvelles pistes de recherche dans ce domaine, notamment celles qui s’appuient sur l’analyse de grandes bases de données. On privilégiera les approches prenant en compte l’hétérogénéité des préférences et comportements individuels, et la spatialité des interactions (prise en compte de la structure du réseau d’interaction). Les outils que nous rencontrerons seront-ils souvent ceux de la physique statistique des systèmes désordonnés, des équations aux dérivées partielles (EDP) en milieu hétérogène, de la théorie des jeux, de la théorie des graphes et de l’analyse de réseaux, ainsi que ceux de la simulation numérique dite « multi-agents ».

Informations : Pour participer au séminaire, merci de vous inscrire sur Listsem https://listsem.ehess.fr/. Le code d’accès sera envoyé à tous les inscrits.
– En ligne- accès libre

http://cams.ehess.fr/systemes-complexes-en-sciences-sociales/

 – EHESS  – 105 boulevard Raspail – 75006 – Paris – 4e étage – salle A4-47 

Arrêt : Rennes (L12) ou St Placide (L12)

url : http://www.ehess.fr/fr/

**********************

semaine du 15 au 21 mars 2021

**********************

•  15/03/2021 – 09h-22h – Partout en France

Conférence : Semaine du cerveau 2021

 – Partout en France

—————————–

•  15/03/2021 – 13h30-14h30 – Campus St Charles

Séminaire : Neurosciences cognitives (séminaire du LNC, UMR 7291 CNRS, Fédération de Recherche 3C – Comportement Cerveau Cognition, Aix-Marseille Université)

– Jean Laurens, Ernst Strüngmann Institute (ESI) for Neuroscience in Cooperation with Max Planck Society, Frankfurt Germany

http://www.college-de-france.fr/chaires/chaire8/equipes/people/Laurens/index.htm

Three-dimensional Head Direction Cells in rodents

Here I show that head direction (HD) cells in mice encode a 3D neural compass. We recorded the responses of HD cells in the Anterior Thalamus, Cingulum fiber bundle and Retrosplenial Cortex of mice across the entire range of 3D head orientations. The 3D responses of HD cells can be decomposed into a 1D azimuth component that encodes head orientation in the horizontal plane, and a 2D pitch/roll component that encodes head orientation relative to vertical: the azimuth component is visually anchored, whereas the vertical component is anchored to gravity. I propose a conceptual framework of 3D orientation encoding in the HD system which is compatible with previous finding in bats, primates and rodents.

https://lnc.univ-amu.fr/fr/archives-seminaires

 – Campus St Charles – 3 place Victor-Hugo – 13003 – Marseille   

Arrêt : St Charles, Gare SNCF

—————————–

•  15/03/2021 – 14h – Université Paris Descartes – Institut de Psychologie – Centre Henri Piéron

Séminaire : Psychologie sociale : menaces et société (séminaire du LPS, EA 4471, UFR de Psychologie – Université Paris Descartes)

– Odile Rohmer, Université de Strasbourg

Approcher les jugements et attitudes à l’égard du handicap : Apport des modèles sur les relations intergroupes et des paradigmes de la cognition sociale

Ce séminaire propose un regard réflexif sur mon travail de recherche durant ces 20 dernières années. Il tentera de montrer comment un intérêt très finalisé vis-à-vis de la question du handicap et des discriminations a pu s’enrichir des modèles théoriques et outils méthodologiques relevant du champ des relations intergroupes, et plus largement de la cognition sociale. Il visera également à souligner comment la “crise de la replicabilité” et les nouvelles pratiques de recherche ont permis de questionner les résultats obtenus, de les ancrer dans les questions théoriques d’intérêt et de développer de nouvelles perspectives.

Les recherches menées par notre laboratoire se centrent sur les réactions aux situations menaçantes, c’est-à-dire les situations dont les conséquences sont évaluées négativement et le potentiel (individuel et/ou collectif) pour leur faire face est jugé insuffisant.

Informations : Lien zoom: https://u-paris.zoom.us/j/81565150311?pwd=aS8zbnJicFN0RTJrUVNQYUVYM1R5dz09
ID de réunion : 815 6515 0311
Code secret : 755398
http://lps.recherche.parisdescartes.fr/category/seminaires/

Université Paris Descartes – Institut de Psychologie – Centre Henri Piéron – 71 avenue Edouard Vaillant – 92774 – Boulogne-Billancourt – salle 5028 

Arrêt : Marcel Sembat (L9) ; RER C: Issy-Val de Seine ; Bus 123, 126, 175

url : http://www.psychologie.parisdescartes.fr/

—————————–

• 15/03/2021 – 14h – Campus Lettres et Sciences Humaines – Université Nancy 2

Séminaire : Analyse et traitement informatique de la langue française (séminaires de l’ATILF, UMR 7118, Université de Lorraine)

– Jeanne-Marie Debaisieux, Lattice, Université Sorbonne Nouvelle

Une histoire de corpus

L’exposé portera sur les différentes étapes de la constitution d’un corpus oral informatisé : recueil des données, transcription, alignement, méta-données, annotation et interface de requêtes, et l’apport d’un tel outil à la linguistique descriptive et à la didactique de la langue française.
Les séminaires de l’ATILF ont pour objectif de :
– promouvoir des échanges autour des projets scientifiques de l’ATILF ou de projets extérieurs abordant une thématique voisine ;  
– diffuser et partager une information sur les thèmes et travaux propres à l’UMR contribuant à la réflexion critique sur les orientations des projets de recherche en cours ou en phase préparatoire au sein du laboratoire.  

Informations : Libre accès au lien de connexion

Campus Lettres et Sciences Humaines – Université Nancy 2 – Boulevard Albert 1er – 54000 – Nancy – Bât. A – salle Paul Imbs 

—————————–

•  15/03/2021 – 14h-17h – En ligne

Séminaire : Grammaires créoles (réunion de travail du GRGC, laboratoire Structures Formelles du Langage (SFL), UMR 7023 CNRS, Université Paris 8)

– Silvia Kouwenberg, University of the West Indies

Disentangling SLA and Creole Genesis

Informations : visioconférence – https://www.umr7023.cnrs.fr/seminaire-grammaires-creoles

http://www.umr7023.cnrs.fr/seminaire-grammaires-creoles

 – En ligne

—————————–

•  15/03/2021 – 15h15 – University College London – Institute of Cognitive Neuroscience

Séminaire : ICN seminar

  • Rany Abend, University of Reading
    Something bad might happen: On the psychobiological mechanisms of adaptive and maladaptive fear
  • Every week during term time, the Institute of Cognitive Neuroscience invites an external speaker to present their work, discuss and mutually inspire. This series of seminars is open to all

Informations : Host: Vincent Walsh

https://www.ucl.ac.uk/icn/seminars

University College London – Institute of Cognitive Neuroscience – 17 Queen Square – WC1N  3AR – London

url : http://www.icn.ucl.ac.uk/

—————————–

•  15/03/2021 – 15h30-16h30 – En ligne

Séminaire : Université populaire de Marseille – Langage

– Amelia Pettirossi, Laboratoire de Phonétique et Phonologie, Paris

La dysphonie chez les professeures des écoles : perception et représentations

La gratuité des séances est le principe de base : cependant l’adhésion à l’association qui porte ce projet est un acte de soutien et d’engagement culturel.

Informations : – Entrée libre

http://upop.info/

 – En ligne

—————————–

•  15/03/2021 – 16h – En ligne

Séminaire : Vision Action Cognition (séminaire du VAC, EA 7326, Institut de Psychologie, Université Paris Descartes)

– Cécile Vuellings, Smith-Kettlewell Eye Research Institute, San Francisco, USA

Stratégie visuelle adaptative chez les individus avec dégénérescence maculaire .

La dégénérescence maculaire (DM) est une cause majeure de perte de vision centrale ; elle affecte la partie centrale de la rétine autour de la fovéa, qui offre une vision claire et nette des objets observés. Lorsque la DM affecte les fovéas bilatéralement, cela se traduit par un scotome binoculaire qui compromet à la fois la vision avec haute acuité et les mouvements oculaires. En conséquence, les individus avec DM adoptent une partie alternative et saine de la rétine (appelée « preferred retinal locus » ou PRL) qui est utilisée pour la fixation et la référence oculomotrice. Pourtant, les individus avec DM ont toujours des difficultés dans les tâches de la vie quotidienne car ils ne sont généralement pas conscients de l’emplacement et de l’étendue de leur scotome, qui peut dissimuler la vision d’objets dans la direction du regard.

Les méthodes actuelles de cartographie détaillée des scotomes sont principalement monoculaires ; très peu de méthodes offrent le même niveau de précision pour le scotome binoculaire, alors que c’est lui qui détermine la vision résiduelle fonctionnelle des patients. Dans ce talk, je présenterai d’abord une nouvelle méthode basée sur l’utilisation d’un eye-tracker pour cartographier précisément le scotome binoculaire. Par la suite, je présenterai comment nous utilisons cette carte détaillée pour étudier, dans une tâche de recherche visuelle, comment les saccades oculaires compensent le scotome, qui dissimule certaines partie de la scène visuelle.

Informations : Étant donné le contexte sanitaire, ce séminaire, gratuit et accessible à toutes et tous, aura lieu en distanciel. Un lien de connexion (Zoom) vous sera envoyé suite à votre inscription à l’adresse suivante: marine.vassard@parisdescartes.fr

http://recherche.parisdescartes.fr/VAC

 – En ligne

—————————–

•  15/03/2021 – 16h – Parc scientifique et technologique de Luminy – Institut de Neurobiologie de la Méditerranée (INMED)

Séminaire : Neurobiologie de la Méditerranée (séminaire de l’Institut de -, (INMED) UMR 1249 INSERM/AMU, Marseille)

– Jeffrey Stogsdill, Harvard University, USA

Subtype-specific neuron to microglia communication of the neocortex

Microglia are the tissue resident macrophages of the brain that play critical roles in neural development and neuronal circuit function in health and disease. These brain-locked cells exist in multiple transcriptional states, yet it is poorly understood how these states are established, and whether they are influenced by their cellular environment. Furthermore, there is a lack of understanding of the bidirectional, cellular communication between neurons and microglia under homeostatic conditions. In our most recent work, we combine immunohistochemistry, single cell sequencing technology and advanced bioinformatic analyses to uncover the nuanced interaction between pyramidal neuron class identity and microglia of the cerebral cortex layers. We find that microglia density and state identity are instructed by the composition of local pyramidal neuron subtypes. By selectively altering the identity or laminar distribution of pyramidal neurons, we examine a profound and coordinated shift in the density and transcriptional status of local, layer-specific microglia. We then construct a neuroimmune ligand-receptor atlas between individual classes of excitatory neurons and microglial states by harnessing their single cell transcriptomes. This bioinformatic ligand-receptor interactome unmasks the rules of neuron-to-microglia communication including interactions driven by neuronal class identity or communication shared among all excitatory neurons and microglia. Our findings highlight the fundamental role that neuronal identity plays in locally controlling microglia and uncover previously unappreciated nuance in neuron-microglia interaction.

Informations : Invited by: Alla SOLOD & Robin DARD
Participer à la réunion Zoom
https://zoom.us/j/97352910495?pwd=V3hkdmowdkxOV1dhYVhQUjJFY1dkZz09 -ID de réunion : 973 5291 0495 Code: QQb4Ur

http://www.inmed.fr/evenement

Parc scientifique et technologique de Luminy – Institut de Neurobiologie de la Méditerranée (INMED) – 163 avenue de Luminy – 13009 – Marseille  – salle de conférence 

Arrêt : Luminy

url : http://www.inmed.fr/

—————————–

•  15/03/2021 – 16h30-17h – En ligne

Séminaire : Université populaire de Marseille – Langage

– Alexia Mattei, Laboratoire Parole et Langage, université Aix-Marseille

– Annabelle Capel, Hôpital La Conception, Marseille

Les professionnels de la voix : bilan vocal adapté. L’exemple des enseignants

La gratuité des séances est le principe de base : cependant l’adhésion à l’association qui porte ce projet est un acte de soutien et d’engagement culturel.

Informations : – Entrée libre

http://upop.info/

 – En ligne

—————————–

•  15/03/2021 – 17h – Université Paul Valéry Montpellier 3

 : DIPRALANG (séminaire du laboratoire de sociolinguistique, d’anthropologie des pratiques langagières et de didactique des langues-cultures, EA 739, Université Paul Valéry – Montpellier 3)

– Chrystelle Burban, Université Paul Valery, Montpellier 3

L’immersion linguistique et le discours d’opposition citoyen en Catalogne

Partant du principe que dans une politique de normalisation linguistique institutionnalisée les représentations et attitudes linguistiques sont déterminantes dans la supération du conflit linguistique, nous allons analyser, dans le contexte particulier de la Catalogne, le discours de citoyens en opposition avec le modèle scolaire qui y prévaut actuellement. Sur la base d’un corpus de discussions extraites de plateformes opposées à l’immersion linguistique présentes sur les réseaux sociaux, nous analyserons les représentations linguistiques des participants et évaluerons leur impact en général et sur la politique linguistique de la Generalitat.

Informations : Compte tenu des contraintes sanitaires, le séminaire sera diffusé en ligne via l’espace Moodle spécialement créé à cet effet. Vous pouvez vous inscrire en utilisant l’URL suivante : https://moodle.univ-montp3.fr/course/view.php?id=4747

https://dipralang.www.univ-montp3.fr/

 – Université Paul Valéry Montpellier 3 – Route de Mende – 34199 – Montpellier – Bât. E – salle Jourda 

url : http://www.univ-montp3.fr/

—————————–

• 15/03/2021 – 17h-19h – En ligne

Séminaire : The Sublime and Aesthetic Experiences (séminaire SublimÆ de l’Institut Jean-Nicod, UMR 8129 CNRS-EHESS-ENS, Paris)

– Emily  Brady, Texas A&M University

The Sublime and Wonder

Funded by IRIS (Initiative de Recherches Interdisciplinaires et Stratégiques), « Création, cognition, société » (CCS), Paris Sciences et Lettres (PSL).

http://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/seminaires/sublimae-1484/

 – En ligne

—————————–

•  16/03/2021 – 09h-22h – Partout en France

Conférence : Semaine du cerveau 2021

https://www.semaineducerveau.fr/

– Partout en France

—————————–

•  16/03/2021 – 10h-12h – Site Cardinal Lemoine – Collège de France

Séminaire : Sémiotique et ontologie : repères historiques et perspectives contemporaines (cours au Collège de France)

– Claudine Tiercelin, Chaire “Métaphysique et philosophie de la connaissance”, Colllège de France, Paris

http://www.college-de-france.fr/site/claudine-tiercelin/Biographie__1.htm

Le cours de Claudine Tiercelin poursuivra l’examen des liens entre ontologie et sémiotique. Le parcours historique déjà entrepris a montré qu’une réflexion sur les liens que tissent les signes avec l’esprit et le monde n’est pas nécessairement nominaliste. Elle exposera les grands traits d’une ontologie sémiotique et réaliste, ancrée dans la perception et dans l’action, à même de sortir des impasses auxquelles ont conduit, au XXe siècle, différents « tournants ». Le séminaire présentera les recherches récentes (métaphysique, épistémologie, philosophie des sciences) qui éclairent d’un jour nouveau le questionnement auquel invitait déjà Platon dans le Phèdre. Plusieurs ateliers et colloques seront organisés au cours de l’année.

https://www.college-de-france.fr/site/claudine-tiercelin/course-2020-2021.htm

Site Cardinal Lemoine – Collège de France – 52 rue du Cardinal Lemoine – 75005 – Paris – Amphithéâtre Maurice Halbwachs – Marcelin Berthelot 

Arrêt : Cardinal Lemoine

url : http://www.college-de-france.fr/site/general/index.htm

—————————–

•  16/03/2021 – 10h30-12h – ENS

Séminaire : Langues, Textes, Traitements Informatiques, Cognition (conférence du labex TransferS, Lattice, UMR 8094 CNRS-ENS-Univ. Sorbonne Nouvelle)

– Eric Corre

« Information structure » (ou « communicative sentence articulation », Kiss 2008) et synonymies aspectuelles : pour une pragmatique discursive intégrée à la grammaire

Un grand nombre de cadres théoriques linguistiques contemporains ont intégré la perspective fonctionnelle pragmatique nommée « structure informationnelle » (information structure, ou communicative sentence articulation, Kiss 2008) dans la structure même des phrases/énoncés. La liste est longue des tenants de cette approche : outre le pionnier reconnu Henri Weil (1844), on peut citer un linguiste méconnu, le Hongrois Sámuel Brassai (1797–1897) qui, dans son ouvrage A magyar mondat [The Hungarian sentence], 1860–1865, met au jour le caractère fondamental en hongrois de la distinction entre son inchoativum (topic) vs. bulk (focus). Puis on doit à Georg von der Gabelentz (1869;1875) les concepts de psychological subject and psychological predicate ; les travaux des linguistes de l’Ecole tchèque (dont Mathesius 1939), vont contribuer à faire entrer l’opposition topique vs. focus dans la syntaxe générative (Sgall and HajiCova 1973, HajiCova 1983, Kiss 2008); citons encore le fonctionnaliste Halliday (1967), le volume Subject and Topic (Li and Thompson 1976), Kuroda (1973), puis Lambrecht (1994) – tous ont contribué à développer des théories sur l’importance du topique/thème vs. focus/comment/rhème dans l’élucidation de divers phénomènes. Mais le terme de information structure fait souvent référence à des phénomènes plus larges : on doit à Hopper (1979), Weinrich (1973) d’y avoir inclus les concepts de backgrounding vs. foregrounding, monde d’arrière plan/d’avant plan. Les théories françaises de l’énonciation en linguistique anglaise (Adamczewski & Delmas 1982, Benveniste 1966, Culioli 1990, Larreya 1999, Cotte 2000) ont intégré cette pragmatique dans le cœur même de leurs théories sur les formes simple vs. progressive vs. parfaite de l’anglais. La question fondamentale à laquelle tous ces auteurs ont tenté de répondre est la suivante : pourquoi les locuteurs de toutes les langues utilisent des constructions grammaticales différentes dans des circonstances communicationnelles différentes pour exprimer une même idée ? (Lambrecht 1994) En quoi la distinction entre les statuts de topique et de focus, concepts centraux dans l’information structure, motive les structures grammaticales ?

Dans cette présentation, je m’intéresserai à la pertinence qu’il y a à convoquer ce domaine dans les marqueurs (ou le marquage) aspectuel de trois langues – l’anglais, le russe, le hongrois – que la seule sémantique lexicale ou grammaticale (le recours au temps/aspect) parvient difficilement à analyser.

Informations : Diffusion en visio : https://www.gotomeet.me/visio-lattice

https://www.lattice.cnrs.fr/recherche/seminaires-du-lattice/

—————————–

•  16/03/2021 – 12h15 – IBCG – Université Paul Sabatier – Toulouse 3

Séminaire : Neurosciences (séminaire de l’axe-, Centre de Biologie Intégrative (CBI), Université Paul Sabatier, Toulouse)

– Maria Isabel Thoulouze, VetBioNet, Département de Santé Animale INRAe, Toulouse

COVID19, les bases et les conséquences sur le système nerveux

MI Thoulouze, PhD HDR, virologue & immunobiologiste, nous présentera ce qu’il faut retenir du SARS-Cov2 et des autres membres de cette famille de virus, les approches vaccinales et thérapeutiques en cours et les conséquences de l’infection sur le système nerveux.

• Sanjuán R and Thoulouze M-I (2019) Why viruses sometimes disperse in groups (2019) Virus Evolution 23;5(1)
• Valle-CasusoJC, et al . (2019) Cellular metabolism is a major determinant of HIV 1 reservoir seedingin CD4+ T cells and offers an opportunity to tackle infection. Cell Metabolism 29(3):611-626

• Thoulouze M-I and AlcoverA (2011) Can viruses form biofilms ? Trends Microbiol19(6):257-62

• Pais-Correia AM, Sachse M, Guadagnini S, Robbiati V, Lasserre R, Gessain A, Gout O, Alcover A and Thoulouze M-I (2010) Biofilm-like extracellular viral assemblies mediate HTLV-1 cell-to-cell transmission Nat Med 16(1):83-9

Informations : PICS 4/9 – https://univ-tlse3fr.zoom.us/j/86584005709?pwd=c3VCM3d3T3hHR3cwSFlnTE81 ZVE4dz09 – ID de réunion: 865 8400 5709 – Code secret: 569169

https://cbi-toulouse.fr/fr/seminaire

IBCG – Université Paul Sabatier – Toulouse 3 – 118 route de Narbonne – 31062 – Toulouse   – salle de l’IBCG 

Arrêt : Université Paul Sabatier

—————————–

•  16/03/2021 – 13h – En ligne

Séminaire : Psychologie et NeuroCognition (séminaire du LPNC, UMR 5105 CNRS, Université Grenoble Alpes)

– Aurélie Calabrèse, Inria, Sophia-Antipolis

Automated text simplification as a reading aid for low-vision individuals

In developed countries, the majority of people with visual impairment are legally blind, but not totally blind. Instead, they have what is referred to as low vision, commonly caused by Central visual Field Loss (CFL). This degenerative condition is caused by non-curable retinal diseases, such as Age-related Macular Degeneration (DMLA in French). Patients suffering from such pathologies will develop a blind region called scotoma, located at the center of their visual field and spanning about 20° or more. To better visualize the impact of such a large hole in your visual field, try stretching your index and little finger as far as possible from each other at arm’s length ; the span is about 15°. Central vision cannot be restored and difficulty with reading becomes the primary complaint of patients seeking rehabilitation. To help CFL individuals improve their reading performance, it is necessary to investigate the underlying causes of their deficit, to then overcome them with specific adjustments.
In this presentation, I propose to address the issue of reading with CFL from a new perspective, a linguistic one, that takes into account the whole complexity of texts. I will present a series of experiments that investigate what makes a text especially complex when reading with CFL, by assessing the effect of lexical properties on reading speed. We will focus on three word properties : frequency, orthographic similarity and length. I will conclude on the relevance of this work to design text simplification tools, customised to the specific needs of readers with CFL, to be used as efficient reading aids for this population.

Les séminaires du Pôle Grenoble Cognition ont vocation à flécher des séminaires organisés par les équipes du Pôle sur des thèmes en sciences cognitives et pouvant intéresser la communauté ; ils sont aussi proposés comme temps forts de la formation des étudiants du Master Sciences Cognitives. Les étudiants seront invités à échanger avec l’intervenant(e) à la fin de chaque séminaire.

Informations : Salle virtuelle Zoom du laboratoire (mot de passe : cognition) https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/94294861881?pwd=dkN2MzMvYXpZMnYwYjZPWS9GVUV4Zz09

https://lpnc.univ-grenoble-alpes.fr/Seminaires-LPNC-96

 – En ligne

—————————–

• 16/03/2021 – 17h-19h – En ligne

Séminaire : Philosophie, Pratiques et Langages (séminaire du PPL, EA 3699, Université Grenoble-Alpes)

– Peggy Touvet, ECT Lab, Université de technologie de Troyes

La technologie : savoir-faire ou faire-savoir ? Une approche énactive

 Technologie » est souvent employé comme mot, mais rarement étudié comme concept, sauf quand il se confond avec celui de technique. Pourtant, la technologie (au singulier, pour précisément la di érencier des savoir-faire ou des systèmes), dans une perspective dynamique, voire énactive (Varéla), peut renverser le rapport de subordination entre les sciences et la technologie.
Ayant étudié ce rapport sur le terrain de la praque scien que, je montrerai comment les résultats scien ques sont toujours le produit d’une interacon qui rend possible en même temps qu’elle contraint les modes d’apparaître. Les (re)présentaons possibles des résultats sont en e et co-déterminées avec les disposifs instrumentaux : on voit toujours un « faire » qui ne préexiste pas. C’est un « faire-voir » (le Logos pour Husserl et Heidegger), c’est-à-dire ce qui rend manifeste. Je proposerai d’envisager la technologie (techno-Logos) comme processus complexe et hétérogène d’émergence et d’interacon entre un système et son milieu (qui « font » système), capable d’établir des régularités et de stabiliser des faits. La technologie, dans ce/e perspecve dynamique, n’est ni une technique (savoir-faire), ni une applicaon des sciences (technology), ni un discours sur les techniques, ni une science humaine.

Après avoir rapproché (jusqu’à un certain point) la technologie du concept d’énacon issu de la neurobiologie, je  lerai, pour  nir, la métaphore neuronale, en évoquant le cas du deep learning. En IA connexionniste, le couplage entre la machine et le monde ne fait plus intervenir de représentaons entre les « données » d’entrée  et leurs éque/es. Si la machine « voit » les formes ou les caractérisques, c’est parce que celles-ci co-émergent à la fois des « données » et du réseau de neurones dont l’architecture exerce une contrainte.

Informations :  PHILOSOPHIE DES TECHNIQUES Séminaire animé par Thierry MENISSIER

À distance : https://grenoble-inp.zoom.us/j/94925929952-

http://ppl.upmf-grenoble.fr/fr/manifestations-scientifiques/seminaire-international/

 – En ligne

—————————–

•  16/03/2021 – 17h15-19h15 – En ligne

Séminaire : Psychologie des catastrophes (Séminaire du Lapsco, université de Clermont Ferrand-CNRS)

Guillaume Dezecache, Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive, LAPSCO UMR 6024, CNRS-Université de Clermont Ferrand

Nature and determinants of social actions during a mass shooting

The aim of this seminar is to bring awareness on the human and psychological dimensions of disasters. We will focus on how concepts, tools and methods from the human sciences in general (and from psychology and cognitive sciences in particular) have been (and can be) used to understand how human communities react to situations of extreme danger. This seminar will consist of 10 sessions of 2 hours, with one hour devoted to the intervention of a specialist and another hour with critical reading and discussion of fundamental texts of the field. The seminar is organized by Guillaume Dezecache (guillaume.dezecache@uca.fr), hosted by the Université Clermont Auvergne, UFR Psychologie, Sciences Sociales et Sciences de l’Éducation, Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (LAPSCO UMR 6024), and supported by CAP2025.

 – En ligne

—————————–

•  16/03/2021 – 19h – Cité des sciences et de l’industrie de la Villette

Conférence : THEMA : Grandeur et démesure

– Stéphane Besnard, CHU de CAEN – université de Normandie, chercheur en neurosciences à Aix Marseille Université – CNRS, Laboratoire de neurosciences sensorielles et cognitives (UMR 7260)

– Quentin Montardy, Shenzhen Institutes of Advanced Technology, Chine

Quand nos émotions donnent le vertige

Tout comme l’œil capte la lumière, notre oreille interne capte notre position et nos déplacements en se calibrant sur la gravité terrestre. Outre l’équilibre, ce sens méconnu est à la base de la perception de soi. Il génère l’émotion du mouvement où s’entremêlent plaisir, peur et terreur jusqu’au vertige. Cette affectivité de l’équilibre est instinctive et essentielle à notre survie. Comment notre cerveau fabrique-t-il des émotions capables de jouer avec nos perceptions ? De la défaillance à l’équilibre, quelle est la mécanique de précision qui s’enclenche spontanément pour nous maintenir debout ?

Si les progrès des connaissances en science de la vie et de la santé aident à combattre les maladies, ils ont aussi des conséquences éthiques, sociétales et économiques. Chercheurs, médecins, associations en débattent avec le public.

Informations : THEMA : Grandeur et démesure

http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/animations-spectacles/conferences/sante-en-questions/

 – Cité des sciences et de l’industrie de la Villette – 30 avenue Corentin Cariou – 75019 – Paris

Arrêt : Porte de la Villette (L7)

—————————–

•  17/03/2021 – 09h-22h – Partout en France

Conférence : Semaine du cerveau 2021

https://www.semaineducerveau.fr/

– Partout en France

—————————–

•  17/03/2021 – 15h – Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Giacomo Nannicini,

A snapshot of quantum algorithms for optimization

Informations : séminaire AOC

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – 99 avenue Jean-Baptiste Clément  – 93430 – Villetaneuse – bât. B – salle B107 

Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université

url : http://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

•  18/03/2021 – 09h-22h – Partout en France

Conférence : Semaine du cerveau 2021

https://www.semaineducerveau.fr/

– Partout en France

—————————–

•  18/03/2021 – 10h – Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Boris Eng

Titre non précisé

Informations : séminaire Love

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – 99 avenue Jean-Baptiste Clément  – 93430 – Villetaneuse – bât. B – salle B107 

Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université

url : http://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

•  18/03/2021 – 13h45-14h45 – Laboratoire de Psychologie : Cognition, Comportement, Communication (LP3C) – Université de Rennes 2

Séminaire : Psychologie, Cognition, Comportement, Communication (Laboratoire de , LP3C), Université Rennes 2

– Nicolas Michinov,

La créativité dans la recherche scientifique : la collaboration interdisciplinaire favorise-t-elle la production d’idées en groupe ?

Informations : Séminaire Axe 3 – visioconférence : voir modalité sur la page web du site : https://www.lp3c.fr/evenements/

https://www.lp3c.fr/actualites/

Laboratoire de Psychologie : Cognition, Comportement, Communication (LP3C) – Université de Rennes 2 – place du Recteur Henri Le Moal – 35000 – Rennes

url : https://www.lp3c.fr/

—————————–

•  18/03/2021 – 14h – Université de Montpellier – Centre EuroMov

Séminaire : EuroMov (séminaire du Centre européen de recherche sur le mouvement humain, Université Montpellier)

– Lucie Jacquin, EuroMov DHM, Univ Montpellier, IMT Mines Ales, Montpellier, France

Classification prudente

Avec l’augmentation des flux de déchets, le tri industriel est devenu un enjeu majeur. Le principal défi consiste à minimiser les erreurs de tri afin d’éviter une dégradation importante de la qualité du produit recyclé final conduisant à une recyclabilité médiocre de matériaux de seconde vie. Dans cette thèse, nous disposons de données fournies par une technologie optique dans un contexte industriel (société Pellenc ST). Cette technologie est munie d’une caméra moyen infra-rouge capable de fournir des informations quel que soit la teinte des plastiques (les caméras précédentes n’étaient pas adaptées aux plastiques sombres et noirs). Cependant, même avec les technologies d’acquisition les plus récentes basées sur l’imagerie spectrale, la reconnaissance des plastiques reste une tâche difficile pour certains types de plastique.
En effet, la présence, d’une part de l’incertitude sur la nature du matériau liée à des variabilités des mesures comme le vieillissement des plastiques, l’hygroscopie de surface, l’addition d‘anti-UV opacifiants (noirs de carbone), etc. associée à la présence, d’autre part, d’imprécision due à l’incomplétude de l’information, i.e. absence de certaines caractéristiques, font obstacle à l’utilisation des algorithmes classiques de classification.
Au-delà de l’étape de reconnaissance, le projet s’intéresse à la phase de tri : dans quel bac le fragment doit-il être envoyé compte tenu de l’information imprécise et incertaine sur la nature de ce fragment de plastique d’une part, des objectifs et des contraintes du processus de tri d’autre part.
Par ailleurs, des seuils d’impuretés sont fixés pour chaque bac.
Dans ce travail de thèse nous proposons une approche de tri adaptée aux données imparfaites comme celles obtenues dans le contexte industriel de la société Pellenc ST. L’approche proposée se compose de deux phases : une phase de classification et une phase de tri. Pour la phase de classification, nous avons proposé un algorithme de classification prudente dans le cadre des fonctions de croyance basée sur : 1) une re-labellisation partielle automatique des exemples d’apprentissage « difficiles », 2) la construction d’une fonction de masse comme information sur le type de plastique et 3) une règle de décision où le décideur pourrait introduire ses contraintes de prudence et de précision. Concernant la phase de tri, nous avons posé un problème d’optimisation dans le cadre des fonctions de croyance pour choisir le bac approprié pour un fragment donné. Ce problème consiste à minimiser la quantité de fragments rejetés (perdus pour le recyclage), maximiser le gain, i.e., pureté des plastiques chers, tout en respectant des contraintes sur les proportions d’impuretés. Les expérimentations que nous avons menées sur le tri de plastiques montrent le gain en qualité de produit recyclé que notre approche prudente apporte en comparaison d’approches déterministes ou probabilistes.

http://euromov.eu/actualites/#seminaires

Université de Montpellier – Centre EuroMov – 700 avenue du Pic Saint Loup – 34090 – Montpellier – salle Marey 

url : http://euromov.eu/accueil/

—————————–

•  18/03/2021 – 14h – Université de Lille – Maison de la Recherche

Séminaire : Sciences Cognitives et Sciences Affectives (séminaire SCALab, UMR 9193 CNRS, Université de Lille)

– J. Ramos-Loyo, Instituto de Neurosciences, Guadalajara, Mexique

Development and training of emotional recognition in children: behavioral and electrophysiological findings

The recognition of emotional expressions is essential to achieve emotional regulation and social development.  In a first experiment, we examined age and sex effects on behavioral measures and ERP components in children, using an oddball paradigm. In a second experiment, we aimed to identify the effects of training in the recognition of emotional expressions and social behavior in children in comparison to a training in identity recognition. For this purpose we evaluated emotional recognition in matching, memory and social context behavioral tasks. In addition, we used odd-ball tasks in order to measure ERP responses to emotional faces. Results showed differences across ages in behavioral and ERP measures. Children trained in emotional recognition improved performance in emotions recognition and social skills.

http://www.scalab.cnrs.fr/index.php/fr/seminaires

Université de Lille – Maison de la Recherche  – Domaine universitaire du Pont de Bois – 59653 – Villeneuve d’Ascq – salle de réunion ;  – salle des colloques

Arrêt : Pont de Bois (ligne 1)

url : http://ureca.recherche.univ-lille3.fr/

—————————–

•  18/03/2021 – 14h-15h30 – MSHS – Bâtiment A5 – CeRCA

Séminaire : Cognition et apprentissage (conférences du Centre de recherches sur la-, CeRCA UMR 7295 CNRS, Université de Poitiers, Université François-Rabelais Tours)

– Pierre Gagnepain, Neuropsychologie et Imagerie de la Mémoire Humaine
Caen / Equipe: mémoire et oubli, INSERM-EPHE-UNICAEN U1077, Caen

Response variation following trauma: the role of the memory control network

Neurobiological research on memory often presumes that forgetting is a negative outcome arising from passive mechanisms such as decay and interference. In the last two decades, however, a growing literature has revealed adaptive forgetting mechanisms that actively suppress interfering memories via inhibitory control. The capacity to control and regulate the flow of distressing mental images and memories which enter consciousness and remain stored, is crucial for wellbeing and mental health.  This presentation will articulate around the concept of memory suppression and its neural bases. We will discuss the role of memory suppression to combat post-traumatic stress-related disorders and present the findings of a multiwave longitudinal neuroimaging study run by the INSERM unit U1077 in Caen in a cohort of direct survivors of 11/13 Paris terrorist attacks. This research program, called “REMEMBER”, provides a unique opportunity to observe the online and structural dysfunctions of the memory control network following a severe psychological trauma and how such process may contribute to recovery and psychopathological dynamics.

https://cerca.labo.univ-poitiers.fr/vie-du-laboratoire/linvitee-du-jeudi/

MSHS – Bâtiment A5 – CeRCA – 5 rue Théodore Lefebvre – 86000 – Poitiers – salle Mélusine 

url : http://cerca.labo.univ-poitiers.fr/?lang=fr

—————————–

•  18/03/2021 – 14h-16h – Université de Caen Basse-Normandie – Laboratoire CRISCO

Séminaire : Inter-langue sur la Signification en COntexte (conférences du Centre de Recherche- (CRISCO), EA 4255, Université Caen Normandie)

Catherine Fuchs, LaTTiCe CNRS UMR 8094 / ENS-Paris

Une approche des collocations verbo-nominales …

Je présenterai le travail de recherche, mené avec ma collègue Sylvie Garnier (de l’université de Chicago à Paris), ayant conduit à l’élaboration d’un manuel de français sur objectifs universitaires (F.O.U.) destiné aux enseignants et aux apprenants de niveau avancé : le Lexique raisonné du français académique, paru en septembre 2020 aux éditions Ophrys.

Il s’agit d’un ouvrage consacré aux collocations verbo-nominales exprimant les trois principales de l’existence de quelque chose (commencement, continuation et fin) – notions très souvent convoquées dans les textes académiques : un courant artistique prend forme, une tradition se perpétue, un conflit prend fin,… Les collocations étudiées correspondent à 52 constructions, illustrées par plus de 900 exemples (tirés de l’Encyclopædia Universalis) donnant lieu à divers commentaires et gloses.

L’exposé abordera les deux questions centrales de l’ouvrage :

Comment analyser une construction, c’est-à-dire rendre compte du filtrage mutuel entre verbe et nom : pourquoi peut-on dire, par exemple, La structure sociale se désagrège peu à peu, mais pas *La tolérance se désagrège peu à peu ? J’illustrerai les diverses étapes de l’analyse permettant, pour chaque construction, de décrire le sens du verbe et de caractériser les types de noms compatibles avec ce verbe.

Comment comparer deux constructions quasi-synonymes, c’est-à-dire expliquer la différence de sens entre, par exemple, mettre fin à sa carrière et mettre un terme à sa carrière ? Je présenterai le mode de comparaison retenu et montrerai que le degré de synonymie entre deux constructions résulte du nombre de types de noms partagés de façon prototypique par les deux verbes.

http://crisco.unicaen.fr/

Université de Caen Basse-Normandie – Laboratoire CRISCO  – Esplanade de la Paix  – Bâtiment N3 – Sous-sol – 14032 – Caen – salle de documentation du CRISCO – SAS06 

url : http://www.crisco.unicaen.fr/

—————————–

•  18/03/2021 – 14h-17h – Faculté des Lettres Langues et Sciences Humaines – Université d’Orléans

Séminaire : Linguistique (séminaire Orléanais du Laboratoire Ligérien de Linguistique (LLL),  UMR 7270 CNRS, Université d’Orléans – Université de Tours – BnF)

– Olivier Baude

– Thomas Chrétien

Titre non précisé

Informations : Séminaire ESLO

http://lll.cnrs.fr/lagenda/

Faculté des Lettres Langues et Sciences Humaines – Université d’Orléans – 10 rue de Tours – 45065 – Orléans

Arrêt : Tram : Université l’indien

url : http://www.univ-orleans.fr/lettres/

—————————–

•  18/03/2021 – 22h-23h30 – En ligne

Conférence : conférences sur les enjeux actuels en neuroéducation

– Arnaud Cachia, Laboratory for the Psychology of Child Development and Education, Université Paris Descartes

L’effet du stress sur les apprentissages scolaires des élèves

Des recherches des dernières décennies ont identifié les principaux mécanismes cérébraux et hormonaux liés au stress, ainsi que leurs effets sur les processus d’apprentissage. En contexte scolaire, plusieurs facteurs peuvent engendrer des niveaux élevés de stress chez les élèves et les enseignants, tels que les examens, la charge importante de travail ainsi que les conflits interpersonnels. Prendre en compte ces connaissances issues de la psychologie et des neurosciences pourrait permettre de faciliter tant l’enseignement que l’apprentissage. Dans cette conférence, le professeur Cachia présentera les principaux effets du stress sur le cerveau et le corps humain chez les enfants, les adolescents et les adultes. Il abordera ensuite les effets du stress et de l’anxiété sur l’apprentissage et les résultats scolaires des élèves ainsi que des pistes de réflexion pédagogiques pour l’enseignement.

La série de conférences sur « Les enjeux actuels en neuroéducation » s’inscrit dans la continuité de l’École d’été en neuroéducation qui a eu lieu à l’UQAM en juin 2019. Les thématiques des conférences émergent des besoins et intérêts qui avaient été soulevés par les participants de cette école d’été. Cette série de conférences s’adresse directement aux professionnels de l’éducation (enseignants, orthopédagogues, psychoéducateurs, techniciens en éducation spécialisée, psychologues scolaires, etc.) de tous les ordres d’enseignement qui souhaitent approfondir leurs connaissances sur les liens entre le fonctionnement cérébral, l’apprentissage et l’enseignement. Les thématiques qui seront abordées touchent des enjeux contemporains en éducation sous l’éclairage des connaissances issues des neurosciences.

Informations : 16h-17h30 (heure de Montréal) – Payant : 15$

https://www.associationneuroeducation.org/serie-de-conferences-2021
 – En ligne

—————————–

•  19/03/2021 – 09h – Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Johan Arcile

Modeling and formal verification of a communicating autonomous vehicle system

Informations : séminaire Love

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – 99 avenue Jean-Baptiste Clément  – 93430 – Villetaneuse – bât. B – salle B107 

Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université

url : http://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

•  19/03/2021 – 09h-22h – Partout en France

Conférence : Semaine du cerveau 2021

https://www.semaineducerveau.fr/

– Partout en France

—————————–

•  19/03/2021 – 10h-11h – Institut Rhône-Alpins des Systèmes Complexes – IXXI

Séminaire : Institut Rhônalpin des systèmes complexes

– Marc Allassonnière-Tang, DDL, Lyon

– Mathilde Josserand, DDL, Lyon

La variation linguistique dans tous ses états sur Twitter et Wikipedia

Les analyses linguistiques comparatives considèrent souvent que des langues différentes données représentent des systèmes quasi-homogènes. Par exemple, chaque langue du World Atlas of Language Structures en ligne est indiquée comme une entité homogène. Cependant, une approche plus détaillée révèle très rapidement que les locuteurs d’une même communauté linguistique n’emploient pas exactement le même langage, ce qui génère une variation individuelle au sein d’une population linguistique. S’il est admis que la structure des interactions sociales influence cette variation, nous sommes loin de comprendre toute la complexité de ce phénomène et sa dynamique. Tout d’abord, nous montrerons une étude récente dans laquelle nous modélisons la structure et la dynamique des interactions et variations en utilisant des réseaux multi-agents. Ensuite, nous présenterons un projet que nous avons récemment soumis, qui vise à affiner les paramètres de cette modélisation en intégrant des “données du monde réel” issues des messages twitter du corpus SoSweet et des échanges en ligne impliqués dans la construction d’articles de Wikipédia.

Informations : Le séminaire aura lien en ligne, à cette adresse (attention, l’entrée dans la salle se fait dans un nouvel onglet dont les bloqueurs peuvent empêcher l’ouverture) : https://ent-services.ens-lyon.fr/entVisio/quickjoin.php?hash=caff6a4c44d2b9dd3a46aac7b71311590f4e8a6f4ec5792debec14e0fca4424d&meetingID=5449

http://www.ixxi.fr/

 – Institut Rhône-Alpins des Systèmes Complexes – IXXI – 46 allée d’Italie – 69007 – Lyon

Arrêt : Place Jean Jaurès

url : http://www.ixxi.fr/?p=2301

—————————–

•  19/03/2021 – 11h – IBCG – Université Paul Sabatier – Toulouse 3

Séminaire : Neurosciences (séminaire de l’axe-, Centre de Biologie Intégrative (CBI), Université Paul Sabatier, Toulouse)

Titre non précisé

https://cbi-toulouse.fr/fr/seminaire

IBCG – Université Paul Sabatier – Toulouse 3 – 118 route de Narbonne – 31062 – Toulouse   – salle de l’IBCG 

Arrêt : Université Paul Sabatier

—————————–

•  19/03/2021 – 11h – Institut des Neurosciences Paris-Saclay

Séminaire : Neuro-PSI (conférences de l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay, UMR 9197 CNRS, Université Paris-Sud

– Christophe Bernard, Faculté de Medicine de Marseille

Titre à venir – mécanismes épilepsie

Le cycle de conférences « Vendredis de Neuro-PSI » a comme but d’assurer une animation scientifique de qualité au sein de l’Institut Neuro-PSI et de permettre un échange scientifique et humain accru entre les membres des différentes Unités qui composent l’Institut ainsi qu’avec nos collègues d’autres laboratoires des campus de Gif-Orsay et plus largement de la région Ile-de-France.

Toutes les conférences sont libres d’accès. Nous vous invitons dès maintenant à réserver les vendredis entre onze heures et midi pour participer à ces rencontres scientifiques d’intérêt général.

Informations : invité par François Rouyer – En visioconférence

http://neuro-psi.cnrs.fr/spip.php?article89

 – Institut des Neurosciences Paris-Saclay – 1 avenue de la Terrasse – b^t. 32 – 91198 – Gif-sur-Yvette – Bât. 32 – salle de conférences Alfred Fessard  

url : https://neuropsi.cnrs.fr/fr/contact/

—————————–

•  19/03/2021 – 11h-12h30 – Maison des Sciences Economiques

Séminaire : Economie et Psychologie (séminaire de l’Ecole d’économie de Paris)

Hugo Mercier, Evolution and Social Cognition team, Institut Jean Nicod, Ens Paris

Not born Yesterday : Why humans are less gullible than we think

It is often thought that humans are gullible, easily manipulated by demagogues, advertisers, and politicians. I will argue that the opposite is true : humans are equipped with a set of psychological mechanisms that allow them to properly evaluate communicated information, and to reject information that is false or harmful. I will rely on experimental psychology data, as well as studies showing the failures of mass persuasion, from Nazi propaganda to American presidential campaigns. I will also off

The Economics and Psychology Seminar is dedicated to research in behavioral and experimental economics. It is open to specialists in various fields such as economics, psychology, sociology, philosophy, and neuroscience.

http://www.parisschoolofeconomics.eu/fr/recherche-academique/seminaires/economie-et-psychologie/

 – Maison des Sciences Economiques – 112 boulevard de l’Hôpital – 75647 – Paris – niveau bleu

Arrêt : Campo Formio (L5)

url : http://mse.univ-paris1.fr/

—————————–

•  19/03/2021 – 11h30-12h30 – Campus de l’Université Bordeaux – Institut François Magendie

Séminaire : Bordeaux Neurosciences (séminaire et conférence FBN, Bordeaux Neurocampus, Université Bordeaux Segalen)

Nils Kolling, BBSRC Future Leader Fellow
Oxford University

Planning, motivation and decision making during reward-guided choice and learning.

Deciding between apples and oranges has been an age-old question not just for hungry shoppers but within the field of decision-making research. However, very rarely have researchers considered the possibility to reject either and move on to the next shelf. I have previously argued that such a sequential decision making framework is not just essential for understanding foraging in animals in the wild, but also ecological, real life, behaviour in humans1,2. While it is intuitive that real life decision strategies require temporally extended coherent behaviours2 and rely on prospection, maintained motivation and sequential adaptation, those cognitive and neural processes remain poorly understand. In the first part of my talk I will present our recent cognitive model for sequential search decisions, its underlying neural dynamics3. In the second part I will talk about how more complex sequential behaviours could be supported by learning. Specifically, I will discuss multiple representations of changing reward environments in the anterior cingulate cortex4,5 and how the changeability of the reward environment can affect how rare reward experiences are processed in orbitofrontal cortex.

Informations : On Zoom. Link will be sent my email. https://www.bordeaux-neurocampus.fr/event/friday-webinar-nils-kolling/ – Invited by Etienne Coutureau

https://www.bordeaux-neurocampus.fr/agenda/

Campus de l’Université Bordeaux – Institut François Magendie – 146 rue Léo Saignat – 33077 – Bordeaux

Arrêt : http://www.inb.u-bordeaux2.fr/siteneuro2/

url : http://www.inb.u-bordeaux2.fr/

—————————–

•  19/03/2021 – 13h-14h – En ligne

Séminaire : Corps et prothèses : Nouvelles recherches, nouvelles perspectives

– Amélie Téhel, Université Rennes 2

Faire corps : écriture de soi et faire-ensemble dans la fabrication DIY d’aides techniques au handicap

La démarche de ce séminaire est de réinterroger la complexité du rapport organique/technologique au travers l’étude et l’analyse des expériences singulières liées à l’utilisation de différentes techniques  d’assistance au corps telles que les prothèses, fauteuils, assistances robotiques  et informatiques.  

L’enjeu principal de ce séminaire est d’ouvrir des fenêtres de discussions sur les diverses expériences avec ces différentes technologies à partir de la notion de terrain, de vécus subjectifs et dans une approche transdisciplinaire aux croisements de la sociologie, l’anthropologie, la philosophie, l’éthique, l’ingénierie robotique, la médecine et les sciences de la santé.

En ces temps compliqués de crise sanitaire liée au COVID-19, le collectif « Corps et prothèses » souhaite garder sa dynamique de recherche et faire perdurer les liens tissés au fil des années entre les différent.e.s chercheur.e.s, professionnel.le.s et personnes concernées par la thématique des prothèses. Dans cette optique et dans l’attente de futures journée d’études et colloques en présentiel, le collectif « Corps et prothèses » organise, lors du premier semestre 2021, le webinaire intitulé « Nouvelles recherches, nouvelles perspectives ».

Fidèle à la démarche qui anime le collectif de questionner les prothèses aux prismes de la diversité et de la pluridisciplinarité, ce webinaire a pour objectif de permettre, tout autant à de jeunes chercheur.e.s qu’à des chercheur.e.s plus confirmé.e.s, d’exposer leurs travaux de recherche sur les technologies prothétiques et les expériences singulières qui en découlent.

http://new.corps-protheses.org/nouvelles-recherches-nouvelles-perspectives/

 – En ligne

—————————–

•  19/03/2021 – 13h30 – Campus Santé – Institut de Neurosciences de la Timone (INT)

Séminaire : Neurosciences de la Timone (séminaire de l’Institut de- (INT), Marseille)

– Kimberly J. Dougherty, Department of Neurobiology and Anatomy, Drexel University College of Medicine, USA

Excitatory Interneurons Linked to Locomotor Rhythm Generation : Circuit Changes during Postnatal Development and Following SCI

To initiate and support locomotion, rhythm generating neurons in the spinal cord convert descending input into a rhythmic signal which is conveyed to downstream neurons, leading to the recruitment of motor neurons and the activation of muscles. Although neurons necessary for various aspects of locomotion have been identified, spinal rhythm generating remained elusive. Neurons expressing the transcription factor Shox2 during development are a candidate rhythm generating population. These neurons have many characteristics of rhythm generating neurons and genetic silencing of the population leads to an effect on the locomotor rhythm. More recent work aimed at determining mechanisms underlying spinal rhythmogenesis has focused on network activity and interconnectivity within the Shox2 neuron population and findings suggest that there may be a shift in rhythmic mechanisms with circuit maturation. Additionally, the excitability of Shox2 neurons does not change after spinal cord injury but the sensory afferent information to them is substantially altered after injury and by therapeutic intervention. By determining both the developmental and experience-related changes in the properties and connectivity of Shox2 neurons, targets for restoration of locomotor function following injury and in developmental motor disorders may be revealed.

Informations : Invité par le PhD Program Neuroschool (Benoist Drouillas, INT P3M)-contacter le Risc pour la connexion : risc@risc.cnrs.fr

http://www.int.univ-amu.fr/seminaires

Campus Santé – Institut de Neurosciences de la Timone (INT) – 27 boulevard Jean Moulin  – 13005 – Marseille – RdC – salle de conférence 

Arrêt : Ligne 1 direction « La Fourragère », arrêt « La Timone » sortie « Hopital de la Timone »

url : http://www.int.univ-amu.fr

—————————–

•  19/03/2021 – 14h – Université Jean Jaurès – Toulouse II  – Maison de la recherche – Toulouse

Séminaire : Octogone-Lordat (séminaire de l’Unité de recherche interdisciplinaire, EA 4156, Université de Toulouse Jean Jaurès)

– Nafège Auguenois, Octogone-Lordat, Toulouse

– Vera Serrau, Octogone-Lordat

Du lien entre langage, compétences émotionnelles et cognition : étude chez l’enfant de 4 à 8 ans

Ce projet de thèse s’inscrit dans le cadre d’une reprise d’études. Il est né d’une formation initiale en psychologie du développement, des observations qui ont pu être conduites lors de ma pratique professionnelle de psychologue / psychothérapeute et d’une réflexion nourrie depuis quelques années à travers diverses lectures. Recevant à mon cabinet une majorité d’enfants ayant entre 3 et 11 ans, j’ai été amenée à interroger la place du lexique dans la gestion des émotions, le langage étant un des supports essentiels à l’exercice de notre réflexion.

La littérature scientifique s’intéresse depuis quelques années à la relation entre émotions et  cognition. La plupart des études tentent de vérifier l’effet d’une émotion (induite) sur un processus cognitif.  D’autre part, de nombreuses études font état des liens entre le langage et les compétences émotionnelles.

Dans ce travail de recherche nous souhaitons étudier les liens possibles entre lexique, émotion et cognition ; plus large serait l’étendue du champ lexical des enfants, meilleures seraient leurs compétences émotionnelles et mieux les apprentissages pourraient être investis ?

Pour présenter cette recherche, nous ferons un état des différents thèmes explorés, nous expliquerons le choix de la population, nous présenterons le protocole sur lequel nous travaillons. Enfin, nous partagerons les questions qui se posent à ce jour.

Informations : Séminaire par visio, inscrivez-vous auprès de bkopke@univ-tlse2.fr

https://octogone.univ-tlse2.fr/

Université Jean Jaurès – Toulouse II  – Maison de la recherche – Toulouse – 5 allées Antonio Machado – 31058 – Toulouse – salle D31

Arrêt : ligne A : Mirail-Université

url : http://univ-toulouse.fr/

—————————–

•  19/03/2021 – 14h – Université Jean Jaurès – Toulouse II  – Maison de la recherche – Toulouse

Séminaire : Cognition, langues, langage, ergonomie (séminaire du CLLE, UMR 5263 CNRS, Université de Toulouse – Jean Jaurès)

– Stéphane Luchini, Groupement de Recherche en Economie Quantitative d’Aix-Marseille (GREQAM)

Je jure de dire toute la vérité »: une approche d’économie et de psychologie expérimentales sur le serment

Tout au long de l’année, des séminaires de linguistique sont organisés par l’ERSS dans les universités de Toulouse et de Bordeaux.

Informations : Séminaire équipe Cognition en Situation Complexe (CSC) – en visioconférence

https://clle.univ-tlse2.fr/accueil/navigation/agenda/manifestations-a-venir/manifestations-a-venir-433510.kjsp?RH=ACCUEIL_CLLE2

Université Jean Jaurès – Toulouse II  – Maison de la recherche – Toulouse – 5 allées Antonio Machado – 31058 – Toulouse

Arrêt : ligne A : Mirail-Université

url : http://univ-toulouse.fr/

—————————–

•  19/03/2021 – 14h-15h30 – Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP)

Séminaire : Phonétique et phonologie (séminaire du LPP, UMR 7018 CNRS, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)

Jonah Katz, West Virginia University

Titre non précisé

S-RPP est un forum pour les présentations et les discussions des travaux de recherche actuels en phonétique et en phonologie.

https://lpp.in2p3.fr/lagenda/

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP) – 19 rue des Bernardins – 75005 – Paris – 1er étage – salle Rousselot 

Arrêt : Maubert-Mutualité

url : http://lpp.univ-paris3.fr/

—————————–

•  19/03/2021 – 14h-16h – Université Paris Diderot-Paris7

Séminaire : Typologie et comparabilité des catégories morphosyntaxiques : La question du relativisme et ses fondements empiriques (séminaire du laboratoire d’Histoire des Théories Linguistiques (HTL Labex EFL), UMR 7597, Université Paris Diderot Paris 7)

– Émilie Aussant , Laboratoire d’histoire des théories linguistiques – CNRS UMR 7597, Université Paris Diderot-Paris 7

« Ce n’est pas la perle qui fait le collier, c’est le fil » – Ce n’est pas la perle qui fait le collier, c’est le fil » – Remarques sur les sūtra de Pāṇini

Cet exposé présentera les neuf types de s tra (« aphorisme ») qui composent le traité p  inéen (5e s. avant J.-C.), leurs caractéristiques formelles et leurs fonctions. Diverses questions seront discutées à cette occasion, notamment : le statut de la « langue objet », le caractère prescriptif ou descriptif des s tra, les « métarègles » et ce qu’elles nous disent de l’activité réflexive des grammairiens du sanskrit.

Le séminaire Labex EFL-HTL se propose d’aborder comment se sont historiquement constitués les concepts métalinguistiques qui ont permis la typologie et la comparaison des langues, et le débat sur la nature des universaux. Sauf à souscrire aux positions (ou, plus vraisemblablement, aux postures) extrêmes rappelées en préambule, la nécessité pour le linguiste de disposer d’un métalangage suffisamment puissant pour rendre intertraductibles des systèmes hétérogènes est une évidence. Et ceci vaut tout autant pour le traducteur, le terminologue, ou l’historien des sciences.

S’agissant des langues, la question récurrente depuis la grammaire générale a plutôt porté sur la nature de ces métalangages. S’il ne s’agit pas simples modèles conventionnels, faut-il, et dans quelle mesure, admettre l’existence d’universaux de substance, c’est-à-dire de propriétés formelles réellement partagées par toutes les langues ? Pour y répondre, la dichotomie classique entre l’universalité des idées et les réalisations plus ou moins aléatoires qu’en produiraient les « grammaires particulières » apparaît désormais clairement insuffisante. Il s’agit moins aujourd’hui de débattre sur la grammaire universelle que de délimiter la stratification des diverses catégories descriptives utilisées dans la pratique, et, comme on l’a rappelé plus haut (§ 1 et 2), cette stratification n’est de toute façon pas réductible à une binarité. Ces questions techniques étaient et restent en revanche présentes à l’arrière-plan de tout transfert de modèles grammaticaux. À ce titre, le séminaire Typologie et comparabilité des catégories morphosyntaxiques intéresse l’ensemble de la communauté des linguistes.

Informations : Lien de connexion : Participer à la réunion Zoom – https://u-paris.zoom.us/j/84460360739?pwd=dUQzZjEzRERMbVpRcnMyVEdUOUo2Zz09

https://carnetshtl.hypotheses.org/4366

– Université Paris Diderot-Paris7 – 8 place Paul-Ricoeur – 75013 – Paris – Halle aux farine

Arrêt : Chevaleret (ligne 6) ; Bus 89 (Raymond Aron) –  27 (Clisson)

url : http://www.univ-paris-diderot.fr/sc/site.php?bc=implantations&np=OLYMPE

—————————–

•  20/03/2021 – 09h-22h – Partout en France

Conférence : Semaine du cerveau 2021

https://www.semaineducerveau.fr/

 – Partout en France

—————————–

•  21/03/2021 – 09h-22h – Partout en France

Conférence : Semaine du cerveau 2021

https://www.semaineducerveau.fr/

 – Partout en France

**********************

semaine du 8 au 14 mars 2021

**********************

•  8/03/2021 – 13h30-14h30 – Campus St Charles

Séminaire : Neurosciences cognitives (séminaire du LNC, UMR 7291 CNRS, Fédération de Recherche 3C – Comportement Cerveau Cognition, Aix-Marseille Université)

– Frédéric De Lamotte, Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement

Crise de la reproductibilité et traçabilité des données

https://lnc.univ-amu.fr/fr/archives-seminaires

 – Campus St Charles – 3 place Victor-Hugo – 13003 – Marseille   

Arrêt : St Charles, Gare SNCF

—————————–

•  8/03/2021 – 15h15 – University College London – Institute of Cognitive Neuroscience

Séminaire : ICN seminar

– Joe Brooks, Psychology Dept, Keele University

Characterising the Dynamics of Perceptual Organisation Processes with Multivariate Pattern Analysis of EEG Data
Every week during term time, the Institute of Cognitive Neuroscience invites an external speaker to present their work, discuss and mutually inspire. This series of seminars is open to all.
Informations : Host: Vincent Walsh

https://www.ucl.ac.uk/icn/seminars

University College London – Institute of Cognitive Neuroscience – 17 Queen Square – WC1N  3AR – London

url : http://www.icn.ucl.ac.uk/

—————————–

•  9/03/2021 – 10h-12h – Site Cardinal Lemoine – Collège de France

Séminaire : Sémiotique et ontologie : repères historiques et perspectives contemporaines (cours au Collège de France)

Claudine Tiercelin, Chaire “Métaphysique et philosophie de la connaissance”, Colllège de France, Paris

Le cours de Claudine Tiercelin poursuivra l’examen des liens entre ontologie et sémiotique. Le parcours historique déjà entrepris a montré qu’une réflexion sur les liens que tissent les signes avec l’esprit et le monde n’est pas nécessairement nominaliste. Elle exposera les grands traits d’une ontologie sémiotique et réaliste, ancrée dans la perception et dans l’action, à même de sortir des impasses auxquelles ont conduit, au XXe siècle, différents « tournants ». Le séminaire présentera les recherches récentes (métaphysique, épistémologie, philosophie des sciences) qui éclairent d’un jour nouveau le questionnement auquel invitait déjà Platon dans le Phèdre. Plusieurs ateliers et colloques seront organisés au cours de l’année.

https://www.college-de-france.fr/site/claudine-tiercelin/course-2020-2021.htm

Site Cardinal Lemoine – Collège de France – 52 rue du Cardinal Lemoine – 75005 – Paris – Amphithéâtre Maurice Halbwachs – Marcelin Berthelot Arrêt : Cardinal Lemoine

url : http://www.college-de-france.fr/site/general/index.htm

—————————–

•  9/03/2021 – 11h-12h15 – Département d’Etudes Cognitives – ENS

Séminaire : DEC AltAc (séminaire du DEC, ENS)

– Xuan Nga Cao

Creating tools to track and improve linguistic and cognitive development

Xuan Nga Cao is a research engineer at the ENS, where she works for Emmanuel Dupoux as the project manager of BabyCloud, a technological platform for parents and researchers. She is also the co-founder of Gazouyi, which creates pedagogical tools and activities to support the development of young children and of LangInnov, which provides innovative educational applications for bilingual communities in the US.

These events are a great opportunity for the DEC members to interact with people with diverging careers and yet similar interests. Every brief presentation is followed by a discussion where all attendees are free to ask questions to the speakers on their career paths, their motivations, interests, projects, and the difficulties they encounter. Finally, this is a great way to network with individuals that you may not encounter every day at the DEC.

Informations : En lignehttps://cognition.ens.fr/en/agenda/comment-le-nutriscore-change-les-comportements-un-exemple-de-collaboration-entre-chercheurs

Département d’Etudes Cognitives – ENS – 24 rue Lhomond – 75005 – Paris

Arrêt : Censier Daubenton (L7) ; RER B : Luxembourg

url : http://www.cognition.ens.fr/

—————————–

•  9/03/2021 – 11h30 – Collège de France

Séminaire : Biologie (séminaires du Centre interdisciplinaire de recherche en- (CIRB) UMR 7241 CNRS, Collège de France, Paris)

– Carole Escartin, CNRS – CEA

Exploring the multiple roles of reactive astrocytes in neurodegenerative diseases

Informations : En visio : https://zoom.us/j/92296370401?pwd=RGZnVjN2dGkyS05seTlYR0VkbGxkZz09http://www.college-de-france.fr/site/en-cirb/seminars.htm

  • Collège de France – 11 place Marcelin-Berthelot – 75005 – Paris
  • Arrêt : Odéon ou Cluny-Sorbonne

url : http://www.college-de-france.fr/site/general/index.htm

—————————–

•  9/03/2021 – 14h16h – Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques (IHPST)

Séminaire : Philosophie de la biologie (séminaire Philbio de l’IHPST, UMR 8590 CNRS, Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne, ENS)

Marc-André Selosse, Muséum national d’Histoire Naturelle; Institut de Systématique, Évolution, Biodiversité; Sorbonne Universités

L’évolution : la Belle-au-Bois-Dormant du lien de l’Occident à la nature ?
Il est paradoxal que les Européens, qui ont inventé le concept d’évolution, l’utilisent si peu. Trop souvent, notre adhésion à la théorie de l’évolution est une posture mais elle ne sert pas autant qu’elle le pourrait dans nos actions sur le vivant et l’environnement. En médecine, qui travaille largement avec l’évolution des microbes, nos victoires antimicrobiennes sont à la Pyrrhus, comme le montrent les résistances aux antibiotiques. En agriculture, qui implique aussi une gestion de l’évolution des pathogènes et des espèces indésirables, nous peinons à trouver des solutions durables. Venez découvrir comment l’évolution a néanmoins parfois débloqué des situations complexes et ce qu’elle promet, demain, comme outil au service de notre lien à la nature et de notre avenir dans le monde.

Le séminaire de Philosophie de la Biologie de l’IHPST a été créé en septembre 2005 par Anouk Barberousse, Michel Morange et Thomas Pradeu. Il a lieu tous les mois, dans la salle de conférence de l’IHPST. Il fait alterner exposés de doctorants et de chercheurs internationaux. Il entend être un lieu de premier plan pour la recherche en philosophie de la biologie.

Informations : https://zoom.univ-paris1.fr/j/93607922717?pwd=V0NqY1V0aGM3UnFyZFp0ZTFJazd0UT09
ID de réunion : 936 0792 2717
Code secret : 966054

https://www.ihpst.cnrs.fr/activites/seminaires/seminaire-philbio-2020-2021

  • Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques (IHPST) – 13 rue du Four – 75006 – Paris – 2e étage – salle de conférence
  • Arrêt : St Sulpice (L4) ou Mabillon (L10)

url :  http://www-ihpst.univ-paris1.fr

—————————–

•  9/03/2021 – 16h-17h – En ligne

Séminaire : CogAI Seminar (Séminaire du DEC, ENS)

– Jean-François Bonnefon, Toulouse School of Economics

The Moral Machine Experiment

With the rapid development of artificial intelligence have come concerns about how machines will make moral decisions, and the major challenge of quantifying societal expectations about the ethical principles that should guide machine behaviour. To address this challenge, we deployed the Moral Machine, an online experimental platform designed to explore the moral dilemmas faced by autonomous vehicles. This platform gathered 40 million decisions in ten languages from millions of people in 233 countries and territories. I will describe the results of this experiment, paying special attention to cross-cultural variations in ethical preferences. I will discuss the role that these data can play to inform public policies about the programming of autonomous vehicles.

Inspired by the creation of new algorithms, increased computing power and the development of deep learning techniques, Artificial Intelligence has developed ever more powerful technical systems, including robots, conversational agents and brain-computer interfaces. At the same time, inspired by those same advances in Machine Learning and AI, the field of Cognitive Science has made leaps and bounds in understanding and modeling human behavior, including human motion, human language, and the human brain. It is too rare today it that the fields of AI and CogSci join in a dialogue to together develop better methodologies and produce better results, both in understanding human behavior, and in building systems that interact with humans. Example of potential synergies:

    How can we use AI systems to better understand Human behavior through automatic and reliable measurements?
    Can we take inspiration from Children and construct universal artificial learner of language, physics, morale?
    What are the next steps to solve for Artificial Intelligence systems?

This seminar aims to open that dialogue between the fields of Cognitive Science and Artificial Intelligence. Speakers may come from one field or the other, but all will use this opportunity to reflect on how a pairing between the two fields can be stronger than the sum of the parts. We hope you will join us in building a common language, and a common understanding of the grand societal challenges we face today, and that together we can conquer.

https://cogai-seminar.github.io/

En ligne

—————————–

•  9/03/2021 – 17h15-19h15 – En ligne

Séminaire : Psychologie des catastrophes (Séminaire du Lapsco, université de Clermont Ferrand-CNRS)

– Nina von Uexkull, Stockholm university

Natural hazards and armed conflicts: the potential for vicious circles

The aim of this seminar is to bring awareness on the human and psychological dimensions of disasters. We will focus on how concepts, tools and methods from the human sciences in general (and from psychology and cognitive sciences in particular) have been (and can be) used to understand how human communities react to situations of extreme danger. This seminar will consist of 10 sessions of 2 hours, with one hour devoted to the intervention of a specialist and another hour with critical reading and discussion of fundamental texts of the field. The seminar is organized by Guillaume Dezecache (guillaume.dezecache@uca.fr), hosted by the Université Clermont Auvergne, UFR Psychologie, Sciences Sociales et Sciences de l’Éducation, Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (LAPSCO UMR 6024), and supported by CAP2025.
En ligne

—————————–

•  11/03/2021 – 14h – Université de Rouen  – UFR Sciences de l’Homme et de la Société

Séminaire : Action et interaction sociale (séminaire du CRFDP – EA 7475, Université de Rouen Normandie)

– Gladys Barragan-Jason, CRFDP, Rouen

Impatient children are also more altruistic

Prosociality in humans is a valuable but also deeply puzzling trait. While several studies suggest that prosociality is an instinctive and impulsive behavior, others argue that patience and social norms are necessary to develop prosocial behaviors. Yet, the developmental roots of prosociality and patience have rarely been studied in tandem. Here, we measured patience (i.e. delay-of-gratification task) and prosociality (i.e. giving in a dictator game to a known or unknown partner) in 4-to-6 year-old children. We found that pure (non-reciprocal) prosociality (sharing with an unknown partner) was negatively linked to patience in children, but observed no relationship between patience and reciprocal prosociality (sharing with a familiar partner). In addition, while not observed in impatient children, patient children gave more to a familiar child than to an unfamiliar child. Taken together, our results suggest a developmental transition from impulsive to rational prosociality during mid-childhood

http://crfdp.univ-rouen.fr/crfdp-seminaires-575546.kjsp

Université de Rouen  – UFR Sciences de l’Homme et de la Société – Place Emile Blondel – 76821 – Mont-Saint-Aignan – Bât. Freinet – salle des thèses 

—————————–

•  11/03/2021 – 14h-16h – Université de Caen Basse-Normandie – Laboratoire CRISCO

Séminaire : Inter-langue sur la Signification en COntexte (conférences du Centre de Recherche- (CRISCO), EA 4255, Université Caen Normandie)

Négation : perspectives typologiques et descriptives

Les études typologiques sur la négation se sont concentrées, pour la plupart, sur la négation standard, c’est-à-dire la négation des propositions principales déclaratives dans lequelles le prédicat est un verbe (Dahl 1979; Payne 1985; Forest 1993; Dryer 2013a, b, c; Miestamo 2005, 2013). D’autres aspects de la négation qui ont figuré dans des études typologiques à grande échelle comprennent la négation des impératifs (van der Auwera & Lejeune 2013), la négation des prédications statives (non-verbales, existentielles, etc.) (Croft 1991; Eriksen 2011; Veselinova 2013), la négation des pronoms indéfinis (Haspelmath 1997, 2013; Van Alsenoy 2014), les abessifs (Stolz et al.2007), les effets de la négation sur le marquage des syntagmes nominaux (Miestamo 2014) et les réponses négatives aux questions (Holmberg 2015) – pour un synthèse à jour des études typologiques sur la négation, voir Miestamo 2017. Actuellement, des études typologiques sont en cours sur divers aspects du domaine: par Veselinova sur les lexicalisations négatives et la relation entre négation et TAM, par Miestamo & Koptjevskaja Tamm sur les antonymes, par Van Olmen sur les impératifs négatifs, par Mauri & Sansò sur les propositions anticirconstancielles, et par Miestamo, Shagal & Silvennoinen sur la négation dans les propositions subordonnées. Dans cette communication, je ferai un aperçu général des études typologiques sur la négation, en me concentrant sur des thèmes sélectionnées découlant de ma propre recherche. Je montrerai également comment les connaissances typologiques sur la négation peuvent être utilisées dans la description d’une langue particulière: je présenterai un questionnaire à base typologique et fonctionnelle conçu pour la description du domaine de la négation (Miestamo 2016) ainsi qu’un projet collaboratif en cours (Miestamo & Veselinova), qui utilise ce questionnaire pour décrire la négation dans plus de trente langues provenant de divers parts du monde.

http://crisco.unicaen.fr/

Université de Caen Basse-Normandie – Laboratoire CRISCO  – Esplanade de la Paix  – Bâtiment N3 – Sous-sol – 14032 – Caen – salle de documentation du CRISCO

url : http://www.crisco.unicaen.fr/

—————————–

•  12/03/2021 – 10h – Inria Sophia Antipolis – Méditerranée

Séminaire : Biovision (séminaire de l’équipe -, Inria Sophia Antipolis)

Julien Diard, Laboratoire de Psychologie et NeuroCognition CNRS UMR 5105

Visual attention matters during word recognition: A Bayesian modeling approach

It is striking that visual attention, the process by which attentional resources are allocated in the visual field so as to locally enhance visual perception, is a pervasive component of models of eye movements in reading, but is seldom considered in models of isolated word recognition. We describe BRAID, a new Bayesian word Recognition model with Attention, Interference and Dynamics. As most of its predecessors, BRAID incorporates three sensory, perceptual and orthographic knowledge layers together with a lexical membership submodel. Its originality resides in also including three mechanisms that modulate letter identification within strings: an acuity gradient, lateral interference and visual attention. We show that BRAID can account not only for benchmark effects, such as word frequency, neighborhood frequency, context familiarity and transposed letter priming effects but, further, for more challenging behavioral effects, such as the optimal viewing position effect, the word length effect in lexical decision or the interaction of effects of crowding and frequency in word recognition. We show that visual attention modulates these latter effects, mimicking patterns reported in impaired readers.

Informations : pour la connexion à Zoom voir la page : https://team.inria.fr/biovision/seminar-of-julien-diard-on-a-bayesian-word-recognition-model-with-attention-interference-and-dynamics/https://team.inria.fr/biovision/category/seminars/

 – Inria Sophia Antipolis – Méditerranée – 2004 route des Lucioles – 6902 – Sophia-Antipolis

—————————–

•  12/03/2021 – 11h – Institut des Neurosciences Paris-Saclay

Séminaire : Neuro-PSI (conférences de l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay, UMR 9197 CNRS, Université Paris-Sud

Michaël Zugaro, CIRB Center for Interdisciplinary Research in Biology, Collège de France, Paris

Hippocampo-cortical dynamics underlying memory formation and consolidation

Le cycle de conférences « Vendredis de Neuro-PSI » a comme but d’assurer une animation scientifique de qualité au sein de l’Institut Neuro-PSI et de permettre un échange scientifique et humain accru entre les membres des différentes Unités qui composent l’Institut ainsi qu’avec nos collègues d’autres laboratoires des campus de Gif-Orsay et plus largement de la région Ile-de-France.    

Toutes les conférences sont libres d’accès. Nous vous invitons dès maintenant à réserver les vendredis entre onze heures et midi pour participer à ces rencontres scientifiques d’intérêt général.

Informations : invité par Daniel Shulz

http://neuro-psi.cnrs.fr/spip.php?article89

 – Institut des Neurosciences Paris-Saclay – 1 avenue de la Terrasse – b^t. 32 – 91198 – Gif-sur-Yvette – Bât. 32 – salle de conférences Alfred Fessard  

url : https://neuropsi.cnrs.fr/fr/contact/

—————————–

•  12/03/2021 – 11h – IBCG – Université Paul Sabatier – Toulouse 3

Séminaire : Neurosciences (séminaire de l’axe-, Centre de Biologie Intégrative (CBI), Université Paul Sabatier, Toulouse)

Titre non précisé

https://cbi-toulouse.fr/fr/seminaire

IBCG – Université Paul Sabatier – Toulouse 3 – 118 route de Narbonne – 31062 – Toulouse   – salle de l’IBCG 

Arrêt : Université Paul Sabatier

—————————–

•  12/03/2021 – 11h-12h30 – Maison des Sciences Economiques

Séminaire : Economie et Psychologie (séminaire de l’Ecole d’économie de Paris)

– Pietro Ortoleva, Princeton University

Titre non précisé

The Economics and Psychology Seminar is dedicated to research in behavioral and experimental economics. It is open to specialists in various fields such as economics, psychology, sociology, philosophy, and neuroscience.

http://www.parisschoolofeconomics.eu/fr/recherche-academique/seminaires/economie-et-psychologie/

 – Maison des Sciences Economiques – 112 boulevard de l’Hôpital – 75647 – Paris – niveau bleu

Arrêt : Campo Formio (L5)

url : http://mse.univ-paris1.fr/

—————————–

•  12/03/2021 – 11h30-12h30 – Campus de l’Université Bordeaux – Institut François Magendie

Séminaire : Bordeaux Neurosciences (séminaire et conférence FBN, Bordeaux Neurocampus, Université Bordeaux Segalen)

– Ignacio Fernandez-Moncada, Team Marsicano, Bordeaux neurocampus

Real-time imaging of cellular processes with fluorescent biosensors

The brain is a heterogeneous tissue, whose highly specialized cells work in concert via a multitude of intracellular and extracellular interactions. Feed by this ever-evolving complexity, several techniques has been used or are being developed to better understand how the brain cell heterogeneity drives neurotransmission and behavior. One of them are the genetically-encoded fluorescent biosensors, a tool concept born decades ago, but that recently has started to mature and expand. With a rich palette of biosensors sensitive to ions, metabolites and enzymes, these tools are allowing us to explore the cell biology with unprecedented spatio-temporal resolution. However, as awesome these tools may look to newcomers, they are bound to limitations. Thus, a minimal knowledge on how the biosensors works and which type of information is relaying to us, is essential for its right use. This talk humbly proposes to give an insight into these topics.  On the first part of this talk, the general classification, properties, advantages and disadvantages of genetically-encoded fluorescent biosensors will be discussed. On the second half, the practical use of fluorescent biosensors will be presented trough two specific examples, the monitoring of astroglial energy metabolism and endocannabinoids dynamics.

Informations : Online. Link will be precised a few days before. Invited by Bordeaux Neurocampus and the NBA. Zoom link sent by email. Tech’talks‘ purpose is to extensively present a technique used in a research project: general principle and technical details, problems that may be encountered, methodological development… and results obtained.https://www.bordeaux-neurocampus.fr/agenda/

Campus de l’Université Bordeaux – Institut François Magendie – 146 rue Léo Saignat – 33077 – Bordeaux Arrêt : http://www.inb.u-bordeaux2.fr/siteneuro2/

url : http://www.inb.u-bordeaux2.fr/

—————————–

•  12/03/2021 – 14h-15h30 – Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP)

Séminaire : Phonétique et phonologie (séminaire du LPP, UMR 7018 CNRS, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)

– Antje Mefferd, Department of Hearing and Speech Sciences, Vanderbilt University Medical Center

Titre non précisé

S-RPP est un forum pour les présentations et les discussions des travaux de recherche actuels en phonétique et en phonologie.

https://lpp.in2p3.fr/lagenda/

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP) – 19 rue des Bernardins – 75005 – Paris – 1er étage – salle Rousselot 

Arrêt : Maubert-Mutualité

url : http://lpp.univ-paris3.fr/

—————————–

•  12/03/2021 – 15h – EHESS

Séminaire : Systèmes complexes en sciences sociales (séminaire du CAMS, UMR 8557, CNRS-EHESS)

De nombreux phénomènes socio-économiques résultent d’effets de groupes, de phénomènes de diffusion et de contagion sociale : leur compréhension théorique repose sur une modélisation des interactions sociales.

Dans le cadre général de l’étude des « systèmes complexes », des travaux récents sur la modélisation des interactions sociales se développent à l’interface entre la théorie microéconomique standard, où l’interaction se fait via le système des prix, la théorie des jeux, qui modélise les interactions de nature stratégiques, et la physique statistique qui donne des outils pour décrire un comportement collectif à partir d’une description des comportements individuels.

L’objectif de ce séminaire est de présenter des travaux récents, leurs fondements méthodologiques et outils théoriques, et d’explorer de nouvelles pistes de recherche dans ce domaine, notamment celles qui s’appuient sur l’analyse de grandes bases de données. On privilégiera les approches prenant en compte l’hétérogénéité des préférences et comportements individuels, et la spatialité des interactions (prise en compte de la structure du réseau d’interaction). Les outils que nous rencontrerons seront-ils souvent ceux de la physique statistique des systèmes désordonnés, des équations aux dérivées partielles (EDP) en milieu hétérogène, de la théorie des jeux, de la théorie des graphes et de l’analyse de réseaux, ainsi que ceux de la simulation numérique dite « multi-agents ».

Informations : Pour participer au séminaire, merci de vous inscrire sur Listsem https://listsem.ehess.fr/. Le code d’accès sera envoyé à tous les inscrits.
accès libre

http://cams.ehess.fr/systemes-complexes-en-sciences-sociales/

  • EHESS  – 105 boulevard Raspail – 75006 – Paris – 4e étage – salle A4-47 
  • Arrêt : Rennes (L12) ou St Placide (L12)

url : http://www.ehess.fr/fr/

—————————–

•  12/03/2021 – 16h-19h – En ligne

Séminaire : L’évidence (séminaire du Centre Gilles Gaston Granger (CGGG), UMR 7304 CNRS, Aix-Marseille Université)

Lecture commentée du §22 /Discussion

Ce séminaire de phénoménologie s’adresse à tous les chercheurs et étudiants avancés intéressés par la pensée husserlienne, et à ceux qui considèrent qu’il est vital de maintenir vivant le lien entre réflexion philosophique et la construction symbolique formelle. Les leçons sur les Synthèses passives fournissent à cet égard un échantillon significatif du type de recherches logiques auxquelles Logique formelle et logique transcendantale (§60) voulaient introduire.
L’an dernier, nous avons traité de la première section « Modalisation » et pu comprendre quels pouvaient être les « fruits logiques » de l’investigation phénoménologiques des synthèses passives de modalisation.

Nous poursuivons cette année avec la section II intitulée « L’évidence », qui porte plus loin la clarification des relations fondamentales entre intention et remplissement qui représentent, selon Logique formelle et logique transcendantale (note au § 60), l’une des contributions essentielles de la phénoménologie.

Informations : section II « L’évidence » du texte De la synthèse passive de Husserl

http://centregranger.cnrs.fr/spip.php?article173

  • En ligne –
  • Bibliothèque du Centre Granger – 2e étage – salle 2.09 

—————————–

•  12/03/2021 – 19h – Ecole normale supérieure – ENS Lhomond

Séminaire : Jean-Nicod (colloquium de l’Institut-, UMR 8129 CNRS-EHESS-ENS, Paris)

– David Velleman, New York University

The two normativities

Two kinds of normativity have been identified by moral philosophers. One is the normativity of action- or attitude-guiding language; the other is the normativity of reasons for actions or attitudes. I am going to argue that the normativity of language and the normativity of reasons have much less to do with each other than is generally supposed. My suggestion is that Hume’s argument about ‘is’ and ‘ought’, which is an argument about language, has very little to do with his argument about reason and the passions, which is an argument about reasons. 

Informations : Nous aurons un nombre limité d’emplacements pour les participants externes. Si vous souhaitez assister à cette session, merci d’envoyer un mail environ une semaine avant la session à denis.buehler@ens.frhttp://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/colloquium-de-l-ijn/

  • Ecole normale supérieure – ENS Lhomond – 24 rue Lhomond – 75005 – Paris – Pavillon Jardin – RdC – salle de réunion 
  • Arrêt : Censier Daubenton ; RER B : Luxembourg

url : http://www.ens.fr/

—————————–

•  13/03/2021 – 10h-13h ; 15h-18h – Centre Pompidou – IRCAM

Séminaire : Mathématiques, Musique et Philosophie (séminaire MaMuPhi-Babel)

– Andrée C. Ehresmann, Université de Picardie, Amiens

René Guitart, Institut de Mathématiques de Jussieu Université Paris 7 Denis Diderot

Structures locales ehresmaniennes

http://www.entretemps.asso.fr/

Centre Pompidou – IRCAM  – 1 place Igor-Stravinsky – 75004 – Paris – Pavillon Pasteur – sous-sol – salle Shannon 

Arrêt : Hôtel de Ville, Rambuteau, Châtelet, Les Halles

url : http://www.ircam.fr

**********************

semaine du 1er au 7 mars 2021

**********************

•  1/03/2021 – 14h-16h

 – Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Séminaire : Epistémologie des sciences du langage (séminaire de MoDyCo, UMR 7114, Université Paris Ouest Nanterre)

– Louis de Saussure, Université de Neuchâtel, Suisse

Temps verbaux et inférence pragmatique

Cette année le séminaire portera sur la notion d’implicite.

Il s’agira de réfléchir sur un exemple typique de pré-conceptualisation d’une notion théorique, considérée au vu de sa fréquence d’emploi comme opératoire, bien qu’elle n’ait jamais été l’objet d’un contenu définitionnel qui fasse consensus au sein de la communauté des linguistes, des psycholinguistes, des formalistes et des linguistes-informaticiens. En effet, cette notion possède des frontières floues (notamment avec le non-dit), différentes typologies (qui sont rares mais non concordantes), une formalisation non exhaustive (et parfois non-aboutie) des inférences qui sous-tendent les différentes formes d’implicite et, par voie de conséquence, un système d’annotations pour les corpus encore balbutiant.

Chaque intervenant apportera un éclairage à cette problématique qui soulève non seulement la question du mode de construction des concepts, mais également celle du rapport de leur contenu définitionnel et de leur caractère opératoire.

Informations : En ligne. Lien Zoom en suivant cette page : https://www.modyco.fr/fr/evenements/s%C3%A9minaire-epist%C3%A9mologie-des-sciences-du-langage/detailevenement/145/-/claire-beyssade-professeure-%C3%A0-l-universit%C3%A9-de-paris-8-pr%C3%A9suppositions,-antipr%C3%A9suppositions-et-coh%C3%A9rence-discursive.html- –

https://www.modyco.fr/fr/evenements/s%C3%A9minaire-epist%C3%A9mologie-des-sciences-du-langage.html

– Université Paris Ouest Nanterre La Défense – 200 avenue de la République – 92001 – Nanterre – Bât. René Rémond (A) – 4e étage – salle 405 

Arrêt : RER A : Nanterre université

url : http://www.u-paris10.fr/

—————————–

•  1/03/2021 – 14h-16h

 – Université Paul Valéry Montpellier 3

Séminaire : Praxiling (séminaire de l’UMR 5267 CNRS – Université Paul-Valéry Montpellier 3)

– Domitille Caillat, Université Paul Valery, Montpellier, Praxiling

Une analyse du discours en interaction : les débats télévisés au prisme de l’étude du discours rapporté

https://praxiling.cnrs.fr/seminaire2020-2021/

– Université Paul Valéry Montpellier 3 – Route de Mende – 34199 – Montpellier – bât. Marc Bloch – salle Jourda

url : http://www.univ-montp3.fr/

—————————–

•  1/03/2021 – 14h30-17h

Centre Biomédical des Saints-Pères – Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC)

Séminaire : Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC Seminar Series, UMR 8002 CNRS, Université Paris Descartes)

– Claude Meunier, INCC-UMR 8002 CNRS/Université de Paris

The strange developmental trajectory of embryonic Renshaw cells

It is classically admitted that neurons are barely excitable when they reach their final location in the CNS, become later capable of firing tonically action potentials and eventually acquire their mature discharge pattern when they enrich their repertoire of membrane conductances. Combining electrophysiological experiments and theoretical analysis, we show that embryonic Renshaw cells do not follow this pattern of development. They are already excitable when they reach their final position in the spinal cord and participate to spontaneous network activity. They loose then their ability to fire actions potentials that they recover later when locomotor-like activity emerges. This unusual evolution of the firing properties is controlled by a persistent current sodium current and a delayed rectifier potassium current, calcium and calcium-dependent conductances being not expressed at this age. These results show that the classical dogma on the development of embryonic neurons must be reconsidered and that neuronal development is closely linked to the activity pattern and function of the network in which they are embedded.

https://incc-paris.fr/events-and-news/

Centre Biomédical des Saints-Pères – Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC) – 45 rue des Saints-Pères – 75006 – Paris – 4e étage – Conference room R229 

Arrêt : St Germain des Prés (L4), Sèvres Babylone (L10 & L12), Mabillon (L10)

—————————–

•  2/03/2021 – 10h-11h30

Laboratoire Dynamique du Langage (DDL) – Institut des Sciences de l’Homme

Séminaire : Dynamique du langage (séminaire du DDL, UMR 5596, CNRS – Université Lumière Lyon 2)

– Denis Bertet, Laboratoire dynamique du langage (DDL), UMR 5596 CNRS,  Université Lyon 2

Morphosyntax and semantics of the “spatial” derivational suffixes of the Tikuna verb root

Informations : Atelier Typologie sémantique – Séminaire de recherche DiLiS- –

http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

Laboratoire Dynamique du Langage (DDL) – Institut des Sciences de l’Homme – 14 avenue Berthelot – 69007 – Lyon – salle Elise Rivet  

Arrêt : T2 : Centre Berthelot

url : http://www.ddl.ish-lyon.cnrs.fr/

—————————–

•  2/03/2021 – 10h-12h

Site Cardinal Lemoine – Collège de France

Séminaire : Sémiotique et ontologie : repères historiques et perspectives contemporaines (cours au Collège de France)

Claudine Tiercelin, Chaire “Métaphysique et philosophie de la connaissance”, Colllège de France, Paris

Le cours de Claudine Tiercelin poursuivra l’examen des liens entre ontologie et sémiotique. Le parcours historique déjà entrepris a montré qu’une réflexion sur les liens que tissent les signes avec l’esprit et le monde n’est pas nécessairement nominaliste. Elle exposera les grands traits d’une ontologie sémiotique et réaliste, ancrée dans la perception et dans l’action, à même de sortir des impasses auxquelles ont conduit, au XXe siècle, différents « tournants ». Le séminaire présentera les recherches récentes (métaphysique, épistémologie, philosophie des sciences) qui éclairent d’un jour nouveau le questionnement auquel invitait déjà Platon dans le Phèdre. Plusieurs ateliers et colloques seront organisés au cours de l’année.

https://www.college-de-france.fr/site/claudine-tiercelin/course-2020-2021.htm

Site Cardinal Lemoine – Collège de France – 52 rue du Cardinal Lemoine – 75005 – Paris – Amphithéâtre Maurice Halbwachs

Arrêt : Cardinal Lemoine

url : http://www.college-de-france.fr/site/general/index.htm

—————————–

•  2/03/2021 – 10h-12h

 – Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Séminaire : Modèles, dynamiques, corpus (séminaire du laboratoire MoDyCo, UMR 7114 CNRS, Université Paris Ouest Nanterre)

Marion Tellier, Laboratoire Parole et Langage, UMR 7309 CNRS, Aix-Marseille Université

– Chiara Manno

Titre non précisé

Informations : Lien par zoom : https://www.modyco.fr/fr/evenements/detailevenement/146/-/sophie-anquetil-ceres-ea-3648,-universit%C3%A9-de-limoges-parcours-de-l%E2%80%99implicitation-au-sein-des-co-illocutions.html- –

https://www.modyco.fr/fr/

– Université Paris Ouest Nanterre La Défense – 200 avenue de la République – 92001 – Nanterre – Bât. René Rémond – 3e étage

Arrêt : RER A : Nanterre université

url : http://www.u-paris10.fr/

—————————–

•  2/03/2021 – 11h30

 – Collège de France

Séminaire : Biologie (séminaires du Centre interdisciplinaire de recherche en- (CIRB) UMR 7241 CNRS, Collège de France, Paris)

– Anne Cécile Boulay, CIRB, Collège de France, Paris

Insights into the role of astrocytes at the brain vascular interface

Informations : En visio : https://zoom.us/j/92296370401?pwd=RGZnVjN2dGkyS05seTlYR0VkbGxkZz09

http://www.college-de-france.fr/site/en-cirb/seminars.htm

– Collège de France – 11 place Marcelin-Berthelot – 75005 – Paris –  

Arrêt : Odéon ou Cluny-Sorbonne

url : http://www.college-de-france.fr/site/general/index.htm

—————————–

•  2/03/2021 – 11h30-12h30

Département d’Etudes Cognitives – ENS

Séminaire : Etudes cognitives (colloquium du DEC, ENS Paris)

Catherine Hobaiter, University of St Andrews, School of Psychology & Neuroscience, St Mary’s College, St Andrews, Ecosse

Great ape gesture: tracing the origins of language from the ape perspective

https://cognition.ens.fr/en/agenda

Département d’Etudes Cognitives – ENS – 24 rue Lhomond – 75005 – Paris – Bât. Jaurès – sous-sol – salle Jean Jaurès 

Arrêt : Censier Daubenton (L7) ; RER B : Luxembourg

url : http://www.cognition.ens.fr/

—————————–

•  2/03/2021 – 13h

 – En ligne

Séminaire : Psychologie et NeuroCognition (séminaire du LPNC, UMR 5105 CNRS, Université Grenoble Alpes)

Valérie Goffaux, Faculty of Psychology and Educational Sciences, Université Catholique de Louvain, Belgium

Faces are made of this… Contribution of Orientation and Spatial frequency when processing faces

Human visual perception results from a complex chain of processes, starting with the spatial frequency- and orientation-selective encoding of luminance in the primary visual cortex (V1). As the visual signals proceed in the visual system, increasingly more complex shape properties are coded, with several high-level regions specializing for selective categories such as faces, words, natural scenes. We know very little about how such high-level specialization builds upon primary encoding stages in V1.
Our work combines multiple investigation techniques : psychophysics, electrophysiology (scalp EEG, ERP and steady-state), as well as neuroimaging (of V1 and high-level visual regions) and suggests that the specialization of face processing, though emerging at high-level stages of visual processing, roots into the processing of selective ranges of the primary orientation and SF information. These findings encourage the adoption of more integrative approaches to face perception, and vision in general, encompassing both low- and high-level visual mechanisms.

Les séminaires du Pôle Grenoble Cognition ont vocation à flécher des séminaires organisés par les équipes du Pôle sur des thèmes en sciences cognitives et pouvant intéresser la communauté ; ils sont aussi proposés comme temps forts de la formation des étudiants du Master Sciences Cognitives. Les étudiants seront invités à échanger avec l’intervenant(e) à la fin de chaque séminaire.

Informations : Salle virtuelle Zoom du laboratoire (mot de passe : cognition) https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/94294861881?pwd=dkN2MzMvYXpZMnYwYjZPWS9GVUV4Zz09

https://lpnc.univ-grenoble-alpes.fr/Seminaires-LPNC-96

 – En ligne – salle A006  (ou sur en ligne)

—————————–

•  2/03/2021 – 14h30-16h30

 – Collège de France

Séminaire : Neuromathématiques (séminaire du Centre d’analyse et de mathématique sociales (CAMS), UMR 8557 CNRS, EHESS Paris)

– Mathilde Marcoli, Caltech, Pasadena

Conférence à confirmer

• Giovanna Citti, professeur à l’Université de Bologne (UNIBO), Italie ( Hors EHESS )

• Jean-Pierre Nadal, directeur d’études de l’EHESS, directeur de recherche au CNRS (TH) ( CAMS )
• Jean Petitot, directeur d’études de l’EHESS (*) ( CAMS )
• Alessandro Sarti, directeur de recherche au CNRS (TH) ( CAMS )

Alain Destexhe (directeur de recherche au CNRS), Olivier Faugeras (directeur de recherche à l’INRIA, Sophia-Antipolis), Yves Fregnac (directeur de recherche émérite au CNRS), Gabriel Peyre (directeur de recherche au CNRS) et Jérôme Ribot (chargé de recherche au Collège de France) participent également à l’organisation de ce séminaire.

Les récents développements des neurosciences de la perception permettent de renouveler la modélisation mathématique des mécanismes neuronaux de la perception et, en particulier, de la vision, ouvrant de nouvelles perspectives sur la genèse de la perception visuelle. Un aspect essentiel de cette problématique concerne les liens mathématiques entre l’analyse du signal sensoriel et la structuration géométrique des représentations perceptives. En s’appuyant sur un vaste ensemble de données expérimentales, la neuromathématique de la vision développe des modèles mathématiques du cortex visuel, et notamment des modèles géométriques de son architecture fonctionnelle, c’est à  dire de l’organisation de ses connexions neurales. Son propos est d’expliciter la neuro-mathématique immanente à  la perception visuelle.

Dans la mesure où l’origine des représentations spatiales constitue un problème majeur non seulement scientifique mais aussi philosophique, la recherche d’architectures fonctionnelles possède une forte dimension épistémologique. La recherche des architectures fonctionnelles immanentes à  la vision concerne en définitive la codification neuronale des représentations spatiales. On ne parle pas ici d’une origine stricto sensu neuronale des représentations, mais de comment les organisations neuronales sont elles-mêmes générées, dans l’interaction entre le sujet et le monde, par des processus de sélection au cours de l’évolution naturelle, d’adaptation au cours du développement épigénétique, et d’apprentissage et d’adaptation tout au long de la vie du sujet. Dans cette perspective, il est essentiel de clarifier les relations entre les structures mathématiques de la neuro-géométrie (différentielles, métrique, de groupe) et les pratiques vécues des sujets vivants. Le problème de l’origine de l’espace est renvoyé dans la boucle des processus concurrents d’objectivation et de subjectivation.

Techniquement, pour aborder le problème fondamental de la constitution des unités perceptives, on privilégiera une approche mettant en œuvre des équations de populations neurales définies sur la structure de connectivité corticale. Ces équations expriment, au travers de leurs équivariances, les rapports profonds qui les relient à la géométrie. L’évolution dynamique des populations, et notamment les bifurcations des solutions des équations qui les régissent, agit comme une opération d’individuation des structures saillantes, qui correspondent notamment aux unités gestaltiques. Ces phénomènes émergents peuvent aussi apparaitre dans des modélisations qui relient les descriptions microscopiques des phénomènes (le niveau des neurones individuels) au niveau macroscopique (les populations de neurones des aires corticales de la vision). Ces approches, dites de champ moyen, ont prouvé leur efficacité en physique et sont très prometteuses en neurosciences où elles fournissent à  la fois des descriptions parcimonieuses de vastes ensembles neuronaux tout en rendant compte de phénomènes émergents.

Ce séminaire régulier est organisé par un groupe de scientifiques qui unissent leurs efforts pour explorer cette approche mathématique de la cognition visuelle. Le séminaire sera également ouvert à des contributions de chercheurs en sciences cognitives qui travaillent sur la perception visuelle dans ses rapports avec la géométrie. Des cycles de conférences s’adressant à un public plus large viendront compléter le séminaire.

Informations : En ligne. Inscription obligatoire au lien https://listsem.ehess.fr/- – accès libre

http://cams.ehess.fr/accueil/neuromathematiques/

– Collège de France – 11 place Marcelin-Berthelot – 75005 – Paris – salle D2.2 

Arrêt : Odéon ou Cluny-Sorbonne

url : http://www.college-de-france.fr/site/general/index.htm

—————————–

•  2/03/2021 – 17h15-19h15

 – En ligne

Séminaire : Psychologie des catastrophes (Séminaire du Lapsco, université de Clermont Ferrand-CNRS)

– Julie Morin, University of Cambridge

Titre non précisé

The aim of this seminar is to bring awareness on the human and psychological dimensions of disasters. We will focus on how concepts, tools and methods from the human sciences in general (and from psychology and cognitive sciences in particular) have been (and can be) used to understand how human communities react to situations of extreme danger. This seminar will consist of 10 sessions of 2 hours, with one hour devoted to the intervention of a specialist and another hour with critical reading and discussion of fundamental texts of the field. The seminar is organized by Guillaume Dezecache (guillaume.dezecache@uca.fr), hosted by the Université Clermont Auvergne, UFR Psychologie, Sciences Sociales et Sciences de l’Éducation, Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive (LAPSCO UMR 6024), and supported by CAP2025.
 – En ligne –  

—————————–

•  2/03/2021 – 17h30

 – Sorbonne Université

Séminaire : Biologie Paris-Seine (séminaire de l’IBPS – FR3631)

– Goncalo Fernandes, Dostatni Lab

Club Drosoph’île de France

http://www.ibps.upmc.fr/fr/actus/evenements

– Sorbonne Université – 2-4 place Jussieu – 75005 – Paris – bât. C – 7e étage – Auditorium du LBD 

Arrêt : Jussieu

url : http://www.jussieu.fr/

—————————–

• 3/03/2021 – 14h-16h

Domaine universitaire – Maison des Langues et des Cultures

Séminaire : DEscriptions LInguistiques, COrpus, TAL (séminaire DéLiCorTal, Axe 1 du LIDILEM – EA 609, Université Grenoble Alpes)

– Sébastien Yergeau, enseignant, formateur et conseiller pédagogique pour l’implantation de la philosophie pour enfants et adolescents

Développer les habiletés de pensée en dialogue philosophique pour bien penser
Qu’est-ce que bien penser ? Qu’est-ce qu’une habileté de pensée ? Quel(s) rôle(s) jouent les habiletés pour bien penser ? Comment la pratique du dialogue philosophique contribue au bien penser et à la mobilisation des habiletés de pensée ? Voilà autant de questions qui animent Sébastien Yergeau et auxquelles il vous convie. Par le présent séminaire, il vous propose de réfléchir sur les habiletés de pensée et le bien penser afin d’en établir des conceptions opérationnelles et d’établir les liens qui les unient. De plus, il vous invite à dégager les dimensions intrinsèques du dialogue philosophique (le dialogue, la recherche, la philosophie) qui contribuent à mobiliser et à développer les habiletés de pensée nécessaires au bien penser. Enfin, il vous propose de poser un regard didactique sur les pratiques d’animation favorisant l’émergence du bien penser et la maîtrise des habiletés de pensée.  Pour ce faire, il vous accompagne dans une démarche qui intègre dialogue philosophique, réflexion théorique et partage collaboratif.

Sébastien Yergeau, anime des formation aux intervenant.e.s. désirant débuter ou parfaire l’intégration de la communauté de recherche philosophique dans leurs pratiques éducatives avec différentes universités, institutions et organismes, au Québec et en Europe. Impliqué en recherche, il participe à plusieurs études et publications sur la pratique de la philosophie avec les adolescents. Il est co-auteur du livre La pratique du dialogue philosophique au secondaire : pour une dialogique entre théories et pratiques (PUL). Il organise, depuis plusieurs années, l’événement international Colloque philo pour ados où participent plus de 600 adolescents issus de différentes régions de la Francophonie.

Le séminaire DéLiCorTal (DEscriptions LInguistiques, COrpus, TAL) de l’axe 1 du LIDILEM, auquel participent des étudiants en Master, des doctorants et des enseignants chercheurs, organise des séances mensuelles autour des deux lignes directrices de l’Axe 1 : les recherches en descriptions linguistiques (syntaxe, sémantique, pragmatique) sur corpus et en traitement automatique des langues. Les séances sont ouvertes à tous les membres du LIDILEM, ainsi qu’à des participants extérieurs. 

Le séminaire accueille des chercheurs invités de France ou de l’étranger, spécialistes des différents domaines des Sciences du langage. Il a également pour objectif de faire mieux connaître les travaux en cours de tous les membres de l’équipe.

Informations : Séminaire Phileduc

https://lidilem.univ-grenoble-alpes.fr/

Domaine universitaire – Maison des Langues et des Cultures  – 1141 avenue Centrale – 38400 – Saint-Martin-d’Hères –  

Arrêt : Tram B ou C : Bibliothèques Universitaires

url :

—————————–

•  4/03/2021 – 10h

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN)

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Kostia Chardonnet,

Titre non précisé

Informations : https://bbb.lipn.univ-paris13.fr/b/sei-eer-t24 (code d’accès: 749983)

http://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

Institut Galilée – Université Paris 13 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – 99 avenue Jean-Baptiste Clément  – 93430 – Villetaneuse – bât. B – salle B107 

Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université

url : http://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

•  4/03/2021 – 14h

Université de Montpellier – Centre EuroMov

Séminaire : EuroMov (séminaire du Centre européen de recherche sur le mouvement humain, Université Montpellier)

– Pierre Slangen, EuroMov DHM, Univ Montpellier, IMT Mines Ales, Montpellier, France

Imagerie numérique et mouvement

http://euromov.eu/actualites/#seminaires

Université de Montpellier – Centre EuroMov – 700 avenue du Pic Saint Loup – 34090 – Montpellier – salle Marey 

url : http://euromov.eu/accueil/

—————————–

• Horaires à confirmer 4/03/2021 – 9h-18h

 – En ligne

Séminaire : Philosophie, Pratiques et Langages (séminaire du PPL, EA 3699, Université Grenoble-Alpes)

– Jean-Gabriel Ganascia, Professeur d’informatique à la faculté des sciences de Sorbonne Université, Président du Comité d’éthique du CNRS
http://www-poleia.lip6.fr/~ganascia

Ethique de l’éthique de l’IA – pourquoi avons-nous besoin d’une éthique et pas seulement d’une réglementation en matière d’IA ?

L’IA contribue à la réalisation de bien des technologies au rang desquelles on trouve les voitures et les armes autonomes, les interfaces cerveau-ordinateur, la reconnaissance faciale, les systèmes de recommandation, la génération d’infox, etc. Certains de leurs usages nous inquiètent ; on doit les anticiper et s’en prémunir. Il faut aussi faire face à de nombreux dangers consécutifs à l’acquisition, à la gestion et au traitement d’énormes quantités d’informations qui sont, pour une grande part, constituées de données personnelles, mais pas seulement ; on doit également traiter de la censure des données diffusées par les réseaux sociaux et de bien d’autres choses encore. Toutefois, comme nous le montrerons à l’aide d’exemples concrets, on ne peut, pour ce faire, s’appuyer sur des lois et des principes juridiques existants qui ont été écrits à des époques antérieures, où le monde et les problèmes étaient très éloignés de ceux que nous connaissons aujourd’hui. La réflexion éthique, nourrie de références philosophiques, prend alors toute sa place pour aborder ces réalités inédites.
Informations : Workshop en ligne

http://ppl.upmf-grenoble.fr/fr/manifestations-scientifiques/seminaire-international/

– En ligne – salle B1 

—————————–

•  5/03/2021 – 10h-12h

 – En ligne

Séminaire : Transferts culturels (séminaire des Archives Husserl de Paris, UMR 8547 CNRS-ENS)

Titre non précisé

Le fil directeur est la question des vecteurs par lesquels s’opèrent les déplacements de contenus intellectuels et culturels dans l’espace ou dans le temps. Les resémantisations qui accompagnent nécessairement ces déplacements sont au cœur. Les thèmes abordés sont délibérément variés, de manière à favoriser les contacts entre les disciplines et les discussions méthodologiques. Un accent sera cependant mis sur les questions de spatialisation dans les constructions historiographiques, concernant par exemple l’histoire transnationale de l’Empire ottoman vers 1900, l’histoire de la présence diplomatique chinoise dans l’Europe de la fin du XIXe siècle, l’interculturalité dans l’histoire grecque ou encore l’histoire du livre dans une perspective transnationale.

http://www.umr8547.ens.fr/spip.php?article701

– En ligne –  

—————————–

•  5/03/2021 – 11h

IBCG – Université Paul Sabatier – Toulouse 3

Séminaire : Centre de recherches sur la cognition animale (Séminaire du)

Titre non précisé

https://cbi-toulouse.fr/fr/seminaire

IBCG – Université Paul Sabatier – Toulouse 3 – 118 route de Narbonne – 31062 – Toulouse   – salle de l’IBCG 

Arrêt : Université Paul Sabatier

—————————–

•  5/03/2021 – 11h-12h30

 – Maison des Sciences Economiques

Séminaire : Economie et Psychologie (séminaire de l’Ecole d’économie de Paris)

– Christian Zehnder, HEC Lausanne

Titre non précisé

The Economics and Psychology Seminar is dedicated to research in behavioral and experimental economics. It is open to specialists in various fields such as economics, psychology, sociology, philosophy, and neuroscience.

http://www.parisschoolofeconomics.eu/fr/recherche-academique/seminaires/economie-et-psychologie/

– Maison des Sciences Economiques – 112 boulevard de l’Hôpital – 75647 – Paris – niveau bleu –  6e étage –

Arrêt : Campo Formio (L5)

url : http://mse.univ-paris1.fr/

—————————–

•  5/03/2021 – 14h

Université Jean Jaurès – Toulouse II  – Maison de la recherche – Toulouse

Séminaire : Octogone-Lordat (séminaire de l’Unité de recherche interdisciplinaire, EA 4156, Université de Toulouse Jean Jaurès)

Focus sur des travaux de recherche à l’Institut Supérieur d’Orthophonie, Beyrouth, Liban

L’URI Octogone-Lordat collabore avec l’Institut Supérieur d’Orthophonie de l’Université Saint-Joseph à Beyrouth dans le cadre d’une convention recherche sur l’aphasie chez le bilingue. Ce séminaire est consacré à la présentation de recherches en cours à l’ISO.

14h-14h30 : Selma Saad Merouwe (ISO, Université Saint Joseph et Department of psychology and speech-language pathology, Turku University) : Les dysfluences verbales des enfants bilingues

14h30-15h : Rachel Fiani (ISO, Université Saint Joseph): La narration au Liban : Compréhension et Production d’un récit chez les enfants bilingues Libanais-Français

15h-15h30 : Maria Zakaria (ISO, Université Saint Joseph : Adaptation et standardisation du « Bilingual Aphasia Test » libanais

Informations : Séminaire par visio, inscrivez-vous auprès de bkopke@univ-tlse2.fr- –

https://octogone.univ-tlse2.fr/

Université Jean Jaurès – Toulouse II  – Maison de la recherche – Toulouse – 5 allées Antonio Machado – 31058 – Toulouse – salle D31

Arrêt : ligne A : Mirail-Université

url : http://univ-toulouse.fr/

—————————–

•  5/03/2021 – 14h-15h30

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP)

Séminaire : Phonétique et phonologie (séminaire du LPP, UMR 7018 CNRS, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)

– Tamara Rathcke, University of Konstanz

Is language rhythm in the ear of the beholder? A sensorimotor synchronisation approach to the cross-linguistic study of rhythm

Rhythmic properties of speech and language have been controversially debated since 1980s (Dauer, 1983; Roach, 1982), and the quest for a rhythmic typology is sometimes viewed as Quixotic (Cummins, 2012:32). The main aim of the present study is to use a novel movement-based paradigm and provide evidence as to what extent rhythm perception is bottom-up (i.e. guided by the acoustic signal) or top-down (i.e. shaped by the native prosodic system of the listener). A series of sensorimotor synchronisation experiments (Aschersleben, 2002; Repp, 2005) has been run with French and English listeners. Thirty participants of each language were asked to tap in synchrony with the subjectively perceived beat of 20 sentences in their native and non-native language. The sentences varied in length and syntactic complexity, and were presented in a loop consisting of 20 repetitions. If rhythm perception arose bottom-up, the SMS data were expected to show evidence for some stable, acoustically defined events that would serve as synchronisation anchors in both groups of listeners. If rhythm perception was a top-down experience, the SMS data were expected to differ in a language-specific way.
The results of the experiments first highlight that beat tracking across languages is locked onto vowels. The cyclical production of vowel gestures in connected speech has been previously suggested as one of the main reasons why spoken language might be rhythmic in nature (Fowler & Tassinary, 1981). Our findings further indicate that linguistic rhythm may indeed be in the ear of the beholder, and the attempts to base a rhythmic typology entirely on acoustic properties of speech signals are likely to remain ill-advised (Cummins, 2012) whereas typological approaches that involve phonological features of prosodic systems (e.g. Jun, 2014) appear promising.

S-RPP est un forum pour les présentations et les discussions des travaux de recherche actuels en phonétique et en phonologie.

https://lpp.in2p3.fr/lagenda/

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP) – 19 rue des Bernardins – 75005 – Paris – 1er étage – salle Rousselot 

Arrêt : Maubert-Mutualité

url : http://lpp.univ-paris3.fr/

—————————–

•  5/03/2021 – 14h-16h

 – Université Paris Diderot-Paris7

Séminaire : Typologie et comparabilité des catégories morphosyntaxiques : La question du relativisme et ses fondements empiriques (séminaire du laboratoire d’Histoire des Théories Linguistiques (HTL Labex EFL), UMR 7597, Université Paris Diderot Paris 7)

– Bernard Colombat, Laboratoire d’Histoire des Théories Linguistiques,  UMR 7597 CNRS, Université Paris Diderot – Paris 7

http://htl-test.linguist.univ-paris-diderot.fr/colombat

La règle dans la tradition grammaticale latine

J’étudierai  la présence et le fonctionnement de la règle dans la grammaire latine sur la longue durée. L’objectif est de montrer que la règle est moins le produit d’une activité normative que celui de la recherche des régularités de la langue, avant tout sur le plan de la morphologie. Ainsi la règle est plus au départ une composante interne de la langue que le grammairien révèle. Ce n’est que dans un deuxième temps que la règle devient un artefact développé par le grammairien servant à décrire et codifier le fonctionnement de la langue. La règle n’est donc pas forcément liée, comme on l’a cru et répété souvent, à une activité de type normatif.

Le séminaire Labex EFL-HTL se propose d’aborder comment se sont historiquement constitués les concepts métalinguistiques qui ont permis la typologie et la comparaison des langues, et le débat sur la nature des universaux. Sauf à souscrire aux positions (ou, plus vraisemblablement, aux postures) extrêmes rappelées en préambule, la nécessité pour le linguiste de disposer d’un métalangage suffisamment puissant pour rendre intertraductibles des systèmes hétérogènes est une évidence. Et ceci vaut tout autant pour le traducteur, le terminologue, ou l’historien des sciences.

S’agissant des langues, la question récurrente depuis la grammaire générale a plutôt porté sur la nature de ces métalangages. S’il ne s’agit pas simples modèles conventionnels, faut-il, et dans quelle mesure, admettre l’existence d’universaux de substance, c’est-à-dire de propriétés formelles réellement partagées par toutes les langues ? Pour y répondre, la dichotomie classique entre l’universalité des idées et les réalisations plus ou moins aléatoires qu’en produiraient les « grammaires particulières » apparaît désormais clairement insuffisante. Il s’agit moins aujourd’hui de débattre sur la grammaire universelle que de délimiter la stratification des diverses catégories descriptives utilisées dans la pratique, et, comme on l’a rappelé plus haut (§ 1 et 2), cette stratification n’est de toute façon pas réductible à une binarité. Ces questions techniques étaient et restent en revanche présentes à l’arrière-plan de tout transfert de modèles grammaticaux. À ce titre, le séminaire Typologie et comparabilité des catégories morphosyntaxiques intéresse l’ensemble de la communauté des linguistes.

Informations : Lien de connexion : Participer à la réunion Zoom
https://u-paris.zoom.us/j/84460360739?pwd=dUQzZjEzRERMbVpRcnMyVEdUOUo2Zz09

https://carnetshtl.hypotheses.org/4366

– Université Paris Diderot-Paris7 – 8 place Paul-Ricoeur – 75013 – Paris – Halle aux farine

Arrêt : Chevaleret (ligne 6) ; Bus 89 (Raymond Aron) –  27 (Clisson)

url : http://www.univ-paris-diderot.fr/sc/site.php?bc=implantations&np=OLYMPE

—————————–

• voir le site pour connaître son maintien et les modalités 5/03/2021 – 14h30

Campus Santé – Institut de Neurosciences de la Timone (INT)

Séminaire : Neurosciences de la Timone (séminaire de l’Institut de- (INT), Marseille)

– Michel Thiebaut de Schotten, GIN Institut des Maladies Neurodégénératives, France

https://icm-institute.org/en/member/?user=1069

The Disconnectome

The Disconnectome. We commonly call gray matter the outer layer of the brain (or cerebral cortex) devoted to the most integrated cerebral functions, such as visuospatial, language or memory skills. The cerebral cortex is composed of the cell bodies of neurons, giving it its eponymous colour. Just as good communication between individuals is essential for the functioning of a society, good communication between cortical regions is essential for brain function. In the brain, communication is enabled by tract-like extensions of neurons# — axons — which group together in bundles to connect the different brain regions together, some of which reaching a length over 20 cm. True communication channels, in connecting the functions of several brain regions, these white matter bundles allow the creation of new, more complex functions similarly to a group of letters that makes a full word with a specific meaning.For a long time, research in human neuroscience has focused on the study of brain functions associated with cortical regions. Brain imaging techniques developed in the early 2000s, such as functional MRI for example, have made it possible to map brain functions (language, logic, memory, etc.) on the surface of the cortex. But we can clearly see the limits of this approach, which does not allow us to understand the relationships between different cortical regions involved in the same function. With the advent of new imaging techniques making it possible to model white matter tracts (for the past ten years or so), neuroscience is entering a new era where the anatomical support of brain functions is no longer considered only as a collection of regions on the surface of the brain, but as a network of interconnected nodes communicating with each other. Based on one of the largest collection of brain damaged by stroke (1333 patients) combined with the most comprehensive meta-analysis database in neuroimaging (Neurosynth) and the best current white matter mapping derived from the « Human Connectome 7T ”, we produced the first-ever functional white matter atlas, which alone maps more than 500 different functions in the brain. This atlas constitutes a conceptual and epistemological advance in human neuroscience since cerebral functions are no longer defined a priori and sought only in the cerebral cortex, but they now emerge from the in-depth analysis of white matter networks conceived as functional territories defined by their connectivity. By placing itself at the interface of basic research and medical research, this atlas promises to be an essential tool for exploring new brain functions and their circuits as well as for identifying typical stroke lesions which interrupt the circuits of the brain.

Informations : Invité par Olivier Coulon- voir le site pour connaître son maintien et les modalités-

http://www.int.univ-amu.fr/seminaires

Campus Santé – Institut de Neurosciences de la Timone (INT) – 27 boulevard Jean Moulin  – 13005 – Marseille – RdC – salle de conférence 

Arrêt : Ligne 1 direction « La Fourragère », arrêt « La Timone » sortie « Hopital de la Timone »

url : http://www.int.univ-amu.fr