Agenda des séances (séminaires, ateliers, journées)
le RISC vous envoie une fois par semaine le programme des évènements (séminaires, ateliers, journées) répertoriés. Abonnez vous ici. Si vous voulez annoncer un évènement, c’est ici.
Une fois annoncées dans les échos du Risc, les séances sont répertoriées ci-dessous.

– Abonnement au programme hebdomadaire (compris dans l’abonnement aux échos du Risc)
Chaque jeudi après-midi, nous envoyons dans votre boîte de messagerie, le programme hebdomadaire des réunions (séminaires, ateliers, journées) en sciences cognitives répertoriées en France et hors de France.
Faites votre demande sur le formulaire de contact
– Diffusion
Pour que votre séminaire, atelier ou journée apparaisse dans le programme, complétez le formulaire d’annonces

Les informations recueillies sont une revue des sites d’information des laboratoires. Il arrive que l’événement soit modifié après avoir été enregistré dans la base de données qui sert à créer le programme. Une vérification est effectuée avant l’envoi de ce dernier néanmoins il est utile d’examiner le site pour confirmer la tenue de la rencontre. 

2021 : septembreoctobrenovembredécembre

2022 : janvier

Codes couleur :

En ligne

Nord Ouest

Nord

Nord Est

Sud Est

Sud Ouest

Centre

Région parisienne

Hors de France

_______________________________

semaine du 17 au 23 janvier 2022

_______________________________

• 17/01/2022 – 12h15 UTC +1 – En ligne

Séminaire : Psycholinguistics seminars

Michel Fayol, Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive, LAPSCO UMR CNRS 6024, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand

La question des accords sujet-verbe en orthographe. Difficultés et mode d’intervention

Informations : Invité par Pauline Prat

Organisation : Please note that all the seminars will be broadcasted via Zoom, contact Tanja Atanasova if you would like to join. tanja.atanasova at unige.ch

https://www.unige.ch/fapse/psycholinguistique/seminaires/

– En ligne

—————————–

• 17/01/2022 – 14h-17h UTC +1 – En ligne

Séminaire : Grammaires créoles (réunion de travail du GRGC, laboratoire Structures formelles du langage (SFL), UMR 7023 CNRS, Université Paris 8)

Isabelle Barrière, Molloy College

L’acquisition de l’accord sujet-verbe dans différentes variétés d’anglais et d’espagnol chez les monolingues et les bilingues: effets distincts de la fréquence et de l’optionalité des suffixes

Résumé : De nombreux travaux sur l’acquisition de la langue maternelle ont débattu du rôle de la fréquence des structures morphosyntaxiques sur l’acquisition. Par ailleurs les travaux récents sur l’anglais africain-américain ont montré que les affixes comme la marque d’accord sujet-verbe à la troisième personne du singulier qui est optionnelle et rare en anglais africain américain n’est pas systématiquement produite par les enfants entre 3 et 5 ans qui acquièrent cette variété d’anglais (e.g. Newkirk & Green, 2006). En ce qui concerne l’espagnol, les études sur les adultes ont montré que la marque d’accord de la troisième personne du pluriel qui se termine avec le /-n/ est systématiquement réalisé en espagnol mexicain alors qu’en espagnol dominicain dans lequel les consonnes en coda ne sont pas systématiquement prononcées, cette marque d’accord est quelquefois omise (Lipski, 2008). Afin de distinguer les effets de fréquence des effets d’optionalité, nous avons recueilli des données de compréhension de l’accord chez quatre groupes d’enfants entre 3 et 5 ans :

  • Des monolingues (N=26) qui acquièrent des variétés différentes d’anglais (e.g. africain-américain, antillais) à New York;
     (ii) Des bilingues (N=43) à New York qui sont surtout exposés à l’espagnol mexicain dans leurs foyers et à l’anglais à l’école maternelle
     (iii) Des monolingues (N= 91) au Mexique qui acquièrent l’espagnol mexicain ;
     (iv) Des monolingues (N= 31) en République Dominicaine qui acquièrent l’espagnol dominicain.
  • Les résultats obtenus sur les anglophones monolingues confirment l’effet de la variation dialectale documentée dans les études de production, y compris chez les enfants exposés à des variétés différentes qui fréquentent les mêmes classes. Les résultats obtenus sur l’anglais chez les bilingues confirment que la plupart d’entre eux acquièrent une variété d’anglais qui diffère de l’anglais américain général (Barrière et al., 2019). Les résultats obtenus sur l’espagnol montrent que les deux groupes d’enfants- monolingues et bilingues- exposés à l’espagnol mexicain comprennent les marques d’accord dans plusieurs types de phrases (Gonzalez-Gomez et al., 2017, Hsin et al. Sous presse). En revanche, les monolingues qui acquièrent l’espagnol dominicain ne comprennent pas systématiquement la marque d’accord de la troisième personne du pluriel, bien qu’il soit plus exposé à l’espagnol que les bilingues du même âge qui acquièrent l’espagnol mexicain. Nous discuterons de ce que ces résultats signifient en ce qui concerne les rôles distinctifs de la fréquence et de l’optionalité des marques fléchies sur l’acquisition.
  • Travaux subventionnés par la National Science Foundation- Bourses BCS-1251707 and 1548147 attribuées à Géraldine Legendre and Isabelle Barrière et SMA #1659607 attribuée à Isabelle Barrière et une bourse Agence Nationale de la Recherche (R-10-LABX-83) Laboratoire d’excellence Fondations Empiriques de la Linguistique (LABEX EFL) attribué à Thierry Nazzi.

Informations : En ligne

Organisation : Demander les codes au Risc risc@risc.cnrs.fr

https://www.umr7023.cnrs.fr/seminaire-grammaires-creoles

– En ligne

—————————–

• 17/01/2022 – 14h-17h UTC +1 – En ligne

Séminaire : Grammaires créoles (réunion de travail du GRGC, laboratoire Structures formelles du langage (SFL), UMR 7023 CNRS, Université Paris 8)

Pascal Vaillant, LIM&Bio/Paris-13

Observations sur des groupes nominaux en créole martiniquais manifestant de l’alternance codique avec le français

Résumé : L’annotation d’un corpus d’émissions radiophoniques en créole martiniquais, enregistrées en 2005, fait apparaître de multiples alternances entre créole et français, notamment, sans surprise, lorsque les locuteurs abordent des domaines techniques ou administratifs.
J’ai focalisé mes observations sur un ensemble d’exemples de groupes nominaux, car la structure de ceux-ci présente des différences fondamentales en français et en martiniquais (notamment en ce qui concerne la position des déterminants défini et démonstratif).

Une tentative d’analyse de la structure des exemples révèle qu’il est très difficile de trouver un ensemble de règles simples régissant la logique d’apparition des points d’alternance, que ces règles soient formulées en termes de contraintes sur l’enchaînement linéaire des constituants (comme chez Sankoff et Poplack , 1981), ou même sur la structure syntaxique (comme chez Belazi, Rubin et Toribio, 1994).

Des perspectives plus éclairantes sont offertes par la prise en compte de l’ «histoire générative» des séquences observées, comme dans la théorie du cadre de la langue matrice (Matrix Language Frame) de Myers-Scotton (1993) et ses différentes reformulations.

Dans cette analyse des, suivant Mahootian (1993) j’utilise les outils analytiques de la théorie des grammaires à adjonction d’arbres (TAG: Tree Adjoining Grammars) pour représenter l’histoire dérivationnelle des phrases. Il apparaît ainsi qu’une structure présentant apparemment (au moins) une double alternance, comme :

ni an serten nomb de faktè
AVOIR INDF.SG certain nombre de[FR] facteur

“il y a un certain nombre de facteurs”

s’explique plus simplement comme résultant de l’adjonction d’un « quasi déterminant » français (un certain nombre de N-comptable) dans une phrase de base en martiniquais (ni faktè = “il y a des facteurs”).

La proximité de nombreux items lexicaux des deux langues semble faciliter une relative flexibilité dans la réalisation phonologique de la forme de surface, dans ce qui est décrit par Muysken (2000, 2013) comme une stratégie de lexicalisation congruente.

Références

Hedi M. Belazi, Edward J. Rubin & Almeida Jacqueline Toribio. 1994. Code-switching and X-Bar theory: The Functional Head Constraint. Linguistic Inquiry 25(2). 221-237.
 Shahrzad Mahootian. 1993. A null theory of codeswitching. Evanston, IL: Northwestern University Ph.D. Dissertation.

Pieter Muysken. 2000. Bilingual Speech. A Typology of Code-Mixing. Cambridge: Cambridge University Press.

Pieter Muysken. 2013. Language contact outcomes as the result of bilingual optimization strategies. Bilingualism: Language and Cognition 16(4). 709-730.

Carol Myers-Scotton. 1993. Duelling Languages: Grammatical Structure in Codeswitching. Oxford: Oxford University Press.

David Sankoff & Shana Poplack. 1981. A formal grammar for code-switching. Papers in linguistics: International Journal of Human Communication 14(1). 3-45.

Informations : En ligne

Organisation : Demander les codes au Risc risc@risc.cnrs.fr

https://www.umr7023.cnrs.fr/seminaire-grammaires-creoles

– En ligne

—————————–

• 17/01/2022 – 14h-17h – Site de Nantes – Laboratoire de psychologie des Pais de la Loire

Séminaire : Psychologie des Pays de la Loire (séminaire du laboratoire de -)

– Chrystel Besche-Richard, Cognition santé socialisation, EA 6291, Reims

Langage & émotions : exploration selon une perspective psychopathologique dimensionnelle

https://lppl.univ-nantes.fr/actualites

Site de Nantes – Laboratoire de psychologie des Pais de la Loire – Chemin la Censive du Tertre – 44300 – Nantes – salle T203-

Plan : https://lppl.univ-nantes.fr/contacts

—————————–

• 17/01/2022 – 15h15 UTC +1 – En ligne

Séminaire : ICN seminar

– Ilana Nisky, Ben Gurion University, Israel

Tactile stimulation in healthy and impaired control of movement

Informations : Host: Tamar Makin

Organisation : Please note that due to the current Covid-19 pandemic, all seminars will be on Microsoft Teams.

Demander les codes au Risc : risc@risc.cnrs.fr

For further information, Contact: Rosalyn Lawrence, Tel: + 44 2076791164

Description du séminaire : Every week during term time, the Institute of Cognitive Neuroscience invites an external speaker to present their work, discuss and mutually inspire. This series of seminars is open to all.

https://www.ucl.ac.uk/icn/seminars

– En ligne

—————————–

• 17/01/2022 – 16h-16h30 UTC +1 – En ligne

Séminaire : LOOPS Seminar

– Johanna Rimmele, Max Planck Institute for Empirical Aesthetics, Frankfurt am Main, Allemagne

Neural mechanisms of active avoidance behavior

https://www.crowdcast.io/e/loops-seminars

– En ligne

—————————–

• 17/01/2022 – 17h-19h – Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques (IHPST)

Séminaire : Philosophie des mathématiques et de la logique (séminaire Philmath de l’IHPST, UMR 8590 CNRS, Université Paris 1-Panthéon Sorbonne)

– Francesco Genco, IHPST, Université Paris Sorbonne

Formal explanations, logical grounding, and logical proofs

Organisation : Les responsables du séminaire travaillent en coordination avec les groupes de recherche en philosophie des mathématiques et de la logique de l’IHPST et de SND.

Description du séminaire : Créé en 1997, ce séminaire est un lieu de réflexion et de discussion ouvert sur l’ensemble des problèmes métaphysiques, sémantiques, logiques et cognitifs soulevés, d’une part par les mathématiques pures et appliquées, et d’autre part par la logique. L’histoire et la pratique de ces disciplines est un élément essentiel des travaux présentés et discutés.

https://ihpst.pantheonsorbonne.fr/evenements/philmathexpress

– Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques (IHPST) – 13 rue du Four – 75006 – Paris – 2e étage salle de conférence

Arrêt : St Sulpice (L4) ou Mabillon (L10)

Plan : https://ihpst.pantheonsorbonne.fr/

—————————–

• 17/01/2022 – 19h-21h – Société des architectes

Conférence : Changer, apprendre et comprendre (université populaire de Marseille Métropole)

– Eloïse Boisseau, Centre Gilles Gaston Granger, université d’Aix-Marseille

Singulière singularité

Résumé : La conférence portera sur l’idée de la possibilité (souvent présentée comme prochaine) d’un bouleversement sans précédent dans nos vies lié à l’apparition de machines dites « super-intelligentes ». Ce point de rupture, à partir duquel le statut et la place de l’être humain dans le monde devront être redéfinis, est communément appelé « point de singularité technologique » (ou plus brièvement « singularité »).

Dans le temps qui nous sera imparti et dans le but de mieux saisir ce que recouvre cet étrange concept de singularité, nous exposerons les arguments fréquemment avancés en sa faveur. Nous interrogerons ensuite son intelligibilité en nous penchant sur quelques unes des nombreuses prétentions (et prévisions) fréquemment faites en son nom. Nous chercherons enfin à montrer qu’au delà de l’opposition habituelle entre possibilité et impossibilité d’un tel événement aux allures millénaristes, une troisième voie nous aidera à y voir plus clair et à mieux appréhender les termes et enjeux du débat.

Organisation : Accueil à partir de 18h30

https://upop.info/programme-des-cours/

Lieu : Société des architectes – 130 avenue Prado – 13008 Marseille

url : https://upop.info/informations-pratiques/

—————————–

• 18/01/2022 – 14h-15h30 – INP-ENSEEIHT

 : Recherche en Informatique de Toulouse (séminaire de l’Institut de- (IRIT), UMR 5505, CNRS – INPT – UPS – UT1 – UT2J, Toulouse)

– Felipe Tobar, Université du Chili

The Art of Gaussian Processes: Classical and Contemporary

https://www.irit.fr/fr/evenements/

– INP-ENSEEIHT – 2 rue Charles Camichel – BP 712231000 – Toulouse – salle des thèses

—————————–

• 18/01/2022 – 11h – Laboratoire des mécanismes adaptatifs et évolution, UMR 7179, CNRS-MHNH

Séminaire : Mécanismes adaptatifs & Evolution (Mecadev, UMR 7179, séminaire du laboratoire des -)

– Michael Schumansher, Equipe “Stéroïdes et Systèmes nerveux”, Unité de Recherche U1195 « Maladies et Hormones du Système Nerveux », Inserm et Université Paris-Saclay, Kremlin-Bicêtre

Métabolisme et actions des hormones stéroïdes dans le système nerveux: défis analytiques

Résumé : Les hormones stéroïdes sont largement métabolisées dans le cerveau au cours du développement et chez l’adulte, et leurs effets sont souvent médiés par leurs métabolites. Les taux cérébraux des différents stéroïdes présentent des changements importants au cours du développement, en réponse aux conditions de l’environnement et aux lésions. Il est important de noter que les voies biosynthétiques et le métabolisme des stéroïdes diffèrent entre espèces, en particulier entre rongeurs de laboratoire et primates.

Des changements mineurs dans la structure des stéroïdes peuvent avoir des conséquences majeures pour leurs fonctions. Ainsi, la réduction de la fonction cétone en alcool au niveau du carbone 3 de la progestérone conduit à un métabolite qui n’a plus d’affinité pour le récepteur intracellulaire de la progestérone, mais qui est une modulateur des récepteurs GABAA. Si la position de la fonction alcool est en position 3 alpha, il s’agit d’un modulateur positif (allopregnanolone), tandis que l’isomère 3 beta est un inhibiteur des récepteurs GABAA (isoallopregnanolone).

La complexité du métabolisme des hormones stéroïdes et les différences de structure subtiles entre les métabolites soulèvent des défis analytiques. Les dosages radioimmunologiques (RIA) et les dosages immuno-enzymatiques, même précédés d’étapes de pré-purification et de séparation, n’offrent pas une spécificité suffisante et sont à l’origine de nombreux résultats incohérents dans la littérature. L’analyse par spectrométrie de masse en tandem couplée à la chromatographie en phase gazeuse ou liquide est devenue la référence en matière d’analyse précise et sensible des stéroïdes. L’atout principal de ces méthodes et leur capacité de mesurer avec précision un grand nombre de stéroïdes structurellement similaires dans des échantillons biologiques. Établir des profils étendus de stéroïdes est un prérequis pour comprendre leurs fonctions.

Informations : En hybride – lien de connexion : contacter dafonseca@mnhn.fr

Organisation : Vos rendez vous: Séminaires, Journal-Club, vie interne de l’UMR. Prenez contact avec Jeremy Terrienterrien(at)mnhn.fr pour le séminaire, et Maxime Taverne pour le Journal Club.

https://mecadev.cnrs.fr/

– Laboratoire des mécanismes adaptatifs et évolution, UMR 7179, CNRS-MHNH – 1 avenue du Petit Chateau – 91800 – Brunoy

Plan : https://mecadev.cnrs.fr/index.php?category/Personnel

—————————–

• 18/01/2022 – 13h – Université Pierre Mendes-France – Laboratoire de Psychologie et NeuroCognition – LPNC

Séminaire : Psychologie et NeuroCognition (séminaire du LPNC, UMR 5105 CNRS, Université Grenoble Alpes)

– Philippe Servajean, Laboratoire de psychologie et neurocognition, Grenoble

When the predictive brain meets the hard problem of consciousness

Résumé : Lorsque nous disons qu’une théorie est capable de rendre compte de notre expérience subjective, nous signifions que cette théorie implique (prédit) que notre expérience subjective est bien telle qu’elle est. Plusieurs expériences de pensée suggèrent que les théories actuelles ne sont pas en mesure d’émettre de telles prédictions. Par exemple, si nous n’avions jamais vu de rouge de notre vie, ces théories ne nous permettraient pas de déduire (prédire) comment est l’expérience subjective du rouge. Ce problème est souvent appelé problème difficile de la conscience. Dans ce séminaire, nous abordons ce problème dans le cadre théorique du Predictive Processing (PP). Nous montrons qu’une théorie du cerveau et de la conscience fondée sur le PP implique l’existence du problème difficile de la conscience. Dans cette perspective, le problème difficile de la conscience ne reflète plus l’incapacité de nos théories à prédire l’expérience subjective, mais NOTRE incapacité à déduire ce que ces théories impliquent (prédisent) concernant notre expérience subjective.

Mots-clés : hard problem of consciousness, explanatory gap, metaproblem of consciousness, predictive processing, active inference , precision, processing fluency

Description du séminaire : Les séminaires du Pôle Grenoble Cognition ont vocation à flécher des séminaires organisés par les équipes du Pôle sur des thèmes en sciences cognitives et pouvant intéresser la communauté ; ils sont aussi proposés comme temps forts de la formation des étudiants du Master Sciences Cognitives. Les étudiants seront invités à échanger avec l’intervenant(e) à la fin de chaque séminaire.

https://lpnc.univ-grenoble-alpes.fr/Seminaires-LPNC-96

Université Pierre Mendes-France – Laboratoire de Psychologie et NeuroCognition – LPNC – 1251 Place centrale – Bâtiment Michel Dubois- Domaine universitaire St Martin d’Hères – 38040 – Grenoble – salle A006

Arrêt : Tram B ; Bus (lignes 26 et 5)

Plan : https://lpnc.univ-grenoble-alpes.fr/Venir-au-LPNC

—————————–

• 18/01/2022 – 14h-16h – Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques (IHPST)

Séminaire : Philosophie de la biologie et de la médecine (séminaire Philbio de l’IHPST, UMR 8590 CNRS, Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne, ENS)

Aliskis Elliott Graves, Université de Bielefeld, Allemagne

Titre non précisé

Informations : Compte tenu des conditions sanitaires, la salle de conférence de l’IHPST sera accessible uniquement sur présentation du pass sanitaire. Nous serons tenus de respecter le port du masque et les gestes barrières durant la séance.

Description du séminaire : Le séminaire de Philosophie de la Biologie de l’IHPST a été créé en septembre 2005 par Anouk Barberousse, Michel Morange et Thomas Pradeu. Il a lieu tous les mois, dans la salle de conférence de l’IHPST. Il fait alterner exposés de doctorants et de chercheurs internationaux. Il entend être un lieu de premier plan pour la recherche en philosophie de la biologie.

https://ihpst.pantheonsorbonne.fr/recherche/seminaires

– Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques (IHPST) – 13 rue du Four – 75006 – Paris – 2e étage salle de conférence

Arrêt : St Sulpice (L4) ou Mabillon (L10)

Plan : https://ihpst.pantheonsorbonne.fr/

—————————–

• 18/01/2022 – 17h-18h UTC+1 – En ligne

Séminaire : Interactions entre linguistiques formelles et computationnelles (séminaire du GDR Lift, Linguistique Informatique, Formelle et de Terrain)

– Johan Bos, Université de Groningen, Allemagne

Variable-free Meaning Representations

Résumé : Most formal meaning representations use variables to represent entities and relations between them. But variables can be bothersome for people annotating texts with meanings, and for algorithms that work with meanings representations, in particular the recent machine learning methods based on neural network technology.

Hence the question that I am interested in is: can we replace the currently popular meaning representations with representations that do not use variables, without giving up any expressive power? My starting point are the representations of Discourse Representation Theory. I will show that these can be replaced by a simple language based on indices instead of variables, assuming a neo-Davidsonian event semantics.

The resulting formalism has several interesting consequences. Apart from being beneficial to human annotators and machine learning algorithms, it also offers straightforward visualisation possibilities and potential for modelling information packaging.

Organisation : Le séminaire est entièrement gratuit et a lieu en ligne via la plateforme Zoom. *Pour assister au séminaire et recevoir les informations à propos des prochaines séances, veuillez vous inscrire à la liste de diffusion : https://sympa.inria.fr/sympa/subscribe/seminaire_ilfc

Description du séminaire : L’un des buts du séminaire est de réunir des membres de communautés scientifiques différentes tout autour du monde et de favoriser l’interfécondation des approches.

https://gdr-lift.loria.fr/seminaire-mensuel-en-ligne-ilfc/

– En ligne

—————————–

• Avancé au 12 janvier 19/01/2022 – 09h30-13h – Laboratoire SPHERE, Sciences, Philosophie, Histoire

Séminaire : Approches historiques, philosophiques et anthropologiques des nombres, de la mesure et de la mesurabilité (séminaire du laboratoire SPHERE (sciences, philosophie, histoire), UMR 7219 CNRS, Université Paris-Diderot)

Edgar Lejeune, CNRS, SPHERE

Echelles en sciences sociales

Organisation : Un lien sera envoyé avant la séance à celles et ceux qui en feront la demande. Ecrire à : nadine.decourtenay ( at ) univ-paris-diderot.fr

Description du séminaire : Les thématiques autour des nombres et de la mesure ont été travaillées depuis au moins 2001 dans le laboratoire REHSEIS, puis SPHERE, notamment au sein des axes « histoire et philosophie des mathématiques » et « histoire et philosophie de la physique ». Des problèmes de nature éthique ou philosophiques liés à la mesurabilité en sciences humaines et sociales ou en médecine ont été abordés dans les autres axes de SPHERE. Dans le cours de ces recherches, ont émergé des problématiques plus larges qui nous ont paru mériter d’être abordées sous un angle interdisciplinaire.

http://www.sphere.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article2054

– Laboratoire SPHERE, Sciences, Philosophie, Histoire – 4 rue Elsa Morante – 75013 – Paris

Arrêt : Ligne 14, RER C : Bibliothèque François Mitterrand ; Bus : 62, 89, 64

Plan : http://www.sphere.univ-paris-diderot.fr/

—————————–

• 19/01/2022 – 14h – ENS

Séminaire : Systèmes Perceptifs (séminaire du LSP, UMR 8248 CNRS, ENS-DEC Paris)

Mounya Elhilali, Johns Hopkins University

Statistical inference in auditory perception

Résumé : The brain’s ability to extract statistical regularities from sound is an important tool in auditory scene analysis, necessary for object recognition, structural learning (in speech or music), texture perception, and novel event detection. In this talk, we explore perceptual, neural and computational principles underlying the brain’s ability to collect complex and non-deterministic patterns in echoic memory. These processes underlie statistical inference in auditory perception and guide our ability to delineate salient changes in our acoustic environment. We will explore the acoustic dimensionality and statistical granularity of this inference space using complex soundscapes; and discuss theoretical interpretation of perceptual and neural findings in terms of coding mechanisms in the brain. 

Informations : En présentiel et en ligne – https://lsp.dec.ens.fr/fr/agenda/statistical-inference-auditory-perception-15799

https://lsp.dec.ens.fr/fr/agenda

– ENS – 29 rue d’Ulm – 75005 – Paris – salle Séminaire du DEC-

Arrêt : Censier Daubenton ; RER B : Luxembourg

Plan : http://www.ens.psl.eu

—————————–

• 20/01/2022 – 10h – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – Institut Galilée – Université Paris 13

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Bruno Dinis

Functional interpretations and applications

https://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – Institut Galilée – Université Paris 13 – 99 avenue Jean-Baptiste Clément – 93430 – Villetaneuse

Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université

Plan : https://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

• 20/01/2022 – 10h-12h – Centre européen de recherche en imagerie médicale (DERIMED) – Centre IRM-INT

Séminaire : Plateforme de recherche en Imagerie par Résonance Magnétique de l’Institut de Neurosciences de la Timone (INT)

https://irmf.int.univ-amu.fr/

Centre européen de recherceh en imagerie médicale (DERIMED) – Centre IRM-INT – 27 boulevard Jean Moulin – Campus Santé Timone13005 – Marseille

Arrêt : La Timone

Plan : https://irmf.int.univ-amu.fr/contact/

—————————–

• Reporté 20/01/2022 – 11h30 – Université Joseph Fourier – Site Santé – Grenoble Institut des Neurosciences (GIN)

Séminaire : Neurosciences de Grenoble (conférences de l’Institut- (Gin), INSERMU – UJF – CEA – CHU de Grenoble)

– Mario Pende, Université Paris Descartes

Titre non précisé

Informations : invité par Stéphane Belin

https://neurosciences.univ-grenoble-alpes.fr/

Université Joseph Fourier – Site Santé – Grenoble Institut des Neurosciences (GIN) – Chemin Fortuné Ferrini – 38706 – La Tronche – Amphithéâtre Serge Kampf

Plan : https://neurosciences.univ-grenoble-alpes.fr/fr/infos-complementaires/plan-d-acces/

—————————–

• 20/01/2022 – 16h-19h UTC +1 – En ligne

Séminaire : Séminaire de commentaire des leçons de Husserl sur la Synthèse Passive (III) (séminaire du Centre Gilles Gaston Granger (CGGG), UMR 7304 CNRS, Aix-Marseille Université)

Lecture commentée des §§ 29b-30-31

Organisation : Les séances auront lieu les jeudis de 16h à 19h. Les séances auront lieu par visioconférence de groupe, un nouveau lien zoom vous sera communiqué ultérieurement.

Pour vous inscrire ou ré-inscrire, merci de contacter les organisateurs :
Carlos Lobo, Archives Husserl de Paris, carlos.lobo.ag@orange.fr
Julien Bernard, Centre Gilles Gaston Granger : julien.bernard@univ-amu.fr

Description du séminaire : Nous sommes heureux de vous annoncer que le séminaire de phénoménologie consacré à la lecture et au commentaire suivis des leçons de Husserl sur les synthèses passives et la généalogie critique de la logique se poursuivra cette année, selon les mêmes modalités que l’an dernier.
Nous nous engagerons cette année dans la section décisive sur les synthèses d’association. L’étude suivie des premières sections nous réserva de nombreuses surprises, quant à ce que certains commentateurs (Rota) nomment la « logique génétique » husserlienne. Nous verrons à l’épreuve de cette avant-dernière section, comment de l’analytique de « l’ABC de la conscience » ici proposée émergent des relations logiques fondamentales.

Les leçons sont éditées dans le volume XI des Husserliana, Analysen zur passiven Synthesis. Aus Vorlesungs- und Forschungsmanuskripten (1918-1926), Hrsg. von Margot Fleischer. 1966. Traduction française : HUSSERL Edmund, De la synthèse passive, traduit de l’allemand par Bruce Bégout et Jean Kessler, Jérome Millon, 1998.

https://centregranger.cnrs.fr/spip.php?article173

– En ligne – Bibliothèque du Centre Granger – 2e étage salle 2.09

—————————–

• 20/01/2022 – 17h30-20h30 – Site Jacques Monod – ENS de Lyon

Séminaire : Systèmes complexes (séminaire de l’IXXI – Institut Rhônalpin des-, Université de Lyon)

Le récit d”une mise en en ordre théorique d”une pratique / Le récit d”une lignée fonctionnelle

Résumé : Il s’agit d’opposer deux récits sur un même sujet, celui des outils pour les équations aux dérivée partielles, avec d’une part le récit des distributions de Laurent Schwartz (1944) et celui de Sobolev sur les espaces qui portent son nom.

Informations : En ligne et en présentiel. La participation en présentiel nécessite la présentation d’un passe sanitaire et une inscription préalable : https://framaforms.org/seminaire-ixxi-ia-langage-15102021-1633075187.

http://www.ixxi.fr/

Site Jacques Monod – ENS de Lyon – 46 allée d’Italie – 69364 – Lyon – salle Condorcet-

Plan : http://www.ens-lyon.fr

—————————–

• 21/01/2022 – 11h UTC +1 – En ligne

Séminaire : Automatic language modelling and analysis & computational humanities (séminaire de l’équipe ALMAnaCH, INRIA – EPHE, Paris)

– Antoine Bosselut, Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, Suisse

Présentation

Description du séminaire : Il s’agit du séminaire de recherche organisé par l’équipe Almanach, équipe projet INRIA, spécialisée en traitement automatique des langues et humanités numériques.

https://files.inria.fr/almanach/seminars-fr.html

– En ligne

—————————–

• 21/01/2022 – 11h30-12h30 – Centre Broca Nouvelle Aquitaine

Séminaire : Bordeaux Neurosciences (séminaire et conférence FBN, Bordeaux Neurocampus, Université Bordeaux Segalen)

Adrienne Fairhall, Department of Physiology and Biophysics, University of Washington, USA

Variability and robustness in birdsong

Résumé : Zebrafinch birdsong is an excellent model for skill learning and maintenance, as birds learn a single song through trial and error and maintain it throughout their lives. We are interested in understanding the computational properties of bird brain nuclei that support this robust behavior. Area HVC is believed to produce a temporal sequence that serves as the metronome for the song. While neural firing in HVC is remarkably stable, we show that small observed variations render the learned song more robust and also allow for more flexible re-learning. In collaboration with the Lois lab, we have explored how song quality is affected under viral perturbations of neuron classes in HVC. While initially the song is dramatically disturbed, it recovers within a few days. We use analysis and modeling to characterize the return of the song and propose mechanisms underlying this recovery.

Informations : Invited by Arthur Leblois

https://www.bordeaux-neurocampus.fr/agenda/

– Centre Broca Nouvelle Aquitaine – 146 rue Léo Saignat – 33076 – Bordeaux

Arrêt : T ligne B : Hôpital Pellegrin

Plan : https://www.bordeaux-neurocampus.fr/qui-sommes-nous/contacter-neurocampus/

—————————–

• 21/01/2022 – 11h30-12h30 – Centre Biomédical des Saints-Pères – Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC)

Séminaire : Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC Seminar Series, UMR 8002 CNRS, Université Paris Descartes)

– Frédéric Saudou, Equipe Dynamiques intracellulaires et neurodégénérecence, Institut des Neurosciences de Grenoble (GIN)

Titre non précisé

https://incc-paris.fr/events/

Centre Biomédical des Saints-Pères – Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC) – 45 rue des Saints-Pères – 75006 – Paris – salle R229- 4e étage

Arrêt : St Germain des Prés (L4), Sèvres Babylone (L10 & L12), Mabillon (L10)

Plan : https://incc-paris.fr/contact/

—————————–

• 21/01/2022 – 14h – Campus CNRS – Structure et Dynamique des Langues (SeDYL)

Séminaire : Pratiques langagières – terrains, méthodes, théories (séminaire doctoral du SeDYL, UMR 8202 CNRS, INALCO et IRD, Villejuif)

Séance dédiée aux étudiants et étudiantes

Description du séminaire : L’objectif de ce séminaire est d’accompagner les doctorant.e.s travaillant sur des pratiques langagières socialement situées, intéressé.e.s par les questions de multi et plurilinguisme, variations et changements linguistiques, contacts de langues, mobilités et construction de l’identité. Une place importante est laissée aux approches méthodologiques et cadres théoriques pertinents (analyse de discours, anthropologie linguistique, linguistique du contact, théories de la variation etc.).

Compétences mises en oeuvre : Faire appel aux cadres théoriques et méthodologiques adéquats à l’analyse de pratiques langagières situées en lien avec des problématiques linguistiques et socio-anthropologiques.

http://sedyl.cnrs.fr/recherches.php?langue=fr&type=seminaires&programme=pratiques&no_axe=3

Campus CNRS – Structure et Dynamique des Langues (SeDYL) – 7 rue Guy Môquet – 94800 – Villejuif – Bât. D – salle LO.01

Arrêt : Paul Vaillant-Couturier

Plan : http://sedyl.cnrs.fr/venir.php?langue=fr

—————————–

• 21/01/2022 – 14h-15h30 – Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP) – Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

Séminaire : Phonétique et phonologie (séminaire du LPP, UMR 7018 CNRS, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3)

Martin Krämer, The Arctic Unversity of Norway

Titre non précisé

Description du séminaire : S-RPP est un forum pour les présentations et les discussions des travaux de recherche actuels en phonétique et en phonologie.

site indisponible le 13/01/2022 : https://lpp.in2p3.fr/lagenda/

Laboratoire de phonétique et phonologie (LPP) – Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – 19 rue des Bernardins – 75005 – Paris – 1er étage salle Rousselot

Arrêt : Maubert-Mutualité

Plan : https://lpp.in2p3.fr/le-laboratoire/acces-hebergement/

—————————–

• 21/01/2022 – 14h-16h – Université Paris Diderot-Paris7

Séminaire : La règle en grammaire. Histoire et épistémologie (séminaire du laboratoire d’Histoire des Théories Linguistiques (HTL Labex EFL), UMR 7597, Université Paris Diderot Paris 7)

– Aurélia Elalouf

Règles, principes, lois chez les grammairiens français à la fin du XIXe / début du XXe siècle

Résumé : L’exposé examinera le traitement de la règle chez deux grammairiens aux carrières parallèles, Ferdinand Brunot et Léon Clédat, tous deux auteurs d’une grammaire historique, de manuels de français pour le primaire et d’une grammaire (synchronique) du français. Nous discuterons en particulier du statut de la règle — au côté d’objets proches dénommés « principes » ou « lois » — dans leur tentative de renouvellement de la description grammaticale et du rapport à la norme linguistique dans cette perspective.

Description du séminaire : Dans la droite ligne d’un précédent programme de l’unité qui a porté sur l’exemple, le laboratoire HTL propose à partir de cette année un séminaire sur la règle dans les grammaires. Nous partons de l’intuition selon laquelle les ‘règles’ sont probablement un des ingrédients fondamentaux, peut-être nécessaires (avec les exemples, les paradigmes flexionnels,…) – toutes les grammaires comportent des ‘règles’ comme elles comportent des ‘exemples’– de ces objets de discours singuliers que sont les grammaires de la tradition gréco-latine puis des traditions attachées à la description des vernaculaires qui en sont issues.

Cette approche de la notion de règle se situe dans le cadre de ce que l’on pourrait appeler, dans le prolongement des travaux de Sylvain Auroux (1998), l’hypothèse technologique : grammaires, dictionnaires, appareils scolaires, procédures d’apprentissage des langues et d’accès à l’univers de l’écrit… varient dans l’espace et le temps, mais constituent un ensemble de savoirs et de savoir-faire qui se déploient dans une temporalité longue et s’adaptent à des « espaces » culturels et historiques variés. Le terme de « tradition » doit ici être entendu en termes de tradition technique : les descriptions des langues, les théories grammaticales et linguistiques peuvent certainement acquérir une dimension abstraite et spéculative éminente, elles n’en restent pas moins des prothèses de l’expertise humaine qui transforment cette dernière au moins autant qu’elles la reflètent. Dans cette mesure, l’histoire des idées linguistiques fait de la fameuse « fonction métalinguistique » des linguistes, non seulement une propriété des langues et des locuteurs, mais surtout une fonction « externalisée », une réalité empirique à dimension à la fois cognitive, socio-culturelle et politique. Comme les objets techniques de ce qu’on considère comme la culture matérielle, les produits de la grammatisation des langues (listes, paradigmes, grammaires, dictionnaires…) constituent, dans l’ordre des « technologies intellectuelles » des observatoires des langues qui ne font pas que refléter les règles de la communication, mais qui transforment profondément et activement son « écologie ».

Toutefois la permanence de ces objets discursifs, au moins dans la tradition gréco-latine puis européenne, ne garantit ni l’identité de leur statut ni celle de leur forme à l’échelle de la longue durée. Plus encore, il n’est pas certain que la prise en compte de la diversité des traditions confirme l’évidence intuitive qui nous sert de point de départ. Des générations de grammairiens sous toutes les latitudes et à toutes les époques ont certes œuvré pour dégager, préciser, simplifier, exposer, illustrer, exemplifier les régularités de la langue, ou de la pratique langagière visée par leurs travaux, mais pour autant écrivent-ils et élaborent-ils des règles ?

https://carnetshtl.hypotheses.org/4366

– Université Paris Diderot-Paris7 – 8 place Paul-Ricoeur – 75013 – Paris – Halle aux farine

Arrêt : Chevaleret (ligne 6) ; Bus 89 (Raymond Aron) – 27 (Clisson)

Plan : https://u-paris.fr/nos-sites-et-campus/

—————————–

• 21/01/2022 – 14h-16h UTC+1 – En ligne

Séminaire : Systèmes complexes (séminaire de l’IXXI – Institut Rhônalpin des-, Université de Lyon)

Djamé Seddah, Sorbonne Université, Inria

CamemBERT must die! (jk,lol) Beyond Sesame street-based naming schemes: a study on the performance robustness of large monolingual language models and their character-based counterparts

Résumé : As cliché as it sounds, pretrained language models are now ubiquitous in Natural Language Processing, the most prominent ones being arguably Bert (Delvin et al, 2018). Many works have shown that Bert-based models are able to capture meaningful syntactic information using nothing else than raw data for training (eg. Jawahar et al, 2019) and this ability is probably one of the reasons of its success.

Anyway, until November 2019 and the release of CamemBERT, most available models were trained on English data or on the concatenation of data in multiple languages. In this talk, I’ll present the results of a work that investigates the feasibility of training monolingual Transformer-based language models for other languages, taking French as an example and evaluating our language models on part-of-speech tagging, dependency parsing, named entity recognition and natural language inference tasks. We show that the use of web crawled data is preferable to the use of Wikipedia data. Our best performing model established the state of the art in all four downstream tasks. More surprisingly, we show that a relatively small web crawled dataset (a few gigabytes) leads to results that are as good as those obtained using two magnitudes larger datasets.

Important questions still remain though: What to do in case of dialects with high variabilities in scarce resource scenarios? I’ll present a first round of results using a CharacterBERT model trained on very little data and evaluated on noisy French user-generated content and dialectal north-African Arabic written in Latin script (Arabizi), as commonly found in social media. Our experiments show that those models exhibit strong performance when facing noisy-content but so do “classical” Bert-based models trained on literally 100x more data. This questions the usefulness of those characterBert models in relatively resource-rich scenarios, even when facing very noisy text.

Presented by Djamé Seddah, joint work with Louis Martin, Benjamin Muller, Pedro Javier Ortiz Suárez, Yoann Dupont, Laurent Romary, Éric Villemonte de la Clergerie, and Benoît Sagot for the CamemBert part. With Arij Riabi for the CharacterBert experiments.

Informations : Séminaire IA & Langage – En ligne (demander les codes à risc@risc.cnrs.fr). http://www.ixxi.fr/agenda/seminaires/cycles-de-seminaires/intelligence-artificielle-et-langage/201ccamembert-must-die-jk-lol-beyond-sesame-street-based-naming-schemes-a-study-on-the-performance-robustness-of-large-monolingual-language-models-and-their-character-based-counterparts

http://www.ixxi.fr/

– En ligne

—————————–

• 21/01/2022 – 15h-18h – Université de Strasbourg – Faculté des Lettres – Lilpa – Linguistique, langue, Parole – UR 1339

Séminaire : Linguistique, langues, parole (UR 1339)

http://lilpa.unistra.fr/

Université de Strasbourg – Faculté des Lettres – Lilpa – Linguistique, langue, Parole – UR 1339 – 14 rue Descartes – 67000 – Strasbourg

Plan : http://lilpa.unistra.fr/

—————————–

• 21/01/2022 – 16h30-18h30 – Département de Biologie – Ecole normale supérieure

Séminaire : Repenser le « nous » en temps de pandémie (séminaire des Archives Husserl de Paris, UMR 8547 CNRS-ENS-PSL)

Mickaël Foessel, Ecole Polytechnique

Titre non précisé

Description du séminaire : Au centre de ce séminaire il y a l’idée que la pandémie en appelle à une réflexion sur le “nous” capable de se situer à une échelle planétaire, c’est-à-dire de théoriser la relation d’interdépendance qui nous unit en une seule humanité.

http://www.umr8547.ens.fr/spip.php?article741

Département de Biologie – Ecole normale supérieure – 46 rue d’Ulm – 75005 – Paris – salle de conférences

Arrêt : Censier Daubenton ; RER : Luxembourg

Plan : http://www.biologie.ens.fr/depbio/

_______________________________

semaine du 10 au 16 janvier 2022

_______________________________

• 13/01/2022 – 10h30 – Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – Institut Galilée – Université Paris 13

Séminaire : Informatique de Paris Nord (séminaire du laboratoire d’- (LIPN), UMR 7030 CNRS, Université Paris 13)

– Nicolas Munich

Titre non précisé

https://lipn.univ-paris13.fr/accueil/evenements/les-prochains-seminaires-du-lipn/

Laboratoire d’Informatique de Paris Nord (LIPN) – Institut Galilée – Université Paris 13 – 99 avenue Jean-Baptiste Clément – 93430 – Villetaneuse – salle B107

Arrêt : Epinay-Villetaneuse ; Villetaneuse université

Plan : https://lipn.univ-paris13.fr/

—————————–

13/01/2022 – 11h30-12h30 – Université de Lille – Laboratoire SCALab

Atelier : Sciences cognitives et sciences affectives (séminaire SCALab, UMR 9193 CNRS, Université de Lille)

– Tamara Rathcke, University of Konstanz

Towards a comprehensive account of rhythm processing issues in developmental dyslexia

Résumé : Developmental dyslexia is typically defined as a difficulty with an individual’s command of written language, arising from deficits in phonological awareness. Rhythm processing – specifically the encoding of metrical relations between strong and weak syllables – has sometimes been reported as impaired, though its role in phonological awareness has remained unclear, and its acoustic-prosodic underpinnings have not been fully understood. In the present study, adult dyslexic and age-matched control participants with variable levels of previous music training completed a series of experimental tasks aimed at testing rhythm perception and motor entrainment, and phoneme processing. In the rhythmic task, participants tapped along to the beat of natural spoken sentences. In the phonemic task, participants monitored for sonorant and obstruent phonemes embedded in nonsense strings. Individual sensorimotor skills were assessed using a number of screening tests. The results showed that participants’ performance in the phonemic task was predictive of their performance in the rhythmic task, but not vice versa, suggesting that atypical rhythm processing in dyslexia may be the consequence, but not the cause, of dyslexic deficits in phoneme-level encoding. No evidence for syllable timing deficits was found in dyslexic participants’ rhythm processing. Rather, metrically weak syllables were significantly less often at the centre of rhythmic attention in dyslexic adults as compared to neurotypical controls, with an increased tendency in musically trained participants. This finding could not be explained by an auditory deficit in processing of acoustic-prosodic cues to the rhythm structure. Instead, it is likely to be related to the well-documented auditory short-term memory issue in dyslexia.

https://scalab.univ-lille.fr/nc/agenda/

Université de Lille – Laboratoire SCALab – Domaine universitaire du Pont de Bois – 59653 – Villeneuve d’Ascq – salle A4.312

Plan : http://www.scalab.cnrs.fr/index.php/fr/

—————————–

• 13/01/2022 – 14h – Université de Montpellier – Centre EuroMov

Séminaire : EuroMov (séminaire du Centre européen de recherche sur le mouvement humain, Université Montpellier)

Benoît Bardy, Centre EuroMov (EA 2991), Université de Montpellier, Fr

Embodied emoted joint action and synchronization

http://euromov.eu/actualites/#seminaires

Université de Montpellier – Centre EuroMov – 700 avenue du Pic Saint Loup – 34090 – Montpellier – salle Marey

Plan : http://euromov.eu/accueil/

—————————–

13/01/2022 – 14h – Campus scientifique – LORIA

Séminaire : Recherche en informatique et ses applications (conférence du Loria, UMR 7503 CNRS, Université de Lorraine et INRIA)

Pablo Jensen, laboratoire de physique de l’Ecole normale supérieure de Lyon, CNRS

Pourquoi la société ne se laisse pas mettre en équations

Résumé : Croissance économique, classements des lycées, publicités sur le Web: de plus en plus, nos actions sont mises en chiffres, en équations, pour aiguiller ou prédire nos comportements. Les big data nous permettront-elles de créer une nouvelle science de la société, aussi performante que les sciences de la nature? Peut-on s’inspirer des techniques de modélisation mathématique et de simulation informatique élaborées dans les sciences naturelles pour comprendre enfin la société et l’améliorer?
Une analyse de cette perspective s’avère urgente à l’aube de la révolution numérique. Grâce à sa double compétence de chercheur en physique et en sciences sociales, l’auteur peut décortiquer de nombreux cas concrets de quantification de nos activités, en les comparant aux mathématisations réussies de la physique. Il peut alors replacer ces exemples dans une perspective théorique générale, en expliquant les réussites, les échecs et les conséquences politiques de la mise en équations du monde.

Informations : Colloquium du Loria

https://www.loria.fr/fr

Campus scientifique – LORIA – 615 rue du Jardin botanique – 54506 – Vandoeuvre-lès-Nancy – Amphithéâtre

Arrêt : ligne T1 arrêt Callot

Plan : http://www.loria.fr/le-loria-1/acces-au-loria

—————————–

13/01/2022 – 14h-15h – Université de Lille – Laboratoire SCALab

Séminaire : Sciences cognitives et sciences affectives (séminaire SCALab, UMR 9193 CNRS, Université de Lille)

Titre et intervenant-e non précisés

Informations : Equipe Deep

https://scalab.univ-lille.fr/nc/agenda/

Université de Lille – Laboratoire SCALab – Domaine universitaire du Pont de Bois – 59653 – Villeneuve d’Ascq – salle de réunion

Plan : http://www.scalab.cnrs.fr/index.php/fr/

—————————–

• 13/01/2022 – 14h-15h30 – Maison des sciences de l’homme et de la société (MSHS)

Séminaire : Cognition et apprentissage (conférences du Centre de recherches sur la-, CeRCA UMR 7295 CNRS, Université de Poitiers, Université François-Rabelais Tours)

– Gastón Saux , Universidad de Buenos Aires & CONICET

Comprehension et processus d’évaluation de l’information écrite: effets de la tâche de lecture sur l’évaluation biaisée d’informations divergentes

Résumé : Les théories de la compréhension de texte proposent que les lecteurs essaient d’obtenir une représentation cognitive cohérente de la situation décrite dans un texte. Cependant, lorsque l’on lit plusieurs textes sur le même sujet, parvenir à une représentation cohérente d’une situation pose des problèmes supplémentaires. Différentes sources peuvent offrir des descriptions ou des interprétations partielles et/ou biaisées de la situation, voire se contredire. La présentation passe en revue les hypothèses supplémentaires nécessaires pour expliquer comment les lecteurs construisent une représentation cohérente d’une situation lorsqu’ils lisent plusieurs textes, en mettant l’accent sur le rôle de l’évaluation de l’information acquise comme stratégie de lecture pour construire une solution unique et cohérente. Ensuite, nous présentons les résultats d’une étude récente visant à examiner comment la tâche de lecture peut affecter la construction de représentations biaisées chez des lecteurs sans attitudes préalables ni croyances fortes, qui lisent des textes multiples sur un sujet scientifique controversé.

https://cerca.labo.univ-poitiers.fr/vie-du-laboratoire/linvitee-du-jeudi/

– Maison des sciences de l’homme et de la société (MSHS) – 99 avenue du Recteur Pineau – 86022 – Poitiers – salle des conférences

Plan : http://www.mshs.univ-poitiers.fr/lmdc/IMG/pdf/campus.pdf

—————————–

• 13/01/2022 – 16h15-17h45 – UTC+1 – En ligne

Séminaire : Bochum-Grenoble memory colloquium

– David Colaço, Ludwig Maximilian University of Munich

What counts as a memory?

Résumé : The study of memory recently has seen new proposals for defining its target. Several researchers propose broad definitions of memory, which extend to many phenomena, from human episodic memory to reflex sensitization, some which occur in “unconventional cognitive systems.” They extend beyond exemplars like me remembering what I ate for breakfast and do not express notions like representation or phenomenology that we often find in rich definitions that narrowly apply to kinds like declarative memory. These definitions may seem too broad, suggesting that they extend to phenomena that don’t count as memory or illustrate that memory is not a natural kind. I explain why researchers might adopt a broad definition of memory. Broad definitions can promote the investigation of phenomena counted as memory on these definitions, which facilitates testing what claims about phenomena project. Thus, rather than expressing what is known about memory, researchers propose these definitions to test inferences about phenomena. In this sense, broad definitions of memory serve as hypotheses. In addition to presenting my account, I address three potential objections. First is the dissimilarity objection: there are too many differences amongst phenomena for broad definitions of memory to be scientifically valuable. Second is the natural kinds objection: generic memory is not a natural kind, so no definition of it is valuable. Third is the knowledge objection: enough about memory is known, so there is no need for definitions of memory as hypotheses. Throughout, I argue that adopting a definition as a hypothesis exemplifies what I call kinding in progress: categorizing targets when their discovery is on-going, and their shared properties are largely unknown.

Organisation : Meetings of the colloquium will take place via Zoom. Registration is not required. link: https://ruhr-uni-bochum.zoom.us/j/91270017621?pwd=SVRFUEpqZnoxZ0RSazkyQ1ZVY202QT09 * meeting ID: 912 7001 7621. Request codes at the Risc risc@risc.cnrs.fr

http://phil-mem.org/events/seminar-bochum-grenoble.php

– En ligne

—————————–

• 13/01/2022 – 17h UTC+1 – En ligne

Séminaire : Applied Cognitive Science Webinar series

– Arvin Jagayat, Ryerson Univ. Psychology

Bridging experimental and generalizable social media research using the Mock Social Media Website Tool

Organisation : Lien de connexion : http://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/seminaires/applied-cognitive-science-webinar-series/?lang=en

Description du séminaire : The goal of the on-line talk series is to bring together decision makers and entrepreneurs with top level behavioral scientists working with empirically solid techniques that can be applied to improve real world outcomes. The group is interested in fostering diverse human connections across continents, areas of activity, and areas of expertise that will lead to new research ventures.

The talks are intended to appeal to and be of interest to a wide audience. They focus on three broad themes, each illustrating how a deeper understanding of the human mind can produce societal impact :

Misinformation, morals and marketing on social media

Improved decision making and organizational change

New technologies which augment the cognitive performance of individuals and groups.

http://www.institutnicod.org/seminaires-colloques/seminaires/applied-cognitive-science-webinar-series/?lang=en

– En ligne

—————————–

• 14/01/2022 – 12h-15h – UTC +1 – En ligne

Séminaire : Language, communication and the Brain (séminaire de l’Institut of- (ILCB), Université d’Aix-Marseille)

Guillaume Thierry, School of Psychology, University of Wales, Bangor, UK

Language embodiment and relativity: Evidence in Chinese-English bilinguals

Résumé : As soon as we master a language, several of our cognitive abilities that do not readily require language to operate and are seemingly independent from it interact with language representations in a highly sophisticated fashion, reflecting the highly integrated nature of human cognition. Examples of such cognitive abilities are perception, attention, affective regulation, memory, reasoning, and decision making. Although it is intuitive that such cognitive functions continuously interact with language in many ways, there is a paucity of data regarding the nature of such interactions. The quest for data shedding light on these interactions is difficult, however, and experimental paradigms used in the past are often criticised due to insufficiently controlled materials and experimental tasks. For instance, language-based studies involving overt reports and questionnaires often fail to acknowledge that they cannot test cognitive effects beyond the realm of language, since all proceedings are language-mediated. Behavioural studies also regularly fail to establish the level of awareness involved in tasks which could strategically, and therefore artificially, involve language on a metacognitive level. Here, I will present data from a set of studies showcasing the intricate nature of language-cognition interaction in the human brain, and particularly that of bilingual individuals who have come to master a second language in life. I will show how some language representations acquired early in life (i.e., from the native language) are there for life, influencing human cognition in a wholly unconscious manner. I will also show how new representations acquired later in life (i.e., from a second language) compete with native language representations and influence cognition unconsciously and ubiquitously. In closing, I will attempt to assess the repercussions of our observations for linguistic relativity and embodied cognition theory.

Informations : En ligne – inscription : https://www.ilcb.fr/event/tba-8/

Description du séminaire : Le Labex BLRI regroupe des compétences pluridisciplinaires en linguistique, informatique, psychologie, neurosciences en même temps que médicales couvrant l’ensemble des compétences nécessaires à l’étude du traitement du langage et de ses bases cérébrales. L’objectif est d’élaborer un modèle générique et intégré du langage qui puisse être simulé numériquement.

https://www.ilcb.fr/events/

– En ligne

—————————–

• 14/01/2022 – 14h-15h30 – Sorbonne Université – Campus des cordeliers

Séminaire : Imagerie biomédicale (séminaire du laboratoire d’- (LIB), Inserm, Sorbonne Université)

– Luisa De Sordi, Centre de Recherche Saint-Antoine, Paris

Microbiote intestinal : composition, fonctions et outils d’étude

Résumé : Il est désormais largement admis que le microbiote intestinal joue un rôle crucial dans la santé humaine. Cependant, les changements qui conduisent à un état pathologique sont beaucoup moins compris. Au cours de ce séminaire, je présenterai les principaux acteurs de cet écosystème microbien complexe ainsi que leurs fonctions dans le tractus digestif. J’introduirai certains des travaux que nous menons dans notre groupe de recherche pour mieux comprendre et caractériser les interactions entre les différents microorganismes et avec l’hôte humain, qui peuvent maintenir ou altérer un état physiologique sain. L’un des principaux défis consiste à évaluer quantitativement les proportions des différents microbes. En utilisant une combinaison de cytométrie en flux, de microscopie à fluorescence et d’interférométrie, nous avons récemment quantifié les variations des bactéries, des virus et des vésicules extracellulaires associés aux maladies inflammatoires de l’intestin. Je propose que ces études soient d’utilité pour mieux diagnostiquer et comprendre la maladie, ainsi que pour préparer le terrain à des interventions thérapeutiques ciblées de modulation du microbiote.

https://www.lib.upmc.fr/?page_id=213&ai1ec=action~agenda|page_offset~-1|cat_ids~11|request_format~json

Sorbonne Université – Campus des cordeliers – 15 rue de l’Ecole de Médecine – 75006 – Paris – Amphithéâtre Roussy

Arrêt : M° Cluny ou Odéon ; RER C : Saint-Michel

—————————–

• 15/01/2022 – 09h-19h – Hopital Pasteur 2

Journée : Cognition : Poursuite du dialogue entre science et bouddhisme

Description du séminaire : Depuis quelques décennies s’est développé un dialogue international entre sciences et bouddhisme. Initié par le neurobiologiste Francisco Varela dans les années 90, ce dialogue est aujourd’hui alimenté par des chercheur.es provenant de disciplines très variées (psychologie, économie, neurosciences, philosophie, sciences physiques et mathématiques, anthropologie…). Ce dialogue favorise, entre autres, des réflexions empiriques, théoriques et épistémologiques importantes pour l’avenir des connaissances et a débouché sur de nombreuses recherches notamment sur les effets de la médiation sur le cerveau et la santé physique et mentale. Ce workshop a pour ambition de réunir les chercheur.es qui souhaitent prendre part à ce thème de recherche qui permet d’envisager des thématiques de recherche aussi larges que la santé ou l’écologie. Ce premier séminaire initié par Thierry Long (LAPCOS) se penchera sur la question des liens entre cognition et savoirs bouddhistes.

https://www.eventbrite.fr/e/billets-cognition-poursuite-du-dialogue-entre-science-et-bouddhisme-209675584317

– Hopital Pasteur 2 – 30 Voie Romaine – 6000 – Nice – salle du Galet

Plan : https://www.chu-nice.fr/nos-hopitaux/hopital-pasteur

—————————–

• 15/01/2022 – 10h-13h ; 15h-18h – Centre Pompidou – IRCAM

Séminaire : Mathématiques, Musique et Philosophie (séminaire MaMuPhi-Babel)

– Mathias Béjean,

– Andrea Cavazzini,

Mathématiser le vivant et le variant

Organisation : Organisé par C. Alunni, M. Andreatta, A. Cavazzini et F. Nicolas.

http://www.entretemps.asso.fr/

Centre Pompidou – IRCAM – 1 place Igor-Stravinsky – 75004 – Paris – Pavillon Pasteur – sous-sol salle Shannon

Arrêt : Hôtel de Ville, Rambuteau, Châtelet, Les Halles

Plan : http://www.ircam.fr